Partagez|

(cassenzo) derrière mon sourire, mon regard j'ai mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 30/11/2017
›› Love letters written : 127
›› It's crazy, I look like : dj cotrona, le sexy
MessageSujet: (cassenzo) derrière mon sourire, mon regard j'ai mal Dim 10 Déc - 16:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
cassandre mills & lenzo wyatt

derrière mon sourire, mon regard j'ai mal
On vous parle d’un temps où chaque rencontre peut changer une vie, une trajectoire. Lenzo Wyatt connu dans les mauvais quartiers de Los Angeles pour être un enfant des rues comme on les appelle, qui n’ont ni famille ni ami. Un enfant terrible, capable des bien pires choses juste pour le mérite et la gloire. Cet homme au regard sombre, quasi inapprochable qui s’est malgré lui fais piéger par une seule et unique femme. Reniant son passé avec Travis Meads qui fût bien longtemps son protecteur et son protégé à la fois, un meilleur ami mais aussi un frère de cœur et confident s’est vu doublé la vedette par cet homme qui n’a jamais connu bonheur ni paix. Lenzo aura été le pire enfant que nombreux parents n’ont jamais vu durant leur existence. Un enfant froid, peu démonstratif, détaché de toutes les situations. Des baffes il en a reçu par la vie, des couteaux plantés dans son dos avec. Il a grandi à moitié dans la rue, à moitié dans ce qu’on peut appeler une famille d’accueil. Il s’y croyait d’ailleurs à l’hôtel, et ne les a jamais aidés, ni soutenu. Il ne souhaitait pas leur parler, pour leur dire quoi ? Qu’il ne souhaite pas avoir de famille, qu’il n’a jamais rien demandé ? Les adultes ne pourraient pas le comprendre. Alors très tôt, il a traîné avec Meads, à deux ils ont fait les 400 coups. A peine sorti de l’adolescence, Lenzo a préféré partir, quitter définitivement sa ville natale et cette ville qui le rattache à ce passé désastreux. Il avait le choix suivre les traces de son père biologique qui n’a toutefois jamais connu et devenir un vulgaire dealer. Prendre les risques de se faire tuer un jour par une balle perdue, ou par une vengeance de clan qui veulent agrandir leur territoire. Ou suivre l’opposé, devenir un citoyen banal, droit dans ses baskets. A peine fût il entré dans le monde du travail en devenant militaire que les débuts ont été très difficiles pour ce garçon qui n’a eu aucune vraie éducation. Cette vie de militaire n’était sûrement pas la plus simple pour lui. Il aime le danger, le risque, le challenge. Et très vite, il sait se fondre dans la masse, comme un caméléon. Il aura passé douze ans de sa vie à se battre et puis le retour aux sources, qui fût douloureux. Il aura passé un peu moins de quatre ans avant de trouver sa place. Une place professionnelle, mais aussi une place dans sa ville qu’il a retrouvé quelques années plus tôt. Notamment grâce à une femme, et même si les débuts n’ont pas été des plus simples, et facile. Cette femme n’est autre que Cassandre Mills. Sa peau frêle et douce, son teint blanc et surtout son regard qui captive si souvent l’assemblée aura eu le don de faire chavirer son cœur, qui se veut généralement d’une froideur exemplaire. Il se cache derrière une étiquette de co-équipier, à la fois confident quand elle en a le plus besoin, mais en vérité il en joue pour l’attirer toujours plus vers lui. Pour la piéger dans ses filets, et si jamais il n’en a montré encore aucun signe, il ressent le besoin de toujours la protéger, de toujours vouloir être derrière elle, à recevoir les coups à sa place telle une armure en plomb. Une complicité hors norme, la seule femme qu’il laisse approcher de son cœur. Il en joue une indifférence presque sournoise, ne lui montrant aucun signe précurseur. C’était une journée relativement calme jusqu’à ce qu’on envoie Cassandre et Lenzo sur le terrain. « Rejoins moi à l’adresse que je t’envoie par message. » Cassandre n’était toujours pas arrivée sur leur lieu de travail, Lenzo lui laissa un message avant de récupérer sa voiture et de partir pour les dépôts où le chargement allait se produire. Des semaines d’enquêtes, et c’était leur seule chance de ne pas voir tout le matériel volé partir en fumée ou plutôt à destination de d’autres pays. «Lenzo, t’es où ? Rappelle moi… » La voix de Cassandre derrière son téléphone portable ne laisse rien présager de bon. A côté de la voiture garée du jeune homme, elle ne voit personne, aucune ombre d’humain dans les parages, et elle ne tardera pas à se faire repérer, elle le sait bien. Elle serre ses poings, regarde de part et d’autre le cherchant du regard. Baisse son regard vers son téléphone qu’elle espère verra sonner dans peu de temps, mais face à ce silence persistant relève son regard quand elle entendit des coups de feu. Elle voit débarquer Lenzo Wyatt en courant en sa direction, son arme à la main. Sans attendre il lui fît signe de prendre sa voiture, elle s’exécute en comprenant qu’encore une fois, il ne l’a pas attendu, qu’il est parti seul. Une haine déferle dans son cœur qui l’opprime, elle le déteste quand il agit de la sorte. Elle démarre pourtant le véhicule et fonce en sa direction, il n’eut à peine le temps de sauter dans le véhicule qu’ils reçoivent des coups de feu à l’arrière. « Tu peux m’expliquer ? » Dit-elle en se garant un peu plus loin, à l’abris des regards. Tandis qu’il regarde hors du véhicule sans même poser son regard brun dans celui de son amie.
.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas

(cassenzo) derrière mon sourire, mon regard j'ai mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a
-