Partagez|

9992 ♦ do you still believe in us? (jaly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 17/01/2016
›› Love letters written : 1258
›› It's crazy, I look like : sam orgasmic claflin
MessageSujet: 9992 ♦ do you still believe in us? (jaly) Dim 3 Déc - 12:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
do you still believe in us ?
LILY AND JAY SPECTER ※
 We’ve all done things we weren’t proud of. I understand that. I know nobody’s perfect, but how do you live with it? How do you get up every morning knowing you could have done better, that you should have done better? Is being sorry enough? Can an apology actually heal our wounds? Ease our pain? Can it undo the hurt that we’ve caused?


La période de Noël n’avait jamais été la préféré du pompiers, parce que cela représentait aux yeux de ses parents le meilleur moment pour en jeter plein la vue à leurs clients et investisseurs, et cela signifiait donc aussi beaucoup de soirées et autres réunions. Les Specter avaient été à une époque lointaine de leurs vies des parents adorables peut être, mais le fait est qu’il ne s’en souvenait absolument pas. Tobias Specter n’a jamais été le genre d’homme à apprécier cette fête, la considérant trop fausse, une belle ironie finalement quand on connaît le personnage. De ce fait, et par simple effet de mimétisme qu’on lui à inculqué dès son plus jeune âge, Jay n’aimait pas Noël, du tout. Cela ne changeait rien à sa vie, il n’y avait pas de grandes réunions familiales et conviviales, et ils passaient le matin de noël, Silas et lui seulement. Parfois les domestiques prenaient pitié des deux petits garçons, leur faisait des pains d’épice ou autres si ils ne ce faisaient pas prendre pas Tobias qui refusait qu’on leur face gréer de tout cela. Ainsi donc la demeure n’a jamais été décorée, et cela ne semblait jamais réellement déranger sa mère qui comme toujours acceptait sans rechigner tout ce que son père pouvait faire ou dire. Et il détestait repenser à cela, à ses époques ou il était bien trop jeune pour comprendre ce que cela pouvait impliqué, trop jeune pour ce dire qu’il ratait de merveilleux moments, trop jeune aussi pour ce rendre compte que sa famille ne fonctionnait pas comme les autres. Il arrivait parfois qu’il ce retrouve chez  les Malone pour partager le repas de Noël avec eux, et c’est en réalité les seuls souvenirs qu’il garde réellement dans son esprits, ses moments là avec une autre famille que la sienne … Mais depuis qu’il avait rencontré Lily les choses avaient changées, petit à petit. Comment ne pas finir par apprécier cette période quand on est entouré de la famille Crowley ? Chacun d’entre eux aiment particulièrement cette période, Lissa plus que les autres certainement mais c’est à ce moment là qu’il à fini par comprendre l’importance de ce moment. Il à fini par apprendre à aimer ce moment passer auprès de la femme qu’il aime, et des personnes qui comptent dans sa vie même si alors cela n’impliquait déjà plus ses parents. Et cette année est plus importante que les autres à ses yeux, chaque jours qui avancent il ne peux s’empêcher de ce rappeler comment les choses étaient il y’a un an, et à quel point ils avaient avancés depuis. Beaucoup trop de choses c’étaient passées cette année, c’était presque incroyable et c’est tout cela qui l’avait presque rendu impatient d’enfin entrer dans le mois de Décembre. Car il s’agissait du premier noël de Matthew et Sara qui allaient sur leurs neuf mois, c’était le premier noël qu’ils passaient en famille tout les quatre et cela était important pour le jeune homme. Assez important pour qu’il prévoit de faire les choses en grand, il voulait le plus grand des arbres, il voulait les plus belles décorations quitte à même orner tout le jardins de lumières différentes, il voulait absolument tout et avait commencé à y penser avant même Thanksgiving. Sincèrement il était prêt à faire dans l’excès, avait demandé son avis plusieurs fois à Lissa, prévoyait de faire les choses en grand, prévoyait de faire la surprise à sa femme. Et puis les choses avaient pris un tout autre tournant, de toute évidence sa famille venait une fois de plus ce mettre au milieu de sa vie et de son bonheur, car Tobias Specter ne semblait pas être capable de vivre sans démolir toute once de joie qui puisse habiter le jeune homme. La nouvelle avait semblé si belle à dire vu le ton de sa voix, si mélodieuse et enjouée tandis que de l’autre côté, Jay lui avait juste subit chaque propos comme un coup de poignard dans le coeur. Une nouvelle qui continuait de tourner en boucle dans sa tête, qui avait fait son chemin. Il avait tenté de démêler le vrai du faux, tenter de trouver une solution qui pourrait expliquer ce tissus de mensonge, en vain. Tobias avait demandé à le rencontrer, ce qu’il avait refusé, pas sans Lily. Il avait promis à sa femme de ne plus rien lui cacher, qu’aucun secrets ne devaient substituer entre eux. Les projets de voyages qu’il avait élaboré jusqu’alors afin qu’elle puisse profiter de la neige pour noël ne faisait pas partit du pacte, en revanche une nouvelle comme celle qu’il détenait dépassait le pacte et plus encore. Il avait donc pris sa soirée, et prévenu la jeune femme qu’ils la passeraient que tout les deux. Il ne savait pas réellement comment lui annoncer cela, il ne savait pas comment le faire parce qu’il avait encore beaucoup trop de mal à y croire. Finalement son père avait eu raison à l’époque, cette époque ou il n’était que le dernier des idiots, et qu’il pensait être le maitre du monde sans avoir aucune idée combien il pouvait avoir tord. Au volant de sa voiture il pénètre dans son quartier, Triangle Platinum. Quelques rues seulement le séparait de ses parents et il n’avait jamais pris l’initiative de ce rendre dans cette demeure qui l’avait vu naître, il c’était refusé à faire un pas vers eux. Ils avaient pris leur décision, ils avaient décidé de renier leur fils et il voulait qu’il en gère les conséquences, jusqu’à cet appel. Son beau-père c’était réjouit à l’idée de garder les jumeaux, ses derniers temps ils grandissaient à une vitesse hallucinante, commençaient à ce tenir debout et voulait absolument marcher. Lily dans une excès de stress et de peur avait mis de la mousse à tout les recoins contre lesquels ils pouvaient peut être tomber, tandis que Jay avait passé son dernier week-end à protéger toutes les prises, et tout les tiroirs. Matthew avait été un peu plus difficile à laisser que Sara qui elle c’était directement amusée avec les livres qui étaient là pour eux, son fils c’était accroché à lui en versant quelques larmes de crocodiles et Jay avait eu bien trop de mal à le lâcher lui aussi. Il c’était attardé à le serrer contre lui, le rassurer en lui disant qu’il reviendrait le chercher demain, qu’il allait passer une superbe soirée avec son grand-père. Et en plongeant son regard dans celui de Matthew beaucoup de nouvelles questions c’étaient amoncelées dans son cerveau. Ce n’est que lorsque le père de Lily avait posé ses mains autour de l’enfant que Jay était revenu à la réalité, et avait fini par laisser son fils pour reprendre la route jusqu’à chez lui. Son fils … Il avait longtemps eu du mal à dire cela, ou bien eu du mal à l’entendre. C’était bizarre finalement, que l’on parle de son fils, et de sa fille. Il n’aurait pas pensé que cela arrive un jour, bien trop obnubilé par sa petite personne. Lily avait de toute évidence changé sa vision des choses, mais il c’était attendu à l’appeler sa femme avant qu’ils aient des enfants, et finalement les choses avaient été faites autrement. En garant sa voiture devant la maison il remarque les lumières de l’intérieur allumées, Lily est déjà rentrée du travail. Elle faisait enfin un job qui lui plaisait, qui la faisait s’épanouir et rien ne pouvait rendre le jeune homme plus heureux, que de la voir heureuse. Les choses n’étaient pas si simples en ce moment, il le savait. Ils avaient traversé une période ou elle avait douté de beaucoup de choses, et ou il avait du la rassurer. Aujourd’hui il avait peur de venir ébranler ce bonheur qui leur allait pourtant si bien, mais qui semblait ne jamais vouloir rester longtemps. Claquant la porte derrière lui, il la ferme à clef par réflexe, dépose son manteau et ses clefs avant de finalement aller jusque dans leur chambre car vu les bruits qu’il entend c’est là qu’elle est. Comment allait-il lui dire les choses ? Comment allait-il lui avouer cette vérité qui l’empêcher de réfléchir clairement. Il la savait depuis le matin même et avait pourtant l’impression que cela durait depuis des mois, des années. Il aurait du le savoir en réalité, il aurait du savoir … « Waouh. » ses mots sortent de sa bouche avant même qu’il ne puisse les arrêter. Devant lui ce tient sa femme, une magnifique robe rouge collant son corps tandis qu’elle ce tient devant le miroir pour mettre une paire de boucles d’oreilles. Ils n’avaient pourtant pas prévu de sortir, cette soirée était faîte à la dernière minute et Jay n’avait pas eu le courage de lui dire que c’était parce qu’ils devaient parler. Il ne voulait pas qu’elle ce fasse des idées, il ne voulait pas qu’elle s’attende à une soirée phénoménale mais il n’avait pas été capable de lui dire pour autant. Elle ce tourne vers lui en souriant et l’espace d’un instant il en à le souffle coupé. Sa femme était magnifique … Sans même attendre une seconde il traverse l’espace qui les séparent et vient la serrer contre lui, humant l’odeur de sa peau et la serrant contre lui le plus fort qu’il puisse. Il avait peur, peur de la tournure qu’allait prendre les choses et avaient aussi eu besoin de la sentir contre lui toute la journée. Seulement cela n’avait pu être possible, en rentrant du boulot il avait récupéré les enfants, était passé à la maison pour prendre leurs affaires avant d’aller les poser chez son beau-père. Il ne l’avait pas vu depuis qu’il avait reçu ce coup de téléphone et il avait eu absolument besoin d’elle. Finalement il dépose une main dans le cou de la jeune femme, avant de venir emprisonner ses lèvres entre les siennes, ce noyant dans ce baiser comme si ils ‘agissait de sa dernière bouffée d’oxygène. « Lilly … » murmure t-il finalement, comme si son prénom était une prière. Il ferme les yeux, inspire et colle son front contre celui de la jeune femme. Et il le sait alors, il ne doit pas y aller par quatre chemins, il ne tient plus. Il c’était sentit perdu et désorienté toute la journée, à la dérive et mal. Si mal … Elle le regarde, attendant qu’il en dise plus, comprenant certainement que quelque chose ne va pas, le connaissant trop bien. « J’ai eu mon père au téléphone aujourd’hui. » Elle serait surprise, au moins autant qu’il l’avait été en reconnaissant le numéro de téléphone de son père. Parce que Tobias était en silence radio depuis presque un an, et que le fait qu’il appelle son fils n’annonçait rien de bon.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/10/2015
›› Love letters written : 1451
›› It's crazy, I look like : nina flawless dobreva
MessageSujet: Re: 9992 ♦ do you still believe in us? (jaly) Mer 10 Jan - 17:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
do you still believe in us ?
LILY AND JAY SPECTER ※
 We’ve all done things we weren’t proud of. I understand that. I know nobody’s perfect, but how do you live with it? How do you get up every morning knowing you could have done better, that you should have done better? Is being sorry enough? Can an apology actually heal our wounds? Ease our pain? Can it undo the hurt that we’ve caused?


Elle était vite sortie de sa voiture récupérant son sac à main ainsi que quelques dossiers quelle tenait en main avant de longer les ruelles du quartier des affaires où les buildings qu'elle regardait ne semblaient n'avoir aucune fin avant que doucement son regard se porte un peu au loin pour remarquer les quelques décors qui commençaient à border la ville. Malgré une certaine chaleur, elle pouvait très bien sentir cette petite brise fraîche qui lui faisait un bien fou et à laquelle elle ne pouvait s’empêcher de sourire, voir les lumières s’installé lui rappelait à quel point elle aimait cette période qu’elle avait toujours cru possible et où durant un instant la gamine qui vivait en elle semblait être plus présente que jamais. Toutefois, depuis le décès de sa mère Lily n’avait eu que très peu le cœur à la fête alors qu’elle se rappelle très bien à quel point elle avait toujours adoré ce moment si magique où elle avait toujours que les miracles pouvaient arriver. Elle se rappelle parfaitement le nombre de fois où Lissa, Simon ainsi que Cole s’étaient retrouvé sur le canapé avec pour eux quatre une seule couverture avec le même film de Noël qu’ils connaissaient par cœur, mais à laquelle il ne pouvait pas s’en lasser. Elle pouvait sentir cette odeur de biscuits au fou qu’elle avait préparé durant des années en compagnie de sa sœur et sa mère qui finissait toujours par une bagarre de farine et des éclats de rire qui donnait à cette maison cette ambiance si festive et pleine de joie et bonheur autant que le choix du sapin était une véritable affaire de famille qui n’était pas prise à la légère. Le plus grand sapin vert était choisi où les décors de noël se faisait tous ensemble et s’ils vivaient de base à Los Angeles pendant cette période-là leur mère avait cette tendance à toujours vouloir de la neige parce que noël sans neige n’était pas un vrai noël, cela pouvait paraître certainement excessif, mais durant cette période rien ne semblait trop. Leur mère avait toujours voulu que ses enfants se rappellent de ce que représenter véritablement noël assez pour que Lily est cette envie et ce besoin d’offrir à ses enfants, mais ainsi qu’à Jay et aussi son père cet instant qui leur rappelait ce moment inoubliable et à son père à quel point leur mère quoiqu’il arrivait était toujours présente près d’eux. L’annonce du cancer de Lissa avait beaucoup joué, si elle pouvait très souvent la peur l’envahir de peur de revivre un décès et de perdre un être cher et plus encore sa sœur qui était à la fois sa plus grande confidente qu’amie, un tout au yeux de Lily, elle voulait rester positif parce qu’elle savait parfaitement qu’elle en avait besoin. Si Lissa ressemblait à sa mère pour bien des choses notamment quand il s’agissait des fêtes, Lily n’en était pas mieux même si cela faisait en vérité bien longtemps qu’elle n’avait pas vraiment ressenti ce sentiment qui naissait à nouveau en elle. Elle savait pertinemment en voyant le regard de Jay à quel point à chaque fois il était surpris, ses yeux brillaient souvent tel un enfant qui découvrait les joies de cette période et lorsque la première fois il lui avait avoué que chez eux il n’avait jamais fêté noël elle avait ressenti une certaine tristesse dans sa voix mais aussi cette timidité qui la faisait toujours sourire et totalement craqué, si Jay ne le voyait pas, il avait cette force si incroyable qu’elle avait toujours admiré en lui et qui décuplé cet amour profond qu’elle avait envers son mari à qui elle voulait offrir un noël des plus particulier tout comme à leur deux enfants qui allait vivre quand à eux ce premier noël qu’elle voulait unique comme à l’époque qu’elle avait vécu quand elle était petite. Elle avait besoin de retrouver ce qu’elle avait longtemps perdu, cette flamme durant cette période qui semblait revenir et qui lui donnait à croire que tout était possible si on y croyait surtout que cette année avait étaient loin d’être évidente pour eux. Ils avaient connu une période de doute, elle avait eu aussi peur de le perdre face à des mensonges qu’elle ne voulait plus entre eux voyant parfaitement qu’ils avaient fait davantage les détruire et les éloigner plus qu’autre chose. Quoiqu’il arrivait elle voulait partager chaque instant avec son mari, car comme leur vœu avaient été dit ils étaient ensemble pour le meilleur comme le pire. Parfois encore, elle ne réalisait pas toujours qu’il était son mari, cela semblait stupide et pourtant, cela restait presque incroyable surtout après dû se battre pour enfin goûter au bonheur qui se lisait parfaitement sur le visage de Lily qui s’étaient envolé dans ses pensées à l’idée de pouvoir bientôt rentrer pour pouvoir profiter de sa petite famille et surtout parler avec Jay de rendre ce noël unique pour leur enfant, mais également pour lui qui marquait en plus de cela le retour de Silas, le frère ainé de Jay à laquelle elle pouvait bien remarquer le sourire de son mari qu’il ne quittait plus et lui réchauffait le cœur. Lily n’avait pas vraiment attention aux gens autour d’elle et encore moins à la présence de Wilson qui était arrivé près d’elle et qui avait déposé délicatement sa main sur son épaule pour la faire revenir dans leur monde où d’un geste elle secoue la tête pour le voir lui sourire avant qu’elle ne lui rende. Celui-ci avait bien remarqué que ses derniers temps elle bossait bien plus qu’il ne le fallait sans pour autant faire dans l’excès, car elle avait toujours spécifié une chose qui à ses yeux n’était pas négociable ses soirées avec sa famille et plus encore quand Jay ne travaillait pas, si son père était toujours le plus heureux des hommes de s’occuper de ses petits enfants, Lily ne voulait pas être comme ses mères qui ne voyait que par leur boulot, elle avait beau adoré son travail où elle trouvait enfin un monde dans lequel elle s’épanouissait cela ne voulait pas dire qu’elle voulait manquer les instant les plus importants avec sa petite famille et à chaque fois que Sara où Matthew lui souriaient elle ne voulait pas manqué ces moments surtout ces deniers temps où il grandissait vite tenter de vouloir toucher à tout et surtout Sara qui semblait bien plus vif que Matthew qui était plus fragile. Depuis un certain temps déjà il tombait facilement malade rien de grave, mais elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter à chaque seconde surtout quand elle voyait le passif de sa famille elle ne pouvait pas avoir cette crainte qu’il puisse avoir quelque chose de plus grave. Elle avait vite effacé cette idée avant d’écouter Wilson lui parler. Il avait bien vu qu’elle travaillait d’arrache pied et même quand elle n’était pas au bureau elle n’hésitait pas à en ramener chez elle. Très souvent cela lui permettait aussi de se tenir éveiller plus encore que lorsque Jay bossait la nuit, elle était incapable de dormir sa lui son esprit bien trop occupée à penser à lui à ses nuits de patrouilles avec ses collègues. Elle savait très bien à quel point ce métier était dangereux, elle savait aussi combien il en était passionné, son regard brillait toujours quand il rentrait bien fière d’avoir sauvé une vie et cela la faisait toujours sourire, elle avait souvent cette sensation qu’à chaque mots qu’ils lui disaient d’avoir ce sentiment de tomber amoureuse de lui comme si c’était la première fois qu’il se rencontrait c’était presque incroyable et pourtant, elle ressentait ce sentiment à chaque seconde qu’elle croisant son regard. C’était pour cette raison-là que Wilson voulait lui parler parce qu’il voulait qu’elle rentre sans dossier qu’elle pense à elle, elle bossait selon lui bien trop même s’il était toujours admiratif de voir que même chez elle, elle avait ce don particulier de toujours avoir cette pensée de lui envoyé un message pour lui rappeler qu’il était temps pour lui d’arrêter de bosser et de rentrer chez lui souvent ça la faisait rire, s’il était son patron lorsqu’il était au sein de la société c’était souvent le contraire quand elle rentrait chez elle et qu’elle lui ordonnait de rentrer, cette fois-ci Wilson semblait faire de même et en vérité ne s’était pas fait prier plus encore quand Jay lui avait un message pour lui dire que ce soir il ne travaillait pas et rentrer donc plus tôt tout semblait être la soirée parfaite pour la passer à deux vu que Sara et Matthew se retrouvaient à dormir chez son père et savait pertinemment que Lissa profiterait certainement de ses deux petits bouts. Elle pouvait voir facilement que ses enfants avaient un impact sur sa sœur et lui donner ce sourire qu’elle avait beaucoup de mal à afficher. Si elle n’aimait que rarement être séparé de ses enfants dans la soirée, elle aimait aussi retrouver ces moments de complicité avec Jay où tous les deux avaient compris que s’ils étaient des parents, ils devaient aussi se rappeler qu’ils étaient un couple et elle comptait bel et bien profiter de ce petit moment pour profiter de son mari. Elle avait sourit à Wilson prenant sa veste tout en rangeant bien son bureau avant de filer et profiter aussi de faire quelques boutiques qu’à une certaine époque elle n’aurait jamais osé y mettre les pieds surtout quand elle y voyait le prix, Lissa et elle plus jeunes étaient passé souvent devant les vitrines à imaginer si elle pouvait y entrer pour se retrouver avec ses robes dignes des actrices que l’on voyait sur les tapis rouges aujourd’hui cela lui faisait toujours quelque chose d’entrer et qu’on l’a reconnaisse quand on l’appeler madame Specter. Depuis quelques jours à présent, elle avait repéré une robe à laquelle elle avait eu longuement à réfléchir avant de profiter de cette soirée avec son mari pour se décider enfin de l’acheter, elle avait envie de l’éblouir et de se sentir plus belle que jamais assez pour sourire rien qu’à l’idée que son mari la découvre dedans. Rapidement elle était rentrée chez elle et s’était garé devant chez eux, elle se doutait parfaitement que Jay qui avait pris sa voiture se matin la remettrait au garage, elle savait pertinemment à quel point il prenait soin de sa voiture assez pour toujours avoir un ton des plus moqueurs avec lui amusé de voir à quel point les hommes devenait complètement fou concernant leur gros jouet. Elle ne s’était pas faites prier pour rentrer déposant sa veste qu’elle avait accroché dans le couloir ainsi que ses clé sur la table de cuisine et de monter le grand escalier pour qu’elle se dirige dans leur chambre. Elle avait rapidement détaché ses cheveux y laissant ses doigts glissé avant de se diriger vers la salle de bain pour prendre une douche si elle avait profité de quelques minutes elle n’y était pas resté longtemps avant d’y sortir s’entourant d’une serviette où elle se retrouva une nouvelle fois dans sa chambre découvrant cette robe des plus divine où son sourire se dessina sur son visage. Elle n’avait pas mit longtemps à choisir ses dessous avant de faire glisser cette robe contre son corps qui mettait parfaitement en valeur ses formes des plus généreuses. Lily n’avait pas fait attention à l’heure, elle y avait porté une touche de maquillage sans faire d’excès avant de prendre ses boucles d’oreilles sans remarquer que la porte de sa chambre venait de s’ouvrir « Waouh. » Lily sourit davantage avant de se retourner vers lui en le voyant durant quelques seconde la dévoré de la tête au pied sans lâché se décolleté que la robe pouvait lui donner. Il s’était appuyé durant un instant sur la porte sans bouger d’un pousse comme si les mots n’étaient pas assez fort pour exprimer tout ce qu’il pouvait bien penser de cette robe. « Tu l’aimes ? » bien évidemment qu’elle n’en doutait pas, mais elle adorait le taquiner toutefois, s’il souriait elle ne pouvait pas s’empêcher que lorsqu’elle déposa son regard sur lui d’avoir la sensation que quelque chose n’allait pas à force des années elle n’avait pas besoin qu’il dise quoique ce soit pour le remarquer assez pour que son regard se ferme et se montre plus inquiet. « Est-ce que tout va bien ? » elle n’a pas le temps d’en dire davantage qu’elle voit son mari avancé pour se rapprocher d’elle avant de sentir ses bras entouré sa taille et la tête de son mari s’enfouir sur son épaule. Les mains de Lily glisse doucement sur le dos de son mari avant d’arriver au cheveux de son mari ou ses doigts s’y plonge complètement. Elle embrasse tendrement la joue de son mari avant de voir celui-ci se redressait doucement vers elle, elle porte son regard vers lui. Elle voyait bien qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. Elle n’a pas vraiment le temps de parler quand elle sent les lèvres de Jay se déposer contre les siennes où elle a le geste de se serrer davantage contre lui sa poitrine compressé contre le torse de son mari profitant de ce baiser à laquelle elle en avait eu envie depuis qu’elle était entrée. « Lilly … » Lily ouvre doucement les yeux cherchant le regard de Jay qui pose son front contre le sien et à laquelle elle se laisse faire laissant ses mains se poser chacune et délicatement sur le visage de son mari caressant doucement la barbe naissante de celui-ci. « Qu’est-ce qui ce passe tu commences vraiment à m’inquiéter... » elle pouvait sentir le souffle de Jay sur elle autant que son cœur qui battait très bien bien trop assez pour avoir le geste de poser une main dessus avant de sentir son mari posé sa main sur la sienne, elle embrasse doucement les lèvres de Jay avant de retrouver son regard qui semblait perdu. « J’ai eu mon père au téléphone aujourd’hui. » si elle s’était attendu à beaucoup de chose, elle n’avait en vérité jamais songé à ce que son père puisse l’appeler et lorsqu’elle voyait l’état dans lequel Jay se trouvait, elle ne doutait pas que cela s’était mal passé et a le geste de passer sa main contre son cou pour le rapprocher d’elle et l’enlacer durant un instant avant de relever le visage de son mari vers elle. Elle n’aimait pas le silence dont il faisait preuve ou cet impact si désastreuse que Tobias Specter pouvait avoir sur lui. Elle n’avait eu qu’une envie c’était de frapper à sa porter et de lui faire comprendre de laisser son mari et sa famille tranquille, mais à cet instant elle était incapable de lâcher Jay. « Qu’est-ce qu’il a bien pu te dire pour te mettre dans un tel état ? » sa voix est douce, mais attentive au geste de Jay à chacune réaction qu’il pouvait avoir bien que cette fois-ci il n’en avait aucun complètement paralysé sur place où il la regardait pendant que Lily remarquait qu’il semblait loin. Lily dépose sa main sur le visage de son mari qui ferme un instant les yeux, elle pouvait sentir sa gorge se nouer de le voir dans un tel état. « Jay répond-moi s’il te plait… » elle ne voulait pas qu’il garde quoique ce soit pour lui, elle se doutait bien que s’il était ainsi c’est que quelque chose de grave venait de se passer assez pour sentir son corps presque trembler à l’idée d’imaginer ce qu’il pourrait bien sortir, mais elle en avait besoin, elle avait besoin de le savoir. « Regarde-moi, dis-moi ce qui se passe maintenant, ne te terre pas dans le silence je le supporterai pas. S'il te plait Jay dis quelque chose à la fin. » elle sentait son cœur s’escamoter par ce regard complètement rempli de tristesse qui la détruisait dans son fort intérieur autant qu’elle pouvait voir la peur l’envahir se doutant bien qu’il avait peur d’ouvrir la bouche, mais à cet instant elle avait besoin de savoir ce qui les attendaient et même si une partie d’elle n’avait pas la sensation d’être prête, elle avait besoin de savoir quel coup fourré Tobias leur avait fait, car cette fois-ci elle ne voulait pas que Jay affronte sa seule, elle était là et elle ne comptait pas partir.
Revenir en haut Aller en bas

9992 ♦ do you still believe in us? (jaly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum :: nothing like home
-