Partagez|

You're telling me the truth but it's hard to understand (estesia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 161
›› It's crazy, I look like : alberto smartie rosende.
family don't end with blood
MessageSujet: You're telling me the truth but it's hard to understand (estesia) Dim 1 Oct - 16:57

Anastasia et moi avons eu une aventure sans réelles conséquences ni grande importance, il y a quelques années de cela. Depuis, nous sommes restés bons amis. Les choses ont évolués pour l’un comme pour l’autre ; j’ai eu d’autres histoires et Anastasia, de son côté, est également devenue parent. Désormais, nous sommes dans la même galère, celle de la parentalité juvénile même si contrairement à moi, la rousse a eu sa fille plus tard qu’à l’adolescence, ce qui constitue, dans ce cas, un véritable handicap social. J’ai toujours été montré du doigt d’avoir eu un enfant à seize ans mais je m’y suis habitué et je n’en ai cure : mon fils en vaut le coup, tout l’or du monde. D’ailleurs, je laisse Leeo avec Camila dès que celle-ci rentre du travail, avec quelques minutes de retard qui vont probablement faire patienter Anastasia. Je déteste être en retard et l’heure de pointe dans les transports angelins ne vont pas arranger cela, j’en suis certain. Je profite donc d’attendre le bus pour envoyer un message à la rousse, m’excusant déjà pour le retard de quelques minutes que j’aurais, en espérant qu’elle ne m’attende pas trop. Je déteste l’autobus mais j’ai laissé notre seule voiture à Camila afin qu’elle puisse amener Leeo profiter de son vendredi soir dans un restaurant hispanique dont il raffole les plats. Les écouteurs dans les oreilles, je m’isole du monde grâce à de la musique latine et ne peut m’empêcher de bouger légèrement des hanches malgré le monde fou, emporté par les rythmes latinos que je chéris tant. Tant et si bien que je manque de rater mon arrêt et me faufile à travers les portes, de justesse. Je regarde à droite et à gauche, cherchant à me repérer. Je ne suis venue qu’une fois, dans ce pub et je ne sais plus très bien où il se situe si bien que je préfère me référer à un passant qui m’indique la route à suivre. Il est 20h12 lorsque j’entre dans le bar, avec douze minutes de retard. « Désolé ! », je m’exclame en posant une main sur l’épaule d’Anastasia, déjà là, pour lui manifester ma présence. « Vraiment désolé », je répète, franchement contrit.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 13/12/2016
›› Love letters written : 236
›› It's crazy, I look like : K.McNamara
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: You're telling me the truth but it's hard to understand (estesia) Dim 8 Oct - 12:08

C'est le premier weekend où je laisse Chalize à Killian, je sais que c'est son père et que tout ira bien, mais je ne peux pas m'empêcher de m'inquiéter. Elle n'a jamais été si loin de moi aussi longtemps et le manque se fait sentir, j'ai donc grand besoin de me changer les idées, de penser à autre chose et pour cela quoi de mieux qu'une petite soirée avec l'un de mes plus fidèles amis. Je ne compte plus le nombre d'années que je connais Esteban. Lui et moi avons eu une petite histoire, quelque chose qui n'a jamais compté et quand on y repense qui nous aura bien fait rire puisque lui comme moi avions le cœur trop occupé à penser ailleurs. Dès le départ nous savions que ça ne mènerait pas plus loin qu'à une belle amitié et quelques années plus tard, c'est toujours le cas. Je l'ai toujours admiré d'avoir assumé son rôle de père si jeune et d'avoir affronté le regard des autres la tête haute. Lorsque mon tour est venu, j'ai agi comme une lâche et je me suis enfuie, récoltant les pots cassés à mon retour en ville. J'ai perdu beaucoup d'amis et pour ça je ne peux m'en prendre qu'à moi-même, mais Esteban fait partie de ceux qui sont restés et qui m'ont soutenu. Nous nous étions donné rendez-vous à 20h dans un pub du coin. A peine passais-je la porte, que mon téléphone m'indiqua l'arrivée d'un message, c'est lui qui me prévient qu'il sera un peu en retard. Aucun souci, je vais m'installer et l'attendre patiemment. Quand il arrive enfin, il se confond en excuse, s'en est presque drôle. « C'est bon Esteban, je ne suis pas à cheval sur les horaires. » dis-je en plaisantant, le sourire aux lèvres afin de le rassurer. « Assis-toi, prends un verre et détends-toi ! » lui ordonnais-je presque. Je fis un signe au serveur pour qu'il vienne prendre notre commande. « Pour moi ce sera une margarita. Et toi ? » demandais-je en tournant la tête vers l'intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 161
›› It's crazy, I look like : alberto smartie rosende.
family don't end with blood
MessageSujet: Re: You're telling me the truth but it's hard to understand (estesia) Dim 8 Oct - 16:48

Anastasia m’accueille avec un sourire qui est lui-même accompagné d’une moue moqueuse. Je lui souris, rassuré par ses paroles tout en m’installant sur l’un des grands tabourets qui orne le bar, un vieux comptoir usé par les badauds qui s’y sont saoulés. L’endroit n’est pas le plus classe qu’il y est en ville mais son tarif est abordable et surtout, les employés y sont très agréables, ce qui devient de plus en plus rare de nos jours dans des professions de contact, de commerce. « Merci », je dis avec un sourire alors qu’elle m’invite à me détendre tout en faisant signe à un serveur pour passer commande. J’indique également au serveur : « Une seconde margarita, s’il vous plaît », accompagné d’un courtois geste de la tête et d’un sourire, dévoilant une paire de canines naturellement pointues qui me valaient, au collège, tous les surnoms associés aux légendes vampiriques. Je me tourne vers Anastasia, tout sourire, m’accoudant au comptoir. « Tu vas bien ? », je m’enquis. Anastasia a bonne mine mais son visage retranscrit une certaine inquiétude qui me chiffonne. Je fronce des sourcils, inquiet. A-t-elle des problèmes ? Je ne lui souhaite pas. Ana est une bonne fille, quelqu’un de sincère et de bon. Même si elle a fuit, est parti sans prévenir personne, ce n’est pas une femme qui souhaite du mal aux gens. Puis parfois, il faut savoir être égoïste, ne penser qu’à soi et sa famille. Je suis bien placé pour le savoir puisque Leeo est le centre de mon univers depuis huit ans et je ne regrette absolument pas de m’y consacrer corps et âme au prix de certaines amitiés. Car elles n’étaient pas sincères si les gens sont partis face à mon investissement paternel ; ma famille vaut tout l’or du monde. « Comment va Charlize ? », je demande. « Je veux voir des photos, elle a tellement du grandir depuis la dernière fois !! », je m’exclame. Je sais combien un enfant change vite et évolue à une vitesse hallucinante. Hier encore, je voyais mon fils bambin et aujourd’hui, il est presque à l’aube de l’adolescence.

Revenir en haut Aller en bas

You're telling me the truth but it's hard to understand (estesia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a :: bill's drink
-