Partagez|

But inside in the dark I'm aching to be free.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/10/2017
›› Love letters written : 53
›› It's crazy, I look like : Don sexy Benjamin
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: But inside in the dark I'm aching to be free. Mer 4 Oct - 21:48


   Kane & Bonaventure

But inside in the dark I'm aching to be free

   

   Le mardi, Bonaventure quittait le travail toujours deux heures plus tôt. C’était un accord avec son rédacteur en chef et cela depuis son arrivée dans le service des faits divers. La négociation avait été rude mais en contrepartie, le jeune homme ne comptait pas ses heures tout en mettant son carnet d’adresses au service de son boulot. Cela aidait d’être un fils de sénateur, cela vous ouvrait toujours quelques portes bien fermées. Quoiqu’il en soit, le journaliste rendait toujours ses articles en temps et en heure, de bonnes qualités, en somme, son patron lui foutrait une paix royale tant que cela perdurerait. Revenons à nos moutons. Nous étions mardi, en fin d’après-midi, la circulation était dense comme d’habitude mais rien qui ne pourrait entacher la bonne humeur du jeune métis. Une bonne humeur feinte bien entendu car cela faisait des années qu’il cachait son mal de vivre derrière des sourires, de l’humour et un cœur généreux. Dans le fond, ce n’était pas vraiment un mensonge, Bonaventure était le gars sympa, toujours prêt à rendre service, à répondre présent pour ses amis et sa famille. Le problème, c’est qu’il ne laissait personne l’approcher suffisamment près pour baisser la garde, pour enlever son masque de joyeux clown. Dieu seul savait pourtant combien il souffrait de la solitude, combien être en fauteuil roulant était quelque chose de pénible à supporter au quotidien. Durant quelques temps, il avait goûté aux plaisirs de remarcher, de pouvoir soulever une femme dans ses bras, de pouvoir être comme tout le monde. Une mauvaise décision avait tout précipité et il était retourné à la case départ. Le choix de se faire opérer avait été quitte ou double et il n’avait pas réfléchis à deux fois : il avait tenté sa chance. Malheureusement, cette dernière lui avait tourné le dos, le clouant à nouveau dans son enfer personnel.

Alors, en arrivant à LA il y a un an et demi, il avait naturellement cherché à poursuivre sa thérapie. Une thérapie qu’il avait entamé à l’âge de douze ans et qui, depuis tout ce temps, l’avait maintenu la tête hors de l’eau sans pour autant le sauver complètement. Et le mardi était devenu son jour de consultation.  « Bonjour Kane » salua-t-il l’homme qui attendait dans la salle du cabinet de ce groupe de psychiatre. Ils n’avaient pas les mêmes thérapeutes mais cela leur arrivait de discuter régulièrement quand ces derniers étaient en retard -ce qui ne manquait pas d’arriver. Donnant une impulsion sur les roues de son fauteuil roulant, Bonaventure roula vers le jeune homme et lui tendit la main pour le saluer.  « Il est encore en retard ? A ton avis, est-ce qu’il va battre son record précédent »
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas

But inside in the dark I'm aching to be free.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a
-