Partagez|

AYLEWARD | Voici ton père, pardon ton frère ... merde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 189
›› It's crazy, I look like : k. bell
MessageSujet: AYLEWARD | Voici ton père, pardon ton frère ... merde. Dim 26 Nov - 16:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voici ton père, pardon ton frère ... merde.  
Nyx & Kenzo & May.
LUCKYRED
Ça fait quelques semaines maintenant que Kenzo avait frappé à ma porte. Venant briser bien des choses dans ma vie. James, c’est son mère, mon mari et le père adoptif de Nyx donc son grand-père. Kenzo mon première amour, le premier à m’avoir brisé le cœur, le père de ma fille Nyx et le fils de mon mari ? Sinon, je crois qu’il y a un gros problème dans ma vie actuellement, pas vrai ? Enfin, je suis la seule à savoir que ma fille est celle de Kenzo. Ça je ne risque pas de le dire. Faut dire que la situation est déjà très étrange pour le coup. Kenzo m’a envoyé un message. Il arrive à la maison avec sa valise. Voilà ce qu’il m’a dit. Comment ça sa valise ? Je n’ai pas arrêté de cogiter depuis que j’ai lu ce message, je lui ai demandé ce que ça voulait dire, il m’a juste envoyé un clin d’œil. Je tente de me concentrer sur mon boulot quand j’entends sonner à la porte. Je sursaute en premier lieu avant de me dépêcher d’aller ouvrir la porte. Pitié faites que ce soit Kenzo et non Nyx qui rentre déjà, j’aurais bien trop peur qu’ils se croisent. J’ouvre la porte et bingo : Kenzo. Je l’observe un instant. « Pourquoi tu es là ? » Que je demande en premier lieu, alors que je ne le laisse même pas rentrer chez moi. Je glisse ma main dans mes cheveux, très vite, je finis par sentir le regard d’une des voisines d’en face, alors je décide de le faire rentrer à l’intérieur et je peux remarquer qu’il n’a pas de valiser, mais un gros sac, qui me fait froncer les sourcils. Ça me fait quelque chose de le voir, mais est-ce du dégout de savoir qu’il est le fils de mon mari, celui qui m’a fait vivre mes premières fois ? Je n’en sais rien, mais je me sens coupable, mais je n’en savais rien. Je ne savais rien de tout cela. « Tu me veux quoi au juste ? » Que je demande sèchement une fois la porte refermée.
On est encore devant la porte à parler quand cette dernière s’ouvre sur Nyx. Il est quelle heure ? « Nyx tu es déjà de retour ? » Je finis par voir l’heure, je n’ai même pas capté qu’il était quinze heures passé. Je commence à perdre mes moyens. Je regarde Nyx, puis Kenzo. Je me sens mal, je ne sais pas quoi faire, quoi dire. Alors, je reste silencieuse, le regard béant dans le vide. Je suis juste dépourvue de parole, de courage à ce moment précis. Mais, je sens leur regard, je me demande si ils sont gênés ou non. « Euh, chérie je te présente … le fils de James, Kenzo … » et je suis présentée ma fille, notre fille comment ? « Et voici ma fille, enfin notre fille à ton père et moi Kenzo… » La phrase a du mal à passer, faut dire que toute cette histoire sonne complétement faux. C’est une vieille blague ou alors un cauchemar complétement chelou. Je ne saurais choisir ce que c’est pour le coup. « Il allait partir de toute façon ! » Ce n’est pas le cas, mais tant pis. Je n’ai pas envie de l’avoir sous le même toit que ma fille. Merde c’est aussi sa fille, mais j’ai pas envie de lui dire, c’est lui qui m’a abandonné et non le contraire.
  
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 201
›› It's crazy, I look like : Richard Madden
MessageSujet: Re: AYLEWARD | Voici ton père, pardon ton frère ... merde. Dim 26 Nov - 21:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voici ton père, pardon ton frère ... merde.  
Nyx & Kenzo & May.
LUCKYRED
De nouveau face à chez son père, les choses sont toutes autres. Il n’est pas là pour rencontrer sa belle-mère, il est là pour vivre dans le coin quelque temps alors qu’il sait que son ex et l’épouse de son père. Il ne s’est toujours pas fait à l’idée. Il n’a même pas osé calculer leurs différences d’âges. Qu’importe, son ex et l’homme qui l’a abandonné… forcément ça ne lui fait pas plaisir à savoir. En tout cas il ne va pas la laisser lui dire non. Ce n’est pas parce qu’ils se connaissent plus que bien que ça va effacer le fait que c’est chez son père ici. Bon ok, il a aussi envie de faire chier en venant ici mais ce n’est qu’un détail. « Je viens vivre chez mon père le temps de trouver une solution » C’est ce qu’il comptait faire au départ. Il aurait même débarqué plus tôt s’il ne s’agissait pas de son premier amour. Mais bon, aujourd’hui les choses ont changé, il a pris cette décision et il est assez têtu dans son genre. « J’peux pas rester à l’hôtel indéfiniment, j’fais partie des pauvres on me l’a suffisamment fait comprendre comme ça tout au long de ma vie ! » Il fait référence à son père qui l’a abandonné car sa relation avec sa mère était une honte aux yeux des parents de James, mais aussi du père de May qui n’a jamais voulu de lui pour sa fille, les forçant à rester éloignés l’un de l’autre. Aujourd’hui il a ses propres moyens, il s’en sort pas mal mais pas de là à pouvoir se payer l’hôtel tous les soirs, plus le restaurant souvent car il n’a pas de quoi faire à manger dans sa chambre. Prendre un appartement ? Il ne pense pas rester assez longtemps pour que ça vaille le coup et ça lui ferait perdre son temps.
Enfin ils n’ont pas eu beaucoup de temps pour parler alors qu’une jeune femme fit interruption dans la maison, ce qui le laissa sur les fesses. Elle a beau être rousse, elle ressemble tellement à May que ça lui fait bizarre, sans doute est-ce pour cela qu’il a ouvert la bouche aussi grand en la voyant avant que May finisse par faire les présentations. En d’autre terme elle est donc sa sœur ? Lui qui a grandi seulement avec une mère, ça fait beaucoup de chamboulement d’un coup. Il se rendit compte qu’il ne sait pas son nom, trop surpris quand elle est arrivé pour capter le nom que la blonde bien de dire. Il ne va tout de même pas passer par la blonde pour le savoir ça serait ridicule. « Salut comment tu t’appelles ? » Demande-t-il dans une grande respiration. Il pensait tellement qu’elle serait plus petite, cinq, peut-être sept quand elle lui a dit avoir une fille. Il était loin de s’imaginer qu’elle avait une ado. Et dire que s’ils seraient ensemble ils pourraient avoir une fille de cet âge-là. Bien entendu il ne se pose même pas la question sur une possible paternité pour le moment. Alors qu’il entend son ex dire qu’il va partir, il la regarde et avec un petit sourire narquois, il finit par dire en regardant l’adolescente. « Ca serait stupide que je parte maintenant alors que je viens à peine de rencontrer ma sœur » Il est vrai qu’il s’est toujours demandé s’il avait des frères et sœurs, si James les avait abandonné eux aussi ou si c’était lui seul ? Enfin maintenant il le sait, mais c’est une sensation bien qu’étrange.

  
Revenir en haut Aller en bas
❉ love is such  a fantasy
avatar
love is such a fantasy

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/10/2017
›› Love letters written : 223
›› It's crazy, I look like : Bella Thorne
MessageSujet: Re: AYLEWARD | Voici ton père, pardon ton frère ... merde. Lun 27 Nov - 11:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voici ton père, pardon ton frère ... merde.  
Nyx & Kenzo & May.
LUCKYRED
15H. Fin des cours. Un soulagement pour tous les adolescents que nous sommes, déjà depuis trop longtemps enfermés dans l'enceinte de notre merveilleux établissement scolaire. Vous sentez l'ironie de la chose ? Ouais. Je ramasse donc en vitesse mes affaires éparpillaient sur mon bureau et je dis hasta la vista aux cours pour la journée. Mon sac sur le dos, je rentre chez moi, écouteur dans les oreilles et pianottant sur mon téléphone, notamment pour répondre ou envoyer des textos à mes amis que je viens à peine de quitter. Cela a été une bonne journée. Depuis la discussion à coeur ouvert quej'ai eu avec ma mère, les choses semblent s'être ... apaisées entre nous et je dois être honnête, c'est plutôt cool. Bien sûr, parfois, cela pète encore, c'est plus marrant comme ça, mais cela ne dur jamais longtemps. James me manque. Tout les jours et j'ai une trouille incroyable qu'il ne s'en sorte pas. C'est mon père, le seul que j'ai connu et je veux encore partagée tout un tas de chose avec lui. Mais je sais que tout façon, je peux rien faire pour lui venir en aide. Je ne suis pas médecin. Il n'y a rien d'autre a faire qu'attendre. Attendre que les choses évoluent dans le bon ou le mauvais sens et ma mère et moi commenons a y être préparer. Enfin si l'on peut l'être un jour. Je m'arrête à l'arret de bus et attend que celui-ci arrive. J'ai vraiment envie d'avoir seize ans. Pour avoir une voiture et dire adieu aux transports en commum.

Quelques minutes plus tard, j'arrive à destination. Je me lève et je sors du bus en saluant le chauffeur que je connaisn bien. Mes écouteurs toujours en place, je fais le petit trajet qui me reste à faire pour arriver chez moi en chantonnant. J'aime ça. On dit bien que la musique adoucit les moeurs non ? Je fais encore quelques pas et me voilà presque devant la maison. Je range mes écouteurs dans mon sac et je sors mes clefs. Je monte les petites marches et ouvre la porte. J'entre dans la maison et je suis surprise de trouver ma mère discutant avec un homme que je n'avais jamais vu. « Nyx tu es déjà de retour ? » Me demande t-elle, semblant surprise de me voir. " Bah oui, je vais pas faire des heures supplémentaire maman ! Moi aussi je suis contente de te voir maman. " Je ris en rangeant mes clefs dans mon sac. Mon regard passe de ma mère à l"homme qui lui aussi m'observe, la bouche un peu ouverte, semblant voir un fantôme. Peut-être étais-ce un vieille ami de ma mère ? Il parrait que je lui ressemble beaucoup au même âge. Je glisse une main dans mes cheveux. La situation semble vraiment bizarre et le silence de ma mère encore plus. « Euh, chérie je te présente … le fils de James, Kenzo … » Dit enfin ma mère en commençant par faire les présentations. J'écarquille les yeux, surprise. Je me disais bien que certains des traits de l'homme me paraissaient familiers. « Et voici ma fille, enfin notre fille à ton père et moi Kenzo… » Ajoute t-elle pour finir. L'homme se tourne alors vers moi. Je lui fais un petit geste de la main « Salut comment tu t’appelles ? » Me demande t-il alors. Je dépose mon sac lourd sur le sol et fixe mes yeux dans les siens. Un sourire s'affiche sur mes lèvres même si cette histoire est complètement dingue. Le fils de James ? C'est donc mon demi-frêre ! Bah dis donc ... " Salut ... Je m'appelle Nyx. Enchantée Kenzo. " Lui dis-je, ravalant le flot de question qui me trotte dans la tête. Pourquoi je ne l'ai jamais vu avant ? Pourquoi ne vivait t-il pas avec nous ? Et pleins d'autre encore. J'avais seulement le sentiment que ce n'était pas le bon moment pour les posées. « Il allait partir de toute façon ! » Je regarde ma mère, fronçant les sourcils. Elle me présente mon frère, ou tout comme, et elle le vire ? C'est du moins l'impression que cela donne. « Ca serait stupide que je parte maintenant alors que je viens à peine de rencontrer ma sœur. » Dit Kenzo et je souris regardant ma mère en hochant la tête. " Il faut que tu restes oui ! Je suis sûr qu'on a pleins de chose à apprendre les uns sur les autres. "  Lançais-je avant de reprendre mon sac à dos sur le sol. " Bon, je vais ranger ça et je reviens ! " Je glisse mon sac sur mon épaule et je monte le déposer sur mon lit dans ma chambre. J'enlève mes chaussures et les ranges. Sur mon bureau, j'attrape un élastique et m'attache les cheveux en une queue de cheval haute. Je redescends alors et les trouve toujours au même endroit. Je les rejoins donc et je m'approche de Kenzo. " Au faite, je suis désolée pour ton père ... J'espère vraiment qu'il s'en sortira. Il me manque beaucoup. " Soufflais-je avant de baisser la tête, soudain rattraper par ma tristesse. J'imagine que leur relation n'a rien à voir avec celle que j'entretiens avec James mais quand même, il reste son père et le savoir aussi mal doit être difficile. J'allais ensuite dans la cuisine pour me servir à boire et prendre un truc à manger.
  


nyx : [color=#cc00ff]
may : [color=#99cccc]
kenzo : [color=#666633]
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 01/02/2016
›› Love letters written : 189
›› It's crazy, I look like : k. bell
MessageSujet: Re: AYLEWARD | Voici ton père, pardon ton frère ... merde. Mar 28 Nov - 17:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voici ton père, pardon ton frère ... merde.  
Nyx & Kenzo & May.
LUCKYRED
Me retrouver encore devant Kenzo, ne me réjouis clairement pas, je ne comprends même pas ce qu’il fait ici, mais je vais sans doute le savoir très vite. « Euh, non … j’ai mon mot à dire où tu crois que tu peux venir comme ça ? » Que je lui demande. « Je suis chez moi autant que ton père, ce n’est pas sa maison, mais la nôtre. » Je finis par lui dire. Il est hors de question qu’il reste ici, ce n’est même pas la peine de tenter de marchander ou autre connerie du style. Pour moi, c’est juste impossible, je ne vais pas accepter de vivre avec lui le temps que James se réveille, c’est suffisamment dur. Puis ça remarque me gonfle d’avance, je pense qu’il peut suffisamment le capter au vu de ma réaction qui fût de lever les yeux au ciel et de souffler. Je ne comprends vraiment pas ce qu’il a vécu pour être aussi con, mais s’il veut l’être, je peux moi aussi être conne avec un grand plaisir. « Je vais te payer ton hôtel, mais hors de question que tu restes ici ! » Mon regard est froid, mon visage est détaché, sans émotion. Après tout, il me donne juste envie de fuir, comme lui l’avait fait. « Maintenant que la question de l’hôtel est réglé tu peux partir, non ? » Puis une question vient à me brûler les lèvres, pourquoi ? Aucune idée du pourquoi, mais tant pis. « Tu comptais faire quoi de ton père s’il n’était pas marié ou autre, pourquoi être venu finalement toi qui t’en fichés de lui ? » Demandais-je crument. Enfin, je veux juste une réponse et éviter d’épiloguer, j’ai trop peur que Nyx n’arrive ou autre personne importante. Fut un temps qu’il était important, mais là ce n’est plus le cas, depuis qu’il m’a brisé le cœur. Il m’a brisé et il ne s’est pas excusé, mais pourquoi le ferait-il ? Il est ignoble.

Le pire arriva avec l’arrivée de Nyx. Forcément c’était moi qui passais pour une mauvaise mère, vu que Nyx ne me loupa pas en me faisant remarquer que je n’avais pas l’air heureuse qu’elle soit là. Ce n’était pas ça. Mais là c’était trop pour que mes nerfs ne supportent cette situation. Lui s’en donner à cœur joie, pourquoi ? Je n’en savais rien et Nyx était juste elle-même une adolescente. « Nyx … tu sais bien que je suis heureuse de te voir et encore plus avec ce qui se passe … mais là c’est juste que je n’ai pas vu le temps passé.. » avouais-je. Non, car mon esprit est juste trop prit par James, par Kenzo et par le fait qu’il soit le père de l’enfant que son père a adopté. Je suis stressée, je crois que je ne suis pas loin de faire une syncope. C’est horrible, mais je dois tenir, encore et encore pour ma fille et elle est sans doute ma plus grande qualité dans ce monde. Les deux se présentent à nouveau … sans doute qu’ils étaient trop occupé à se joncher du regard pour m’écouter. Puis la suite ne me plaît pas du tout. Je n’aime pas ça même. Comment le pourrais-je. Je n’ai jamais menti, juste que recontacter l’homme qui m’avait abandonné avait été impossible. J’avais tout quitté pour lui, le confort d’une famille, des parents, de l’argent, mais pour moi c’était lui à tous les coups, sauf que lui n’était jamais venu, m’abandonnant avec une grossesse qui fût ma plus grande joie et surtout ma plus grande force. « Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée … vraiment ! » Avouais-je. Nyx va me haïr, mais lui s’en fiche, ça doit le régaler. Ça me fait mal, ça me tue et je ne sais même pas comment expliquer cela. Je regarde Nyx qui parle de James. Je viens embrasser sa tempe « Tu verras il ira bien et il rentrera à la maison, ma puce ! » Je souris et je sens les larmes me prendre au dépourvu… il est rare que Nyx me parle de James, c’est dur de lui en parler. Et là, l’entendre le faire me fait mal, me rappelle à quel point il me manque et d’un côté Kenzo qui est là, le père de Nyx. Je me sens comme la pire des mères, c’est une sensation tellement désagréable.

  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: AYLEWARD | Voici ton père, pardon ton frère ... merde.

Revenir en haut Aller en bas

AYLEWARD | Voici ton père, pardon ton frère ... merde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum :: nothing like home
-