Partagez|

Will this be the last time I'd see you? [Marlow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 25/11/2017
›› Love letters written : 117
›› It's crazy, I look like : Natalie Dormer
MessageSujet: Will this be the last time I'd see you? [Marlow] Lun 27 Nov - 16:48

Will this be the last time?

Parce qu’il faut bien avoir des days off et parce que je ne pourrais jamais tenir le rythme si je travaille tous les jours, je profite grandement de la journée que j’ai pour me reposer. En général, je passe une grande partie de mon temps à récupérer le sommeil que j’ai perdu et à dessiner mais depuis que je suis revenue vivre chez ma mère. Le dessin chez moi est à proscrire. Elle ne me laisse jamais assez de temps seule pour que je puisse respirer, que je puisse être inspirée. Alors, je me rapproche de ce vieil ami. Que je n’ai pas utilisé depuis longtemps, je dois l’avouer. Le fait d’être dépendante aux drogues, de bosser, de faire la fête tout le temps, de découvrir le monde a fini par m’éloigner un peu de cet art-là. Je suis donc curieuse de voir si je vais y trouver le même plaisir, si je vais aimer le faire.

Je regarde mon appareil professionnel sous tous les angles. Je l’apprécie mais je sais surtout qu’il est si vieux que la qualité n’aura rien à voir avec les nouveaux appareils. Qu’à cela ne tienne, je me lance malgré tout. La promenade sans but précis me mène directement au parc, pas très loin de chez moi et je sais pertinemment que je n’aurais que l’embarras du choix pour photographier, hommes, animaux, flore… Pourtant, rien ne m’attire, rien ne me retient, rien ne m’accroche assez pour que je ressente l’envie de zoomer et d’appuyer. De flasher ou pas. Je m’assieds, un peu déçue de moi, du paysage, de l’appareil. Un peu frustrée même peut-être jusqu’à ce que j’aperçoive un magnifique husky se glisser devant moi. Sa maîtresse ne peut pas me voir puisqu’elle est dos à moi. Il est magistral, il semble joyeux alors qu’il ne peut même pas sourire. Tout dans son attitude traduit le bonheur.

Je détaille ensuite la silhouette de sa maîtresse de dos. Magnifique, ses longs cheveux sombre et cette taille joliment dessinée. Je pourrais les photographier et en faire un croquis. De dos, tout donne envie. De dos, on rêve et on peut essayer d’imaginer mille et une fois tout ce qu’on veut. La couleur de ses yeux, son sourire ou son air sérieux. La forme de sa bouche, grande, en cœur ou toute petite, mince, s’effaçant sous ses grands yeux. C’est juste parfait. Rien ne donne plus envie qu’un visage qu’on ne peut voir qu’à moitié. Je sors mon appareil et c’est parti, immédiatement. Un clic par ci, un clic par là. Clic clic et encore clic. Je ne peux m’empêcher de les bombarder jusqu’à ce qu’elle se retourne un peu… Encore, assez pour que je vois son visage et pour qu’elle me voit elle-même ? Assez pour que je la reconnaisse et que mon appareil glisse doucement de mes yeux à mes jambes. Mes bras m’en tombent. Je ne pensais pas la revoir. Pourtant, je sais qu’elle ne vit pas loin mais je ne suis pas certaine d’être prête pour ça. Le souvenir de cette étreinte, ce baiser, cette erreur me glace un moment puis je lui souris parce que je suis incapable de lui tourner le dos. Incapable de l’ignorer. Je lâche alors entre mes lèvres, les ouvrant bien assez grandes pour qu’elle comprenne, tout en lui faisant signe.

« Salut » Mais est-ce que ce sera suffisant ? Est-ce qu’elle viendra ? Est-ce que je n’aie pas été trop loin la dernière fois ? Je la fixe un moment. Je ne peux rien faire sinon attendre. Attendre qu’elle se décide.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 25/11/2017
›› Love letters written : 60
›› It's crazy, I look like : Jessica 'hotness' Lowndes
MessageSujet: Re: Will this be the last time I'd see you? [Marlow] Mar 28 Nov - 22:20

Will this be the last time I'd see you?
Ariel & Marlow.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C’est un jour de congé que j’ai aujourd’hui. Ce soir, je suis censée revoir le jeune homme Niko. Un escort qui m’aide pour ne pas me ridiculiser au mariage de l’une mes ennemis. En vrai le mot ennemi est un peu abusé en réalité. Mais autant dire que j’ai bien du mal à vivre correctement ce qui se passe actuellement dans ma vie. Il a réussi à me convaincre de continuer ce que j’avais songé à faire. Le jeune homme était assez intéressant en lui-même, je m’étais bien amusée durant le rendez-vous malgré la gêne au tout début, même que cela était sans doute normal dans le fond ? Peut-être. Je me suis laissée séduire par l’idée de lui faire payer mon cœur blessé, meurtri. C’est peut être bête, je le serais bien en parlant de ça à Emily quand je la verrais. Elle sera me guider, elle l’a toujours fait. C’est tout de même une fille qui est pour moi comme une sœur, alors je ne vois pas comment elle ne pourrait pas bien me conseiller sur tout cela. Elle comprend ce que c’est d’être moi, une princesse qui ne désire qu’être n’importe qui sauf de la famille royale. J’aime ma mère, mon père même ma grand-mère qui m’en a fait voir de toutes les couleurs, mais trop, c’est trop.

Une balade va me faire du bien et ça va sans doute calmer la folie de Némo qui en tient une couche aujourd’hui. Ce matin en me levant, j’ai eu droit de retrouver mes talons mangé, il adore faire ses dents. Je le sais pourtant, je continue de laisser traîner les choses. Je ne suis pas pauvre, mais je n’aime pas gaspiller de l’argent pour si peu, alors je fais sans cette merveilleuse paire de talon.  J’ai enfilé mes baskets, ainsi qu’un legging noir, une brassière noire pour enfiler au-dessus un débardeur blanc assez grand, on y voit ma brassière et j’aime beaucoup cette dégaine. Elle me va bien je trouve.   «   Oui on va promener, mon beau … peut être qu’on pourra aller voir pour une nouvelle compagnie pour toi !  » J’y pense souvent à prendre un second chien et pourquoi un chat par la même occasion. J’ai largement la place chez moi pour faire deux heureux de plus. J’ai envie d’opter pour un husky, mais une femelle, mais je veux voir si je n’ai pas un coup de cœur à la spa, sinon je ne prendrais que le chat là-bas. Je verrais bien au moment venu.

Une fois arrivée au parc où les chiens sont admis attachés comme détaché. Je détache Némo qui commence à courir partout, il n’a besoin de personne pour jouer, il s’agit qu’il trouve un morceau de bois et il s’amuse, seul, comme un grand ou un dingue. Au choix. Je le regarde jouer, puis mon téléphone retentit. Non. Je regarde le nom s’affichant sur l’écran et finalement je me résigne à répondre. J’ai une oreillette, alors je parle, parfois j’ai l’impression de passer pour une folle quand je parle seule, mais finalement avec quelqu’un qui est à l’autre bout du fil. Je souris comme si la personne avec qui je suis au téléphone pouvait me voir, alors que ce n’est pas le cas. Une fois la question réglé avec une star de cinéma qui voulait un rendez-vous personnellement avec moi prit, je peux enfin raccrocher et surtout jouer avec Némo. Je sors la balle du petit sac que j’avais pris pour lui. De l’eau, quelques friandises et deux jours : une balle et un frisbee. Je le prends vraiment pour mon enfant.  Je ne m’attendais pas en me retournant à la voir. À rester planter comme une plante, la bouche entrouverte. Le cœur battant la chamade et me laissant paumée. Je lève ma main suite à son salut. Sans un mot, mon sourire toujours si éclatant est petit, comme ci il demandait à disparaître. Elle m’avait fui et je me retrouvais devant elle, alors que Némo s’approchait d’elle pour obtenir une caresse. Mon regard ne les quitte pas, alors que je m’avance la laisse entre les mains. «   Némo vient ici, n’embête pas la jeune femme !  » La jeune femme ? Elle a pourtant un nom et un prénom, surtout un prénom : Ariel. La sirène séduisante qui m’a fui suite à mon choix de l’embrasser ?

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 25/11/2017
›› Love letters written : 117
›› It's crazy, I look like : Natalie Dormer
MessageSujet: Re: Will this be the last time I'd see you? [Marlow] Ven 1 Déc - 18:01

Will this be the last time?

Je la regarde me saluer, sous le choc. Elle semble complètement abasourdie. Je vois bien à l’expression de son visage que je suis bien la dernière personne qu’elle s’attendait à voir. Tout comme c’est le cas de mon côté mais ce n’est pas elle qui s’est enfuie. Ce n’est pas elle qui a coupé les ponts et n’a plus donné de signe de vie. Ce n’est pas elle qui est passée par une réhab et a complètement changé. C’est moi tout ça. Et je sais que je lui ai sûrement fait du mal en l’ignorant. Nous, qui nous étions promis d’être amies pour toujours. Comme les jeunes filles ont l’habitude de le faire. Comme deux personnes qui s’apprécient plus que de raison. J’avais promis, je savais qu’elle avait besoin de moi. Je connais son histoire et pourtant j’ai tout de même disparu. A cause du baiser, à cause de la honte. Alors, elle pourrait m’en vouloir. Ce serait entièrement légitime pourtant, au fond de moi j’espère que ce ne sera pas le cas, qu’on pourra discuter. La salutation ressort presque comme un automatisme pour elle et je sens que la suite n’aura rien de similaire. Pourtant, tout au fond, j’espère, j’espère encore si fort qu’elle vienne et qu’on en parle. Qu’on puisse faire table rase du passé, surtout que tant de choses ont changé chez moi. J’aimerais lui en parler. Mais le pourrais-je réellement après ce baiser ? Et chez elle, qu’est-ce qui a changé, que s’est-il passé en mon absence.

Je m’étonne que son chien se dirige immédiatement vers moi. En général, les animaux ressentent facilement les pensées de leur maître et je me dis que peut-être, Marlow a envie de venir me voir. Peut-être puisque son chien le fait lui. Je souris, j’adore les animaux et celui-ci est particulièrement beau. Encore son air de sourire qui m’a charmé plus tôt. Je glisse ma main sur sa tête avant de lui gratter automatiquement l’arrière de l’oreille et de lui murmurer.

« Mais oui, tu es beau toi. Tu es magnifique. »

Et je ne mens pas. J’en suis bien incapable de toute façon. J’ai même des photos qui le prouve mais ce petit moment de tendresse est vite brisé par le froid glaciale qui s’installe lorsque Marlow appelle son chien pour qu’il s’éloigne de la « jeune fille ». Le coup est terrible. L’espoir s’envole aussi vite qu’une bande d’oiseaux qui aurait vu un chat. La jeune fille. Mon cœur se serre et je recule instantanément ma main sans que le chien ne s’éloigne pour autant. La jeune fille. Je ne peux m’empêcher de le répéter inlassablement. Sommes-nous devenues des inconnues qui se croisent dans un parc ? Je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. Je n’ai aucun reproche à lui faire à ce sujet. Nous étions amies, j’aurais dû lui parler, lui demander pourquoi. Je lève des yeux meurtris vers elle pourtant je ne veux ni de sa pitié ni de sa compassion. Je n’arrive juste pas à masquer mes émotions. Maudites émotions.

« Je suis désolée. » Pour avoir touché le chien ? Officiellement. Pour avoir disparu, officieusement. « Je l’adore ton chien. Je l’ai bombardé avec mon appareil. J’espère que ça ne te dérange pas. » Si elle veut jouer l’inconnue, je n’y peux rien mais moi, je n’en ai pas la force. Je n’en ressens pas l’envie. Pourtant, c’est bien moi qui aie commencé au fond. Je demande quand même. « Tu veux les voir ? » Et elle est dessus, bien-sûr.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 25/11/2017
›› Love letters written : 60
›› It's crazy, I look like : Jessica 'hotness' Lowndes
MessageSujet: Re: Will this be the last time I'd see you? [Marlow] Lun 4 Déc - 19:48

Will this be the last time I'd see you?
Ariel & Marlow.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C’est une surprise. Ariel. Je sens mes organes se tordre dans tous les sens, mon organe central quant à lui, il sautille, il virevolte, me laissant presque sans sang tournant dans mes veines. J’ai du mal à respirer, à déglutiner. Tout finit par partir en vrille, mon esprit, mon être tout ça à cause d’elle ? Pourquoi quand quelque chose ne va pas dans ma vie, une autre chose vient renchérir, comme si pourrir mon existence était le passe-temps de mon destin. Je n’étais là que pour une balade avec Némo, jouer avec lui et profiter. Je ne demandais rien d’autre, sauf de la tranquillité. Me voilà face à mon passé, un passé qui s’en était allée sans que je puisse donner mon avis. Elle était partie et je m’en étais voulu, j’avais pleuré, crédule. Bêtement. Je ne sais pas, c’était la première femme qui me faisait pleurer, sans compter ma mère ou ma satanait grand-mère qui tentait de me maîtriser. Je ne sais pas. Je m’étais demandé si elle était encore vivante, que j’aurais aimé lui dire au revoir, mais apparemment elle était plutôt jolie et rayonnante pour une morte. Un geste de politesse fit que je levais ma main pour répondre à son bonjour, mais je ne sais pas, je ne suis pas bien à ce moment précis. Sans doute le fait de me retrouver à quelques mètre de la jeune femme, alors que mon chien lui était presque collé à ses baskets. Merci pour le soutient Nemo.

Nemo n’a pas l’air de vouloir déguerpir loin de la jeune femme. De cette sirène envoûtante qui me fit regretter mon geste, un simple baiser, doux et unique. Puis plus rien. Elle s’était évaporé aussi vite qu’un bonhomme de neige au soleil. Et moi, j’étais cette pauvre carotte qui n’avait plus rien, aucune explication, aucune raison de cela. Après tout, elle n’avait rien promis tout comme moi. Les femmes ne sont pas celle qui parvienne à emprisonner à merveille mon cœur, il est dur face à elle et faible face aux hommes ce qui est une horreur, car peut être qu’avec une autre qu’elle, je serais avec ? Cela ne me gênerait pas d’être avec une femme, j’aime le corps sensuelle et séduisant, avec les traits aussi doux que les miens. Mais autant dire que je pouvais reste cacher, pour éviter d’entendre les gémissements de fin de vie de ma chère grand-mère. Je prie, supplie presque dans l’intonation de ma voix à Nemo de me revenir, laissant la jeune fille tranquille. Ariel. Je ne sais pas, peut être que je délire, que j’ai pris sans le savoir une drogue hallucinogène ou autre connerie du style. Mais je l’ai reconnu cette douce voix, mais cela ne veut pas dire que mon cher esprit n’est pas taquin au possible.

Ses mots me brisent le cœur. Je ne sais même pas expliquer pourquoi. Je ne sais pas trop comment comprendre ses mots, mais pourtant, ils me bouleversent. « Pour ? » Le mot est sorti seul, sans même savoir pourquoi je l’avais lancé, mon sourire si présent d’habitude sur mon visage, est parti sans me demander mon autorisation. Encore quelques choses qui m’abandonne, toujours Ariel dans ce genre de disparition, pas vrai ? Je l’observe et elle me parle de photo, de Nemo. Il est beau, il est même splendide. « Aucun problème ! » Je glisse ma main dans ma nuque et haussant les épaules. « Je veux bien ! » Je m’approche d’elle et mon cœur sursaute, déraille me laissant des bourdonnements dans les oreilles. Je suis mal et je ne sais pas quoi faire. Mon cœur pète un câble, alors que la douce odeur du parfum de la jeune femme vient me déstabiliser. « Pourquoi, pourquoi ? » Je suis à deux doigts de craquer, à moins que ce soit déjà fait ? C’est déjà fait, je viens de lâcher deux pourquoi à l’aveuglette sans même préciser ce que je désire. Je veux savoir pourquoi elle a disparu, pourquoi elle m’a laissé me sentir si mal …


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 25/11/2017
›› Love letters written : 117
›› It's crazy, I look like : Natalie Dormer
MessageSujet: Re: Will this be the last time I'd see you? [Marlow] Mer 6 Déc - 10:58

Will this be the last time?

Rien Ne laisse présager que Marlow va accepter. A mes yeux, elle a plutôt l’air d’avoir envie de prendre ses jambes à son cou. Envie de partir loin de moi. Ingrate et cruelle que j’ai été. Alors oui, la moindre des choses que je puisse faire, c’est lui laisser le choix. Lui donner l’occasion de discuter avec moi ou de fuir, exactement comme j’ai l’impression qu’elle va le faire. Tout dans son regard annonce la fuite. Elle n’aime pas trop la confrontation ma chère amie. Je suis comme elle et je l’aime pour ça. Même si je ne crois pas qu’elle me considère encore comme une amie aujourd’hui. Je suis juste la fille qui a fui après des avances même pas énoncées. La petite peureuse. C’est vrai, j’en suis une, au fond, très au fond. Je la cache toujours bien celle-là. Sous une belle couche de bienveillance et de courage, comme un chevalier mais avec Marlow, j’en ai été incapable. Je sais que j’aurais dû lui parler, j’aurais dû lui expliquer. Cela aurait été la moindre des choses, mais non. Elle n’a eu droit à rien de tout cela. Je la regarde tenter d’avoir une réaction plus normale. Ma pauvre, pauvre Marlow, que lui ai-je fait subir qu’elle ne méritait pas ? Non, pas même la moitié de cela. Tout à coup elle sort un « Pour ? » abrupte, traduisant sûrement la colère et l’incompréhension qui ont suivi ma disparition. Elle a le droit d’être en colère, je ne peux que l’accepter, le comprendre. Encore un petit moment de panique qui me gagne lorsque je réponds du tac-o-tac.

« Le chien. » Evidemment le chien. Je recommence à lui raconter n’importe quoi et en plus, je mens. « Je ne voulais pas l’accaparer. » Mais en vérité, je n’ai rien fait. C’est lui qui s’est attaché, appréciant l’attention que je lui porte. D’ailleurs, comment en faire autrement.

Et puis, l’air de rien, Marlow accepte de venir regarder mes photos et, l’appareil photo suspendu dans le vide, mon regard ne laissant passer que l’étonnement plus tard, elle se pose tout naturellement sur le banc que j’occupe. Je ne réagis pas immédiatement, je prends même plus de temps qu’il n’en faut pour rallumer mon appareil afin de lui montrer ce que ça donne même s’il y a peu de chance que j’y arrive au fond. C’était très sympathique de tenter de me la jouer cool quand elle était debout, face à moi et qu’elle laissait volontairement une distance entre nous. Mais maintenant qu’elle est là, juste à côté de moi, ses yeux dans les miens, je sais que je ne pourrais plus faire comme si de rien était. J’essaie de trouver une photo où la magnifique silhouette de la maîtresse de Nemo ne tape pas à l’œil également en plein centre de ma photo avant d’entendre Marlow exploser. D’un coup, sans crier gare, sans prévenir. Ni le regard cette fois, ni le ton de sa voix. Je lève les yeux, elle pleure ? Je me sens vide, je n’aime pas la savoir triste, encore moins si c’est de ma faute. Je sens ma gorge se serrer mais à quoi bon la faire culpabiliser à son tour alors que tout est de ma faute ? Je ravale ma tristesse et je la fixe. Voilà ce que j’ai fait. Il faut que j’assume. Ma si belle Marlow, défigurée par cette même incompréhension, pourtant, cela ne la rend pas moins séduisante. Je glisse une main timide sur sa joue, repousse délicatement une mèche de ses cheveux et me perds dans ses yeux. Je crève d’envie de la prendre dans mes bras mais j’ai bien trop peur qu’elle me repousse.

« Je vais tout te raconter Marlow… Mais je t’en prie, calme-toi. Je déteste te voir comme ça. Je te dirais tout ce que tu veux savoir. » Je tente même un petit sourire qui sonne faux en entendant Nemo tantôt grogner, tantôt pleurer à son tour. « A cause de moi, ton chien risque d’être inconsolable alors si tu ne le fais pas parce que je te le demande, fais-le pour lui. »


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: Will this be the last time I'd see you? [Marlow]

Revenir en haut Aller en bas

Will this be the last time I'd see you? [Marlow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: echo lake
-