Partagez|

obsession (elen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 364
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
MessageSujet: obsession (elen) Mar 28 Nov - 17:24

L’art est une discipline – et encore, le mot ne convient pas – qui n’a aucune limite. Il s’étend à tout et à n’importe qui. De la musique en passant par la danse, le théâtre, la peinture ou encore la sculpture, l’art est ce qui m’anime. Loin d’être doué dans l’ensemble de ses disciplines, à mon plus grand regret, je suis néanmoins un passionné de tout ce qui naît de l’art, dénombré comme étant sept selon les légendes urbaines. Je suis installé dans la pièce la plus lumineuse du loft d’artiste dont je suis devenu récemment l’heureux propriétaire, grâce au confortable héritage que j’ai pu toucher suite au décès brutal de mon père, à la tête d’une grande fortune grâce à son journal. Si Tessa a repris ce dernier, j’ai quant à moi, hérité d’une toute autre façon, bien moins intellectuelle mais pratique, avouons-le. Si la sculpture est l’art que je préfère et dans lequel je suis le meilleur, j’adore également tout ce qui est plus urbain, notamment le graph. J’ai accroché au mur une immense toile qui le recouvre dans son intégralité et au sol, des dizaines de bombes s’alignent. Je les regarde, en cherchant, en furetant, la couleur parfaite pour mon idée. Quelque chose qui touche à Thanksgiving, je ne sais pas pourquoi. Peut-être le moment, non ? Alors que mes doigts se dirigent vers une bombe, je m’arrête brutalement en entendant une douce mélodie provenant d’un étage inférieur. Je fronce des sourcils. Je n’ai jamais entendu un quelconque mélomane dans l’immeuble, jusqu’à présent, principalement occupé par des couples ou des familles. Comme obsédé et totalement contrôlé par le pouvoir de la musique, je me retrouve, hypnotisé ou presque, dans le couloir, devant la porte dont provient la musique. Je suis vêtu d’un short de pyjama des plus hideux ainsi qu’un sweat à capuche maculé de peintures ou autres résidus d’art bien que lavé des dizaines de fois. Et je ne sais ni comment ni pourquoi par quel élan de folie, j’appuie sur la poignée et ouvre la porte. Bon dieu, Eoghan, qu’est-ce qu’il te prend ?

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 18/11/2017
›› Love letters written : 180
›› It's crazy, I look like : Poppy Drayton
MessageSujet: Re: obsession (elen) Mer 27 Déc - 0:29


 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 
"La musique rassemble les gens"

 
La musique laisse comme une vibration dans l'air, une rémanence que l'on emporte avec soi. - Jojo Moyes

  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 

  Depuis ce matin, je faisais pas mal d'allers et retours dans mon appartement. À chaque fois, je croisais la route de mon piano, ne m'attardant plus dessus. Je me demandais parfois ce qui m'avais pris de l'emmener avec moi. Il aurait très bien pu rester chez mes parents vu ce que je m'en sers aujourd'hui. Je ne l'ai plus ouvert depuis que je m'étais installé à LA, je n'avais plus joué depuis au moins un an, je ne sais pas pourquoi. J'avais envie, mais quelque chose m'en empêchait. Soit je n'avais pas le temps, prétextant que mon boulot me prenait trop de temps, soit je sortais même si c'était rare, soit ce n'était pas une heure pour jouer du piano ... Bref, je me trouvais toutes les excuses possible et imaginable. Sans aucune raison. J'aimais jouer du piano, je me sentais libre, seule et dans mon monde. Il n'y avait donc aucune raison de ne plus jouer.

J'étais donc sortie faire quelques achats avant de revenir chez moi. Aujourd'hui, le travail attendrait, je m'étais bien avancé les jours précédents. Je m'étais changé en une tenue plus décontractée pour rester chez moi. Un pantalon de sport, un sweat et j'étais parée pour ne rien faire. Je n'avais pas l'habitude de ne rien faire, j'avais même du mal à rester devant une série. Je me redressais donc pour me planter devant mon piano. Je l'observais longuement. M'approchant de l'instrument, je ne pus m'empêcher d'ouvrir le tiroir et de laisser les touches à l'air libre. Je caressais les touches distraitement me demandant si c'était bien raisonnable d'appuyer dessus.

« A nous deux, comme avant. »

Murmurais-je, bêtement à mon piano. J'appuyais sur une touche, puis une autre avant avant de m'arrêter subitement. Le son des touches m'avait manqué. M'installant convenablement, je décidais de jouer un air que j'avais déjà joué de nombreuses fois auparavant. C'est comme si je n'avais rien oublié, mes doigts survolaient les touches, et l'air inondait la pièce. Inconsciemment, je m'étais mise à sourire, perdue dans mes pensées. Tellement perdue que je ne remarquais pas tout de suite cet homme dans mon appartement. Je m'arrêtais subitement, faisant un bond sur le côté. Un homme vêtu d'un short et d'un sweat à capuche se trouvait dans mon appartement. J'avouais ne pas savoir ce que je devais faire. Qui était-il et surtout, que faisait-il chez moi ?

« Heu ... bonjour ? ... Qui êtes vous et qu'est-ce que vous faites dans mon appartement ? »

Sans que je l'y ai invité, surtout ... Et pourtant son visage me disait vaguement quelque chose.

 
Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 364
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
MessageSujet: Re: obsession (elen) Mer 27 Déc - 15:15

Je suis là, comme un con. Planté au milieu du salon d’une voisine dont je ne connais rien ni l’âge ni même le prénom, qui joue du piano. Envoûté par la mélodie, habité par l’art comme je le suis depuis que cela s’est révélé à moi quand je n’étais encore qu’un gamin. Je réalise seulement que je viens d’entrer par effraction sans autorisation dans le domicile de ma voisine lorsque cette dernière capte ma présence et m’observe, curieusement. « Désolé », j’articule alors même qu’elle me salue tout en me demandant ce que je fais ici et surtout, qui je suis. Je secoue doucement la tête de gauche à droite, dépité par ma propre attitude. Je vais avoir la réputation d’un voisin dingue et désorienté voir pervers si la jeune femme ébruite dans l’immeuble mon intrusion. Je me répète, confus, le rouge aux joues. « Désolé ». Je passe une main sur mon visage, complètement déstabilisé, ne sachant ni quoi faire ni que dire. « Eoghan Carmichael », j’articule difficilement, en bégayant. « J’habite au-dessus », je dis en pointant bêtement du doigt le plafond. Décidément, je ne suis qu’un abruti sans cervelle, ce soir. Je jure tout en m’insultant intérieurement. Dans quel pétrin me suis-je fourré ? Je passe une main dans mes cheveux avant d’inspirer profondément pour me donner du courage. Je dois bien des explications à cette pauvre femme qui ne faisait que jouer du piano et voit un crétin paumé débarquer au milieu de son salon dans une tenue ridicule et inappropriée. « J’étais en train de peindre quand j’ai entendu votre mélodie et … et ça va vous paraître complètement dingue mais c’est comme si je ne répondais plus de moi, que votre musique m’avait hypnotisée. Je … vraiment, je suis navré, c’est absolument incorrect de ma part »
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 18/11/2017
›› Love letters written : 180
›› It's crazy, I look like : Poppy Drayton
MessageSujet: Re: obsession (elen) Dim 28 Jan - 0:44


 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 
"La musique rassemble les gens"

 
La musique laisse comme une vibration dans l'air, une rémanence que l'on emporte avec soi. - Jojo Moyes

  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 

  Il semble désolé et absolument navré d'avoir débarqué chez moi sans autorisation. C'était dingue ça, je n'avais jamais eu ce genre de problème. Je devrais peut-être lui dire que de rentrer chez quelqu'un n'était pas une bonne idée. Surtout quand cette personne est avocate. Je sais que mon cerveau tourne à cent à l'heure, et j'aimerais pouvoir lui dire que je pourrais porter plainte mais je n'en dis rien. Je ne suis pas comme ça. Je n'étais pas l'avocate ici, mais simplement Elen, et quand il s'agissait de moi, je permettais bien plus de choses que je ne pourrais le permettre pour mes clients.

Il s'excuse deux fois et j'ai envie de lui dire que c'est bon, c'est pas grave, ça arrive. Mais je ne dis rien pour l'instant. Il ne fallait pas se voiler la face : c'était rare que ça arrive, mis à part si l'homme en question était un fou. Quelle idée d'entrer par effraction chez une femme. Si j'étais moins gentille, j'aurais pu en faire part aux personnes de l'immeuble, mais ébruiter des rumeurs n'était pas mon truc. Il se présente enfin comme étant Eoghan, mon voisin du dessus. Ah, c'est donc pour ça que son visage me disait quelque chose. Enfin, je ne savais toujours pas ce qu'il venait faire chez moi. J'en oublierais presque mon piano. Il m'explique donc qu'il était en train de peindre et que ma mélodie l'avait hypnotisé. Je baisse les yeux et rougis. Je n'était pourtant pas aussi douée que ça, ni que ce que j'avais pu être avant. Il me dit alors encore une fois qu'il était désolé et que c'était incorrect. Effectivement, c'était incorrect.

« Ne vous en faites pas, je ne dirais rien. » lui dis-je d'abord, un sourire aux lèvres. « Et merci, ça faisait longtemps que je n'avais plus joué. »

C'était vrai. Et j'espérais encore pouvoir jouer un peu aujourd'hui. Mais le mot peindre avait attiré mon attention.

« Et vous peignez quoi, si ce n'est pas trop indiscret ? » J'ajoutais juste après, je ne sais pas trop pourquoi. « Je ne suis pas très douée en peinture, il faudrait que vous me montriez. »

Tout simplement. Pourquoi j'osais soudainement lui demander quelque chose alors que je devrais le virer de chez moi ? Quand je raconterais ça à Kat' et Myles (peut-être) ... Je rougis à présent de mon trop plein de confiance. Je déteste ça.

 
Code by Sleepy


Dernière édition par Elen Vane le Dim 28 Jan - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/10/2017
›› Love letters written : 364
›› It's crazy, I look like : taron egerton.
MessageSujet: Re: obsession (elen) Dim 28 Jan - 10:52

Il ne raconterait cela à personne. C’était beaucoup trop honteux. Pas même à Timon, son accolyte à qui il racontait pourtant tout dans les moindres détails, convaincu que son meilleur ami et voisin de palier, qui habitait donc le même immeuble, aurait un fou rire interminable de plusieurs semaines et voudrait aussi à tout prix voir à quoi ressemblait la pianiste pour tenter de comprendre la folie qui avait poussé Eoghan à entrer par effraction – quoi que la porte était ouverte...-. Eoghan fut rassuré lorsque sa voisine lui assura qu’elle ne dirait rien. « Merci » souffla-t-il, soulagé. « Vous devriez jouer plus souvent, vous êtes vraiment très talentueuse », ajouta le jeune peintre lorsqu’elle admit qu’elle n’avait pas joué depuis longtemps. Il pensait sincèrement ses paroles et ne cherchait pas pour le moins du monde à se rattraper d’être entré chez elle. C’était quel avait un talent dingue pour que cela se soit produit, en fait ! Quand l’infirmier évoqua la peinture, son activité, l’une de ses passions, la jeune femme sembla aussitôt intéressée. D’ailleurs, cela se vérifia quelques instants après puisqu’elle lui demanda ce qu’il peignait si ce n’était pas indiscret. « Ce n’est pas plus indiscret que moi qui rentre chez vous », rétorqua Eoghan sur un ton empli d’auto-dérision et d’humour. « En ce moment, je peins de l’abstrait », expliqua-t-il alors qu’elle souhaitait voir ses œuvres. « En fait, je ne peins pas seulement. Je fais aussi beaucoup de sculptures, principalement de la sculpture. C’est souvent pour cela d’ailleurs qu’il y a comme des bruits de marteau, j’espère d’ailleurs que ça ne vous dérange pas trop », ajouta le jeune homme qui parfois, s’attelait à casser la matière et la tailler à des heures tardives, selon ses propres horaires de travail. Il se sentait affreusement coupable et gêné, ne parvenant pas à mettre de côté son malaise alors pour tenter de se faire pardonner, il ajouta : « Si un jour vous vous blessez, n’hésitez pas, hein. Je suis infirmier et je serais très content de vous soigner pour rattraper ma connerie de ce soir »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: obsession (elen)

Revenir en haut Aller en bas

obsession (elen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: nothing like home
-