Partagez|

[ANNA] Trouble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 152
›› It's crazy, I look like : Rachael Taylor
MessageSujet: [ANNA] Trouble Ven 24 Nov - 4:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Another day ».

FT. ANNA

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une autre journée commençait. Ce matin là, Joey se sentait particulièrement en forme. La belle blonde travaillait avec une de ses collègues sur le cas d'un patient, elles soupçonnaient ce dernier de développer un cancer, et Joey voulait être sûre de ce qu'elles avançaient avant de lui annoncer quoique ce soit. La jeune femme prit le temps de prendre une bonne douche, elle en avait bien besoin afin d'attaquer correctement sa journée, c'était le moment qu'elle préférait. Le moment où elle pouvait se permettre de se vider la tête et penser à autre chose que son mari absent et son amant qui lui filait entre les doigts. Mener une double vie n'avait rien de facile, néanmoins dans son cas à elle ce n'était pas bien compliqué étant donné que son mari sénateur était bien trop occupé à la maison blanche pour prendre des nouvelles de sa femme. Non , ce n'était pas de lui qu'elle devait se méfier mais de la presse à scandale. Ceux ci étaient toujours à la recherche d'un nouveau scoop à se mettre sous la dent et depuis l'élection de son mari, leur vie était devenue très médiatisée, même un peu trop. Joey faisait donc attention et tentait de faire preuve de discrétion. Elle n'était pas fière de la situation, bien au contraire, elle aurait aimé mettre un terme à tout ça, sortit de ce cercle infernale dans lequel elle s'était engagée, mais elle n'y arrivait plus. Elle était entrain de s'attacher à cet homme de dix ans de moins qu'elle, mais était également menottée par les sentiments qu'elle ressentait pour son mari. Sa vie lui semblait bien complexe ces derniers temps et son dernier échappatoire restait le travail, ça lui permettait au moins de se changer les idées. Joey sortit de la douche, enfilant rapidement un jean et un pull blanc. De toute façon, elle passait son temps à travailler en blouse de travail alors elle n'avait pas besoin de fournir un effort supplémentaire lorsqu'elle se rendait à l'hôpital.

Alors qu'elle pensait que la journée s'annonçait bien, on lui intima à l'accueil que sa collègue de travail n'était pas là aujourd'hui, apparemment victime d'une intoxication alimentaire, et que c'était donc Anna Morello qui allait travailler avec elle. La jeune femme se retint de grimacer, ce n'était pas franchement prévu dans ces plans ça. Anna était une jolie jeune femme, gentille en prime, mais elle ne pouvait s'empêcher de se méfier d'elle, Aidan avait bien trop souffert par le passé et en s'engageant dans quelque chose avec elle, la jeune femme craignait un retour de flamme douloureux pour le jeune homme. C'était donc plus fort qu'elle, Joey avait du mal à se détendre en la présence de la jeune femme. Joey n'avait pas osé en parlé à Ella, Anna étant tout de même une amie proche de sa meilleure amie, alors elle avait décidé de prendre sur elle et de ne rien dire. De toute façon elle ne travaillait pas ensemble, c'est ce qu'elle s'était répétée inlassablement. Mais aujourd’hui, la donne semblait changer et elle savait qu'elle n'allait pas avoir le choix, elle allait devoir faire un effort de sociabilisation avec elle. Se rendant dans son vestiaire, Joey enfila sa grande blouse blanche, et ne tarda pas à se rendre dans son bureau. Le dossier du patient trônait sur celui-ci et elle s'en saisit. Décidant de faire un effort, Joey décida de se rendre dans le bureau d'Anna, toquant à la porte de celui-ci. Lorsqu'elle entendit celle-ci lui signifiait qu'elle pouvait entrer, Joey poussa la porte du bureau de la jeune femme.

-Bonjour. Je ne sais pas si on te l'a dit, mais nous travaillons ensemble aujourd'hui.

Joey se rendit compte que ce n'était peut être pas la meilleure entrée en la matière. Elle se reprit alors, rajoutant ainsi:

-Excuse moi, j'ai manqué un peu de tact. Comment vas-tu ?

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 22/07/2016
›› Love letters written : 743
›› It's crazy, I look like : karla gorgeous souza
MessageSujet: Re: [ANNA] Trouble Lun 11 Déc - 9:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
you make me feel unsafe
ANNA MORELLO AND JOEY MATTHEWS ※
I’m never ashamed of my words. My words are me and how I feel. If that’s a crime, then they should not have given me a mind and heart.


Un bâillement s'échappa de la bouche d'Anna Morello tandis qu'elle attendait dans un bureau que les tâches de la journée soient définies. Elle s'était couchée trop tard, ou levée trop tôt, elle n'en savait rien, mais le manque de sommeil des dernières semaines commençait à se faire sentir. Pourtant, elle avait connu pire, elle était accoutumée à avoir une vie mouvementée, à bouger constamment et à ne prendre quelques heures par jour pour se reposer. Mais entre les gardes, les soirées avec Liv et Iris puis les doux moments avec Aidan, elle avait l'impression de ne jamais prendre le temps pour souffler. Cela ne lui déplaisait pas. Elle faisait partie des femmes aimant courir partout, elle en avait peut-être même besoin. Il était nécessaire pour elle de ne pas rester trop longtemps assise quelque part sans rien faire. Il n'y avait que lorsqu'elle prenait une après-midi au calme avec Aidan qu'elle savourait d'avoir le droit à une pause de ce genre. Le reste du temps, lorsqu'elle n'était pas en train d'arpenter les couloirs de l'hôpital, elle était occupée ailleurs, quelque part où elle pouvait se sentir utile, où elle avait l'impression que sa vie avait un sens. On lui avait toujours dit qu'elle avait la bougeotte, qu'elle n'était pas faite pour rester en place et ce n'était qu'une pure vérité. A la seconde où elle ressentait l'ennui l'envahir, elle devenait folle. Elle se souvenait d'ailleurs très bien des peu de jours de repos qu'elle avait pu obtenir quand elle était en Afrique. Elle en avait passé une bonne partie à découvrir les régions aux alentours. Quelques fois, elle était partie à la découverte de nouveaux endroits en compagnie de Silas Specter. D'autres fois, à l'époque où Laurel s'y trouvait encore, elles passaient cette journée à deux, avec pour unique but de continuer à agir. L'action la faisait vivre, elle s'en nourrissait à chaque instant. Alors forcément depuis quelques minutes, depuis qu'elle avait commencé à attendre qu'on lui confie un cas, elle ressentait l'ennui la gagner totalement. Le début de journée était trop calme. Quelques interventions étaient programmées, mais elles n'étaient pas pour maintenant. Et aucun trauma n'était à signaler. Il y avait bien de la paperasse, néanmoins deux internes avaient déjà été choisis pour ce travail, qu'elle aurait refusé si on lui avait proposé. La silhouette de son frère s'approcha près d'elle et elle le regarda avec un petit sourire dessiné sur les lèvres. «  Ils ont besoin de quelqu'un en onco, je leur ai dit que tu y allais. J'ai peur que tu meurs desséchée si tu ne fais rien.  », il lui fit un sourire malicieux et elle se contenta de faire semblant de lui tirer la langue, profitant d'être dans un endroit discret pour qu'elle puisse se permettre ce genre de comportements. En temps normal, elle restait professionnelle, même avec son frère ou son père. Ici elle était là pour travailler, tout comme eux. Et elle ne désirait pas qu'on pense que peut-être elle obtenait des passes droits grâce à son nom. «  Très bien j'y vais !  », répondit-elle en lui adressant un petit signe de tête. L'oncologie n'était pas l'une des spécialités qu'elle préférait, car elle avait malheureusement toujours l'impression que les patients à traiter étaient pour la plupart condamnés et elle n'aimait pas cela. Elle détestait annoncer les mauvaises nouvelles, préférant nettement être le chirurgien sauvant une vie. C'était pour sauver l'existence d'un être qu'elle avait opté pour la chirurgie et qu'au commencement elle s'était dirigée vers la médecine. Soigner des malades d'un cancer avait à ses yeux un côté légèrement déprimant. Derechef, elle s'apprêtait à se lever de sa chaise, pour sortir du bureau qu'elle entendit la porte toquer et une silhouette se dévoiler devant elle. Elle connaissait cette femme qui venait de rentrer, elle savait qui elle était car celle-ci était proche d'Aidan. Joey Matthews était avec Ella Malone, les deux femmes connaissant le médecin depuis de longues années. Et c'était terriblement stressant pour la jeune Morello, ne sachant jamais réellement comment se comporter avec elles. Surtout avec la blonde qui lui paraissait froide dans les rapports qu'elles entretenaient. Elle ne lui en voulait pas, car après tout elle n'était qu'une interne, les médecins ne lui devaient aucun signe de respect. Il n'était pas obligé non plus d'être amicaux à son égard. Ils avaient le droit d'agir comme ils le désiraient. A contrario, avec le docteur Malone, elle avait une entente plus cordiale. Elle ne pouvait pas la décrire comme une amie, mais la chirurgienne lui apprenait des choses et était à chaque fois agréable. «  Bonjour. Je ne sais pas si on te l'a dit, mais nous travaillons ensemble aujourd'hui. », on lui avait dit sans prononcer le nom du médecin avec lequel elle allait passer une journée complète. Dans tous les cas, cela n'avait pas d'importance. Dans cet hôpital, elle n'était qu'une interne, elle était ici pour apprendre et non pas pour se faire des amies ou pour qu'on réponde à ses moindres désirs. «  Le docteur Morello vient de me dire que j'étais en onco aujourd'hui en effet  », annonça-t-elle avec un visage chaleureux. Damian avait beau être son frère, dès qu'elle était amenée à le nommer devant l'un de ses collègues, elle utilisait leur nom de famille, ne voulant pas paraître trop familière. «  Excuse moi, j'ai manqué un peu de tact. Comment vas-tu ?   », sa question la laissa muette un court instant. Elle n'était pas accoutumée à entendre des titulaires l'interroger sur sa personne, encore moins Joey. Malgré tout, elle appréciait le geste et elle comptait bien le saisir en plein vol. «  Ca va merci beaucoup. On termine nos examens pour devenir résidents, la semaine prochaine. En oncologie tout va bien ? », demanda-t-elle retournant l'interrogation à celle qui lui faisait face. Elle n'avait pas forcément envie de s'étendre sur sa vie tandis qu'elle se trouvait sur son lieu de travail. Elle trouva donc le moyen de détourner la conversation autant que possible : «  Il s'agit de quoi comme cas ?  », ajouta-t-elle tout en fixant le gros dossier que le docteur Matthews tenait entre ses mains. Se concentrer sur quelque chose d'utile, sur un patient en particulier allait l'aider à se sentir plus à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 152
›› It's crazy, I look like : Rachael Taylor
MessageSujet: Re: [ANNA] Trouble Dim 24 Déc - 11:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Another day ».

FT. ANNA

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chaque jour emmenait son lot de surprise et aujourd'hui ne dérogeait pas à la règle, comme à chaque fois. Une intoxication au moment de Noël ? Joey peinait un peu à le croire, il suffisait de regarder l'état du service pour comprendre que certains avaient choisi la solution de facilité pour prolonger leur fête de fin d'année. La jeune femme soupira, elle n'était pas sûre de faire Noël avec son mari cette année, il ne lui avait toujours pas donné de réponse définitive, et elle se consolait en se disant que si l'homme de sa vie risquait de ne pas être présent auprés d'elle pour cette période de l'année si importante pour elle, sa petite soeur au moins serait là et ça lui apportait du baume au coeur. Barbara et Joséphine avait toujours été fusionnelle peut être parce qu'enfants elles avaient apprit à se serrer les coudes trés tôt, et la fraternité qui les unissaient n'avait jamais faiblis au fur et à mesure des années. En grandissant, Joey avait été bien entouré, à la fois par Ella et Aidan qui lui avait permit de prendre sa vie en main, ils lui avaient donné le courage de quitter South L.A pour une vie meilleure et sans eux elle n'en serait certainement pas là aujourd'hui. Cancérologue réputée, Joey était bien loin de l'image de la petite fille des bas fonds de L.A, fouillant les poubelles à la recherche de quelques chose à se mettre sous la dent pour elle et Bobbie tandis que sa mère s'enfilait un rail de coke.Secouant la tête, elle préféra chasser ses lointains souvenirs tandis qu'on lui annonçait qu'Anna Morello travaillerait avec elle aujourd’hui.   Ca ne l'enchantait clairement pas, parce qu'elle ne savait pas comment se comporter avec elle. Joey connaissait assez Aidan pour voir qu'il appréciait plus que bien Anna, et nulle doute qu'il avait déjà du se passer quelque chose entre eux, or, la jolie blonde ne voyait pas cette relation d'un bon oeil. Ca ne mènerait à rien, elle était bien placée pour le savoir puisqu'elle entretenait elle-même une relation extraconjugale depuis plusieurs semaines, ça faisait souffrir, et la culpabilité la ronger chaque jour, mais elle n'avait pas le courage de mettre fin à cette aventure. Alors, elle pouvait comprendre Aidan et la relation toxique dans laquelle il s'était engagé, mais Joey connaissait aussi Gabriella et être complice de se rapprochement la mettait mal à l'aise. Alors elle tentait d'oublier en évitant comme elle le pouvait la jolie brune.

Joey avait décidé de prendre les devants, l'occasion pour elle d'essayer de faire des efforts envers la jeune femme. Qu'elle soit interne lui importait peu, elle travaillait tout comme elle dans le milieu médicale, et cherchait à apprendre toujours plus. Dans un sens, elle admirait la passion qui animée Anna, la cancérologue était également passé par là et elle avait passé d'excellentes années, accompagnait des meilleurs médecins qui lui avait apprit tout ce qu'ils savaient, il était donc tant pour Joey de contribuer à l'apprentissage d'Anna. En un sens, ce n'était pas une mauvaise chose, alors, elle avait prit le parti d'aller lui annoncer elle-même leur collaboration, sans se douter qu'elle avait déjà été devancée. Visiblement, le docteur Morello lui avait déjà annoncer la nouvelle, ce qui n'était pas étonnant en soi, néanmoins, la jolie blonde décida de faire un petit pas vers elle, car aprés tout elle ne la méprisait pas malgré la réticence qu'elle pouvait avoir vis à vis d'elle. C'était plus fort qu'elle, telle une lionne, Joséphine avait toujours été trop protectrice avec les personnes qui comptaient pour elle, or cette fois-ci, elle n'avait pas encore trouvé de raison de sortir les griffes.

-Tu as déjà travaillé dans ce service là ou bien c'est la première fois ?

La cancérologue tenta donc de lui tendre une perche qu'Anna sembla saisir, ce qui lui fit esquisser un sourire. L'ambiance semblait s'être quelque peu détendue entre elles et Joey pu reprendre son souffle, hochant la tête à son tour.

-Oh, tu les sens comment ces examens ? Et bien on va dire que ça va à peu prés oui.

Anna posa son regard sur le dossier que tenait Joey et la jeune femme l'ouvrit afin de lui montrer la photo d'un jeune homme.

-Il s'agit de Lilian Hepburn. Ce jeune homme est atteint d'un cancer depuis maintenant quelques années, et son as semble s'être encore dégradé aujourd'hui. J'ai ici tout ses antécédents médicaux, et je tente de trouver une traitement qui pourrait stopper la tumeur dans son cerveau de grossir encore. Elle n'est évidement pas opérable, au risque de détruire ses cellules grises intégralement, alors je cherche une autre solution.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 22/07/2016
›› Love letters written : 743
›› It's crazy, I look like : karla gorgeous souza
MessageSujet: Re: [ANNA] Trouble Mar 9 Jan - 7:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
you make me feel unsafe
ANNA MORELLO AND JOEY MATTHEWS ※
I’m never ashamed of my words. My words are me and how I feel. If that’s a crime, then they should not have given me a mind and heart.


A la seconde même où Anna Morello enfilait cette blouse blanche qui lui collait à la peau, elle se transformait en une autre personne, elle cessait d’être une jeune femme parmi tant d’autres dans les rues de Los Angeles devenant le médecin qu’elle avait toujours rêvé d’être. Elle oubliait tout quand elle se trouvait dans les couloirs de cet hôpital qui étaient devenus à mesure des mois une seconde maison. Elle y était si souvent, plus régulièrement encore que dans cette demeure qu’elle partageait avec Iris et Liv, mais c’était ce qu’elle aimait. Tout ce qui lui rappelait pour quelle raison elle avait cherché un jour à suivre la même voie que son frère et de son père avant eux. Trois Morello tous animés par cette même passion, cette volonté si grande de sauver des vies. Trois Morello aux spécialités différentes, parce qu’elle n’était si Enzo Morello, ni Damian Morello, elle était Anna l’explosive, Anna la femme au caractère de feu prête à dédier sa vie à la traumatologie, à cette forme de chirurgie qui correspondait à son cœur battant la chamade. Et chaque jour dans ce bâtiment hospitalier, elle se mêlait à la foule d’internes pour attraper de la main ce rêve qui était sien.  Avec le temps, elle s’était liée avec certains de ses collègues, elle avait pu compter sur Iris Gilmore sa meilleure amie, puis il y avait son frère aussi, même s’ils essayaient tous les deux de ne pas oublier d’être aussi professionnels que possible. Par contre il était impossible d’oublier Aidan dans cette équation, cet homme qui la faisait chavirer, plus que n’importe quel homme avant lui. Il y avait des figures qu’elle admirait, notamment Ella Malone, qu’elle considérait comme l’une des chirurgiennes les plus méritantes de cet hôpital et en qui elle trouvait toute la force qu’elle aimait avoir. Mais il y avait aussi ces individus provoquant ce trouble étrange dans son esprit, comme cela était le cas avec Joey Matthews qui venait d’apparaître devant elle. Elle ne la voyait pas comme une mauvaise personne, bien au contraire, mais elle avait la désagréable sensation d’être jugée avec l’oncologue. Comme si celle-ci ne l’appréciait pas, ou voyait en elle la pire des menaces. Elle n’y était pas habituée, ne sachant jamais comment se comporter réellement en sa compagnie. Comment agir ou quoi dire, elle avait donc opté pour rester elle-même, pour ne pas surjouer ni tenter d’obtenir son approbation. Car elle se doutait pourquoi Joey semblait avoir autant de réticence à son encontre, elle n’était pas aveugle et elle savait que son histoire avec Aidan en était l’unique cause. La raison principale à cette ambiance étrange. La voyant devant elle, elle lui adressa un fin sourire, étirant ses lèvres de quelques centimètres.  « Tu as déjà travaillé dans ce service là ou bien c'est la première fois ? », au moins si elles se concentraient toutes les deux sur le travail, elles n’allaient pas évoquer des sujets pouvant s’avérer plus épineux ou plus houleux. Après tout c’était pour la médecine qu’elles se tenaient dans la même pièce. « Je suis venue une seule fois, au tout début de l’internat, depuis j’ai pas eu l’occasion de mettre un seul pied en oncologie…. », parce que pour elle il y avait ce quelque chose d’horriblement déprimant dans des patients souvent condamnés à mort à cause d’un mal que rien ne pouvait soigner. Evidemment, il y avait les survivants, ceux réussissant à combattre férocement ce poison, sauf que son esprit ne paraissait voir que les autres. Les cas désespérés pour qui la médecine n’avait pas de remède.  « Oh, tu les sens comment ces examens ? Et bien on va dire que ça va à peu prés oui. » d’ordinaire peu stressée, elle était presque à l’exact opposé des autres internes, sa mémoire l’aidant à retenir toutes les procédures complexes, tous les symptômes des maux des personnes arrivant sur un brancard. Forcément, elle n’était pas si sereine que son visage détendu le laissait paraître, mais elle n’était pas envahie par une boule d’angoisse. Elle haussa légèrement les épaules pour dévoiler son avis. « Ca va ! Je stresse pas vraiment. Pour certaines spécialités je suis plus en dessous mais ça ira », elle n’en doutait pas un instant, car elle avait autour d’elle tout l’environnement nécessaire pour réussir. Toutes les personnes capables de l’aider à franchir cette nouvelle étape si importante dans son existence. Tenant entre ses mains un dossier, Joey lui dévoila la photo de la personne dont elles devaient s’occuper tous les deux. Un jeune homme qui ne devait pas être plus âgé qu’elle, voire plus jeune. « Il s'agit de Lilian Hepburn. Ce jeune homme est atteint d'un cancer depuis maintenant quelques années, et son cas semble s'être encore dégradé aujourd'hui. J'ai ici tout ses antécédents médicaux, et je tente de trouver un traitement qui pourrait stopper la tumeur dans son cerveau de grossir encore. Elle n'est évidement pas opérable, au risque de détruire ses cellules grises intégralement, alors je cherche une autre solution. », ses traits se tendirent, et un rictus contrarié s’afficha sur sa bouche, la jeune femme ne pouvant qu’imaginer ce qui risquait de se produire si la cancérologue ne trouvait aucun moyen de le soigner. « Tu as déjà des pistes ou pas du tout ? Peut-être que dans les dernières publications médicales on pourrait trouver quelque chose qui est encore à la phase du test ? », chaque jour des progrès étaient faits et elle espérait naïvement que cette fois-ci un chercheur quelque part sur la planète avait réussi à découvrir un semblant de remède.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 17/11/2017
›› Love letters written : 152
›› It's crazy, I look like : Rachael Taylor
MessageSujet: Re: [ANNA] Trouble Ven 16 Fév - 5:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Another day ».

FT. ANNA

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le travail était devenu l'échappatoire de Joey, c'est ce qui lui permettait d'oublier un temps soit peu son quotidien, oublier sa ménopause précoce, son mari absent, son amant fuyant. Le quotidien devenait trop difficile à gérer et parfois elle se sentait perdre pied, il n'y a qu'avec ses patients qu'elle gardait la tête froide, que la concentration revenait en flèche et heureusement qu'elle avait encore ça, sa carrière de cancérologue. Joey avait du faire ses armes, laisser le passé et sa mère camée derrière elle, pour pouvoir avancer. Bobbie avait réussi, malgré le métier dangereux qu'elle faisait, elle avançait droite dans ses bottes dans la lutte antiterroriste, tandis que Joey jouait des coudes pour se faire une place dans l'hôpital renommé de Los Angeles. Heureusement, Ella s'avérait être une alliée redoutable, ces deux là ne s'étaient pas quittées depuis le lycée et elle était un véritable pilier dans sa vie, tout comme Aidan. Néanmoins ces derniers temps elle ne reconnaissait plus son ami, il délaissait sa femme et lorsqu'elle avait Gabriella elle pouvait aisément comprendre qu'elle avait des ennuis que tout ne marchait plus si bien entre son mari et elle et pour la grande blonde, la responsable n'était autre qu'Anna. Elle pouvait les voir, se cherchant du regard dans les couloirs, se tournant autours et bien que ça ne la regardait pas, elle ne pouvait s'empêcher de prendre position. Joey était une jeune femme entière, et pour elle tout était blanc ou noir. Anna était une jeune femme respectable, une travailleuse acharnée et rien que pour ça elle la respectait, mais elle ne voulait pas que la mèdecin sème la zizanie dans la vie d'Aidan, pas maintenant aprés tout ce qu'il avait traversé. La cancérologue avait néanmoins décidé de faire un pas vers elle, détendant un peu l'atmosphère qu'elle jugeait trop pesante, c'était la première fois depuis longtemps qu'elle venait dans ce service là et en un sens ce n'était pas plus mal au moins Joey aurait des choses à lui apprendre. La regardant, la jeune femme renchérit alors:

-Ce sera le moment de voir autre chose alors.

Joey ne se rappelait plus trés bien pourquoi elle avait choisi ce service là, cette spécialité, tout était parfois si triste, les patients, les familles, mais la jeune femme luttait activement pour trouver des remèdes efficaces, elle ne désespérait pas qu'un jour cette foutue maladie serait soignée comme une grippe, mais pour ça il faudrait encore des années et des années. Le pire dans son métier était l'annonce au famille du décés, c'est ce qu'elle détestait le plus et à chaque fois ça lui faisait un mal de chien, détestant être porteuse de mauvaises nouvelles. Bien sûre on lui avait parfois reproché son impuissance à soigner, à guérir, mais elle avait apprit à encaisser et ne pas juger la douleur des familles, chacun réagissait à sa façon. La jeune femme interrogea alors la jolie brune sur son ressenti au niveau des examens, la cancérologue était passée par là et elle savait que ce n'était pas toujours facile. Hochant la tête, la jeune femme répondit alors:

-Je suis certaine que ça ira, tu en as les capacités donc il n'y a pas de raison.

Lilian. Elle avait rencontré son frère Sol quelques mois plus tôt et pour lui elle s'était engagée à récupérer le dossier médicale de son frère et de s'en charger elle même, hélas, elle savait qu'elle ne pouvait promettre l'impossible et une tumeur au cerveau n'était de toute évidence pas soignable, elle était réaliste, et dans ce genre de circonstance elle était obligée de l'être mais elle pouvait toujours essayer de ralentir le processus de la maladie de lui offrir encore de précieux jours de vie. Anna était d'une certaine façon touchante, visiblement naïve sur la question, ce patient allait mourir, c'était l'horrible vérité, mais Joey n'était pas un surhomme. Posant une main sur l'épaule de l'interne, la blonde lui dit alors:

-Anna, ce patient va mourir. C'est terrible, mais il faut s'y préparer et savoir être pragmatique. Grâce à la chimiothérapie, le processus de la maladie se ralentit, le patient se maintient mais il n'y a malheureusement pas de remède miracle.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: [ANNA] Trouble

Revenir en haut Aller en bas

[ANNA] Trouble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a :: downtown hospital
-