Partagez|

Starlight (Julian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 30/12/2015
›› Love letters written : 288
›› It's crazy, I look like : Katheryn Winnick
MessageSujet: Starlight (Julian) Jeu 30 Nov - 11:05

Warped and bewitched. Time to erase
Julian & Ainsley

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le temps s’était suspendu pendant quelques jours. Désireux de révéler combien le lâcher prise pouvait avoir ce bénéfique sur la jeune femme dès lors qu’elle osait s’en accommoder. Ou du moins lui laisser sa part de chance dans tout ce contrôle qu’elle ne cessait de vouloir faire perdurer dans ses agissements. La pdg avait voulu y croire, elle s’y était laissé berner aussi naïvement que si elle avait retrouvé ses quinze ans. Et pourquoi ? Parce qu’elle pensait pouvoir faire à nouveau confiance aux hommes quels qu’ils soient. Égoïstement, elle avait voulu croire que ces quelques jours au Japon seraient une opportunité de plus pour pouvoir prétendre vers ce renouveau qu’elle ne concevait que dans les bras de Richard. Peut-être y avait-elle placé trop d’espoir ? A moins qu’elle n’en vienne à y placer beaucoup trop d’optimisme ? Elle ne pourrait jamais se battre contre un fantôme, elle ne remporterait jamais la victoire face à un premier amour qu’on avait arraché trop violemment. Elle ne serait que le second choix et rien de plus, qu’une ombre à afficher sur un tableau et à venir rencontrer dès lors qu’on en ressentait la nécessité mais qu’on oubliait dès qu’on détournait le regard. Ainsley était déçue. Désabusée surtout, elle ne voyait dans toutes leurs avancées qu’un moyen de plus pour la blesser, pour lui faire comprendre que tous les hommes étaient les mêmes et qu’ils se laissaient aussi vite qu’ils étaient attirés. Pourtant, elle avait cru en autre chose avec lui. Leur amitié pendant ces deux années lui avait prouvé qu’ils étaient différents ou du moins qu’il était différent des autres. Mais sitôt le retour à la réalité réapparut, sitôt l’abandon n’avait été que la preuve de plus pour installer ce malaise dans lequel ils se trouvaient à présent. En seraient-ils toujours amis après cette étape ? La blonde ne préférait même pas s’aventurer dans des hypothèses tant elle se sentait mal. Le coureur l’avait probablement oublié dès l’instant où les roues d’atterrissage avaient glissé sur le tarmac. Elle ne l’avait même pas croisé pour lui dire au revoir, elle ne savait même pas quand ils se reverraient tant et si bien qu’elle n’était pas certaine que leur rendez-vous quotidien du Starbuck’s tienne toujours. Elle s’était confrontée à la solitude pour une fois de plus. Et cette dernière veillait à la blesser un peu plus encore que celle qu’elle avait pu connaître au moment des aveux de son ex mari. D’ailleurs, cela faisait plusieurs nuits qu’elle cauchemardait de cet épisode et qu’il lui semblait entendre sa voix forte et bien colérique lui répéter « T’es inaccessible ! » Inaccessible… Qu’est ce que cela voulait bien vouloir dire ? Alors qu’elle avait toujours mis en évidence le fait d’être présente dès lors qu’on lui demandait son avis. Jamais, elle n’avait abandonné quiconque, jamais elle n’avait non plus songé à penser à elle avant les autres. Ils leur avaient fallut se battre pour que l’agence puisse continuer d’avancer, prendre une once d’ampleur et obtenir la renommée qu’elle avait pu acquérir aujourd’hui. Certes, elle avait été moins disponible pour lui, pour répondre à ses caprices et ses lubies de l’instant, parce qu’elle travaillait, parce qu’elle voulait plus que tout réussir mais surtout parce qu’elle avait besoin de cela pour se sentir exister. John n’avait pas compris combien son implication dissimulait en réalité un besoin de confiance. Confiance qu’il avait trahie en trouvant les draps de la première venue et en la délaissant pour toujours. Comment gagner à nouveau la confiance des hommes ? Comment pouvoir leur permettre d’appréhender cette vision dans laquelle on avait le droit de se révéler telle que nous étions alors qu’ils nous délaissent dès la première occasion venue ? La colère saisissait la jeune femme alors qu’elle se projetait vers des remises en questions constantes et permanentes. Tout se mélangeait dans son esprit, si bien qu’elle ne savait même plus par quel bout entreprendre le dénouement de cette pelote de laine. Heureusement Nevaeh avait été là pour elle. Fidèle à ce qu’elle lui apportait dès lors que les doutes la saisissaient, sa petite sœur avait cette capacité à prendre les choses telles qu’elles se présentaient à elle pour essayer de trouver des solutions. Et ce, même si la solution ne convenait pas forcément à l’aînée. Attendre et voir. Autant l’avouer, la patience avait sa place d’un point de vue professionnel mais dès qu’il s’agissait d’une part personnelle, cette dernière lui faisait énormément défaut. Cependant, elle osait faire confiance à sa petite sœur et acquiesça lorsque cette dernière lui conseilla d’attendre tout simplement qu’il fasse un nouveau geste dans sa direction. Nevaeh avait raison, elle n’y pouvait rien et n’avait pas à agir à la place de Richard. C’était à lui de reconnaître ses bons et ses torts dans cette histoire pas l’inverse.

Des soupirs lui échappaient. Signe de son agacement quasi permanent depuis son retour alors qu’elle essayait d’obtenir de nouveaux contrats avec des établissements privés. De véritables fiascos… Sa vie privée impactait bien trop sur sa vie professionnelle ce qui ravivait les flammes de sa colère et l’isolait un peu plus du reste du monde. Ainsley n’appréciait pas agir de la sorte, elle ne se reconnaissait pour ainsi dire pas du tout. Aussi, décida t-elle d’enfourcher son bolide pour retrouver des sensations dans lesquelles son adrénaline lui faisait oublier le reste. Depuis qu’elle était de retour à Los Angeles, les voisins avaient entendu sa Ducati vrombir à plusieurs reprises avant qu’elle ne quitte les rues perpendiculaires de la ville pour se réfugier vers les longues lignes droites. Poussant la vitesse un peu plus encore, cherchant à dépasser cette limite qui l’enfermait doucement mais surement vers des retranchements qu’elle pensait pourtant avoir déjà combattu. L’incertitude la gagnait, lui faisait ouvrir les yeux sur le fait qu’elle n’avait été ce rien qu’elle avait conçu comme un tout. Cela la fatiguait si bien qu’elle rentrait assez rapidement et s’isoler dans sa chambre pour se plonger corps et âme dans son travail. Ainsley se sentait tellement défaite de l’intérieur, tellement abandonnée, qu’elle préférait se réfugier là où elle ne serait pas déçue. Et cet endroit n’était autre que son travail. Les pauses qu’elle s’octroyait amenaient des instants de partage avec sa petite sœur, pour les repas du soir par exemple. Mais elle ne restait pas plus que de raison, n’osant pas partager sa remise en question pour une soirée film par exemple. Non, elle s’enfermait à nouveau dans sa chambre et effectuait alors des mouvements de self défense qu’on lui avait appris. Depuis quand n’y avait-elle plus mis les pieds ? L’éternité lui paraissait être la réponse la plus adaptée alors qu’elle se rendait compte qu’elle avait probablement trop ouvert son monde à Richard. C’est dans cette optique qu’elle se décida à reprendre un peu le dessus sur le reste et qu’elle conçut l’idée de retourner à la salle de sports pour au moins reprendre les entraînements qu’elle avait délaissé. Sa colère n’en serait que mieux dégagée puisqu’elle saurait se défouler à son rythme. S’endormant sur cette idée, la jeune femme finit par trouver un sommeil beaucoup moins agitée cette nuit là. Lorsque son réveil sonna le lendemain matin, Ainsley vérifia depuis son lit, les divers mails reçus pour l’agence. Rien de particulier n’était à signaler, ce qui eut l’opportunité de lui faire hausser un sourcil de ravissement. Au moins, le monde continuait à tourner doucement mais surement sans trop d’embûche. Elle s’étira plusieurs fois et finit par sortir de son cocon chaud avant de prendre la direction de la cuisine. Personne à l’horizon. Nevaeh devait probablement dormir comme un loir à l’heure actuelle. Ceci fit sourire la jeune femme qui se contenta de prendre son petit déjeuné rapidement avant de passer par la case salle de bains. Elle en sortit vêtue de manière sportive et s’enquit de se diriger vers le garage de la maison pour prendre le chemin de la salle. Cependant, et alors qu’elle cherchait son sac, son regard fut attiré vers la maison voisine. Ses yeux se froncèrent doucement alors qu’elle émettait l’idée que peut-être une rencontre avec Julian serait peut être mieux pour reprendre les bases. D’autant plus que ses conseils étaient bien plus probants que ceux donnés par une personne qui n’avait jamais été confronté à une situation semblable. Emettant des réserves quant à la démarche à adopter, Ainsley se laissa guider par son instinct et sa témérité pour refermer la porte de son garage et se diriger vers la porte d’entrée de son voisin. Elle y sonna une première fois et attendit tout simplement. De l’agitation donna lieu de s’entendre de l’autre côté de la porte et c’est en affichant son sourire rayonnant habituel qu’elle se laissa aller vers des salutations qu’ils avaient pris pour habitude de s’offrir l’un et l’autre. « Salut voisin, j’espère que je ne te dérange pas. » laissa t-elle échapper avant de se reculer un peu pour laisser à Julian l’anticipation nécessaire pour la bonne ouverture de sa porte. « Je comptais aller à la salle pour les entraînements mais je me suis demandée si tu ne voulais pas participer aussi. » évoqua t-elle le plus simplement du monde alors qu’elle s’attachait à lui faire une bise comme de coutume. « Ou un jogging… J’ai besoin de me vider la tête. » autant être honnête, elle avait besoin de penser à autre chose. Et Julian s’était toujours démontré comme une personne désireuse de l’encourager dans ses démarches.
Revenir en haut Aller en bas

Starlight (Julian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum :: nothing like home
-