Partagez|

I have faith in what I see. Marlow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 03/10/2017
›› Love letters written : 80
›› It's crazy, I look like : Don sexy Benjamin
MessageSujet: I have faith in what I see. Marlow Lun 4 Déc - 17:11


   Marlow & Bonaventure

   I have faith in what I see

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Bonaventure était en train de nettoyer l’objectif de son appareil photo, un peu à l’écart des autres bénévoles du centre de rééducation pour les accidentés de la route. Cela faisait deux jours qu’il était revenu de Washington où il avait passé les fêtes de Thankgiving auprès de sa famille. Il avait profité de ses vacances également pour passer sur Boston afin d’y retrouver sa meilleure amie qui lui avait appris la bonne nouvelle : elle attendait des jumeaux avec son mari. Le jeune homme était heureux pour elle. Summer méritait tout le bonheur du monde même s’il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une certaine envie là-dedans. La solitude lui pesait de plus en plus malgré toutes ses bonnes résolutions et les fêtes de fin d’années approchant, cela rendait les choses que plus dures à supporter. Puis, entre ses retrouvailles avec son amie Sam, ses rendez-vous organisés par Emily afin de lui trouver une compagne ainsi que son écart de conduite avec Appoline… Bonaventure avait beaucoup à gérer ! Il n’avait pas été autant entouré de femmes que dernièrement songea-t-il avec un brin d’amusement alors qu’il rangeait son chiffon dans la sacoche de son appareil photo. Il donna une petite impulsion à son fauteuil roulant pour se rapprocher de Jimmy, le responsable de l’association. Dernièrement, cet homme s’était mis en tête de le faire travailler en binome avec une autre bénévole : Marlow. On ne pouvait pas dire qu’ils avaient eu un bon démarrage tous les deux puisqe leur première rencontre s’était déroulée dans un cadre professionnel. Cela avait été désastreux mais le journaliste devait reconnaître que la femme qu’il apprenait à connaître depuis quelques semaines était intéressante et d’agréable compagnie. « Marlow est arrivée, elle est dans la salle du fond » lui indiqua-t-il. « ça marche. Je vais voir avec elle pour savoir quand est-ce qu’elle veut développer les photos et qu’on voit pour la plaquatte de l’association » répondit-il avant de quitter toute l’agitation pour se rendre vers la fameuse salle où se trouvait la jeune femme. Entre ses qualités en matière de relations publiques et ses compétences en graphisme, on peut dire qu’ils formaient un sacré duo. « Bonjour Marlow. J’espère que tu as passé un bon Thanksgiving ? » demanda-t-il afin d’amorcer une conversation avec la jeune femme. Il était toujours un peu difficile pour lui d’oublier qu’ils s’étaient écharpés auparavant mais leur collaboration lui permettait aussi de prendre en compte qu’entre la professionnelle et la femme, les choses étaient différentes. En somme, il ne supportait pas le moins du monde la chargée de relation publique seulement la femme, elle, était charmante.
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 25/11/2017
›› Love letters written : 55
›› It's crazy, I look like : Jessica 'hotness' Lowndes
MessageSujet: Re: I have faith in what I see. Marlow Lun 4 Déc - 21:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
I have faith in what I see.

Bonaventure  & Marlow.
LUCKYRED
Les vacances ? J’en avais pris, mais n’avais pas été voir ma famille. Surtout pas. Ils seraient sans doute capables de m’emmener de force à l’église pour me marier à Ivar. Ça faisait dix ans que je n’avais pas vu la Russie autrement qu’en photographie. Ça me manquait. Le temps, la beauté. J’aime Los Angeles. Mais l’Amérique et la Russie sont des pays très différent. J’ai donc vu mes amis ou encore refait le ménage complet de mon cottage. Fait quelque randonné avec Nemo qui me demandait beaucoup de temps, monsieur l’exclusivité. Le chien très jaloux par nature quand je le délaissais. Puis passer surtout du temps à l’orphelinat à m’occuper des enfants. J’en avais l’habitude dans mon pays, de passer des jours entier à l’orphelinat ce qui déplaisait clairement à ma grand-mère, me disant sans cesse qu’un chèque suffisait amplement, que je n’avais pas à rester un temps fou avec ces enfants. Alors ne parlons même pas de la soupe populaire. Je ne comprendrais jamais ma grand-mère, car même mes parents aimaient ça passait du temps avec les autres, partager, comprendre les autres. « Allez Nemo ! » Que je demandais à mon chien de suivre le mouvement en sortant de la voiture. J’avais rendez-vous avec d’autres bénévoles au centre de rééducation pour les accidentés de la route. De tout âge, de toutes provenance étaient les personnes ayant besoin de venir dans ce centre. Jimmy m’avait envoyé un message pour prévenir qu' aujourd’hui j’allais bosser en compagnie de Bonaventure. Je l’avais rencontré autrement que par l’association, mais par le boulot. Il avait mis à mal l’un de mes clients, j’avais tenté que cela ne se fasse pas, mais il voulait absolument écrire son article. Qui avait fait grand cris et surtout scandale dans le couple de ce client. J’étais encore en train d’arranger son image, mais j’y parvenais petit à petit. Mais, je n’avais pas eu de raison d’en tenir raison au jeune home, c’est son boulot. Une fois arrivée, je parlais avec quelques bénévoles avant de voir arriver Bonaventure. Je lui offrais un sourire, laissant Nemo en faire autant en venant chercher quelques caresses de la part du jeune homme. « Je ne l’ai pas fêté … et toi comment était le tien ? » Demandais-je laissant mon sourire s’élargir, alors que mon regard se déposait dans le sien le temps de quelques instant. Je remettais cheveux en arrière. « Alors on est en binôme à ce que j’ai compris ? » Sans doute que la nouvelle ne le réjouissait peut être pas ? Mais étrangement, je pouvais croire qu’il savait faire la différence entre mon boulot de requin pour tenir la main à mes clients et les défende bec et ongles, puis moi, ma personne qui comprenait qu’il faisait son boulot tout en comprenant c qu’était d’avoir une sale image, au vu de la mienne, totalement fausse qui circulait en Russie sur ma personne.

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 03/10/2017
›› Love letters written : 80
›› It's crazy, I look like : Don sexy Benjamin
MessageSujet: Re: I have faith in what I see. Marlow Jeu 7 Déc - 23:47


   Marlow & Bonaventure

   I have faith in what I see

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Bonaventure était toujours nostalgique quand il quittait sa famille notamment sa petite sœur âgée de quatre mois. Un bébé miracle comme ses parents aimaient la surnommer. Dans le fond, c’était la vérité, sa mère adoptive s’était longtemps crue stérile et les spécialistes qu’elle avait consultés, l’avaient conforté dans ce diagnostic. Alors quelle n’avait pas été sa surprise de se découvrir enceinte ? A l’époque Bonaventure n’avait pas pris la nouvelle avec grande joie. C’était une grossesse à risque et autant être honnête : il avait jalousé ce bébé. Comment pouvait-il lutter avec un enfant biologique ?! Cette insécurité l’avait poussé à s’éloigner de ses parents mais sa mère avait tenu bon, pestant après lui jusqu’à ce qu’il admette que ses parents l’aimaient comme s’il était le fruit de leur amour biologiquement parlant. Depuis, le jeune homme couvait sa petite sœur de cadeaux. Elle était si mignonne, si adorable. On peut dire qu’elle réveillait chez lui, un penchant naturel pour la paternité. Enfin, avant de songer à avoir un enfant, encore faudrait-il qu’il trouve la femme avec qui le faire songeait-il non sans amusement. En parlant de femme, il allait devoir faire équipe avec Marlow, aussi belle qu’intransigeante quand il était question de défendre l’image de ses clients. « Disons fidèle à la tradition maternelle qu’est : essayons de caser mon fils le plus rapidement possible. Cette fois-ci, elle avait fait fort en conviant mon ex-femme et une fille de bonne famille pour un speed-dating improvisé » rigole-t-il, jouant la carte de la confidence pour essayer de montrer qu’il était prêt à faire des efforts vis-à-vis de leur relation. « Oui, Jimmy pense que nous formerions une bonne équipe ! Tu crois que c’est possible ? » demande-t-il alors qu’il s’approchait d’elle, avec son fauteuil roulant. « Ecoute, je sais que toi et moi, nous ne sommes pas partis du bon pied… Je t’ai pas montré le côté le plus agréable de ma personnalité donc.. peut-être est-ce l’occasion pour nous, d’apprendre à nous connaître de manière plus civilisée ? »

AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: I have faith in what I see. Marlow

Revenir en haut Aller en bas

I have faith in what I see. Marlow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area
-