Partagez|

(romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ voteur et meilleur famille du mois
avatar
voteur et meilleur famille du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 2141
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
›› Credit made by : (c)lempicka (ava) & (c) signature Anaëlle & (c) tumblr&cristalline&rimillya (crackships)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Mer 6 Sep - 22:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
romason

je vois des cœurs en panne devenir des cœurs de pierre
En vérité Mason n'a jamais été doué quand il s'agissait de sentiment. Quand bien même ceux-là ne sont pas amoureux, mais amical. Quand bien même qu'il concerne un petit être qui n'a jamais rien demandé à personne. Beaucoup vous diront qu'ils ne vont pas plaindre le gosse, parce que finalement, il est tombé dans une famille qui a les moyens de tout s'offrir. Même les choses inutiles, et incongrus. Et que Mason reste une des personnes de la famille un peu plus humaine, moins capricieuse. Moins fixé sur l'argent. Bien même qu'il est le premier à profiter de la fortune de ses parents, il a toujours été du genre insolent face à eux et à cette médiatisation qui ne plaît guère au cadet de la famille. Mais, on peut le dire, cet enfant ne sera pas seul, en tout cas Mason se refuse de penser ça. Cet enfant sera sans aucun doute un enfant comblé, un petit être qu'on prendra soin. Et après des jours sans avoir donné signe de vie à son amie Romy, Mason sait que le moment est venu pour lui de retenter un dialogue. Un dialogue qui va s'annoncer périlleux, il le sait d'avance. Beaucoup diront même un dialogue de sourd, qui n'aboutira pas. Mais Dunham est fidèle à lui-même, obstiné, il fonce tête baisser dans le tas, avec comme dicton, ça passe ou ça casse. Les plus terre-à-terre savent combien il sera difficile à cet enfant de se faire une place dans ce monde, où même les adultes ne se considèrent pas à leur place. Cela a souvent été le désaccord de cette famille, cette liaison entre eux finalement toujours inachevée, entre la hauteur de la famille Dunham, et l'impuissance de tous les réunir autour d'une table.
Le jeune Dunham était conscient que son heure de paix est arrivée, celle où il doit faire son mea culpa. Mais c'est bien plus facile à penser qu'à dire, et c'est ainsi qu'il remettait cette rencontre chaque jours à demain. Au fond de lui, il n'était pas certain d'arriver à passer outre, à tourner la page. Pas certain d'arriver à la comprendre, ni lui trouver des excuses. Encore moins se trouver des excuses à lui-même. Et en la fuyant elle, il se fuit indirectement. Lui et ses responsabilités. Lui et ses pêchés. Mais quand il vit la jeune femme sur le trottoir, faisant signe à un autre véhicule de taxi, il n'avait même pas réfléchi et s'arrêta à sa hauteur tandis qu'elle lui tournait le dos, « Romy ? » Dit-il, surpris de la voir attendre un taxi. Surpris qu'elle fasse signe à une voiture de taxi qui n'est pas la sienne, alors qu'il est lui-même chauffeur de taxi et que jusque la, elle a toujours fait appel à lui. Son ton était assez brute, mais malgré ce passé, malgré cette histoire, elle est toujours son amie. Elle restera son amie. « Je peux savoir pourquoi tu ne m'as pas prévenu ? » Sa voiture garée le long du trottoir, en double file, il n'avait même pas réfléchit, et était venu la retrouver en plein milieu du trottoir. « Je suis la maintenant, tu veux que je te dépose quelque part ? » En vérité, Mason était conscient que rien n'est joué d'avance, et au vu de ce qui s'est passé il y a quelques jours, il ne savait pas vraiment dans quelle état d'esprit elle se trouvait. Il paraissait calme, et apaisé. Pour autant, il n'avait rien oublié de leur conversation et comptait bien remettre ça sur le tapis... Se tenant en face d'elle, il releva son regard brun dans le sien, et il était bien décidé à ne pas la laisser repartir.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2016
›› Love letters written : 299
›› It's crazy, I look like : La belle Emmy Rossum
›› Credit made by : Tumblr ღ (gif) / ma petite personne (avatar)
family don't end with blood
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Jeu 7 Sep - 10:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J'étais franchement dépitée, depuis ma dispute avec Mason j'avais du mal à sortir de mon lit et continuer à vivre normalement, bizarrement je ne pensais pas que ça me toucherais autant. Je savais d'avance que ça n'allait pas bien se passer, après tout je ne pouvais pas lui demander d'accepter cette bombe avec un sourire, mais je ne pensais pas non plus qu'on en arriverait là. Je n'avais plus vraiment envie de voir personne, j'étais partagée entre la colère, la déception et surtout une infinie tristesse, mais j'étais beaucoup trop fière pour l'appeler pour lui dire que j'étais désolée de la façon dont c'était déroulé les choses. Je n'y arrivais pas, alors au lieu de ça, j'avais passé les derniers jours au fond de mon lit à me faire livrer ma nourriture pour éviter d'avoir à sortir, c'était le premier congé que je posais depuis que j'avais été engagée à la mairie, ils n'avaient vraiment pas rechigné à me le donner, bien au contraire. Des vacances, ça me faisait tout de même bizarre. Je ne savais pas vraiment ce que ça faisait de ne rien faire et je me suis vite rendis compte que finalement, je m'ennuyais. C'était le troisième ou quatrième jour, je n'avais même plus la notion du temps, et j'avais besoin de sortir, seulement une vive douleur me bloqua le bas du ventre, peut-être que finalement je pourrais faire un petit tour à l’hôpital, juste histoire de faire un contrôle, je n'allais pas appeler les pompiers pour si peu. Je pris donc la décision de m'habiller, enfiler une robe et des ballerines, les seules vêtements qui m'allaient encore et sortait de chez moi pour attraper le premier taxi qui me tomberait sous la main. Je crois que ça devait faire au moins dix bonnes minutes que j'attendais qu'un taxi veuille enfin se présenter, de toute évidence, ils n'étaient pas hyper coopératifs, pourtant j'étais quand même bien enceinte bordel. Au moment où enfin un taxi s'arrêta près de moi, je ne pus m'empêcher de soupirer, pourquoi de tout les taxis, de tout Los Angeles, il fallait que ce soit lui, qui comme par hasard s'arrête ici, devant chez moi. « Mason ! » Il semblait surpris et moi agacée, ça commençait bien. Son visage interloqué me faisait penser que peut-être, il commençait à s'inquiéter ou alors à s'en vouloir ? Je ne savais pas vraiment et franchement je n'avais pas envie de chercher à comprendre, je n'avais pas la tête à ça. « Je peux savoir pourquoi je t'aurais appelé ? » Là par contre j'étais étonnée, ce n'était pas logique. Nous nous étions quittés en très mauvais terme et je ne pensais pas que maintenant je devais l'appeler pour le moindre truc qui me concernait. Pour être totalement honnête, je ne pensais même pas le revoir aussi vite. « Je pensais que les choses étaient claires entre nous. » Je m'attendais presque à avoir des nouvelles de son avocat pour ce foutu test, mais rien, alors peut-être qu'il était revenu sur ce qu'il avait dit. « Je dois aller à l’hôpital. Mais je vais attendre un autre taxi, je n'ai franchement pas envie de me prendre la tête aujourd'hui Mason. » Je savais parfaitement qu'il allait me reparler de ce test et tout ce dont il doutait et je n'avais pas besoin de ça, pas maintenant, je ne pouvais pas.
Revenir en haut Aller en bas
❉ voteur et meilleur famille du mois
avatar
voteur et meilleur famille du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 2141
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
›› Credit made by : (c)lempicka (ava) & (c) signature Anaëlle & (c) tumblr&cristalline&rimillya (crackships)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Jeu 7 Sep - 11:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
romason

je vois des cœurs en panne devenir des cœurs de pierre
Il ne comprenait pas, ne savait pas pourquoi il a toujours ce besoin de savoir si tout va bien pour elle, si elle se sent à son aise. Lui qui a toujours été ce mec un peu arrogant avec les filles et les sentiments, ne prêtant guère attention à tout cela. Elle réveillait ce quelque chose qu'il n'avait jamais vraiment vécu auparavant. Et dire que c'est parce qu'elle attendait son propre enfant serait un mensonge. Il le sait mieux que quiconque que ce n'est pas que ça. Que c'était elle, tout simplement. Cette fille qui se tient devant lui, qui dans le fond l'énerve au plus haut point car elle a réussi à réveiller quelque chose en lui. Quelque chose dont il n'arrive pas à maîtriser, à comprendre, à apprivoiser. « Mason ! » Mason ne devrait pas être si surpris, mais il n'y peut rien, il apprécie la jeune femme et aurait sans doute aimer qu'elle l'appelle à son tour. Peut-être par fierté, ou il n'en sait rien, mais il aurait aimé. C'est tout. En revanche lui note ce regard agacé et cette façon de vouloir direct le stopper dans ses demandes, comme si dans le fond elle savait dès à présent pourquoi il était venu la voir.  « Je peux savoir pourquoi je t'aurais appelé ?  » Le jeune homme désormais à ses côtés fixait son amie, les mains dans les poches. Il répondit aussi sèchement qu'elle, montrant ce côté un peu désabusé par cette situation. « Il y a un temps, où tu m'aurais appelé Romy... » Il était calme pourtant son ego parle bien pour lui. Cette fierté souvent mal placé aurait voulu être le premier au courant de sa situation, de ce mal être, car c'est une évidence, elle est aussi mal que lui mais aucun ne l'avouera aussi facilement. « Je pensais que les choses étaient claires entre nous. »  Mason détourna son regard vers sa voiture avant de répondre d'une manière assez désinvolte, un peu je m'en foutiste. Alors que derrière ce masque, derrière cette carapace il avait mal, mais l'avouer serait perdre, et ça, il n'est pas encore prêt et ne le sera peut-être jamais de sa vie. « Mais elles le sont. »  Dit-il, franchement pas convaincue et ça, elle le pourrait le voir même à un kilomètre. Pourtant sa voix fût douce, il avait haussé les épaules comme si finalement il ne s'attendait à rien d'autre. Il lui avait fais mal, il en était conscient mais se refuse toute excuse, tout pardon. Se refuse même d'y penser, malgré que ça pourrait sans doute apaiser les mœurs. « Je dois aller à l’hôpital. Mais je vais attendre un autre taxi, je n'ai franchement pas envie de me prendre la tête aujourd'hui Mason. » Mason s'y refuse mais ne lui avouera jamais, alors il fît mine de ne pas s'inquiéter, d'hausser les épaules et de répondre comme si ça ne le touchait pas, un peu tête en l'air, « c'est idiot maintenant que je suis la... » Sa réplique à deux balles, elle n'allait sûrement pas l'avaler alors il feinte une autre méthode, peut-être bien meilleure en passant, avant d'ajouter. « De toute évidence, je n'y tiens pas non plus à me prendre la tête... » Il ne comprenait d'ailleurs pas comment ils en étaient arrivés à ce point, et ne l'accepter tout simplement pas. Il ne voulait pas la perdre, pas même en amitié. Encore moins depuis qu'il sait qu'il va devenir papa, et qui lui trotte dans la tête depuis ce fameux jour où la dispute entre les deux amis a éclaté. « Romy, tu es l'une de mes meilleures amies, et je ne veux pas de cette situation entre nous, tu comprends. Alors viens, je te dépose à l'hôpital, il n'y en a pas pour longtemps en plus... » C'était une manière à lui de faire le premier pas, de s'excuser. Bon une manière bien à lui on est d'accord, mais il était assez rare qu'il se confie de la sorte, quoi que pas forcément face à Romy qui connaît sans doute sa vie mieux que sa propre famille mais bon. Il plongea son regard brun dans le sien, un regard qui ne laisse en général pas grand monde indifférent. Mason sait jouer de son charme pour convaincre et il n'est de toute façon jamais en reste. Il espère juste qu'enfin la jeune femme va s'ouvrir un peu plus, et être légèrement plus réceptive, sinon ça va pas l'aider...
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2016
›› Love letters written : 299
›› It's crazy, I look like : La belle Emmy Rossum
›› Credit made by : Tumblr ღ (gif) / ma petite personne (avatar)
family don't end with blood
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Ven 8 Sep - 23:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il m'avait manqué, ces derniers jours, ne pas l'avoir vu ou l'avoir eu au téléphone m'avais manqué, mais en même temps, Mason m'avait fait tellement de mal que ma fierté prenait le dessus sur tout le reste. « Il y a un temps où tu n'aurais pas insinué que je puisse être une fille facile, Mason. » Mon ton était sarcastique, je lui avais répondu sur un coup de tête. Bon d'accord, c'était petit et j'avais sûrement l'air d'une gamine, mais il devait comprendre qu'il m'avait vraiment blessée, alors d'accord je n'avais pas été très correct avec lui non plus, mais on ne jouait pas avec les nerfs d'une femme enceinte. Il avait tord et j'avais raison, c'était comme ça un point c'est tout. J'avais passé ces derniers jours bloquée chez moi sans voir personne, sans vouloir parler à personne, parce que j'étais mal et que cette dispute avec Mason m'avait complétement retourné la tête. Je n'avais pensé qu'à ça. « Très bien, donc si elles le sont alors je ne vois pas où est le souci. » Je haussais les épaules, tout en continuant de regarder à droite et à gauche pour trouver un taxi qui pourrait finalement me déposer à l'hôpital. Personne ne s'arrêtait en voyant une femme enceinte ? C'était quoi cette ville de goujats ? Je savais parfaitement que les choses n'étaient pas claires entre nous tout simplement parce que elles ne pouvaient pas l'être et la voix de Mason ne laissait pas trop de doute sur la situation, je le connaissais assez et surtout depuis bien trop longtemps pour savoir qu'il n'était pas du tout assuré dans ses paroles, mais là tout de suite, je pris la décision de faire comme si de rien, de passer outre son mal-être et surtout passer outre le mien. Simplement parce que j'avais un autre problème bien plus urgent à régler. De toute évidence, il se fichait de ce que j'étais en train de dire, même si je le soupçonnais de jouer la comédie, mais sérieusement, il n'avait qu'à prendre son taxi et partir, je ne lui demandais rien. J'avais pourtant été claire sur ce sujet-là. « Oui, tu es là et à cause de toi, aucun autre taxi ne s'arrête. » Je levais les yeux au ciel, ils pensaient sans doute que j'allais monter dans sa voiture et du coup, les autres voitures jaunes ne prenaient pas la peine de s'arrêter. Je savais parfaitement que je n'étais pas franchement sympa avec lui, mais en même temps pourquoi je le serais ? Ce n'était qu'un simple retour des choses. « Bien alors, puisque qu'aucun de nous ne veut se prendre la tête, on peut arrêter là cette conversation. » Je n'étais pas prête à lui parler, lui pardonner les paroles qu'il avait eu chez moi. Malgré tout, j'avais besoin de lui, de toute évidence, je n'avais pas forcement d'autres alternatives. Je laissais un petit soupire s'échapper d'entre mes lèvres, j'étais résignée, de toute façon aucun autre taxi ne s'était arrêté et je n'avais malheureusement plus la force d'attendre. J'étais fichue, je n'avais plus qu'à monter dans son fichu taxi. « D'accord, de toute façon, je crois que je n'ai pas trop le choix. » J'étais un peu mauvaise dans ma façon d'agir et franchement je m'en voulais, mais en même temps, je voulais lui pardonner, vraiment, mais je n'y arrivais pas, du moins, pas totalement, pas comme ça, pas aussi facilement. J'avais bien le droit de le faire mariner encore un peu, non ? Une grimace barra mon visage, j'avais sans doute subi trop de stress ces derniers temps et ça commençait à se ressentir sur ma grossesse, les douleurs venaient de là, je n'avais pas d'autres explications. Je posais une main sur mon ventre, comme si ça pouvait calmer les choses, mais c'était loin d'être le cas. J'entrais tant bien que mal à l'intérieur de la voiture jaune et m'installais du mieux possible, attendant qu'il prenne le volant.

Revenir en haut Aller en bas
❉ voteur et meilleur famille du mois
avatar
voteur et meilleur famille du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 2141
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
›› Credit made by : (c)lempicka (ava) & (c) signature Anaëlle & (c) tumblr&cristalline&rimillya (crackships)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Sam 9 Sep - 22:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
romason

je vois des cœurs en panne devenir des cœurs de pierre
Petit, il rêvait secrètement d'être marié à une femme qui l'aurait aimé depuis le premier jour, depuis leur premier regard. Père de famille, il avait toujours dans ses rêves les plus fou, un métier avec de grandes valeurs, un poste à responsabilité. Fougueux, passionné, il vivait à deux cent à l'heure, sans jamais laisser de côté sa petite famille, et pourtant il serait un homme épanoui dans son boulot. Peut-être que dans ce même rêve, Nathan n'existait pas. Cassandre non plus. Il aurait sans doute prit la suite de la société de son père avec qui le feeling est au rendez-vous, malgré tout. Quand aux animaux, il aurait été sans aucun doute du genre à vouloir tous les sauver, comme il tente de le faire dans sa vrai vie au refuge où il laisse quelques heures de son temps chaque semaine. Mais tout ça, ne pourra n'être qu'un doux et léger rêve. Parce que la vie de Mason Dunham ne rime pas avec douceur, pas avec quiétude. « Il y a un temps où tu n'aurais pas insinué que je puisse être une fille facile, Mason.» La douce réalité vient de lui être projeté en pleine figure comme si on pourrait l'accabler de tous les maux de la terre. Il relève son regard sur Romy comme si elle venait de lui gâcher ses pensées, et sa phrase le fît sortir de son propre monde. Une phrase remplie de reproches, une phrase où elle laissait voir un autre visage qu'il avait tenté de dissimuler cette dernière année en sa présence. En une seule phrase, en une fraction de seconde, il avait à présent perdu sa confiance. Fourrant les mains dans ses poches de son pantalon, il détourna son regard comme si il ne souhaitait pas qu'elle sache combien il pouvait avoir mal. Mais il n'en fera jamais part, il ne lui laissera aucune opportunité pour qu'elle le devine, c'est alors qu'il feint une indifférence toxique. « Peut-être que si tu m'avais dis dès le départ que tu attendais notre enfant, les choses auraient étés plus simples. »  Rêve mon beau Mason, pourtant, il la fixait de son regard brun bien décidé à lui faire entendre raison. Il est conscient qu'il a une part de responsabilité, il est conscient qu'enfant il n'a jamais été tendre avec elle, et qu'elle avait peut-être envie de lui rendre la balle. Pourtant au fond de lui, il ne pensait pas vraiment ce qu'il disait, c'était une manière de la piquer, de lui faire mal là où elle appuie. S'entendre prononcé "notre enfant" le fît grimacer légèrement, ou en tout cas avoir une moue incontrôlée sur son visage. Cela lui faisait bizarre. « Très bien, donc si elles le sont alors je ne vois pas où est le souci.  » Il restait un long moment silencieux. Pour lui il n'y avait pas de problème, puisque ses problèmes seront résolus dans peu de temps, quand ils auront discutés. Ce test de paternité, il ne l'avait oublié en aucun cas. « Oui, tu es là et à cause de toi, aucun autre taxi ne s'arrête. » Mason sourit légèrement, avant de lui répondre d'un ton léger, presque fier de lui, « je suis égoïste de te dire que je m'en réjouie ? »  Demanda t'il sans doute plus pour lui-même, presque mal à l'aise, et pourtant il était sincère. Il aurait sans aucun doute fracassé la gueule de n'importe quel type qui se serait immiscé entre eux.  Un brin bagarreur il ne supporte pas perdre, et voir Romy choisir un inconnu face à lui juste pour l'enrager ou je ne sais quoi d'autre, il n'aurait pu l'accepter, le tolérer. Il en était hors de question, ne serait-ce que d'y penser. « Bien alors, puisque qu'aucun de nous ne veut se prendre la tête, on peut arrêter là cette conversation. »  Mason hocha sa tête, la jeune femme cherchait un autre taxi, une autre voiture, pour le fuir, ou juste pour éviter d'affronter la vérité. « D'accord, de toute façon, je crois que je n'ai pas trop le choix. » Il voyait la jeune femme faire des grimaces de douleur en se dirigeant vers sa voiture. Quelque part au fond de lui, il s'en voulait d'agir de la sorte. D'être aussi méchant avec elle, de lui chercher la petite bête. Pourtant, il n'estime pas être dans son tord. Il referma à son tour la portière et avant de s'attacher la ceinture, il lui demanda en insistant bien pour qu'elle comprenne que c'est en rapport à sa grossesse. « Comment tu vas, toi ? » Dit-il en démarrant sa voiture, il jetait par moment des regards dans son rétroviseur, de manière à la regarder sans qu'elle s'en rende compte. Car dès qu'elle détourna son regard vers lui, il changeait de trajectoire aussitôt.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2016
›› Love letters written : 299
›› It's crazy, I look like : La belle Emmy Rossum
›› Credit made by : Tumblr ღ (gif) / ma petite personne (avatar)
family don't end with blood
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Lun 11 Sep - 22:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je tournais mon regard vers lui, laissant ma recherche de taxi pendant quelques secondes, juste le temps de lui envoyer le regard le plus noir que j'avais en ma possession, j'avais compris, il allait me le rabâcher encore combien de temps, bon il fallait avouer que ça ne faisait que quelques jours qu'il était au courant, alors je pouvais faire l'impasse sur cette fois et lui laisser encore tout le loisir de me dire à quel point j'avais foiré. « C'est bon, je crois que j'ai compris. Et merde, je suis enceinte de six mois, c'est pas comme si tu avais loupé dix-huit ans de sa vie. » J'aurais pu aussi me taire et ne jamais rien lui dire, j'étais vraiment trop gentille parfois. Mais non, ça me semblait logique et surtout normal que je lui apprenne cette nouvelle. « Je suis désolée que les choses ne se soient pas passé comme tu le voulais, mais il est là et je dois faire avec alors, essaye d'en faire autant. » Je commençais à saturer, il m'épuisait réellement. Moi non plus je n'avais pas pensé avoir un enfant de cette façon-là, bien sûr que je voulais tomber amoureuse, que je voulais fonder une famille, je voulais être aimé, vraiment aimer et au lieu de ça je me retrouvais enceinte et seule. La bonne affaire. Je levais les yeux au ciel, alors maintenant monsieur se réjouissait de mon malheur, sérieusement ? J'avais le droit de le frapper pour ça ? « Ne te réjouis pas Mason, ça ne me fais clairement pas rire. » Il jubilait, j'en étais pratiquement sûre et clairement ça m'agaçais, mais en même temps ce n'était qu'un juste retour des choses, il me faisait payer à sa façon mon petit mensonge, qui n'en était pas un, je n'avais jamais menti sur l'identité du père de ce bébé, j'avais oublié de dire de qui il était, il fallait juste qu'il arrive à saisir la nuance. Mais il fallait croire qu'il avait dû mal avec ça. J'aurais tellement voulu qu'un autre taxi m'arrache à cet instant, mais de toute évidence c'était peine perdue, alors autant le suivre. Non sans mauvaise volonté bien sûr. Sa question me semblait stupide, du moins sur le moment, en d'autres circonstances ça n'aurait été qu'une question banale parmi t'en d'autres, mais là tout de suite, je la trouvais juste idiote. « Je vais bien Mason, tu ne vois pas que je suis au top de ma forme-là ? » Soufflais-je légèrement agacée. J'inspirais et collais mon front contre la vitre avant de soupirer. Je n'avais pas vraiment à passer mes nerfs sur lui, ce n'était pas de sa faute si je souffrais aujourd'hui, enfin techniquement si c'était de sa faute, parce que j'étais enceinte à cause de lui et en plus de ça il m'avait mise en rogne, mais je devais faire l'impasse et essayer de simplement calmer les choses, au moins pour le bébé. « Excuse-moi. J'ai connu des jours meilleurs, et toi ? Comment tu vas ? » Étrangement ça me faisait du bien de pouvoir lui parler calmement, d'avoir une conversation plus posée, j'avais déjà l'impression que les douleurs se calmaient, finalement peut-être que tout ça ne venait que de mon inconscient. Je préférais tout de même aller à l'hôpital, au moins pour vérifier que tout allait vraiment bien, que le bébé n'avait aucun souci, le stress ce n'était clairement pas bon du tout. J'avais peur, je devais l'avouer, j'étais effrayée, tout ça, c'était nouveau pour moi et tellement perturbant, comment j'allais réussir à gérer un bébé, alors que je n'arrivais déjà même pas à gérer des pauvres crises de stress ? Peut-être que je devrais penser à le faire adopter, je n'étais peut-être pas faite pour être mère. « Je suis désolée, Mason, sincèrement, pour tout. » J'étais perdue et effrayée et j'avais besoin de lui, vraiment, alors oui, je préférais pour une fois mettre un peu d'eau dans mon vin et passer outre cette fichue dispute, en espérant qu'il en fasse de même.

Revenir en haut Aller en bas
❉ voteur et meilleur famille du mois
avatar
voteur et meilleur famille du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 2141
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
›› Credit made by : (c)lempicka (ava) & (c) signature Anaëlle & (c) tumblr&cristalline&rimillya (crackships)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Mar 12 Sep - 22:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
romason

je vois des cœurs en panne devenir des cœurs de pierre
« C'est bon, je crois que j'ai compris. Et merde, je suis enceinte de six mois, c'est pas comme si tu avais loupé dix-huit ans de sa vie. » Le jeune homme se mit à tousser volontairement, se raclant la gorge à sa phrase. C'est une blague ?! Il faudrait limite qu'il la remercie de lui avoir épargné 6 mois de sa grossesse. « Ah oui c'est vrai, je dois te remercier, grâce à toi, je n'ai pas eu à supporter tes 6 premiers mois de grossesse ! » Dit-il avec un ironisme flagrant, levant les yeux au ciel. Mason ne savait même pas d'où venait cette crise. En faites, ça ne devrait pas le déranger, ça ne devrait pas l'énerver. Mieux encore, il ne devrait pas reposer son stress sur elle. Mais c'est plus fort que lui. Pourtant il allait calmer le jeu quand elle le coupait pour lui avouer : « je suis désolée que les choses ne se soient pas passé comme tu le voulais, mais il est là et je dois faire avec alors, essaye d'en faire autant. » Et dire qu'il en faisait des efforts... « C'est ce que je fais, tu m'excuseras si ça ne voit pas ! » Répond t'il aussi sèchement envers son amie, désormais dans la voiture, il était en train de l'emmener à l'hôpital. Vu l'heure, ils en auraient sans doute pas pour longtemps de trajet. Et vu son mal être, valait mieux avant qu'elle commette un meurtre, ce qui le fît sourire à cette pensée, avant qu'il entende, « ne te réjouis pas Mason, ça ne me fais clairement pas rire. » Romy est agacée et ça même à un mètre d'elle, il le voyait dans son regard, l'entendait dans sa voix. Ce n'est pas ce qu'il souhaitait, même si c'était plus fort que lui. Il aurait aimé juste la revoir, la prendre dans ses bras et que tout reparte comme avant. Mais ce n'était pas possible, et Mason le sait mieux que quiconque. Alors il avait fais ce qu'il fait de mieux : la repousser, lui répondre avec de l'ironie poussant la jeune femme à reproduire la même chose : comme un chemin sans fin, comme une roue qui tourne en boucle sans s'arrêter. « Tu as raison. Et je ne m'en réjouie pas dans le sens propre. Une part de moi est juste content parce qu'on peut parler... » Il était sincère. Bien que Romy l'a souvent vu dans les moments ainsi, le jeune homme n'ouvre pas forcément son coeur facilement. Même qu'en amitié. Il avait l'impression de ne plus rien maitriser, et même si il semblait odieux, et insolent avec elle, il avait besoin d'elle dans sa vie. Il avait besoin de se prendre la tête, de discuter. Qu'elle s'intéresse à lui. Il avait besoin d'elle, tout simplement. « Je vais bien Mason, tu ne vois pas que je suis au top de ma forme-là ? »  Le jeune homme préfère rester silencieux, il jeta discrètement son regard dans le rétro pour voir comment elle allait. Et clairement, ça n'allait pas, il le voyait. C'est à ce moment précis qu'il réalisa que peut-être il est allé trop loin. Plusieurs longues secondes de silence, peut-être plus il n'en savait rien, et Romy reprit la parole, « excuse-moi. J'ai connu des jours meilleurs, et toi ? Comment tu vas ? »  Il haussait les épaules, il n'en savait rien à vrai dire. « Je sais pas vraiment, j'ai envie de dire ça va. » Aussi contradictoire que cela puisse être, il n'en savait rien. Il ne se sent pas mal, il a déjà été encore plus mal que ça, mais il le sait, il est a deux doigts de retourner faire les tournées des bars. Et ça, clairement ça n'indique rien de bon. A cet enfant, il a envie d'y croire, cela pourrait lui redonner un nouveau souffle, il le sait, et à côté il veut s'en empêcher, comme si il avait peur d'être au final déçu. Comment être déçu de son propre enfant ? Il ne savait pas lui-même... « Je suis désolée, Mason, sincèrement, pour tout. » Il l'avait écouté, il lui avait sourit en silence. Il s'arrêta à un feu rouge avant de lui demander, d'une façon aussi banale, « et pour ce test, tu veux voir quel docteur ? » Il ne demandait même pas si elle comptait le faire, et quand. Car pour lui, il n'y a aucun autre doute. Il avait été clair : il veut ce test aux risques et périls ! C'était comme si il faisait un pas en avant, et trois en arrière. Il savait que ce n'était pas le moment d'en parler, pas juste après qu'elle commence peu à peu à se détendre, à mettre ses regrets carte sur table. Et pourtant, cela avait été plus fort que lui, comme si cette question le rongeait de l'intérieur, comme il se focalisait que sur ça. Il en oubliait le reste, il en oubliait ses désirs à elle, et ne voulait qu'une chose : qu'elle lui dise qu'elle irait le faire. Il plongeait son regard dans le rétroviseur en fixant son amie, d'un air très sérieux, comme si il ne plaisantait pas. Pourtant, il se doutait qu'elle allait l'envoyé balader.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2016
›› Love letters written : 299
›› It's crazy, I look like : La belle Emmy Rossum
›› Credit made by : Tumblr ღ (gif) / ma petite personne (avatar)
family don't end with blood
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Mar 12 Sep - 23:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais qu'est-ce qu'il pouvait être con quand il s'y mettait, j'avais vraiment l'impression d'être de retour quinze ans en arrière, ces années que j'avais vécu comme une véritable torture à cause de lui, parce que malheureusement pour moi, il était tellement doué pour me torturer l'esprit, mais dommage, avec le temps j'avais pris du poil de la bête et j'avais simplement appris à ne plus me laisser faire, plus jamais aucun Mason ne me marcherais sur les pieds avec un sourire diabolique aux lèvres. Seulement, aujourd'hui, je pensais que les choses avaient changé, que nous étions vraiment amis et finalement je me rendis vite compte que dès qu'il était blessé, Mason pouvait être vraiment blessant. « Ne tente pas le sarcasme Mason, ça ne te vas pas. » Je levais les yeux au ciel, priant pour que quelqu'un finisse par avoir pitié de moi et qu'on m'emmène loin de lui. J'avais envie de rire, lui il était en train de faire des efforts, sérieusement ? Je secouais la tête. « Non, bizarrement, là, tout de suite, je n'ai pas envie de t'excuser. » Je voulais juste arriver le plus vite possible à l'hôpital, que quelqu'un de compétant arrête ces douleurs et surtout que je puisse enfin être au calme, loin de cette conversation, loin des prises de tête. Je ne savais pas vraiment si nous étions à nouveau capables de parler normalement tous les deux, j'en avais envie, je voulais vraiment que les choses se tassent et qu'on puisse juste avancer ensemble, trouver des solutions, main dans la main, mais tout ça me semblait pour l'instant, bien trop utopique. « Oui, parler, je ne savais pas qu'on avait autant de choses à se dire. » Je regrettais d'avoir été si sèche avec lui, il semblait vouloir apaiser les choses, alors je pouvais bien faire un petit effort, surtout que je voulais vraiment qu'on puisse réussir à oublier tout ça et simplement être les amis que nous étions quelques jours plus tôt. Même si je supposais que ça serait très compliqué. Il ne semblait pas vraiment au meilleur de sa forme et clairement je pouvais comprendre pourquoi, je n'étais pas moi-même dans un état des plus convenable, mais en même temps, je n'allais pas commencer à me plaindre. Au moment même où Mason me demanda pour le test, mon sang ne fit qu'un tour, il se foutait de moi, je ne voyais pas d'autre explication. « Tu me fais chier Mason. » Je donnais un coup de pied dans son siège avant de soupirer. « Putain, ce que tu me fais chier. Je t'ai dit que je ne ferais pas ce test. » Et voilà, aussi simplement que je m'étais calmée, il venait à nouveau de m'énerver et en beauté en plus. Je grognais d'agacement et sortais du taxi, profitant du feu rouge pour fuir la voiture jaune. J'aurais jamais dû monter dedans, le suivre, quelle idée de merde. Tant pis, j'allais continuer à pieds, de toute façon je n'étais plus à ça près et j'avais vraiment besoin d'air. Pourquoi fallait-il toujours qu'il me prenne la tête ? J'avais pourtant été clair la première fois, je lui avais pourtant bien dit que je ne ferais pas ce test, pour la simple et bonne raison que je n'en avais pas besoin, je savais que c'était lui le père et merde, je ne lui demandais rien, alors pourquoi fallait-il qu'il me demande ce test à la con ? Je marchais d'un pas rapide en direction de l'hôpital, du moins j'espérais que c'était la bonne direction, j'étais tellement énervée que je ne regardais même dans quelle direction j'allais. En plus de ça, j'allais me perdre, c'était franchement une journée merdique. J'avais juste envie de me poser dans un coin et pleurer, pleurer, voilà que les larmes commençaient à couler le long de mes joues. Être enceinte c'était franchement la galère. « Foutus hormones. »

Revenir en haut Aller en bas
❉ voteur et meilleur famille du mois
avatar
voteur et meilleur famille du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 2141
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
›› Credit made by : (c)lempicka (ava) & (c) signature Anaëlle & (c) tumblr&cristalline&rimillya (crackships)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Jeu 14 Sep - 10:49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
romason

je vois des cœurs en panne devenir des cœurs de pierre
Mason ne voulait plus être cet ancien Mason Dunham, méchant et arrogant avec la seule avec qui il devrait être ami. Elle le touche au plus profond de lui et ça depuis toujours. Il ne s'est jamais posé de question sur elle, sur cette "amitié". Il ne s'est jamais posé de question sur ce qu'il ressent pour elle, car à ses yeux c'est une évidence : Cassandre a encore une place si importante en lui, qu'il n'arrive pas à voir au delà. C'est une évidence à ses yeux, Romy est une amie, une amie aussi précieuse que ses prunelles, bien qu'il ne la connaît vraiment que depuis un an et demi. Intimement disons. Peut-être s'est-il planté depuis le début. Peut-être n'a t'il pas couru depuis tout ce temps derrière la bonne personne. En vérité, il n'en sait rien. Tout se bouscule dans sa tête, alors qu'il lui jette un regard discret à travers le rétroviseur intérieur. Elle était jolie, cette mine énervée la rendait si irrésistible, pourtant il refusait tout bonnement de l'accepter. « Ne tente pas le sarcasme Mason, ça ne te vas pas » Dit-elle, sans qu'il n'est autant de conviction qu'elle. Elle le cherchait, elle le trouvait. Mason se connaît un tantinet "connard" si on le cherche vraiment, et le comportement de son amie ne lui permets pas d'être différent. « Non, bizarrement, là, tout de suite, je n'ai pas envie de t'excuser. » Même si il est très attaché à elle, il a l'impression d'avoir une énorme montagne à franchir pour la retrouver. Une montagne si grande qu'elle devient peu à peu insurmontable.  Il ne sait pas ce que ce sera ses prochains mois, ses prochaines années, mais il espère vraiment pouvoir retrouver la paix qu'il y avait entre eux avant qu'il apprenne cette nouvelle. Une chose dont il est certain : il ne voulait pas la perdre ! « Je te rassure moi c'est pareil ! » Répondit-il, si certain de lui qu'il ne lui laissait aucun doute planer au dessus de sa tête. Il lui répondait comme si au fond il se sent blessé. « Oui, parler, je ne savais pas qu'on avait autant de choses à se dire. » Il restait silencieux, bien sûr qu'il avait pleins de choses à lui dire, comme de toute évidence cette dernière année, elle était devenue un peu une confidente, quelqu'un sur qui il pouvait tout dire, ou presque. Car demeurait encore ses courses illégales avec Titia, ou son amour pour Cassandre dont il ne parlait jamais. Et puis, en une seule phrase, en une seule seconde, il avait franchi la limite : parler de ce test de paternité. « Tu me fais chier Mason. » Il n'avait pas eu le temps de dire quoi que ce soit, qu'elle le coupa dans son élan avant de sortir du véhicule de taxi. « Putain, ce que tu me fais chier. Je t'ai dit que je ne ferais pas ce test. » Mason ne se rendît pas vraiment compte que la jeune femme avait osé quitter son véhicule sous un coup de colère. Le claquement de la porte le saisit et le fît réaliser qu'elle n'était plus la. Il tapa d'un coup violent le volant du véhicule, se perdant quelques secondes dans ses pensées en fixant la place arrière où était assise la jeune femme auparavant, avant de redémarrer le véhicule quand il passa au vert, pour finalement se garer sur la première place de parking qu'il trouvait. Il ne savait pas quoi faire, car il sait que c'est peine perdu, qu'il l'a définitivement perdu. Son amitié. Ses rigolades. La possibilité de voir son enfant grandir à ses côtés. Tout. Pourtant il refusait de rendre la victoire à Romy ! Il sortit du véhicule sans penser à plus rien d'autre. « Romy... S'il te plait... » Dit-il après plusieurs minutes de marche, il avait finit par la rattraper, en tout cas il était à moins de deux mètres d'elle désormais. Merci le sport, merci les longues courses à pied qu'il fait presque chaque jours. « Je ne partirais pas sans toi... » Dit-il, finalement en attrapant sa main pour la stopper. Il le savait, elle allait sûrement l'envoyé chier. Récupérer sa main, le gifler, lui gueulait dessus. Pourtant il profita pour resserrer l'étreinte autour de sa main. Il se sentait mieux, comme un soulagement qu'il gardera pour lui. Il ne comptait pas repartir sans elle, pas repartir vu dans l'état qu'elle était. Il ne s'en remettrait pas. Mais c'est inutile qu'elle le sache ! « Mets-toi à ma place, je ne peux pas te dire que je ne t'en parlerais plus car ce serait un mensonge. J'ai besoin de cette preuve, j'en ai besoin pour avancer. Et en même temps, je refuse de sortir de ta vie ou toi de la mienne... » Mason parlait si bas qu'on aurait dit qu'il voulait calmer le jeu. Et c'était vrai, il voulait le calmer, il avait besoin d'elle dans sa vie, plus que jamais et se refusait qu'une énième dispute l'éloigne d'elle. Pas étant le père de son enfant. C'était impossible pour lui. « Mais est-ce que tu te rends compte que toi aussi tu peux être blessante, quand tu as voulu me comparer à mon père ! » La pire des insultes à ses yeux. Elle lui tournait le dos, et il l'obligea à l'affronter, en plongeant son regard brun dans le sien. A cet instant, il se sentait si bien qu'il pourrait rester des heures ainsi. La main libre vient caresser la joue de son amie, essuyant une larme qui coule le long de sa joue.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2016
›› Love letters written : 299
›› It's crazy, I look like : La belle Emmy Rossum
›› Credit made by : Tumblr ღ (gif) / ma petite personne (avatar)
family don't end with blood
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Ven 15 Sep - 11:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je marchais rapidement, je ne pensais pas qu'il me rattraperait. Foutu taxi. « Non, laisse moi tranquille, tu en as assez fait pour la journée. » Je tentais de me débattre, me sortir de cette étreinte dont je ne voulais pas, parce que ça pouvait m'attendrir, ça pouvait me faire oublier pendant quelques secondes à quel point je pouvais lui en vouloir et il n'avait pas le droit de faire ça, m'enlever ma colère, j'en avais besoin, c'est tout ce qui me restait en ce moment. « Tu ne comprends rien Mason, je ne veux pas de toi, je n'ai pas besoin de toi. » Je voulais qu'il souffre, qu'il ai vraiment mal, comme je pouvais avoir mal en ce moment. Mes larmes en étaient la preuve non ? J'avais l'impression que nous étions en train de tourner en rond, qu'on n'arriverait jamais à se sortir de cette situation, pourtant je le voulais, je voulais simplement retrouver notre vie d'avant, celle d'avant ce bébé, avant tout ce bordel, je voulais juste qu'on retrouve notre amitié, nos fous rires, nos soirées pizzas/films. J'avais vraiment besoin de ça, mais on n'y arriverait pas. « Pourtant, tu fais tout pour en sortir Mason. » Il semblait camper sur ses positions et moi sur les miennes, de toute évidence, nous étions dans une impasse, parce que jamais je ne ferais ce test, du moins pas de mon plein grès alors autant qu'il emploie les grands moyens. Parce qu'il était clair que jamais je n'irais voir un docteur pour faire son foutu test. « Dis-moi, comment pourrions nous être amis alors que tu ne me fais même pas confiance sur quelque chose d'aussi important ? » Ça n'avait aucun sens, qu'est-ce que je gagnerais à venir le voir et lui dire que j'étais enceinte de lui, en dehors bien sûr de gâcher notre amitié ? Je n'avais rien à gagner dans cette histoire, il devait enfin comprendre ça, même si pour l'instant, ça semblait plus que compliqué. « Dis à ton avocat de me contacter et on en reparlera. » Je voulais voir s'il était capable d'aller jusque là, de faire une telle chose, puisqu'il semblait tellement obstiné. Mais en même temps j'espérais vraiment qu'il arriverait à me surprendre. Après, je pouvais comprendre qu'il puisse en avoir besoin, ça rendrait sans doute la chose plus réelle, mais je me sentais juste trahie, peut-être que s'il l'avait demandé différemment, j'aurais réagi autrement, mais là, c'était juste hors de question que j'accepte sa demande. Je tentais de retirer ma main de la sienne, mais malheureusement pour moi, il avait de la poigne. « Je ne t'ai pas comparé à ton père, j'ai simplement dit que je ne voulais pas que cet enfant soit un motif pour que tu puisses retrouver un semblant de relation père/fils, mais je ne t'ai pas comparé à ton père Mason. » Jamais je ne pourrais faire une telle chose, je savais à quel point la relation avec son père était compliquée, je savais que ce n'était pas la chose à dire, alors même en colère, je n'aurais jamais pu faire une telle chose, du moins je n'avais pas eu l'impression de le faire, peut-être que finalement j'étais complétement à côté de la plaque. C'était assez drôle parce que vu de l’extérieur, nous avions sûrement l'air d'un couple en pleine dispute et pourtant, nous en étions tellement loin. « Laisse moi partir, de toute évidence, tout ça c'était une très mauvaise idée. On ne peut pas être amis, Mason. Pas comme ça. » Soufflais-je doucement, sûrement trop bas, peut-être juste pour moi. Je ne voulais pas perdre ce que nous avions réussi à construire, parce que ça n'avait pas été facile, mais en même temps j'étais fatiguée de me battre. Je ne voulais plus de cette vie là.

Revenir en haut Aller en bas
❉ voteur et meilleur famille du mois
avatar
voteur et meilleur famille du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 2141
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
›› Credit made by : (c)lempicka (ava) & (c) signature Anaëlle & (c) tumblr&cristalline&rimillya (crackships)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Ven 15 Sep - 12:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
romason

je vois des cœurs en panne devenir des cœurs de pierre
Une impasse. C'était bel et bien la définition de leur relation aujourd'hui. Il avait besoin d'elle, de voir cet enfant grandir. Mais à côté de ça, il n'avait pas envie de mettre son ego de côté. Il n'y trouvait pas le courage, encore moins la force. Elle était la devant lui, prête à sacrifier leur amitié pour ce test. Il n'en était pas capable. « Non, laisse moi tranquille, tu en as assez fait pour la journée. » Dit-elle, alors qu'il se rapproche dangereusement d'elle. Il ne sait pas ce qui lui prend et se recule à se rendant compte de sa connerie. « Tu ne comprends rien Mason, je ne veux pas de toi, je n'ai pas besoin de toi. » Ca lui faisait mal. Sa phrase résonnait comme un écho dans ses oreilles, comme si elle cherchait à le blesser. Il en était intimement convaincu. Elle se tient droite face à lui, fixe son regard comme si elle voulait avoir sa peau. Comme si au fond d'elle, elle voulait se prouver quelque chose. Il resta de marbre et après quelques secondes de silence, il osa couper ce dernier d'une voix neutre, « et si moi j'ai besoin de toi ? » Envolé cette fierté. Envolé cet ego. Pour la première fois, Mason montre un tout autre aspect de son visage. Touché bien plus qu'il ne voudrait le montrer, il recula d'un pas, agrandissant cette distance entre eux. Il ne savait plus quoi penser d'elle, pourtant, hors de question pour lui de montrer un quelconque signe de faiblesse. « Pourtant, tu fais tout pour en sortir Mason.  » Peut-être qu'elle n'a pas tord. Mais il ne voulait rien laisser paraître. « Dis-moi, comment pourrions nous être amis alors que tu ne me fais même pas confiance sur quelque chose d'aussi important ? » Quoi lui répondre ? Au fond de lui, il est conscient que sa demande ai été brute, bien trop face à Romy qui a un tempérament calme habituellement. Mais elle l'avait cherché, alors il n'a su répondre qu'ainsi. Il effleura sa joue du bout de son doigt avant de lui glisser à voix basse, « j'aimerai que tout soit plus simple... » Et Mason était sincère, même si cela ne suffirait pas. Il en est le premier conscient. « Dis à ton avocat de me contacter et on en reparlera. » Si il aurait pu en rire, il ne se serait pas gêné, pourtant aucun son ne sortit de sa bouche, il restait comme figé par ses propres paroles. « Alors c'est ça que tu recherches. » Dit-il, d'un air supérieur, comme si tout à coup les cartes se dévoilent. Il plongea son regard dur dans celui de la jeune femme, absolument pas prêt à entendre son amie pensait ça de lui, « tu sais très bien que je ne suis pas comme ça, et même si je te fous mes avocats sur le dos, au final j'aurai perdu ton amitié... » Si encore il ne l'a pas déjà perdu, et ça pour être honnête, il n'en sait rien. « Je suis navré Romy. Ca marche pas comme ça avec moi. J'ai des principes et des valeurs, et ça je m'y résout ! » Mason était furieux de l'intérieur. Si extérieurement il semblait d'un calme inné, au fond de lui ça lui faisait mal. Pour le coup, il pense vraiment avoir perdu son amitié, et c'est pourquoi, il prit davantage de distance, sans pour autant faire demi tour. « Je ne t'ai pas comparé à ton père, j'ai simplement dit que je ne voulais pas que cet enfant soit un motif pour que tu puisses retrouver un semblant de relation père/fils, mais je ne t'ai pas comparé à ton père Mason. » Dit-elle, alors que le brun restait silencieux. Il ne savait plus vraiment où il en était et toute ses disputes le fatiguait au plus haut point. Mason se fichait pas mal de savoir que les quelques passants autour d'eux les regardait. Pire encore, il ne saurait pas se maîtriser si on le coupe dans son élan, pourtant une femme enceinte ne devrait pas rester dans un monde de stress perpétuel comme l'était la jeune James. Mais à vrai dire, ça ne traversait pas l'esprit du jeune américain, qui continuait, toutefois largement plus calme que leur première entrevue. « Laisse moi partir, de toute évidence, tout ça c'était une très mauvaise idée. On ne peut pas être amis, Mason. Pas comme ça. » Alors quoi ?! Leur route va se finir comme ça ? Lui ferait demi-tour, lâchant l'une de ses seules vraies amies quand elle a le plus besoin de soutient, et il saurait monter dans sa voiture. Démarrer son taxi et rouler, rouler. Encore rouler jusqu'à ce que les kilomètres les séparent. Jusqu'à ce que les jours, les semaines puis les mois qui deviendront vite des années les séparent. Ca en était hors de question. Il le refusait, tout simplement. Il planta son regard dans celui de son amie, lâchant alors sa main mais pourtant convaincu d'agir comme il se doit ! « C'est impossible Romy, je ne pourrais pas m'y résoudre. » C'est une évidence, elle n'a pas besoin de lui, c'est en tout cas ce qu'elle répète à tout va, mais une chose est sûre, elle a besoin de soutient. Et Mason n'acceptera pas que quelqu'un d'autre lui en donne. Parce que ça voudra dire qu'à la naissance de cet enfant, quelqu'un d'autre prendra sa place. « Viens on va s'asseoir quelques minutes, et après ça si tu veux vraiment qu'on rentre séparément, j'appellerais un de mes collègues taxi. » Sa voix était d'une douceur, il ne comptait pas la laisser partir, la laisser seule et ça il faudra bien qu'elle s'y fasse.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2016
›› Love letters written : 299
›› It's crazy, I look like : La belle Emmy Rossum
›› Credit made by : Tumblr ღ (gif) / ma petite personne (avatar)
family don't end with blood
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Ven 15 Sep - 23:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je laissais mes épaules s'affaisser, j'avais l'impression de porter tout le poids du monde sur mes épaules et ça commençait à devenir épuisant et l'entendre me dire une telle chose dans un sens ça me brisait le coeur, comment pouvait-il avoir besoin de moi ? J'avais l'impression de sentir une barrière se briser, du moins de son côté, il voulait quelque chose, il attendait de moi que je fasse un pas vers lui, mais je n'y arrivais pas, je ne pouvais pas m'y résoudre, pas tant qu'il continuerait sur cette voie là. « Tu n'as pas besoin de moi Mason, tu as besoin de notre amitié et ça tu peux le retrouver avec quelqu'un d'autre. » Bon d'accord, j'étais un peu de mauvaise foi sur ce coup-là, mais en même temps je pensais avoir raison, si ce n'était qu'une amie qu'il cherchait, il pouvait se tourner vers quelqu'un d'autre. Mais je ne voulais pas qu'il le fasse, parce que j'étais bien trop fière pour lui dire que j'avais besoin de lui. La simplicité ne faisait, de toute évidence, pas partie de notre langage, si les choses étaient plus simples nous n'en serions pas là aujourd'hui. « Malheureusement, ça serait bien trop beau, si tout était simple, mais ce n'est pas le cas. » L'utopie, nous en étions bien loin et au final, ça ne serait pas drôle de vivre dans un monde trop simple. Je l'écoutais, fronçant légèrement les sourcils, je ne savais pas ce que j'attendais, je ne savais pas ce que je voulais, mais je savais ce que je ne voulais pas et c'était clairement de ce test. Perdre mon amitié ? Il avait vraiment peur de ça ? Je ne pensais pas sincèrement qu'on puisse en arriver là, mes paroles n'étaient rien de plus que des paroles balancer sous le coup de la colère, rien de sérieux, je ne pensais franchement pas qu'il pourrait me croire. « Tu as des principes et des valeurs et pourtant ça ne t'empêche pas de vouloir me forcer à faire quelque chose que je ne veux absolument pas. » J'avais l'impression de parler dans le vide, il s'était doucement éloigné, posant une légère distance entre nous. Je baissais les yeux, cherchant quoi faire, quoi dire, ça devenait compliqué de ce parler, d'avoir un échange d'adulte. Bien de toute évidence, il n'avait pas envie de me lâcher et malheureusement pour moi Mason Dunham était quelqu'un de têtu, bien trop têtu à mon goût, surtout en ce moment. Je levais les yeux au ciel, dans un sens ça me faisait plaisir de savoir qu'il tenait à moi au point d'être aussi borné, mais là sur le moment ça m'agaçais fortement, même si j'aurais aussi pu le prendre dans mes bras pour l'en remercier, quel esprit de contradiction. « T'es un emmerdeur, tu le sais ça ? » Un léger sourire étira mes lèvres malgré moi. Bien sûr je ne voulais pas briser notre amitié parce que malgré ce que je disais, j'en avais besoin, j'avais besoin de lui, mais je voulais juste qu'il soit celui qui s'impose et ne pas être celle qui soit en demande. Je le suivais, de toute façon je n'avais pas vraiment d'autre choix, on s'avançait tranquillement vers un banc et je me laissais tomber dessus, épuisée par tout ce qui venait d'arriver. Je laissais Mason s'asseoir à mes côtés et venais poser ma tête sur son épaule. Juste un instant, comme avant, avant cette grossesse, avant cette dispute, comme lorsque nous étions juste nous, Romy et Mason. Je regardais devant moi, les voitures qui roulaient certaines plus vite que d'autre, mais ça m'apaisais. « Je ne sais plus quoi faire pour arranger les choses Mason. » Même si clairement je n'étais pas sûre d'avoir fait le moindre effort, mais je ne voulais pas entendre certaines choses sortir de sa bouche et il le savait parfaitement, alors pourquoi le remettre encore et toujours sur le tapis, il nous restait trois mois pour y réfléchir et en parler, alors peut-être que nous pourrions laisser cette histoire de test de côté, juste pour aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas
❉ voteur et meilleur famille du mois
avatar
voteur et meilleur famille du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 2141
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
›› Credit made by : (c)lempicka (ava) & (c) signature Anaëlle & (c) tumblr&cristalline&rimillya (crackships)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Sam 16 Sep - 22:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
romason

je vois des cœurs en panne devenir des cœurs de pierre

Comme à son habitude Mason n'est pas du genre à trouver des excuses facilement aux autres. Entre autre, c'était cette fois-ci Romy et il n'avait pas besoin de trop réfléchir pour savoir qu'il tenait à elle. Sans doute bien plus qu'il ne voudra l'admettre. Déjà à l'époque de l'école, il était constamment sur son dos à la faire chier. Elle était devenue assez rapidement une fille qu'il aimait charrier sur tout et rien. C'était même parfois à la limite de la méchanceté mais sur le moment il ne réalisait pas le mal, étant bien trop occupé de faire rire ses copains. En y repensant aujourd'hui, il regrette tout ça. Cela ne l'empêche pourtant pas aujourd'hui de la faire souffrir, à sa façon. Même si jamais elle ne l'admettra. « Tu n'as pas besoin de moi Mason, tu as besoin de notre amitié et ça tu peux le retrouver avec quelqu'un d'autre. » Mason n'était pas d'accord, et d'ailleurs il secoua négativement sa tête. Elle n'a pas tord sur le principe que si il avait besoin de se faire d'autres amies, il pourrait le faire sans elle, sans son aide. Mais pour autant, retrouver cette complicité avec une autre personne, il ne voulait pas. Et quand Mason a décidé non, ce n'est même pas la peine de chercher la petite bête, ça restera non ! « Tu as une conception de l'amitié assez étrange James... »  Avoua t'il sans mal, reprenant un ton plutôt amusé. C'était simplement pour cacher son malaise, car Mason par habitude ne s'ouvre pas aux autres, et il ne se reconnaissait pas face à elle. C'était comme si il cherchait à la faire rentrer dans son monde mais que la porte est à moitié fermée. Il a souvent aimé se confier à Romy, pour autant aujourd'hui les choses demeurent différentes. Comme si finalement il la voyait différemment. « Malheureusement, ça serait bien trop beau, si tout était simple, mais ce n'est pas le cas »  Il avait prit du recul, pour autant, il se montrait toujours bienveillant à son sujet. La vie calme n'est pas faite pour lui, il doit toujours tout se compliquer, il trouve ça plus drôle. Même si, il ne le fait rarement exprès. « Tu as des principes et des valeurs et pourtant ça ne t'empêche pas de vouloir me forcer à faire quelque chose que je ne veux absolument pas. » Dit-elle, d'une voix probablement un peu anxieuse. Il la regarde un instant ne sachant pas vraiment quoi dire. Il n'a jamais voulu la blessée, il pensait qu'elle accepterait. « Je ne cherche pas à te piéger Romy. Mais pour moi ce n'est tellement pas normal. » Il fuyait son regard, avant de poursuivre d'une voix toujours aussi calme, « il y a des couples qui même après des années, n'y arrivent pas. Et nous ce n'était pas ce qu'on cherchait, il n'y avait aucun amour rien du tout, et tu me sors ça du jour au lendemain, 6 mois après. » Ce n'était même pas un reproche, mais il se sentait mal à l'aise. Cette annonce l'aura indirectement changé. Lui aura fais prendre connaissance de certaines choses qu'il n'avait pas encore réaliser jusque la. Et ça l'effraie. « T'es un emmerdeur, tu le sais ça ? » Elle l'apaisait aussitôt, sortant de ses pensées, avant d'emboiter le pas à son amie, et de s'asseoir à ses côtés. Finit les reproches, finit les regards assassins, il voulait juste profiter d'une accalmie en présence de Romy. « Ah bon ? On me l'a jamais dis... » Avoua t'il sans mal,  en souriant de plus belle comme si il se connaissait parfois chieur. En tout cas tout autant que certaines nanas. « Je ne sais plus quoi faire pour arranger les choses Mason. » Dit-elle, en laissant sa tête tomber sur l'épaule du brun, fixant la route. « Tu imagines que dans quelques mois, on sera parent ? » Dit Mason en basculant sa joue sur la chevelure de la jeune femme, fixant le vide. Mason n'arrivait pas à l'imaginer. Trois mois, dans un peu moins quatre vingt dix jours. Etait-il prêt ? Il ne se sentait pas les épaules assez large surtout qu'il n'a jamais chercher à faire un enfant.« Viens vivre à mon appartement... » Il sentit le regard accusateur de son amie, et elle redressa son visage, il rectifia alors, « juste le temps de ta grossesse... » Mason est comme ça, il vit à 100 à l'heure et même si ça peut paraître bizarre, il était très sérieux, et c'est pourquoi il regardait la jeune femme, attendant une réponse.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2016
›› Love letters written : 299
›› It's crazy, I look like : La belle Emmy Rossum
›› Credit made by : Tumblr ღ (gif) / ma petite personne (avatar)
family don't end with blood
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Dim 17 Sep - 20:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« C'est pour ça que tu restes Dunham ? T'es pas un peu maso ? » Il voulait jouer au plus malin, avec moi ? Vraiment ? Je levais les yeux au ciel à moitié agacée, à moitié amusé, je commençais doucement à me détendre, même si ça restait encore un peu compliqué, je ne savais pas réellement sur quel pied danser, j'avais peur que si je commençais à me calmer il en remette une couche et ça je ne le supporterais pas. Malgré tout, je voulais faire un petit effort, un pas vers lui, pour lui montrer que je n'étais pas aussi fermé qu'il pouvait le penser, je n'étais pas le genre de personne complétement braqué, bien qu'au final, peut-être que si, mais je ne voulais tout simplement pas me l'avouer. Je ne comprenais pas réellement où il voulait en venir, ce qu'il voulait dire, je fronçais les sourcils, réfléchissant quelques secondes. « Pas normal ? De devoir me croire sur parole ou que je n'accepte pas de faire ce test ? » Pourquoi, ne pouvait-il pas se mettre à ma place, comprendre que moi, je ne voulais pas de ça, je ne l'acceptais pas tout simplement parce que j'avais l'impression qu'il ne me faisait absolument pas confiance. Je me sentais déjà simplement comme une fille de passage dans son lit, alors j'avais besoin qu'il me montre qu'il pouvait me faire une confiance aveugle, surtout sur un sujet aussi important. « Je sais, Mason. Mais il est là maintenant et il ne te reste que quelques mois pour te faire à cette idée. » Moins de trois mois pour qu'il puisse accepter l'idée qu'il allait avoir un enfant avec une femme qu'il n'aimait pas. « Réjouis toi en te disant que je ne suis pas qu'une "fille de passage" dans ta vie. » Ce n'était pas comme toutes ces personnes qui ne se connaissaient même pas, qui s'envoyaient en l'air et ne se revoyaient jamais, au moins nous avions ça pour nous, même si nous n'étions pas un couple, notre enfant aurait ses deux parents près de lui. Parce que même si l'idée n'était pas franchement plaisante pour l'instant, je savais parfaitement que Mason serait un très bon père. Pendant quelques secondes j'avais l'impression que nous avions retrouvé ce qui nous liais quelques semaines auparavant, et ça faisait franchement du bien, je ne voulais plus qu'on se batte, parce que même si je ne le disais pas, j'avais besoin de lui en ce moment et plus que jamais. Je levais les yeux à sa réflexion, un petit sourire aux lèvres, je retrouvais mon ami et ça me faisait un bien fou. Je me sentais plus apaisée et les douleurs, envolées. "On sera parents", ça voulait dire qu'il acceptait cette grossesse ? Qu'il acceptait son futur rôle de père ? Je tournais mon regard vers le sien, un petit sourire attendri sur les lèvres. « Pas vraiment non, même si pour moi c'est bien plus concret que pour toi. » Techniquement je ne pouvais pas faire abstraction de cette grossesse, je ressentais les coups, les douleurs, les nausées, tout ce qui faisait qu'on était tellement heureuse d'être mère, ce que clairement je ne comprenais pas, qu'on soit d'accord, je trouvais ça très sympa et enrichissant, mais plus aucun de mes pantalons ne m'allaient, j'avais juste l'impression de ressembler à une baleine qui aurait avalé toute sa famille, rien de très glamour en soi. Lui il avait encore la chance d'être beau et attirant, il n'y avait plus rien d'attirant chez moi, les hommes ne me regardaient plus, j'avais juste l'impression d'être un ventre sur pattes pour ma famille et mes amis, voilà, je n'étais rien de plus qu'une future maman. Je relevais un regard perdue et choqué vers Mason, il était clairement tombé sur la tête, notre dispute lui avait retourné le cerveau. Un rire nerveux s'échappa d'entre mes lèvres. « Arrête un peu de dire des bêtises Mason, tu es fou ou quoi, non, non, très mauvaise idée. » Vu les dernières tensions, qu'il y avait eu entre nous, je ne pensais pas que ce soit l'idée du siècle. « Tu veux qu'on se tape dessus au bout de deux jours ? » J'étais maintenant franchement paumée, je ne pouvais pas faire ça, qu'est-ce que je ferais de mon appartement ? J'étais tellement bien chez moi, je ne pouvais pas partir. Je secouais la tête. « T'es complétement dingue, mais...d'accord. Comme ça, ça nous laissera le temps de nous organiser pour les futures gardes et peut-être penser à lui trouver un prénom. » Il fallait que je sois réaliste, je ne pourrais pas continuer toute seule, surtout que depuis quelque temps on ne pouvait pas vraiment dire que j'étais au top de ma forme, alors autant l'avoir près de moi.

Revenir en haut Aller en bas
❉ voteur et meilleur famille du mois
avatar
voteur et meilleur famille du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 2141
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
›› Credit made by : (c)lempicka (ava) & (c) signature Anaëlle & (c) tumblr&cristalline&rimillya (crackships)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre Dim 17 Sep - 22:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
romason

je vois des cœurs en panne devenir des cœurs de pierre

« C'est pour ça que tu restes Dunham ? T'es pas un peu maso ? » A vrai dire si un rire prononcé sortait présentement de sa bouche, il n'en était pas moins un peu gêné. Parce que oui, il est complètement maso et il s'en rend bien compte, au fil des années. Il n'y a qu'à voir sa relation avec Cassandre Mills pour le comprendre. Il n'y a qu'à voir ce mariage avec son propre frère, son propre sang pour se dire que Mason est complètement fou de persisté, de ne pas vouloir tourner la page. Car si il est revenu à Los Angeles l'année dernière après trois ans d'absence, ce n'était que pour retrouver sa meilleure amie. Il pensait vraiment que ses beaux yeux suffiraient à la reconquérir, à la reprendre à son frère aîné. A côté de ça, il continue secrètement d'espérer un amour perdu, un amour qui n'a jamais réellement exister. Et ça, ça lui fait un mal de chien ! « Est-ce que j'ai le droit de prendre un joker ? » Sous son air désolé, et son sourire forcé, il venait de répondre à Romy sans vraiment réaliser qu'il avait foiré sa vie. Et ce n'est pas faute que son cousin le prévienne de tout lâcher prise. Pourtant, il a toujours été positif, il a toujours su relever la tête. Il a toujours affronter le couple, se rangeant dans une fierté calculée pour ne laisser aucune chance à Cassandre de voir ses faiblesses. Il y a longtemps qu'elle a fait son choix, et même si elle ne l'assume pas vraiment devant lui, Mason se doute que sa chance est minime. En réalité, avec ses dernières épreuves, il ne sait plus vraiment ce qu'il souhaite, et tente de prendre du recul sur cette situation. Comme toujours, il ne laissera parler que son coeur, et plongera tête baissée. Car il n'y a que ça qui le fait vibrer ! « Pas normal ? De devoir me croire sur parole ou que je n'accepte pas de faire ce test ? » Qu'allait-elle chercher encore ? « Pas normal, que deux personnes comme nous, attendent un enfant. » Il avait l'impression d'avoir son corps dans du sable mouvant. Et plus il tentait de se débattre, et plus il en était recouvert. Avec Romy c'était cette même sensation. Il tentait de lui dire un truc, mais elle en tirait d'autre conclusion et son raisonnement n'était pas celui de la jeune Américaine. Il soupira, tentant cette fois de s'expliquer sans la blesser, sans la heurter. « Enfin je ne sais pas Romy, j'imagine que ce n'est pas bien grave et qu'on finira par sortir la tête de l'eau... »  A deux, c'était censé être plus facile, plus simple. Mason avait besoin d'y croire. Besoin de croire en eux, en ce bébé. Il tentait de mettre tout ses doutes de côtés. Il espérait simplement que ça ne mettra pas à mal leur amitié, car il a besoin de ça pour avancer. Besoin d'elle pour tenir debout, alors que tout le reste flanche peu à peu. « Je sais, Mason. Mais il est là maintenant et il ne te reste que quelques mois pour te faire à cette idée.» Le jeune homme hocha la tête en sa direction. Il ne pouvait plus faire marche arrière, il ne pouvait plus rien faire. Et de toute façon, il n'était pas question de faire autre chose que de l'assumer, il n'avait jamais été question d'autre chose. « Réjouis toi en te disant que je ne suis pas qu'une "fille de passage" dans ta vie. » Il grimaçait légèrement avant de lui répondre, « on a quand même cette chance. » Elle avait raison, cela pourrait être pire. Il n'imaginait pas une seconde que ça tombe sur une des nombreuses femmes avec qui il couche certains soirs. Qui sait, si un jour on viendra pas lui réclamer une somme faramineuse comme il entend si souvent parler. Son père étant l'un des dirigeants les plus puissants du pays, avec son industrie automobile. Et il tenta au maximum de se sortir de cette image de la tête, avant de tourner son regard sur Romy. « Pas vraiment non, même si pour moi c'est bien plus concret que pour toi. » Il lui souriait, alors qu'il baissa son regard vers son ventre. « Je peux ? » A la réponse de son amie, il posa sa main sur son ventre pour tenter de sentir quelque chose à travers. Mais rien, il reprit sa main après plusieurs secondes avant d'ajouter, « Tu crois que ce sera une fille ? » Demanda Mason, avant qu'il reprenne sur la proposition d'emménager ensemble. « Arrête un peu de dire des bêtises Mason, tu es fou ou quoi, non, non, très mauvaise idée. » Le problème c'est qu'il est très sérieux. Il sait parfaitement que ce sera pas facile tous les jours, mais il se sentirait bien mieux si il sait qu'il peut s'occuper d'elle. « Tu veux qu'on se tape dessus au bout de deux jours ? » Si Romy fît la fille pas très rassurée à cette idée, Mason la regardait avec un regard de chat botté, histoire de l'amadouer, « j'ai une chambre d'ami, et je t'autorise même à fermer la porte à clef pour les jours où je te ferais trop chier. » Siffla t'il entre ses dents avant de rire de bon coeur. « T'es complétement dingue, mais...d'accord. Comme ça, ça nous laissera le temps de nous organiser pour les futures gardes et peut-être penser à lui trouver un prénom » Un prénom ? Mason se grattait le crâne, il avait un peu zappé tout ça. « J'ai une salle qui me sert pas à grand chose juste à côté de la chambre d'amie, on pourrait la vider pour le futur bébé... » Dit-il, déjà tout emballé par le fait qu'elle accepte sa folle proposition. Et en plus, sans trop rechigner. « Si demain tu es libre, on ira acheter les derniers trucs à acheter... » Oui enfin, les derniers gros trucs, car Mason présume qu'il y a toujours des choses de dernière minute.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas

(romy) je vois des coeurs en panne devenir des coeurs de pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a
-