Partagez|

it's okay not to be okay (mason)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 15329
›› It's crazy, I look like : max king irons.
MessageSujet: it's okay not to be okay (mason) Jeu 18 Jan - 18:21

Spoiler:
 

Asher ne savait plus vers qui se tourner. Depuis deux ans désormais, à chaque tourments, c’était vers Diane qu’il allait afin de se confier mais comment lui parler de ses sentiments alors qu’elle était justement la cause de ses troubles ? Comment se confier alors qu’elle était dans un autre pays ? Dépité, plus que cela, déprimé, Asher ne voyait qu’une seule personne à qui se confier hormis une Andy qui irait de son habituel sarcasme : Mason. S’il était son cousin, il était aussi plus, comme un ami. Il avait brièvement évoqué sa nostalgie et le besoin de lui parler, par message. Aussitôt, le chauffeur de taxi avait été réactif et lui avait proposé de se voir. C’était ainsi qu’il s’était retrouvé devant la porte d’entrée de l’appartement de Mason, le doigt écrasant le bouton de la sonnette. Et finalement, lorsque la silhouette de Mason se découpa par l’ouverture de la porte, Asher craqua. Il ne pouvait plus supporter cette pression, cette tristesse. C’était trop pour un homme, tout cumulé et il n’était pas fort. Il était faible, affreusement faible et affaibli aussi, par la maladie qui le rongeait. Pourquoi ? N’avait-il pas assez payé ses tords et ses actes odieux ? S’il avait encaissé tant bien que mal son cancer de la prostate, jugeant qu’il s’agissait d’un retour vis à vis de son passé, le départ de Diane et l’éloignement de ses jumeaux étaient insupportables pour lui. Ainsi, il se rua dans les bras de Mason, lui qui était si peu tactile avec les autres hommes, et s’effondra. Ses sanglots secouèrent ses épaules, faisant trembler son corps amaigri par ses dernières semaines et les évènements récents. Parce que Diane n’avait pas fait que partir, dernièrement. Elle lui avait envoyé ce fichu courrier, reçu ce matin. Comment une enveloppe pouvait-elle briser un coeur ? En contenant une demande de divorce de la seule femme que l’on ait jamais aimé, son épouse et la mère de ses enfants. Incapable de parler tant son émotion était forte, Asher se contenta de sortir le papier plié en quatre de sa poche et de le tendre à Mason tout en s’appuyant contre le mur le plus proche, affaibli et effondré.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 3355
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Ven 19 Jan - 16:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
asher & mason

it's okay not to be okay
Si d’ordinaire, Mason n’est pas du genre à manifester toute sa sympathie pour les autres, il en allait de la santé de son cousin. Un homme que Mason considère comme l’un de ses plus proches amis, tout sexe confondu. Il a toujours grandi en estimant beaucoup son cousin, qui est l’un des rares à avoir survécu à la solitude bien trop souvent présente chez le jeune homme. Si ils avaient commencé à reprendre contacte ses dernières semaines, il est vrai qu’il était reste un petit moment sans en avoir de Asher. La vie des deux garçons n’a pas forcément été des plus faciles ses derniers temps. Et depuis l’arrivée de Dunham en janvier 2016 dans sa ville natale, ce dernier passe beaucoup de temps à travailler. Trop sans aucun doute, mais la solitude qui émane de son petit appartement pourtant sympathique ne lui inspire aucune réelle confiance, et l’ennuie de retrouver son ancien amour disparaît peu à peu à présent. Aujourd’hui, il doit faire face à un réel changement : avoir un bébé. Asher ne l’a su que par texto sans même que son cousin ne puisse vraiment avoir le temps de lui offrir un coup à boire après cette annonce. Romy venant d’emménager à présent dans l’appartement du jeune homme, où ses quelques affaires jonchaient sur le canapé. Quant à lui Asher, il avait beaucoup à faire entre s’occuper de sa femme et de ses petits, ainsi que de sa maladie, Mason était loin de se douter du travail qu’il l’attendait quand Romy aurait accouchée. Il ne voulait d’ailleurs pas y penser. Quand Mason entendit la sonnette, il se leva sans tarder du canapé où il s’était installé depuis plus d’une demi-heure – l’heure à laquelle Romy avait décidé de quitter l’appartement pour aller faire deux trois magasins avant de filer sur la terrasse d’un café. Mason avait prévu d’y aller si la jeune femme tarderait de trop pour profiter de ce petit moment à deux. C’est qu’il devenait de plus en plus protecteur, ne lui en déplaise ! Il offrit un sourire à son cousin en ouvrant la porte, mais fût bien vite rattrapé par la mine désastreuse de son cousin, qui s’est réfugié aussitôt dans ses bras pour laisser quelques larmes couler le long de sa joue. « Asher ?! » Sa question c’était comme si il n’y croyait pas. Il n’avait jamais vu son cousin dans un tel état, lui qui est habituellement si fier, que lui arrivait-il ? Est-ce la maladie qui reprenait le dessus ?! Il ne pensait même pas à une demande de divorce de Diane. Comment y penser une seule seconde alors qu’elle a été la meilleure chose qui est arrivé au jeune Monroe ? « Vient rentre, assied-toi… » Mason tira le bras de son cousin pour pouvoir refermer la porte, son regard perdu. Avant de s’installer sur la banquette qui s’offre aux deux hommes, Asher se retourna vers son cousin pour lui tendre une lettre. Mason hésita un instant à la prendre, soupirant vaguement. Qu’est-ce que cela pouvait être ? Cela concernait-il ses deux bébés ? Mason prit son courage en ouvrant la lettre en quatre avant de lire rapidement, d’une traite. Son visage changeait littéralement de couleur et Mason fît les quatre cent pas dans le petit loft en restant silencieux. Avant finalement de poser ses fesses sur le fauteuil à côté de la banquette, il releva son regard vers son cousin, nerveusement, fou de rage pour deux. « C’est pas possible Asher… On ne va pas se laisser faire ! » Il se releva pour s’asseoir au côté de son cousin, laissant sa main se poser sur le bras de ce dernier. Il était fou de rage, après tout ce que Diane lui a dit sur Asher, elle osait faire pire que lui, elle osait l’irréparable, alors qu’il n’avait même pas terminé avec sa chimio !
made by roller coaster; crackships alaska
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 15329
›› It's crazy, I look like : max king irons.
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Ven 19 Jan - 17:09

Comment en était-il arrivé là, à tendre une demande de divorce à son cousin, incapable d’articuler le moindre mot ? Son affliction était bien trop grande pour qu’il ne parvienne à articuler le moindre mot. Jamais, Asher n’avait été dans un tel état si ce n’est lors du décès brutal de sa mère, sous ses yeux, après une attaque cardiaque. A ce moment-là de sa vie, il avait craqué, plongeant dans l’alcool, la drogue et l’adrénaline pour oublier sa peine. Aujourd’hui, compte tenu de son état de santé mais aussi de ses responsabilités de père qu’il assumait désormais pleinement et fièrement, il ne voulait plus replonger dans ses vieux démons. C’était impensable. Il allait suffisamment galérer pour avoir des droits de visites pour ses jumeaux, Asher ne tenait pas à aggraver son cas. Asher sursauta alors que Mason se mit à crier, littéralement furieux. Asher n’était pas encore passé par ce sentiment. Il était encore dans la phase une, celle de la détresse. Puis, comme pour l’annonce de sa maladie, le trentenaire passerait sûrement par une phase de déni total. Ensuite … et bien, ensuite, Asher n’en savait rien. Il haussa des épaules. Comment pouvait-il se battre, même avec le soutien de son cousin ou de ses meilleurs amis ? Aucun élément n’était en sa faveur concernant les jumeaux, Callum et Claudia. Après tout, on parlait d’une personne qui avait monté un empire de la pornographie : on connaissait beaucoup plus équilibré pour élever des enfants. Puis, il était connu pour ses excès en tout genre, de la poudre au liquide en passant par les femmes sans parler de ses tourments avec la justice. « C’est perdu d’avance », articula-t-il péniblement. Il pensait sincèrement ce qu’il venait de dire. Réellement, rien ne jouait en sa faveur et cela allait s’avérer encore plus compliqué si Diane restait sur les terres écossaises où elle était née et avait vécu pendant quasiment toute sa vie. « Je ne comprends pas ». Asher reconnaissait aisément ses tords du passé mais depuis qu’il était marié et qu’il avait finit par avouer sa maladie à Diane, son épouse, il avait été irréprochable. Il s’était montré un mari aimant et un père dévoué, s’occupant des jumeaux alors que Diane tentait de sauver le navire coulant qu’était sa librairie avant le naufrage fatal. « Je n’ai pas vu Ollie grandir, je veux les voir eux... »
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 3355
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Dim 21 Jan - 21:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
asher & mason

it's okay not to be okay
Pourquoi fallait-il toujours que la vie réserve bien pire que ce qu’elle avait déjà fait endurer aux gens ? Mason avait l’impression que ce n’était qu’un jeu, et qu’il n’avait pas le temps de finir la partie, qu’un nouveau problème débarque devant lui, ou devant ceux qu’il aime, comme si la vie le nargue. Il avait enfin mis de côté ses problèmes de cœur, ses problèmes avec son frère qu’il n’avait pas recroisé depuis un bon moment maintenant. Il sortait peu à peu, profitant de l’arrivée de Romy pour passer son temps autre part que dans sa voiture de taxi. Pour passer du temps avec elle, et il en appréciait tout leur échange, parfois un peu houleuse, ou plutôt des échanges parfois compliqués à comprendre pour l’un et l’autre. Avec chance, ça se finissait toujours bien, malgré leur fierté ! Son cousin lui avait annoncé sa maladie il y a quelques semaines, juste après qu’il apprenne pour ses problèmes à son boulot, le rachat de sa société par son meilleur ennemi dont Mason ne pourrait jamais tenir dans son cœur, alors évidemment le brun espérait avoir un peu de temps libre devant lui pour souffler un peu. Mason est plutôt de ceux qui voient la vie du bon côté, le bon copain a toujours faire des blagues et même quand la vie se joue de lui. Mais encore une fois, il s’est lamentablement trompé ! « C’est perdu d’avance » Face à son cousin, on pouvait y voir un Mason calme. Comme à son habitude, il n’explosait pas malgré une envie débordante. Il avait juste exprimé sa colère en une phrase. Une colère étouffée désormais dans un silence lourd. Le calme pesant de l’appartement aurait tendance à faire fuir quiconque venant s’immiscer dans leur conversation. Mason finit par détourner son regard, fixant les silhouettes qui lui font face sur son écran, avant qu’Asher reprenne la parole, comme si dès à présent l’air environnant est trop lourd pour lui. « Je ne comprends pas » Mason ne sait pas quoi dire. Il aimerait trouver les bons mots comme à chaque fois. Ses mots rassurant, ses mots propre à lui, mais aucun son ne parvient à sortir de sa bouche. Il se laisse tomber sur la banquette, dos sur le siège passant une main sur ses yeux en se pinçant le haut du sinus. Son cousin a vraiment l’air mal et bien qu’il n’espère rien pour lui, au fond de lui il a besoin de voir qu’on l’entoure, de voir que quelqu’un le soutient. « Je n’ai pas vu Ollie grandir, je veux les voir eux... » Il relève son regard vers Asher, un maigre sourire apparaît sur son visage et il déclare haut et fort : « On va te trouver le meilleur avocat de Los Angeles ! » Nerveusement, il agite ses jambes en regardant dans le vide, comme si il semble réfléchir. Réfléchir à trouver la meilleure des solutions sans que Callum et Claudia deviennent des otages de cette potentielle querelle entre deux adultes. Mais hors de portée pour Mason car il ne connait pas vraiment Diane. Il se souvient juste de cette conversation qu’il a eue avec elle pour arranger les choses entre eux à l’époque où le couple fût séparé. « On ira les chercher jusqu’en Ecosse si il le faut ! » Dit-il en relevant sa tête vers son interlocuteur, plus sérieux il peut pas !
made by roller coaster; crackships alaska
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 15329
›› It's crazy, I look like : max king irons.
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Mar 23 Jan - 17:53

Asher était désabusé. Il n’avait plus une once d’espoir et n’avait qu’une envie : aller s’enterrer dans son lit, sous une montagne de couette pour oublier. Mais comment oublier ? Comment passer outre ses propres enfants ? Comment vouloir passer au-dessus de la seule femme qu’on ait jamais aimé, celle qui porte votre nom ? Il était impossible, à ses yeux, de sourire ou d’éprouver une once de bonheur. Mason semblait respecter cette tristesse qui s’était emparé d’Asher et ne lui tenait pas rigueur pour son visage déconfit et sa mine grise. D’ailleurs, son cousin se révolta et hurla qu’ils allaient trouver le meilleur avocat de la ville. Eux. Mason semblait donc vouloir s’impliquer dans la situation conjugale d’Asher et cela le touchait. Il tapa doucement dans l’épaule de son cousin, comme un geste de remerciement. « Je n’en ai pas les moyens, Mason », répondit Asher. S’il touchait un salaire de Bash pour le magazine Erotica dont il s’occupait et un complément en raison de son arrêt maladie, Asher ne menait pas la grande vie et le salaire de Diane avait toujours été très utile pour boucler les fins de mois. Seul, avec le loyer et toutes les charges, Asher ne voyait pas comment il pouvait s’en sortir et payer des frais d’avocat. Et surtout qui accepterait de défendre un cas comme lui ? Lors de son procès, c’était le père de Ludmila qui l’avait aiguillé mais aujourd’hui, s’étant éloigné de l’héritière, il ne se voyait pas lui re-demander un contact, une aide. « Je ne peux pas sortir du territoire californien, Mason », rappela Asher. Pendant encore six mois, le temps que durerait encore sa surveillance par la justice américaine, il était coincé ici alors que ses enfants et son épouse étaient en Ecosse. « Je refuse de signer ce papier », dit-il en pointant du doigt le document posé sur la table basse. Sa simple vue lui donnait envie de pleurer et de hurler. « Je refuse qu’elle me quitte », ajouta-t-il avec une ferme détermination dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 3355
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Jeu 25 Jan - 9:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
asher & mason

it's okay not to be okay
Il n’y avait rien à comprendre de ce qu’endure Asher aujourd’hui. Il a tant évolué depuis le retour du brun dans sa ville natale, que Mason osait à peine croire que Diane Helsner puisse aujourd’hui lui tourner le dos. Pour Mason il y avait forcément une explication, une raison l’ayant poussée à commettre l’irréparable. Ou peut-être ne supportait-elle pas l’idée de voir son Asher, son mari malade. Peut-être ne supportait-elle pas l’idée un jour de le perdre de cette façon, qu’elle avait préférée y mettre un terme avant. Mason ne comprenait pas, autant que son cousin. Mais il était bien placé pour savoir que les femmes font parfois des choses surprenantes, à la limite de la réalité. Parfois elles finissent par regretter, et Mason espère qu’une chose : que Diane revienne à la raison. Mais il y a-t-il encore un espoir possible entre eux ? Mason n’en savait strictement rien tandis qu’Asher lui tapa sur l’épaule avec un maigre sourire. « Je n’en ai pas les moyens, Mason » La voix de son cousin s’élève doucement dans l’appartement, comme si il avait perdu tout espoir, et malgré toute la bonne volonté de son cousin pour lui faire retrouver le sourire. « Ca peut s’arranger pour ça… » Dit le brun en se levant pour aller directement dans la cuisine et ouvrir le frigo afin de prendre deux bières, quand il revient dans le salon, il en file une à son cousin avant d’ouvrir la sienne sans grande difficulté. « Je ne peux pas sortir du territoire californien, Mason » Souligne Asher comme si son cousin avait déjà oublier ce détail. Chose impossible venant de la part du jeune Américain qui avait suivi cette histoire de près encore plus ses deux dernières années – date de son retour. Si lors de son séjour à Londres Mason avait coupé les ponts avec tout le monde – sauf sa petite sœur Peyton, aujourd’hui, il avait eu l’air de reprendre peu à peu son ancienne vie en main. Il hocha la tête en laissant le liquide se déverser dans sa gorge avant de tourner son regard sur Asher qui avoue, « je refuse de signer ce papier, dit-il en pointant le bout de papier et de reprendre, je refuse qu’elle me quitte ! » La détermination de son cousin lui faisait plaisir, « pour ça il te faut un avocat Ash ! » Mason réfléchit un court instant avant de trouver la solution. « Sinon tu prends le même que celui de mes parents… » Mason n’était pas du genre à aimer ses parents, encore moins à leur donner signe de vie mais il devait reconnaître que son père a le sens des affaires, plus que l’esprit de famille en tout cas.
made by roller coaster; crackships alaska
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 15329
›› It's crazy, I look like : max king irons.
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Sam 27 Jan - 8:26

Asher leva les yeux au ciel, dépité, lorsque Mason déclara avec ferveur et détermination que l’aspect financier du problème pouvait se régler. Il refusait que quiconque l’aide d’un point de vue monétaire. Déjà, parce qu’il avait une incapacité chronique à gérer l’argent, cela s’était vu lors de son procès mais surtout parce qu’il ne désirait pas être redevable d’une somme qu’il mettrait certainement des années à rendre à son propriétaire. Mason rapporta deux bières et lui en tendit une. C’était loin d’être raisonnable, de boire, dans son état mais le dépit et la détresse étant trop forte, il décapsula la bouteille et fut presque réconforté par ce bruit significatif qui lui avait tant manqué. « Je connais Diane, elle ne va pas m’envoyer un avocat au cul », rétorqua Asher avec détermination. Il était dans le faux. Il pensait la connaître mais visiblement, il se trompait. Il s’était convaincu qu’elle reviendrait avec les enfants et qu’ils continueraient leur vie de famille, ensemble et heureux mais au lieu de cela, elle n’avait pas eu le courage de lui parler de séparation de vive voix ou par téléphone, se contentant d’un dossier envoyé par la poste depuis l’Ecosse. « Sérieux, Mason, tu me conseilles vraiment d’aller voir ton père ? », demanda Asher, abasourdi. Il n’aimait pas spécialement son oncle et ne le portait pas dans son coeur, à l’instar de son cousin qui semblait éprouver de la rancoeur envers son propre père. Son oncle et son père, bien que simplement beaux-frères, demeuraient amis malgré le décès de la mère d’Asher et ce dernier ne tenait absolument pas à ce que son père apprenne sa séparation. Ils étaient en très mauvais terme depuis qu’il l’avait rusé au procès et Asher ne lui avait même pas signifié la naissance de ses enfants. Cet homme, son géniteur, était mort à ses yeux. « C’est une très mauvaise idée », conclut Asher en buvant une longue lampée de l’alcool fermenté ambré. « Et ce serait de la totale hypocrisie pour moi que d’aller le voir alors qu’il n’a pas été invité au mariage et qu’il n’a pas su que je devenais père, non plus ». Les yeux bouffis et rougis, le trentenaire se tourna vers son cousin et remarqua quelque chose sur la table basse qui attira son attention. Il fronça des sourcils. « Mason ? », demanda-t-il, suspicieux, les yeux toujours rivés sur ce catalogue d’articles de puériculture. « Ne me dis pas que t’as foutu ta belle-sœur enceinte... »
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 3355
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Dim 28 Jan - 21:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
asher & mason

it's okay not to be okay
« Je connais Diane, elle ne va pas m’envoyer un avocat au cul » Et si c’était faux ? Et si elle ne comptait jamais revenir, pire encore jamais faire de garde partagé avec Asher, que deviendra le jeune homme ? Il sera rongé par la culpabilité, par la haine, et redeviendra cet ancien Asher Monroe, celui que Mason n’aime pas voir. Il redeviendra ce petit connard, agissant mal juste par plaisir malsain, en l’occurrence il sera malheureux. Car il aura connu mieux, mais se verra dégringoler et Mason ne pouvait s’empêcher de vouloir le protéger de lui-même. Car il est son pire ennemi… « Sérieux, Mason, tu me conseilles vraiment d’aller voir ton père ? » Mason finit par sourire, en hochant la tête. « Je t’ai pas dit de ramper jusqu’à sa porte aussi ! Non, mais je peux te filer son numéro en douce. » Ce détail ne résout pas le problème de l’argent, et si Asher refuse son aide, il trouvera un autre moyen de l’aider. L’Américain n’est pas prêt de baisser les bras pas pour sauver et défendre celui qu’il considère comme son propre frère ! « C’est une très mauvaise idée » Conclut le jeune homme en portant la bière jusqu’à ses lèvres pour y déverser du contenu dans sa gorge. « Et ce serait de la totale hypocrisie pour moi que d’aller le voir alors qu’il n’a pas été invité au mariage et qu’il n’a pas su que je devenais père, non plus » Bon il est vrai que ni Asher, ni Mason n’a de bon rapport avec leur famille, bizarrement c’est la même, c’est peut-être aussi l’une des raison qui fait qu’ils sont si proches aujourd’hui. « Mason, dit-il en pointant du regard le bouquin que Romy avait laissé sur la table basse et de reprendre, Ne me dis pas que t’as foutu ta belle-sœur enceinte... » Mason roula des yeux en soupirant bien volontiers. « Non t’inquiète je me renseigne juste comme ça… » Avoue t’il presque gêné, mais le regard assassin d’Asher aura eu raison sur lui, car oui Mason ne savait pas mentir. Surtout quand on voit présentement ce sourire au coin de ses lèvres. « Bon j’avoue, j’ai un peu fauté… Mais ce n’est pas avec Cassandre ! » Devait-il être heureux, ou au contraire malheureux que ce soit pas avec elle, il n’en savait rien. Chose inexplicable, c’était bien la première fois avec une autre femme que Cassandre qu’il n’avait ni honte, ni peur, ni de crainte. Qu’il reste ami avec Romy ou plus, il savait que tout se passerait bien, et peu à peu l’image de sa meilleure amie s’éteint au fond de lui, encore plus depuis qu’il connaît ses mensonges, ses secrets. Il ne sait pas comment ils vont faire pour se relever de ça, et surtout s’il a envie de se relever, car il finit toujours déçu… Mason finit par cacher le bouquin en dessous de la table basse, en faisant signe à son cousin de laissé tomber, mais il le savait mieux que quiconque, ce dernier n’en avait pas dit son dernier mot !
made by roller coaster; crackships alaska
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 15329
›› It's crazy, I look like : max king irons.
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Lun 29 Jan - 20:06

« Non », déclina de nouveau Asher qui refusait que sa famille lui vienne en aide, même Mason, son cousin qu’il adorait et qu’il considérait presque comme l’un de ses meilleurs amis (en supposant qu’il ait des amis). Il compléta son refus d’un sourire, toutefois, afin de montrer à son cousin qu’il lui était néanmoins reconnaissant de son aide et de son soutien. Il but une nouvelle gorgée de sa bière tout en déployant ses jambes sur la table basse après avoir retiré ses chaussures, au préalable. Mason lui révéla qu’il avait couché avec une femme mais que celle-ci n’était pas sa belle-sœur, l’épouse de son frère aîné, Nathan. Asher ne cacha pas son soulagement. S’il était l’un des rares à comprendre le dévouement de Mason pour Cassandre, coucher avec sa belle-sœur – bien qu’elle fut avant cela sa meilleure amie – aurait été un désastre familial et social pour le chauffeur de taxi dont les relations avec son frère étaient déjà bien compliquées. « En même temps, t’es un homme, t’es adulte, t’as le droit de coucher avec qui tu veux et c’est même rassurant que tu trempes ton biscuit de temps en temps », rétorqua Asher. S’il était toujours maussade et foncièrement malheureux, taquiner son cousin lui faisait du bien et le réconforter. C’était une parenthèse, une façon aussi de montrer à Mason qu’il avait beau être effondré, il se relèverait. Cela prendrait du temps, il faudrait sûrement être patient avec lui mais il y parviendrait. Asher ne serait plus jamais heureux mais il ne deviendrait pas une loque. Asher vit le malaise de son cousin. Cela l’intriguait. Lui disait-il toute la vérité ? Il était sceptique mais ne préféra pas insister. Mason parlerait s’il le voulait, en temps voulu. « C’était qu’un coup ou c’est … un peu plus sérieux ? » demanda le trentenaire.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 3355
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Jeu 1 Fév - 15:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
asher & mason

it's okay not to be okay
« Non » Avoua Asher sans hésiter une seule seconde. Mason détourna son regard illico en sa direction, en soupirant bien volontiers. « Ce que tu peux être borné monsieur Monroe ! » Avoue sans mal son cousin en lui balançant le premier coussin qui s’offrait à lui sur son visage en souriant davantage. Il ne lui en voulait pas, peut-être même à sa place aurait-il réagi de la même manière, il n’en savait rien. Et puis très vite le sérieux reprit le chemin entre les deux garçons. Mason changeait sans rien contrôler de tête, Cassandre et les autres femmes ont toujours été pour le jeune homme un sujet dont il n’est pas très à l’aise, peut-être parce qu’il ne cautionne peut-être pas le fait de ne pas avoir été le choix de sa meilleure amie. Et même si il a eu quelques relations plus ou moins sérieuses il n’en a jamais vraiment tenu compte. Avant aujourd’hui. Si jusque-là, tout était clair dans sa tête, c’était Cassandre ou personne d’autre, aujourd’hui, il ressent une envie différente, un besoin permanent de vouloir protéger, taquiner Romy. Il aime passer du temps en sa compagnie, et ne sait pas vraiment sa motivation soudaine. « En même temps, t’es un homme, t’es adulte, t’as le droit de coucher avec qui tu veux et c’est même rassurant que tu trempes ton biscuit de temps en temps » Avoue Asher en sentant pertinemment le malaise créer. Mason n’aime pas se confier, c’est bien la cause de sa solitude aujourd’hui, mais on ne le changera sans doute jamais. Il finit par lever les yeux au ciel face à la réplique toujours aussi… Facile de son cousin, et sans aucune gêne. Mason laissa toutefois un rire sortir de sa bouche, avant d’ajouter, « Asher ! » S’offusque son cousin en lui donnant un coup d’épaule. Du Asher Monroe tout cracher ! « Merci de ta délicatesse, et de tes précisions… » Raya le jeune homme, amusé par le commentaire de son cousin. Bien que ce n’est pas cette phrase qui allait le mettre plus en confiance. « Tu sais bien que ce n’est pas aussi simple… » En rapport à Cassandre, en rapport à ce qu’il s’est toujours imaginé, de comment il aurait voulu planifié son futur. Parce que Mason Dunham est avant tout un grand rêveur, un passionné ! Et se dire qu’il s’est planté sur toute la ligne lui fait plus de mal qu’il ne le voudrait. « C’était qu’un coup ou c’est … un peu plus sérieux ? » Question fatidique, et Mason resta un long moment silencieux, à fixer sans aucune attache dans son regard avant de porter la bière jusqu’à ses lèvres pour y déverser deux ou trois gorgés, avant de répondre à son cousin en haussant les épaules. « Je ne sais pas… Elle a emménagée ici sous ma demande… » On voit bien la différence par rapport à avant, parce qu’il semble évident qu’il y a quelques semaines, il aurait tout nié sans attendre la question. Il n'aurait pas eu de doute et n’aurait pas fait planer un minimum de doute sur la réponse. Mais il se fait de plus en plus à l’idée d’avoir un enfant. « Elle est enceinte de moi Asher ! » Mason n’osait même pas le regarder. Cette affaire l’a bien plus touché qu’il ne voulait laisser paraître. Et si il fait comme si tout va bien, si il semble le plus heureux des hommes, il n’empêche qu’il ne sait pas ce que son avenir sera fait…

made by roller coaster; crackships alaska
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 15329
›› It's crazy, I look like : max king irons.
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Jeu 1 Fév - 19:18

Comme le répétait Mason, sa situation n’était pas aussi simple et il le concéda d’un mouvement du visage, inclinant la tête vers le bas. « En effet », se contenta-t-il de répondre parce qu’il n’y avait rien d’autres à dire. Asher ne détestait pas particulièrement Cassandre mais il ne la portait pas non plus dans son coeur d’un amour indivisible ; il estimait qu’elle se jouait de Mason et que se marier avec Nathan était une erreur. Certes, son cousin aîné était un homme bien et il ne remettait pas cela en question mais Cassandre avait toujours été, avant, la meilleure amie de son petit frère. Il aurait plutôt imaginé les choses autrement mais elles étaient telles qu’elles et l’on ne pouvait rien y faire. Asher espérait simplement que Mason parviendrait à tourner la page, un jour. Asher s’étouffa en buvant son verre en apprenant que cette demoiselle s’installait ici sous la demande de Mason. « What ? Pour être sérieux, c’est sérieux, du coup... » concéda Asher, décontenancé. Il y a encore quelques semaines, son cousin ne semblait avoir personne de régulier dans sa vie et voilà qu’il se mettait en ménage ? Soit. Asher n’était pas un exemple puisque sa relation avec Diane avait été assez rapide avant que celle-ci ne vienne s’installer à l’époque, au loft qu’il partageait avec son ancien meilleur ami et associé, Daniel Ellison. Puis vint la révélation fracassante de Mason et la réaction du malade ne se fit pas attendre. D’un rire franc, il éclata de rire. Puis, son hilarité devint hystérique. Il en pleurait avant de finalement se mettre à pleurer, tout simplement, de nouveau. Pourquoi, maintenant ? Pourquoi son cousin gagnait tout quand lui, perdait ce qu’il avait ? Un nouveau sanglot le déchira. « Je n’arrive pas à ... », dit-il avant de s’interrompre et de renifler. Asher était navré. Il voulait tant féliciter et soutenir Mason mais il n’y parvenait pas. C’était trop douloureux. « Désolé », articula difficilement Asher en se levant pour aller se réfugier un instant dans la salle de bain du chauffeur de taxi.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 3355
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Jeu 8 Fév - 16:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
asher & mason

it's okay not to be okay
Mason a longtemps cru lui aussi qui se passerait quelque chose entre sa meilleure amie et lui. Il y a mis toute sa volonté, toute son envie vitale pour faire céder la jeune femme. Mais la trentaine bien dépassée, il devait se rendre à l’évidence : Cassandre n’est qu’un poison dans sa vie, et inversement. Il n’est qu’une pomme empoisonnée dans son couple avec Nathan Dunham, son propre frère qui est devenu avec le temps son pire ennemi. La personne dont il veut voir le plus souffrir, la personne qu’il déteste par-dessus tout. Mason n’a jamais accepter que sa famille soit entre eux, qu’elle ne prenne pas de partie, et c’est peut-être indirectement la raison qui fait qu’aujourd’hui il n’a plus vraiment de contact avec sa famille. Sauf Asher. Asher est différent des autres. Asher n’a jamais prit la défense de Nathan, en tout cas jamais devant le second de la famille Dunham. Il n’a jamais été offusqué des attaques de Mason face à son aîné, peut-être à part la fois où il a avoué à Cassandre la tromperie de son mari en 2017. « What ? Pour être sérieux, c’est sérieux, du coup... » Dit-il, en recrachant sur le sol le liquide contenu dans sa bouche qu’il n’a pas eu le temps d’avaler. Mason bouscula vivement Asher, comme pour le contredire avant que ses pensées ne dépassent la réalité. « Mais non, qu’est-ce que tu vas t’imaginer. » Il laissa sa tête tomber en arrière, sur le dossier et regarde droit devant lui, dans le vide, sa bière en main. « Il n’y a rien, c’est une amie c’est tout... » Dit-il d’une voix lassée, on sait tous que pour Mason l’excuse des amies est bien différente pour les autres. Il a trop d’amies, il a trop de relations comme ça, qu’il n’arrive même pas lui-même à définir. C’est toujours comme ça dans sa vie, on considère que Mason Dunham ne pourra jamais se poser avec une autre que Cassandre. Mais Romy bouleverse ses propres idéaux, à tel point que même le jeune Américain ne sait plus quoi faire, plus quoi penser. « Je n’arrive pas à ... » Mason redressa son visage face à la réaction quelque peu bizarre de son propre cousin. Il en restait silencieux, à l’observer comme une bête curieuse. Il finit par déverses les dernières gouttes de sa bière dans sa gorge et laisse un moment les parois de sa gorge s’empreignait du doux parfum du liquide. « Désolé » Finalement son cousin se lève brusquement du canapé tout en reniflant suffisamment fort pour que Mason comprenne ce qui lui arrivait : il laisse ses émotions sortir. « Asher, ne soit pas bête… Ouvre… Dit-il, la tête appuyée contre la porte de la salle de bain. Il avait finalement rejoint son cousin auprès du couloir, lui s’étant enfermé dans la salle de bain cet idiot. Il tapait contre celle-ci de sa main, avant de laisser à nouveau sa voix résonnait dans le petit couloir, Ash… » Mason s’en voulait, il s’en voulait à présent d’avoir été aussi direct envers son cousin qui venait de tout perdre. En vérité il n’avait pas calculé combien cela pourrait lui faire mal, il n’a pas été présent pour lui ses derniers temps, bien trop prit entre ses démons pour Cassandre et ses nouveaux ressentis pour Romy, qu’il découvrait à chaque fois un peu davantage. « Ash, tu le sais autant que moi, dans une vie, il y a toujours des hauts, des bas, il faut savoir les combattre. » Sincère, il rajoute doucement, « ouvre-moi, s’il te plait… » Répéta t’il une nouvelle fois, d’un air un peu plus résilié qu’auparavant.

made by roller coaster; crackships alaska
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 15329
›› It's crazy, I look like : max king irons.
MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason) Ven 9 Fév - 18:37

Une amie ? C’était une amie mais il l’avait mise enceinte ? Asher était dubitatif avant que, très rapidement, la réalité lui vienne à l’esprit : c’était un accident. Il n’a pas le temps de dire quoi que ce soit que son esprit disjoncte et qu’il part se réfugier dans la salle de bain, déboussolé et en panique. Il s’appuya contre la vasque, les bras contractés. Asher respirait fortement. Puis, il entendit les pas derrière la porte, se doutant que Mason ne comprenait pas sa réaction et venait s’assurer de son état. Cela ne tarda pas, effectivement. « J’en ai pour deux minutes », répondit Asher alors que Mason lui demandait d’ouvrir la porte. Il releva la tête et son regard croisa son reflet. Pourquoi déraillait-il ainsi ? Il fallait qu’il soit heureux pour son cousin et qu’il le soutienne dans cette épreuve et ce chamboulement que serait sa paternité. « S’il te plaît, juste deux minutes », supplia Asher sans pour autant ouvrir la porte de la salle de bain de son cousin. Il ouvrit le robinet d’eau froide et passa sa main dessous pour venir se rafraîchir. Puis, il ouvrit finalement la porte et s’excusa. « Désolé ». Comment expliquer à Mason que ce n’était ni la maladie ni son moral vis à vis de ses tourments conjugaux qui le mettaient dans cet état mais le fait d’être incapable de se réjouir du bonheur d’une personne qu’il aimait ? Il se sentait horrible et égoïste. Retournant s’asseoir sur le canapé, Asher tenta une brève accolade pour rassurer son cousin. « Félicitation, je présume » parvint-il à articuler difficilement en s’arrachant un léger sourire pour essayer de prouver sa sincérité. « Elle est enceinte de combien ? », demanda-t-il avant de réaliser que ce n’était pas le plus important. L’essentiel, c’était de savoir comment Mason vivait ce chamboulement. Il se rectifia donc : « Tu le prends comment ? »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: it's okay not to be okay (mason)

Revenir en haut Aller en bas

it's okay not to be okay (mason)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area :: nothing like home
-