Partagez|

Dear karma i have a list of people you missed (Emma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/11/2017
›› Love letters written : 204
›› It's crazy, I look like : Shay Caliente Mitchell
MessageSujet: Dear karma i have a list of people you missed (Emma) Ven 24 Nov - 15:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Every action has equal and opposite reaction. This is law of the universe and spares none. Wrong done and injustice inflicted is paid back in the same coin. No one has escaped justice of the universe. It is only a matter of time.


Fallone avait passé une partie de sa matinée à l’Église. On aurait pu croire qu’elle était venu confesser ses multiples péchés et pas des moindre. Il lui aurait fallu monopoliser le seigneur pour la soirée. Elle s’était résignée à une vie de débauche, s’abandonnant à la luxure, la paresse et la gourmandise. Depuis qu’elle était riche, elle ne faisait plus rien pour les nécessiteux. Elle tweetait quelques prêche pour se donner bonne conscience, pleurait les conditions de vie de ses frères mexicains sur les plateaux TV et parfois lorsqu’il fallait être généreux elle signait quelques chèques pour des associations qu’elle ne connaissait même pas. Pour le reste, Fallone n’était centré que sur sa petite personne et n’hésitait pas à tacler celles et ceux qui tentaient de la faire tomber de son trône. Elle se moquait du fait de briser un couple ou lancer des rumeurs sur ses ennemis. Elle était constamment au centre de toutes les attentions et elle écrasait sur son passage ceux qui ne s’alignaient pas à ses convictions. Sa venue à l’église n’avait rien de religieux. D’ailleurs, elle n’avait pas jugé bons de se couvrir devant le tout puissant. Elle avait débarqué dans les lieux saint vécu d’un imperméable et de louboutin. Ses talons claqués contre le parquet au point de réussir à détourner le regard du prêtre de Jésus. Sa mère était venue à sa rencontre, honteuse du comportement de sa fille. Elle avait beau l’aimé de tout son coeur, parfois elle se demandait ce qui clochait dans son éducation. Fallone avait essayé de la convaincre de partir ensemble au Mexique et d’en faire une mini-télé réalité alors qu’elle avait été contacter par une chaine de télévision sur le câble pour y être la star. Bien évidemment la proposition était alléchante mais fallait-il réussir à faire entendre raison à la principale concernée. Et bien évidemment, elle refusa. J’avais beau lui promettre monts et merveilles c’était niet. Déçue, j’avais rejoins la sortie cherchant desespérement un taxi pour pouvoir me rendre rapidement au Club Strip me consolant entre verre de whisky et danseuses dénudées. Alors que je presse le pas pour rejoindre une rue plus animée, mon regard se pose sur une jeune femme. A sa vue, j’ai un gout amer en bouche, un petit flash back d’une soirée trop arrosée passé ensemble. «Hey! » criais-je pour essayer d’attirer l’attention bien qu’elle était un peu trop loin pour m’entendre. Je traverse la rue et me dirige vers elle. Fichu Karma pour elle, elle est mal tombé si elle pensait me dépouiller aussi facilement. Je pourrais avoir peur, après tout, de nous deux c’est moi l’intrus dans ce quartier malfamé. Pourtant, j’y ai grandi et je ne connais que très bien les codes de la rues. «  Je te parle! » l’accostais-je violemment, je n’avais pas envie d’y aller par quatre chemins. Si ce n’était qu’une histoire d’argent, soit. Mais elle avait pris le collier que je portais autour de mon coup et qui avait appartenu à ma grand mère. Et pour coup, je tenais à le récupérer : «  Mon collier, il est ou? tu en as fait quoi? » demandais-je sans vraiment me re-présenter au cas où elle ne se souviendrait plus de moi. Ce n’était peut être pas la meilleur manière de l’apostrophé mais je ne comptais pas laisser partir cette petite voleuse.

Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/11/2017
›› Love letters written : 43
›› It's crazy, I look like : Laura Prepon
MessageSujet: Re: Dear karma i have a list of people you missed (Emma) Dim 17 Déc - 16:47


Dear karma i have a list of people you missed
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fallone Salazar & Emma Stevenson

« Mais Emm-...» Je le coupais, l'air renfrogné, la mine agacée, m'adressant une dernière fois à cet abruti qui me faisait face, afin qu'il comprenne bien sa situation. Qui entre nous, était franchement merdique. « Écoute Karl', on avait un accord. Si tu voulais qu'on oublie la fois où t'as merdé, tu devais me filer 25% de ta vente. Que tes clients t'aient lâchés, c'est pas mon problème. Démerde-toi, je veux ce que tu me dois d'ici 2 jours, sinon j'te jure que ce n'est pas que des clients que tu vas perdre.» Sur ces paroles de bon augure, j'avais faussé compagnie à cet énergumène ambulante. Sérieusement... Même pas foutu d'écouler un misérable stock. Qu'est-ce que la rudesse de la Russie pouvait me manquer, lorsque j'avais à faire à de pareils plaisantins.

Sur ce petit rappel des bases, j'avais quitté, non sans que l'agacement ne m'étreigne, l'hôtel dans lequel cet abruti m'avait donné rendez-vous, rejoignant aussi tôt une des rues principales du quartier de Downton. Je n'avais par ailleurs qu'une idée en tête : me barrer de ce quartier étouffant. Je ne l'aimais pas, allez savoir pourquoi. Il s'agissait pourtant d'un terrain de chasse de choix, pour l'escroc que j'étais, puisque bons nombres d'hommes et de femmes aux comptes en banque bien fournit s'y pavanaient.

Mains dans les poches, pas rapide, j'étais décidée à me sortir d'ici. Et j'aurais dû disparaître de ces quelques rues mondaines, sans accroc. J'aurais du. Seulement voilà, il semblait qu'aujourd'hui n'était pas ma journée. Hélée par une voix qui ne m'était pas inconnu, et que je n'aurais pas pensé entendre de nouveau un jour. Grossière erreur de ma part visiblement, nous étions à Los Angeles après tout... Grande ville qui n'empêchait cependant pas les retrouvailles inattendues. À mon plus grand damne. Faisant mine de ne pas avoir perçu cet appel, je continuais de tracer ma route comme si de rien n'était. Seulement... Ah seulement madame avait de la suite dans les idées, et voyant que je ne réagissais pas à son première appel, cette brune que je n'eus pas vraiment de mal à reconnaitre, se planta devant moi, visiblement décider à régler ses comptes. « Oh tiens, Falllone, quel plaisir de te revoir.» Je puais évidemment l'ironie, lui offrant par la même occasion un sourire purement cynique. Quoi ? Si j'aggravais mon cas ? Oh, possible, mais vu la situation... Je n'étais plus à ça prés. « Tu vas bien ? Moi en tout cas, c'est la grande forme !» Si j'étais mal placée pour lui faire un rappel sur les bonnes manières ? Inévitablement. Mais quitte à jouer la carte de la provocation, autant y aller jusqu'au bout, non ? « Ton collier ..? Oh, ah oui ! Le collier !» Repris-je, un air faussement étourdie dessinant mes traits. « Oh tu sais, c'est une longue histoire... Mais toujours est-il que je ne l'ai plus.» Bon, en sois l'histoire n'était pas si longue que ça, je m'étais contentée de le vendre à qui en offrait un bon prix. J'aurais pu faire ma mijaurée, m'excuser et me trouver je ne savais trop quelle excuse, cependant, je n'avais pas vraiment le cœur à pareille comédie. D'autant plus quelque chose me disait que cela n'aurait pas pris, avec Fallone.


17/12/17
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 06/11/2017
›› Love letters written : 204
›› It's crazy, I look like : Shay Caliente Mitchell
MessageSujet: Re: Dear karma i have a list of people you missed (Emma) Ven 29 Déc - 15:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Every action has equal and opposite reaction. This is law of the universe and spares none. Wrong done and injustice inflicted is paid back in the same coin. No one has escaped justice of the universe. It is only a matter of time.


Perchée sur mes talons, j’ai du mal à rattraper la jolie voleuse. Elle avait pressé le pas à peine l’avais-je accosté mais je ne me laissais pas abattre pour autant. Dans le quartier qui m’avait autrefois appartenu, je faisais tache. Je risquais à tout moment de me faire agresser et la valeur de ce que contenait mon sac et mon sac représentait pour tout compter presqu’un an de salaire pour certain. Pourtant je connaissais bien les lieux pour y avoir vécu une bonne partie de ma vie. Longtemps j’avais partagé un studio miteux avec ma mère. Les marginaux et les pauvres s’y retrouvaient pour se tenir chaud le soir. Nous étions bien loin du Triangle Platinium. Il fallait en permanence surveiller ses arrières. Ici, je n’étais plus chez moi. D’ailleurs, je n’y revenais que très rarement, lorsque le destin m’y obligeait. Essoufflée, j’avais enfin réussi à rattraper la brune. Je m’étais mise en travers son chemin, histoire de lui bloquer le chemin. Malgré son sarcasme, j’étais à la fois étonnée et flattée de voir qu’elle se rappeler de mon prénom. Néanmoins, je ne voulais pas entrer dans son petit jeu, après tout elle m’avait dépouillé, elle avait profité de mon ivresse pour se servir comme elle l’entendait. J’étais persuadée qu’il était encore temps de sauver mon collier. J’espérais pouvoir le récupérer et enterrer à jamais l’histoire. Pourtant tout avait si bien commençait entre nous. J’étais d’humeur à rencontrer une nouvelle personne. Elle avait accepté le verre que je lui offrais et nous avions discuté une bonne partie de la soirée avant de la finir à l’hôtel. Ce qui aurait dû être un bon moment s’était transformé en cauchemar lorsqu’au petit matin, je m’étais retrouvée sans aucune affaire. Elle avait pris téléphone, argent, bijoux et même ma nouvelle paire de chaussure y était passé. Ce n’était pas la première fois que ça m’arrivait mais je pensais qu’avec elle ça serait différent. Au lieu de ça, elle avait été la pire de tous en emportant avec elle mon collier. Bien que je n’avais pas connu ma grand-mère, c’était au fil du temps devenu un talisman, une protection, mon objet fétiche que je portais toujours autour du cou. Il m’avait porté bonheur au cours de ces vingts dernières années. Ma mère me l’avait offert à mes douze ans, à une période où nous n’avions rien à nous donner. Je l’avais chéri et voila qu’il m’avait été enlever. Je lâche un rire mauvais lorsqu’elle m’annonce la mauvaise nouvelle. J’avais espérer au plus profond de moi même qu’elle finirait par me le rendre, j’étais même prête à lui racheter à condition de le récupérer : « Tu rigoles, j’espère? » dis-je lorsqu’elle m’expliqua qu’elle ne l’avait plus. « Hijo de tu chingada madre!! » jurais-je en espagnol, à chaque fois que je m’énervais. A vrai dire, j’avais la larme à l’oeil à l’idée de mettre fait duper comme une débutante. «  J’en ai besoin, il faut que tu me le retrouves. » essayais-je de négocier dans un élan de désespoir, bien qu’au fond de moi j’étais plutôt apte à lui en coller une bien que je n’avais clairement pas à faire à une enfant de choeur. «  J’imagine que tu t’en moques, mais ce collier avait une valeur sentimentale. Je suis prête à t’en donner le double ou le triple tiens du prix auquel tu l’as vendu. » lui lançais-je finalement, consciente qu’après tout elle n’en avais que mon fric. En soit, il n’avait pas une grande valeur. Si d’apparence on pouvait penser qu’il s’agissait d’or, il suffisait de gratter les bords pour se rendre compte que ce n’était que du toc. Bien évidemment, lui faire confiance une seconde fois ferait de moi la personne la plus bête, je tentais donc d’être un peu plus convaincante : «  Je sais dans quel garage tu travailles. Et je n’hésiterai pas à m’y pointer tout les jours s’il le faut. » si son nom m’avait échappé, je m’étais rappelé de notre petite conversation où la séance de galipette avait été remplacé par quelques petite confidences supposée être oublié au réveil. D’ailleurs, je me demandais comment j’avais pu me souvenir d’un détail aussi futil qui pourrait bien me sauver la mise. « Je ne cherche pas d’histoire, je ne compte même pas porter plainte, ce que je veux c’est juste récupérer ce collier. »dis-je finalement dans l’espoir qu’elle finisse par prendre pitié et me rendre ce qui était à moi. Pour le reste de ce qu’elle avait volé, elle pouvait le garder. Je n’étais même pas sure de tout ce qu’elle avait pu me prendre.


(je me suis trompée, j'ai tout rédiger à la première personne alors qu'au premier poste j'étais partie pour utiliser la troisième personne.)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: Dear karma i have a list of people you missed (Emma)

Revenir en haut Aller en bas

Dear karma i have a list of people you missed (Emma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a
-