Partagez|

L'idée de rendre jaloux... manque la personne.... (Malone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/11/2016
›› Love letters written : 75
›› It's crazy, I look like : Paul Weasley
›› Credit made by : Moi ou google image pour les gils
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: L'idée de rendre jaloux... manque la personne.... (Malone) Jeu 14 Sep - 23:13


Tomas s’était installé au bar depuis un petit moment et avait déjà commandé quelques verres de Whisky pur, sans glaçon. Il avait besoin de prendre du temps pour lui, surtout après ce qu’il était passé il y a quelque jour. Ce fameux moment où ils avaient discuté à cœur ouvert. Il ne savait pas ce qu’il devait penser sur ce qui s’était passé et surtout ce qui s’était dit cette nuit ou même le lendemain. Dans un sens, oui, il était rassurer que son meilleur ami pensait à lui, lui avait dit qu’il ne comptait pas de l’oublier et encore moins le laisser tomber. De l’autre côté, David ne semblait que penser en termes d’amitié. Il ne savait pas s’il était rassurer ou inquiet. Et si un jour il y avait un ou une autre « Camilla » ? Qu’il refasse ce qu’il voulait faire ? Qu’il pense à l’oublier ? Il n’avait pas avoué sa peur d’abandonner parce que cela faisait partie de ce qu’il ressentait pour lui, de l’amour qui l’envahissait.

Si seulement il arrivait à attirer une jalousie chez son meilleur ami, le voir prendre peur face à une relation mais il se savait incapable d’aimer une autre personne que le premier concerner. Il devrait donc choisir une personne qu’il trouvait potentiellement attirable et qu’il serait capable de côtoyer régulièrement. Mais pourrait-il feindre ses sentiments devant son meilleur ami qui le connaissait mieux que quiconque ? Comment le chef du clan de Skye réagirait selon ce qu’il constaterait. Il craignait la réaction de cet homme. Il n’avait pas l’impression que ce serait positif peu importe le cas. S’il était jaloux, il risquerait de faire une crise et il serait probablement blessant et s’il ne l’était pas, il serait lui aussi blessé. Au moins, il serait fixé mais était-ce réellement une bonne idée.

Il regarda le verre de Whisky qu’il avait commandé il y a quelques minutes, le faisant tourner distraitement. Il savait qu’il n’était pas en état de prendre sa voiture pour conduire même s’il n’était pas complétement saoul. Il continuait de fixer son verre sans le voir quand son esprit dériva de nouveau vers son meilleur ami. S’il trouvait une personne pour le rendre jaloux, qu’en serait-il des relations d’un soir ? Devrait-il se contenter d’une seule personne ? D’arrêter directement ? De se montrer discret mais alors plus dans son appartement. D’un côté, il voulait montrer à son compagnon de toujours qu’il était fidèle en amour aussi si ce dernier finissait par se montrer jaloux.

Il but une gorgée de son verre distraitement avant de le reposer juste devant lui, sur le bord du bar et se prendre la tête entre les mains. L’idée lui semblait toujours bonne mais il y avait tellement d’inconnue, de question. Devrait-il faire comme David lorsqu’il avait voulu se mettre avec Camilla ? Dire qu’ils allaient s’enfuir en faisant semblant de l’oublier ? Et si l’autre agissait comme lui dans son dos, il ne le saurait jamais. Ou bien s’il s’en fichait réellement ? Comment devrait-il faire avec cet être ? Le venter ? Le présenter ? Mais l’inconnue était toujours la réaction de l’autre. Il avait beau se connaître depuis toujours mais cette réaction, il l’ignorait. Depuis le début, il n’avait pas eu de relation amoureuse depuis qu’il se connaissait parce qu’il n’y avait toujours eu que lui dans son cœur.

Trouver quelqu’un serait facile, savoir si l’autre serait au courant que cette relation serait factice était un détail. Et ce serait un détail qu’il adapterait. Il se demandait s’il pourrait supporter les mièvreries continue d’une « vraie » relation et surtout si David verrait cela. Ça aussi c’était un peu une prise de tête, même si ce ne serait le plus compliqué à penser. Une autre question stoppa ses pensées sur ses relations de nouveau : Devrait-il arrêter de coucher avec son meilleur ami ? Si oui, brutalement ? De manière plus douce ? Serait-il résister ? Surtout si David tentait de forcer un peu ? Saurait-il lui-même s’en passer ? David accepterait-il cette décision ?

Il soupira et poussa un bruit entre un grognement et un gémissement. Trop de question, trop d’inconnue et pas de réponse. Et puis était-ce l’alcool qui compliquait tout ? Non, il ne le pensait pas, il n’était pas dans un état pareil et puis il cela lui faisait-il plus un effet de désinhibiteur sur le plan relation éphémère. Bien qu’il n’avait pas besoin de ça réellement pour se chercher une victime. Et puis il n’était pas dans un tel état.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 232
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
›› Credit made by : avengedinchains
family don't end with blood
MessageSujet: Re: L'idée de rendre jaloux... manque la personne.... (Malone) Mer 20 Sep - 0:16


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'idée de rendre jaloux... manque la personne

Malone se demandait sincèrement ce qu'elle foutait là.  Au départ cela devait être un rendez vous d'affaire où le magnat des finances auraient essayé de marchander la série de toile qui l’intéressait soit disant, la jeune femme aurait serrer les dents et sourit en expliquant poliment que non elle ne vendait pas des fruits et des légumes et que ce n'était pas la foire ! Il avait préféré cet endroit ci plutôt que son bureau, soit ce n'était pas la première fois et dans ce milieu il fallait être souple  … mais pas autant que lui semblait l’espérer quand même . Il avait l'âge d'être son père et lui faisait ouvertement du rentre dedans . La jolie rousse avait pourtant mis des barrières, d'abords physique en s'installant bien le plus éloigné possible sur sa chaise et en croisant ses jambes de manière bien visible, pas pour y attirer le regard mais bel et bien pour pas que ce vieux croûton lui fasse du pied en plus du reste. Si cela ne tenait qu'à elle , elle serait parti dès le second verre mais son vis à vis était intelligent et lui demandait encore et encore de parler de Maddie, l'artiste dont elle s'occupait et accessoirement une amie de jeunesse. Où il s'était rencontré, comptait elle de nouveau exposer à Los Angeles etc etc...  Et cela lui rappelait à chaque fois qu'elle était là pour elle, pour lui assurer d’être tranquille pécuniairement parlant pendant les prochains mois. Elle rongeait alors son frein et essayait de marquer encore quelques points à chaque relances. Si en plus de cela il ne sortait pas son chéquier, elle allait devenir dingue !

Cela faisait près d'une heure qu'ils jouaient à ce petit jeu alors qu'elle n'avait aucune envie de s'amuser avec quiconque ! Elle avait juste envie de se rappeler à quel point sa vie n'était rien d'autre qu'un remake à la Titanic, qu'elle prenait l'eau, et que le seul radeau sur lequel elle voulait monter était occupé par un Lysandre bien trop récalcitrant à lui tendre la main. Lui qui sauverait la terre entière s'il le pouvait n'allait peut être pas l'aider elle , son ex femme. Et elle ne pouvait lui en vouloir : leur divorce avait été extrêmement compliqué à gérer. Pas à cause de disputes clichées, pas parce qu'ils s'étaient battu pour un meuble ou un compte en banque, non ils avaient été parfaitement civilisés , mais juste désabusés que ce qui les avait réunis finissent par les laisser fracasser au bord de la route .

Elle ne comptait plus les verres, pourtant elle avait l'esprit clair sur une chose :  elle méritait cette signature et lui méritait une bonne baffe dans la gueule à reluquer son décolleté. Elle était tellement frustrée de ne pas la lui administrer qu'elle était presque certaine de se taper des boutons d’insatisfaction le lendemain. Malone essayait tant bien que mal de se concentrer sur les yeux de son interlocuteur et d'oublier tout le reste autour, si elle jetait un œil sur quoique ça soit d'autre, la moindre petite activité finirait de lui voler ses dernières brides d'attention. « Vous voulez danser » … Ah en fait elle avait lâché le fil de la conversation sans même s'en rendre compte. Elle ravala le dégoût qu'elle ressentait à cette idée et se contenta de secouer la tête « Monsieur Linster... Euh Mainster » Franchement que le nom de son ex mari lui vienne à la bouche ok, mais pas auprès de ce vieux beau ! Elle reprit après s'être flagellé mentalement « Monsieur Mainster, nous sommes ici pour parler affaire il me semble, je n'ai aucune envie de danser et je préférerais revenir à ce qui nous importe : prenez vous les scultures ou pas ? L'artiste attends beaucoup de cette vente et attends donc aussi que je l'informe de la suite des événements. » « Mademoiselle Fleming » commença l'autre tandis que Malone serrait les pans de son pantalon pour se contenir  « Je pense que nous pourrions faire fructifier notre collaboration dans des domaines qui se révéleront avec vous tout aussi artistique et sublime qu'une vénus de Milo » Il était vraiment en train de lui proposer un échange de bon procédé ? Un coup de main dans son pantalon contre une poignée de main pour sceller un contrat. Tampis ! Malone expliquerait à Maddie que ses tableaux iraient bien mieux partout ailleurs.   Un sourire froid étira ses lèvres alors qu'elle attrapa la main qu'il tentait de glisser sous la table pour en broyer les os avec toute la force dont elle était capable. A défaut d'avoir fait de la boxe comme le lui avait conseiller Lysandre, elle avait passer sa vie à muscler ses doigts en peignant et cela avait ce soir une nouvelle utilité. Mais bon il fallait toujours mieux cela que lui envoyer en pleine figure un verre dans la tronche , la jeune femme en avait fait l'amère expérience quand Eve avait joué sa jalouse et ruiné une de ses robes favorites. « Désolé mais je pense que toute collaboration s’arrête ici, vous n'êtes pas le genre de personnage qui saurait apprécié les œuvres que je représente et protège . Sur ce, vous êtes prié de ne pas me retenir ! » Elle se leva ses cheveux roux retombant sur son chemisier de soie lavande et son pantalon noire cintrée à la taille . Elle entendit vaguement un « allumeuse » à peine murmuré alors qu'il se leva à son tour. Sa chevelure fouetta l'air quand elle se retourna pour lui faire face et le défier de répéter mais il était déjà loin. Tant mieux pour lui, et cela prouvait qu'une femme de 26 ans pouvait vraiment faire peur à un homme d'une cinquantaine d'année si tant est qu'on était aussi sauvage que Malone Fleming.

Il lui fallait un nouveau verre... deux ou trois peut être même. Elle se dirigea vers le bar et put enfin respirer à son aise, sans avoir l'impression que le moindre souffle amené le regard lubrique de l'autre sur ses seins. Elle commanda un cocktail et regarda autour d'elle, chose qu'elle s'était interdit de faire par avant . Maintenant elle avait l'occasion d'avoir une meilleure vue sur la salle, puisqu'en plus il l'avait bien évidement mené dans un recoin bien isolé le salaud. Elle soupira et soigna le mal par le mal : l'alcool par l'alcool !

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/11/2016
›› Love letters written : 75
›› It's crazy, I look like : Paul Weasley
›› Credit made by : Moi ou google image pour les gils
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: L'idée de rendre jaloux... manque la personne.... (Malone) Sam 23 Sep - 14:29


Tomas ruminait toujours ce moment avec son meilleur ami, que pouvait-il réellement penser de ce qui s’était passé et dit entre eux? Il faut dire que tout ce qui s’était passé était ambigu au plus haut point. Il l’ignorait toujours et l’alcool ne l’aidait pas vraiment à répondre à la question. Et pourtant, il ressentait l’envie de boire, d’oublier pourquoi pas de se mettre mal et d’accourir à lui comme ce dernier l’avait fait. Peut-être qu’il serait au même niveau le lendemain, peut-être même qu’il finirait pas avouer les mots qui ne franchissait jamais sa bouche, même s’il avait fortement envie de les prononcer à chaque instant où ce dernier se montrais doux, se sentait mal, ... A tout moment en fait, comme si c’est mot était une réponse universelle. Mais en échange, il se contentait toujours de dire : Je serais toujours là avec toi, je ferais ce qui est nécessaire pour t’aider.

Il vit la porte s’ouvrir sur une magnifique rousse. Il y avait de quoi la trouver attirante non ? Il fronça les sourcils en remarquant l’homme qui la suivait pour s’installer dans une table au fond, il suivi l’étrange « couple » des yeux un moment avant de se retourner pour recommander un verre, le sien n’était même pas encore terminer. Il n’allait pas s’attarder sur la scène, bien qu’il aurait peut-être dû, il serait intervenu pour aider la jeune femme, il se sentait d’humeur galante ce soir, plus que les autres bien qu’il avait toujours tendance à l’être.

Alors qu’il allait recommencer un autre verre, un qu’il venait, encore, de recommander, il les avalait comme du petit lait, il vit l’homme sortir, visiblement, il n’était pas vraiment content. Hum, visiblement un qui s’était mépris ou qui avait voulu profiter d’une belle demoiselle. Elle s’était bien débrouillée seule. Il commençait à sentir les effets de l’alcool bien qu’il n’était pas encore éméché, juste un peu trop alcoolisé pour conduire, ce n’est pas grave, il n’avait de toute façon pas prévu de rentrer avec son véhicule, c’était pour ça qu’il n’était d’ailleurs pas venu avec mais en taxi. Au moins, il ne risquait pas de la retrouver abimer, bien que se défouler sur un bandit lui aurait probablement fait du bien mais c’était un danger inutile. Se faire attraper, ou même passé devant les flics n’aideraient pas David, plutôt le contraire.

Il regarda de l’autre côté, la rouquine vint s’asseoir à côté de lui, elle semblait avoir aussi bu quelques verres mais pas complétement saoul, elle avait plus l’air furieuse qu’autre chose. En voilà une qui avait dû remettre les pendules à l’heure, il aimait les femmes comme ça, elle était souvent bien plus fougueuse. Il tenta un sourire, enfin s’il en était capable aujourd’hui avant de prononcer d’une voix un peu amusé et un peu triste, représentant son état d’esprit. Il n’avait pas envie que la demoiselle le prennent mal ou s’enfuie.

- Mauvaise soirée avec un vieux pervers qui n’avait pas les mêmes objectifs ? Le verre est pour moi.

Avait-il lancé au barman qui avait hoché la tête. Il trouvait la phrase un peu débile mais il n’avait pas vraiment mieux en réserve pour lancer la conversation. Et le plan de drague version banale, elle devait probablement l’avoir mangé mille fois, y compris aujourd’hui. La meilleure façon était de proposer de se faire une sorte de protecteur. Et puis, il n’était pas sûr d’avoir réellement envie de faire quelque chose avec quelqu’un aujourd’hui, il n’avait pas la tête à ça. Il serait peut-être un mauvais amant et compagnon pour le soir. Une idée lui apparut : pourquoi pas un échange de service ? Une sorte de garde du corps contre une potentielle relation sérieuse fictive. Le bras droit de David réfléchissait soudainement plus vite. Il avait l’impression de tenir un plan. Il fallait que la jeune femme accepte, il se devait de la convaincre. A moins qu’il ne la trompe sur ses intentions, mais elle ne risquerait pas d’apprécier et il préférait éviter les vagues si elle comprenait qu’elle était manipulée, bien trop dangereux si elle dévoilait la vérité à son meilleur ami. Et puis, il n’était pas sûr d’apprécier ce genre de femme qi se venge bien qu’il pourrait le faire taire rapidement, encore une fois, ce serait faire des remous inutile et peu serviable pour le clan et surtout son chef. Enfin, il verrait bien. Il tendit son verre en direction de la jeune femme avec un sourire un peu piteux. Il n’était pas vraiment capable de mieux mais parfois c’était une bonne stratégie pour amadouer, l’homme détruit semblait attirer les autres, surtout les sauveurs d’orphelin, ça tombait bien.

- A un mauvais moment qui se soigne par l’alcool ! Une belle fille comme vous, sans vouloir faire un plan drague, doit bien avoir un protecteur non loin non ? Enfin, désolé si je suis indiscret. L’alcool me rend un peu plus bavard que je ne voudrais. N’hésite pas à me le dire si j’importune .

Bon, il avait joué le brave type à la mauvaise journée, qui ne voulait pas ennuyer mais juste passer un moment, sans vraiment d’arrière-pensée, même s’il devait avouer qu’il ne serait pas contre de l’avoir dans son lit mais de l’autre côté, ce ne serait probablement pas aujourd’hui. Comme dirait certain : Il ne dormirait pas dans la baignoire ou sur la carpette. Il se retourna vers son verre, comme pour lui laisser un moment de répit. On verrait bien si son approche avait marché ou pas. Il en tenterait peut-être une autre par des excuses s’il se faisait rembarrer mais ne forcerait pas la porte. Il n’était de toute façon pas d’humeur à conquérir et ramener une femme dans son lit après avoir lutter un peu. Soit il discuterait simplement, soit il directement au point final. De toute façon, il n’avait pas vraiment mieux à faire en ce moment. Et puis, s’il arrêtait un peu de penser ou bien avoir enfin une solution à son plan. Il pinça les lèvres un instant, semblant concentrer sur son verre.
Revenir en haut Aller en bas

L'idée de rendre jaloux... manque la personne.... (Malone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a :: varnish bar
-