Partagez|

Oh crap - feat Annette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 19/11/2017
›› Love letters written : 122
›› It's crazy, I look like : David Giuntoli
MessageSujet: Oh crap - feat Annette Ven 29 Déc - 21:58


Oh crap ! - ALNETTE 1

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Quand on est un mafieux il y a des bons et des mauvais côté. Je n'avais pas souvent à être le méchant, celui qui tient le flingue et qui tire, mais parfois j'étais obligé de le devenir. Mes affaires à Los Angeles allaient bon train, sauf dans un quartier ou c'était tout le contraire. Un groupe y avait pris place et me prenait mes clients ce qui était tout bonnement inconcevable. Ce soir j'avais donc prévu d'aller leur rendre une petite visite accompagnée de quelques uns de mes gardes du corps. J'étais moi aussi armé évidemment, nous n'allions pas être les bien venu. J'allais tenté la méthode douce et si celle la ne fonctionnait pas j'allais être contraint d'employer la manière forte. Leur quartier général repéré nous nous étions mis en route. J'étais concentré et déterminé quand il s'agissait des affaires j'étais loin d'être un ours en peluche. A peine arrivé les hommes de mains présent sur place commencèrent à nous chercher je leur demandais donc de m'amener à leur chef ce qu'ils firent. J'étais ce qu'on pouvait appelé dans le milieu une grosse tête, une personne valant beaucoup dans le milieu illégal et bon nombre de truand le savait. Je n'eus pas à négocier bien longtemps, je me heurtais à un mur incapable de comprendre que je ne lui laissais absolument pas le choix. Bientôt les armes se levèrent et je pris un coup à la tête. Je restais sonné un petit moment avant de reprendre mes esprits, une douleur vive à la tête. Cette fois ci finit la rigolade. Ils me fient mettre à genou tandis que le chef s'approcha de moi. " Tu fais moins le malin le russe. " Un large sourire se dessina sur mes lèvres, comme ci j'allais me laisser faire, moi m'agenouiller devant lui ? Je préférais mourir. Faisant discrètement signe à mes hommes on se redressa simultanément et les coups commencèrent à pleuvoir. J'attrapais rapidement mon arme et en éliminé deux. Ils avaient eux même celer leurs destins, je leurs avais laisser une chance pourtant. Les coups de feu commencèrent à pleuvoir, je me mis rapidement à couvert m'occupant avant tout de ma propre sécurité, mes hommes étaient là en connaissance de cause.

Je n'allais pas les abandonner pour autant. Deux de mes hommes étaient à terre, il y avait plus de perte dans le cas ennemis, mais nous étions dans leur soit disant quartier les renforts arrivaient rapidement, trop à mon gout même. Je m'apprêtais à partir vers une autre rue quand je remarquais une jeune femme assise derrière une voiture, complètement apeurée. J'allais jusqu'à elle, essayant de ne pas l'effrayer plus. " Il ne faut pas rester là, suivez moi je vais vous sortir de là. " Pour un peu on aurait pu croire que j'étais un flic, je pense que si je lui disais être un mafieux elle n'aurait pas bouger.  les tirs se rapprochant je lui attrapais le bras et la tirer vers une rue plus petite et plus sombre. " Courrez ne vous retournez pas je couvre vos arrières. " Après plusieurs mètres deux hommes déboulèrent devant nous et un de mes gars se retrouva au sol. L'attrapant à nouveau je l'attirais plus loin et entrer dans un bâtiment lui faisant signe de se mettre dans un coin tandis que je gardais l'entrée.

 

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 26/09/2017
›› Love letters written : 84
›› It's crazy, I look like : BritRobertson
MessageSujet: Re: Oh crap - feat Annette Jeu 18 Jan - 22:28

Oh crap !
Tu sors de l'école, l'esprit serein.
Tu as ton après-midi - chose rare au vu du fait que cela ne fait pas longtemps que tu as ce poste - et compte bien en profiter. Tu sors tes écouteurs de ton sac en bandoulière, les branches à ton smartphone puis appuies sur l'application Spotify. Tu enclenches la playlist Warm Fuzzy Feeling. Hésite à prendre un vélo, puis décide de te faire le trajet à pied, quitte à faire quelques détours pour visiter et profiter de la ville et du bon temps. Cela va faire bien quelques mois que tu habites à Los Angeles, pourtant au vu de ton sens de l'orientation désastreux et ton manque de connaissances des rues et des quartiers, on pourrait croire que tu viens tout juste d'emménager. Il est vrai que depuis ton arrivée,
tu n'as pas eu l'idée de te faire des souvenirs. Tu as très vite retrouvé Duncan et cela a tout de suite compliqué ta vie. Tu n'as personne à qui en parler... Immédiatement, tu penses à tes parents, mais ceci n'est pas une bonne idée, car depuis que tu as appris que tu es été une enfant adoptée, tu as décidé de rompre les ponts. Ton fiancé, Alfie, a beau essayé de te convaincre de faire la paix, de les appeler...
rien n'y fais. Une partie de toi aimerait retourner en arrière et ne pas l'apprendre... une autre te dis de les laisser tomber. Qu'ils t'ont fait trop de mal puis tant qu'à faire, ne rien savoir... tout bonnement rester dans l'ignorance sur tes origines... Oui, ça, tu peux le faire. Tu t'éloignes de ta ligne de conduite parfaite... mais finalement est-ce que tu la suivais à la lettre ? Tu as bien rompu tes fiançailles avec Duncan il y a de ça cinq ans, sans donner de véritable explication, sans laisser de chance à ce dernier de se rattraper.

Perdue dans tes pensées et dans les paroles de Til my heart stops de Too Far Moon, tu ne réalises pas dans quelle rue tu t'enfonces, ni ce qui t'y attends, mais tu le découvre malheureusement très vite.
En face de toi, plusieurs hommes séparés en deux bandes. Tu plisses les yeux, retire un écouteur et commence à marcher d'un pas plus assuré, mais aussi plus rapide. Tu passes les deux groupes lorsque tu entends un coup se frapper contre ce que tu devines - au bruit - la mâchoire d'un homme. Surprise tu sursautes, te retourne légèrement pour découvrir qu'en plus des mains, ces protagonistes sont aussi armés. Par instinct de survie tu files te cacher derrière une voiture. Des tirs se font très vite entendre et tu te retrouve recroquevillée sur toi-même. Ta respiration est haletante. Tes mains farfouillent dans ton sac, partent à la recherche de ton portable. Tu essayes de composer le numéro d'Alfie, mais tes doigts ne cessent de trembler... Tu essayes de reprendre ton calme, mais les détonations ne cesse d'augmenter,
de s'accélérer... Malgré la situation tu arrives à envoyer ta géolocalisation à ton fiancé, mais aussi à Duncan, Eddie... Tous ceux que tu connais à Los Angeles, tous ceux qui pourrait potentiellement t'aider.
Tu essayes par la suite, une nouvelle fois, de composer un numéro, cette fois-ci celui de la police, lorsqu'un homme vient à ton encontre. "Quoi ? Je..." Tu n'as pas vraiment le temps de dire quoi que ce soit d'autre qu'il t'embarque vers une ruelle, ton portable te glisse entre les doigts.. "Wow wow mon portable, mon..." Des tirs retentissent de nouveau. Tu te plies en deux et suis ses instructions, vous menant jusqu'à l'intérieur de ce que tu penses être une maison, entrepôt abandonné. "Mais c'est quoi ce bordel, vous êtes qui ? Et eux c'est qui ?" Directement tu te demandes si t'as vraiment envie d'entendre sa réponse. "J'ai laissé mon portable là-bas, il faut que je le récupère... vous m'entendez hein?" Demande-tu tout en gardant une certaine distance.  
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Oh crap - feat Annette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area :: venice street
-