Partagez|

[EOGHAN] PROTECT HIM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 198
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
MessageSujet: [EOGHAN] PROTECT HIM Ven 22 Déc - 9:17





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Protect him

On a qu’une seule chance de faire une bonne première impression.

En boule sous la couette, Harry pleurait à chaude larme, c'était toujours la même rengaine lorsqu'il s'agissait de piqûre. Bien sûre, si Crystal avait pu les lui éviter elle l'aurait fait, mais ce n'était malheureusement pas possible. Alors, n'arrivant pas à le tirer de là dessous, elle avait décidé de faire les choses différemment, en appelant une infirmière à domicile, en tout cas c'est ce qu'on lui avait conseillé. Elle pensait que ça serait plus facile, que ça épargnerait à Harry les salles blanches de hôpitaux mais visiblement il semblait assez hostile à l'idée qu'une personne inconnue mette les pieds chez lui, dans sa maison. Crystal avait fait l'effort de ranger son appartement aujourd'hui, elle n'avait pas envie qu'on puisse penser qu'elle était une mauvaise mère, qu'ils vivaient dans un bordel monstre, même si la plupart du temps c'était vrai. Entre les rendez-vous, l'école, le travail, et les moments avec Harry, finalement, Crystal avait trés peu de temps pour elle, ainsi, elle avait tendance à tout reléguer au second plan, l'entretien de la maison en somme.


-Harry ! Allez maintenant ça suffit sors de là !
 


-Non !


Crys' se passa nerveusement la main sur le visage, parfois il mettait sa patience à rude épreuve, hors, aujourd'hui, elle n'avait aucunement envie de se battre avec lui, d'autant plus que ça ne ferait que la rendre la situation d'autant plus pénible. L'infirmière devait pourtant bientôt arriver, et s'il ne sortait pas de là, elle allait avoir bien du mal à lui faire une piqûre correctement. La jeune femme pouvait concevoir qu'une piqûre n'était rien de plaisant, d'autant plus lorsqu'on a peur des aiguilles, mais ils n'avaient malheureusement pas le choix. La sonnerie ne tarda pas à retentir et se dirigeant vers la porte, elle songeait encore à trouver une solution pour sortir Harry de la couette. Ouvrant la porte, elle tomba nez à nez avec un jeune homme. Un homme infirmier, ça existait ? Ca pouvait paraître sexiste, et Crystal se fustigea mentalement, néanmoins la surprise se lisait toujours sur son visage.


-Excusez moi, je suis surprise, je pensais que ce serait une infirmière femme.


La jeune femme se décala pour le laisser entrer, elle espérait ne pas l'avoir froissé car elle avait pu paraître un peu abrupte, or ce n'était pas son attention. Elle referma la porte derrière lui, et l'emmena dans la chambre qu'elle partageait avec Harry, désignant la boule qui se trouvait sous la couette.


-Autant vous dire qu'il a peur des piqûres et ... qu'il ne veut pas sortir de là dessous.
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 205
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
MessageSujet: Re: [EOGHAN] PROTECT HIM Mer 27 Déc - 17:03

Mon travail d’infirmier est ambivalent. Si la plupart du temps, je travaille au sein de l’institut de fin de vie, il arrive parfois que mon employeur, le plus grand groupe hospitalier de la cité des anges, m’appelle pour des remplacements ponctuels quand il manque de personnels. C’est le cas, ce matin. Je fais donc une tournée au lieu de faire du porte à porte auprès de mes patients, pour la plupart inconscients et incapables de me signifier leur besoin. Sur mon carnet de bord, je lis des indications sur mon prochain patient, tout jeune. Mon patient a huit ans et se prénomme Harry Apollinaire – comme le poéte français – et est atteint d’autisme. J’ai davantage l’habitude de traiter avec des personnes âgées – sauf quelques cas exceptionnels comme Mercury Ferguson, par exemple – et cela va me changer. Je sonne à la porte, armée de ma trousse de soin. C’est une jeune mère, visiblement angoissée, qui m’ouvre la porte. Elle ne cache pas son étonnement de me voir et s’excuse même de sa réaction, qui me fait sourire. « Ne vous en faites pas, j’ai l’habitude », je réponds. Il est vrai que le métier est majoritairement féminin. Il est également vrai que ce n’est pas ma première vocation puisque j’ai raté mon entrée en école de médecine et me suis finalement replié sur ce métier qui, avec le temps et le recul, me convient davantage. Je suis la jeune femme jusqu’à la chambre d’un enfant que je ne vois pas, d’abord. Puis ensuite, grâce aux indications de sa mère, je découvre une boule cachée sous une couette. Harry a peur. Je pose ma valise à soins à l’entrée de la chambre puis observe autour de moi, à la recherche d’une idée. Mon regard se pose sur un jeu, étalé au sol, avec des pirates. Je ne réfléchis pas. Mon objectif est de lui faire son soin. « Ohé matelot Harry, y faut hisser la voile, le bâteau va pas droit ! », je m’exclame en m’emparant d’un plaid au dessus de la couette en en commençant à le suspendre à l’armoire. Le jeu, la seule solution qui m’apparaît. « Aidez-moi, il faut fuir les crocodiles ! », je m’écrie.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 198
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
MessageSujet: Re: [EOGHAN] PROTECT HIM Sam 30 Déc - 9:17





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Protect him

On a qu’une seule chance de faire une bonne première impression.

Apollinaire. Encore aujourd'hui, Crystal se demandait bien d'où venait son nom et ses origines. Son père était né en France, certes, mais ça ne l'avait jamais interpellé pour autant. Or, ce matin, elle n'avait pas vraiment le temps de se poser des questions existentielles, Harry faisait des siennes et visiblement il ne semblait pas être prêt à obtempérer. Lorsque Crystal ouvrit la porte, elle fut d'abord surprise de tomber sur un homme, habituellement c'était un métier surtout féminin mais en soit c'était original et elle ne pouvait que saluer l'originalité étant de toute façon mal placé pour juger les gens sur leur métier. La jeune femme avait mise du temps à faire ses preuves en tant que garde du corps, au début, on se moquait d'elle lorsqu'on la voyait débarquer, puis avec le temps, ses clients avaient finalement fini par comprendre qu'il ne fallait pas se fier à la première apparence, enfin, ça c'était avant. Depuis, elle avait disparu de la circulation et donnait des cours de yoga au complexe sportif. Elle lui adressa un petit sourire contrit avant de le laisser entrer:


-En tout cas, ça rassurera peut être davantage Harry.
 

Le petit garçon appréciait la compagnie masculine, ça l'aidait à combler le manque qu'avait laissé son père dans son coeur. Pourtant, s'il savait la vérité ... Mais elle ne le lui dirait jamais, parce qu'un enfant ne devrait jamais savoir ce genre de chose, parce que ça le blesserait plus que de raison, alors, elle lui avait dit que son père était mort. Ca s'arrêtait là. De toute façon, il ne le rencontrerait jamais et c'était bien mieux ainsi. La jeune femme désigna alors la boule qui se trouvait sous la couette, visiblement, il semblait déterminer à ne pas montrer le bout de son nez et la maman sentait qu'elle commençait à perdre patience. Elle vit l'infirmier se penchait vers les jouets d'Harry et elle fut étonnée du stratagème qu'il utilisa, néanmoins, il avait visiblement bien cerné le petit garçon puisque celui-ci daigna sortir sa petite tête blonde pour l'observer.


-C'est moi le capitaine ?


Harry posa ses yeux bleu sur sa mère et elle tenta d'esquisser un sourire afin de lui montrer qu'elle n'était plus fâchée. C'était évidemment faux, mais pour le coup elle estimait mentir pour la bonne cause. Le petit garçon sortit cette fois-ci totalement de son lit, combattre les crocodiles était bien trop tentant plutôt que de rester caché.


-A l'abordage !


Le petit garçon se saisit de son épée en bois et se posta devant l'infirmier afin de le protéger des infâmes crocodiles, aprés tout, lui il n'avait pas d'arme et puis c'était au capitaine de défendre son équipage. La jeune femme les regarda, amusée par la situation, puis proposa alors:


-Les matelots, veulent-ils boire quelque chose ?
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 205
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
MessageSujet: Re: [EOGHAN] PROTECT HIM Sam 30 Déc - 16:19

Ce n’est clairement pas professionnel de fouiner dans les jouets d’un garçon pour l’apatar mais je n’y vois aucune solution. Avec les personnes âgées et/ou faibles, inconscientes, l’avantage c’est qu’elles ne luttent pas parce qu’elles connaissent l’importance de ce soin. Pour un garçonnet aussi jeune, c’est beaucoup plus compliqué et c’est pourquoi j’utilise le jeu, ce qui fonctionne aussitôt ; je découvre une tête blonde entourée par ses couettes qui demande s’il est le capitaine. « Bah ouais, mon pote, moi j’suis trop vieux pour être capitaine, j’perds la vue, je saurais pas voir les autres bateaux », je réponds avec un naturel déconcertant en haussant des épaules. Puis après un regard inquiet vers sa mère, Harry surgit de sous sa couette pour brandir une épée. Je sautille sur place, rentrant totalement dans son jeu. Sa mère se joint à nous, ce qui est l’idéal dans une situation pareille. Nous jouons innocemment pendant deux bonnes minutes pour qu’il ne soupçonne pas le piège. Puis d’une façon totalement théâtrale, je m’écroule au sol en hurlant et en tenant ma jambe. « Au s’cours Cap’taine Harry et Matelot Maman, je me suis fais mal, je suis blessé ! », je m’écrie, attirant aussitôt l’attention du petit garçon. Je tends la main vers ma valise en faisant mine de ne pas réussir à l’atteindre. « Aide-moi, y faut m’sauver ! », je m’écrie toujours. Harry rentre dans le scénario et me tends la valise. Là, je n’ai plus vraiment d’idées alors ma seule solution, c’est de prendre une aiguille vide et de la tendre à sa mère, en la regardant dans les yeux pour lui signifier mon idée. Harry nous observe. « Vous m’soignez, matelot Maman ? », je dis en prenant une voix faible.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 198
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
MessageSujet: Re: [EOGHAN] PROTECT HIM Dim 31 Déc - 10:15





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Protect him

On a qu’une seule chance de faire une bonne première impression.

La situation semblait visiblement amusé Harry, et Crystal par la même occasion. C'était des méthodes peu conventionnelles mais étant donné qu'elle se fichait pas mal des conventions, elle n'y voyait aucun inconvénient, bien au contraire, si ça pouvait aider Harry à accepter davantage ses soins alors elle était même pour. Lorsqu'il lui affirma qu'il serait le capitaine, le petit blondinet ne pu que lui offrir un grand sourire, répliquant alors avec aplomb:


-Bah oui, parce que toi t'es vieux et moi non.


Crystal lui fit les gros yeux, elle lui avait dit maintes et maintes fois qu'il ne fallait pas manquer de respect aux autres, mais dans la tête d'Harry il en était tout autrement, il avait tendance à dire tout ce qu'il lui passait par la tête sans forcément penser aux conséquences que ça engendrait. Il n'avait pas de filtre et c'était parfois déroutant pour ceux qui n'en avait pas l'habitude. Enfin, l'infirmier ne semblait pas s'en formaliser et c'était mieux ainsi, elle réglerait ça avec le petit garçon plus tard, consciente que si elle le grondait maintenant ça ferait tout capoter. Alors qu'il fait mine de s’écrouler au sol, Harry fait de gros yeux, appelant alors:


-Maman, maman ! Vite, il est blessé !



-Je m'en occupe Harry.
 

Tandis qu'il tend la main vers sa valise, Harry la lui emmène anxieux, pensant réellement qu'il est blessé et visiblement inquiet pour lui. Alors, il sortit de sa valise et lui tendit une aiguille vide. Crystal fit les gros yeux, ne sachant absolument pas comment piquer avec cette chose, bien qu'elle soit vide, elle avait peur de lui faire mal.


-Mais enfin, je ne peux pas...
 


-Maman, s'il te plait, sinon il va continuer à avoir mal.


Portant son regard sur son petit garçon, elle comprit rapidement que la solution était peut être là. Alors, s'agenouillant vers l'infirmier, elle lui dégagea rapidement le bras, remontant sa manche, quelque peu gêné de la proximité qu'elle avait avec lui à ce moment là. Murmurant doucement, pour ne pas que le petit garçon l'entende, elle lui dit alors:


-Vous êtes conscient que je risque de vous faire mal ? Je ne sais absolument pas piquer avec cette chose.
 

Voyant que l'enfant s'impatientait, elle planta alors l'aiguille dans son bras faisant mine de lui administrer un produit magique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 205
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
MessageSujet: Re: [EOGHAN] PROTECT HIM Dim 31 Déc - 11:37

Un rire franc s’échappe de mes lèvres alors que l’enfant prétend que je suis vieux. Il est vrai que par rapport à ses huit ans, mes dix-neuf années supplémentaires font de moi un dinosaure à ses yeux mais tout de même ; je n’ai pas encore passé les trente ans, contrairement à ma sœur, Tessa. Mon regard se pose sur sa mère. Quel âge a-t-elle ? Elle est jeune, beaucoup trop pour élever un enfant atteint d’autisme, ainsi, seule. Parce qu’il est clair qu’elle est seule. Il n’y a aucune affaire masculine qui dépasse l’enfance, ici, dans son appartement. Je n’ai qu’une seule certitude : cette jeune mère célibataire est plus jeune que moi. Une intuition. Harry rappelle sa mère à l’ordre pour qu’elle me soigne mais je lis la panique dans son regard, sa crainte de me faire mal. J’opine doucement du chef, d’un geste du menton, discret, et plante mon regard dans le sien avec détermination. J’ai confiance. C’est une mère, elle sait être délicate. Elle sait également qu’il faut passer par là pour que son fils soit piqué, aussi. « Allez-y », je murmure doucement, toujours en la regardant dans les yeux, d’un air rassurant, avec un sourire aux lèvres. La jeune femme s’exécute. Habitué mais surtout préparé mentalement, cela ne me fait pas mal. Je m’empare de l’aiguille et pique dans le pull de la maman. « Pour éviter une contamination, faut vacciner tout le monde ». Harry me regarde curieusement. Soupçonne-t-il quelque chose ? Je réfléchis, vite. « Les eaux sont contaminés, la pollution ! Il faut tous qu’on ait le remède sinon … sinon ça va être triste, Cap’taine », je m’exclame, toujours d’un air très théâtral. « Eh mais t’es un trouillard », rétorque l’enfant en ricanant. Surpris par sa réplique d’un naturel déconcertant, mon rire résonne dans la chambre d’enfant, franc et sincère.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 198
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
MessageSujet: Re: [EOGHAN] PROTECT HIM Jeu 4 Jan - 7:46





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Protect him

On a qu’une seule chance de faire une bonne première impression.

L'infirmier se mit à rire ce qui soulagea quelque peu la jeune femme et la conforta dans le fait qu'il n'en tenait pas rigueur à Harry, tant mieux, de toute façon le petit garçon ne se rendait absolument pas compte que des fois il ne valait mieux rien dire. Il parlait avec toute l'innocence de l'enfance et c'est pour celà que la jeune maman ne pouvait lui en vouloir, même si parfois il disait des choses peu sympathique sans forcément s'en rendre compte. Détaillant l'homme en face d'elle, elle ne le trouvait pas vieux, plus âgé qu'elle certes, mais il n'avait rien de vieux, les lignes de l'âge n'ayant aucunement marqué son visage. Harry était sa vie, son monde, malgré la maladie, elle se battait chaque jours pour lui. L'aiguille dans la main, elle ne savait pas vraiment comment s'y prendre, à vrai dire, elle ne pensait pas devoir faire un jour faire une piqûre à quelqu'un, d'accord ce n'en était pas une vrai, elle était vide et il s'agissait simplement de planter l'aiguille dans la peau, mais justement, c'est bien ça qui l'effrayait. Finalement, elle pouvait comprendre la peur du petit garçon face aux aiguilles. Crystal préféra alors le prévenir qu'elle risquait de le faire mal, mais le sourire du jeune homme la calma quelque peu et avec toute la finesse dont elle était capable, elle s'exécuta. Une fois que ce fut fait, il fit semblant de faire de même avec elle, et la jeune femme porte son regard sur le blondinet qui devient finalement suspicieux. Il était intelligent, trop intelligent, et il fallait ruser avec lui.


-Allez Harry toi aussi.
 

Puis, le petit garçon ne pu s'empêcher de rire et de lui lancer que c'était un trouillard. Sacré Harry, la jeune femme ne peut s'empêcher de mêler son rire aux leurs, tandis que l'ambiance se détend encore un peu. Crystal s'agenouilla devant le petit garçon et lui dit alors:


-Allez Harry, c'est à ton tour maintenant, sois courageux.
 


-Je suis fort maman. Allez y monsieur, je suis prêt.


Harry prit place sur son lit, attendant avec appréhension qu'on lui fasse cette fameuse piqûre. Ce petit jeu l'avait amusé, mais il savait que maintenant, il ne pouvait plus y échapper.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 205
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
MessageSujet: Re: [EOGHAN] PROTECT HIM Mer 10 Jan - 18:10

Je n’ai pas l’habitude de faire des piqures à des personnes qui sont phobiques des aiguilles ou ont peur de cela. Encore moins à un enfant car d’ordinaire, mes patients sont pour la plupart soit inconscients soit trop faibles pour lutter et rechigner. Finalement, Harry se montre courageux et me tends son bras. Je prends une profonde inspiration. J’ai la pression. Si je lui fais mal, si je le marque, l’enfant risque d’avoir encore plus peur la prochaine fois et, en l’instant, de se sentir bafouer et trahi par ma ruse. De plus, de par son jeune âge et sa pathologie, je ne dois pas risquer de le dégoûter de tout ce qui à trait au médical car il en aura, malheureusement, pour toute son existence. Je m’applique donc encore plus que d’ordinaire pour faire la piqure. Il grimace, gémit mais ne hurle pas ni ne fait pas de gestes brusques. Je passe une main dans ses cheveux, les ébouriffant légèrement. « C’est bien bonhomme, t’es courageux », je dis avec un large sourire qui se veut chaleureux et réconfortant alors qu’il tient son bras, les yeux humides. Pour autant, Harry ne pleure pas. Je lui tapote doucement l’épaule d’un geste amical alors qu’il dit que ça fait mal, d’une petite voix. « C’est pour ton bien, d’accord ? », je lui dis, doucement. Puis, je plonge ma main dans la poche de ma veste et en sort un bonbon à la menthe. Certes, ce n’est pas la sucrerie la plus attrayante pour un enfant mais c’est déjà cela, non ? Je me redresse tout en rangeant le matériel que j’ai sorti dans ma sacoche médicale. Je me tourne vers sa jeune mère. « Il est possible qu’il ait un hématome pendant un jour ou deux, léger, au niveau de l’injection mais ne vous inquiétez pas ». Je présume qu’elle le sait mais au cas où, je préfère rassurer également la mère. « Merci d’être rentré dans le jeu », j’ajoute, tout sourire.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/08/2017
›› Love letters written : 198
›› It's crazy, I look like : Josephine Skriver.,
MessageSujet: Re: [EOGHAN] PROTECT HIM Jeu 11 Jan - 15:21





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Protect him

On a qu’une seule chance de faire une bonne première impression.

Harry était un petit garçons hors normes, au delà de sa maladie c'était une petit bonhomme trés courageux et Crystal le savait, il tenait ça d'elle, cette combativité à toute épreuve et ce don de voir le positif là où il n'y en avait pas forcément. Même s'il avait peur il savait que c'était pour son bien, alors il tendit son bras, les larmes aux yeux parce que même s'il se montrait courageux la peur était bel et bien présente. En jouant avec lui, l'infirmier avait réussi à capturer la confiance de l'enfant et Harry plaçait tous ses espoirs en lui. Crystal observait la scène, prête à intervenir si une crise arrivait, le petit garçon ayant de toute évidence du mal à gérer ses émotions, mais il se débrouillait bien, comme un chef même et pu garder le contrôle de lui même. Finalement la piqûre se termina et il ébouriffa les cheveux d'Harry qui lui adressa une petite moue avant de fixer son bras. Gonflant son torse, fier comme un paon, il décréta alors:


-J'ai même pas eu mal.


Il ne pouvait s'empêcher de pavaner, Harry était comme ça, heureux lorsqu'il arrivait à surmonter quelque chose. Harry adressa à son tour un grand sourire à l'infirmier, sautillant dans tous les sens, puis lorsqu'il lui donna le bonbon ce fut la consécration pour lui. C'était pour son bien lui et il valait effectivement mieux qu'il s'y prépare parce que malheureusement il en aurait d’autre à faire. Le petit garçon mit le bonbon dans sa bouche, tout content que ce mauvais moment soit passé tandis qu'il hochait la tête.


-Comprit m'sieur. J'vais à la douche maintenant.
 

Et Harry disparu dans la salle de bain. Crystal soupira, sa nouvelle lubie en ce moment était de se doucher tout seul. Crystal hocha doucement la tête, répondant alors à l'infirmier:


-D'accord, ne vous en faîtes pas je suis habituée. Et merci à vous, vous avez fait u ntravail formidable avec Harry.


Se dirigeant vers la cuisine, elle lui demanda alors:


-Je vous sers quelque chose ? A moins que vous ayez une autre visite à faire ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 205
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
MessageSujet: Re: [EOGHAN] PROTECT HIM Sam 13 Jan - 18:09

Harry n’a pas eu mal. Vous ne pouvez pas imaginer mon soulagement et aussitôt, je ne suis plus aussi crispé, je me détends. Ce gosse n’est pas traumatisé. Le jeu a permis de le piquer sans appréhension ou du moins, avec moins de peur et je m’en félicite intérieurement. J’espère que cela continuera pour faciliter le quotidien de ses soins, à sa mère, pour qui cela ne doit pas être évident, tous les jours. Harry disparaît avec malice, décidant de son propre chef d’aller se doucher, ce qui indique qu’il a un bon niveau d’autonomie. C’est un bon point pour sa mère et cela doit l’aider à avoir des moments de répits car il est bien connu qu’un enfant atteint d’autisme occupe plus de temps encore qu’un enfant né sain. « Je vous en prie, comme vous l’indiquez, c’est mon travail », je réponds, toutefois sincèrement touché par les remerciements de cette jeune mère. « Enfin, pas vraiment », je plaisante. Faire des piqures et des soins, oui, mais à des enfants, non. Comprenant par là que j’intrigue la jeune femme, je préfère donc lui dire ce qu’il en est. « Je suis infirmier remplaçant mais dans la vie quotidienne, je travaille dans un institut où mes patients sont … en fin de vie ». Avec une grande courtoisie et une générosité qui est parfois rare, à domicile, la jeune femme me propose quelque chose à boire, si j’ai le temps. J’opine du chef. L’angoisse m’a asséché la bouche. « Je pourrais avoir un verre d’eau, s’il vous plaît ? », je demande, observant autour de moi, discrètement. « Harry était le dernier patient », j’indique. Toutefois, ma journée n’est pas terminée. Je dois aller consigner mes visites avant d’aller enchaîner la garde chez mon employeur habituel, auprès notamment de Mercury Ferguson.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: [EOGHAN] PROTECT HIM

Revenir en haut Aller en bas

[EOGHAN] PROTECT HIM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a :: nothing like home
-