Partagez|

Un-Break my Heart w/Miguel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/05/2016
›› Love letters written : 924
›› It's crazy, I look like : TatianaMaslany
MessageSujet: Un-Break my Heart w/Miguel Jeu 18 Jan - 23:28


Un-Break my Heart

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 





La voiture ralentit devant les urgences, tu ne laisses pas le temps au chauffeur de s'arrêter, que tu as déjà ouvert la portière, sauté du véhicule, manque de trébucher sur le bitume, mais te rattrape de justesse. "Merci, merci..." dis-tu furtivement avant de courir en direction du bâtiment. Tu passes la sécurité en brandissant ta carte, arrives à l'accueil et demande : "Miguel Belaza... Je viens voir Miguel Belaza..." "Oui... je regarde ça tout de suite..." Tu jettes un coup d'oeil sur son bureau et pointe du doigt un dossier : "Miguel Belaza, métisse, accident de voiture." "Madame... je..." "Agent Fint... et je n'ai pas de temps à perdre... est-ce que je peux le voir, est-ce que je peux avoir des infos ?" Dis-tu dans un ton plus qu'inquiet. Une main se pose alors sur ton épaule. Surprise, tu manques de lui attraper et de la retourner, système d'auto-défense, mais tu reprends tes esprits et remarque sa blouse blanche. "Madame Fint... Je suis le docteur Rodriguez..." "Oui ?" "Je m'occupe de Miguel Belaza..." "Oh... parfait, je vous cherchais... hum..." Bizarrement, maintenant que tu te retrouves devant lui, tu as cette drôle d'impression de redevenir petite fille. Tu aimerais que tes frères soient auprès de toi. Plus particulièrement un... mais tu as beau jeter un bref coup d'oeil derrière toi, personne. Tu dois affronter cette situation toute seule... "Humm.. Je... je peux aller le voir ? Je suis l'une de ses équipières, mais aussi une amie et... je... ce serait vraiment génial si je pouvais le voir je..." "Madame Fint, tout va bien se passer. Mon équipe est en train de s'occuper de lui, ils ont bientôt terminés... mais...Miguel Belaza a du être mis en coma artificiel... nous ne savons pas exactement quand est-ce qu'il va se réveiller... Normalement nous n'acceptons pas les visites, pas aussi vite, mais... je peux faire une exception... vous pouvez attendre dans la salle d'attente le temps de quelques instants ?!" "D'accord... bien sûr..." Il t'accompagne jusqu'à une pièce, vide, composés de chaises et d'une table basse qui dispose elle-mêmes d'une multitudes de magazines. Il renferme la porte derrière toi, tu fais quelques pas avant de choisir un siège et de t'y laisser tomber. Tu fonds en larmes. Plonge ton visage dans tes mains. Tu repenses à toute cette soirée. Aux paroles de Miguel. A ce coup de fil que tu as reçu du boulot, à ton départ précipité alors que tu as bien vu qu'il était bien alcoolisé... que tu aurais du mieux prévenir ta famille pour l'empêcher de prendre sa voiture... Tu te sens fautive de son accident... Pourquoi ? Alors que tout redémarrait bien, que ta vie reprenait des couleurs... pourquoi cette foutue malédiction s'abat-elle sur toi, ta famille et tes proches...

"Madame Fint ?" Tu relèves la tête, sèche très vite tes larmes, du moins essaye. "Oui ?" "Vous pouvez lui rendre visite... Ce sera toutefois le temps de quelques minutes - une quinzaine - après il... Il est dans le coma Madame Fint et il vaut mieux... vous comprenez que cela ne dure pas longtemps." "Bien sûr, je comprends totalement. Je vous remercie pour tout." "Parfait, il est dans la chambre 124, vous avez juste à longer le couloir puis tourner à droite." "Ok... ok. Merci beaucoup." Il acquiesce, puis te laisse partir dans la direction énoncée. Ton regard ne peut s'empêcher de se poser sur les portes de chambres entrouvertes, tu ne peux distinctement voir ce qui s'y passe à l'intérieur, mais tu y imagines les pires horreurs. Tu arrives très vite devant la porte de la chambre de Miguel. Tu prends une grande inspiration, un frisson parcours ton corps, tu attrapes la poignée, appuie dessus et pénètre dans la pièce. Tu découvres très rapidement le corps blessé de ton ex-petit-ami, de ton premier amour... Les larmes te montent aux yeux, la douleur se fait ressentir, mais tu essayes de rester le plus humble possible. Tu t'avances jusqu'à son chevet. Tu attrapes sa main. "Hey..." Les bips de la machine répondent à sa place. "Je t'avais dit de rester chez moi..." dis-tu alors que ta voix se casse en plein milieu de ta phrase. Tu pinces tes lèvres, ton pouce caresse le dos de sa main. "J'aurais du t'obliger à rester chez moi... Je suis désolée." Avoues-tu, pleine de culpabilité. "S'il te plaît, ne me laisse pas... pas comme ça... je ne peux pas... je ne peux pas imaginer que ça se termine comme ça... Je... je m'en sentirais plus capable si t'étais plus là... hein Mig'..." Tu te laisses tomber sur la chaise présente près du lit. Ton visage se pose sur sa main et supplie n'importe quelle entité...
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 21/01/2017
›› Love letters written : 120
›› It's crazy, I look like : Jesse Hot Williams
MessageSujet: Re: Un-Break my Heart w/Miguel Mar 30 Jan - 2:17

Dire que je me sens bien serait d'un optimisme sans nom. A vrai dire je ne ressent rien hormis cette étrange sensation de flotter au dessus d'un champ de coton. Le temps me paraît étrangement long et à la fois je ressens une certaine quiétude, comme si mes problèmes récents et plus lointains s'en étaient allés au second plan. Je pourrai dire en cet instant que je voudrais lutter pour comprendre l'état dans lequel je me trouve mais il n'en est rien, j'ai cette étrange sensation de mal oppressant certes mais d'un autre côté, tout semble si limpide, fluide...

Il n'y a qu'une chose qui m'agace au plus au point, j'entends des "bip" incessants qui forment un vaste écho, je ne comprends toujours pas ce que je fais ici, je ne me rappelle pas c'est le trou noir. Ma dernière pensée intacte est d'avoir vu Nora partir probablement au travail alors que nous passions une soirée au top avec toute sa famille ou presque.

J'aimerai faire un tri dans ma tête pour tenter de comprendre mais je me sens faible, et ces "bip" dont j'ignore la provenance ne me facilitent pas la tâche.

J'essaie toutefois de me forcer un peu, du mieux que je peux lorsque je distingue des sons provenant du couloir, je crois discerner deux voix différentes mais impossible pour moi d'entendre distinctement les propos que ces deux personnes échangent. Je suis épuisé, je voudrais seulement dormir mais... Je crois que je dors sans dormir c'est vraiment étrange, je.. Damn !

Je fini par laisser tomber de toute façon j'ai la sensation que même en forçant je n'arrive a rien, je ne sens pas mes membres bouger, je ne parviens pas à ouvrir les yeux encore moins à parler. En revanche j'entends une porte qui s'ouvre, le grincement royal de cette dernière ne laisse aucun doute, quelqu'un vient d'entrer. Mais ou suis-je bordel ?

C'est alors que j'entends une voix qui me parle, semble me saluer je ne distingue pas très bien, mais je sens une certaine proximité, qui se confirme d'ailleurs lorsque la personne en question m'attrape la main. Cette voix féminine je la connais, mais la tristesse qui s'en dégage n'augure rien de bon, elle me dit être désolée, qu'elle aurait du me retenir que je ne peux pas la laisser comme ça et la je percute...

Nora, qui n'a pas l'air bien du tout d'après ce que je peux entendre, est près de moi. Je commence à vite faire le tour de la question , ces "bip" , ces voix au loin , cette pièce avec cette foutue porte qui grince, cet état végétatif dans lequel je crois me trouver. Clairement je ne vois pas ou je pourrai me trouver ailleurs que dans un hôpital, et ça vraiment ça craint !

Nora est la près de moi, elle vient de poser sa tête sur ma main, et j'essaie de lui faire un signe de lui montrer que j'ai bien entendu ce qu'elle m'a dit, que je suis la mais c'est tellement difficile, tout me paraît hors de portée.

J'essaie tout et n'importe quoi de toutes mes forces mais rien ne semble apporter de résultat probant, alors dans un dernier élan j'essaie de l'interpeller, de lui parler :

- No.. Nora...

Je n'arrive plus a respirer ni à parler comme je le voudrais d'ailleurs. Un médecin arrive dans la chambre rapidement et enlève le tube qui se trouve dans ma bouche, j'ai mal terriblement mais j'essaie d'ouvrir les yeux, je veux les ouvrir. Autant avant ça ne me dérangeait pas tant que ça mais la j'ai besoin de les ouvrir, pour que Nora voit au moins que je suis la, je n'aime tellement pas la savoir malheureuse, elle qui a traversé tellement de choses surtout ces derniers temps.

Le médecin dit à Nora qu'elle va devoir bientôt partir, qu'il est encore un peu tôt pour les visites et que tout ça reste à titre exceptionnel. Il ajoute qu'il va devoir replacer la sonde et me faire des soins. J'entends à nouveau la voix de Nora, j'ouvre lentement les yeux et lui saisit la main en la serrant très fort...

Revenir en haut Aller en bas

Un-Break my Heart w/Miguel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a :: downtown hospital
-