Partagez|

to earn your place you have to fight for it. (elena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 332
›› It's crazy, I look like : alberto smartie rosende.
MessageSujet: to earn your place you have to fight for it. (elena) Mer 3 Jan - 17:37

Le bruit significatif des touches du clavier forme une musique habituelle dans ce bureau qu’Elena et moi partageons. Nous y cherchons des informations possiblement utiles afin que les enquêteurs puissent avancer dans leurs investigations. La plupart du temps, cette musique de touches est accompagnée par de la musique, des bavardages ou de francs rires. Je tape une série de codes informatiques qui visent à trianguler un lieu précis après plusieurs lieux d’attaques répertoriés, afin d’anticiper sur le prochain. De la sueur coule le long de mon front : c’est périlleux et cela demande du temps, de la concentration et aucune fausse manipulation pour une franche réussite. Puis, finalement, le résultat s’affiche sur mon écran. « Eh allez, champion, champion », je m’exclame en levant les bras en l’air. Je tape sur mon torse, que je bombe théâtralement puis fait tourner ma chaise de bureau vers Elena. « C’est qui l’boss, c’qui hein ? », je m’écrie. Il existe une forte complicité entre Elena et moi depuis que nous travaillons ensemble. Nous sommes un binôme efficace, indéniablement mais il demeure aussi une bonne complicité, ce qui rend l’ambiance au travail des plus agréables. C’est pour moi un réel plaisir que d’aller travailler et cela m’aide à supporter la distance d’avec mon fils, dont je m’occupais tout le temps avant d’être embauché ici. Leeo est présent partout à mon bureau, avec de nombreuses photos accrochées sur les murs. Il est une fierté que je ne cache pas, bien au contraire et dont Elena entend souvent parler, d’ailleurs. Je lui tends la main afin qu’elle tape dedans, partageant ainsi mon succès mais devant son manque de réaction, j’ajoute : « Cuando te doy la mano, tienes que golpear ! »
*quand je te tends la main, tu dois taper dedans
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 31/12/2017
›› Love letters written : 54
›› It's crazy, I look like : Marie Avgeropoulos.
MessageSujet: Re: to earn your place you have to fight for it. (elena) Mer 3 Jan - 22:57

Fronçant les sourcils devant l’écran, elle replace ses lunettes sur son nez. Ce cas est plutôt épineux, ses doigts pianotent dans une symphonie métallique. Quelque chose lui fait dire que la journée va être longue. Le bureau est silencieux, on pourrait presque entendre une mouche voler, ce qui est excessivement rare. Assez rare pour être suspect. D’habitude, on les sermonne pour faire un bruit infernal. La complicité des deux équipiers est évidente, importante par la demoiselle. Elle est une motivation non négligeable de sa venue au travail, lui permettant de s’évader de la cage dorée dont elle s’était elle-même enchainée. Ce code commence à lui taper sur le système. La pulpe de son pouce vient caresser frénétiquement l’argent de son alliance, tic trahissant son agacement. Ce solitaire bien trop imposant pour sa fine main, il n’a jamais été plus qu’un caillou pour arriver à ses fins, malgré qu’elle se déteste de s’être marier par intérêt. Soudain, elle est arrachée de son casse-tête par le jeune colombien qui s’extasie d’être le meilleur, levant les bras en l’air et tapant sur son torse comme un gorille dopé à la testostérone. Elle roule des yeux, se mordant l’intérieur de la joue pour éviter d’exploser de rire. Elle reste mauvaise perdante dans le fond et compte bien lui rappeler qu’elle n’aime pas la défaite. Alors qu’elle enlève ses lunettes, elle s’éloigne de l’écran et s’enfonce dans son siège de bureau. « Je suis plus vieille que toi, tu me dois le respect, mi niño. » dit-elle, de son accent mexicain, alors qu’un petit sourire se dessine sur ses lèvres. Elle n’en pense pas le moindre mot mais aime particulièrement le taquiner, et il le lui rend bien d’ailleurs. Elle reprend son affaire avec ce code, feintant de ne pas avoir vu la main tendue qu’il lui propose. « Cuando te doy la mano, tienes que golpear ! » lui dit-il alors de son espagnol natal. Elle se tourne une nouvelle fois vers lui, croisant le regard rieur de son coéquipier. Qui pourrait lutter ? Un large sourire finit par illuminer le visage de la mexicaine, se penchant pour finalement lui taper dans la main. « Lo hago por ti, cabrón.* » répond-t-elle, lui faisant un clin d’œil rapide. « Maintenant que tu as terminé, tu vas pouvoir aider ta collègue, pas vrai ? » lui dit-il, faisant presque des yeux de biches. Elle doute que cela va fonctionner mais elle tente le tout pour le tout.

*c'est bien parce que c'est toi, imbécile.


Message :
 
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 332
›› It's crazy, I look like : alberto smartie rosende.
MessageSujet: Re: to earn your place you have to fight for it. (elena) Mar 9 Jan - 19:19

Je m’arrête net alors que Elena se tourne vers moi en retirant consciencieusement sa paire de lunettes qui termine le côté geek et fou d’informatique. J’en porte moi-même, seulement pour le travail sur écran bleu et ainsi, nous faisons donc la paire. Elena m’informe qu’elle est plus vieille que moi. Je fronce des sourcils, étonné. J’ai parfois tendance à oublier que je suis encore jeune du haut de mes vingt-quatre ans, avec ma paternité ; de plus, Elena fait, physiquement, relativement jeune également. « Sérieusement … attends, j’sais que ça s’fait pas de demander son âge à une femme mais t’as quel âge ? », je demande, très curieux. Nous sommes collègues depuis un temps déjà mais il est vrai que je suis plus bavard qu’elle quand il est question de nos vies privées respectives. Finalement, Elena me cède et me tape dans la main alors que je laisse échapper un cri victorieux. Elle me répond dans un espagnol impeccable que nous pratiquons régulièrement, ensemble. Nos collègues, en passant dans notre bureau dans ces moments-là, nous dévisagent souvent car ils ne comprennent pas. Ce qui est parfois bien pratique bien que nous ne fassions pas dans les ragots. « Attends, tu veux de l’aide ? », je demande, un sourire moqueur sur les lèvres. « La graaaande et talentueuse Elena, demande de l’aide à son crétin de partenaire ? », je plaisante. Je fais glisser ma chaise grâce à ses roues pour venir bousculer légèrement le fauteuil de la brune et m’installer à moitié devant son poste. Je plisse des yeux en observant la série de codes tapés. « Et si tu changes ça ? », je dis en tendant mon doigt vers l’écran avant de m’arrêter à quelques millimètres. « Ouais, c’est vrai, pas mes gros doigts sales sur ton écran, pardon ».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: to earn your place you have to fight for it. (elena)

Revenir en haut Aller en bas

to earn your place you have to fight for it. (elena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a :: south police station
-