Partagez|

Maybe I should let you go but i can't. (Zelda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/11/2017
›› Love letters written : 175
›› It's crazy, I look like : Nico Tortorella le magnifique.
MessageSujet: Maybe I should let you go but i can't. (Zelda) Lun 5 Fév - 11:41

Zelda & Lucien #3
“ Maybe I should let you go but i can't. ”


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]C’est dans son grand appartement dans le centre-ville de Los Angeles que Lucien ouvrit les yeux ce matin-là. Un matin comme un autre sans artifice. Un petit-déjeuner pris sur la terrasse, une cigarette à moitié consumer qui avait terminé dans le cendrier et une solitude se faisant ressentir de plus en plus. Cela faisait dix mois qu’il vivait seul dans cet appartement bien trop grand pour lui. Dix mois qu’il avait découverts l’appartement vide avec comme unique signe qu’une femme avait logé ici avec lui, l’odeur de sa bien-aimée. Elle avait fui sans laisser un seul mot, sans explication laissant le jeune homme face à lui-même avec une bouteille de vodka. Il avait déserté un certain temps son appartement, ne pouvant tout simplement pas vivre sans elle. Il avait pris refuge dans son hôtel pour quelques mois et c’est seulement depuis peu qu’il avait repris place chez lui, bien qu’il passait la plupart de ces nuits sur son lieu de travail, lorsqu’il se trouvait dans cet appartement, il avait toujours une pensée pour Avelina, se demandant pourquoi elle était partie alors que tout laissait présager qu’ils étaient très bien ensemble et qu’ils étaient prêts à passer à l’étape suivante. Une illusion qu’il s’était faite et qu’il avait finalement acceptée au fil du temps, laissant des inconnues pénétrer dans son antre avec qu’une seule ambition : s’amuser. Ce matin, il repensait à tout ça après avoir passé la soirée avec Zelda, une soirée qui c’était plutôt mal passé. Il avait découvert qu’elle lui avait menti et avait finalement décider de fermer les yeux là-dessus, préférant apprendre à la connaître sans arrière pensés, mais sa vie mouvementée et son passé, c’était mêlé à tout ça et elle avait finalement découvert qu’il était qu’un coureur de jupon suite à la visite surprise de l’une de ces prétendantes. Bien qu’il n’avait trompé personne dans cette histoire, la jeune femme avait mis le doigt sur la façon d’être du jeune homme et avait tout simplement décidé de le fuir, affirmant qu’en effet, elle était bien trop jeune pour lui. Des paroles qui étaient resté dans la tête de Lucien, qui y avait pensé pendant de longues heures. Etait-il vraiment trop vieux pour elle ? Pouvait-il prétendre à la séduire ? Serait-il prêt à entamer une nouvelle relation ? Les questions bien trop nombreuses avaient eu raison de lui et c’est seulement le lendemain qu’il avait décidé de la contacter pour s’excuser, mais aussi pour essayer de lui donner des explications. Il avait obtenu une chance de voir la jeune femme et il n’allait pas cracher dessus. Il était prêt à lui montrer qui il était vraiment et non un simple coureur de jupon cherchant uniquement des aventures d’un soir.

C’est après une matinée plutôt calme qu’il avait pris sa voiture pour se rendre dans le quartier d’Echo park afin d’aller récupérer Zelda. Soucieux de ne pas la faire fuir à nouveau, il avait longuement réfléchi à la raison qui le poussait à absolument vouloir la reconquérir. Il avait pris l’habitude de jeter les femmes comme des vieilles chaussettes et ne s’attardait jamais sur une seule, mais aujourd’hui, c’était différent et il avait du mal à comprendre cela. Pourquoi elle ? Pourquoi une fille plus jeune, qui pourrait lui apporter plus de problèmes que personne ? Il n’en savait rien, mais avait décidé d’agir. Après s’être garé non loin du domicile de la jeune femme, il lui envoya un texto afin de la prévenir de son arrivée. Il n’eut pas à attendre longtemps pour qu’elle le rejoigne dans la rue en bas de chez elle. Un sourire s’afficha lorsqu’il posa les yeux sur elle. « Comment tu vas ?» Dit-il lorsque la jeune femme arriva à sa hauteur. « Je vous suis mademoiselle Mariano, emmené moi dans ce fameux fast-food ! » Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas mis les pieds dans un fast-food, bien trop habitué aux restaurants gastronomiques. Allait-il apprécier ? Il n’en était pas sûr, mais le plus important était de convaincre la jeune femme qu’il n’est pas un mauvais garçon.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/06/2017
›› Love letters written : 267
›› It's crazy, I look like : Katherine Magnifique Langford.
MessageSujet: Re: Maybe I should let you go but i can't. (Zelda) Lun 5 Fév - 14:38



MAYBE I SHOULD LET YOU GO BUT I CAN'T.
Zelda Mariano & Lucien Tsereli #2

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Spoiler:
 


The habit of reading is the only enjoyment I know in which there is no alloy. It lasts when all other pleasures fade. It will be there to support you when all other resources are gone. It will be present to you when the energies of your body have fallen away from you. It will last you until your death. It will make your hours pleasant to you as long as you live. 


Il était un peu plus de midi, lorsqu’elle daigna se lever. Comme chaque soir, elle s’était couchée tard après avoir enchainé quelques épisodes de sa nouvelle série préférée. Son hygiene de vie était mauvaise, au point où il lui arrivé de rester debout jusque l’aube. Le fait de ne plus partir en cours et de sombrer dans une routine défectueuse ne jouait pas en sa faveur. Elle pouvait rester des heures devant son écran, à jouer, à lire et à discuter avec quelques uns de ses amis. À 22 ans, plutôt que de construire un avenir et une carrière, elle lâchait prise, se découvrant une soudaine liberté qu’elle n’avait pas jadis. Et c’est surement par cet élan de confiance qu’elle accepta de revoir le jeune homme. Le même qui s’était avéré collectionner les femmes comme on collectionne des timbres. Elle s’était pourtant juré de ne lui laisser aucune chance, trop souvent elle avait observé de jeune gens comme lui. En temps normal, elle les méprisait mais elle continuait tout de même à croire qu’il était peut-être différent. Ainsi, lorsqu’il revint vers elle pour lui laisser une deuxième chance, elle accepta mais préféra que les choses soient faites à sa manière. Jusque là, celle du jeune homme n’avait pas eu beaucoup de succès et prendre le risque de recroiser ses parents et de revivre la même humiliation c’était merci, mais non merci. Elle connaissait un fastfood sur la troisième avenue, pas loin de la place Santa Monica. Elle y mangeait parfois avec ses amis et aucune chance pour que les Mariano ne s’aventurent là bas. Pour l’occasion, elle avait enfilé une tenue plus décontractée que la veille, déboutonnant quelques boutons pour laisser sa poitrine se dégager. Elle avait laisse ses cheveux dans leur état, passant juste un peu de mousse pour donner du volume à sa crinière. Elle n’eut pour seul extravagance un petit trait d’eye-liner sur les yeux, de quoi venir souligner son petit regard de biche. Bien que le temps était plutôt à leur faveur, elle avait enfilé une veste en daim, au cas où. De nature, elle était plutôt frileuse. Elle avait toujours plusieurs couches de vêtements et ceux même lorsque la température extérieure avoisinée les 30 degrés. Elle était descendue un peu plus tôt, profitant de son attente pour griller sa première cigarette de la journée. Elle souffla sa dernière taffe en appercevant la voiture du jeune homme stationnait prés de chez elle. Un petit sourire s’afficha sur ses lévres lorsque leurs regards se croisèrent. Elle prit la place du passager : « Comment tu vas ?» demanda t-il alors qu’elle s’approcha de lui pour lui déposer un baiser sur la joue en guise de salutation. C’était ainsi qu’elle avait l’habitude de saluer les gens qu’elle appréciait. « Et bien, ça peut aller et toi ? » demanda-t-elle en attachant sa ceinture. Elle ignorait comment le jeune homme conduisait et ne voulait pas prendre de risques inutiles pour sa vie. « Je vous suis mademoiselle Mariano, emmené moi dans ce fameux fast-food ! » elle sentit une pointe d’ironie dans sa phrase ce qui l’a fit sourire, elle était plutôt confiante de l’endroit où elle allait l’emmener. Elle rentra l’adresse dans le gps de la voiture tandis qu’il venait de démarrer. « Écoute, je voulais m’excuser de la manière dont je t’ai parlé hier soir. Je pense que tu es libre de faire ce que tu veux de ta vie… » dit-elle pour mettre au clair dés le départ la petite tension qu’il pourrait y avoir entre eux : « J’ai souvent été blessé par le passé par des garçons, alors forcément j’ai du mal à faire confiance. »
 


Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/11/2017
›› Love letters written : 175
›› It's crazy, I look like : Nico Tortorella le magnifique.
MessageSujet: Re: Maybe I should let you go but i can't. (Zelda) Ven 16 Fév - 11:45

Zelda & Lucien #3
“ Maybe I should let you go but i can't. ”


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Retrouver Zelda après quelques jours fut plaisirs à Lucien, et ce, malgré le fait qu’ils s’étaient quitté plutôt en mauvais terme suite à la visite surprise d’une conquête du jeune homme. Il avait fallu un certain temps de réflexion au jeune homme avant de la contacter pour s’excuser et pour tenter de la voir afin de partir sur de nouvelles bases. C’est une fois devant chez elle qu’un sourire s’afficha sur son visage lorsqu’elle apparut dans le champ de son regard. Elle ne tarda pas à prendre place à côté de lui dans la voiture, prenant le soin d’attacher sa ceinture avant que Lucien se décide à démarrer en direction du fameux fast-food qu’elle tenait à lui faire découvrir. « Je vais très bien » dit-il alors qu’elle Entrait l’adresse dans le GPS présent dans la voiture. Zelda n’attendit pas pour s’excuser pour son comportement de l’autre soir, des paroles que Lucien écoutait très attentivement alors qu’il prenait la route pour aller au point nommer par le GPS. Les yeux fixés sur la route, il fit un sourire en écoutant la jeune femme, elle tenait à mettre les choses à plats d’entrer de jeu et cela lui plaisait, car il ne souhaitait pas qu’une ambiance tendue prône sur leur escapade. Il comprit Zelda à travers ces mots, lui aussi se positionnait comme étant peu confiant envers la gente féminine, bien trop déçu par sa dernière histoire, mais surtout blessé, il n’imaginait pas une seule seconde pouvoir faire confiance à nouveau à une femme et lorsqu’il avait invité Zelda la première fois, l’idée même d’avancer vers une histoire sérieuse ne lui avait pas traversé l’esprit et pourtant, il avait été persécuté par le départ de la jeune femme de sa chambre d’hôtel. Il ne comprenait pas pourquoi il s’était tant préoccupé de la réaction de la jeune brune, la connaissant que depuis quelques jours, n’ayant pas appris à la connaître d’avantage, il n’avait aucune raison d’être aussi préoccupé et pourtant, il l’avait été, bien trop d’après lui. Il se passait quelque chose en lui qu’il n’arrivait pas à expliquer et avait décider de la revoir pour tenter d’apprendre à la connaître, mais surtout pour comprendre ce qu’il se passait en lui lorsqu’il était en sa présence. Il comprit Zelda à travers ces mots, lui aussi se positionnait comme étant peu confiant envers la gente féminine, bien trop déçu par sa dernière histoire, mais surtout blessé, il n’imaginait pas une seule seconde pouvoir faire confiance à nouveau à une femme et lorsqu’il avait invité Zelda la première fois, l’idée même d’avancer vers une histoire sérieuse ne lui avait pas traversé l’esprit et pourtant, il avait été persécuté par le départ de la jeune femme de sa chambre d’hôtel.» Non, il ne regrettait pas vraiment ce baiser, bien au contraire, il avait apprécié ce court moment, mais le lieu et les circonstances n’avaient pas été de son côté. « J’ai moi-même du mal à faire confiance, j’ai vécu une histoire qui a duré des années et en l’espace de quelques minutes la personne que j’aimai a disparu sans laisser un seul mot, sans explications… » Lucien était réellement blessé par son histoire passée et bien qu’il s’était juré de ne jamais en parler, il se trouvait à en parler et se rendit compte que ça lui faisait du bien de vider son sac, mais surtout d’expliquer son comportement à la jeune femme. Ils arrivèrent à destination peu de temps après, une fois garé, Lucien prit le temps de poursuivre. « J’ai alors entamé une sorte de vie sans sentiment, pour moi toutes les femmes étaient dans le même sac, je n’avais pas envie de m’attacher et cette fille de l’autre soir fait partie de ces filles, une histoire d’un soir qui me permet de ne pas m’attacher et surtout d’éviter à devoir faire confiance à nouveau. » Il regardait Zelda droit dans les yeux, il ne savait pas si elle était intéressée par son histoire, si elle avait envie de comprendre ce qu’il se passait dans la tête du jeune homme, mais il poursuivait. « Toi, tu es différente… » Il fit un sourire à Zelda avant de sortir de la voiture sans poursuivre, il jeta un œil à l’enseigne du fast-food avec un grand sourire, se demandant s’il allait apprécier.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: Maybe I should let you go but i can't. (Zelda)

Revenir en haut Aller en bas

Maybe I should let you go but i can't. (Zelda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park
-