Partagez|

Oh my god... IT'S YOU ! → Ft.Elen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 02/12/2017
›› Love letters written : 39
›› It's crazy, I look like : Damn Luanna sexy Perez
MessageSujet: Oh my god... IT'S YOU ! → Ft.Elen Dim 3 Déc - 13:54


Oh my god... IT'S YOU !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Elen Vane & Chloé Howard

Honteuse. C'était certainement le mot qui convenait le mieux pour te décrire actuellement. Tu avais honte de qui tu étais, de ce qui te rongeais, mais plus encore, de ce que tu avais fais. Tu avais levé la main sur elle. La femme que tu aimais, que tu chérissais. Pire que ça même, tu l'avais tabassé, réduis son visage que tu avais tant de fois caressé au sang. Et tout ça pour quoi ? Pour une misérable explication qui avait dérapé. Parce-que ta vie, elle était entrain de t'échapper. Et toi, tu ne faisais que piétiner les fondations déjà bancale de ton existence.
Comment avais-tu pu en arriver là... Tu ne cessais de te le demander, de te torturer avec cette seule et unique question aux milles réponses. Tu ressassais sans cesse les possibilités qui auraient pu s'offrir à toi, si seulement tu avais agis autrement. Peut-être aurais-tu pu platement t'excuser, peut-être aurais-tu pu enfin avouer que tu étais mentalement atteinte, peut-être aurais-tu pu soudoyer l'entraineur.. Peut-être. Et peut-être que tu aurais ainsi pu réintégrer l'équipe de patinage artistique du pays, et retrouver le quotidien que tu chérissais tant. Peut-être. Tout cela n'était qu'un amas de possibilité sans nombre et sans fin, qui n'avait que pour seul résultat de t'amener à te morfondre sur ton sort.

Il fallait que tu sortes. Que tu te changes les idées, que tu t’aères l'esprit. Autrement, tu ne donnais pas chère de tes actions dans les jours à venir. Ni même des sentences que tu pourrais t'infliger, dans le seul but d'atténuer les remords te rongeant. Non, tu devais sortir. Immédiatement. Et puis tu avais envie de patiner. Alors dans un élan d'entrain et de fougue que tu te redécouvrais, tu te saisis d'une veste ainsi que de ton sac, y glissant le strict nécessaire à ta sortie.

Porte claqué, visage renfrogner.

La neige recouvrait les bâtiments, tandis que le froid agressait ta peau d'ivoire. L'hiver. L'hiver régnait en maître. Tu l'aimais, cette saison, tout particulièrement le mois de décembre qui la composait. Parce-qu'on y célébrait Noël, parce-que l'ambiance y était plus festive que jamais et parvenais à réchauffer ton cœur meurtris. Et qui disait Noël, disait marché de Noël. Tu les aimais eux aussi, parce-que tu les rattachaient à un souvenir d'enfance qui t'étais particulièrement chère : ta rencontre avec Elen. Cette adolescente que tu avais connue en Norvège, lorsque tu voyageais encore avec ton père. Arpenter les échoppes d'un de ces marchés où tu l'avais découverte, c'était comme croire que tu pourrais la revoir à tout instant.

Écouteur enfoncé dans les oreilles, playlist défilant, tu admirais d'un œil distrait, amer, les lumières dansantes des diverses échoppes que tu pouvais distinguer. Tu t'arrêtais brièvement devant quelques uns d'entre elles, sans jamais y prêter vraiment attention. Tu n'y trouvais plus aucun intérêt, comme si la vie avait soudainement perdue chacune de ses saveurs. Pourtant, ces marchés avaient toujours su te rendre le sourire. Mais pas cette année visiblement... Pourtant tu espérais, alors tu continuais à en arpenter les allées.

Puis tu la vois. Elle. Cette silhouette horriblement familière, comme un fantôme tout droit sortie du passé venu te hanter. Non... Cela ne pouvait pas..

« Elen..? » Que tu murmure, timidement, naïvement, en posant l'une de tes mains sur son épaule.

Et lorsque enfin elle se retourne face à toi, il te semble que ton cœur cessa de battre, l'espace d'un instant. Tout s'accélère, tu t'emballes. L'euphorie te gagne, balayant d'un revers l’amertume te rongeant depuis des jours. Elle était là, face à toi, en chair et os.. Alors que tu n'avais plus eu de ses nouvelles depuis des années. Peut-être avais-tu fais quelque chose de mal, que tu t'étais dis à l'époque. Et voilà que tu la retrouvais, là, sans t'y attendre le moins du monde.

« Oh bordel, Elen ! C'est bien toi ! » Tu ne peux pas te contrôler, c'est plus fort que toi. Tu la prend dans tes bras, tu la serres contre toi. Comme si tu avais peur qu'elle disparaisse d'un instant à l'autre. Comme si tu craignais que tout cela ne soit qu'un vulgaire tour que te jouais ton esprit. « Mais qu'est-ce-que tu fous là ?! C'est juste... Totalement dingue qu'on se retrouve maintenant ! » Un sourire béat orne tes lèvres, tandis que tes yeux brillent sous les perles translucides qui menacent de s'en échapper. « Mon dieu, j'y crois pas.. Je suis tellement heureuse de te revoir, si seulement tu savais..» Tu parles, t'enchaines les mots, les exclamations, sans même laisser à Elen l'occasion d'en placer une. Tu n'en revenais tout simplement pas. C'était presque trop beau pour être vrai, après tout ce qui t'étais arrivée ces derniers jours.

03/11/17
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 18/11/2017
›› Love letters written : 183
›› It's crazy, I look like : Poppy Drayton
MessageSujet: Re: Oh my god... IT'S YOU ! → Ft.Elen Lun 25 Déc - 21:49


 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 
"Le temps confirme l'amitié"

 
Ne te laisse pas séduire par les mots, laisse-toi plutôt convaincre par les actions - Anonyme

  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 

  Ça ne faisait que quelques semaines que j'étais arrivée à LA, pleine d'appréhension mais aussi pleine d'espoir. J'avais suivi ma sœur peu de temps après la fin de mes études. C'était une folie de déménager comme ça, seule, sans avoir vraiment d'accroche dans une nouvelle vie. Étrangement, cela me faisait peur, mais cela me donnait aussi envie d'affronter cette peur. J'étais également excitée à l'idée de faire de nouvelles rencontres, ou de connaître cette ville. Je n'avais pas trop attendu pour me chercher un travail, voir un stage, tout ce qui pouvait me permettre d'acquérir de l'expérience -et de l'argent aussi- était bon à prendre. Après quelques semaines à alterner entre envoi de cv et découverte de la ville, j'avais eu enfin une réponse positive. C'était un stage, pas un boulot à plein temps, mais cela me convenait. Je ne devais pas faire la difficile pour mon premier boulot.

Alors j'avais bossé dur pour mon boss, Myles Larson, afin qu'il n'ait pas a regretter d'avoir engagé une jeune femme tout juste sortie de ses études. Je travaillais beaucoup, tellement parfois qu'on me fichait dehors afin que je sorte. Mais sortir n'était pas ma spécialité, je n'aimais pas vraiment ça. Je n'étais enthousiaste que grâce à Noël. Cette période que j'affectionnais plus particulièrement. J'aimais les marches de Noël, les sapins, la neige, l'ambiance si particulière. Je crois bien que c'est la seule fois où il ne faut pas me forcer pour sortir. D'ailleurs, j'avais eu envie d'aller visiter ce marché que je ne connaissais pas encore, et de voir s'il existait une patinoire. Patiner à Noël était devenu en quelque sorte mon rituel et ce depuis que j'étais petite. J'avais même pu partager cette passion avec quelques amis, souvent des amitiés éphémères. Comme cette Chloé avec qui je m'étais bien entendue, voir même très bien. Je n'avais jamais compris pourquoi elle ne m'avait plus donné de nouvelles. Un jour, plus de lettres, plus de nouvelles, plus rien. Comme si ma dernière lettre l'avait offensée, ou comme si elle m'avait oublié. J'avais du me faire une raison et mettre cette adolescente, cette jeune femme de côté. Encore une fois, je m'étais trop attachée, et ça faisait mal.

C'est en déambulant parmi les chalets que je repensais à elle. Souvent nous commentions ce que l'on pouvait voir ; les jouets, les figures, les peluches, ou encore les décorations. J'essayais toujours d'acheter une décoration à chaque marché que je visitais. Que ce soit une boule de noël, une guirlande ou même un petit objet. Un jour, mon appartement sera rempli d'objet de Noël. Ce n'était qu'une question de temps.

J'étais à peine arrivée, marchant parmi les gens depuis quelques minutes, que j'étais tombée sur la patinoire. J'avais très envie d'aller y faire un tour, mais je voulais d'abord voir ce que proposais les différents chalets. Et puis j'attendais surtout qu'il y ait un peu moins de monde. Je m'arrêtais alors devant un petit chalet, évitant celui qui proposait du vin chaud, tout en regardant une boule de noël qui me faisait envie. Je pensais sérieusement à l'acheter quand j'entendis soudain mon prénom derrière moi, suivit d'une main sur mon épaule. Par réflexe, je sursautais légèrement, fronçant les sourcils. Cette voix me disait quelque chose. Je me retournais donc, observant la jeune femme qu'étais devenue Chloé. Même qu'elle jure, heureuse de me voir. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, je me retrouve dans ses bras. Elle semble si heureuse de me voir que je ne peux que sourire, lui rendant son étreinte. Je ne comprenais pas qu'elle soit si contente maintenant alors qu'elle avait coupé les ponts avec moi depuis des années. Elle me demandait ce que je faisais ici, et trouvait que c'était fou que l'on se retrouve dans cette ville. Je ne pouvais pas être plus d'accord avec elle. Il fallait que nous nous retrouvions dans la même ville, au même moment. C'était plus qu'une coïncidence ... devais-je parler de karma ? De signe ? Chloé semblait si heureuse qu'elle n'arrêtait pas de parler et moi, je me contentais de sourire sans vraiment savoir quoi dire. Surprise, mais aussi dubitative.

« Et bien j'ai décidé de changer d'air après mes études ... Los Angeles semblait être un bon choix ! » Puis je me relâche, lui souriant sincèrement, mais plus réservée qu'elle. « Moi aussi je suis heureuse de te voir ! »

Fallait-il que je lui demande pourquoi elle ne m'avait jamais répondu ? C'était une question qui ne pourrait jamais s'en aller, qui attendait une réponse. Je brûlais d'envie de connaître le pourquoi. Est-ce que j'avais fais quelque chose de mal ? Je m'éloignais du petit chalet, laissant les gens passer, et entraînant Chloé avec moi. Je me dirigeais inconsciemment vers la patinoire -ou alors, était-ce parce qu'elle était droit devant nous ? Je lui fis néanmoins part de mon interrogation.

« Mais je ne comprends pas ... Pourquoi n'as-tu jamais répondu à ma dernière lettre ? »

Il fallait que je sache ce qui s'était passé. Pour pouvoir avancer et laisser ça derrière moi. J'avais l'impression de nous retrouver, quelques années en arrière à la même période. Nous jetant presque sur la patinoire. Chloé pouvait m'apprendre beaucoup et moi j'adorais ce sport. Je ne me débrouillais pas trop mal à vrai dire, j'avais eu assez d’entraînements. Et de bons professeurs.

 
Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas

Oh my god... IT'S YOU ! → Ft.Elen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: memories are important
-