Partagez|

Et dire que tu es son oncle et on ne le sait pas encore... (Casey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 26/11/2017
›› Love letters written : 202
›› It's crazy, I look like : Jana Kramer
MessageSujet: Et dire que tu es son oncle et on ne le sait pas encore... (Casey) Dim 3 Déc - 17:02

Et dire que tu es son oncle et on ne le sait pas encore...
# Masha & Casey



Il était tôt et je n'avais pas envie de rester à l'hôtel, de toute façon je n'avais rien à faire, je ne voulais qu'une seule chose, trouver un moyen de fuir et surtout me vider la tête. Depuis que j'étais partie de la Russie tout se bousculait dans ma tête et je me posais beaucoup de questions. Est-ce que c'était une bonne idée d'être partis comme ça? Est-ce que Jacob, enfin Dean ressentait vraiment quelque chose pour moi où est-ce que j'avais été qu'un jouet pour lui. Enfin beaucoup trop de questions et le fait que j'étais enceinte n'arrangeaient pas du tout la situation. J'enfilais donc un leggins, un débardeur et une veste. J'avais besoin de prendre l'air et c'est pour ça que je me dirigeais vers le parc le plus près de l'hôtel et une fois sur place, je mettais mes écouteurs dans mes oreilles, de la bonne musique qui ne faisait pas de mal. Avant j'aimais bien faire du sport, sport de combat, courir et pleins d'autres encore, mais maintenant que j'étais enceinte ce n'était plus possible. Mais j'avais besoin de sport, même si je devais ralentir la cadence, je décidais donc de faire un peu de marche ce qui n'allait pas faire de mal et surtout, j'allais enfin pouvoir me vider la tête, le grand air c'était ce qui avait de mieux. Je ne sais pas depuis combien de temps je marchais, mais d'une bonne heure de marche je m'arrêtais d'un coup. Je me tenais à un arbre en reprenant mon souffle, j'avais dû surement forcer un peu trop ce que je n'aurais pas dû. Et vu qu'en ce moment je n'étais pas en forme et surtout stressé, je sentais ma tête tournée un peu. Je savais bien que je devais faire attention, mais j'avais besoin de me changer les idées, cette situation était tellement pesante. Mais je ne pouvais pas rester près de mon père, ça devenait trop risqué et surtout je devais faire attention à ma vie et celle de mon bébé.C'est pour cette raison que je m'étais éloigné de lui. Je ne l'avais pas prévenu, je sais bien que c'est mal, il avait toujours été là pour moi et surtout pour me protéger. Mais là depuis quelques années un homme était rentré dans la mafia, Dean, et il avait réussi à me tromper , mais surtout mon père. À la suite de ça beaucoup d'infirmation avait été donné à la police, donc mon père devait faire encore plus attention. Voilà pourquoi maintenant ici, j'avais besoin de m'éloigner de ce monde. Mais là je me sentais mal je ne comprenais pas pourquoi. Je restais contre l'arbre en reprenant mon souffle.




© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 01/12/2017
›› Love letters written : 81
›› It's crazy, I look like : Chris Hemsworth
MessageSujet: Re: Et dire que tu es son oncle et on ne le sait pas encore... (Casey) Mar 5 Déc - 18:31


Hello i'm your uncle baby - MASHA 1

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tessa était maintenant au courant de mon retour, tous étaient au courant de mon retour. C'était assez étrange, j'aimais bien être dans l'ombre sans avoir à rendre de compte à quiconque. Mon plan pour acheter son journal était en marche, je n'allais pas céder mettant toute les chances de mon côté. Je devais être ce requin en affaire que mon père avait toujours voulu que je sois, c'est dans mon tempérament à présent, je suis venu à bout de dizaines de terroriste très dangereux, je n'allais pas me défiler devant un combat d'affaire. Très tôt ce matin je m'étais rendu au camp d'entrainement de la Navy, j'étais en négociation pour devenir instructeur au sein de ce camp, une façon pour moi de rester utile pour ma patrie. J'avais beau avoir vécu l'enfer, cette partie de ma vie me manquait, être sur le terrain, vivre sous adrénaline constante, j'y avais pris gout. Je m'étais dis que former les prochaines générations pouvait être intéressant. Après avoir fait une séance de tir de sniper, domaine où j'étais très bon, j'étais parti pour un footing dans la ville. Le centre ville était plutôt loin de la base, mais la distance ne m'effrayé pas. Une heure et demi après mon départ j'entrais dans un parc pour poursuivre ma course. J'avais une très bonne condition physique, m’entraînant souvent, c'était une balade de santé pour moi, surtout ça me vider la tête. J'y allais tranquillement jusqu'à ce qu'un chien détaché se mit à me courir après. N'ayant pas très envie de me faire mordre j’accélérais un peu, le distançant peu à peu. Je vous jure les gens sont incapable de tenir leurs chiens en laisse ! En regardant derrière moi je pus d'ailleurs voir la propriétaire à bout de souffle rattachant sa vilaine chose poilue. Je ralentis un peu le pas puis m'arrêtais.

Un peu plus loin une jeune femme était appuyée contre un arbre. Elle ne semblait pas du tout dans son assiette. M'approchant j'essayais de voir si je pouvais être utile. " Madame tout va bien ? Vous semblez un peu pâle. " Elle ne devait pas resté debout et surtout elle devait mangé quelque chose, elle devait certainement être en hypoglycémie j'avais déjà vu ça. " Accrochez vous à moi on va allé s'asseoir un peu. " Bon je ne devais pas sentir super bon après une heure et demi de course, cela dit j'étais bien assez fort pour la soutenir sans trop d'aide. Arrivé près d'un banc je fis partir les gens assis dessus en expliquant l'urgence puis je laissais la jeune femme s'asseoir. Plongeant ma main dans ma poche de veste j'en tirais une barre chocolatée. " Mangez ça, cela vous fera du bien. Vous voulez que j'appelle quelqu'un ? " Quelqu'un de sa famille ou un ami pourrait très certainement l'aider, j'étais même ç deux doigts d'appeler les pompiers.    

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 26/11/2017
›› Love letters written : 202
›› It's crazy, I look like : Jana Kramer
MessageSujet: Re: Et dire que tu es son oncle et on ne le sait pas encore... (Casey) Mer 6 Déc - 18:39

Et dire que tu es son oncle et on ne le sait pas encore...
# Masha & Casey


Mais qu'est-ce que je faisais toute seule dans ce bois. Depuis que j'étais partis de la Russie, je m'étais retrouvé dans des situations dans lequel je n'étais pas habitué. Avant j'avais toujours l'habitude d'avoir quelqu'un avec moi, s'il m'arrivait quoi ce soit je pouvais avoir un homme de main de mon père qui venait me chercher ou encore m'aider s'il m'arrivait quoi ce soit. Et là maintenant que j'étais dans ce parc, contre cet arbre, je me sentais tellement mal et je ne savais pas du tout quoi faire. Normalement j'aurais appelé mon père et un de ses hommes m'aurait aidé tout de suite, mais maintenant je ne pouvais plus du tout faire ça. Puis je ne connaissais personne dans cette ville ce qui me faisait encore plus peur. Qu'est-ce qui m'avait pris de partir comme ça, surtout dans ma situation, j'étais enceinte et ça me faisais peur. J'étais vraiment perdu et maintenant je me sentais vraiment mal, je ne savais pas du tout ce qui m'arrivait. Je restais contre cet arbre en essayant de reprendre mes esprits doucement et mon souffle surtout. Je ne devais pas paniquer et pourtant c'est ce que je faisais. Cette situation était de pire en pire, je ne pouvais pas continuer comme ça sans personne pour m'aider, c'était tout simplement impossible. Peut-être que je devrais retourner en Russie, je ne sais pas du tout . De toute façon je ne sais pas si je vais rester dans cette ville où partir ailleurs.


Je ne sais pas depuis combien de temps j'étais appuyé contre l'arbre, mais je sursautais en entendant la voix d'un homme proche de moi. "Ce n'est rien..." Je me rendais compte que je venais de lui parler en Russe, un réflexe. Je venais lui répondre alors normalement. " Je pense... Que ça va passer." Je n'aimais pas du tout quand on venait m'aider, au contraire, je préférais qu'on me laisse tranquille. Mais lui, il avait décidé de faire autrement et donc de m'aider et je n'étais pas assez en forme pour le repousser. Je venais me soutenir à lui alors qu'il m'emmenait m'asseoir sur un banc. Cela faisait beaucoup de bien d'être assis sur le banc et il me tendait une barre chocolatée et là je me rappelais que je n'avais pas mangé. "Merci..." Je commençais à manger un peu la barre chocolatée et ça faisait du bien. "Non...Je ne connais personne ici..." en effet, je ne connaissais personne et surtout ma famille n'était ici et je dois bien avouer qu'ils me manquaient beaucoup et savoir que mon père devait s'inquiéter n'était pas facile. "Je... Suis enceinte, ce n'était pas une bonne idée de sortir sans manger. " C'était le premier à qui je le disais, je ne sais pas pourquoi.





© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 01/12/2017
›› Love letters written : 81
›› It's crazy, I look like : Chris Hemsworth
MessageSujet: Re: Et dire que tu es son oncle et on ne le sait pas encore... (Casey) Dim 31 Déc - 19:09


Hello i'm your uncle baby - MASHA 1

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je n'étais pas du genre à laisser les personnes en détresse se débrouillaient toutes seules, j'ai toujours eu cette envie d'aider les autres même plus jeune. Pendant une période c’est même ce qui m'a poussé à aidé un de nos voisins au Texas en travaillant dans son ranch. Il m'avait appris à monter à cheval en échange de petits services rendu étant trop vieux pour réparer la clôture par exemple ou changer les tuiles du toit. Voir cette jeune femme postait contre l'arbre me fit penser à lui, j'avais assisté un jour à l'un de ces malaises et je craignais que cette jeune femme ne vive cette même situation. Je vins à sa rencontre la faisant sursauter malgré moi. Elle me parla dans une langue étrangère, le russe je crois, j'avais déjà entendu des soldats Russe parlaient entre eux et cela y ressemblait beaucoup.  " Je pense... Que ça va passer." Certainement, mais pour cela elle devait avant tout s'asseoir, je l'accompagnais donc jusqu'au banc le plus proche pour être sur qu'elle ne tombe pas au sol. J'aurais pu la soulever, mais il valait mieux lui éviter une chute. Je restais à ses côtés lui proposant une barre chocolaté, j'en avais toujours sur moi connaissant ma soif de sport et d'adrénaline il m'arrivait d'avoir la tête qui tournait après un effort trop important et la barre chocolaté m'avait toujours bien aidé. "Merci..." Je lui souris simplement et la laisser manger tranquille, j'allais resté un peu juste pour m'assurer qu'elle reparte sans soucis.  

Je lui demandais si je pouvais prévenir quelqu'un, j'en aurais été plus rassurer de la savoir sous la surveillance de quelqu'un, un nouveau malaise pouvant arrivé n'importe quand. "Non...Je ne connais personne ici..." Elle devait être à Los Angeles depuis peu et ça ne devait pas être simple d'être ici toute seule. J'allais essayé de lui remonter le moral un peu. " Bah maintenant vous me connaissais moi. Je suis Casey. Enchanté. " Je lui souris. Je ne connaissais rien de son histoire, mais elle n'avait rien d'une méchante fille. Elle avait plutôt l'air triste et déboussolé. " Cela fait longtemps que vous êtes arrivé à Los Angeles ? " Encore une fois c'était pour la détendre un peu et aussi en apprendre un peu plus sur elle, peut-être que je pouvais l'aider ?  "Je... Suis enceinte, ce n'était pas une bonne idée de sortir sans manger. " Cela me surpris sur le coup c'est vrai, mais le malaise était logique du coup. " Oh ! Toute mes félicitations, cela explique le malaise. Vous devriez faire attention et toujours avoir quelque chose à grignoter sur vous. " Je n'étais pas médecin non plus, mais je savais que c'était très important, cela pouvait être mauvais pour le bébé et pour la maman si il n'y avait pas assez d'énergie à se partager.   

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 26/11/2017
›› Love letters written : 202
›› It's crazy, I look like : Jana Kramer
MessageSujet: Re: Et dire que tu es son oncle et on ne le sait pas encore... (Casey) Lun 1 Jan - 15:44

Et dire que tu es son oncle et on ne le sait pas encore...
# Masha & Casey


Je n'ai pas pour habitude qu'un inconnu vienne m'aider, d'habitude c'était les hommes de main de mon père qui était toujours là pour veiller sur moi. Mais là c'était différent, je ne pouvais plus compter sur eux et encore moins sur mon père. J'avais besoin de prendre ma vie en main mais en ce qui concerne m'aider quand j'en ai besoin, je ne connais personne et là cet homme venait m'aider ce qui me surprenait pas mal en faite , je n'avais vraiment pas l'habitude et je ne savais pas du tout comment réagir face à son aide. Depuis que j'étais partis j'avais cette peur au fond de moi qu'on me reconnaisse et donc qu'on me fasse du mal ou finir en prison à cause de l'histoire dans lequel mon père trempe. Je restais contre cet arbre en essayant donc de reprendre mon souffle et mon calme. Puis tout de suite il venait m'aider, comme quoi les gens ne sont pas méchant que ça, je pouvais essayer de leur faire confiance. Ils ne veuillent pas tous du mal. J'étais tellement surprise de son aide que sur le moment je venais lui répondre en Russe, un réflexe. Je le laissais me mener jusqu'au bout et c'est vrai qu'une fois assise je me sentais un peu mieux même si c'est vrai que d'avoir ses regards se poser sur moi ne me rassurais pas du tout, bien au contraire. J'acceptais même sa barre chocolatée avec plaisir que je commençais à manger un peu. Il prenait soin de moi, déjà en veillant sur moi, en me donnant à manger et maintenant en me proposant d'appeler quelqu'un, je soupirais en baissant les yeux. Qui appeler, mon père oui c'est sûr, il prendrait soin de moi, mais au contraire je le fuyais. Pas parce qu'il me fera du mal, mais son milieu dans lequel il était, était dangereux pour moi. C'était dur de savoir que j'étais toute seule dans cette grande ville, enfin non pas seule, j'avais ce bébé en moi qui grandissait doucement." Bah maintenant vous me connaissais moi. Je suis Casey. Enchanté. " Je lui faisais un petit sourire, il avait l'air tellement gentil, mais ce n'était pas facile d'accorder ma confiance comme ça."Je m'appelle Masha, enchanté et merci de votre aide. " Il avait un beau sourire et j'avais ma confiance qui me disait que je devrais lui faire confiance. Mais je connaissais une personne qui avait réussi à avoir ma confiance pour ensuite plus me faire du mal, donc je n'avais pas envie que ça se reproduise un jour, je restais donc un peu méfiante pour le moment. " Cela fait longtemps que vous êtes arrivé à Los Angeles . " Il était bien curieux, mais ça ne me dérangeait pas, bien au contraire, faire connaissance avec lui me permettait de penser à autre chose et me calmer un peu. " Je suis ici depuis quelques jours, un peu plus d'une semaine. "Je venais donc lui dire que j'étais enceinte, une des raisons pour laquel j'avais dû faire ce malaise, cet enfant prenait toute ma force et vu que je ne dormais pas beaucoup en ce moment, c'était surement pour ça. " Oh ! Toutes mes félicitations, cela explique le malaise. Vous devriez faire attention et toujours avoir quelque chose à grignoter sur vous. " C'était le premier à me féliciter pour cette grossesse, même pour moi ce n'était pas forcément une grossesse c'est pour ça que je n'étais pas joyeuse quand j'en parlais. En faire depuis que j'avais appris que cet enfant grandissait en moi, j'étais un peu perdu, voir beaucoup même. "Merci mais disons que cette grossesse n'était pas voulue... Vu que le père s'est servi de moi et m'a mentis sur qui il était... Je ne sais pas si j'arriverais à être une bonne mère en fait." C'est vrai que je n'arrêtais pas de me poser beaucoup de questions et je n'avais aucune réponse en retour. Puis surtout personne à qui en parler et à qui me confier, j'avais besoin de conseil et d'être rassuré. "Je ferais attention à avoir toujours quelque chose sur moi, merci du conseil."





© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: Et dire que tu es son oncle et on ne le sait pas encore... (Casey)

Revenir en haut Aller en bas

Et dire que tu es son oncle et on ne le sait pas encore... (Casey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: echo lake
-