Partagez|

ft Trina ♔ Just a stupid thing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
❉ i choose my own destiny
Trina Taylor
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2016
›› Love letters written : 584
›› It's crazy, I look like : La merveilleuse Jennifer Morrison
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Sam 28 Avr - 19:02


J'étais clairement bien plus détendu que lorsque j'étais arrivée, voir que finalement malgré ses blessures Christopher n'allait pas trop mal, ça me rassurait plus que je ne saurais le dire. J'avais eu tellement peur, plus que je ne l'aurais cru, alors le voir si "bien" était franchement rassurant. Si je devais être honnête quelques secondes, je devrais avouer que me lancer dans une relation avec Christopher était sans doute une erreur, une folie furieuse de laquelle on ne se relevait sans doute pas et pourtant je fonçais dedans tête la première, sans pour autant réfléchir aux conséquences, je ne pouvais pas dire que je n'avais pas peur, mais je laissais toutes mes interrogations de côté, juste pour une fois et je laissais mon coeur me dicter ma raison, ce n'était certainement pas la chose à faire, seulement, pour une fois dans ma vie j'avais envie de vivre pour moi, de faire quelque chose qui me rendrait vraiment heureuse, juste pour une fois. Après, proposer à Christopher de venir chez moi, ça c'était complétement dingue, mais au final, je voulais juste aider et être serviable, grosse erreur de toute évidence. Je haussais un sourcil avant de secouer la tête d'un air dépité. Je ne savais pas réellement à quoi je m'attendais, Christopher restera toujours Christopher. « Tu te crois drôle en plus ? » Je ne savais même pas pourquoi je posais la question, parce que j'étais sûre que oui, monsieur se trouvait drôle, l'ironie faisait partie de lui, on s'y faisait, plus ou moins. Je roulais des yeux, tout en me relevant légèrement pour lui faire face. « Sérieusement, tu penses que je voudrais vivre avec quelqu'un comme toi James ? Je t'aime bien hein, mais, non, je voulais seulement être gentille. » Ma gentillesse me perdra de toute évidence, mais en même temps avec Christopher, je ne savais pas vraiment à quoi je m'attendais d'autre que ce genre de comportement. Je lui adressais malgré tout un petit sourire. Après un séjour à l’hôpital je pouvais totalement comprendre qu'il n'est qu'une envie c'était retrouver son appartement, ses habitudes et sans doute son lit, je ne pouvais clairement pas lui en vouloir pour ça, c'était tellement logique. Je venais doucement poser ma main sur sa joue avant d'embrasser ses lèvres avec une douceur infinie. « Je comprends Christopher, tu n'as pas à te justifier, on est toujours mieux chez soi non ? » Je ne savais pas si c'était une bonne idée que je vienne chez lui et en même temps je me voyais très mal le laisser seul chez lui dans cet état-là, ça n'allait pas être facile de pouvoir être autonome, du moins pas pendant un petit moment. Je me mordais nerveusement l'intérieur de la lèvre, ne sachant pas quoi faire. « Je ne sais pas, tu ne veux pas que je fasse les aller-retour tous les jours à la place ? Tu es sûr que tu veux de moi chez toi ? » Ce voir tous les jours et travailler ensemble était une chose, mais habiter ensemble et être ensemble vingt-quatre heures sur vingt-quatre, je n'étais pas sûre qu'on le supporterait, mais nous pouvions toujours tenter l'expérience, après tout, pourquoi pas. « Ta mère va peut-être vouloir venir, qu'est-ce qu'elle va penser si elle me trouve chez toi ? » Je m'inquiétais sans doute pour tout et pour rien, mais il fallait bien que quelqu'un le fasse.


Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Christopher James
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 209
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Ven 4 Mai - 18:40



       

         
Just a stupid thing.

L'avenir a le don d'arriver sans prévenir et lorsqu'il arrive, on n'est jamais prêt à le recevoir.
Trina & Chris
Je souris, amusé. Elle n'avait eu aucune arrière pensée en me proposant que je vienne chez elle et c'était du Trina tout craché. Amusant et mignon à la fois. Cette femme me faisait définitivement craquer de bien des manières que je ne pensais pas possible auparavant.

J'aurais presque ri quand elle me demanda ce que ma mère penserait si elle la voyait chez moi. « Probablement la même chose qu'elle pense chaque fois qu'elle me voit en compagnie d'une femme. Que je devrais t'épouser sur-le-champ si tu arrives à passer plus de dix secondes en ma compagnie. » Je perdis rapidement mon sourire cependant. Pas forcément parce que la perspective n'était pas drôle - même si à mon sens, avec les années, elle était surtout plus ennuyeuse qu'autre chose -, mais parce que je ne l'avais que trop vécu et qu'il y avait plus sérieux à discuter. « On fait comme tu veux », soufflais-je doucement en me saisissant de la main de Trina pour y emmêler mes doigts. « Je serais ravis de t'ouvrir la porte, chaque fois que tu voudras venir. J'ai assez de chambre pour te laisser le choix, chaque fois que tu voudras rester la nuit. »

Portant la main de la jeune femme à mes lèvres, j'embrassais un à un chacun de ses doigts, avec mille précautions, comme effrayé à l'idée de la casser si j'y allais trop fort. Je n'avais plus eu ce genre de gestes depuis des années. J'étais probablement un peu incertain, maladroit, mais en même temps, cela semblait simple avec elle. Presque naturel. Et pourtant... « Je cherche encore comment me comporter avec toi, tu sais... Je ne veux plus te blesser... Je ne veux pas que tu penses que tu n'es qu'une parmi les autres... Que tu ignores que tu as déjà pris plus de place dans ma vie qu'aucune autre... » Je pressais le dos de sa main contre mes lèvres. « Mais ça fait si longtemps que je n'ai pas été un homme bon pour une femme... »

J'inspirais un grand coup pour me donner du courage. « Je te fais confiance, Taylor. C'est à toi de me guider dans... » De ma main libre, je traçais la ligne entre elle et moi. « Ce truc qu'il y a entre toi et moi. »

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Trina Taylor
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2016
›› Love letters written : 584
›› It's crazy, I look like : La merveilleuse Jennifer Morrison
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Lun 7 Mai - 17:22


Un petit rire s'échappa d'entre mes lèvres, j'imaginais tellement le désespoir de cette mère qui devait voir dans les journaux peoples semaine après semaine son propre fils avec une fille différente à chaque fois. « Dans un sens elle n'a sûrement pas tord, il faut du courage pour te supporter, mais en même temps, il en faut aussi pour être avec moi. » Je ne m'en rendais pas compte jusque là, mais au final, j'avais l'impression d'être aussi brisé que l'était Christopher. Nous étions simplement deux épaves. Je réfléchissais quelques secondes avant d’acquiescer, j'aimais l'idée de pouvoir passer du temps avec lui, chez lui. « On va voir avec le médecin combien de temps tu vas devoir rester "bloqué" et je pense qu'on avisera à partir de là, mais j'aime l'idée de passer du temps avec toi, enfin, juste nous deux, loin de tout et tout le monde. » D'accord, ça devenait ridiculement stupide, mais en même temps c'était le cas, j'en avais vraiment envie. Mon coeur se serra, je ne savais pas si c'était de douleur ou de bonheur, bien entendu je me sentais vraiment bien, nous arrivions enfin à parler sans nous prendre la tête, nous pouvions faire les choses simplement et ça faisait tellement de bien. Mais en même temps, savoir qu'il n'était pas doué pour ça voulait simplement dire qu'il n'avait laissé personne l'aimer depuis tout ce temps et je trouvais ça terriblement triste, même si je n'étais pas mieux placé, mais je laissais une chance à l'amour, j'avais juste peur de faire pleinement confiance à l'autre, la peur d'être blessé ou trahi, mais je voulais y croire. Naïvement sans doute j'aimais me dire que cette fois les choses seraient différentes, que Christopher ferait en sorte que je puisse à nouveau faire confiance les yeux fermés. « Je crois que c'est aussi un peu mon cas, je ne suis pas sûre d'être encore douée pour ces choses-là, mais en même temps j'ai envie de voir ce que ça peut donner, d'essayer de faire les choses bien, on peut simplement se reconstruire ensemble. » Soufflais-je doucement, je lui adressais un petit sourire rassurant, je savais qu'on y arriverait, même si je me doutais que les choses ne seraient pas faciles, nous avions trop de vieux démons à éloignés pour nous en sortir si facilement, mais j'avais juste envie d'y croire. « Ce truc qu'il y a entre toi et moi ? Et qu'est-ce qu'il y a entre toi et moi ? » Je savais parfaitement de quoi il parlait, du moins à quoi il faisait allusion, mais j'avais juste envie de voir s'il pouvait mettre des mots sur cette chose qu'il y avait entre nous, en sachant que moi, je n'y arrivais même pas, je ne savais pas ce qu'il y avait entre nous, j'aimais passer du temps en sa présence, même s'il arrivait à me rendre complétement dingue, je ne pouvais pas m'empêcher de le chercher du regard sur le plateau lorsqu'il n'était pas à mes côtés et je ne supportais pas d’entendre les gens parler de lui négativement, clairement j'étais accro, il n'y avait pas réellement d'autre façon de dire les choses. Maintenant il allait juste falloir qu'on puisse gérer les choses à notre façon, qu'on réussisse simplement à ne pas tout gâcher. « Tu as besoin de quelque chose ? Boire, manger, ton téléphone ? » Je ne savais pas si quelqu'un s'était réellement occupé de lui depuis son arrivée dans cette chambre, mais maintenant que j'étais là, autant prendre mon rôle à coeur.





Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Christopher James
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 209
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Lun 14 Mai - 10:23



       

         
Just a stupid thing.

L'avenir a le don d'arriver sans prévenir et lorsqu'il arrive, on n'est jamais prêt à le recevoir.
Trina & Chris
Trina n'avait jamais mâché ses mots avec moi. C'était en partie aussi pour cela que je l'appréciais autant. Elle se foutait que je sois Christopher James, l'acteur. Pour elle, j'étais Christopher, pas vraiment Chris... Trop peu de gens connaissaient le vrai Chris, mais elle s'en rapprochait de plus en plus et elle savait voir au-delà de l'acteur pour ne rien me pardonner. J'adorais ça, même si je m'arracherais la langue moi-même plutôt que de l'avouer.

Je souris malgré tout à sa réflexion. C'est vrai qu'il fallait du courage pour me supporter. En un sens, il en fallait sans doute autant pour s'accrocher à elle, même si ses raisons à elle d'être insupportable étaient différentes des miennes. J'étais imbuvable parce que je le voulais. Elle, c'était ses appréhensions et sa vision de l'amour et des hommes qui l'approchaient, qui la rendait difficile à suivre. « Une chance que je sois un homme persévérant », dis-je avec un doux sourire.

J'aimais aussi l'idée de passer du temps avec elle et dans le fond, il n'y avait pas à se décider ou à mettre une étiquette sur ce qui allait se passer. Nous avions convenu de ne pas mettre d'étiquette sur ce que nous étions, il n'y avait pas plus lieu de mettre dans une case comment nous allions gérer la suite. Je voulais dormir dans mon propre lit, j'étais prêt à l'accueillir dans une des chambres d'amis - et encore plus dans mon lit - si elle le souhaitait. Qu'importe si elle dormait une nuit chez moi et le lendemain chez elle. Si elle passait à trois heures du matin et passait l'après-midi de son côté. Tant qu'elle me gardait dans sa vie...

Bien sûr, elle ne put s'empêcher de jouer avec le fait que je ne mettais aucun nom sur cette chose entre nous, me demandant exactement ce que j'entendais par là. Je ne pensais pas qu'elle voulait déjà coller une étiquette. Pas si peu de temps après qu'on se soit mis d'accord pour en rien nommer et ne rien imposer. J'étais presque convaincu qu'elle voulait surtout m'enquiquiner. Me faire dire des mots qu'elle savait que je refusais de dire. Je lui fis un sourire coquin en réponse. « Tu sais ce qu'il y a entre toi et moi. C'est toi qui a provoqué tout ça. » Je me redressais pour rapprocher mon visage du sien, grimaçant légèrement à la réticence par la douleur de mon corps. « Et c'est toi qui me regarde comme si tu voulais me dévorer tout entier. » Je secouais doucement la tête. « Toute cette tension sexuelle, Taylor, ce n'est pas bon. A un moment donné, tu auras besoin de relâcher la pression, tu le sais, n'est-ce pas ? »

Je me rallongeais, la main sur mes côtés pour limiter les mouvements de ma cage thoracique et - je l'espérais - la douleur qui était en train de se réveiller. Je souriais malgré tout, les yeux clos un instant. « Moi en tout cas, je sais que cela me rend fou. » Complètement fou. J'avais tout essayé pour la sortir de mon système. Coucher avec des filles qui lui ressemblaient. Coucher avec d'autres qui étaient son parfait opposé. J'avais même essayé, comme un vulgaire adolescent, de laisser mon imagination faire, mais rien n'y faisait. Il n'y avait qu'une chose qui avait un peu aidé. Une chose que je n'avais pas eue depuis trop longtemps : son corps contre le mien. Ses jambes autour de mes hanches. Ce n'était arrivé qu'une fois. Un égarement trop bref. Mais je savais depuis ce moment qu'elle ne quitterait jamais mes pensées, tant qu'elle ne m'aurait pas accueilli dans ses draps.

« J'ai juste besoin de sortir d'ici. Mais je crois que les producteurs sont contre. Ils vont tout faire pour me maintenir hospitalisé le plus longtemps possible. Ils ont trop peur que je fasse une bêtise et prolonge ma convalescence. Comme si ça ne me faisait pas chier de ne pas pouvoir tourner pendant des jours. » J'avais horreur de ça. Je ne supportais pas les gens qui n'étaient pas ponctuel et appliqué dans leur travail. Je rageais des jours entiers sur le moindre retard de planning causé par une incidence humaine. Aujourd'hui, c'était moi l'incidence humaine. Je n'étais pas prêt à me le pardonner.

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Trina Taylor
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2016
›› Love letters written : 584
›› It's crazy, I look like : La merveilleuse Jennifer Morrison
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Mer 16 Mai - 11:14


Persévérant, ça c'était clair qu'il l'était, beaucoup à sa place aurait déjà lâché l'affaire depuis longtemps en voyant à quel point je pouvais être chiante, mais pas lui, bizarrement, il était toujours là. « Oui, j'en ai de la chance. » Je lui adressais un petit sourire, sincèrement je ne savais pas pour qui se serait le plus compliqué pour lui ou pour moi, parce que clairement, je savais comment il était, il ne cachait pas ni son sale caractère, ni le fait qu'il "aimait" les femmes plus que de raison, mais moi, il ne savait pas vraiment ce qui se trouvait derrière le visage de porcelaine, je n'étais ni facile, ni simple, loin de là, peut-être même un peu sauvage, seulement je préférais lui laisser la grande surprise. De toute façon je savais parfaitement que les choses ne seraient pas facile entre nous, mais je m'en fichais, bizarrement j'avais envie de foncer encore plus, j'étais clairement maso, il n'y avait pas d'autres explications. J'ouvrais la bouche d'un air totalement choqué, comment osait-il me dire une telle chose ? Je n'avais rien provoqué du tout, ça m'était tombé dessus sans que je le demande. « C'est l'hôpital qui se fout de la charité. » Je levais les yeux au ciel avant de croiser les bras sous ma poitrine. « C'est toi qui as commencé à me séduire, je me demande encore pourquoi, mais tu es l'investigateur de toute cette histoire mon cher. » Je ne comprenais toujours pas pourquoi moi, ce que j'avais de différent des autres filles, il n'avait qu'à claquer des doigts et elles tombaient toutes à ses pieds, alors pourquoi choisir la difficulté ? Je ne comprenais pas trop, après Christopher aimait peut-être simplement les défis. Clairement j'en étais un et un de taille. « Là tout de suite j'ai plus envie de te frapper que de te bouffer, mais tout est relatif. » Cet homme était tellement arrogant que ça en devenait réellement très drôle, au début ça m'agaçait sérieusement, mais maintenant, je trouvais ça attachant et plutôt drôle, ça faisait partie de lui, il était comme ça, il fallait juste réussir à faire avec et bizarrement s'il n'était pas comme ça, je ne serais sans doute pas autant attaché à lui. « Oh mon dieu, mais tu me connais si bien Christopher, tu ressens tellement les choses, comment je n'ai pas pu le voir avant ? » Acteur studio. « Tu veux qu'on aille évacuer toute cette tension-là tout de suite dans les toilettes de ta chambre ? » Je le regardais, le plus sérieusement du monde, même si clairement ce n'était pas le cas pour plusieurs raisons, déjà le fait qu'il soit mal en point, ce n'était pas réellement pratique et franchement des toilettes, il y avait tout de même bien plus romantique. Je roulais des yeux avant d'embrasser sa joue. « Tu es irrécupérable. » Je le regardais grimacer avant de secouer la tête, quel imbécile, dans un sens je jubilais, il souffrait et c'était tant pis pour lui, il l'avait mérité. Mais en même temps je n'aimais vraiment pas le voir si démuni. « Remets-toi de cet accident et je verrais ce que je peux faire pour toi après ça, j'aime bien l'idée de te rendre fou. » C'était totalement prétentieux de ma part, mais en même temps j'aimais l'idée que je puisse lui faire ce genre d'effet. Je fermais les yeux et posais avec toute la délicatesse du monde mon front contre sa clavicule, je comprenais qu'il ait envie de rentrer chez lui, en même temps qui aimerait rester dans ce genre d'endroit ? Je soupirais profitant de ce moment. « Il faut que tu prennes soin de toi Christopher, on s'en tape de ce qu'il pense, mais je veux juste que tu te remettes, c'est purement égoïste. » Soufflais-je doucement, juste pour lui, comme si c'était un secret qu'il ne fallait pas crier trop fort.



Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Christopher James
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 209
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Jeu 17 Mai - 17:36



       

         
Just a stupid thing.

L'avenir a le don d'arriver sans prévenir et lorsqu'il arrive, on n'est jamais prêt à le recevoir.
Trina & Chris
Égoïste... Égoïstement, elle voulait que je me remette. Je ne cessais de sourire avec elle. Parce que j'étais content de savoir qu'elle s'estimait chanceuse que je continue à me battre pour elle, parce que j'étais heureux qu'elle estime que j'avais commencé à la séduire - sous entendu que j'y étais arrivé en partie - et surtout, j'étais ravie qu'elle estime une demande « égoïste » son désir que j'aille bien. Il y a peu de temps encore, elle m'envoyait au diable et rêvait que je n'existe pas. Là, même si elle le disait pour plaisanter, elle imaginait quand même la possibilité d'un ébat torride dans la salle de bain. « Pourquoi aller dans les toilettes alors qu'on a un lit juste ici ? », dis-je en haussant un sourcil de façon suggestif en tapotant le matelas sous moi.

Mais le sujet était important. Son ton soudainement plus sérieux, plus secret, et son odeur contre moi alors qu'elle posait son front sur mon épaule prouvait tout l'enjeu de son aveux. Je glissais doucement ma main le long de sa joue, mêlant mes doigts à ses cheveux soyeux. Je redevins sérieux, alors, à mon tour, pressant ma joue contre son crâne. « Dans le fond, je suis l'homme le plus chanceux. Les trois plus belles femmes de cette Terre ne veulent que mon rétablissement pour leur propre satisfaction. » Un rictus tendre se dessina sur mes lèvres. « Je le savais déjà avant cet accident pour ma mère et ma sœur... Mais je pensais sincèrement que ça ne te ferait pas autant d'effet, à toi. » Posant mes lèvres sur ses cheveux, je savourais son parfum.

Ces mots précédents n'étaient pas tombés dans l'oreille d'un sourd. J'avais d'autant plus envie d'être vite rétabli si elle me promettait que les choses sérieuses commenceraient ensuite. « Tu me rends complètement fou, Trina, c'est la vérité. Ça fait des mois qu'aucune femme n'a réussi à t'extraire de ma tête. Des semaines que je n'en ai pas regardé une autre que toi... » Parler de ses anciennes conquêtes était toujours malvenue avec sa future ou son actuelle, mais mentir à ce sujet, prétendre que jusqu'à il y a quelques semaines, je n'avais pas été vu en compagnie d'une fille différente chaque soir aurait été stupide. Ma liste s'étalait dans tous les tabloïds et j'avais trop souvent joué le fanfaron sexuellement actif, même avec elle, avant. Elle savait très bien à quoi s'en tenir. Ce qu'elle ne savait pas jusqu'alors, c'était qu'être exclusif avec elle n'était vraiment pas un problème, parce que cela faisait déjà des semaines que c'était le cas. Je ne la touchais juste pas plus elle qu'une autre. « C'est la première fois depuis longtemps que j'ai envie d'être à la hauteur pour quelqu'un... » Et cela me faisait peur. Elle devait le savoir. Elle savait pourquoi je continuais encore et encore à me vautrer dans des relations qui ne pouvaient pas marcher sur le long terme. Elle connaissait mon secret. Elle devait avoir conscience de l'effort que cela me demandait d'avouer cela, cet aveux que je considérais comme une faiblesse, une preuve de mon humanité et de la présence d'un cœur en morceau dans ma poitrine.

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Trina Taylor
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2016
›› Love letters written : 584
›› It's crazy, I look like : La merveilleuse Jennifer Morrison
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Sam 19 Mai - 22:32


Je soufflais d'un air théâtrale avant de le regarder d'un air tellement déçu. « Je trouvais les toilettes tellement plus romantique, mais va y brise mes rêves de fille romantique. Tant pis. » Je lui adressais un clin d'oeil avant de sourire, je n'avais rien d'une fille romantique, rien de ces petites demoiselles qui souhaitait une première fois magique, même si bien évidemment j'aimerais faire les choses bien et que ce soit dans les toilettes ou sur ce matelas, ce n'était clairement pas une option, je n'imaginais rien de dingue, pas de dîner aux chandelles ou de moment romantique, mais en tout ça, nous ne ferions rien dans cette chambre d'hôpital. En dehors du fait que nous étions dans un endroit où le passage se faisait bien trop souvent, contrairement au beau brun qui me faisait face, je n'étais clairement pas du genre à faire ça n'importe où, ça restait un moment bien trop intime à mes yeux. « Et puis j'aimerais tellement te voir grimacer en essayant de te mouvoir, petit malin. » Il fallait bien avouer les choses, il n'était clairement pas en position de pouvoir faire quoi que ce soit et encore moins d'avoir un ébat torride. Bizarrement j'appréciais ce moment, même si Christopher ne pouvait clairement pas faire grand-chose, au moins il ne pouvait pas me fuir, et en même temps nous vivions un moment tellement doux et calme, ça arrivait bien trop rarement et j'avais bien l'intention d'en profiter un maximum, parce que je ne savais pas si dans la seconde d'après nous ne serions pas en train de nous prendre la tête, nous étions comme ça au final. « Petit veinard. » Oui dans un sens il avait de la chance, il allait clairement être chouchouté et nous allions sans doute être au petit soin pour lui, tout simplement parce que nous avions eu peur de le perdre, mais une fois qu'il serait vraiment sur pieds, près à retourner bosser, je lui ferais payer cette frayeur qu'il m'avait fait. Je ne savais pas encore comment, mais j'avais bien le temps d'y penser et de trouver la vengeance parfaite. Mon coeur loupa un battement, ses mots me touchaient réellement, même si ça ne me plaisais pas forcement d'entendre qu'il avait fréquenté d'autres femmes malgré ce que nous avions vécu, mais en même temps à ces moments-là j'étais toujours dans un coin de sa tête et c'était assez valorisant et plutôt très flatteur. « J'ai l'impression d'être importante. » Clairement ça faisait très longtemps que je n'avais pas ressenti cette sensation, cette impression d'être réellement importante aux yeux d'un homme et surtout d'être désiré pour les bonnes raisons. « Tu me rends dingue, dans le bon comme dans le mauvais, mais même quand j'ai envie de t'arracher la tête, j'arrive pas à penser à quelqu'un d'autre, je ne sais pas pourquoi ou ce que ça veut dire, mais j'ai besoin de toi. » Les choses étaient dites, quelqu'un me dirait sans doute que je suis amoureuse de cet homme dont le regard azur m'avait totalement chamboulé et dans un sens c'était sûrement le cas, mais je n'étais pas encore capable de poser des mots sur tout ça et je n'en avais franchement pas envie. C'était juste trop tôt. Je venais doucement poser ma main sur son torse à l'endroit même où se trouvait son coeur. « Je te promets, que je ne serais pas celle qui te le brisera. » Je savais parfaitement que si cette histoire devrait prendre fin ça serait de sa faute, pas de la mienne, je n'étais pas sûre d'être capable de briser le coeur de quelqu'un et encore moins le siens.


Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Christopher James
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 209
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Mar 22 Mai - 19:05



       

         
Just a stupid thing.

L'avenir a le don d'arriver sans prévenir et lorsqu'il arrive, on n'est jamais prêt à le recevoir.
Trina & Chris
Je ris de ses pitreries. C'était extrêmement plaisant de parler ainsi avec elle et même de rire et de se moquer de nous-mêmes, de nos propres travers. Je n'en avais pas l'habitude. Je n'étais pas homme à supporter qu'on se moque de lui. Pourtant, venant d'elle, je l'acceptais. Sans doute parce que je savais qu'il n'y avait aucune malice derrière ses mots. Elle n'était pas de ce genre-là et elle savait combien je ne l'aurais pas supporté. Non. Et là, je ne pouvais que rire, alors qu'elle faisait mine d'être vraiment attristé que je ne sois pas tenté par une partie de jambes en l'air dans les toilettes. Comme si elle, comme moi, pouvions vraiment considérer l'endroit comme le plus romantique du bâtiment... Surtout en ce moment, avec mes côtés cassées et mes douleurs qui m'empêchaient même de me lever. « C'est ça, fait la maligne. Tu verras quand je serais en capacité de te courser et de te porter jusqu'à mon lit. C'est toi qui me supplieras. », dis-je en me léchant la lèvre.

Elle avait le pouvoir maintenant, mais elle ne l'aurait pas éternellement. Dans le fond, elle avait autant conscience que moi de la tension qui existait entre nous. De ce désir latent. Nous avions déjà manqué d'y céder une fois et avions finalement tout mis dans la colère, les insultes et les menaces. Ce ne serait pas éternellement ainsi. Pas maintenant qu'elle voulait voir où tout cela nous mènerait.

Elle redevint sérieuse, ensuite, assurant avoir l'impression d'être importante. Dieu, ne se rendait-elle pas compte d'à quel point elle l'était ? Non. Je savais que non. Parce qu'elle était comme moi. Son cœur avait été brisé. Ses espoirs de petite fille croyant au prince Charmant détruits. Elle n'était pas moins malade que moi sur ce plan-là, incapable de comprendre comment quelqu'un pouvait réellement avoir vu à travers les murs et la carapace.

Mon cœur s'emballa à son propre aveux sur ma personne. Aussi fort qu'elle avait lutté, elle avait échoué à effacer cette attirance, ce besoin de l'autre. Tout comme j'avais échoué à mes propres tentatives. Elle déposait les armes aujourd'hui et acceptait de se plier à la tentative et j'étais prêt à faire de même, avec pour unique réticence encore la peur d'en sortir plus détruit encore. Mon cœur avait déjà trop souffert. Il ne supporterait pas un échec de plus. Il ne supporterait pas d'être maltraité par elle. Pas alors qu'elle avait soudainement pris autant d'importance, contre mon propre gré.

Comme si elle lisait dans mes pensées, Trina posa sa main sur mon cœur, jurant qu'elle ne lui ferait pas de mal. Je fermais les yeux, luttant contre la larme qui voulait monter et s'échapper, la ravalant en serrant les dents. Je posais ma main sur la sienne, serrant un peu ses doigts. « J'aimerais tellement pouvoir te faire la même promesse... » Mais je ne le pouvais pas. Pas que je ne le veuille pas. Au contraire. J'étais désespéré de savoir que je pourrais la briser. Désespéré à l'idée d'être l'unique responsable de l'échec de tout cela... Mais c'était dans ma nature. Une décennie entière à me formater pour toujours tout ruiner. J'allais lutter contre ma nature même, pour elle. Et elle le savait autant que moi. « Je ne me pardonnerais jamais de briser le tien... » Tirant ses doigts vers mes lèvres, j'embrassais sa main, les yeux toujours clos. « J'adore causer ton rire. Ou même te faire tourner en bourrique. » J'ouvris enfin les yeux pour la regarder. « Mais je hais causer tes larmes. »

J'inspirais lentement. « Tu restes avec moi encore un peu ? »

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Trina Taylor
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2016
›› Love letters written : 584
›› It's crazy, I look like : La merveilleuse Jennifer Morrison
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Dim 27 Mai - 18:32


Les choses semblaient simples, nous parlions tranquillement, arrivant même à rire ensemble, des choses qui ne nous étaient pas arrivé depuis...Jamais en fait. Mais je trouvais ça agréable, reposant, juste simple. Et ça faisait un bien fou. Je n'arrivais pas à effacer ce stupide sourire qui ornait mon visage, malgré l'incident tragique qui nous avait menés jusqu'ici. Je n'étais pas vraiment le genre de personne à faire des blagues salaces ou même des insinuations, mais avec Christopher tout était différent, j'étais une femme totalement différente et j'en avais conscience, je voyais bien qu'avec lui je changeais, j'arrivais à m'ouvrir plus facilement, à rire pour des bêtises, je changeais et en bien, du moins, j'en avais l'impression. « Te supplier, carrément ? J'ai vraiment hâte de voir ça. » J'aimais cette étrange relation que nous tentions de mettre sur pied, je ne savais pas vraiment si ça fonctionnerait, si ça donnerait quelque chose, mais j'aimais ce que nous étions, ce que ça donnait et surtout j'aimais ce que ça pouvait faire de la femme que j'étais. J'avais l'impression d'être une autre personne à chaque fois qu'il osait poser son regard sur moi, au final je n'étais pas mieux que ces pauvres midinettes qui rêvaient simplement d'une seconde d'attention de sa part. Je soufflais, me moquant largement de mon comportement. J'étais sans doute ridicule, mais en même temps, je m'en fichais, j'aimais la légèreté que notre non-relation m'apportait. J'avais lutté, je l'avais détesté, j'avais tout fait pour que rien, jamais, ne nous mène à ce moment-là. Mais je ne savais pas réellement pourquoi, peut-être étais-je trop faible, peut-être était-il juste trop doué, mais j'avais cédé, j'avais osé laisser place aux sentiments, sans savoir si c'était une bonne ou une mauvaise chose, j'avais laissé Christopher James entrer dans mon coeur et toucher mon âme du bout des doigts. Je n'appréciais pas forcement cette sensation, l'impression d'appartenir à quelqu'un, pas après ce que j'avais vécu, mais il était temps que je laisse un peu les choses se passer et que je laisse une chance au bonheur, juste pour me souvenir de ce que ça pouvait faire. J'inspirais, la main de Christopher sur la mienne, mon coeur venait de s'emballer, ses mots me touchaient, ça faisait mal, mais je l'acceptais, parce que je n'étais pas stupide, je savais parfaitement que rien ne serait facile. « Je sais et je ne t'en veux même pas, je sais parfaitement dans quoi je m'embarque. » Je venais doucement passer ma main dans ses cheveux pour les désordonner un peu, lui donnant un côté rebelle qui lui allait terriblement bien. « Bizarrement je préfère que tu me brises le coeur, plutôt que je brise le tiens. » Je savais parfaitement que c'était idiot comme résonnement et que n'importe qui me dirait que j'étais complètement folle. « Parce que nous savons tous les deux que je serais bien plus capable que toi de laisser une nouvelle chance à l'amour. » Si j'en arrivais à lui briser le coeur et que part ma faute il ne pouvait plus faire confiance à aucune femme, je ne m'en remettrais pas. Je n'étais pas ce genre de personne. « Et dieu sait à quel point tu es doué pour me faire tourner en bourrique. » Un petit rire s'échappa d'entre mes lèvres. En même temps, je n'étais pas mal non plus dans ce domaine-là. C'était un peu notre truc. J'attrapais mon téléphone portable et regardais l'heure avant de hausser les épaules. « Si tu veux. » Ça me faisait plaisir qu'il me propose de rester, de toute façon je n'avais pas grand chose à faire en dehors de rentrer chez moi et de rester sur mon canapé devant la télévision, alors autant passer un peu de temps avec le beau brun. « Tu veux que j'aille chercher à manger ? » Je savais parfaitement que la nourriture qu'on pouvait servir dans les hôpitaux n'était pas le grand luxe, ça restait malgré tout mangeable, mais nous avions la chance d'avoir une pizzeria pas très loin, je pouvais toujours nous commander quelque chose d'un peu plus appétissant.

Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Christopher James
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 209
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Sam 2 Juin - 11:48



       

         
Just a stupid thing.

L'avenir a le don d'arriver sans prévenir et lorsqu'il arrive, on n'est jamais prêt à le recevoir.
Trina & Chris
Finalement, nous y arrivions très bien. Nous pouvions sans mal passer du temps ensemble sans nous entres-tuer. A croire que ces incessantes disputes n'avaient jamais eu lieux. Je me demandais presque comment on pouvait en venir à se brouiller avec elle, tant rire et passer de bons moments était naturel. Et puis je regardais ma main sur sa taille, ma peau touchant la sienne sans cesse depuis plusieurs minutes, ses doigts partout dans mes cheveux, ou sur mes bras et je compris. C'était tout ça. Toute cette attirance qu'elle refusait de voir, toute cette relation que je refusais de mettre en place. Nous le voulions depuis le début, mais je refusais de me donner à elle ainsi, alors qu'elle refusait que je la touche ainsi. La colère n'avait été qu'un exutoire à la frustration. Accepter d'être un quelque-chose sans nom lui avait donné la possibilité d'écouter ses envies et maintenant, nous étions apaisés. Il avait fallu que chacun donne un peu de l'autre pour que nos rapports changent complètement, preuve de plus que nous nous devions d'essayer. J'avais donné une partie de moi qui ne me semblait pas trop difficile. J'avais encore refusé d'idée d'une relation « amoureuse », mais avait accepté de donner ma fidélité et cela avait suffi à la rassurer sur la manière dont je la traiterais vraiment. Et j'aimais ça. J'aimais réellement ça. A ma grande surprise première, ce n'était pas si difficile d'être là, de l'embrasser, caresser sa peau et ne pas aller plus loin. J'avais juste envie de la tenir dans mes bras et je pouvais attendre qu'elle soit prête pour aller plus loin. Pour la première fois depuis longtemps, j'avais envie d'attendre. L'effort n'avait rien d'insurmontable et l'attente avait un petit quelque-chose d'excitant. Une excitation nouvelle, loin d'être désagréable.

Ces choses qu'elle fait de moi...

Elle avait raison sur un point, même si je détestais l'idée : c'était que JE devrais être celui qui faisait échouer tout ça. Parce que si elle était fautive, elle détruirait le peu qu'elle avait reconstruit. Si elle me brisait le coeur, jamais ma mère n'aurait de mariage, de petits-enfants. Et même si j'avais beau dire que je n'en voudrais jamais, une partie, au fond de moi, avait l'idée qu'avec le temps et la bonne personne, je pourrais peut-être un jour dire « je t'aime » à une femme, tout simplement. Et elle était probablement ma dernière chance, parce que la seule à avoir réussi, après des mois d'acharnement, à me faire envisager autre chose que juste une aventure d'une fois. C'était à peine quelque-chose, mais c'était la seule en dix ans à être autre chose que juste une aventure. Elle souffrirait. Elle aurait mal et mettrait peut-être de nouveau des années avant de croire à nouveau en quelqu'un... Mais elle avait encore cette flamme là au fond d'elle. Ce désir-là. Moi non. C'était elle qui faisait éclore à nouveau la petite étincelle. Si elle l'écrasait du pied, le feu ne se rallumerait jamais.

Je lâchais un son de plaisir quand elle me proposa d'aller chercher quelque-chose à manger. « Grand Dieu oui », soufflais-je avant de me calmer un peu. « La nourriture ici... On ne peut même pas appeler ça de la nourriture. Déjà qu'un premier rencard dans une chambre d'hôpital est de loin le pire rencard du monde, si en plus je n'ai que de la gelée à te proposer pour te nourrir... J'aurais perdu toutes mes chances avant même de te demander de réfléchir à un second rendez-vous. »

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Trina Taylor
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2016
›› Love letters written : 584
›› It's crazy, I look like : La merveilleuse Jennifer Morrison
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Dim 3 Juin - 21:55


Mon coeur s'emballait à vivre allure à chaque fois que Christopher posait ses yeux sur moi, même si nous passions notre temps à nous prendre la tête jusqu'ici, là tout de suite j'avais juste l'impression d'être la plus belle chose que cette terre est portée et personne ne m'avait regardé comme ça depuis un très long moment, ça faisait un bien fou. J'aimais cette sensation, ce sentiment de bien être qui s’emparait de moi lorsqu'il était dans le coin, lorsqu'il me touchait. Je savais que ça ne serait pas facile pour lui, que je n'étais clairement pas ces filles avec qui il couchait en temps normal, j'avais besoin de temps, d'attention, de tendresse et je ne voulais pas qu'il se sente mal dans cette "relation", parce que j'avais besoin de prendre mon temps et en même temps je voulais simplement lui montrer qu'il y avait d'autre façon de créer une relation avec une femme, qu'on pouvait faire les choses bien sans en souffrir ou sans avoir à traiter les femmes comme des kleenex. Je posais doucement mon doigt sur sa nuque avant de faire des allés retour d'un air totalement distrait. C'était des choses que je pourrais faire maintenant, sans avoir à me retenir, même si je n'étais pas sûre de vouloir exposer tout ça aux yeux des autres, j'avais besoin de garder cette histoire pour nous, juste un peu, au moins au début, c'était égoïste, tout simplement parce que déjà je n'avais vraiment pas envie d'être assimilé à toutes ses femmes avec qui Christopher avait couché et surtout parce que j'avais envie que ça reste notre secret, sans avoir à l'exposer aux yeux de tous. « Un rancard, quel rancard ? » Je fronçais les sourcils avant de secouer doucement la tête, sincèrement, je me fichais pas mal du fait qu'on ait ce "premier rencard", dans cette chambre d'hôpital, dans un grand restaurant ou dans son appartement, ça n'avait pas d'importance, tout simplement parce que je n'étais pas vraiment le genre de femme qui y attachait une grande importance. J'aimais les choses simples et sans prise de tête alors si ça voulait dire manger une pizza dans une chambre d'hôpital, ça m'allait très bien, malgré tout j'avais envie de l'embêter un peu, juste m'amuser quelques minutes avant d'aller nous chercher de quoi remplir nos ventres qui criaient famine. « Si tu ne réserves pas dans un grand restaurant, que je ne sors pas une robe haute couture, des chaussures qui me font mal aux pieds et que tu ne payes pas, désolé, mais ça n'a absolument rien d'un rencard. » Je haussais doucement les épaules avant de me glisser hors du lit et d'attraper mon sac. Je me penchais doucement vers le beau brun avant de l'embrasser. « Évite de traumatiser les infirmières, je n'en ais pas pour longtemps. » Je priais pour que les infirmières ne viennent pas trop lui prendre la tête, parce que j'imaginais bien déjà que Christopher ne se laisserait pas faire. Une fois hors de la chambre blanche je m'adossais contre le mur près de la porte avant de souffler un grand coup. Tellement d'émotions qui se bataillaient dans ma tête, c'était juste dingue, hier encore nous étions sur le point de nous arracher la tête et aujourd'hui, il était devenu l'une des personnes les plus importantes de ma vie, c'était juste fou de voir qu'on pouvait simplement tout changer en un claquement de doigts. Je sortais tranquillement de l'hôpital, mes lunettes de soleil sur le nez, les journalistes étaient tous là, attendant sans doute que je leur fournisse le scoop du siècle, les pauvres chéris, ils étaient tombés sur la mauvaise personne, j'avançais jusqu'à la pizzeria en les ignorants royalement. Je savais que le fait d'avoir des photos de moi sortant de l'hôpital était déjà du pain béni pour eux, mais bizarrement, je m'en fichais pas mal, ça n'avait juste plus d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Christopher James
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 209
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Mar 5 Juin - 11:24



       

         
Just a stupid thing.

L'avenir a le don d'arriver sans prévenir et lorsqu'il arrive, on n'est jamais prêt à le recevoir.
Trina & Chris
La douce sensation de ses doigts sur ma peau me rendait dingue. J'aurais pu rester une vie entière ainsi, à la sentir tout contre moi. J'adorais cela. Je me demandais encore comment j'avais pu m'en passer. Je me posais la question depuis notre tout premier baiser. Enfin... notre vrai baiser. Pas celui que nous avions tourné devant la caméra... même si dans le fond, celui-là aussi avait été vrai. Trop vrai. Déclenchant une dispute et un baiser passionné.

Je la vis arriver à dix mille avec sa fausse surprise face au fait que je lui disais que nous étions en rencard. Elle prétexta qu'elle refusait tout rencard qui n'était pas strictement protocolisé avec restaurant hors de prix et mascarade de faux semblants. Je me doutais qu'elle avait autant horreur que moi de ce genre de rendez-vous. Elle était trop simple, trop naturelle et elle avait au moins autant que moi horreur des mensonges. Ce type de rendez-vous n'était qu'apparat et mensonges pour plaire et nous n'étions pas dans ce genre de relations. Il y avait beau ne pas y avoir d'étiquette, il n'y avait qu'une chose de certaine : c'était la vraie elle et le vrai moi. Avec nos failles, nos peurs et nos vérités dérangeantes. Ni mensonges, ni arrangement de la réalité.

Lorsqu'elle se leva, je la regardais faire, avant de lui rendre son baiser avec envie. « Tu me manques déjà », dis-je avec un sourire amusé. C'était bien le genre de choses que disaient les pauvres bougres transit d'amour, non ? Je regardais ensuite à travers le carreau de la chambre pour regarder les infirmières de l'autre côté. « Je ne leur dirais rien si elles ne m'embêtent pas ! » Oui, j'avais l'air d'un enfant faisant du boudin là, mais je m'en fichais. La précédente n'avait clairement pas été très sympa avec moi, pour une erreur que SA copine avait faite. Je n'y pouvais rien moi.

Je la regardais ensuite partir, me mordant légèrement la lèvre inférieure. Une fois seul, je laissais ma tête retomber sur l'oreiller, inspirant profondément. Un sourire benêt se dessina lentement sur mes lèvres, alors que j'étais certain que personne ne pouvait me voir. Je n'étais qu'un pauvre fou. Et pour la première fois depuis longtemps, j'avais envie de me laisser l'être. J'avais tout fait pour la repousser. Tout fait pour la mettre dans mon lit et, quand ça avait échoué, tout fait pour la laisser derrière, ne plus m'en préoccuper... Mais elle occupait toujours toutes mes pensées et ce semblant de truc entre nous était réellement des plus délicieux. Alors, oui, j'avais envie d'essayer, quitte à être benêt et à prendre des risques pour le bien de mon cœur. Elle avait ce don de le faire vibrer comme personne depuis Cette-Elle et même si cela me terrifiait en partie, j'avais envie de tenter le coup. Pire, j'acceptais de m'y brûler.

C'était arrivé comme ça, sans que je n'y prenne garde et j'avais soudain réalisé. Il y avait eu ce film pour ado et cette phrase qui m'avait fait rouler des yeux : « Dans ce monde, ce n'est pas nous qui choisissons si on nous fait du mal ou non, en revanche on peut choisir qui nous fait du mal. J'aime mes choix. J'espère qu'elle aime les siens. » J'avais choisi. J'aimais ce choix. J'espérais juste que cela finirait mieux que dans le livre et le film...

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Trina Taylor
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2016
›› Love letters written : 584
›› It's crazy, I look like : La merveilleuse Jennifer Morrison
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Mar 19 Juin - 12:57


Je levais les yeux au ciel malgré moi, c'était tellement cliché et pathétique d'entendre ce genre de phrase toute prête, juste sortie d'un film stupide pour adolescent. Je secouais doucement la tête sans pouvoir m'empêcher de sourire. Je tournais mon regard en direction des infirmières avant de soupirer, j'avais l'impression d'être face à un enfant de cinq ans qui se faisait réprimander pour son mauvais comportement et c'était parfois le cas avec Christopher, autant pouvait-il être grand, mature et totalement masculin, autant parfois, j'avais l'impression d'être face à un enfant, ce qui était assez drôle je devais l'avouer. « Tu es un sale gosse. » Je l'embrassais doucement avant de quitter la chambre et de le laisser seul avec lui-même. Ça ne lui ferait pas de mal de se retrouver un peu au calme, même si ça n'allait pas durer bien longtemps. Je n'avais pas mis bien longtemps avant d'arriver jusqu'à la pizzeria, enfin, j'aurais mis moins de temps si je ne m'étais pas retrouvé coincé par des flashes plus que déstabilisant. Heureusement j'avais vite trouvé refuge dans le petit restaurant au coin de la rue. Je commandais tranquillement les pizzas ignorant totalement les pauvres imbéciles avec leurs appareils photo qui tentaient de rentrer dans le petit restaurant, heureusement le propriétaire n'était pas forcement quelqu'un de clément ou quelqu'un qui pouvait être facilement corrompu, ce qui clairement m'arrangeait. Je leur tournais toujours le dos, posant mon regard sur l'écran de télévision qui se trouvait au mur, les informations passaient en boucle et un frisson me parcourut l'échine au moment où je reconnus Christopher étendu par terre entouré de pompiers, heureusement que je le savais en vie, parce que ça restait assez impressionnant. Et j'étais surtout choquée de voir que quelqu'un ait osé filmer toute cette scène avec son téléphone portable pour mettre cette vidéo sur les réseaux sociaux, alors c'était donc ça le monde aujourd'hui. Sans m'en rendre compte j'avais posé une main tremblante sur mon coeur qui battait beaucoup trop vite. La voix du restaurateur me ramena sur terre, j'attrapais les deux boites de pizza avant de lui tendre un billet et de sortir, j'étais passé en mode robot, je ne voyais plus rien autour de moi. Bien sûr j'avais compris que son accident n'était pas anodin, surtout vu dans l'état qu'il était, mais voir ces images était vraiment déstabilisant, ça rendait sans doute la chose bien trop réelle. Une fois arrivée à l’hôpital je fus assez soulagée de voir qu'aucune infirmière ne sortait de la chambre en pleurant ou en rangeant. Un petit sourire étira mes lèvres malgré moi. Je frappais tout de même par politesse avant de rentrer et de déposer les pizzas sur la tablette qui servait de table à Christopher. « Eh bien, tu es une star. » Je savais déjà le genre de réponse mégalo qu'il allait me sortir, du coup j'attrapais la télécommande avant de mettre la chaîne des infos en continue. J’espérais vraiment que le fait de se voir à la télévision, comme ça, dans cet état-là, allait le faire réagir, qu'il allait enfin se rendre compte qu'il aurait réellement pu y passer. Je me posais sur le fauteuil à ses côtés sans dire un mot, je voulais peut-être le laisser réfléchir, le laisser avec sa connerie et surtout, je ne savais pas quoi dire et surtout je n'avais pas envie de me disputer avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
❉ fifthy shades of you
Christopher James
fifthy shades of you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 209
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Dim 24 Juin - 21:57



       

         
Just a stupid thing.

L'avenir a le don d'arriver sans prévenir et lorsqu'il arrive, on n'est jamais prêt à le recevoir.
Trina & Chris
J'aimais faire l'idiot. J'aimais encore plus jouer les grands idiots devant elle. La façon qu'elle avait de me regarder, essayant d'avoir l'air réprobatrice, alors que ses yeux trahissaient son affection et qu'un petit sourire amusé s'étirait sur ses lèvres... Elle était sublime. Avant de m'embrasser, elle me gratifia d'un « sale gosse » qui me fit lui tirer la langue avec amusement.

Oui, cette femme me poussait réellement dans des tranchées bien éloignées de mes sillons habituels. Une vraie adolescente. Et le pire, c'est que je ne m'en voulais pas vraiment de l'avoir laissé prendre cette place dans ma vie. Même si le murmure de cette phrase sortie tout droit d'un film pour ados ne devait jamais quitter les murs de cette pièce, où moi et moi seul avait droit à la confession.

Je restais donc là, dans mon lit, reposant ma tête contre l'oreiller en attendant son retour. Je dus m'assoupir à un moment, car lorsque j'ouvris les yeux, à nouveau, ce fut lorsqu'on frappa à la porte. Trina entra quelques secondes plus tard et je la gratifiais d'un sourire tendre. Elle ne me le rendit pas vraiment, arguant juste que j'étais une star. Je répondis avec un sourire beaucoup plus grand, amusé et mégalo, haussant un sourcil. « Rassures moi, chérie, tu en avais conscience avant aujourd'hui, n'est-ce pas ? »

Mais elle ne répondit pas vraiment. Pas plus qu'elle ne s'amusa de ma réponse. A contrario, elle se saisit de la télécommande et alluma la chaîne information. Tout sourire se dissipa de mes traits quand je réalisais ce que voulait dire les images devant mes yeux. Je blêmis malgré moi. J'avais toujours dit à ma mère et ma sœur d'éviter de regarder les chaînes spécialisées sur le show business. Il y avait beaucoup de ragots infondés et peu de vérités et elles avaient souvent pris peur ou été blessés de propos tenus et injustifiés, au début de ma carrière. Avec le temps, elle avait fini par regarder ces chaînes comme des grosses bêtises et je savais que pour ce qui était de ma mère, elle ne les regardait plus du tout. Mais les informations en continue... Elle n'était pas censée voir ça. Ils n'étaient pas censés diffuser les images d'un acteur baignant dans son sang sur le bitume. Merde !

J'attrapais rapidement mon téléphone et pressais rapidement le bouton avant de coller l'appareil à mon oreille. « Maman... Ne regarde pas... » Trop tard. Ses pleurs aux téléphones trahissait tout du programme qu'elle était en train de visionner. « C'est des conneries, maman, tu m'entends... Je vais bien. Je vais vraiment bien. C'est moins effrayant que ça en a l'air. S'il te plaît maman, arrêtes de pleurer... » Je ne voulais pas ça. C'était la dernière chose que je voulais. Oui, nos relations n'étaient pas toujours faciles et il m'arrivait de dire que je la détestais ou qu'elle me saoulait... Mais je l'aimais tellement, ma petite maman, dans le fond. Je posais des yeux désespérés sur Trina, avant que l'ampoule ne s'allume. « Maman, écoutes, tu sais quoi. J'ai Trina Taylor, là, juste à côté du moi. Elle va te dire que je vais bien, tu vas voir ! » Je tendais le téléphone vers la blondinette. « Dis lui la vérité sur comment tu me trouves. Okay ?! »

Ce n'était pas vraiment la première conversation que j'avais imaginé entre ma mère et Trina et certainement pas une chose que je voulais imposer à la belle comédienne, mais j'étais déboussolé. Je ne savais pas comment réconforter ma propre mère, alors même que je lui avais dit, quelques heures plus tôt, qu'elle n'avait pas à venir jusqu'ici pour me voir sous mon plus mauvais jour de malade grincheux. Elle avait pensé que j'étais réellement juste grincheux d'être immobilisé et contusionné. Elle n'avait pas imaginé ce qu'on pouvait s'imaginer en voyant les images. « S'il te plaît Taylor... »

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ i choose my own destiny
Trina Taylor
i choose my own destiny

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
just the way you are
›› Los Angeles since : 15/08/2016
›› Love letters written : 584
›› It's crazy, I look like : La merveilleuse Jennifer Morrison
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing. Sam 30 Juin - 23:24


Il y avait quelques minutes, avant d'aller dans cette pizzeria j'avais une faim de loup, une de celle qui lorsque l'on mange une bouchée après tant d'attente pouvait provoquer un orgasme culinaire, même si on mange quelque chose de banal, mais ça faisait simplement tellement de bien, qu'on pouvait en ressentir une joie incroyable et là après avoir vu les informations, ces images de Christopher à la télévision, ça m'avait totalement coupé l’appétit, je n'avais plus du tout envie de manger, l'estomac totalement noué, limite au bord de la nausée. Assise sur ma chaise, je regardais la boite de pizza presque avec dégoût avant de lever les yeux au ciel, pourquoi je semblais si surprise de la réponse que venait de me sortir Christopher. C'était tellement logique, tellement lui. Je voulais répondre, dire quelque chose, le frapper même, mais non, j'optais plutôt pour la solution du silence. Mais son petit humour s'envola d'un coup au moment où son regard croisa l'écran de télévision. Je le vis changer de couleur, il attrapa son téléphone et je le laissais faire ses petites affaires, jusqu'au moment où je compris qu'il appelait sa mère, il avait sans doute peur qu'elle voit ça, qu'elle le voit comme ça. Je soupirais doucement, il tentait tant bien que mal de rassurer sa pauvre mère, elle devait être totalement en panique, ce qui était totalement compréhensible, je ne savais pas comment je réagirais à sa place. Je revenais vite sur terre au moment où Christopher s'adressa à moi, il devait clairement se foutre de moi, je ne voyais pas d'autre explication, ce n'était qu'une mauvaise blague. Mes yeux se posèrent sur le téléphone et je lançais un regard noir à Christopher, le maudissant clairement, je ne voulais pas parler à sa mère, pas comme ça, pas dans ces circonstances, mais de toute évidence, il semblerait qu'il ne me laissât pas le choix, et sa détresse me fit un petit pincement au coeur, j'attrapais donc l'objet du délit, non, je lui arrachais cet objet diabolique des mains et le collais contre mon oreille. Je n'étais pas forcement très douée pour réconforter les gens, surtout que la pauvre femme que je devais rassurer avait cru perdre son fils aujourd'hui, c'était tout de même assez délicat comme situation. Je détourais le regard, me focalisant sur le mur immaculé qui se trouvait devant moi. J'étais nerveuse, ça ne se voyait pas forcement à l'oeil nu, mais je l'étais, clairement. « Allô...Oui, bonjour, moi aussi, pas dans ce genre de circonstances, mais moi aussi. » La voix de sa mère avait quelque chose de doux, quelque chose de réconfortant, comme un dimanche en famille, une bonne tarte sortant du four, c'était juste apaisant de parler avec elle, malgré son inquiétude. « Oh non, ne vous inquiétez pas, il va bien, enfin aussi bien que possible, juste quelques bobos, mais ne vous inquiétez pas, il arrive à rendre chèvre les infirmières, donc c'est que tout vas bien. » J'aurais presque pu rire si la scène dans laquelle je venais d'être embarquée n'était pas aussi improbable. Je souriais malgré tout, elle semblait d'un coup plus apaisée, sans doute le fait de savoir que son fils était assez en forme pour râler après les gens. Je la rassurais une dernière fois tout en lui promettant de prendre soin de son fils, avant de lui souhaiter une bonne journée et de rendre le téléphone à notre grand blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


just the way you are
i swear we were infinite
MessageSujet: Re: ft Trina ♔ Just a stupid thing.

Revenir en haut Aller en bas

ft Trina ♔ Just a stupid thing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown L.A :: Ronald Reagan medical center
-