Partagez|

Every breath you take, I'll be watching you ☽ eden and laurel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 04/09/2017
›› Love letters written : 269
›› It's crazy, I look like : leighton beautiful meester
MessageSujet: Every breath you take, I'll be watching you ☽ eden and laurel Mer 10 Jan - 2:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
every breath you take, i'll be watching you
EDEN ASHMORE AND LAUREL PEARSON ※
How the hell do you sum up your sister in three minutes ? She’s your twin and your polar opposite. She’s your constant companion and your competition. She’s your best friend and the biggest bitch in the world. She’s everything you wish you could be and everything you wish you weren’t


Le temps lui avait semblé bien long peut-être un peu trop au goût de Laurel qui était assise depuis quelques heures déjà dans la cuisine, sur cette chaise où elle avait eu beaucoup de mal à se concentrer sur ce que sa mère lui racontait. Si elle voyait les lèvres de celle-ci bougeaient. En réalité, elle n’entendait rien de ce qu’elle pouvait bien lui dire et ne prêtait aucunement attention au monologue que sa mère était en train de faire. Il lui arrivait par moment d’avoir le simple geste d’acquiescer de la tête alors que toute ses pensées étaient toute tournées par bien autre chose qui depuis ses derniers jours lui donnait la sensation de se perdre sans qu’elle puisse faire quoique ce soit pour y remédier. Si elle avait à chaque fois eu l’air d’afficher un sourire sans égale comme si toute sa vie allait pour le mieux et au final elle n’avait aucunement à se plaindre. Quand Laurel y pensait, elle avait tout ce qu’une personne rêverait d’avoir. Elle avait un métier qui la passionnait et qui lui donnait cette envie de se lever chaque matin sans compter que les relations avec sa famille allaient de mieux en mieux et puis elle avait surtout Wilson, un fiancé qui lui offrait un amour que beaucoup en rêverait et pourtant malgré tout ce bonheur elle n’arrivait pas à faire autrement que d’avoir cette sensation d’être littéralement perdue qu’elle pouvait l’être depuis quelques jours à présents. Soupirant il porte sa main sur son front avant d’appuyer son coude sur la table où elle se tenait avant de relever la tête pour voir sa mère complètement concentrée par ce qu’elle venait de dire avant de finalement sursauté quand celle-ci fait claqué ce gros book où elle entreposé depuis son retour les préparatifs du mariage, car c’était pour cette raison précise que sa mère était là et qu’elle était d’ailleurs venue. Par chance Wilson avait pu échapper à ces heures où elle avait eu envie que d’une chose c’est d’être tranquille, mais ce n’était pas une chose qu’elle pouvait dire à sa mère qui lui aurait posé bien trop de questions chose à laquelle elle voulait le plus possible éviter. « Alors tu en dis quoi de ma proposition ? » c’était presqu’une question piège que sa mère venait de lui poser, car en vérité elle n’avait aucune idée de quelle réponse elle devait lui donner. Elle savait que si elle répondait oui elle risquait de fort le regretter plus qu’elle connaissait sa mère qui avait bien trop tendance à en faire trop et si elle osait dire non elle savait tout aussi bien que celle-ci serait vexée après tout le travaille qu’elle avait déjà fait bien que par moment c’était à la rendre folle. « Je ne sais pas, j’ai besoin d’y réfléchir et d’en parler à Wilson avant » la meilleure réponse possible alors qu’elle n’avait toujours aucune idée de quoi elle devait parler avec son fiancé, mais Laurel savait que par chance sa mère finirait par un moment où un autre par lui reposer la question. Rapidement Laurel jette un regard sur l’heure avant de remarquer qu’elle allait être en retard. Aujourd’hui elle avait rendez-vous pour les premiers essayages de sa robe qui était prête si elle savait que sa mère aurait dû venir celle-ci avait eu un travail important à faire assez pour qu’elle ne puisse pas en changer à sa convenance la date de celle-ci, une aubaine pensa-t-elle. Laurel avait beau aimé sa mère depuis qu’elle était revenu à Los Angeles, elle manquait de liberté, elle étouffait presque c’était une chose bien nouvelle quand on savait à quel point et pendant très longtemps les relations avec ses parents étaient plus froides que la guerre froide elle-même. « On en discutera un autre jour, Eden m’attend au magasin avec Isaac » ces derniers temps la relation entre Eden et Laurel s’étaient améliorés c’était presque assez surprenant pour beaucoup qui avait toujours pu remarquer cette relation pleines d’animosité à laquelle en vérité Laurel elle-même n’en avait jamais compris le sens. Si tous pensaient que la jeune femme n’appréciait pas sa sœur ainée, en vérité les choses étaient loin d’être ce qu’il n’y paraissait, car Laurel aimait sa sœur et malgré que durant des années elles n’avaient fait que se battre, plus le temps passé et plus les choses semblaient évolués assez pour qu’elle apprécie cette nouvelle relation qu’elle savait bien fragile et qu’elle ne voulait pas perdre même si elle ne l’admettait pas. Au fond, Laurel appréciait le temps qu’elle pouvait passer avec sa sœur ainsi que son neveu qu’elle aimait de tout son cœur. D’un geste des plus rapides, Laurel récupère sa veste qui était accroché dans le couloir en compagnie de son sac à main avant d’embrasser la joue de sa mère à qui elle ne laisse pas le temps de dire quoique ce soit. Arrivée à sa voiture, elle laissa ses deux mains posées sur le volant avant de souffler laissant le haut de sa tête se coller au siège avant de fermer les yeux et d’inspirer profondément. Elle aurait dû être complètement excitée par l’idée de voir cette robe de mariée qu’elle porterait dans quelques mois et si une part d’elle l’était, une autre était littéralement paniquée. Elle avait pensée que cela était normal que toute les futures mariées étaient ainsi et n’avait pas relevée davantage cette sensation à laquelle elle n’était pas du tout habituée. Une fois le moteur tourné elle s’empressant de démarrer la voiture pour rejoindre le centre-ville et surtout les boutiques de luxe qui en aurait rendu jalouse plus d’une pour finalement vite se garé et voir sa sœur qui semblait déjà être présente sur place autant que Isaac qui malgré son opération n’avait pas manqué devenir assez rapidement vers elle avant qu’il ne décolle du sol pour arriver droit dans ses bras et d’être recouvert de baiser à laquelle il s’était habitué avec elle. Son doux rire des plus innocents lui avait fait un bien fou à croire que cet enfant avait un don particulier et plus encore de réussir à l’apaiser. « Je suis désolé pour le retard, maman était chez moi et impossible de la faire décoller » il n’en fallait pas plus pour que Eden lève les yeux au ciel avant d’imaginer la situation qu’elle avait bien connu elle-même pour l’avoir vécu il y a plusieurs années de cela. « J’espère que ça ne fait pas longtemps que vous m’attendez en tout cas Isaac à l’air en forme, il va bien ? » malgré qu’il souriait et semblait heureux elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter c’était fou tout l’amour qu’elle avait pour ce petit bonhomme qui avait changé bien des vies. Elle avait doucement reposé à terre Isaac avant de voir la vendeuse s’approchait d’elle ce grand sourire aux lèvres tellement que Laurel en eu presque peur avant de tourner vers sa sœur l’air amusée. Il avait récupéré au passage une des coupes de champagnes avant d’en boire une grosse gorgée sous les yeux ébahit de sa sœur avant de se retrouver embarquer par la vendeuse aux essayages où celle-ci s’était vite retrouvée à découvrir cette robe de mariée des plus magnifiques. Durant quelques secondes elle n’avait pas réaliser avant de la porter cet effet sur elle avant de finalement tiré le rideaux pour enfin se dévoiler où sa sœur assise venait de se relever d’un geste. Pendant un instant, Laurel ne savait pas vraiment si cela était une bonne ou une mauvaise chose. « Alors ? » demanda –t-elle d’une voix hésitante avant de se regarder dans le miroir. Si elle pouvait sentir cette euphorie, elle ne pouvait pas s’empêcher de ressentir malgré elle une certaine nostalgique, car même si elle aimait Wilson elle n’arrivait pas à se ôter Evan de la tête et du moment où elle l’avait croisé il y a quelques semaines de cela devant ce magasin où elle avait eu la sensation que son cœur était en train de se dérobé et même si jusqu’ici elle ne voulait pas l’admettre le revoir avait fait ressurgir des choses qu’elle avait pensée derrière et elle et pourtant elle sentait un flot d’émotions l’envahir avant de sortir de ses pensée quand elle entendit les doigts claquée de sa sœur qui avait bien remarqué que quelque chose n’allait pas assez pour faire signe à la vendeuse de disparaître de leur champs de vision assez pour faire sourire Laurel qui n’avait pas encore cette habitude-là. « Ca va ça doit être l’émotion qui est un peu trop forte » si Laurel savait parfaitement jouer la comédie ou bien mentir après tout elle n’était pas une avocate hors pair pour rien les choses étaient différentes avec Eden qui semblait bien voir que quelque chose n’allait pas.
Revenir en haut Aller en bas

Every breath you take, I'll be watching you ☽ eden and laurel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: All around l.a
-