Partagez|

Fighting is a good thing, but first, please darling, learn how to fight → Ft.Elen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/11/2017
›› Love letters written : 40
›› It's crazy, I look like : Laura Prepon
MessageSujet: Fighting is a good thing, but first, please darling, learn how to fight → Ft.Elen Mar 21 Nov - 22:40


Fighting is a good thing, but first, please darling, learn how to fight
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Elen Vane & Emma Stevenson

Le sport avait toujours été une chose importante dans ma vie, peut-être parce-que mon paternel avait toujours veillé à ce que je sache me défendre, peut-être parce-que j'avais pressenti qu'au sein de l'univers dans lequel j'allais grandir, les mots ne seraient pas toujours suffisant. Quoiqu'il en soit, j'avais commencer à apprendre à me battre à peine savais-je marcher. Bon, j’exagérais peut-être un peu, mais pas tant que ça non plus. Toujours était-il que le sport, ceux de combats tout particulièrement, était rapidement devenu l'une des passions rythmant ma vie, en plus de celles consistant à duper autrui tout en leur subtilisant quelques centaines de dollars. Si bien qu'aussi tôt avais-je posé pieds à Los Angeles, j'avais directement entrepris de me trouver une salle où je pourrais librement défigurer quelques sacs, et pourquoi pas casser une gueule ou deux, en bonus.

Sac à l'épaule, écouteurs sur les oreilles, j'arpentais les rues de ce quartier dépravé sans crainte pour la donzelle que j'étais. Peut-être parce-que j'avais toujours grandis entouré d’énergumène, peut-être parce-que je savais que le premier qui m'approchais, je pourrais le mettre au sol avant qu'il n'ai le temps d'appeler sa mère. Sans aucune prétention bien évidemment. J'étais finalement parvenu à en trouver une, de salle. Bon, forcément il avait fallut que je la trouve dans le quartier le plus malfamé de la ville, mais au fond, quelle importance. J'voulais me défouler, si c'était sur des petits cons qui se croyait un peu trop fort, c'était qu'un plus. Enfin, pour moi évidemment. Eux, ils n'y gagnaient rien de plus que des bleus.

J'étais pas particulièrement solidaire comme nana, en tout cas, pas quand il ne s'agissait pas des miens, de mon réseau mafieux, voir de mes proches tout droit revenue de Russie. Non, j'étais même plutôt du genre à vous dires d'aller vous faire foutres, un sourire radieusement méprisant aux lèvres. Cependant, lorsque lors d'une pause entre deux enchainements de coups sur un vulgaire sac, je remarque une brunette frapper sur un autre pauvre sac, en commettant quelques erreurs que j'avais moi-même pu faire lors de mes débuts, je peux pas m'empêcher d'intervenir. Pour me moquer évidemment, l'aider, on verrait ça dans un second temps. Suivant si elle avait une tête qui me revenait ou pas.

« Tu comptes blesser qui en frappant comme ça ? Ta pauvre poupée de chiffon qui ne voulait pas rentrer dans ton sac ce matin ? » Que j'adresse nonchalamment à la demoiselle qui ne se débrouillait pourtant pas si mal que ça, pour une boxeuse que je devinais avoir moins d'un an d'entrainement derrière elle. Je dois également avouer que je ne pu retenir un léger rire de m'échapper. « Tu peux frapper plus fort que ça tu sais, enfin si t'en es capable bien sûr, j'te promets que tu te casseras rien. Sauf si t'es vraiment débile.»

Finalement, je me décide à poser le bouteille d'eau que je tenais entre les mains afin de revêtir mes gants qui ne m'avait pas quitté depuis mon arrivé aux États-Unis. Bon, je l'avoue, ils avaient un peu morflés depuis le temps, mais le sentimentalisme, vous savez, quand cette connerie vous tiens...

« Ta garde est trop basse, tu devrais monter tes poings d'au moins 5 centimètres.» Comme pour appuyer mes propos, j'avais aussi tôt envoyer mon poing droit en direction du visage de la brunette, lui démontrant que sa garde n'était pas efficace, franchissant aussi tôt cette dernière. Rassurez-vous, je ne l'avais pas touché. J'avais soigneusement arrêté mon coup avant d'abimer sa gueule d'ange. « Sinon, le premier venu pourra défigurer ta jolie petite gueule de fille de bonne famille, tu vois ? »


21/11/17
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 18/11/2017
›› Love letters written : 85
›› It's crazy, I look like : Poppy Drayton
MessageSujet: Re: Fighting is a good thing, but first, please darling, learn how to fight → Ft.Elen Mer 22 Nov - 1:17


   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   
"N'accepte pas la défaite"

   
Tant qu'on ose se battre, même si on essuie des échecs, on est digne de respect. - Lao She

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   

   Il était grand temps de faire une pause. J'avais travaillé sur ce dossier toute la journée, j'avais l'impression de voir des petites lignes noires à la place des textes. J'avais eu envie de m'avancer le plus possible et trouver des solutions aux problèmes qui tentaient de me barrer la route. Alors ça faisait plusieurs jours que je travaillais dur sur ce dossier. Pour une fois, j'avais décidé de partir à l'heure afin d'aller me défouler. J'avais besoin de faire autre chose que de rester assise derrière mon ordinateur et mes papiers. Il étaut grand temps d'aller me défouler. J'étais rentrée directement chez moi pour prendre un sac de sport et y enfourner mes affaires. Quand j'avais débarqué à Los Angeles, j'avais désespéré me trouver un sport. J'aurais voulu recommencer l'équitation mais je n'avais pas encore trouvé de club. C'est par hasard que j'avais trouvé un club de boxe. Au début, j'avais souris, m'imaginant frapper contre un sac. On ne m'attendait pas là bas, c'était sûr et certain. Néanmoins, j'avais essayé et j'y avais pris gout.

Le seul problème, c'est que le quartier n'était pas aussi bien fréquenté que je le souhaitais. Du coup, quand j'allais la bas, je ne m'arrêtais pas. Le sac de sport prêt, je me changeais pour des vêtements plus confortable et filais à la salle. Je ne devais pas trop traîner si je n'avais pas envie de rentrer à la nuit tombée. Cela faisait environ trois mois que je me rendais à la salle plus ou moins régulièrement. Je ne faisais pas des énormes progrès mais au moins, je me défoulais. Et j'avais de sacrées courbatures parfois.

Les écouteurs dans les oreilles, je frappais dans le sac. D'abord pas trop fort, un peu timidement, puis un peu plus fort. Et pourtant, je ne frappais pas vraiment. J'avais l'impression que tous les regards étaient sur moi alors que c'était une fin d'après midi particulièrement tranquille. Alors je me remets à frapper, du mieux que je peux. Je sais que ce n'est sans doute pas parfait, mais qu'importe, ça me procure un bien fou !

Je ne remarque pas tout de suite qu'une jeune femme s'est approchée de moi. J'enlève mes écouteurs juste à temps pour l'entendre me critiquer. Je hausse les sourcils en la dévisageant.

« Le but n'est pas de blesser quelqu'un. »

Je suis prudente, je ne sais pas à qui j'ai affaire. Elle continue en me disant que je peux frapper plus fort que ça, si j'en suis capable et si je ne suis pas débile. Mais pour qui elle se prend celle-là ?

« Tu  traites tout ceux que tu  croises de débile ? Ça ne doit pas te rapporter beaucoup d'amis ça. C'est peut-être pour ça que tu veux frapper aussi fort ? Parce que tu te sens seule ? »

Je ne sais pas si c'était la bonne répartie à avoir, mais cette jeune femme m'avait énervée.me traiter de débile, alors qu'elle ne me connaît même pas ! Je la vois remettre ses gants et se diriger vers moi. Elle cherche quoi, là ? Je me redresse, sur la défensive. Elle m'annonce que ma garde est trop basse et que je dois remonter mes poings. Tiens donc, elle m'aide maintenant ? Et là voilà qui envoie son poing droit vers moi, arrêtant son gant à quelques centimètres de mon visage. J'en louche presque tandis que je regarde le gant. Une meilleure garde, sinon au revoir ma gueule de fille de bonne famille.

« Tu fais toujours aussi bonne impression ? »

Tu sais ce qu'elle te dit ma gueule de fille de bonne famille ?Ais-je envie de répliquer. Mais je me retiens. Je m'éloigne légèrement du sac avant de me remettre d'aplomb sur mes jambes et de remonter mes poings comme elle me l'avait si gentiment conseillé. Je profite de son moment d'hésitation avant de lui envoyer mon poing gauche à la figure. Seulement je ne suis pas aussi experte qu'elle et je n'arrive pas à m'arrêter à temps. Mon gant s'écrase sur sa joue gauche et si je fais une grimace pendant quelques secondes, je me redresse fièrement.

« Pas mauvais comme conseil, finalement. Désolée pour le coup de poing, ce n'était pas fait exprès. » Puis j'ajoute quand même. « Mais ce sera une petite compensation pour le débile que tu m'as envoyé. »

J'avoue, je suis à moitié fière quand même. Je ne baisse pas trop ma garde, histoire de me tenir prête. La jeune femme n'a pas l'air de se laisser faire. J'allais finalement avoir une leçon particulière. Géniale. De quoi me défouler.

   
Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/11/2017
›› Love letters written : 40
›› It's crazy, I look like : Laura Prepon
MessageSujet: Re: Fighting is a good thing, but first, please darling, learn how to fight → Ft.Elen Mer 22 Nov - 16:45


Fighting is a good thing, but first, please darling, learn how to fight
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Elen Vane & Emma Stevenson

Le but n'est pas de blesser quelqu'un. Foutaise. Qu'elle était son but alors ? Apprendre à danser à ses poings peut-être ? La boxe, c'était un sport de combat, qui disait sport de combat, disait apprendre à se défendre, et on apprenait à se défendre en faisant mal. C'était d'une logique implacable, une équation aussi simple que a+b = c. Tout simplement parce-que la vie était un combat infernal, et qu'il était donc indispensable de savoir se battre, au moins pour arracher quelques victoires radieuses à cette chienne que pouvait être la vie. Alors elle me faisait bien rire la petite, avec ses bonnes paroles d'enfant ayant grandis dans un monde tout beau tout rose, à quelques détails prés sûrement. Elle pouvait bien être ici pour se défouler, je n'en doutais pas, étant moi-même ici présente pour une raison identique, cependant, il y avait toujours l’arrière penser de pouvoir être capable de se défendre en cas de besoin. Sinon, on ne choisissait pas un sport tel que la boxe. Tout du moins, c'est la façon que j'avais de penser.

« Non, c'est vrai. Le but c'est de gentiment caresser le sac face à toi.» Déclarais-je d'un air franchement moqueur. « Tout comme il te suffira de gentiment caresser la gueule des mecs qui en voudront à ton petit cul.»

J'étais moqueuse, c'est vrai. J'étais peut-être un tantinet mauvaise également. Mais qu'est-ce-que cela pouvait bien m'importer ? Rien. Strictement rien. Je n'allais pas m'excuser d'être réaliste et un peu trop franche sur les bords.

« Lorsqu'ils ont la gueule de l'emploie, je le fais remarquer ouais.» Je me contenta de hausser nonchalamment les épaules. « Je n'ai pas besoin d'être entouré de tous les hypocrites qui se disent être tes amis. Cependant, je te ferais remarquer que celle de nous deux qui est la plus seule ici, c'est toi.» Il m'avait suffit de jeter un vaste coup d’œil sur les quelques individus peuplant la salle pour me faire comprendre. Oh, et oui, j'avais un avis plutôt négatif sur les relations inter-bourgeois, inter-je-pétes-plus-haut-que-mon-cul. « J'essaye, mais ce n'est pas toujours évident ! » Que j'ajoute d'un air cynique.

Bon, c'était un conseil soigneusement dissimulé que je lui avais adresser. Peut-être même un peu trop, vu la réaction que la brunette avait. Elle s'était offusqué, peut-être même légèrement braquée. Oh je pouvais comprendre, cependant, c'était hilarant à observer. Enfin, ça l'aurait été d'avantage si son poing n'était pas venue s'égarer contre ma pommette. Sérieusement ? A la grimace qu'elle tira l'espace d'une fraction de seconde, je devine que son geste lui avait échapper, mais quand même. En soit, son coup ne m'avait pas été plus douloureux que ça, disons que j'en avais connu d'autres, mais ce qui me dérangeait, c'est qu'elle ait osé m'en foutre une, alors que j'avais été assez aimable pour, primo tenter de la conseiller, secondo, ne pas lui éclater moi-même sa gueule d'ange lorsque madame avait voulu joué à qui aurait la réplique la plus cinglante.

« Comme quoi, je suis de bon conseil. Deuxième petit truc maintenant : toujours surveiller son jeu de jambe.» Afin d'illustrer mes propos, j'avais envoyé aussi sec mon pieds à la rencontre de son tibia droit, afin de lui retirer brusquement son appuie. Résultat ? Elle épousait un des tapis de la salle. Veuillez noter que si j'avais vraiment voulu être mauvaise, je me serais décaler de quelques centimètres afin que ce soit contre le sol qu'elle s'éclate, et non un tapis qui amortissait quand même bien les chocs. « Sinon, voilà ce qui ce passe.» Oh j'étais pas peu fière de mon coup, je devais l'avouer. Cependant, lorsque je remarque qu'une majorité, pour ne pas dire l'intégralité, des énergumènes présentes avaient cesser de vaquer à leurs occupations respectives afin d'admirer notre petite scène, je peux pas m'empêcher de leur balancer d'une façon cinglante. « Vous voulez notre photo p'têtre ? » Évidemment que j'aurais pu fanfaronner, jouer les rabat-joie, mais c'était pas vraiment ce que j'avais en tête pour le moment. D'autant plus qu'agir ainsi, ça aurait été signé la fin de cette petite brune dans la salle. Les quelques machos trainant dans les parages ne l'aurait plus lâche, tandis que les plus cons n'auraient pas cesser de l'emmerder. Et même la connasse que j'étais ne lui souhaitais pas ça. « Trêve d'enfantillage, je te propose un combat selon les règles de l'art, c'est le meilleur moyen d'apprendre et de progresser. Enfin, si je ne te fais pas trop peur, bien évidemment.» Ouais, je puais la provocation, mais j'étais ainsi, que voulez-vous.


21/11/17
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: Fighting is a good thing, but first, please darling, learn how to fight → Ft.Elen

Revenir en haut Aller en bas

Fighting is a good thing, but first, please darling, learn how to fight → Ft.Elen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a :: Malone's complex
-