Partagez|

Walking in your footsteps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 03/10/2017
›› Love letters written : 80
›› It's crazy, I look like : Don sexy Benjamin
MessageSujet: Walking in your footsteps Dim 8 Oct 2017 - 1:59


   Sam & Bonaventure

   Walking in your footsteps

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Bonaventure avait passé la journée à courir à droite et à gauche afin de récolter toutes les informations dont il aurait besoin pour son dernier article. Une histoire particulièrement glauque d’une femme de trente six ans qui s’est jetée sur la poussette d’un bébé en vue de le manger. Le jeune journaliste était étonné de combien le monde pouvait héberger de déviant en son sein. Vous pouviez être une mère de famille sans histoire, vous risquiez tout de même de tomber sur un barge rien qu’en promenant votre enfant. Enfin, cette histoire avait beaucoup plus à son rédacteur en chef qui lui avait ordonné de faire un article dessus. Quelle n’avait pas été sa surprise en arrivant à l’appartement de la mère de famille, de se rendre compte qu’elle habitait au cinquième étage sans ascenseur. Avec son fauteuil, cela lui paraissait être l’Everest mais il avait tenu bon et gravit un à un les étages en s’aidant de ses bras ainsi que des particularités de son fauteuil roulant. A présent, il était complètement lessivé, ne rêvait que d’une chose : être dans son lit pour profiter de son week-end. Une heure plus tard, il n’était toujours pas rentré. A la place, il se trouvait sous les projecteurs, à shooter contre le panier. La soirée était fraîche mais pas assez pour lui donner froid si bien qu’il avait fini par ôter sa chemise blanche, affichant son torse ainsi que ses tatouages. Le but n’était pas de séduire une femme -à cette heure-ci, elles avaient mieux à faire que de traîner autour d’un terrain de basket ; De toute manière, cela faisait quelques mois qu’il tentait vainement de se convaincre que son avenir romantique s’apparentait au désert de Gobi et qu’il ferait mieux de lâcher l’affaire. Allez dire ça à son âme romantique ! Bref, Bonaventure enchaînait les aller retour au panier, légèrement transpirant sur les bords. Le basket avait toujours été une soupape et ce soir, cela n’échappait pas à la règle.
AVENGEDINCHAINS
   


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/07/2017
›› Love letters written : 74
›› It's crazy, I look like : Katerina hot Graham
MessageSujet: Re: Walking in your footsteps Jeu 26 Oct 2017 - 19:38


   Sam & Bonaventure

   Walking in your footsteps

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ma hanche me faisait atrocement mal depuis quelques jours, les séquelles d’une chute qui m’avait coûté cher. En tombant, j’avais fait une croix sur mon rêve de toucher les étoiles, plus jamais je ne pourrais danser. J’avais sombré dans l’alcool, après m’être battu pour remarcher. Il y avait que ça que j’avais réussi à récupérer mais il m’arrivait de souffrir parfois de douleur aiguë entre la hanche et le bassin. Il était hors de question de porter du lourd et tomber enceinte m’avait mis en danger. Pourtant, Luca était le plus beau cadeau que l’avis m’avait fait ces dernières années. Je sors du travail un peu tard pour me diriger vers chez moi. J’ai de la chance d’être tombé sur une voisine dont le fils est à l’école avec le mien, elle accepte de le récupérer et de le garder le temps que je finisses de travailler. En contrepartie, je l’écoute de me parler de sa vie parfaite et  de son super mari en sirotant un jus fait maison. Mes journées sont rudes mais je ne me plains pas lorsque je retrouves le soir mon fils et que je passe du temps avec. Malgré que ce soit le week end, je travailles. D’ailleurs je n’ai aucun jour de repos, de quoi devenir fou mais j’accepte la situation qui me donne une stabilité que je n’avais pas avant. Il est un peu plus de dix-neuf heures lorsque je fais la fermeture du salon de coiffure. Je suis la dernière à quitter les lieux, le temps de mettre un peu d’ordre pour le lendemain. Betty, ma patronne et accessoirement ma mère, s’occupe de l’ouverture. Pour me faire gage de sa bonne foi, elle m’a confié le double des locaux. Nous ne sommes pas très proches, notamment depuis que j’ai appris notre réel lien de parenté. Toute mon enfance, je l’avais isolé en pensant que nous étions soeurs et puis un jour, jugeant que j’étais assez grande pour savoir, ma grand mère m’a avoué que Betty, l’adolescente rebelle, n’était pas ma soeur mais ma mère. Elle m’avait abandonné. Plus tard, elle donna naissance à deux autres enfants avec un autre homme et ne leur a jamais dit la vérité sur moi. Et puis, l’arrivé de Luca changea beaucoup de choses entre nous, notamment le fait qu’elle veuille faire parti de la vie de son petit fils. J’avais accepté par manque d’argent et parce que je voulais protéger mon petit. Ce soir, je décide de rentrer à pied, le bus est bondé et je n’ai pas envie de me retrouver écraser pendant une demi-heure. Je prends des raccourcis en traversant des parcs et des terrains. Et alors que j’arrive prés de celui de basket, une silhouette m’interpelle. Je fronce des sourcils et crois rêver. Ma curiosité me force à me rapprocher de l’homme en chaise en le prenant pour une ancienne connaissance. Un certain jeune homme que j’avais rencontré en rééducation après un accident. Ce n’est pas possible. Plus je me rapproche et plus je suis sure que c’est lui. Soudain, j’ai les larmes aux yeux. C’est Bonaventure. Je reste un instant bête devant lui, me forçant à ne pas craquer en voyant sa situation. Je comprends rapidement qu’il ne m’a pas écouté…
   
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 03/10/2017
›› Love letters written : 80
›› It's crazy, I look like : Don sexy Benjamin
MessageSujet: Re: Walking in your footsteps Sam 28 Oct 2017 - 0:04


   Sam & Bonaventure

   Walking in your footsteps

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Bonaventure était perdu dans sa partie de basket ball. Enfin, on ne pouvait pas vraiment considéré cela comme une partie puisqu’il se contentait de faire des shoot mais au moins, avait-il l’impression de retrouver un peu de l’usage de ses jambes. Le sport était un défouloir pour de nombreuses personnes et il en faisait partie. Le jeune homme avait toujours plus ou moins rêvé d’une carrière professionnelle. Ce sport, d’entre tous, avait quelque chose presque de symbolique dans sa vie. Les terrains de basket comme un air de maison. Combien de fois ne s’était-il pas enfoui pour jouer afin de mettre ses problèmes de côté ? Les Weasley étaient des parents tout ce qu’il y a de plus aimants. Il n’avait manqué de rien dans sa vie et encore aujourd’hui, il ne se passait pas une semaine sans qu’ils ne l’appellent pour prendre de ses nouvelles. A ce titre, il avait été plus qu’heureux et choyés. Le problème était qu’il était métisse, eux blancs comme neige. Il ne pouvait pas se cacher derrière des mensonges : il était un enfant adopté. Un africain élevé par une riche famille blanche. Autant vous dire qu’il avait dû essuyer bien des remarques racistes venant de gens lambda voire même de la haute. La bonne cause des Weasley en quelque sorte. Ses parents avaient toujours essayé de lutter contre cela, de le rassurer mais les dégâts étaient présents en lui. Qu’il le veuille ou non. Aujourd’hui, c’était un autre combat qu’il menait contre lui avant toute chose. Une autre bataille pour une âme usée par le temps et les épreuves. Pourtant, il continuait de sourire, d’être l’homme généreux et adorable que tout le monde connaissait. Un masque pour cacher ses faiblesses, au même titre que ses tatouages étaient là pour le dissimuler aux regards des autres. Un nouveau shoot et le ballon frappe contre la planche pour mieux partir de l’autre côté du terrain. Il râle et fait rouler son fauteuil jusqu’à apercevoir le ballon aux pieds d’une jeune femme. Elle ne lui était pas inconnue. Non, il la reconnaissait facilement.  « Sam » dit-il en s’approchant d’elle. Ses yeux brillaient sous la lumière artificielle. Elle semblait sur le point de pleurer et il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre. La dernière fois qu’elle l’avait vu, il tenait debout, grâce à une canne.  « J’ai tenté...J’ai perdu » reprit-il simplement. Elle comprendrait qu’il parlait de l’opération. Une opération qu’elle lui avait déconseillé de faire à l’époque.
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/07/2017
›› Love letters written : 74
›› It's crazy, I look like : Katerina hot Graham
MessageSujet: Re: Walking in your footsteps Mer 15 Nov 2017 - 22:41


   Sam & Bonaventure

   Walking in your footsteps

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]J’ai beaucoup de mal à réaliser ce que je suis entrain de voir. Bonaventure avait été un pilier après mon accident. Nous nous étions retrouvés au même moment à devoir nous battre pour retrouver l’usage de nos jambes. Clairement, nous ne venions pas du même monde et surement que dans d’autres circonstances jamais nos destins ne se seraient croisés. La vie en avait fait autrement, on était devenu un soutien l’un pour l’autre. Personne n’était mieux placer pour nous comprendre alors on s’était lié d’amitié. Il avait connu la vraie Sam dans toute sa vulnérabilité. J’avais laissé tomber tout mes masques, je m’étais ouverte à lui parce que dans le fond je n’avais personne à ce moment pour me confier. Je n’avais le soutien de personne après mon accident. Je m’étais sentie abandonnée par tous. Même mon corps me trahissait. J’avais peur de ne plus jamais pouvoir marcher. Les infirmières se voulaient rassurante mais il était clair qu’après ce qui m’était arrivé plus jamais je ne pourrais danser. Bonaventure était arrivé au centre un peu avant moi. Il nous arrivait de nous retrouver au même moment pour faire nos exercices. Il m’avait sous-estimé la première fois. Peut être parce que je suis une femme et qu’il avait pensé avoir l’avantage sur moi. Pourtant sans notre motricité, nous étions quasiment au même stade et je l’ai battu. Il aura beau dire le contraire par fierté. Par la suite on passait nos séances à se lancer des défis, jalouser l’autre en essayant toujours de faire mieux. A cette époque déjà il me parlait d’une opération. Pour ma part je n’étais pas confiante et quand bien même je l’aurais été, je n’en avais pas les moyens. J’avais tenté de le dissuader, après tout même si nous étions deux pauvres boiteux on avait retrouvé l’usage de nos jambes. Il nous fallait encore du temps mais j’étais persuadée que nous allions finir par nous en sortir. Du jour au lendemain, je ne l’ai plus revu. Pas un au revoir, ni une lettre d’Adieu. Seule une infirmière m’avait prévenu de son départ un matin. J’avais été très triste que l’on se soit quitté de la sorte mais je m’étais faite à l’idée que finalement nous n’étions que deux patients dans une clinique et que tôt ou tard chacun prendrait son chemin. Après tout, personne ne voulait de moi. Je fais un pas vers lui. Choquée de le voir dans cet état. Je me retiens de ne pas fondre en larme, mais je suis très émue de le voir ainsi. « Qu’est ce que… » je n’arrive pas à terminer ma phrase que je me précipite vers lui pour le prendre dans mes bras. Je le sers un instant contre moi : «  Tu es partie sans me dire au revoir. » lui reprochais-je tandis que j’ai du mal à retenir mon émotion. Ma voix est tremblante mais j’essaye de rester digne. Il m’avait énormément manqué malgré que je lui en avais voulu de ne pas avoir pris compte de mon avis.
   
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 03/10/2017
›› Love letters written : 80
›› It's crazy, I look like : Don sexy Benjamin
MessageSujet: Re: Walking in your footsteps Mar 21 Nov 2017 - 1:26


   Sam & Bonaventure

   Walking in your footsteps

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Bonaventure n’avait jamais aimé les au revoir car à chaque fois, cela lui brisait un peu plus le cœur. Il avait perdu trop de personne, il avait été bien trop éprouvé par la vie pour se poignarder un peu plus chaque jour avec l’absence des êtres chers. Pourtant, l’absence et le manque restaient des douleurs bien présentes dans son quotidien. Sam faisait partie de ces fantômes qui n’avaient de cesse de le hanter au quotidien. Alors la revoir le bouleversait et en même temps, le heurtait car il était mis en face de ses fautes, de ses silences et surtout de la plus grosse erreur qu’il ait pu faire dans sa vie. L’opération avait tout de bon sur le papier, cela aurait pu lui permettre de remarcher sans cette canne, de s’épargner bien des douleurs. La jolie brune l’avait pourtant dissuadé de le faire ou du moins avait tenté de le faire. Elle aurait aimé qu’il patiente, qu’il fasse confiance à ce lâche de corps. A ce traite. Hélas, il en avait fait qu’à sa tête, fonçant droit vers sa perte car il voulait retrouver sa vie d’avant : le sport, le simple fait de pouvoir porter une femme dans ses bras.. pouvoir tout simplement vivre comme par le passé. Son optimisme l’avait perdu et aujourd’hui, il affrontait le regard attristé de Sam. Alors, quand elle lui tomba dans les bras pour le serrer contre elle, il l’entoura de toute sa force et de toute sa tendresse. « Je n’ai jamais pu supporter les au revoir » murmura-t-il en déposant un baiser sur sa tempe, la gardant tout contre lui. « Mais je suis heureux de te revoir Sam, vraiment heureux » reprit-il non sans émotion. Ces retrouvailles apaisaient une partie de son âme car cette femme avait eu de l’importance. Elle avait été son moteur, sa raison de se surpasser au quotidien quand tout lui donnait envie d’abandonner. Leur petite rivalité, leurs longues conversations comme si les mots ne voulaient pas se tarir entre eux. La vie les avait séparés mais le Destin lui, venait de les réunir. « Tu m’avais manqué ma puce ! Je vais finir par croire que tu es devenue sentimentale avec les années » la taquina-t-il pour lui arracher un sourire malgré qu’il s’en voulait tellement de ne pas l’avoir écouté à cette époque. Les choses auraient été si différentes.  
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/07/2017
›› Love letters written : 74
›› It's crazy, I look like : Katerina hot Graham
MessageSujet: Re: Walking in your footsteps Mer 22 Nov 2017 - 12:04


   Sam & Bonaventure

   Walking in your footsteps

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La dernière fois que nos chemins s’étaient croisés, Bonaventure avait eu le droit à une Sam en colère contre le monde entier. Une boule d’énergie qui cherchait coute que coute à s’en sortir. Une battante. A cette époque je n’avais rien de doux. Un démon dans un petit corps frêle. Il lui arrivait de se moquer gentiment de ma détermination. Rien ni personne n’aurait pu me faire changer d’avis. Je n’avais pas grand monde à cette époque et il a fallu me créer un mental d’acier. Ma carapace était faite de béton et il était presque impossible d’approcher la vraie Sam. Avec le temps, j’avais fini par me calmer, la venue d’un bébé change une femme. Luca m’avait appris à aimer et être aimer. J’étais moins agressive et surtout moins centré sur ma personne. Longtemps j’avais pensé qu’un nuage planait au dessus de ma tête, que jamais rien de bons ne m’arriverait. J’avais peur du bonheur parce que j’avais peur qu’il me soit retiré. Alors je faisais tout le temps la gueule. J’étais persuadée que ma venue au monde n’était qu’une énorme mascarade et que tout était contre moi. Bonaventure m’appelait Calimero lorsqu’il m’entendait geindre sur ma situation, ce qui m’arrachait systématiquement un sourire. Lui, savait me faire rire malgré que notre situation à cette époque n’avait rien de drôle. Deux brebis galeuses qui s’étaient retrouvées. Son départ m’avait attristé, comment avait-il pu me faire ça? Pourtant le fait de le revoir me faisait du bien. De nature, je n’ai jamais été rancunière si ce n’est avec ma mère, peut être. En règle général, je pardonnais rapidement. Je serre sa tête contre moi, puis dépose un baiser sur le sommet de son crâne. Il m’avait horriblement manqué et le fait de le revoir me brisait le coeur. J’avais essayé de le convaincre d’attendre. Les médecins étaient confiants quant à son rétablissement. Lui, ne savait pas attendre, trop impatient peut être. « Je crois aussi. » dis-je en essuyant une petite larme resté coincé au creux de de l’oeil, tout en lâchant un petit rire. «  Je suis tellement heureuse de te voir, tu ne peux même pas imaginer. » dis-je en me détachant de lui, tout en gardant sa main dans la mienne. Ça faisait combien de temps que l’on ne s’était pas vue. «  Sinon, tu vis par là? » lui demandais-je. La dernière fois qu’il était venue à L.A, il n’était que de passage pour se faire soigner. Un newyorkais comme on n’en fait plus. Je ne lui laisse même pas le temps de répondre que je rebondis sur une nouvelle : «  Au fait, je suis maman. J’ai un petit garçon de 3 ans maintenant. » dis-je fière de moi. Bonaventure m’avait connu à une période de ma vie où je n’étais même pas capable de prendre soin d’un poisson rouge. Il me chariait constamment sur ça.
   
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 03/10/2017
›› Love letters written : 80
›› It's crazy, I look like : Don sexy Benjamin
MessageSujet: Re: Walking in your footsteps Lun 4 Déc 2017 - 1:50


   Sam & Bonaventure

   Walking in your footsteps

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Bonaventure ne s’imaginait pas retrouver Sam en jouant tout seul, sur ce terrain de basket. Et pourtant, la vie savait jouer des tours pendables quand y repensait bien. A aucun moment il ne se serait imaginé revenir dans cette ville pour vivre sa passion du journalisme car qu’il le veuille ou non, le jeune homme avait toujours assimilé Los Angeles et souffrance. Durant sa rééducation, il avait serré plus d’une fois les mâchoires avec violence pour ne pas hurler sa douleur. On ne parlait jamais de cela quand on voyait les spots du gouvernement sur les accidents de la route. Durant des années, Bonaventure avait combattu bravement, se relevant après chaque chute tout en conservant sa gentillesse, son sourire, sa bonne humeur. Il avait lutté comme un forcené pour rendre de l’espoir à ses proches, pour tenter de sortir la tête hors de l’eau. Il avait lutté avec l’idée que cet accident était une punition divine pour toutes les erreurs qu’il avait commise dans sa courte existence. Malheureusement, certains soirs, il avait eu plus de mal à se motiver et c’est grâce à cette femme ici présente qu’il n’avait pas baissé les bras. Sam avait été à la fois une amie, un ange gardien, une rivale. Elle avait été le centre de son existence qui se retrouvait restreinte entre les murs du centre de rééducation. La quitter sans un au revoir avait été difficile mais jamais il n’avait trouvé le courage de lui faire face. C’était lâche mais quelque part, Bonaventure l’était. Il était toujours parti dès que les choses devenaient sérieuses car il recherchait autant qu’il craignait ce bonheur. Alors, il se cachait derrière les épreuves de la vie pour se trouver de bonnes excuses. « Oh si je peux imaginer car j’éprouve sûrement le même bonheur » dit-il avec sincérité. Il était réellement heureux de la retrouver. Sam était aussi belle que dans son souvenir… sûrement plus apaisée. Elle dégageait quelque chose de nouveau qui lui arracha un sourire. « Oui, depuis un an et quelques mois. J’avais besoin de prendre un nouveau départ et un peu marre d’être couvé par mes parents »rigole-t-il. «  Du coup j’ai saisi une offre de boulot et me voilà…Et toi, tu es restée tout ce temps à Los Angeles ? » demande-t-il après un court silence. Il fallait qu’il se remette de son annonce. « Maman alors ?! Ouah.. Toutes mes félicitations avec trois ans de retard ! Un enfant… J’en reviens pas ! Alors heureuse en amour finalement ? » demandait-il tandis que son sourire se faisait beaucoup plus tendre et complice. Il était si heureux pour elle.

Spoiler:
 


AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: Walking in your footsteps

Revenir en haut Aller en bas

Walking in your footsteps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a :: basketball field
-