Partagez|

Je te hais mais je t'aime ( Dean)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 26/11/2017
›› Love letters written : 163
›› It's crazy, I look like : Jana Kramer
MessageSujet: Je te hais mais je t'aime ( Dean) Dim 26 Nov - 23:00

Je te hais mais je t'aime.
# Masha & Dean



Voilà maintenant quelques jours que j'étais arrivé dans cette ville. Encore maintenant je ne sais pas ce que je fais ici, je n'ai plus personne pour me protéger s'il m'arrivait quoi ce soit et surtout j'avais reçu un nombre incalculable d'appels de la part de mon père. Je lui avais juste dit que j'avais besoin de prendre du recul sur ma vie, qu'il ne devait surtout pas s'inquiéter pour moi. Mais ce n'était pas facile, il voulait que je rentre à la maison, qu'il serait là pour m'aider, mais non je ne voulais pas. Surtout qu'il ne savait pas que j'étais enceinte et c'était hors des questions que je lui dise, j'avais peur de sa réaction. Je sais bien que vivre une grossesse toute seule n'est surement pas la bonne solution, mais à l'heure actuelle j'étais totalement perdu. Je me souvenais que ma mère avait quitté mon père quand elle était tombée enceinte de moi c'est qu'il y avait une raison à tout ça . Donc voilà j'avais décidé de faire de même, même si j'avoue c'était difficile de quitter sa famille qui aurait pu prendre soin de moi. Mais ce n'est pas un milieu pour élever un enfant. Vu ce que j'étais devenu maintenant, je n'avais pas eu une vie facile, donc je voulais pour mon enfant que du bonheur. J'étais donc arrivé dans cette belle et grande ville. Je ne connaissais personne et personne ne me connaissait et encore moins mon père ce qui était bien, au moins personne ne prenait peur de moi et se méfiait. Je n'avais surtout pas envié qu'on vienne me juger. J'avais trouvé cet hôtel charmant et idéal, sachant que je ne savais pas du tout si j'allais rester ici, je verrais bien, pour le moment j'avais une chambre au dernier étage de cet hôtel, au moins j'étais tranquille, personne pour me déranger, il devait y avoir seulement trois chambres occupées à cet étage.

Aujourd'hui je n'avais pas grand-chose à faire, j'avais déjà été faire du shopping pour me trouver de nouveau vêtement, car étant enceinte de quatre mois, mon ventre commençait à se voir et ça n'allait pas s'arranger, donc je devais prévoir ça. Ensuite , j'allais manger et surtout me balader pour essayer de reconnaitre des endroits sympa pour me promener. Avant je n'avais pas trop l'habitude de me balader comme ça, je préférais largement rester chez moi ou encore aller me faire masser et même prendre des coups de défense. C'était un très bon moyen d'évacuer toute cette colère en moi. Mais là je pré-frais me balader sans trop me poser de questions. J'avais fait aussi quelques courses pour la semaine, heureusement dans la chambre il y avait une micro-onde qui permettait de manger un peu car les restaurants allait revenir cher au bout d'un moment et je sais très bien que mon père allait tout faire pour me bloquer l'argent, c'était une bonne occasion pour me faire revenir chez nous. Mais je ne voulais pas, donc je faisais un maximum pour mettre de l'argent de côté, même sur un autre compte. Je lisais un livre sur la ville pour repérer les bons endroits à visité en rentrant à l'hôtel, j'étais dans les couloirs quand d'un coup je venais bousculer quelqu'un ce qui me faisait sursauter. "Pardon ... Je ne regardais pas..." Je relevais le visage et là je le voyais, il était devant moi là. "Jacob..." Je lui envoyais un regard noir et là d'un coup je venais le gifler de toutes mes forces. Je lui en voulais de m'avoir trahi et je le haïssais."Espèce enfoirer...." J'avais la haine contre lui et il devait bien le voir, mais une chose qu'il devait voir aussi c'était mon ventre qui c'était arrondi vu que je portais seulement un débardeur qui moulait bien mon ventre.





© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 09/10/2017
›› Love letters written : 72
›› It's crazy, I look like : Nathaniel Buzolic
MessageSujet: Re: Je te hais mais je t'aime ( Dean) Lun 27 Nov - 2:51


◘Masha & Dean ''◘[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je te hais, mais je t'aime

Je n'aurais jamais cru que ce serait aussi difficile de retourner dans ma propre vie. Je n'aurais pas cru devoir affronter autant de rejet. Je savais bien qu'il fallait du temps pour arranger les choses, qu'il fallait laisser retomber la tension pour pouvoir avoir accès au pardon, si encore c'était une chose possible. Je suppose que moi aussi j'avais besoin de décompresser un peu, parce que je digérais assez mal la chose. Je voyais devant moi une montagne infranchissable. Le simple fait qu'encore ce soir je devais dormir à l'hôtel était pénible, tellement pénible. Je savais bien que Roxanne aurait été en beau pétard contre moi, mais j'avais quand même cru retrouver rapidement ma place à la maison. J'avais été un peu beaucoup stupide là dessus. J'étais encore bien loin de retourner vivre là-bas. Peut-être même qu'elle m'a déjà remplacer. Peut-être, ce n'était pas vraiment venu sur le sujet. Ce serait tout de même assez facile de le savoir. Enfin, depuis nos fameuse retrouvaille, je dois avouer que je regardais mon cellulaire un peu trop souvent. Même si ça c'était mal passé, j'attendais qu'elle me rappelle. J'attendais de pouvoir retourner à la maison tout simplement. Même au travail c'était de la vrai merde. Pour commencer, les boss n'ont pas été bien content de savoir que je m'étais affiché sans leur approbation. Ils ont été encore moins content quand je leur ai dit qu'il devait monter un faux dossier médical pour soutenir le gros mensonge que j'avais préparer, sans leur en parler d'abord. Ouais, ils n'étaient pas bien bien content. Avec de la chance, ils ne m'enverront pas sur une nouvelle mission bientôt, ou au contraire ils vont m'envoyer pour me punir... M'ouais, la deuxième est plus probable. Surtout que j'ai tout fait foiré. Ivankov nous a filé d'entre les doigts. On allait le retrouver. On devait avant que ce soit lui qui me retrouve. J'avais jouer avec le feu et je m'étais bruler. Je n'étais pas mieux que mort si jamais il trouvait où j'étais. J'étais loin d'être bien caché ici près de ma famille. Enfin, si ma vie n'allait pas déjà assez mal comme ça, elle n'avait pas finit d'empirer. Non, alors que je m’apprêtais à sortir de l'hôtel un peu la tête en l'air, j'avais bousculé quelqu'un. Et puis, sans même que j'eus le temps de réaliser ce qui était en train de se produire, je m'étais retrouver avec une bonne gifle en plein visage. Quoi ? Encore ? « Masha ? » Je resta figé sur place. Je dois avouer que c'était la peur qui me figea sur place. Était-elle ici avec son père ? Est-ce que j'étais en pleine ligne de tire ? « Merde... qu'est-ce que tu fou ici ? » Ma main se glissa dans mes cheveux alors que je soupira doucement. Dans quelle merde est-ce que je m'étais foutu. Elle ici...ouais ça compliquait les choses...pas mal trop. Elle allait...elle allait tout gâcher.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 26/11/2017
›› Love letters written : 163
›› It's crazy, I look like : Jana Kramer
MessageSujet: Re: Je te hais mais je t'aime ( Dean) Lun 27 Nov - 10:53


Je te hais mais je t'aime.
# Masha & Dean


Cela faisait tellement de bien d'arriver dans une nouvelle vie et surtout de ne connaitre personne, car oui au moins ici je ne connaissais personne et personne ne me connaissait. Bon je sais bien qu'avec mon nom de famille quelques personnes auraient pu en entendre parler, mais seulement si c'était de la police ou bien curieuse sur ce qui concerne la mafia. Je me baladais un peu dans cette nouvelle ville depuis quelques jours, je ne savais pas encore si j'allais rester vivre ici, je voulais prendre mon temps avant tout, découvrir si je mettais bien mon enfant en sécurité avant, car oui le plus important pour moi c'était la protection de mon enfant qui grandissait doucement dans mon ventre. Je n'avais même pas cherché à appeler son père, de toute façon je ne voulais, comment lui dire qu'il allait avoir un enfant qu'il m'avait trahi ma famille et surtout moi. Comment il avait pu me faire ça. Bon ce n'était pas la première fois qu'un flic essayait de rentrer dans ma famille pour l'infiltrer. Je sais bien que mon père était recherché par la police ce qui était normal après tout ce qu'il avait fait, bon je n'étais pas totalement d'accord avec ce qu'il faisait et c'est pour ça qu'il ne me disait rien sur ce qu'il faisait et cela m'arrangeait, au moins on ne pouvait pas m'interroger et en aucun cas je ne cherchais à en savoir plus. Je n'aimais pas ce milieu, j'aimais juste cette famille et mon père même si au fond de moi je sais qu'il faisait du mal aux gens. Donc oui j'avais pour habitude que les flics cherchent à rentrer dans notre famille et c'est pour cette raison qu'on avait toujours été très prudent. Mais ce jour-là je n'avais pas été assez prudente, j'étais sous le charme de cet homme, il avait réussi à atteindre mon coeur et pourtant j'avais tout fait pour me protéger le plus possible, mais il avait su se montrer gentil et surtout en aucun je n'avais vu le fait qu'il cherchait à avoir des informations sur ce que faisait ma famille. Non, quand on se retrouvaient que tous les deux il était si gentil et doux avec moi. J'étais vraiment amoureuse et j'avais même commencé à penser à avoir un avenir avec lui, mais c'est seulement au bout de deux ans que je m'étais rendu compte que c'était un flic, je n'avais jamais autant souffert et là alors que je voulais aller me reposer, il était là devant moi et je venais de le bousculer. Tout de suite je venais le gifler alors que j'aurais voulu lui faire bien plus mal. Je lui envoyais un regard noir alors que je revenais lui donner des coups dans le torse tellement que je sentais la colère monter en moi. " Tu m'as trahis... Je te hais... Je te hais..." Je continuais jusqu'à ce qu'il se retrouve contre le mur bloqué. J'arrêtais alors que moi qui étais si forte, qui ne montrait jamais mes faiblesses je sentais quelques larmes couler sur mon visage. Fichues hormones qui se jouaient de moi. Je lui envoyais un regard noir énervé. " Peut-être que je suis là pour te retrouver? ....Peut-être avec ma famille... Peut-être seule..." En aucun cas je ne lui dirais pourquoi je suis là il ne devait pas savoir.






© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 09/10/2017
›› Love letters written : 72
›› It's crazy, I look like : Nathaniel Buzolic
MessageSujet: Re: Je te hais mais je t'aime ( Dean) Mer 29 Nov - 1:55


◘Masha & Dean ''◘[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je te hais, mais je t'aime

Masha là devant moi... merde! Non, ça n'allait pas du tout. Elle m'avait déjà retrouver ? Si facilement ? Si elle, elle pouvait me retrouver aussi facilement, son père devait déjà savoir où je me trouvais. En même temps, j'étais convaincu qu'il n'aurait jamais laisser sa petite fille chérie jouer les appâts ou peu importe ce qu'elle était en train de faire. J'avoue que ça me soulageait un peu. Non, j'étais convaincu que son père ne me laisserait plus jamais l'approcher. Elle était ici seule. J'en étais convaincu. J'avais appris à les connaitre en vivant parmi eux. Je savais comment il fonctionnait. Je les avais beaucoup observer. Surtout Masha en fait. Je l'avais étudié pour qu'elle m'aime, pour qu'elle s'ouvre à moi, pour découvrir les secrets les plus sombre de sa famille. Ça l'avait un peu marché. Si je n'aurais pas été si gourmand, j'aurais probablement réussis à mettre son père en taule, mais non, je m'étais mis les pieds dans les plats et elle avait tout découvert. Pas besoin de raconter la suite. Pour ce qui est d'aujourd'hui, c'est une Masha bien en colère qui se trouvait devant moi. Je l'avais blessé et elle allait bien me le faire payer. Ses points s’abattaient contre mon torse sans pouvoir s'arrêter. Je dut lui attraper les poignets pour qu'elle cesse. Est-ce que j'ai vraiment besoin de vous dire que tous les regards étaient tourner vers nous ? Parce que oui, on était dans un endroit public bourré de monde et je passais pour un beau salaud. Enfin, c'était peut-être parce que j'en étais un aussi. « Viens avec moi... » En fait, je ne lui laissais pas vraiment le choix. Il était tout simplement hors de question qu'elle me fasse une scène ici devant tout le monde, et j'avoue que je voulais encore moins que quelqu'un m'associe à elle dans ma "vrai" vie. Tenant toujours son poignet, je l'attira dans la première pièce fermé qui se trouvait sous notre passage; une salle de réception vide. Au moins ici, personne ne nous entendrait, et j'avoue que je ne voulais pas prendre de chance. J'étais peut-être un peu parano, mais j'ai préféré lui parler en russe. Peut-être aussi parce que c'était simplement un habitude entre nous. « Je serais déjà mort si tu serais avec ta famille » lui dis-je en tirant discrètement le rideau pour voir s'il n'y avait pas quelqu'un de la mafia à l'extérieur. Ouais, j'étais vraiment parano. « Qu'est-ce que tu veux ? » Vraiment, je ne voyais pas pourquoi elle était ici. Elle n'a clairement pas besoin d'argent. Peut-être veut-elle simplement gâcher ma vie comme j'ai gâcher la sienne. Bravo, c'est bien réussis. Quoique je pourrais toujours appeler mes collègues, elle se ferait arrêter assez rapidement et facilement.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 26/11/2017
›› Love letters written : 163
›› It's crazy, I look like : Jana Kramer
MessageSujet: Re: Je te hais mais je t'aime ( Dean) Mer 29 Nov - 10:37


Je te hais mais je t'aime.
# Masha & Dean


Je ne pouvais pas croire que cet homme était devant moi, Jacob, enfin Dean à ce que j'avais pu voir sur les papiers qui étaient dans sa veste. Comment c'était possible, s'il y avait bien une personne que je ne voulais pas voir, c'était bien lui. J'étais tellement en colère contre lui, à chaque fois que je voyais ses yeux, ce visage, je me rappelais le fait que pendant deux ans il s'était jouer de moi . Surtout en se rapprochant de moi et surtout de mon coeur, meilleur moyen pour pouvoir avoir le plus d'informations concernant mon père et ses plans, mais il s'était bien trompé, je ne connaissais pas tout ce que faisait mon père, bien au contraire, il avait tout fait pour que je n'en sache le moins possible pour qu'on ne me fasse pas du mal. Mais Dean avait cru qu'en m'atteignant il arriverait à avoir ce qu'il voulait. Moi en grande naïve et pourtant j'avais tout fait pour me protéger, mais il avait réussi à atteindre mon coeur . J'étais tombée amoureuse de lui et maintenant je me demandais si au moins une fois il avait ressenti quelque chose pour moi ou si ce n'était qu'un jeu pour continuer d'infiltrer la mafia. Et maintenant que j'avais réussi à découvrir qui il était, mon père ne voulait qu'une seule chose, qu'on lui ramène sa tête, mon père avait quand même failli mourir et depuis ce jour mon père était encore plus strict avec les hommes qui étaient autour de lui, normal un homme avait tout de même réussi à tromper sa vigilance pendant 6 ans, 6 longues années, il avait bien réussi son rôle, mais maintenant et jusqu'à sa mort, mon père sera à sa poursuite. Moi en tout cas j'étais en colère contre lui, je venais le gifler et ensuite je venais le frapper contre son torse, je lui en voulais tellement. À cause de lui j'étais devenu une femme bien plus froide et plus jamais je ne voudrais qu'on me fasse autant de mal, je n'ouvrirais plus mon coeur.Et d'un coup il venait m'attraper les poignets, je sentais bien que j'avais les yeux remplis de larmes. Je lui lançais un regard noir. Je ne voulais pas le suivre , mais je n'avais pas le choix, il avait plus de force que moi. On se retrouvait dans une salle vide, je continuais de le regarder avec un regard plus que noir alors que je croisais les bras tout en le regardant. Il était inquiet de me voir, je le voyais bien dans ses yeux. Et voilà qu'il venait à me parler en Russe ce qui faisait encore plus monter la rage en moi. Je lui répondais en Russe aussi." Tu n'as pas le droit de parler en Russe, tu ne fais pas partie des nôtres. ". Je faisais un petit rire alors qu'il me disait qu'il serait mort si mon père était au courant. Je sortais mon téléphone pour continuer de jouer avec ses nerfs. "Et si je l'appelais..." Je lui montrais l'écran de mon téléphone où il y avait marqué PI, il comprenait très bien que c'était les initial de mon père. Je restais adosser contre le mur . " Ce que je veux, laisse-moi réfléchir... Ta souffrance pour commencer, des réponses, encore ta souffrance... Et vivre en paix avec mon Be..." Je me stoppais, il n'avait pas besoin de savoir que j'étais enceinte. Même si je sais que maintenant que j'étais dans la même ville que lui, il allait vite voir que j'étais enceinte même si ça se voyait déjà.







© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 09/10/2017
›› Love letters written : 72
›› It's crazy, I look like : Nathaniel Buzolic
MessageSujet: Re: Je te hais mais je t'aime ( Dean) Jeu 30 Nov - 1:50


◘Masha & Dean ''◘[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je te hais, mais je t'aime

On...enfin plutôt je nous avais isoler un peu derrière la première porte qui s'était trouver sur mon chemin nous menant dans une salle de réception. Au moins, ici, on était à l’abri des regard indésirables. Elle avait l'air de s'en foutre un peu, mais je n'avais pas personnellement envie qu'elle me fasse une scène devant tout le monde. J'ignorais encore pour l'instant ce qu'elle faisait ici, mais ça n'annonçait rien de bon. Elle pouvait faire tout planter. Ma vie, les conneries que j'avais raconter à tout le monde, tout ça était désormais entre ses mains et c'était très loin de me plaire. Si elle était froide et bête avec moi, je dois avouer que je l'étais tout autant envers elle. C'était surtout la surprise de la voir ici qui m'avait rendu aussi de mauvaise humeur. Je ne contrôlais pas la situation et ça m'embêtais. Je n'aimais pas ça, mais je savais bien qu'au fond de moi je devrais changer d'attitude vis à vis d'elle. Je savais bien qu'elle méritait des excuses. Ça n'avait jamais été mon principal but de la blesser. Masha avait malheureusement été un dommage collatéraux qui au fond n'avait servis à rien. Enfin, pas vraiment à rien. Quelques têtes étaient tombés, mais pas assez à mon goût. Les grosses têtes étaient toujours en place. J'avais vraiment l'impression d'avoir échoué. Vu tout que ce j'avais mis en jeu, ça me mettait un peu hors de moi, mais je savais aussi que je n'avais pas été assez prudent et que finalement c'était de ma faute si j'avais échoué. Bref, Masha sortit son cellulaire, prête à appeler son père. Je la reconnaissais bien avec son petit ton arrogant, mais justement, je la connaissais bien. Je savais qu'elle ne le ferais pas. Elle serait stupide de le faire. Quoique ça ferait peut-être mon affaire. Une chance en or de pouvoir mettre son père derrière les barreaux. « Vas-y ! Je meurs d'envie de voir ça ! » Si elle voulait jouer la carte de l'arrogance, je savais très bien me prêter au jeux.  Je ne passa tout de même pas par quatre chemin en lui demandant ce qu'elle faisait ici. Définitivement, il y a quelque chose que je ne comprenais pas. Elle voulait que je souffre. Je m'en doutais pas mal. Des réponses. C'était aussi normal. Et vivre en paix ? Je savais bien qu'elle avait toujours voulu quitté la vie de mafieux. Peut-être que sans moi elle n'avait plus aucune raison de rester. J'aurais au moins servis à ça, la sortir d'une vie qu'elle ne méritait pas. « Ton père s'est très bien chargé de la partie souffrance.. » Un peu trop même. Mes côtes me faisaient extrêmement souffrir juste à y pensé. « Vivre en paix avec qui ?... Avec moi ? » Elle n'avait pas finit sa phrase et je savais très bien qu'elle n'avait personne d'autre que la mafia..et moi. Elle avait beau m'en vouloir. Peut-être gardait-elle l'espoir que notre relation n'avait pas été qu'un simple mensonge. Peut-être. J'en sais rien. Je ne suis pas dans sa tête. « Tu veux qu'on aille parler ailleurs ? » Mon ton s'était tout de même adoucis. Elle voulait des réponses et je n'aurais pas vraiment le choix de lui en donner. De toute façon, je n'avais plus rien à lui cacher. Elle savait déjà la vérité.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 26/11/2017
›› Love letters written : 163
›› It's crazy, I look like : Jana Kramer
MessageSujet: Re: Je te hais mais je t'aime ( Dean) Jeu 30 Nov - 9:08


Je te hais mais je t'aime.
# Masha & Dean



Il nous avait isolé, je me fichais pas mal de me faire voir avec lui et encore moins de m'en prendre à lui devant tout le monde. J'étais tellement en colère contre lui que de toute façon je m'en fichais de ce qu'on pouvait penser de moi. Je ne connaissais personne ici et je ne savais même pas si je resterais. Mais bon il n'avait pas tort, autant resté dans un endroit discret et de toute façon on parlait Russe, donc peu de personnes ne pouvaient nous comprendre. Je ne m'attendais vraiment pas à le retrouver, s'il y avait bien une personne que je ne voulais pas voir, c'était bien Dean. Je lui en voulais tellement, à cause de lui des têtes étaient tombées mais heureusement pas ceux des personnes à qui je tenais et surtout mon père. J'avais déjà perdu ma mère donc je ne supporterais pas de perdre mon père. Je ne savais pas du tout comment je devais réagir avec lui, je l'avais frappé, mais cette colère avait besoin de sortir. Quand je m'étais rendu compte que ce n'était pas l'homme que j'aimais, c'était surtout la tristesse qui m'avait envahi et c'est à cause de ça que j'avais tout balancé à mon père et quelques minutes après je le regrettais, surtout quand je me rendais compte qu'il allait le tuer. Mais Dean était encore vivant et maintenant j'étais toujours en colère contre lui. Je ne savais pas ce que je voulais, savoir s'il m'avait vraiment aimé, s'il avait joué avec moi . Enfin maintenant que je me retrouvais dans la même ville que lui je savais que j'allais devoir le croiser à nouveau. Il devait avoir une famille ici et je sais qu'au fond de moi ça me ferait du mal de le voir avec une autre femme. Mais pour le moment je préférais jouer avec ses nerfs un peu , car je n'étais pas n'importe qui et sa tête était toujours en danger, mon père voulait sa mort. Donc je lui disais que je pouvais appeler mon père, mais j'avais oublié qu'il n'était pas idiot, il avait tout de même vécu avec nous pendantes plusieurs années.Je faisais un petit rire en rangeant mon téléphone. "Tu ne crois tout de même pas que je vais t'offrir la tête de mon père sur un plateau, tu rêves. " Maintenant que je savais qu'il était dans cette ville, j'allais faire plus attention. Déjà je ne disais pas mon nom de famille, je payais tout en liquide, au début c'était pour me cacher de mon père. Mais en étant sa fille et avec les flics à ses trousses, je pouvais me faire arrêter pour le provoquer encore plus. Je continuais d'être arrogante et froide avec lui, il ne méritait que ça. " Je vois que tu es encore entier, que tu marches et aucune cicatrice visible, donc la souffrance était faible face à ce qu'il aurait pu te faire. " C'était rare que certains s'en sortent encore entier quand mon père voulait tuer quelqu'un. Le plus souvent ils finissaient plusieurs mois à l'hôpital ou mort. Je faisais les cent pas dans la pièce énervée contre lui. " Cela ne te regarde pas... Mais vivre avec toi... Je ne suis pas idiote, je n'ai jamais rien été pour toi juste un petit jouet. " Dire ses mots me faisais du mal au fond , car c'est vrai, j'étais son petit jouet en fait, il ne m'avait jamais aimé. Même si au fond une petite part de moi espérer qu'il m'aurait aimé, mais vu comment il réagissait, je rêvais . Je croisais les bras en le regardant énervé. " Tu m'as emmené ici pour que personne ne nous voit non? Alors aller ailleurs pourquoi? " Bon je sais que je voulais des réponses , mais je savais que j'allais avoir mal et je n'avais pas besoin de ça en ce moment. Je n'avais vraiment pas besoin de le voir. Je ressentais beaucoup trop de choses en moi, j'étais perdu, en colère, mon coeur me disais qu'il l'aimait encore et surtout j'étais fatigué ce qui n'était pas bon pour moi.







© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 09/10/2017
›› Love letters written : 72
›› It's crazy, I look like : Nathaniel Buzolic
MessageSujet: Re: Je te hais mais je t'aime ( Dean) Lun 4 Déc - 3:02


◘Masha & Dean ''◘[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je te hais, mais je t'aime

C'était complètement ridicule la situation dans laquelle je me trouvais. Je m'en doutais bien que ça l'arriverais un jour. Je l'avais pensé qu'un jour le karma s'occuperait de moi. Je n'aurais tout de même pas cru qu'il le ferait aussi bien. Avoir brisé le coeur d'une fille comme Masha, ce n'était pas vraiment une bonne idée. Vraiment pas. J'ignorais vraiment jusqu'où elle irait pour me faire du mal. Si elle irait aussi loin que je l'est été.. Ouais, j'étais foutu. Elle pouvait faire ressortir mes mensonges à tout le monde, à ma famille, à Roxanne. Tout le monde saurait des choses horrible que j'ai pu faire, non seulement à Masha, mais à bien d'autres personnes aussi. Heureusement que je ne m'étais jamais complètement ouvert à Masha, elle ignore complètement ce que j'ai fais avant de la rencontrer. Parce que oui, pour monter jusqu'au Ivankov j'ai du faire pas mal de chemin, et ce n'était pas un chemin toujours rose. Loin de là. J'ai fait des choses qui me hanteront probablement le reste de ma vie. Ouais... le travail prend beaucoup trop de place dans ma vie. J'étais prêt à tout pour faire tomber la mafia russe. J'étais prêt à mourir pour arriver à mes fins. Parfois, je me dis même que ça l'aurait été plus simple si ça l'aurait terminé ainsi, mais en même temps, je serais mort pour rien, ou presque. « Ça t'aurais vraiment plu qu'il me tue ? J'crois pas... Tu vaux mieux que ça » finis-je pas lui dire alors qu'elle trouvait que son père m'avait "manqué" si on peut dire ça ainsi. Enfin, moi je trouvais pas vraiment qu'il m'avait manqué. Il m'avait fait terriblement souffrir, et je dois avouer que j'avais même pensée que j'allais mourir ce soir là, mais je m'en étais quand même bien sortie malgré tout. Je n'avais eu que des blessures mineurs, ou plutôt rien de grave. J'avais quand même quelques côtes de fracturés et j'avais été défiguré quelques jours. Mais voilà, physiquement ça ne paraissait plus ou presque. Il ne restait que cette énorme ecchymose sur mes côtes, mais sinon, ça va.  Masha poursuivit en disant qu'elle n'avait été rien d'autre qu'un jouet pour moi et je n'ai tout simplement rien pu répondre à cela. C'était un peu vrai et faux en même temps. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle n'avait été qu'un jouet. J'avais quand même appris à l'apprécier, à l'aimer même dans un certain sens, mais je n'étais pas amoureux d'elle comme je le lui avais dit. J'ai donc préféré ne rien dire, parce que... ça ne servait à rien tout simplement. Je ne voulais pas la blesser d'avantage. « J'en sais rien... J'vois pas ce qu'il y a de plus à dire... » Elle voulait des réponses... des réponses à quoi ? Qu'est-ce qu'il y avait vraiment de plus à dire à part ce qu'elle savait déjà ? J'étais un flic envoyé pour infiltrer la mafia. Je lui avais mentis sur tout, sur qui j'étais, sur mes sentiments. Qu'avait-il vraiment à ajouter ? Vraiment, je ne voyais pas.
©️ 2981 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 26/11/2017
›› Love letters written : 163
›› It's crazy, I look like : Jana Kramer
MessageSujet: Re: Je te hais mais je t'aime ( Dean) Mer 6 Déc - 19:25


Je te hais mais je t'aime.
# Masha & Dean


En voulant fuir la Russie, je voulais trouver la paix, le calme et surtout essayer de retrouver une vie normale ce qui n'était pas facile, surtout quand tous les jours je voyais mon ventre grossir qui me rappelait à chaque fois que Dean c'était bien moquer de moi. Et là me retrouver en face de lui, c'était le choc pour moi, je ne voulais surtout pas le voir, il m'avait fait tellement de mal. Donc non je ne voulais surtout pas me retrouver face à lui, au contraire je voulais essayer de faire ma vie sans lui-même si c'est vrai que c'était vraiment dur sans lui. J'avais pris l'habitude de le voir tous les jours, de me sentir protéger en sa compagnie et surtout j'avais retrouvé l'espoir de pouvoir avoir enfin une vie à côté de la mafia, mais encore une fois je m'étais bien montré. Et là il était en face de moi , là bien en chaire et en os et j'étais tellement en colère contre lui, je l'avais giflé et maintenant on était en tête à tête dans cette pièce, rien que tous les deux. Avant ça se serait passé autrement, mais là c'était autrement, je restais le plus loin possible de lui. Je lui en voulais tellement d'être partis comme ça, donc je restais assez loin pour essayer de contenir la colère en moi. Bon je m'étais joué un peu de lui aussi, surtout sur le fait qu'à tout moment mon père pouvait débarquer car même si c'est vrai qu'il s'en était sortis, mon père voulait sa tête, ce qui était un peu normal, à cause de lui des hommes étaient mort et surtout il avait réussi à obtenir des informations sur toute la mafia, à cause de lui il avait fallu changer plusieurs plans, enfin c'était mon père qui s'en était chargé et moi je ne voulais surtout rien à voir avec ça. Je croisais les bras en le regardant avec toujours ce regard rempli de haine. " Dit toi que dès qu'ils sont partis à ta recherche je m'en suis voulu. Mais ce n'est rien ce que tu as eu par rapport au mal que tu m'as fait... J'ai été naïve et ça n'arrivera plus. " Non il était juste hors de question que je retombe dans les bras de qui ce soit, et encore moins d'offrir mon coeur. Cela fait beaucoup trop de mal et je n'étais pas prête, déjà que j'étais totalement perdue. Donc c'est vrai, dès que j'avais su que mon père allait le tuer je m'en étais voulu. Moi j'aurais été capable de mourir pour Dean, enfin pour le Jacob, cet homme dont j'étais tombée amoureuse. Mais pour lui je n'étais qu'un jouet et rien que d'y penser me faisait du mal et je faisais tout pour ne pas le montrer. Je ne savais pas du tout ce qu'il y avait à rajouter et lui non plus. Donc à quoi bon resté ici, de toute façon je lui en voulais de trop. Je préférais resté loin de lui, je voulais vivre en l'oubliant mais maintenant savoir qu'il était dans la même ville que moi était encore plus dur. Je fouillais dans mon sac et j'attrapais l'échographie de notre enfant, je me rapprochais de lui en la déposant dans sa main. " Tu vois moi je serais franche avec toi. Je te présente notre enfant... Je suis enceinte..." Je reculais en le laissant encaisser. Au moins c'était dit et c'était vraiment dur. Je ne voulais pas de lui dans ma vie, je ne lui faisais plus confiance.







© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 09/10/2017
›› Love letters written : 72
›› It's crazy, I look like : Nathaniel Buzolic
MessageSujet: Re: Je te hais mais je t'aime ( Dean) Sam 9 Déc - 2:13


◘Masha & Dean ''◘[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je te hais, mais je t'aime

Masha était très en colère contre moi et elle me le faisait bien comprendre. Elle m'en voulait de lui avoir mentis. Elle alla même jusqu'à dire que ce n'était rien ce que son père m'avait fait à comparer la souffrance que je lui avais causé. Je dois dire que je trouvais ça un peu extrême sur le coup. En même temps, peut-être qu'elle avait raison. Parce que moi, dans quelques jours ou quelques semaines, je me serais remis de mes blessures physique, alors qu'elle, probablement que ça lui prendra plus de temps pour réparer son coeur brisé. Ça ne m'était jamais arrivé encore de vivre une peine d'amour, mais j'avais eu des amis qui en avait vécu et j'avais vu que ce n'était pas facile. Parfois, il en a qui mette des années à s'en remettre. Enfin, je crois quand même pas avoir été si extraordinaire dans la vie de Masha pour qu'elle pleure ma perte pendant des années. Malgré qu'on est quand même vécu une relation un peu intense, on est quand même resté ensemble seulement deux ans. Ce n'est pas si long. On avait pas vraiment de projet d'avenir encore ou plutôt j'évitais la conversation parce que je savais qu'on en avait pas d'avenir. « Je sais que ça ne change rien, mais je suis désolé de t'avoir fait du mal. Vraiment.. » Elle n'en avait probablement rien à foutre de mes excuses, mais je le pensais réellement. Je n'avais jamais voulu lui faire de mal. Je m'étais servis d'elle pour rentrer chez moi plus rapidement. Six ans loin de la maison, de mes frères, de Roxanne, c'était long très long. Alors j'avais finis par jouer avec les sentiments d'une fille. Je peux pas vraiment dire que j'étais fier de celle-là. Je suis parfois un peu trop intense dans mon travail. Masha en était la preuve. Bref, si je croyais être au bout de ma surprise en la retrouvant ici à LA, j'étais loin du compte. Masha s'était approcher de moi, posant une petite photo au creu de ma main. Une échographie avec son nom dessus, avec.... notre bébé dessus. « Qu...quoi? Comment ça enceinte ? » bégaillais-je. Non non non. Elle ne pouvait pas être enceinte. J'ai toujours pris extrêmement mes précautions pour que ce genre de chose n'arrive pas. Enfin c'est vrai que parfois, il était tard, on avait bu un peu et parfois.. ça pouvait simplement plus attendre. Si pour ma part, il n'avait jamais eu vraiment de vrai sentiment profond, le désir lui il était bien là. J'veux dire Masha est très belle. Je suis pas aveugle et ouais, parfois, même si on avait rien pour se protéger, ça ne pouvait pas attendre. Peut-être que je n'avais pas été aussi prudent que je l'aurais cru. Enfin clairement pas si elle se trouvait là devant moi portant notre enfant. « Pourquoi est-ce que tu m'as rien dit avant ? » ajoutais-je en me prenant la tête complètement dépassé par la situation. Ce bébé sur cette photo n'avait clairement pas que cinq-six semaines. Non, on le voyait très bien. Je n'y connaissais rien en échographie ou en grossesse, mais cette grossesse était clairement bien avancé. Pourquoi est-ce qu'elle ne m'avait rien dit ? Probablement parce qu'elle savait très bien que je ne voulais pas d'enfant. Elle m'avait jouer dans le dos. C'était comme ça que je voyais la situation. Merde ! Roxanne n'allait pas me la pardonner celle-là ! Dire que ça commençait a aller bien entre nous deux...enfin pas trop mal du moins.
©️ 2981 0
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 26/11/2017
›› Love letters written : 163
›› It's crazy, I look like : Jana Kramer
MessageSujet: Re: Je te hais mais je t'aime ( Dean) Sam 9 Déc - 7:40


Je te hais mais je t'aime.
# Masha & Dean




Bon c'est vrai que quand j'étais enceinte je pouvais dire des mots qui dépassaient ma pensée. Car même si je lui en voulais beaucoup, je me souviens très bien du jour où j'ai dit à mon père que c'était un flic, je me souviens encore du regard de mon père en colère contre Dean et qui me faisait bien comprendre qu'il allait le tuer. Sur le moment je n'ai rien dit, pas bouger encore sous le choc de ce que j'avais découvert, c'est juste quand je me retrouvais toute seule que j'avais réalisé l'impact de mon geste. Dean était encore en vie et j'en étais heureuse, il avait l'air d'aller bien et c'était ce que je souhaitais, car oui même si cela me faisait mal d'y penser, je tenais encore à lui. Et cela me mettait tellement en colère à ressentir encore quelque chose pour lui. Mais je n'allais pas le lui montrer, ce serait trop beau. Non je préférais reprendre mon mauvais caractère de fille froide, je ne voulais plus rien lui montrer, ni mon amour pour lui, ni mes faiblesses. Il avait trop joué avec lui. Je croisais les bras en continuant de lui envoyer un regard noir alors que je l'entendais s'excuser, des excuses que je n'acceptais pas du tout car pour moi je me disaient qu'il n'avait pas besoin de me séduire pour se rapprocher de mon père. Mon père avait confiance en lui donc pourquoi se rapprocher de moi, c'est ça que je ne comprenais pas. "Tu n'étais pas obligé de te rapprocher de moi pour te rapprocher de mon père. Il avait déjà confiance en toi, donc pourquoi avoir eu cette relation avec moi pendant deux ans, tu t'ennuyais c'est ça? Tu voulais rajouter un peu plus de piment dans ton infiltration?"Je soupirais, pourquoi est-ce que je restais ici, ça me faisait plus de mal qu'autre chose de le voir. Je ne voulais pas lui dire que j'étais enceinte, mais il était dans la même ville que moi, je ne pourrais pas le cacher bien longtemps, et là c'était peut-être parce qu'il était encore sous le choc qu'il n'avait pas vu mon ventre. Donc je prenais mon courage à deux mains pour le lui annoncer et je lisais tout de suite la surprise sur son visage." Normalement quand une femme a un bébé dans son ventre c'est qu'elle est enceinte. Tu veux que je te fasse un cours?" Bon oui je le prenais de haut, mais je ne voulais pas être douce avec lui, ça c'était fini. Moi non plus je n'avais pas prévu d'être enceinte, mais voilà c'est arrivé et je en pouvais pas revenir en arrière. C'est vrai qu'on faisait souvent attention pendant ses deux ans, mais je sais très bien qu'à plusieurs reprises on avait pris des risques quand on ne se protégeait pas. Mais voilà quand ça devait arriver, eh bien ça arrivait. Et maintenant la surprise était dans mon ventre. Comme quoi le destin était parfois un peu trop comique à mon goût. Je restais contre le mur à le regarder alors que je comprenais très bien sa question et ça m'énervait encore plus. Qu'il n'aille pas croire que je l'avais fait exprès sinon ça allait me faire exploser de colère. "Tout simplement parce que je n'étais pas au courant. Entre-temps j'ai découvert que tu n'étais qu'un pourri de flic et c'est seulement après quand j'ai fini à l'hôpital qu'on m'a annoncé la nouvelle. Donc désolé je n'avais pas ton adresse, tu étais déjà loin." J'en avais marre, j'avais besoin de sortir, je ne me sentais pas très bien, cette colère en moi et surtout cette fatigue n'aidait pas à aller mieux. Et il ne fallait pas longtemps pour que j'ai un vertige, je venais m'asseoir en prenant ma tête dans mes mains. Je savais que ça allait passer, je devais juste faire redescendre la tension qui était en moi, mais comment faire quand je me retrouvais face à Dean.









© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: Je te hais mais je t'aime ( Dean)

Revenir en haut Aller en bas

Je te hais mais je t'aime ( Dean)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum :: chateau marmont
-