Poster un nouveau sujetPartagez|

I'm happy to see you. ✻ Aidan & Lauren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
✮ chouchou du mois
avatar
chouchou du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 12/09/2017
›› Love letters written : 2114
›› It's crazy, I look like : lili reinhart.
MessageSujet: I'm happy to see you. ✻ Aidan & Lauren Jeu 14 Sep - 20:53


   Aidan & Lauren

   I'm happy to see you.

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]« Je dois aller au travail, salut les filles! » Lauren venait de fermer ses livres. Elle avait étudié durant plus de deux heures dans la bibliothèque de l'université avec des amis. La jeune femme avait deux gros examens la semaine prochaine et ça la stressait beaucoup. Elle désirait réussir plus que tout et elle n'allait pas craquer tout de suite. Elle était en troisième année de médecine à UCLA et elle n'avait pas encore abandonné, même si, par moment, elle avait pleuré à quelques reprises à cause de la pression qu'elle se mettait parfois sur les épaules. En plus d'étudier comme une folle, elle travaillait comme serveuse au Patty's Dinner et elle gardait de temps en temps le fils d'une de ses bonnes amies, Rose. La jeune femme ne s'ennuyait pas. Il fallait dire qu'elle n'avait pas le temps de se tourner les pouces. Lauren mit ses livres dans son sac et sortit de la bibliothèque. La jeune femme n'avait pas le temps de se rendre chez elle pour déposer son sac dans sa chambre, alors elle se rendit tout de suite au restaurant où elle travaillait depuis environ deux ans. Lorsqu'elle s'était trouvé un logement, elle avait décidé de se trouver un emploi, même si ses parents adoptifs l'aidaient un peu à payer ses études et une partie de son loyer. Lauren avait eu envie de devenir plus indépendante, mais surtout responsable. Elle aimait bien vivre toute seule, mais elle n'était pas complètement seule. Lauren avait la compagnie de Rox, son bulldog français qu'elle avait adopté, lorsqu'elle est emménagée dans son appartement. Âgé d'un peu plus d'un an, Lauren adorait son chien. Lorsqu'elle partait durant de longues heures, elle le confiait à ses parents, sachant qu'ils s'en occupaient très bien. Lauren devait d'ailleurs aller le rechercher après son travail, tout dépendant si elle finissait tard ou tôt. Ayant pensé au fait qu'elle ne savait pas si elle allait retourner chez elle après sa séance d'études à la bibliothèque, elle avait apporté son uniforme de travail qui consistait à un chandail du restaurant avec un tablier. Ce n'était pas la tenue qu'elle préférait, mais c'était mieux que rien après tout. Elle finit par arriver au restaurant avec dix minutes d'avance. Lauren était connue pour être une personne très ponctuelle. Elle détestait arriver en retard et aussi les gens qui arrivaient en retard. Elle entra dans le restaurant et salua des collègues qui étaient présents. Sa soirée au travail commença enfin, prenant aussi des commandes des clients et leur apportant leurs repas et leurs boissons. Lauren adorait son travail, mais, parfois, elle avait envie d'envoyer balader des clients qui ne remerciaient jamais les serveurs ou qui ne semblaient jamais heureux. Malgré tout, elle ne pouvait pas faire de scène, puisque ce n'était pas son genre et elle ne désirait pas perdre son emploi. Elle en avait vraiment de besoin. C'est alors qu'elle vit un homme entré dans le restaurant. Elle se figea sur place, sachant très bien de qui il s'agissait. Lauren le laissa aller s'asseoir à la place de son choix et alla ensuite le voir. « Bonsoir, Monsieur Collins. Qu'est-ce que je vous sers à boire? » Lauren devait rester professionnelle, mais elle était heureuse de le voir.
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 22/07/2015
›› Love letters written : 1779
›› It's crazy, I look like : colin perfect donnell
MessageSujet: Re: I'm happy to see you. ✻ Aidan & Lauren Mer 20 Sep - 0:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
— LAUREN ROTHSCHILD AND AIDAN COLLINS —

for some reason holding hands seem more intimate to me than anything else. more intimate than kissing, more intimate than hugging, more intimate because two people’s worlds come together for the fleeting moment when they trust each other enough to join each others worlds. two lives interlock for just one moment.

Aidan soupire un instant posant ses mains sur son front parfois il ne pouvait pas le nier il détestait son boulot. Il détestait être le genre de médecin qui n’arrivait pas à trouver la solution à laquelle il avait besoin de savoir et de façon rapide. Ses papiers sur son bureau le rendait dingue, il avait prit plus d’heure qu’auparavant les moments qu’il devait passé avec Anna avait été écourté ou en vérité il la voyait de moins en moins ce n’était pas qu’il ne le voulait pas, mais depuis que Lissa lui avait demandé son aide et qu’il lui avait apprit sa leucémie il était devenu son médecin, mais plus encore il se devait de rester discret en tant que médecin il devait respecter son souhait, mais en tant qu’ami ce secret en devenait lourd plus encore qu’il était crevé. Il ne comptait plus le nombre d’heure qu’il passait à l’hôpital entre ses patients, les gardes et faire des multiples examens tout en discutant discrètement avec le cancérologue qui l’aidait face à la maladie de Lissa qui avançait à son goût trop rapidement. Tout devenait bien trop compliqué assez pour que la fatigue prenne le dessus et plus encore avec les cours qu’il donnait à l’université. Donner la passion à des futurs médecins n’étaient pas chose si évidente, il était doué pour être un bon professeur avec ses internes et cela même s’il les malmené il croyait en leur potentiel, mais donnait la passion pour qu’il devienne médecin, qu’il choisisse le corps médical n’était pas chose évidente pourtant, il espérait sincèrement que ses mots pouvaient toucher quelqu’un.  « Tu as besoin de dormir et véritablement de manger quelque chose si tu veux mon avis ! » Aidan sursaute d’un geste, il n’avait pas entendu quelqu’un entrait dans son bureau ou rapidement il referme le dossier qu’il glisse dans sa sacoche pour qu’elle ne puisse pas voir l’identité de son patient avant de lui sourire. « Tu n’as pas tort » lâcha-t-il tentant de sourire face à Ella qui semblait s’inquiéter pour lui, mais aussi de son comportement selon elle différent. « Est-ce que tout va bien ? » Aidan fonce les sourcils et acquiesce de la tête. Il s’étire doucement, il était crevé bien trop. Il ignorait depuis combien de temps il n’avait pas dormi ou même depuis quand il n’avait pas mangé à force d’être plongé dans le dossier médical de Lissa, mais aussi de sa mère il en avait carrément de faire deux choses essentielles. Aidan sourit met sa veste sur lui et récupère sa sacoche souriant avant de s’approcher d’elle la rassurant de ne pas s’inquiéter pour lui qu’il allait bien, c’était le cas il allait bien tout était juste plus compliqué qu’il n’y paraissait. Dans sa voiture qu’il ne met pas longtemps à s’installer Aidan tient son volant de ses deux mains fermant les yeux il inspire profondément pour finalement sortir. Il était prêt à rentrer chez lui, mais en réalité il ne voulait pas passer sa soirée à s’énerver avec sa femme, il était bien trop épuisé cela et finit par y sortir pour finalement remarquer au plus loin le faisceau lumineux du Patty’s Diner c’était exactement ce don il avait eu besoin. Ce n’était pas le genre de restaurant où il allait, mais il avait eu besoin de calme, de personnes qui ne le connaissait pas et qui ne lui poserait pas mille et une question. Rapidement ses pas s’accélère ou très vite il ouvre la porte laisse la petite clochette à l’entrée prévenir de sa présence ou une jeune femme vient à lui sourire l’installe à une table où Aidan la remercie d’un sourire pour finalement s’installer retirant sa veste et récupère ce dossier qu’il pose devant lui jetant malgré tout un rapide coup d’œil sur la carte sans faire tout de suite attention aux gens autour de lui. « Bonsoir, Monsieur Collins. Qu'est-ce que je vous sers à boire ? » Aidan ne manque pas de sourire, il avait pu reconnaître sa voix, elle était surement la seule à l’université qui semblait avoir cet entrain de motivation et de passion en elle assez pour qu’il l’est vite remarqué. Le nez dans la carte rapidement il relève le regard vers elle et lui rend son sourire. « Bonsoir mademoiselle Rothschild » il admet qu’il ne s’attendait pas à la voir ici il est même surpris. « Un café bien noir j’en aurai bien besoin à moins que vous ayez autre chose à me conseiller ? » en vérité cela faisait du bien de pouvoir discuter sans aucune pression. « Je dois admettre que je ne savais pas que vous travailliez ici. Cela fait longtemps en tout cas je dois reconnaître que vous m’épatez ! » Elle semblait un peu surprise il était vrai qu’il n’était pas le genre à faire de compliment toutefois étudier la médecine et être aussi doué qu’elle était et à la fois travailler il savait à quel point cela s’avérait être compliqué et tous savait qu’il était rare qu’il fasse des compliments c’était presque impensable et pourtant il n’avait pas hésité à lui faire rendant par la même occasion un sourire à la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
✮ chouchou du mois
avatar
chouchou du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 12/09/2017
›› Love letters written : 2114
›› It's crazy, I look like : lili reinhart.
MessageSujet: Re: I'm happy to see you. ✻ Aidan & Lauren Mer 20 Sep - 1:16


Aidan & Lauren

I'm happy to see you.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Lorsque Lauren avait travaillé, pour la première fois, au restaurant, elle n'avait pas pensé aimer cela. Bien qu'elle aimait ce genre d'endroit, Lauren n'était pas convaincue qu'elle allait bien s'intégrer. Elle avait peur d'être trop maladroite et de faire tomber les assiettes et les verres, sans parler des ustensiles. Par contre, contre toute attente, Lauren avait apprécié sa première journée et elle n'avait pas quitté son emploi depuis. Cela faisait un peu plus d'un an qu'elle travaillait comme serveuse au Patty's Dinner et elle ne le regrettait pas du tout. La jeune femme adorait ses collègues et elle s'entendait bien avec la plupart des clients du restaurant. Évidemment, il lui arrivait de ne pas avoir envie de rentrer au travail et de ne pas bien s'entendre avec un ou deux clients, mais elle n'allait pas démissionner à cause de cela. Il était hors de question pour Lauren de perdre ce travail qui comptait plus que tout pour elle. Lauren avait besoin de ce travail pour ses études en médecine et son loyer. Elle faisait ses preuves à ses parents. Ces derniers n'étaient pas toujours d'accord sur le fait que leur fille ait son appartement, mais ils étaient heureux qu'elle soit plus responsable et indépendante. Ils tenaient à l'aider un peu et cela aidait également la jeune étudiante. En venant travailler, en cette soirée sans nuage dans le ciel, elle espérait que tout allait bien se passer et que les clients allaient être courtois. Après être arrivée au restaurant, elle avait vu un de ses professeurs entrer dans le restaurant. Aidan, cet homme qu'elle trouvait très charmant et aussi gentil. Pour Lauren, il était la représentation de l'homme parfait. Il avait un bon travail, il était gentil et il avait un beau sourire. Lauren était un peu naïve, mais c'était ce qu'elle pensait. Il avait quatorze ans de plus qu'elle, mais elle s'en fichait un peu. Il était son professeur, rien de plus. « Vous allez bien? Vous semblez épuisé. » La jeune femme savait à quel point Aidan travaillait fort. Il était médecin, mais aussi professeur, ce qui impressionnait la jeune femme. Il fallait dire qu'elle était aussi très occupée avec ses études, son travail et le gardiennage d'enfant. Bon, elle gardait juste un enfant. Il s'agissait du plus beau bébé du monde à ses yeux. Il était un véritable amour et c'était un pur bonheur pour la blondinette de le garder. « Alors ça sera un café noir. Je n'ai pas grand chose à vous conseiller d'autre, excepté de l'eau, de la boisson gazeuse... Ce n'est pas un restaurant cinq étoiles. » Elle rit légèrement, écrivant un café sur son calepin de commandes. « Il faut dire que je ne le crie pas sur tout les toits. Ça fait un peu plus d'un an, je dirais. » Lauren fut surprise d'entendre les autres paroles d'Aidan. « En quoi je vous épate? C'est vous qui êtes médecin et professeur. C'est moi qui suis épatée par vous. Je me demande encore comment vous faites pour tenir le coup. » Lauren a toujours su que le métier de médecin était un travail très difficile. Elle s'était souvent faite dire qu'elle devrait faire autre chose, mais elle ne les avait pas écoutés. Pour elle, devenir médecin était sa destinée. Elle ne le voyait pas autrement.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 22/07/2015
›› Love letters written : 1779
›› It's crazy, I look like : colin perfect donnell
MessageSujet: Re: I'm happy to see you. ✻ Aidan & Lauren Lun 25 Sep - 9:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
— LAUREN ROTHSCHILD AND AIDAN COLLINS —

for some reason holding hands seem more intimate to me than anything else. more intimate than kissing, more intimate than hugging, more intimate because two people’s worlds come together for the fleeting moment when they trust each other enough to join each others worlds. two lives interlock for just one moment.

Le plus souvent Aidan avait davantage tendance à manger au restaurant qui se trouvait à quelques mètres de l'hôpital ou sinon à boire un verre au bar qui était lui-même en face de l'hôpital cependant, ce soir il n'était pas prêt à à assumer les questions d'Ella qui avaient pu remarquer qu'il travaillait davantage qu'il le devait. Elle lui en avait déjà fait la réflexion se doutant bien qu'elle s'inquiétait et que s'il faisait plus d'heures qu'il aurait dû était certainement au fait qu'il n'arrivait plus à supporter de rentrer chez lui c'était un fait même si cela n'en était pas cette fois-ci pas la cause principale assez pour savoir qu'il risquerait de faiblir sur des questions qu'il ne pourrait pas lui répondre, parce qu'il ne le pouvait pas et que par son métier le secret professionnel était de rigueur même s'il se doutait qu'une part de la jeune femme lui en voudrait malgré tout surtout si elle apprenait les raisons de ses grands mystères. Ce soir-là, il avait eu besoin d'être seul plus que depuis le mois entamé il avait accepté de donner des cours aux jeunes étudiants. Aidan admettait qu'il prenait un vrai plaisir à voir dans leur regard cette passion naître et le satisfait de remarquer qu'il en était une partie la cause, il fallait l'avouer son vécu en tant que médecin de guerre lui avait donné une vision de la médecine différente, il s'était retrouvé sur un terrain au cœur du danger laissant l'adrénaline l'emporter sur tout le reste. S'il captait leur attention il fallait le reconnaître que la jeune blonde qui se trouvait à quelques mètres de lui avait réussi à capter également son attention. Il avait vu la détermination et l'ambition de la jeune femme assez pour qu'il souhaite la pousser à ne pas lâcher prise se doutant parfaitement combien il n'était pas évident de combiner la médecine, sa vie personnelle et travailler à côté comme elle le faisait, cela l'impressionné, car il avait vu beaucoup de jeunes de son âge lâchait prise. Aidan n'avait pas pu s'empêcher de lui rendre son sourire quand il l'avait remarqué il n'avait jamais pensé réellement croisé quelqu'un qu'il connaitrait ici. En tout cas pas à cette heure-ci tardif, mais il devait l'admettre il était ravi de la voir. « Je vais bien je vous remercie et disons qu'après une garde de trente-six heures j'imagine que l'épuisement est impossible à cacher sur les traits mon visage je fais si peur que ça ? » lâcha-t-il d'un ton moqueur malgré qu'il n'en pouvait plus, en vérité il avait encore beaucoup à faire et il n'était pas certain qu'un seul café lui suffirait. « Je peux vous rassurer que le restaurant face à l'hôpital est loin de l'être, mais je crois qu'un grand café noir fera l'affaire, merci » ajouta Aidan tout en lui souriant laissant la jeune femme quittée son champ de vision pour arriver quelques minutes plus tard avec une tasse de café. « Je sais à quel point ce n'est jamais évident de poursuivre ses études de médecine tout en travaillant, mais malgré tout garder un peu de loisirs pour vous vous risquez de finir par vous dégouter de la médecine et ce serait fort dommage que vous finissiez par lâcher prise surtout vu votre potentiel dans ce domaine » Aidan n'était pas le genre à faire souvent des compliments avec les internes il était en vérité un vrai tyran, mais il savait aussi comment les motivés et espérant en faire de même avec Lauren qui avait réellement un don pour la médecine. Aidan n'avait pas pu s'empêcher de rire aux quelques paroles suivantes de la jeune femme surprise qu'il soit si épaté. Approchant la tasse de café à ses lèvres, il boit une simple gorgé qui fait du bien à son palet avant de relever son regard une nouvelle fois sur la jeune femme appuyant son dos contre le fauteuil. « Ce n'est pas tous les jours évident je le reconnais, mais je ne me verrais pas faire d'autre métier, il n'y a rien de si gratifiant que de vouloir sauver des vies même si cela n'est malheureusement pas toujours évident et parfois pas le cas du tout. » il ne comptait pas le nombre de fois où il avait perdu des patients allant de tout âge c'était une chose qu'il avait beaucoup de mal malgré qu'il tentait de rester le plus professionnel qu'il pouvait cela n'empêchait pas qu'Aidan de parfois laisser l'émotion prendre le dessus. « Si vous avez une pause peut-être que vous pourriez m'accompagner face à ce café et puis j'ai peut-être quelque chose à vous proposer... » Aidan resta malgré lui assez évasif captant davantage son attention. S'il n'avait jamais pris quelqu'un sous son aile, Aidan devait admettre que vu le potentiel de la jeune femme il voulait la tirer pour aller au plus haut, on n'avait fait cela pour lui assez pour finalement arriver où il en était et une part de lui souhaiter que Lauren aille au-delà de ses capacités dont il n'en doutait pas une seule seconde.
Revenir en haut Aller en bas
✮ chouchou du mois
avatar
chouchou du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 12/09/2017
›› Love letters written : 2114
›› It's crazy, I look like : lili reinhart.
MessageSujet: Re: I'm happy to see you. ✻ Aidan & Lauren Sam 30 Sep - 0:46


   Aidan & Lauren

   I'm happy to see you.

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La jeune femme ne pouvait pas s'empêcher d'admirer Aidan. Que ce soit pour sa carrière professionnelle et pour sa beauté. Lauren ne pouvait pas nier que son professeur était séduisant. Il semblait avoir tout pour plaire. Elle ne devait pas être la seule fille à le trouver charmant, mais elle avait conscience qu'il ne devait même pas la trouver belle. Après tout, Lauren avait conscience qu'il y avait des femmes plus belles qu'elle et plus intelligentes qu'elle. De plus, elle n'avait que vingt et un an. Elle n'avait aucune expérience dans la vie. Lauren n'avait encore profité pleinement de la vie, contrairement à Aidan qui devait avoir vécu de beaux moments. Lauren n'avait jamais été en voyage, n'avait pas été amoureuse et n'avait eu aucune relation sexuelle. Pourtant, ça ne la préoccupait pas plus qu'il le fallait. Être vierge ne la dérangeait pas du tout. Toutefois, elle ne le criait pas sur tous les toits. Elle ne voulait pas qu'un psychopathe veuille lui enlever sa virginité. Le simple fait d'y penser la dégoûtait. Elle revint tranquillement à ses esprits, lorsque son professeur lui parla à nouveau. « Moi, je crois que vous devriez prendre quelques jours de repos, même si ça peut sembler être impossible. Vous allez finir par vous tuer à la tâche. » Lauren sourit doucement, jouant avec le stylo dans sa main droite. « Non, vous ne faites pas peur. Disons qu'on peut voir que vous êtes épuisé, c'est tout. » Avec toutes les heures qu'il faisait, Lauren se demandait comment il faisait pour dormir. La jeune femme était aussi très occupée, mais elle faisait tout pour bien dormir. La plupart du temps, elle dormait plus de huit heures, mais, parfois, elle dormait quatre ou cinq heures, ce qui n'était pas assez pour passer au-travers de la journée. « C'est noté alors. » Lauren prit le café noir en note et s'apprêtait à aller lui faire un café, lorsqu'il continua à lui parler, ce qui enchantait Lauren. Toutefois, elle ne devait pas se faire prendre par son patron. Elle ne désirait pas perdre son emploi. C'était son seul revenu et elle y tenait, même si ce n'était pas le meilleur métier du monde. « Vous rigolez? Je ne vais jamais me dégoûter de la médecine. J'aime trop mes études, mais vous avez raison. Il m'arrive de passer des soirées avec des amis, alors j'en profite un peu. » Le compliment d'Aidan réchauffait le cœur de Lauren. Le fait qu'il ait vu son potentiel l'encourageait à poursuivre ses études. « Je comprends. Je suis seulement étudiante en médecine, mais l'idée de sauver des vies me fait comprendre que je suis à la bonne place. Oui, malheureusement, nous ne pouvons pas sauver tout le monde, mais c'est tout de même un métier extraordinaire. » Lauren était une personne qui n'abandonnait jamais, même si c'était difficile. La jeune femme ne désirait pas faire autre chose de sa vie. Devenir médecin était sa destinée et son plus grand rêve. « Je vais aller faire votre café et je pourrais prendre une petite pause sans problème. Je reviens. » Lauren était curieuse de savoir qu'est-ce qu'il désirait lui proposer. Elle alla lui faire son café et averti son patron qu'elle prenait sa pause. Après avoir eu son accord, elle retourna à la table où Aidan était et lui donna la tasse de café, avant de s'asseoir sur une chaise. « Je vous écoute, c'est quoi votre proposition? »
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 22/07/2015
›› Love letters written : 1779
›› It's crazy, I look like : colin perfect donnell
MessageSujet: Re: I'm happy to see you. ✻ Aidan & Lauren Ven 15 Déc - 16:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
— LAUREN ROTHSCHILD AND AIDAN COLLINS —

for some reason holding hands seem more intimate to me than anything else. more intimate than kissing, more intimate than hugging, more intimate because two people’s worlds come together for the fleeting moment when they trust each other enough to join each others worlds. two lives interlock for just one moment.

Aidan avait hérité d’une certaine réputation que ce soit au sein de l’hôpital ou même à l’université où il donnait des cours où beaucoup l’avait vu comme quelqu’un de dur et qui en demandait bien trop parfois, il n’acceptait pas facilement l’erreur et demandé bien plus à ses futurs médecins assez pour être parfois froid ou un véritable roi des glaces. Anna lui avait souvent répété amusé qu’il avait plusieurs surnom à l’hôpital face à des internes qui dès qu’il le voyait souvent se retrouvait presque crispé ne sachant s’il devait parler ou fuir cela en vérité l’amusait il devait l’admettre même si au fond il avait une raison bien évidente pour laquelle il se trouvait parfois dur et en demandait beaucoup trop à ces élèves qui devait le haïr, mais cela l’importait peu, il n’était pas là pour se faire apprécier et marquer des points, mais bel et bien pour les enseigner a un métier qui demandait le meilleur de soi-même. Aller au-delà de ses capacités parce qu’Aidan savait à quel point comment le jour où il perdrait quelqu’un à quel point le sentiment de culpabilité les remplirait. Une simple erreur et une vie pouvait disparaître alors s’il devait se retrouver avec des jeunes gens le traitant d’homme incapable de faire preuve d’indulgence cela l’importait peu parce qu’au fond il savait qu’un jour il se rendrait compte de la raison pour laquelle il les as instruits de cette façon. Son père lui-même l’avait éduqué avec son frère de cette façon à le pousser au-delà et l’avait par moment détesté d’attendre bien plus de lui alors qu’il se donnait à fond sans savoir qu’il avait plus de capacité lui-même qu’il ne l’imaginait parfois il se rendait compte qu’il agissait de même avec ses élèves et plus encore avec Anna qui avait l’expérience du terrain et malgré sa beauté et le fait qu’elle arrivait à lui faire tourner la tête quand elle se retrouvait à son service il lui en demandait bien plus, il n’avait pas fait de différence et étrangement les soirs où ils se retrouvaient, elle semblait au final appréciait cela. A l’université s’il était moins dur il n’en restait pas moins quelqu’un qui n’avait pas la connaissance du tact et avait souvent avouer à ses futurs élèves à quel point les années de médecine serait dur, à quel point ils allaient être casser et avait assuré que certains d’entre eux finiraient par craquer. Beaucoup lui auraient certainement dit de se montrer plus doux, il était question de leur donner envie de faire médecine et non de la fuir, mais Aidan savait parfaitement que les amadouer ne les aideraient pas, il le savait pour avoir été passé par-là et pour avoir vu des choses dont même préparé au final nous ne l’étions jamais. Lorsqu’il avait aperçu Lauren une de ses élèves qui était toujours au premier rang au centre avec une attention particulière comme si elle comprenait ce qu’il voulait lui expliquer, mais n’avait jamais broncher plus encore c’était montré exceptionnelle douée. Derrière son visage d’ange fragile, Aidan avait pu voir davantage, elle semblait plus forte qu’elle le prétendait et avait un talent pour la médecine et n’en doutait pas qu’elle avait choisi la bonne voie assez pour certainement la pousser à ne pas l’avoir abandonné. Lorsqu’il lui avait proposé de s’asseoir à ses côtés et qu’elle envisage qu’il fasse une pause il n’avait pas pu s’empêcher de sourire. Dormir était un luxe qu’il ne pouvait pas s’offrir en tout cas ces dernières semaines où il s’était retrouvé avec le cas de Lissa qui l’inquiétait face à son cancer plus avancé assez pour occuper beaucoup trop ses pensée et il savait que cela n’était pas une bonne chose parce que Lissa n’était pas une simple patiente, mais une amie et même si son jugement professionnel n’était pas remis en cause, il ne pouvait pas nier que personnellement cela le touchait encore plus assez pour même s’en se rendre compte éviter Anna. « Prendre quelques jours de repos ? Peut-être, mais cela n’est pas un luxe que je puisse avoir je crois que je finirais par davantage être fou si je ne faisais pas mon métier. Même lorsqu’on sort de l’hôpital on reste médecin mais je prendrais note que quelques heures de sommeil ne me feraient pas de mal » Aidan ne manqua pas de sourire même s’il devait l’admettre il pouvait parfaitement ressentir les traits de fatigue sur son visage assez pour espérer ne pas faire si peur que ça même s’il devait admettre qu’il n’osait pas se regarder dans le visage tellement il n’en pouvait plus lui-même, mais n’arrivait pas à faire autrement. « Un jour c’est peut-être vous qui vous retrouvez dans cette situation où beaucoup on finit par craquer » il ne comptait pas le nombre de fois où Ella et Joey avaient vu des premiers internes craquait par la fatigue, par des cas à laquelle ils n’étaient pas préparés, mais lorsqu’il observait Lauren elle semblait avoir ce feu qui se laissait dans les yeux où sans la moindre hésitation elle était certaine que c’était bel et bien le métier qu’elle ferait elle avait cette passion qui se lisait dans ses yeux assez pour que Aidan l’est remarqué depuis un bout de temps. « Sauver des vies il n’y a rien de plus gratifiant comme métier, mais comme vous l’avez dit on ne peut pas sauver toujours tout le monde et parfois il est difficile de le supporter certain en arrive au final à abandonner, mais vous semblez avoir trouver votre voie en tout cas je l’espère pour vous » Aidan devait admettre que vu le potentiel de Lauren il avait eu envie de réellement la pousser dans cette passion comme on l’avait fait autrefois pour lui. S’il était très rigide et parfois dur cela ne l’empêchait pas de garder un œil ouvert sur les véritable potentiel donc la jeune blonde faisait parti selon lui. Il fixa un instant le dossier face à lui le temps que Lauren prépare ce café noir dont il avait eu besoin se perdant quelques instant dans ses pensées avant de sentir l’odeur de ce nectar dont il avait eu besoin remerciant la jeune femme qui s’était assise face à lui où il constatait sa curiosité face à ses derniers mots qui lui avait prononcé. Il resta un instant silencieux tapotant ses doigts sur le dossier avant de boire une gorgée de ce café bien noir qui lui avait fait un bien fou et de repose la tasse devant lui. « Je ne sais pas si vous le savez peut-être pas vu que vous êtes étudiante, mais à l’hôpital nous avons un programme pour quelques étudiant qui leur permet de travailler en compagnie d’un titulaire en tant qu’assistante bien entendu il ne s’agit pas de faire le café ou récupérer les dossiers des patients comme on pourrait le croire » il marqua une pause voyant parfaitement que Lauren semblait plus que concentré par tout ce qu’il venait de dire avant de reprendre « Sachez que je ne le dis pas à tout le monde, mais je vous reconnaître que vous avez du potentiel mademoiselle Rothschild et étant titulaire je n’ai toujours pas encore choisi l’assistante qui me suivra comme mon ombre et si je vous parle de ça c’est pour savoir si cela vous intéresserez parce que vous la passion dans vos yeux et c’est exactement ce genre de personne que je recherche. Intéressé ? » finit-il sa phrase avant de boire ce café noir qui lui faisait un bien fou avant de se coller bien au fauteuil attendant sa réponse. Il se doutait qu’elle avait eu besoin de quelques minutes pour assimiler tout ce qu’il venait de lui dire. « Vous devez aussi comprendre que ce poste demande beaucoup d’heure alors si vous en êtes incapable entre vos études et votre travail ici il vaut mieux me le dire, car j’ai besoin de quelqu’un à 100% sure de lui j’ose espérer que vous serez cette personne » Aidan avait besoin d’une personne non seulement dynamique que passionné, mais aussi qui se rendait compte à quel point si ce poste était alléchant il n’en restait pas moins contraignant surtout qu’il savait que beaucoup d’étudiant n’avait pas la capacité de pouvoir le faire, mais il voulait que Lauren faisait parti de ses personne qui pouvait y arriver, il espérait ne pas se tromper.  
Revenir en haut Aller en bas
✮ chouchou du mois
avatar
chouchou du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 12/09/2017
›› Love letters written : 2114
›› It's crazy, I look like : lili reinhart.
MessageSujet: Re: I'm happy to see you. ✻ Aidan & Lauren Mer 27 Déc - 21:52


   Aidan & Lauren

   I'm happy to see you.

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Lauren désirait devenir médecin depuis sa plus tendre enfance. La jeune femme a toujours su qu'est-ce qu'elle désirait faire plus tard, dans la vie. Ses parents étaient impressionnés, que leur fille de vingt et un an sache exactement ce qu'elle désirait exercer comme métier, une fois ses études terminées. Ses parents lui avaient déjà dit qu'elle avait tout le temps d'y réfléchir et qu'elle allait changer d'avis des centaines de fois. Pourtant, à vingt et un an, Lauren était encore convaincue que devenir médecin était ce qu'elle devait faire et ce qu'elle désirait faire plus que tout au monde. Évidemment, c'était extrêmement difficile de conjuguer les études avec le travail, les amis et la famille. La jeune femme devait sacrifier beaucoup de sorties avec des amis et des soirées en famille, mais elle ne regrettait pas du tout sa décision de faire des études en médecine. Lauren était définitivement heureuse d'avoir un professeur comme Aidan. Il était professionnel et ça se voyait qu'il aimait ce qu'il faisait. Ce n'était pas à tous les jours que la jeune femme rencontrait des personnes comme lui. Aidan avait quelque chose qui fascinait l'étudiante. Si elle craquait sur lui? Peut-être un peu, mais elle n'était pas amoureuse de cet homme. Lauren en apprenait beaucoup grâce à lui et elle allait toujours lui en être très reconnaissante. « Oui, j'imagine. Je ne suis pas encore médecin, alors je ne peux pas savoir ce que tu ressens, mais j'imagine que tu deviendrais fou, si tu ne faisais pas ton métier, ne serait-ce que quinze petites minutes. Effectivement, quelques heures de sommeil en plus ce n'est pas un crime. » Elle rit timidement, observant Aidan qui la fascinait de plus en plus. Il avait une belle carrière, il était marié, du moins, d'après sa bague à l'annulaire gauche et il semblait être très heureux. Bref, une belle vie. Malgré tout, Lauren savait que les apparences pouvaient être trompeuses, alors elle ne pouvait pas savoir ce qui se passait dans la vie de son professeur. « Vous pensez que je vais craquer? Je ne veux pas être irrespectueuse, mais vous me connaissez mal. Oui, c'est difficile, mais je ne vais jamais abandonner. Je sais de quoi je suis capable et je vais vous le prouver. » Lauren avait confiance en elle. La jeune femme savait qu'elle pouvait réussir, peu importe ce qui allait se passer dans la vie. « J'ai trouvé ma voie depuis mon enfance. Plein de personnes m'ont déjà dit que c'était trop difficile et que je devrais abandonner, mais je ne le ferai jamais. » Lauren aimait sincèrement discuter avec Aidan. C'était gratifiant et elle était heureuse qu'il soit venu dans le restaurant où elle travaillait. « J'en ai entendu parler, mais je ne connais pas tout les détails. » Lauren était de plus en plus curieuse de savoir ce que son professeur avait à lui proposer. Ça allait peut-être changer sa vie ou non. Lorsqu'elle entendit la proposition d'Aidan, la jeune femme se mit à avoir des étincelles dans les yeux et à sourire grandement. Elle n'arrivait pas à croire qu'il lui proposait d'être son assistante. « Vous êtes sérieux? Je n'arrive pas à y croire. Évidemment que je suis intéressée. » Lauren savait que c'était du travail supplémentaire, mais elle était prête à tout pour avoir ses chances et réussir. « Je suis cette personne. Il est évidemment que je peux m'arranger. Mon patron va comprendre. Merci encore. Vous faites ma journée. » Oui, la jeune femme avait plein de papillons dans son ventre, à cet instant précis. Bref, elle était réellement heureuse.
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 22/07/2015
›› Love letters written : 1779
›› It's crazy, I look like : colin perfect donnell
MessageSujet: Re: I'm happy to see you. ✻ Aidan & Lauren Sam 13 Jan - 3:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
— LAUREN ROTHSCHILD AND AIDAN COLLINS —

for some reason holding hands seem more intimate to me than anything else. more intimate than kissing, more intimate than hugging, more intimate because two people’s worlds come together for the fleeting moment when they trust each other enough to join each others worlds. two lives interlock for just one moment.

De loin qu’il s’en souvienne il ne se rappelle pas un seul instant où il n’avait pas eu cette passion et envie de faire la médecine comme si ce métier avait toujours fait partie de lui et cela même si à l’époque il n’avait été qu’un simple gamin à laquelle rêvait de bien faire des choses assez pour qu’on ne le prenne pas tout de suite au sérieux, car après tout, petit pas plus haut que trois pommes il avait eu de cesse de répéter qu’il voudrait être un héros dans leur costume à sauver le monde bien évidemment cela avait souvent fait rire ses parents face à l’innocence de leur fils qui ne semblait pas comprendre à ce moment-là que cela n’existait pas bien qu’à ses yeux ils avaient eu tort. Certes, il n’était pas doté de pouvoir magique et ne devait pas affronter d’ennemi redoutable, mais les héros avaient existé et existé bel et bien encore tous porté cet uniforme qui le prouvait. Qu’il soit pompier, urgentiste finalement c’était eux ces véritables héros que Aidan avait tant bien admiré durant toute sa jeunesse et à laquelle on le considérait comme telle même s’il ne se voyait pas ainsi. Il était chirurgien et rien de plus, sauver des vies avaient toujours été sa vocation et quand il y songé il n’avait jamais pensé à faire un autre métier. Pour lui devenir médecin, rien ne pouvait être gratifiant que sentir la vie entre ses mains ou entendre le battement d’un cœur. Si pour beaucoup tout cela semblait immonde autant que la vue du sang, pour Aidan toute ses choses faisaient partie de sa vie quotidienne. Vivre à cent à l’heure, sentir cette tension qui pouvait s’accroître en lui où rare était les moments où il pouvait souffler tout ça il l’avait voulu et encore à présent il n’avait pas de regret et cela malgré cette fatigue qui se lisait facilement sur son visage, malgré ses traits tirés qui prouvait à quel point il aurait été capable sans difficulté pour lui de s’endormir sur cette table jamais Aidan n’avait regretté une seule seconde son choix et lorsqu’il observait le regard de Lauren quand elle se mettait à parlait de cette passion qui l’animait tant il ne pouvait s’empêcher de penser à ce que lui avait ressenti quand il s’était retrouvé à sa place. Il en avait d’ailleurs souri, car malgré son jeune âge où finalement elle avait encore le temps de songer à ce qu’elle voudrait faire, Aidan voyait bien qu’elle était déterminée et plus encore avait cette ambition et cette force qui l’occultait à croire qu’elle était faite pour ce métier. S’il pouvait le voir, cela ne l’empêchait pas de rester suspicieux, car malgré qu’elle possédait toutes les qualités requises il en avait vu des gens comme elle finalement, des gens qui avaient cru comme Lauren qu’il avait la force nécessaire avant de faire leur premier pas dans le monde de la médecine, car la réalité était bien différente que de se retrouver assise à écouter ses paroles pendant ses cours, mais lorsqu’on tenait la vie entre ses mains les choses se compliquaient. Aidan en avait d’ailleurs vu beaucoup cette année-même lâcher prise quand il avait dû affronter la pire chose possible, celui de perdre un patient bien qu’il avait des années d’expériences derrière lui, Aidan en restait parfois lui-même dans un état second. Certain cas, le touchait plus que d’autre s’il ne cessait de tenter de pas s’attacher émotionnellement il était parfois difficile surtout quand il s’agissait de gens que l’on côtoyait très souvent. Combien de fois n’avait-il pas apprécié sans le vouloir des patients qui passait presque leur vie au sein de l’hôpital bien trop malgré lui et assez pour lorsqu’il perdait cette vie, il pouvait sentir cette douleur s’enfonçait au plus profond de sa chaire et le détruire. Dans ces moments-là Aidan avait détesté son métier, s’il n’avait jamais été dans le cas de tout lâcher c’était peut-être parce qu’au fond il avait vu pire et qu’il avait besoin de ce métier qui était une vraie drogue pour lui. Il vivait pour son métier, il n’imaginait au fond pas faire autre chose et ne l’envisageait pas assez pour manquer de sommeil et avoir la sensation qu’on venait de le passait dans mixeur. Sa barbe naissante montrait parfaitement le fait que depuis quelques temps également il dormait à l’hôpital s’il passait certaine voir la plupart de ses nuits avec Anna, depuis que Lissa son amie avait été diagnostiqué d’un cancer, il y avait passé un temps fou dessus lui qui avait tendance à répéter sans cesse de ne jamais se mettre sur un cas d’une personne proche de soit venait de déroger à cette règle et en payer le prix de ce besoin de trouver tous les moyens possible pour la maintenir en vie, l’idée que cette femme qu’il appréciait tant et respectait puisse disparaître avait été une idée qu’il n’acceptait pas c’était presque hypocrite lui qui savait bien les chances de survie face à un cancer d’un stade des plus importants, c’était en vérité aussi pour ça qu’il était là face à Lauren. Elle avait attiré son attention à bien des égards assez pour avoir cette idée folle qui lui était venu en tête et pourtant, Aidan en avait eu des candidats plus expérimenté et avec quelques années d’expérience au sein de l’hôpital, mais rien n’y faisait il avait vu ce quelque chose en elle assez pour vouloir la prendre sous son aile peut-être parce qu’au fond quand il la regardait il se souvenait du jeune garçon qu’il avait été. « Faire son métier est une chose, se mettre en danger est un danger, j’aime mon métier, mais cela ne veut pas dire non plus que je n’ai pas autre chose dans ma vie. C’est simplement que parfois il y a des cas qui nous poussent à nous donner à fond et qui fait que je dois bel et bien ressembler à un genre de ...zombie » déclara-t-il amusé combien de fois certain de ses internes lui avait dit ces derniers jours qu’ils avaient besoin de dormir et qu’il leur avait lancé ce regard qui au fond l’amusé plus qu’autre chose plus quand ils les voyaient décampé. Il devait l’admettre torturé les internes étaient une chose dont il ne se lassait pas.  « Ce sont de belles paroles que tu tiens là Lauren, mais être en cours et avoir quelqu’un entre tes mains est bien différente. Serait-tu réellement capable de supporter la pression qu’il y a au sein d’un hôpital ? Sache en tout cas qu’un jour c’est moi qui te superviserait et je ne fais pas de cadeau en vérité il paraît que je n’ai pas de cœur ce qui est en soit vrai du moins quand j'enfile ma blouse » Anna ne cessait de s’amuser à lui répéter comme les autres internes le voyait, il avait souvent levé les yeux au ciel. Il était vrai qu’il était loin d’être amicale et ce n’était pas son but, il était là pour enseigner et si souvent il avait poussé les gens si loin c’était pour voir réellement leur capacité savoir si finalement il était ou non fait par ce métier. « Tu es ambitieuse Lauren c’est une bonne chose, mais crois-moi ce genre de parole j’en ai souvent entendu pour finalement voir des jeunes de ton âge craquer qui te fait croire que toi plus qu’un autre tu n’abandonneras pas ? » il ne cherchait aucunement à la décourager et si ses paroles lui semblait dur alors elle n’avait rien vu. Tout ce qu’au fond il faisait c’était la tester voir si réellement il ne s’était pas trompé sur elle sur cet instinct qui lui disait de lui donner la chance de l’aider à devenir ce médecin qu’elle semblait tant vouloir à devenir. Il avait sourit rapidement en voyant ce fort intérêt par ce programme ou beaucoup d’étudiant aurait tué. Elle était en première année et pourtant, il l’avait choisi parce qu’elle avait selon lui ce quelque chose qui faisait toute la différence. « Nous ne donnons jamais de détails précis pour des raisons bien évidentes tu t’en doutes j’imagine » il en avait vu des nombreux candidats pour ce programme géré par des chirurgiens spécifiques et surtout par lui précisément pour la bonne raison que c’était en vérité lui qui avait eu cette idée de programme qui aujourd’hui remporté un franc succès surtout quand il voyait ce qu’étaient devenue certains de ce programme assez pour le rendre fier. « Je ne plaisante jamais quand il s’agit de proposer ce genre de poste Lauren sache-le. » il était vrai qu’il avait mit un bout de temps avant de ce décider avant de la voir ici en vérité il avait eu ce déclic comme si durant un court instant tout avait été plus clair. « Tu te rends bien compte que tu seras bien trop crevé pour bosser ici. Il ne s'agit pas de quelques heures, mais bel et bien de plus que ça regarde mon visage dis toi que risque d'avoir des chances voir beaucoup même d'être pareil. Il faut que je sache si tu es complètement dispo surtout que le dossier que je tiens en main est l’une des raisons qui m’a poussé à venir ici  » elle semblait intrigué plus quand elle fixa d’un regard vif ce dossier à laquelle elle aurait certainement voulu en connaître davantage « Je préfère t’avertir que je suis bien pire à l’hôpital et qu’il faudra que tu es les nerfs solide ce n’est pas un cas des plus facile et plus encore que je tiens beaucoup à ce patient et que je n’accepterai pas d’erreur. La question est de savoir maintenant si tu veux toujours ou non le poste, car si c’est le cas il est à toi Lauren » il était plus que sérieux, il voyait bien les yeux brillaient de la jeune blonde face à lui qui semblait ne pas en revenir comme si durant cet instant son avenir venait de prendre un tournante à cent quatre vingt degré. Elle n’avait pas idée à quel point songea-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: I'm happy to see you. ✻ Aidan & Lauren

Revenir en haut Aller en bas

I'm happy to see you. ✻ Aidan & Lauren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: patty's dinner
-
Poster un nouveau sujet