Partagez|

Smoking green ♣ Freya&Rafael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/11/2017
›› Love letters written : 14
›› It's crazy, I look like : Bonnie Wright
MessageSujet: Smoking green ♣ Freya&Rafael Lun 12 Fév - 3:20

Je ne comprenais plus trop où j’en étais. J’avais vu Chloé ce soir… Je l’avais vue, et j’étais perdue. Nous nous étions disputées, nous avons parlé calmement, nous… Rien. Je croyais que je l’aimais encore, mais en réalité, je n’aimais que le souvenir de nous, de quand tout allait bien. En réalité, je ne pardonnais rien, et je ne le ferai jamais. Elle m’avait bien trop marquée de ces coups dans ma chair. Et dans mon âme aussi. Quand je regardais son visage, je ne voyais plus que sa haine, son esprit revanchard pour une chose pourtant si petite… J’avais fini par m’en aller, prenant ma voiture pour fuir, quelque part. Par réflexe, j’avais pris la route pour chez mon frère… Je voulais me sentir protégée, auprès de lui. Mais ce n’était seulement qu’en retirant ma clé du contact que je me souvins d’une chose : il était au Japon, encore. Encore et toujours… Il n’était pas là.

De désespoir je finis par poser ma tête sur le haut du volant. Je n’avais personne d’autre à aller voir. Qui pouvais-je contacter à cette heure-ci ? Il était tard, quelle heure exactement ? Aucune idée. Je n’avais pas d’amies assez proches pour me dire que je pouvais aller chez elles sans hésiter. Et la famille… Rose n’était pas toute proche d’ici, sans parler de mon autre frère. Quant aux parents… Ils n’avaient pas idée de la vérité avec Chloé. Ils ne comprendraient pas que j’aie manqué de sacrifier ma carrière pour une “amourette”, comme ils diraient si je leur avais expliqué. Non, je ne pouvais pas compter sur eux.

J’avais une pulsion d’auto-destruction. Si je m’écoutais, j’aurais remis en route la voiture, pour ensuite rouler au hasard et foncer dans un mur. Mais ce n’était pas une bonne idée. Pour plein de raison. Avant tout car je pouvais y laisser la vie… Cela blesserait ma famille, ceux que j’aimais plus que tout. Cela blesserait définitivement Richard, qui avait assez à faire avec le deuil de sa propre épouse, et de cet enfant qui avait si peu vécu. Mais aussi parce que, si je survivais, j’allais obligatoirement avoir des sequelles. Des blessures qui me retireraient ma carrière de sportive professionnelle. J’allais devoir tout expliquer. Je ne voulais pas faire ça, non. Alors… J’attendais. De réflechir.

En parcourant du regard les maisons environnantes, je finis par poser le regard sur des fenêtres illuminées. Si je ne me trompais pas… C’était chez Rafael. Je le connaissais, c’était le voisin de Richard, nous avions pu sympathiser assez rapidement quand je vivais chez mon frère. Après mon… Agression. Il était un peu bizarre, et j’avais deviné qu’il n’était pas un ange mais… Il n’avait rien de repoussant au moins, non. Voire même là, il m’intéressait tout particulièrement, étant donné qu’en disant qu’il n’étant pas un ange, je parlais surtout de son activité de dealer. Des cigarettes qui faisaient rire, diraient mes parents, quand ils me mettaient en garde contre la drogue. La marijuana quand mon coach m’expliquait que la drogue c’était banni totalement de mon vocabulaire, car si on en trouvait lors de tests…

Mais là, aucun test n’était prévu, aucune compétition. J’avais le temps de l’éliminer de mon organisme, logiquement. Et je n’avais jamais fumé… On m’avait toujours dit que ça permettait d’oublier. Je voulais oublier, ça tombait bien. Alors je sortis d’un coup de la voiture, je la fermai en passant, avant de me mettre devant la porte de Rafael. Ce n’était qu’un coup de tête, une envie passagère, mais je voulais tester, j’en avais même besoin en réalité. Alors, une fois qu’il m’ouvrit, je lui fis un petit sourire, histoire que ça passe bien, pour ensuite demander :

”Bonsoir Rafael… Désolée de te déranger si tard. Mais voilà, j’ai envie de…” Je baissai légèrement la voix, je devais être un peu paranoïaque sûrement… ”De fumer. Je payerai évidement.”

C’était dit. Je devais avoir l’air ridicule, dans mon genre demoiselle correcte qui n’avait rien fait de travers dans sa vie qui cherchait à s’encanailler. Mais je devais dire que je m’en moquais bien en réalité. Je m’en moquais mais pourtant je pensai à un léger détail, qui me fit ajouter d’un air un peu penaud :

”Et si tu pouvais me les rouler en passant… Ce serait génial. Je ne sais pas le faire.”

En espérant qu’il ne me refuse pas ça. J’avais mon porte monnaie dans la main, montrant que j’étais prête à payer. Ce n’était pas parce que nous avions été voisin quelques mois que j’allais penser à profiter de lui, enfin. Il était sûr que nous n’avions rien à nous reprocher l’un à l’autre, cependant j’étais bien élevée. Enfin, j’espérais qu’il n’avait rien à me reprocher…
Revenir en haut Aller en bas

Smoking green ♣ Freya&Rafael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum :: nothing like home
-