Partagez|

I'm the one you're looking for ∞ lissa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
En ligne
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/11/2017
›› Love letters written : 197
›› It's crazy, I look like : Shay Caliente Mitchell
MessageSujet: I'm the one you're looking for ∞ lissa Lun 5 Fév - 16:05



I'M THE ONE YOU'RE LOOKING OF
Fallone Salazar & Lissa Crowley

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dear Nobody, dying is not the worst thing that can happen to a man. Look at me... I've been dead for three days now, and have finally found my peace. You used to say that my life was hanging by a thread. Maybe so, but I'm afraid it's your life that's hanging by a thread now. And there's quite a few people who'd like to cut that thread. Yeah, I guess it's your way of feeling alive. See, there's a whole difference between you and me: I always try to steer away from trouble, while you seem to be looking for it all the time. But I must admit, you've been able to solve your share, even if you like others to take the credit. This way, you can remain a "nobody." You got it all nicely figured out. But you gambled too big this time, and there's too many people who know you're "somebody" after all. 


Perchée sur ses talons d’une quinzaine de centimètres Fallone attendait. Elle avait une petite idée de la raison de sa rencontre avec Lissa Crowley. Amie de son amie, elle avait fait confiance à Ludmila quand cette dernière avait décidé de la mettre en relation avec l’une des stars de la télévision Hollywood. Pour l’occasion, la jolie mexicaine s’était mise sur son trente-et-un. Évidemment, à chacune de ses sorties elle se préparait comme si elle allait assister à un mariage. La jeune femme n’avait plus grand de naturelle depuis des années. À vrai dire, elle était la définition même de la superficialité. Que ce soit dans ses gestes, ses paroles ou sa tenue vestimentaire, tout était calculé au millimètre prés. Il était hors de question de laisser place au hasard, pas après toutes les épreuves qu’elle avait surmontées par le passé. Elle avait pris goût à sa nouvelle vie de luxe et de paillettes et pour tout l’or du monde elle ne la changerait. Si pour beaucoup, elle restait une icône controversée, elle avait réussi à se faire un nom dans le microcosme du showbiz. Elle savait exactement comment se mettre en valeur et quoi dire pour que l’on puisse parler d’elle. La version Kim Kardashian 2.0 était arrivée, mettant l’originale au placard. Il fallait se renouveler, enchainer les scandales et n’avoir aucune limite pour ce poste. C’est ce qu’il fallait faire pour continuer à exister lorsqu’on n’a aucun talent particulier. Avec les réseaux sociaux et les quelques placements de produits qu’elle faisait son compte en banque continuait à être alimenté. Elle faisait honte à son père, celui qui ne l’avait jamais reconnu comme étant sa fille mais à qui le nom était associée à cette pouffe de la télévision. George Wesley. Il avait à son palmerais plus d’une centaine de films, tandis qu’il avait rencontré un grand succès dans les années 70 lorsqu’il était lui aussi encore jeune et beau. Il avait orné fièrement son salon de tout les oscars qu’il avait cumulés au fil des années. On disait de lui que c’était un homme sans histoire. Il avait l’air d’aimer sa femme et ses enfants. Jamais il n’avait pensé que ce beau tableau de famille serait entaché des années plus tard par cet enfant illégitime qu’il avait pourtant espéré ne pas voir le monde. Personne n’aurait parié sur la petite mexicaine dont la mère restait en situation illégale et qui n’avait ni père ni repère. Fallone était venu de loin et elle avait préparé sa place de façon à ce que jamais on ne la lui vole. C’était avant tout une femme d’affaire malgré qu’elle avait dû arrêter l’école tôt. Elle avait compris que tant qu’elle continuerait à être belle et rebelle, elle continuerait à être cette petite étoile qui brille dans le ciel de la cité des anges. Évidemment, elle s’était pointée à l’heure. Elle avait bien compris qu’il s’agissait d’un rendez-vous professionnelle et le fait que Lissa Crowley s’intéresse à elle signifiait qu’elle allait peut être s’ouvrir à de nouveau projet. Un domaine qu’elle n’avait encore jamais exploré, son outil de prédilection jusque là se résumé aux réseaux sociaux et à quelques apparitions sur des plateaux télévision pour revenir sur son histoire. Les américains aimaient pouvoir s’identifier à ce genre de personnage, venu de nulle part et qui donnait l’illusion d’avoir réussi par un heureux hasard. Le fait d’avoir démasqué son géniteur aux yeux de tous et que la justice se soit rangé de son côté avait fait le tour des médias. On découvrait pour la première fois la jeune mexicaine, livrée à elle même et dont la mère risquait l’expulsion à chaque fois qu’elle mettait le pied à l’extérieur. Elle avait réussi malgré elle son coup de rallier des millions de personnes à sa cause. Avec le temps, elle en avait déçu plus de la moitié. Seulement, elle s’en moquait tant qu’on continuait de parler d’elle en bien ou en mal cela lui permettait d’exister. Bientôt elle allait commencer à manquer d’imagination, mais son petit ange gardien n’avait pas dit son dernier mot. Alors qu’elle attendait sagement au comptoir du SkyGarden, un verre de martini en main elle aperçu la dite Lissa Crowley. Elle lui fit un signe de la main, tandis que son cœur commençait à réellement battre la chamade. Jusque là, elle ne l’avait connu que via la télé et son amie Mila. Elles avaient échangé par médias interposées et s’étaient même découverts des passions commune, seulement la voir là maintenant en vrai lui fit bizarre. Elle se sentait soudain impressionner par la femme qui se présenter face à elle. Pourtant, du haut de ses talons elle l’a dépassé de quelques centimètres mais le stresse lui fit sentir toute petite. « Bonjour. » dit-elle timidement, alors qu’elle tendait la main à la star de son programme préféré. « Euh, vous voulez commander quelque chose. » dit-elle en faisant un signe des doigts au serveur pour qu’il vienne. « Et bien, je suis ravie que l’on puisse enfin se rencontrer. » continua t-elle essayant de dissimuler son stress. Ce qui en somme ne lui ressemblait pas du tout, elle était au contraire connue pour être un poil trop arrogante et confiante. Elle avait travaillé aussi parmi les plus grands. Elle était même égérie d’un marque de cosmétique en vogue depuis quelques temps. On pouvait voir son visage sur de grandes affiches en ville. Elle sirota son verre tandis que la productrice prenait place face à elle. «  Écoutez, je ne suis pas là pour vous faire perdre votre temps, mais Mila m’a dit que vous vouliez me voir. Je suis une grande fan de votre émission et je suis certaine que je peux vous apporter quelque chose de nouveau. » lança t-elle mettant de côté toutes les formalités de bienséance. Après tout, elle n’avait pas seulement fait le déplacement pour discuter de la pluie et du beau temps. « Enfin si c’est la raison de votre venue. » reprit-elle se rendant compte de son impatience. Elle était tellement stressée que son débit de parole était légèrement plus rapide que d’habitude. Elle avait pensé à ce moment longtemps avant leur rencontre. Le fait d’être la prochaine bachelorette serait un tremplin pour sa carrière. Elle avait déjà quelques idées à soumettre à Lissa.  


Revenir en haut Aller en bas

I'm the one you're looking for ∞ lissa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park
-