Partagez|

[HARPER] SEX BOMB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 158
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
MessageSujet: [HARPER] SEX BOMB Jeu 11 Jan - 9:47

SEX BOMB —

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

— Stanislas & Harper
"Ce soir , chez moi, huit heures." D'accord, peut être étais-ce un peu bourru de sa part, mais c'était dans sa nature et puis il y comprenait rien à tous ces boutons. Lui qui détestait écrire des messages était servi, mais il avait décidé de faire un effort pour Harper. Ils avaient eu l'occasion de se "textoter" un peu, ce qui était étrange car même en étant adolescent Stanislas n'avait jamais prit par à se genre de chose. Sa journée de travail était terminé et il avait à peine le temps de rentrer prendre une douche avant l'heure fatidique, enfin, si Harper était du genre ponctuelle car il ne la connaissait pas assez pour savoir si elle serait à l'heure ou pas. Quoiqu'il en soit, leur discussion de la dernière fois n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd et il était grand temps de passer aux choses sérieuses. Ils s'étaient mis d'accord, se voir lorsqu’ils en avaient envie, sans se prendre la tête, simplement du bon temps. Pourtant, en lui proposant de venir chez lui, il la faisait d'une certaine façon entrer dans son intimité et c'était un peu déroutant pour lui qui n'avait jamais ramener de femmes chez lui depuis le décés de Marta. Bien sûre il avait eu bon nombre d'aventure, mais toujours dans des hôtels ou des lieux un peu incongrues, mais jamais chez lui.

Arrivé chez lui, il se doucha rapidement, songeant qu'il faudrait peut être qu'il songe à se raser à l'occasion, mais c'était plus de la flemmardise qu'autre chose. Se séchant rapidement, il eu à peine le temps d'enfiler un pantalon de jogging avant qu'on ne sonne à la porte. Il ne prit pas la peine d'enfiler un t-shirt de toute façon ils s'étaient déjà vus bien plus dénudés que ça la dernière fois, alors ce n'était pas comme si ça allait la perturber. Ouvrant la porte, il lui adressa un sourire en coin:

-Salut.

C'était étrange, pour la première fois, il manquait quelque peu de répondant, il aurait pu lui envoyer une petite pique, comme à son habitude mais rien ne vint. Il se décala légèrement pour la laisser entrer, lançant alors:

-L'appart est en bordel, mais moins que d'habitude.

Une façon pour lui de dire qu'il avait daigné ranger un peu.
code by lizzou — gifs by TUMBLR (JORNSNOW) — 000 MOTS.


Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 194
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
MessageSujet: Re: [HARPER] SEX BOMB Lun 15 Jan - 18:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je posais mon regard sur mon téléphone et ne pus m'empêcher de lever les yeux au ciel en lisant le sms qui s'était affiché, me sortant de ma longue léthargie. Stanislas dans toute sa splendeur, les choses étaient simples et directs avec lui, même si un petit "bonjour" ou "comment tu vas" n'aurais pas dénaturer le message, mais en même temps ça ne me gênait pas plus que ça, au moins je savais où j'allais avec lui. Je regardais autour de moi et soupirais une fois de plus, il n'y avait pas grand monde à servir aujourd'hui, je commençais franchement à m'ennuyer. Ma collègue commençait à s'endormir dans un coin et je levais les yeux au ciel d'un air las. Heureusement pour moi, l’horloge murale m'indiquait qu'il était temps pour moi de quitter cet endroit maudit et de rentrer. J'attrapais mes affaires dans la remise et souhaitais un bon courage à ma collègue à qui il restait encore une bonne heure de torture. Je prenais tranquillement la route de mon appartement, j'aimais marcher et regarder les gens se presser pour rien. Une fois arrivé chez moi, je laissais mes affaires tomber par terre et me précipitais vers la salle de bains pour prendre une bonne et longue douche chaude. J'avais bien besoin de ça. Je ne savais pas réellement combien de temps il me restait avant d'aller chez Stan, je prenais les vêtements que j'avais préparés et les enfilais à la hâte avant de récupérer ma veste en cuir et partir en direction de l'appartement du beau blond. Une fois devant sa porte, j'attendais quelques secondes avant de frapper, il ne mit pas longtemps avant de venir m'ouvrir. Mon regard se posa sur le sien. « Salut. » Je lui adressais un sourire, il semblait assez paumé ou mal à l'aise et je n'avais pas franchement l'habitude de le voir comme ça, c'était plutôt étrange. Peut-être le fait que je vienne chez lui, que j'entre dans son appartement, j'allais m'introduire dans son intimité, je pense que s'il était venu chez moi, j'aurais réagi exactement de la même manière. J'entrais à l'intérieur et haussais les épaules à sa réplique. « Tu n'avais pas vraiment à faire d'effort pour moi, si tu verrais l'état de mon appartement tu ferais sans doute une attaque. » Je laissais un léger rire s'échapper d'entre mes lèvres. Je n'étais pas réellement le genre de fille à faire le ménage toutes les cinq minutes pour rien, au contraire j'aimais bien mon appartement comme il était, c'était mon petit bordel organisé, mais en même temps ce n'était pas vraiment sale, juste un gros fouillis. « Détends toi Moen, je suis la première nana qui rentre chez toi ou quoi ? » Je le regardais, un petit sourire narquois sur les lèvres, non, Stan était un dragueur, je le voyais mal rester seul trop longtemps, mais peut-être qu'il ne faisait jamais venir les femmes ici, alors dans ce cas je serais une privilégier. J'inspirais avant d'enlever ma veste et de la déposer sur une chaise qui ne traînait pas loin. « Alors, tu me sers un truc à boire où tu attends que je me dessèche ? » Je voulais le taquiner un peu, qu'il se détende et qu'on puisse réellement passer un bon moment.




Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 158
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
MessageSujet: Re: [HARPER] SEX BOMB Mar 23 Jan - 7:44

SEX BOMB —

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

— Stanislas & Harper
Envoyer un message lui avait prit du temps, il ne l'avouerait jamais mais taper sur des touches n'était pas réellement son fort, bien au contraire, si Harper avait eu l'occasion de le voir, elle se serait certainement moquée de lui et nulle doute qu'il l'aurait envoyé bouler. Stanislas détestait être tourné en ridicule et il en avait bavé alors, il espérait que la jeune femme prendrait en compte les efforts qu'il semblait faire pour elle. C'était d'ailleurs étrange de se dire que Stanislas Moen était capable d'un quelconque effort. Harper savait à quoi s'attendre avec lui, pas de fleurs, pas de mots d'amours, simplement du bon temps, ils avaient été clair et ça convenait parfaitement au lieutenant de police qui ne souhaitait plus s'engager dans quoique ce soit. La mort de Marta l'avait vacciné et quand bien même il se serait ouvert de nouveau à une femme, il n'était pas du genre à s'attacher facilement. Les niaiseries, trés peu pour lui. Il avait tout de même fait l'effort de ranger un peu l'appartement dans lequel il vivait, il était grand, bien trop pour lui tout seul, mais à l'époque avec sa défunte femme, ils avaient convenus qu'un trois pièces seraient parfaits pour accueillir un enfant prochainement, ils n'en avaient malheureusement pas eu le temps. Parfois, il pensait à déménager, mais ce n'était pas par attache des souvenirs, c'était parce qu'il avait la flemme et les complications de ce genre ce n'était jamais lui qui les gérer. Lorsqu'il ouvrit la porte, un instant, il ne su comment se comporter. C'était étrange de voir Harper ici, chez lui. Habituellement il emmenait ses conquêtes à l'hôtel ou il allait chez elle, jamais l'inverse. Peut être étais-ce parce qu'il connaissait bien son père ? Non, ça c'tait une excuse à la con pour se trouver une raison, or, il n'avait pas envie de creuser maintenant le pourquoi du comment.

-Ca m'étonne pas, mais mois tu vois j'suis un mec raffiné alors j'ai un appartement impeccable.

Que c'était caricatural, mais ça l'amusait, il avait retrouvé son piquant et le léger moment de flottement qui l'avait assaillit quelques minutes plus tôt avait disparu. Il croisa alors les bras, jouant carte sur table avec elle, le mensonge n'était pas dans sa nature, et le tact encore moins, mais ça, la jolie brune le savait déjà il ne lui apprenait rien.

-Habituellement pour faire ce genre de chose je vais dans un hôtel ou chez la personne directement, alors oui, ça fait un moment qu'une gonzesse n'a pas mit un pied chez moi.

A boire . Ils en revenaient toujours là, il faudrait peut être qu'un jour ils pensent à se rendre aux alcooliques anonymes mais en attendant, ils allaient profiter du moment.

-Tu veux quoi ? Vodka ? Whisky ? Shnaps ? De l'eau ? .

Hormis de l'alcool à vrai dire, il n'avait pas grand chose, ces conneries de sodas sucrés, trés peu pour lui.
code by lizzou — gifs by TUMBLR (JORNSNOW) — 000 MOTS.


Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 194
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
MessageSujet: Re: [HARPER] SEX BOMB Mer 24 Jan - 14:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Trois foutues secondes, j'avais réfléchi trois secondes avant de répondre par la positive à son message. Je n'avais même pas pris le temps de réfléchir vraiment aux conséquences ou même me faire désirer un peu, non je n'étais qu'une stupide idiote qui fonçait tête baissée dans une histoire qui n'allait clairement pas aider à sortir la tête de l'eau. Malgré tout j'en avais besoin, je devais faire tout ça, me perdre dans ces bras pour essayer d'oublier l'enfer qu'était ma vie au quotidien. J'aimais l'idée qu'il pouvait m'aider comme je pouvais le faire pour lui, du moins j’espérais pouvoir le faire pour lui, même si ce semblant de relation que nous avions allait très certainement nous détruire. Je regardais autour de moi et haussais les sourcils avant de rire doucement, il n'avait pas fallu très longtemps au beau blond pour retrouver ses répliques que j'aimais tant. « Je vois ça, j'ai même cru durant quelques secondes que tu avais une femme de ménage. » Je lui adressais un clin d'oeil avant d'entrer définitivement dans son appartement. Il était grand, bien plus grand que le mien et en même temps, n'importe quel appartement de cette ville devait être plus grand que le mien, malgré tout je l'aimais, je m'y sentais bien, c'était mon petit cocon, mon chez moi, je ne demandais pas plus. Alors comme ça monsieur préférais payer une chambre d'hôtel plutôt que de faire venir une femme chez lui, c'était assez étonnant et en même temps je le comprenais, son appartement devait être celui où il avait vécu avec sa femme et il ne voulait sans doute pas souiller la mémoire de la jeune femme. Mais dans ce cas, pourquoi m'avoir fait venir moi, alors qu'il aurait pu venir chez moi. « Tu sais, on aurait pu aller chez moi, personnellement ça ne me gêne pas plus que ça, normalement je suis trop bourrée pour aller ailleurs, alors un de plus ou un de moins. » Je haussais les épaules d'un air distrait, malgré tout j'étais contente qu'il m'ait fait venir chez lui. Je pouvais en découvrir un peu plus sur lui comme ça. Je quémandais un verre au beau blond et sa réponse me fit sourire en coin. « De l'eau ? » J'avais clairement envie d'exploser de rire, les seules fois où de l'eau était entrée dans ma bouche pour glisser dans mon tube digestif, c'était sans doute par erreur pendant une douche, une horrible erreur, je pourrais encore en faire des cauchemars. Je levais les yeux au ciel avant de sourire, tout en posant doucement ma main sur son avant-bras. « Whisky, sans glace, merci. » Je continuais de regarder autour de moi, curieuse de découvrir son intérieur qui de toute évidence était son petit secret, personne n'entrait ici et je me sentais terriblement flattée d'avoir pu passer l'entrée. Je le laissais s'éloigner pour nous servir à boire et m'approchais d'un petit meuble sur lequel se trouvait des photos, je regardais distraitement jusqu'au moment où l'une d'entre elle attira mon attention. Une femme se trouvait dessus, une magnifique brune avec un sourire plus grand que le Texas. Elle était juste sublime. Je me sentais d'un coup ridicule face à cette femme, elle semblait si joviale, si féminine, si belle, tout simplement heureuse. Je fronçais les sourcils et baissais mon regard sur mon corps avant de soupirer, je n'étais clairement qu'une gamine paumée. Je soupirais et retournais à ma place initiale. Je ne voulais pas qu'il me trouve, tout un tas de questions en tête, à regarder cette photo de sa défunte épouse.





Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 158
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
MessageSujet: Re: [HARPER] SEX BOMB Sam 3 Fév - 10:43

SEX BOMB —



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

— Stanislas & Harper

Harper lui avait répondu rapidement, elle avait semblé visiblement plus à l'aise avec ce genre de tactique d'approche que lui. Elle avait écrit avec une facilité déconcertante sans faute d'orthographe alors que lui n'avait même pas réussi à taper les mots en entiers. Il ne savait pas vraiment pourquoi il lui avait envoyé ce message, ce n'était pas seulement parce qu'il n'avait pas envie d'être seul ce soir, non, il ressentait ce besoin de la voir, ou en tout cas de passer un moment avec elle. Il ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi il ne lui avait pas encore sauter dessus, ou en tout cas pourquoi il n'avait pas encore succombé à l'appel de son corps, ce n'était pas son genre de faire connaissance avant de coucher, loin de là, d'ailleurs généralement, il ne faisait pas connaissance tout court.

-Pas besoin d'une femme de ménage lorsqu'on a deux mains.

Pour les infirmes d'accord, mais pour les feignants aucun intérêt. Elle entra chez lui et il se décala, fermant alors la porte de son appartement tandis qu'elle détaillait son chez lui. Il ne savait pas vraiment pourquoi il lui avait demandé de venir mais il prenait la responsabilité maintenant. Néanmoins, lorsqu'Harper lui signifiait qu'ils auraient pu aller chez lui et qu'un de plus ou de moins ne changeait rien, il fronça les sourcils, attrapant le menton de la jolie brune entre ses mains, avant de lui dire d'un ton sec et quelque peu froid:

-Je ne suis pas comme tous les minables avec qui tu as pu coucher Harper.

Il relâcha son menton et elle se moqua de lui lorsqu'elle lui proposa de l'eau, il avait joué la carte de l'humour pour ne pas s'énerver davantage. Stanislas ne voulait pas être comparé à tous les hommes qu'elle avait eu, il estimait être bien au dessus de ceux qu'elle avait pu ramener dans son petit lit. Il sortit un verre et sa bouteille de whisky lui servant un verre. Il s'en servit également un pour lui. Les deux verres à la main il partit rejoindre Harper, il l'avait vu s'arrêter devant le meuble, détailler la photo de sa femme qu'il n'avait encore pu se résoudre à enlever. Il était fort, brute et parfois même bourrue, mais la mort de Marta le touchait encore, et son souvenir aussi, alors il tentait de se la sortir de la tête et de continuer à avancer pour ne pas finir dans le même endroit que son père: un asile. Posant un baiser dans son cou, il lui tendit alors son verre:

-Santé.

code by lizzou — gifs by TUMBLR (JORNSNOW) — 000 MOTS.


Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 194
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
MessageSujet: Re: [HARPER] SEX BOMB Jeu 8 Fév - 20:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le côté mal à l'aise de Stan était clairement perturbant, je le préférais lorsqu'il passait son temps à me répondre, à me pousser un peu, celui que j'avais rencontré la première fois, celui qui faisait clairement chavirer ma tête et sans doute mon coeur aussi, je n'osais pas vraiment laisser cet aspect là s'ouvrir, parce que je n'avais pas envie de le voir et surtout nous avions convenue de ne pas poser d'étiquette sur ce que nous avions, alors autant laisser les histoires de sentiments très loin de cette relation bizarre que nous avions, mais qui nous convenait totalement. « Et bien tu devrais commencer à t'en servir de tes deux mains. » Je haussais les épaules pour le narguer un peu. Il fallait énoncer un fait, son appartement était en bordel et en même temps je n'étais pas franchement très bien placé pour dire quelque chose, mais je n'avais pas pu m'en empêcher, tout simplement parce qu'il m'avait tendu la perche et que j'avais le don de toujours l'attraper au vol pour pouvoir m'amuser avec. Même s'il ne disait rien ou qu'il tentait de ne pas le faire ressentir, j'avais malgré tout l'impression qu'il avait dû mal avec le fait que je sois là, que j'envahisse son espace vital et je ne pouvais pas lui en vouloir, tout simplement car il n'en avait pas l'habitude, personne ne venait sans doute jamais chez lui, c'était juste son cocon et je venais d'y mettre les pieds. Au moment où il attrapa mon menton j'avais l'impression d'être une gamine prise en faute qui se faisait gronder. C'était assez déstabilisant, mais il fallait tout de même dire les choses comme elles étaient, Stan me surplombait de bien des façons et autant j'appréciais ça, le fait qu'il soit plus grand, plus fort, j'avais l'impression d'être une pauvre petite chose fragile dans ses bras et en même temps son âge me rappelait sans arrêt que j'étais une gosse. Je plantais mon regard dans le sien, ma respiration se bloquant littéralement. « Il n'y en a pas eu tant que ça non plus hein. » Je roulais des yeux, jouant la gamine insolente. Même si en même temps je n'avais jamais compté le nombre de types avec qui j'avais couché, ils étaient clairement plus que le nombre moyen pour une fille de mon âge, pour ça il n'y avait pas trop de doute. Il semblait plutôt en colère, mais je n'y pouvais pas grand-chose, la provocation faisait partie de moi, j'étais comme ça, il devrait faire avec. Et en même temps je ne comprenais pas non plus sa colère, il savait parfaitement que je n'étais clairement pas une gentille petite fille sage, alors que devais-je faire ? Un léger frisson parcourra mon échine, c'était ridicule, ce n'était clairement pas la première fois qu'un homme osait me toucher, m'embrasser et pourtant mon corps réagissait d'une façon totalement singulière lorsque c'était son touché, ses lèvres et je devais avouer que ça me perturbais plus que de raison. « Merci. » Après quelques gorgée du liquide ambré, je posais doucement mon verre sur la première surface plate que je trouvais et me retournais face au beau blond et me hissais sur la pointe des pieds pour pouvoir déposer mes lèvres sur les siennes, c'était terriblement sensuel et en même temps le fait que je sois plus petite que lui n'avait pas toujours ses avantages.




Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 158
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
MessageSujet: Re: [HARPER] SEX BOMB Ven 16 Fév - 8:50

SEX BOMB —



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

— Stanislas & Harper
Stanislas reprit contenance, ça l'avait perturbé quelques minutes, le temps d'accepter qu'une autre femme que la sienne franchisse le seuil de son appartement. Stanislas offrit un sourire charmeur à la jolie Harpeur, posant ses mains sur les hanches de la demoiselle, murmurant alors d'un air taquin:

-Je peux te montrer ce que je sais faire de mes deux mains si tu veux.

Elle lui tendait la perche alors forcément le grand blond la saisissait, il ne fallait pas lui envoyer ce genre de pique ça réveillait chez lui certaines idées. Son appartement était un bordel sans nom, avant, lorsque Marta était encore là, c'est elle qui tenait la maison mais depuis qu'elle n'était plus là, il s'octroyait un brin de ménage de temps en temps. Il s'en fichait de l'état de son appartement tant qu'il était bien chez lui, c'était la seule chose qui lui importait. Il savait qu'Harper avait eu bon nombre d'hommes, et il s'en fichait, mais être comparé à eux ne lui plaisait pas, il estimait être le seul vrai homme de la vie d'Harper, et les minables avec qui elle avait pu coucher ne lui ressemblait pas. Peut être n'étais-ce qu'une question d'ego, mais c'était important pour Stan qu'Harper le sache. Fronçant les sourcils, Stanislas répliqua alors:

-Peut importe le nombre, je m'en contrefous, je ne suis juste pas comme eux. Je suis le premier vrai homme dans ta vie Harper.

Harper était provocatrice, il lui reconnaissait ce trait de caractère sans problème, lui aussi l'était, néanmoins ce soir il comptait bien franchir le cap avec elle. Plusieurs soirées qu'ils se tournaient autours et Stanislas était resté plus ou moins chastes, pas ce soir. Le lieutenant de police lui tendit son verre et il en prit également un pour lui, buvant une gorgée de Whisky. Lorsqu'il la vit s'approcher de lui, il posa son verre à son tour et tandis qu'elle se hissait sur la pointe des pieds, il la porta doucement, cherchant de sa langue celle de la jeune femme dans un baiser des plus torrides. La plaquant contre le mur, Stanislas murmura alors:

-Assez joué.
code by lizzou — gifs by TUMBLR (JORNSNOW) — 000 MOTS.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: [HARPER] SEX BOMB

Revenir en haut Aller en bas

[HARPER] SEX BOMB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a :: nothing like home
-