Partagez|

No one is alone || Anselme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/11/2017
›› Love letters written : 21
›› It's crazy, I look like : Clara Paget
MessageSujet: No one is alone || Anselme Lun 15 Jan - 11:42

No one is alone

 Katania et Anselme  


Life is not measured by the breaths we take, but by the moments that take our breath away.


La journée touchait à sa fin et, une fois n’était pas coutume, Katania avait rompu avec ses habitudes. Pour cette fois-ci, elle n’avait pas à aller chercher sa fille à l’école, celle-ci ayant eu l’autorisation de passer un peu de temps chez une amie. Il était rare pour la jeune mère de voir Luna sortir ainsi, la petite ayant mainte fois fait preuve de solitude à l’encontre des autres de par sa différence. La question de l’intégration de l’enfant avait été une source d’inquiétude pour Kat’ qui craignait que son handicap ne la bloque. Mais la Norvégienne avait pu voir une nette amélioration depuis plusieurs mois, alors que sa fille s’était finalement adapté à cette nouvelle vie sur le sol Américain qui était tout de même différent de celui qu’elle connaissait dans son pays natal. Et ce n’était pas un mal, bien au contraire. D’ailleurs, elle s’était même adapté plus vite que sa mère qui avait encore un peu de mal avec certaine chose et qui se référait un peu trop à ce qu’elle connaissait en Norvège.

Mais là n’était pas la question alors que la jeune femme prenait la route de Echo Park afin de rentrer chez elle. Luna ayant tout de même appréhendé de passer cette soirée seule chez son amie, Katania l’avait accompagné jusqu’à chez cette fameuse amie. Une petite sortie, à pied, qui n’allait certainement pas lui faire de mal alors qu’elle adorait pratiquer le sport. La Norvégienne était d’ailleurs plus qu’à quelques kilomètres de chez elle, et elle était plongée dans ses pensées en planifiant déjà ce qu’elle ferait durant ce temps seul. Tandis qu’elle marchait d’un pas actif, son esprit balançait entre un possible rangement de son appartement, ou bien un potentiel tri de dossier en lien avec son travail. Cela faisait deux ans qu’elle avait pris poste au sein des fédéraux de Los Angeles, et déjà elle arrivait à se surcharger de travail. Kat’ ne s’en plaignait pas, mais il arrivait qu’elle se laisse dépasser en entassant un peu tout dans son bureau.

En tout cas, alors qu’elle attendait à un feu afin de pouvoir traverser, l’attention de la jeune femme fut retenue par la présence d’une personne qu’elle ne connaissait guère. Habituellement, Katania n’était pas du genre fouineuse en dehors de son travail, et cela, encore plus face à un homme qu’elle n’avait jamais vu. Mais son côté bienveillant avait rapidement pris le dessus alors qu’elle avait cette impression qu’il n’allait pas bien. Peut-être Katania se faisait-elle des idées, tout comme il se pouvait bien que son intuition soit bonne. Rien n’était sûr, excepté que la Norvégienne préférait ne pas traverser afin de s’assurer que cette personne allait bien ou non.

S’approchant alors, Kat’ signala sa présence en faisant signe à l’homme, mais sans se montrer intrusive.

« Excusez-moi monsieur. Avez-vous besoin d’aide ? »

Ne pouvant qu’émettre des hypothèses, la jeune mère ne se voulait pas non plus incriminante. Elle ne connaissait rien de cette personne et peut-être était-il toujours ainsi et alors l’attitude de la jeune femme pouvait être perçue comme blessante. Cependant, tant qu’elle n’en avait aucune certitude, la blonde préférait prendre ce risque, quitte à se faire envoyer sur les roses par la suite. Ce n’était certainement pas cela qui allait la froisser, elle en avait l’habitude avec son travail.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.



Dernière édition par Katania Vane le Lun 29 Jan - 0:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/12/2017
›› Love letters written : 16
›› It's crazy, I look like : Blair Redford
MessageSujet: Re: No one is alone || Anselme Lun 29 Jan - 0:17

❝ gimme your hand. ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]no one is alone.Tu ne savais pas pourquoi, tu avais voulu sortir seul. Tu avais laissé la mère de Rina se reposer avec son infirmière dans le coin, et tu avais pris les clés de l’appartement, ton double, pour aller prendre l’air. Tu sortais peu… Juste de quoi aller voir les médecins et ces réunions de soldats aussi cassés que toi. Cela te frustrait, car tu voulais savoir, tu voulais tout comprendre, que tout revienne, tu voulais reprendre une vie : ta vie. Alors tu avais marché, un peu au hasard des rues, sans penser au fait que tu étais peut être censé rentrer par la suite. Tu avais regardé dans le détail les bâtiments, le parc mais… Tu avais la sensation que tu n’étais pas chez toi. Ce qui était le cas en soit… Tu n’étais pas chez toi. Tu le savais déjà, Rina t’avait expliqué que ce quartier n’était pas celui où tu avais grandi, non, mais à présent, c’était encore plus réel. Tu le ressentais.

Même que tu étais étourdi, de tout ce bruit. De ces klaxons de voiture, ces gens qui parlaient. Tu étais dans une espèce de tourbillon de cacophonie, et au milieu de tout cela, tu entendais une petite chanson, ridicule, “Nana, t’es ma nana à moi”, quelque chose que toi tu chantais, et tu avais même la sensation que tu chantais ça à une seule personne. Rina. Une sorte de flash… Ta tête tournait. Et tu avais peur aussi, un peu. Car si cela revenait, peut être que le reste allait revenir. Là maintenant ? Ici ? Tu transpirais, et clairement, tu avais l’impression que ta réalité se transposait à autre chose. A un lieu qui te parlait, que tu connaissais, tu sentais un poids dans tes mains alors que tu ne portais qu’un trousseau de clé minuscule. Autour de toi, plus d’arbres et de maisons coupées en appartement. C’était un désert en plein soleil. Tu respirais fort, et personne ne faisait attention à toi, car les fous à Los Angeles, on les ignorait.

Mais quelqu’un s’approcha de toi, une femme blonde. Elle te faisait signe devant les yeux, ce qui sembla effacer ta vision, le poids dans tes mains, comme si elle nettoyait une ardoise. Elle te demandait si tu avais besoin d’aide… Oh, tu devais certainement en avoir besoin. Tu avais l’air d’un miraculé, qui venait de voir passer sa vie devant les yeux, et pourtant, non, car à tes yeux, ta vie avait commencé juste quelques semaines plus tôt. Mais tu déglutis, un peu chancelant, une groutte coulant sur le côté de ton visage.

”Je ne sais pas. Je ne pense pas que ça aille.”

Tu avais parlé de ce ton monocorde, un peu mou, à l’image de ce que tu ressentais à maintenant. Un vide immense, dont tu ne savais pas comment te dépêtrer. Est-ce que tu allais bien ? On te posait la question souvent, tout le temps, mais tu n’avais pas de vraie réponse à donner. Non, tu étais… Un peu fatigué peut être. Et hanté par cette chanson débile, franchement, vraiment débile, qui te narguait, te disant que tu n’avais fait que de la merde depuis ton retour, et peut être même que tu allais toujours faire de la merde.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

No one is alone || Anselme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park
-