Partagez|

Un visage familier ( pv Arthur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/08/2017
›› Love letters written : 15
›› It's crazy, I look like : Emily Didonato
›› Credit made by : Cooky
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Un visage familier ( pv Arthur) Lun 28 Aoû - 23:26

Des rendez- vous qui s'enchainaient encore et encore. Elle en avait encore ce matin. Elle allait être prise toute la matinée même. De quoi faire rêver ! Elle préférait néanmoins suivre ces procédures. Si certains souvenirs s'étaient volatilisés, d'autres étaient bien plus tenace. Elle se souvenait du vide et n'avait aucune envie dans cet état. Elle avait un excellent suivi grâce à ses économies et ses parents, rien n'était laissé de côté. Elle avait rendez vous pour des séances pour tester sa motricité et pour un suivi psychologique. Elle savait déjà ce qu'elle dirait de ces quelques jours passés en dehors de l'hôpital. Cameron avait su rendre son départ bien plus léger. Mine de rien tout changeait en bonne compagnie. Elle ne pouvait que sourire en pensant à l'enthousiasme qu'il avait à lui montrer sa belle voiture. Elle avait un souvenir proche qu'elle pouvait chérir. Elle avait dû le surprendre avec ses anecdotes sur le service. Elle croisait d'ailleurs des personnes familières, qui l'avaient suivi durant son séjour. Elle allait vers elle pour leur demander des nouvelles. C'était curieux comme ce bâtiment lui apparaissait comme... paisible. Elle avait eu ses premiers échanges ici après tout. C'était son lieu de renaissance. Elle était très reconnaissante au personnel. Ils n'avaient fait que obéir à leur fonction sans doute, mais elle se souvenait de bons moments. Et ça, ça valait de l'or. Le kinésithérapeute, qui était du coup l'un de ses pairs l'a reçu. Ses jambes avaient un peu fondu, mais il remarqua que sa démarche était plus que correcte. A cela Selena rajouta " Bonne pour le service alors ? " avec un petit air amusé. Bonne pour le service, bonne pour le service, elle savait qu'il lui faudrait encore bien s'exercer pour récupérer toute sa forme physique.

Elle devait se rendre aussi voir son médecin, ah ben tiens elle l'avait oublié lui. Elle n'avait rien de précis à lui dire. Elle n'avait pas de vertige, rien à signaler. De loin, elle avait aperçu un homme qui rentrait dans une chambre non loin du cabinet du médecin.Il portait une blouse blanche, mais elle était sûre qu'elle ne l'avait pas croisé auparavant... enfin non c'était étrange. Peut-être l'avait-elle seulement croisé ? Elle pénétra donc dans une salle voisine de la sienne pendant qu'il faisait son service en lui adressant des petits regards. Comme sa mémoire était fluctuante, elle s'imaginait que c'était peut-être un infirmier qui était intervenu au début de sa convalescence, voire même quand elle était dans le comas. Prise de sang effectué dans le cabinet. Rendez vous d'ici un mois. Paperasse. scénario classique. Elle attendait plutôt impatiemment de sortir. Dès qu'il lui présenta la main, elle failli la rater comme elle était déjà sur la poignée de porte. Elle s'excusa dans un joli sourire et s'éloigna avec un au revoir du médecin " au revoir madame Litoki" . Elle avait la flemme de lui dire que c'était " Litovki", ce n'était pas grave. L'infirmier sortit de la pièce, elle lui dit bonjour, mais il semblait avoir un regard plus insistant... Elle répéta comme une débile " Bonjour ?" Que voulait-il ? peut-être ne l'avait-elle pas dit assez fort. En tout cas, elle s'était efforcée de bien articuler pour que sa seconde salutation soit moins atténuée, beaucoup plus dynamique. Elle avait encore le psychologue, mais elle n'avait son rendez vous que dans un moment. Si cette personne voulait discuter, c'était avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/08/2017
›› Love letters written : 50
›› It's crazy, I look like : harvey newton haydon.
›› Credit made by : cooky.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Un visage familier ( pv Arthur) Mar 29 Aoû - 1:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

un visage familier

Selena Litovki & Arthur Sohares, les amoureux perdus

Arthur commençait enfin son stage. L'infirmerie n'était pas une surprise pour lui. Sa mère l'avait habitué à toutes sortes de choses, autant dire que ce stage serait du pipi de chat. Mais c'était le protocole, il fallait tout reprendre depuis le début, prouver à l'école qu'il était bon et efficace dans ce domaine. Il était présent depuis quelques jours et faisait le tour des services sans se douter que dans cet hôpital se cachait un visage familier. Arthur traînait aux pauses clopes, il ne fumait pas mais accompagnait les personnes qui l'entourait en rigolant, partageant des histoires comme il l'avait toujours fait. Doux, agréable, c'est ce que l'on disait de lui, enfin surtout les patientes. Il les aimait bien les petites mamies qui venait pour un problème de hanche, elle le faisait rire et il avait la tchatche facile avec elles. Un jour, son référant trouva bon de lui faire voir  autre chose : fini les petits gâteaux en remerciement, il allait voir d'autres types de patients. Franchement pour un premier stage, le petit père ne s'en sortait pas trop mal.

Cette journée commença par une toilette d'une personne blessée par un accident de voiture. C'était un sale état que de se retrouver aussi mal à cause d'un con qui ne savait pas conduire. Arthur compatissait tellement, il essayait de soutenir au mieux cette personne, échangeant un peu pendant la toilette, mais ce n'était pas évident de positiver. Après cette dure expérience, le petit père et son référant allèrent en pause pour boire un coup et discuter. Le référent d'Arthur n'était pas beaucoup plus âgé que lui, il était sympa, en tout cas, tout se passait très bien. Tout jusqu'à ce qu'il revienne et s'occupe des pansement. Un regard se posa sur lui. Il le sentit sans pouvoir trouver la source. A chaque fois qu'il levait la tête, c'était en direction de ses collègues et non de la charmante demoiselle qui l'observait de l'autre bout du couloir. Elle partit rapidement, avec ses regards, en rendez vous alors que notre cher Arthur continuait de faire son tris dans les pansements, de tout bien préparer méticuleusement. Il était soigneux et attentif. Pour sûr il aurait son stage haut la main, ainsi que ses études. Quelques instants après, alors qu'il décollait enfin de ses pansements pourtant très adhésifs, il leva la tête et La vit. Incompréhension totale. « Selena ? » dit il tout bas avant qu'elle ne le voit et se rapproche de lui. Paniqué, il se maudit d'avoir observer la demoiselle aussi longtemps. Il n'avait pas prévu de la croiser ici... Absolument pas, et il n'était pas prêt ! Déjà qu'il avait rencontré Cameron en sortant de l'hôpital, il fallait qu'il la croise elle maintenant. Et elle s'approchait. Paniquant et rougissant un peu de honte, Arthur ne savait pas trop quoi faire, si ce n'était la regarder en se posant des questions auxquelles il n'avait pas de réponse. Elle le salua à deux reprises... Sans qu'il ne puisse rien faire. Puis... La parole lui revient, sentant que la situation devenait étrange. « ..... Bonjour mademoiselle Litovki.... Comment.... allez vous ? » dit il en s'approchant d'elle, souriant mais aussi apeuré. Mort de peur. Il lui semblait, dans son regard, qu'elle ne le reconnaissait que très vaguement. Elle devait croire à une mauvaise blague, exactement comme lui en fait, alors il essayait de lancer un jeu original pour reprendre contact. Allait-elle bien le prendre ou le tarter ? telle était la question. Et Arthur espérait avoir le temps de sourire avant qu'elle ne lève la main sur lui, ou l’inonde de reproches. Ce qu'elle était en droit de faire, mais pas ici, pas devant tout le monde, pas maintenant. « Une chose est sûre, c'est que vous êtes radieuse aujourd'hui.... » Un petit compliment ne faisait pas de mal, peut être que ça l’adoucirait aussi ? Qui sait...


Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/08/2017
›› Love letters written : 15
›› It's crazy, I look like : Emily Didonato
›› Credit made by : Cooky
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Un visage familier ( pv Arthur) Mar 29 Aoû - 2:33

Selena était sûre de deux choses : cet homme la connaissait et était complètement à l'ouest en la voyant. Elle avait bien sûr conservé des photographies. Elle avait en tête quelques moments. Ses souvenirs étaient comme les mots d'une langue étrangère dont elle ne saisissait pas la logique. Si personne ne lui donnait le fil, ils restaient aussi vagues qu'ils avaient toujours été.  Elle se demandait quelle crasse elle avait pu lui jouer pour qu'il s'approche d'elle avec autant d'hésitation. Il s'avançait mais sa langue se heurtait au point de s'emballer complètement.  Elle lui fit de grands yeux, puis lui sourit. S'il l'avait appelée par son nom,  c'était que d'une manière ou d'une autre ils se connaissaient. Elle ne portait pas de blouse nominative pour le renseigner sur son identité.  Elle aurait même juré voir quelques couleurs sur sonotre visage. Et  ce n'était pas tout. Il la complimentait. Aurait il un penchant pour elle? Était elle si effrayante qu'elle lui inspirait une telle confusion sismique ? Elle remit une mèche derrière son oreille par pur réflexe.

"Oui, je vais bien. Mais faut s'asseoir la, trop d'heures de travail monsieur Sohares ? " Elle ne savait pas trop ce qu'il voulait, ni même pourquoi c'était précisément lui qui avait attiré son regard. Si son regard n'avait reflète que la surprise, il se tentait à nouveau de bienveillance. " plus que quatre heures sur le terrain, c'est bien ça ? Merci, quand le sourire est là,  tout va comme on dit. On avait pas encore eu loccasion de se croiser dans cet hôpital. ..."

Discussion normale à ses yeux. Le jeune homme devait avoir son âge.  Il avait l'air très nerveux. Si son sourire pouvait se transmettre, elle lui en aurait bien donné, même juste un peu. Il ne faisait pas la grimace, il faisait même tout pour être accueillant, mais il transparaît la peur.

" Tout le monde est agréable ici, compétent, je suis contente d'avoir intégrée cet endroit"

Elle le disait comme si elle travaillait ici. Elle connaissait la petite vie de certains, elle s'était relevée ici, alors oui elle avait le sentiement d'appartenir à ces murs encore un certain temps.

" Le docteur Dorian était satisfait du travail que j'ai effectué de moi même.  C'est encourageant et motivant, que demander de plus ? "

Encore quelque chose d'étrange, elle ne se voyait pas le vouvoyer, aussi elle faisait exprès de ne pas le faire. Elle n'allait pas non plus tutoyer un inconnu. Elle restait dans une espèce d'entre deux. Il la regardait d'une certaine façon,  elle aurait   bien voulu lui demander les raisons. Selena avait pris pour habitude de laisser les choses se faire tant qu'elle parvenait à saisir ce qui se passait. Elle se trouvait juste en face d'un homme bien de trop nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/08/2017
›› Love letters written : 50
›› It's crazy, I look like : harvey newton haydon.
›› Credit made by : cooky.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Un visage familier ( pv Arthur) Mar 29 Aoû - 17:56



un visage familier

Selena Litovki & Arthur Sohares, les amoureux perdus

Si Arthur connaissait le nom de la demoiselle ? Évidement. Il connaissait même son prénom, qu'il avait crié, soupiré, murmuré des centaines et des centaines de fois. Il était donc nullement difficile de mettre une identité sur ce beau visage. Loin d'être une inconnue à ses yeux, la revoir lui faisait un choc, il avait l'impressio de revoir un fantôme venu du passé pour le hanter. Alors que ce n'était pas le cas. Le joli visage de Selena était bien plus mature que lorsqu'il était parti. Elle était devenue si jolie, même si on sentait chez elle un brin de maladie, lui creusant les joues. Était-ce le lieu ou la rencontre en elle même qui le choquait le plus ? Difficile à dire. Disons simplement que dans toutes les situations qu'il avait pu imaginer, jamais Arthur ne s'était dis qu'il la retrouverai dans un hôpital. La dernière fois qu'il avait imaginé des retrouvailles, il allait voir si elle habitait toujours dans ce petit village de campagne ou ses parent avaient toujours leur maison et il demandait à la voir pour s'excuser et lui parler. Persuadée qu'elle se souviendrait de lui et l'accepterai dans son entourage à nouveau. Elle portait des habits d'hôpital signe que quelque chose lui était arrivé. Des scénarios se jouaient dans la tête d'Arthur, tous aussi dramatiques les uns que les autres, pour qu'elle arrive à l'hôpital. Accident, maladie, que serait le pire ? Dans tous les cas ce n'était pas une bonne nouvelle de la croiser ici. Arthur était fortement intrigué, embêté par la situation. Mais une chose le chatouillait plus, et cela concernait les réponse de la demoiselle : elle n'avait pas l'air de lui en vouloir... Et elle rentrait même plutôt trop bien dans son jeu pour que ça ne soit vrai. Sentant le mauvais coup arriver, le jeune homme était plutôt méfiant.

« Ah oui, le service est un peu long, mais j'ai vu pire, demoiselle. » un sourire timide et il enchaîna « Le sourire vous va bien.... Et vous, quand sortez vous d'ici, vous le savez ? » Une chose était sûre c'est qu'elle semblait être bien ici. Arthur était rassuré... En même temps, cette nana avait toujours réussi à s'installer, faire son trou là où elle allait. Peut être était-ce justement ce sourire sur son visage qui plaisait tant et qui faisait d'elle une personne agréable. Arthur continuait de ranger ses pansements en lui accordant toute son attention. Ses réponses l'intéressaient, il était attentif à ce qu'elle lui disait, mais aussi la manière qu'elle avait d'agir avec lui. Toujours stressé par la situation, il sentait que son stresse laissait place à une plus grande angoisse, car demoiselle avait posé ses yeux sur sa veste pour regarder son prénom... Ne le reconnaissait-elle pas ? Impossible ! Il n'avait pas tant changer que cela : même Cameron l'avait reconnu merde ! Si c'était u jeu d'acteur, c'était terriblement bien fait car le jeune homme ne put s'empêcher d'être vexé. « Alors comme ça on lit le nom sur les vestes maintenant ? » il la regarda.


Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/08/2017
›› Love letters written : 15
›› It's crazy, I look like : Emily Didonato
›› Credit made by : Cooky
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Un visage familier ( pv Arthur) Mer 30 Aoû - 0:32

Elle l'avait tant attendu, pourquoi fallait il qu'elle ne fasse plus le lien ? Bien sûr qu'elle se souvenait de certains moments, mais c'était tout comme un texte à trous. Elle avait besoin d'aide pour retrouver toutes les clés. Le jeune homme répétait ces mots, ah elle savait que son sourire plaisait, mais pour le coup elle en était sûr avec lui. Cette phrase, on lui avait tant dite, mais avec lui elle sonnait si bien . Il avait déjà dû trop le dire ? Non, il paraissait presque heureux..... hum elle sentait quelque chose. Si elle écoutait son intuition, elle lui aurait dit une blague pour le détendre, lui dire qu'il était un sacré baroudeur ou combattant, mais.... il la bloquait d'une certaine façon. Elle remit une mèche derrière son oreille à nouveau en tentant d'y voir plus clair dans tout ce bazar neuronal que l'on appelle le cerveau. A des moments, elle s'imaginait vraiment sa mémoire comme une vieille chambre, comme si tout ce qui la composait était dans un grand bazar.

" Je venais pour des visites de suivi, tout se passe bien. J'ai hâte de reprendre la course. Vous pouvez me tutoyer, je dois avoir le même âge que ..... toi du coup "

Il n'avait pas l'air de se plaindre de son service, il affirmait même que ce n'était pas le pire. En tant que kinésithérapeute, elle avait travaille dans différents centres. L'ambiance changeait beaucoup.

" Merci beaucoup, ton sourire aussi, tu sais. Je trouve que c'est un bon point pour un infirmier. Un sourire ça coûte rien mais ça donne beaucoup. Hé mais je t'assure, je m'excuse pour le tutoiement, mais je ne peux pas te vouvoyer"

Monsieur Sohares s'occupait de ranger des pansements, il était peut être retardé par ses histoires. Elle regardait s'il avait beaucoup de travail à faire. Les pansements s'étaient un peu disséminés, puis ils devaient les mettre dans un certain ordre selon les patients à faire tout en gardant son chariot propre. Elle le regardait dans un certain silence, elle respectait son travail. De toute façon, elle estimait beaucoup ce métier. Si elle n"avait déjà un pas choisi son métier actuel, ce métier lui aurait bien plu : beaucoup de courage, d'encouragement et de social. La remarque de l'infirmier l'intepela un peu.

" Depuis mon accident, j'ai beaucoup de mal à retenir les noms. Je progresse, mais... je suis désolée, j'avais perdu le tien. Maintenant que je l'ai. ... il ne va pas me quitter. Promis ! D'ici là. .... je propose un chocolat pour me faire pardonner en général ou.... autre chose.Déjà plus d'un mois que j'ai quitté, mais j'ai offert des pots. Alors oui j'ai l'astuce des étiquettes,excuse moi encore.... "
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/08/2017
›› Love letters written : 50
›› It's crazy, I look like : harvey newton haydon.
›› Credit made by : cooky.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Un visage familier ( pv Arthur) Jeu 31 Aoû - 23:17



un visage familier

Selena Litovki & Arthur Sohares, les amoureux perdus

Si les première phrases de la belle Selena sonnent bien à l'oreille du jeune Sohares, très rapidement Arthur tique et se rend compte que quelque chose ne va vraiment pas. Lui qui faisait une réflexion parce qu'il pensait jouer à un petit jeu avec elle sur leurs retrouvailles, il se rendait compte qu'elle était bien trop sérieuse pour jouer à un jeu. Le rôle était trop bien pris pour être vrai, c'était impossible. Elle lui parlait comme si elle ne le connaissait pas, comme si il n'était pas l'Arthur Sohares qu'elle avait rencontré il y a de cela bien des années, avec qui elle avait grandi, fait son adolescence, celui qui était passé de meilleur ami à amoureux. Arthur ne comprenait plus rien. Il se retrouva piégé, pris dans son propre piège. Car le jeu n'en avait jamais été un pour elle, Selena avait l'air de le rencontrer pour la première fois de sa vie. Choqué, il s'interrompit dans son activité pour l'écouter attentivement. Il ne laissa paraître son embarra que par son habituel toc : sa main venait se frotter à son bras automatiquement. Ils parlèrent alors du travail d'infirmier. Alors certes, ce n'était pas un travail réputer: petit salaire, grands horaires, charge mentale... Les journées pouvaient être longues. Mais Arthur appréciait ce job parce qu'il était simple. Lorsqu'il rentrait chez lui le soir, après une journée, il pouvait faire ce qu'il voulait. Il pouvait agrémenter son quotidien de surprise, continuer de faire ce qu'il aimait et ce qu'il voulait : cette liberté il la voulait tellement qu'il se battrait comme un malade pour l'avoir. Dans sa vie, il ne s'était pas battu ou secouer pour beaucoup de choses. Il y avait eut elle, et puis maintenant... Sinon, il avait suivit le flot doux de la vie, sans se poser la question de ce qu'il voulait, ce qu'il aimerait.

Maintenant, elle, celle qu'il avait tant aimé et qu'il pensait encore aimer, était là à lui demander si ils pouvaient se tutoyer parce qu'il semblait être du même âge que lui. Mais ils l'étaient. Lui, elle, Cameron, ils étaient tous du même âge... Il ne put cacher une profonde tristesse dans son regard. Le sentant, il baissa rapidement la tête en souriant. « Oui, tu as raison tutoyons nous ! » Il sourit, un grand sourire menteur mais vrai. Son ton n'avait nullement changer, il était constant dans son attitude : il ne voulait pas la gêner. « Je suis d'accord avec toi, ça change tout, c'est la même chose avec les patients. Un sourire ce n'est pas grand chose mais ça change tout, tout, tout, tout. Il y a même des personnes qui tombent amoureuses l'une de l'autre comme ça, c'était le cas pour mes parents. » dit il naturellement, continuant de parler pour oublier la gêne et les idées triste qui l'envahissaient. Il eut d'ailleurs très rapidement le droit à une explication, se prenant en pleine face qu'elle avait du mal à se souvenir de lui. Normal, il était vieux dans cette mémoire, il datait. Arthur rangeait les pansements de manière presque trop précises. Il pouvait aisément passer pour quelqu'un de perfectionniste. Il n'en était rien, c'était simplement une extériorisation de la tempête qu'il vivait actuellement. Son cœur s'était décroché. Il rigola à sa proposition, gentiment et secoua la tête. « Non mais je ne suis qu'un infirmier ici, mademoiselle Litovki ! Je m'étais occupée de quelque chose te concernant, une fois » mentit-il « Mais c'était tellement rapide. Ton nom m'avait interpellé, et ton sourire aussi, car il est rare de voir des personnes aussi souriantes ici... » Il finit ses pansements, en prenant son temps histoire d'ingérer toute cette histoire et lui dit : « Si on se dépêche, je peux gratter un peu de temps pour un café, il faut juste que je passe inaperçu ! » Il rigola bêtement « Je veux bien que tu te fasse pardonné, surtout si on peut parler un peu en plus de cet accident, car il doit avoir des conséquences un peu... enfin pas évidentes nan ? ». Il était peut être temps de savoir ce qu'il avait raté, ce qui la rendait si éloignée de lui, su lointaine et inaccessible, ce qui faisait qu'il avait l'impression de l'avoir perdu... Où était passé Selena.





Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/08/2017
›› Love letters written : 15
›› It's crazy, I look like : Emily Didonato
›› Credit made by : Cooky
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Un visage familier ( pv Arthur) Ven 1 Sep - 15:16

musique du post


Monsieur Sohares semblait perdu, il n'était pas vraiment là. Elle ne le sentait que peu absorbé par leur discussion. Il rangeait les pansements et était peut-être bien de occupé. Alors qu'il s'affairait, il semblait que plus elle en disait et plus son attention venait sur elle. Il devait l'avoir tout de même bien écouté. beaucoup de personnes parlaient des infirmières, ces personnes venant dans nos vies au moment le plus critique pour nous accompagner. Elle se disait que ce regard qui soutenait ses paroles était bien celui de cette profession, il avait une certaine force. Arthur avait fermé sa tristesse au fond de son coeur, elle était son secret le plus gardé. Selena ne voyait qu'un homme affairé baissant de temps à autre la tête avec un air préoccupé, mais de plus en plus présent. Il la fuyait tout en la cherchant somme toute. Elle était bien satisfaite de pouvoir le tutoyer, c'était comme s'il lui rappelait quelqu'un. Elle était sûre qu'elle n'aurait pas réussi à tenir dans un vouvoiement appliqué. Elle avait ce visage qui se suffisait à lui même, elle profitait de sa présence. De son côté, il rangeait les pansements presque trop proprement. Elle imaginait sa maison parfaitement rangée. Les bandelettes qui n'étaient pas bien empilées les unes sur les autres, il les réalignait pour que la petite tour soit bien droite. Les pansements, il en faisait de même en les classant par "type" de pansements. Sa méticulosité donnait presque de quoi l'admirer ou s'étonner à quel point il avait poussé le vice loin.


" Je suis sûre que tu es très bon pour faire des châteaux de cartes. Il n'y pas un pansement qui dépasse des autres. Les miens ne tiennent pas très longtemps"  

Selena n'était pas patiente, elle n'avait pas le geste précis pour poser " délicatement". A chaque fois, elle devait lutter pour ne pas tout envoyer valser. Monsieur Sohares avait cette manière douce et appliquée de remplir sa tâche. Si elle se moquait de lui, elle tournait cela presque à de l'admiration sourde. Elle aimait les gens capable de rendre leurs tâches si bien remplies qu'il n'y avait rien d'autre à rajouter.

" Tes collègues doivent beaucoup t'apprécier, c'est toi qui fais le ménage dans le bureau ? "

Il lui confia même quelque chose sur ses parents, il avait envie de se confier à son tour. Ses parents avaient l'air de vivre le début d'une histoire touchante basée sur la confiance. Elle plaça ses mains dan son dos, absorbée par d'autres histoires qu'il pouvait lui raconter. Il lui avait peut-être fait le pansement. Elle avait dû avoir une sacrée tête avec toutes ces bandes, un peu comme les costumes qu'elle s'était amusée à faire. Toute petite, elle avait pour habitude de confectionner avec peu de choses toute sorte de déguisements. Elle adorait les soirées déguisés où tous les rêves devenaient possibles, où l'on pouvait vivre n'importe quelle aventure pourvu que l'on enfile son petit costume. Elle en avait fait pour ses amis également. Son premier était basique : enrouler de papier toilettes rose. C'était la nouvelle momie barbie girl. Elle se souvenait beaucoup de cela, il lui avait suffi de retrouver de bons costumes qu'elle avait conservés... elle savait même coudre avant... Elle devait beaucoup aimer jouer avec les textures. Il lui parlait que son sourire était rare. Elle ne put s'empêcher   de regarder un peu autour comme pour se rappeler de l'endroit où elle se trouvait.


" J'ai trouvé beaucoup de soutien ici, cela m'a beaucoup aidé. Peut-être que tu as entendu alors parlé de mon sourire légendaire ? " plaisanta -t-elle. " Si tu t'es occupé de mon bandage, tu ne m'as peut-être pas vu sourire, on souvent dit que j'étais une personne souriante. Il faut juste trouver à qui le donner. J'ai de la chance, je suis bien complimentée aujourd'hui. Dis moi quand travailles tu à l'hôpital que je prenne mes rendez vous ? " rit elle.

Elle le trouvait agréable, de bonne compagnie, rien à voir avec les compliments, mais il avait une façon touchante d'amener ses histoires. Elle se rapprocha pour l'aider à ranger.

" Allez si je t'aide à finir, nous pourrons partager un moment. Tu ne traines pas, hein" rit-elle.

Elle lui parlerait de ce qu'il voudrait de toute façon, il était là pour le confort de tous. Il désirait l'aider et même sa façon de le faire... était toujours adorable. Selena n'était pas le moins du monde gênée, elle était ravie de ne pas devoir juste rentrer chez elle et se chauffer un café dans sa cuisine avec Top chef sur la première chaîne. C'était tout de même bien plus intéressant. Ses connaissances du monde médical n'étaient pas parfaites, bien entendu, mais elle avait travaillé avec des personnes blessées, emportées par un accident ou un mauvais fonctionnement du corps. Elle tentait de ranger tout comme lui sans que rien ne dépasse. Elle y mettait du coeur à l'ouvrage. Des personnes la regardaient et observaient Arthur. Une infirmière le taquina un peu en voyant combien Selena tentant de l'aider à regrouper les pansements éparpillés entre les différentes boîtes :

" Tu as trouvé une assistante Arthur ? "

Selena lui fit un regard en coin amusée, elle allait profiter de la situation.

" Je veux mon café et je l’aurais " murmura t-elle dans un petit rire étouffé. C'était comme un secret, elle n'allait pas le dire à haute voix. Il fallait passer inaperçu, alors il fallait qu'elle rejoigne sa cause.

" J'ai renversé son chariot, donc il faut bien que je répare ma petite maladresse" fit-elle plus fort.

Elle tapota sa chaussure droite contre la sienne comme lorsqu'ils étaient adolescents. Elle n’avait plus ce souvenir. A dix ans, elle lui avait dit qu'ils allaient tenter quelque chose. Le but était d'escalader un amas rocheux. Ils avaient vu un objet plus en hauteur sans savoir ce que c'était véritablement. Ils mangeaient ensemble devant leur assiette de petits pois et steak haché quand elle lui donna un petit coup sur la chaussure tout en mettant les doigts sur la bouche. Le signe avait évolué, s'était réduit mais il restait ce regard complice et ce petit coup de chaussure. Arthur avait été un très bon complice. Bien qu'elle ait du mal à faire des liens entre ses souvenirs, des choses qu'elle partageait avec lui revenaient comme s'ils émergeaient de sa mémoire. Ce n'étaient là que des détails sans importance.... mais la Selena qu'il connaissait était bien là quelque part. La selena actuelle avait juste été trop secouée par son accident. Après qu'ils soient moins entouré, elle lui fit un plus grand sourire, elle s'éloigna du chariot. Elle prononça en étouffant le son " Go" comme s'il s'agissait d'une mission spéciale. Dans sa tête, elle allait passer un bon moment avec une personne sympathique ouverte à son humour.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/08/2017
›› Love letters written : 50
›› It's crazy, I look like : harvey newton haydon.
›› Credit made by : cooky.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Un visage familier ( pv Arthur) Mer 6 Sep - 19:22



un visage familier

Selena Litovki & Arthur Sohares, les amoureux perdus

Arthur n'était pas occupé, il était préoccupé et triste. Terriblement triste. Il était impossible que Selena l'oublie, il en était persuadé : lui-même ne l'avait jamais oublié pendant toutes ses années. Au contraire, il n'avait pas arrêté de penser à elle, de trouver un moyen pour reprendre contact sans qu'elle ne le tue. Prendre cela à la légère, entrer dans un jeu de charme, parce que oui il l'aimait encore un peu, il en était persuadé et donc pensait que cela fonctionnerait, c'était tous ses plans pour revenir vers elle. Faire comme si de rien n'était s'avérait être une solution comme une autre, mais elle lui péterait au visage rapidement, alors il voulait trouver quelque chose pour qu'elle ne soit pas totalement en colère mais qu'elle n'est pas non plus l'impression qu'il se paie sa tronche. Non, il voulait être ce mec parfait qui revenait d'un long voyage pour la prendre dans ses bras. Oh oui, les bras de Selena étaient si doux, il s'en souvenait bien. Il souhaitait les retrouver le plus rapidement possible après l'avoir vue. Le meilleure scénario, celui qui le faisait fantasmé et qu'il savait irréalisable, se déroulait dans la foule. Leur regard se croisaient, et en un battement de cils ils se retrouvaient nez à nez sans savoir quoi se dire puis ils se câlinaient. Oh oui, il adorait cette version. Mais elle supposait trop de choses pour être réalisable. La première étant qu'elle ait bien pris son départ, donc comprit ce qu'il faisait et pourquoi. Autant vous dire que lorsqu'on ne donne aucune explication, c'est assez peu probable. Et la deuxième, c'est qu'elle soit persuadée qu'il l'aime de tout son cœur. Pour Arthur, c'était le cas, il était persuadé qu'elle l'aimait de tout son cœur. Naïf il pensait reprendre la relation là où il en était. Mais cela semblait compromis, car la plus belle des demoiselle sur terre venait de lui faire comprendre qu'elle ne se rappelait pas de lui. De petit ami détesté, certainement, et d'ailleurs ex-petit ami détesté, il arriva à la case d'inconnu. Une grande claque qu'il allait falloir digérer et comprendre.

Rassurante, elle lui confirmait qu'elle était sortie de l'hôpital. Elle ne faisait qu'une simple visite de formalité, un suivi. Oui, mais un suivi de quoi ? Si elle ne lui disait pas tout Arthur se rassurait en se disant qu'il avait le nom du médecin de la demoiselle et qu'il pourrait aisément se rendre auprès de lui pour en savoir un peu plus en se faisant passé pour un nouvel infirmé en charge de la demoiselle, ou un truc dans le genre. Ou alors simplement pour information, dire qu'il n'avait pas compris le traitement. Enfin, il ferait preuve d'inventivité. Pour elle, il en était bien capable. Pour l'instant, il n'en était pas le cas, le sujet du moment c'était plutôt les pansements. Arthur les rangeait méticuleusement, trop certainement, tant il se concentrait sur autre chose pour évacuer sa peine. Il ne fallait pas qu'elle se remarque, l'embêter avec ça n'était pas le but. « Je t'avouerai que je n'ai pas essayer, mais à l'occasion, j'essaierai. Si tu veux je peux te montrer pour les pansements, il suffit d'avoir le coup de main, mais c'est vrai que ce n'est pas évident au début. » Il rigola à la suite de sa réflexion « Je suis pas femme de ménage ou plutôt homme du coup, non, je suis stagiaire. Enfin tu me dira pour certains c'est pareil. J'aime bien quand c'est bien préparer, les pansements, c'est important, n'est-ce pas Mademoiselle ! Puisqu'il me semble que tu as un pansement. » Il la regarda. En tout cas, il ne se voyait pas. Ou alors il n'avait pas bien compris. Arthur ne suivait pas trop, il avait un peu de mal. Difficile de penser et de suivre en même temps. Le jeune homme l'écoutait plus attentivement, et il fut content de voir qu'elle avait été aidée ici. « Bon ça va on fait bien notre job ici alors ! » dit il en rigolant, puis il la regarda en souriant tristement, des rendez vous... Ah oui il en voulait mais c'était avant ça... Maintenant, ça lui faisait bizarre de lui parler alors qu'elle ne le resituait pas.  « On verra, tu sais, je suis entre l’hôpital et l'école, du coup je ne sais pas trop quand je suis là. » dit il, un autre mensonge. Arthur soupira, il finit sa tâche, enfin il crut, il avait laisser de côté toute une partie du chariot, et la demoiselle n'hésita pas à se joindre à lui dans cette tâche, ce qui évidement attira l'attention d'une collègue taquine. Un geste bien particulier lui rappela sa tendre enfance, une petite tape sur le pied signe d'un complicité passée. Il ne fit pas attention, la laissa répondre. Selena justifia très bien toute seule l'aide qu'elle lui offrait, ce qui permit à Arthur de tirer la langue à sa collègue : « Tu vois, les patients eux au moins ils ont pitié de moi ! Ils sont gentils ils m'aident ! » Il rigola en regardant sa collègue partir et sourit à Selena « Tu vois, faut faire vite, parce que si je me fais chopper en pause café encore une fois on va croire que je suis un glandeur, alors que c'est pas mon cas, on est d'accord ? » dit il en lui forçant un peu la patte pour aller dans son sens. D'un côté, il avait envie de faire le con avec elle, car il l'avait toujours faite rire et il n'y avait rien de plus précieux pour lui. Alors un café ce n'était pas la mer à boire. Juste une petite tasse. Ils finirent rapidement à deux. Arthur remit les piles droites en regardant Selena : « Je veux bien de l'aide, mais bien faite ! » la taquina-t-il. Il poussa ensuite le chariot dans la salle de soin pour la mettre en accès libre à tous et il lui fit signe de le suivre jusqu'à la prochaine machine à café du coin. « Café à la machine, c'est pas très classe, mais ils sont assez bons. On peut aller le siroter dehors. » Automatiquement il lui demanda ce qu'elle voulait et lui paya son café, elle n'eut pas à commenter quoique ce soit à se propos « J'invite la blessée, ça se discute pas. Dis moi donc, qu'est-ce qu'il t'es arrivé du coup, on ne m'a rien dis à moi, mais j'aime connaitre les histoires des gens. »



Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/08/2017
›› Love letters written : 15
›› It's crazy, I look like : Emily Didonato
›› Credit made by : Cooky
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Un visage familier ( pv Arthur) Ven 8 Sep - 19:39

Selena n'était pas au courant de ce qui pouvait se tramer dans sa tête, elle l'accueillait comme elle aurait accueilli n'importe qui d'agréable. Elle avait certes un sentiment étrange sans parvenir à le justifier. C'était comme avoir une photographie sans parvenir à la situer. Elle de son côté avait prévu de lui dire une blague dans un ton boudeur avec un " c'est maintenant que tu reviens ? Tu n'aurais pas un peu de retard". Ils en auraient discuté dans un moment léger, elle aurait écarté ses doutes dans un revers de main et lui aurait remis ce petit bout de papier qu'il lui avait laissé. Elle l'aurait déchiré devant lui et se serait jetée dans ses bras en pleurant. Elle l'aurait serré aussi fort qu'elle aurait pu. Ils n'auraient pas bougé un instant pour sentir qu'ils étaient si près l'un de l'autre. Ils auraient laissé l'effet de cette barrière de distance s'effacer pour retrouver leur complicité au moins. Elle ignorait si elle parviendrait à être de nouveau avec lui, mais elle voulait lui témoigner à quel point sa venue lui faisait plaisir. Sa tristesse aurait enfin explosé, la colère aurait sûrement succédé, mais elle n'aurait pas survécu à leur journée ensemble. Elle aurait voulu lui montrer à quel point leur campagne n'avait pas changé en riant. Elle voulait un moment léger, où tout serait dit et où ils se seraient réorganisés ensemble ou bien auraient discuté de nouvelles sorties. Cette scène ne se fera jamais... Cette scène s'était fait effacer et comme aucun papier ne l'avait retenue, elle s'était envolée tout comme la personne qu'elle avait aimé quelques années plus tôt.

Leur discussion n'avait rien de gênant, elle était tout aussi légère qu'elle l'aurait voulu... en surface. Arthur était dans un état de tiraillement. Selena se reposait en sa présence, il avait un caractère blagueur et calme qui lui plaisait beaucoup. Il était bien le genre de personnes qu'elle aimait fréquenter.

" Je suis une ancienne kinésithérapeute, mais... parfois je les serrais mal et... je retrouvais mes patients à leurs bandelettes au sol... C'est difficile parfois de le serrer sans gêner le patient. Enfin, ce n'est pas si grave, car mon carnet de rendez-vous était plein."

Etait.... était... A présent, il y avait de nombreux de trous dans cet agenda, presque autant que dans sa mémoire. Elle avait remarqué qu'elle notait beaucoup de choses parfois inutiles : des paroles de collègues qu'elle avait dû trouver drôles sur le coup, des recettes dites par ses patients... C'était un vrai cahier à papotes. Progressivement, il était devenu blanc avec des dates et des heures. Rien qu'en y repensant, elle trouvait cela amusant de reprendre cette habitude. " Si tu savais comment mes patients étaient bavards... Je m'occupe plus d'animaux en ce moment. Ce côté me manque un peu... "Elle se mit à sourire en pensant à des paroles de ce carnet.

" Oh, tu un sage petit stagiaire dans ce cas. J'ai vu des stagiaires bien moins appliqués.... Tu t'es fait bien voir, c'est bon ? " plaisanta t-elle. " Si je peux t'aider un peu... "  Elle n'avait plus de pansement, elle avait juste des marques qui disparaitraient avec le temps. " Je n'en ai plus... mais... " Elle toucha son front en soulevant sa mèche. Elle mettait du fond de teint pour la dissimuler un peu. Cette cicatrice n'était pas vraiment jolie, au moins ça voulait dire qu'elle avait réussi à la rendre moins présente.

" Le reste est moins visible... mon plus gros pansement était autour de la tête. J'avais un beau turban."

Elle mima une sorte de coiffe en se redressant comme l'une des figures du Moyen Orient un peu ratée. C'était curieux mais dans sa tête, elle imitait si bien qu'on aurait pu lui donner le tapis volant. Livraison express pour le pays des milles et unes nuits. Elle avait été bien prise en charge dans ces locaux, elle ne pouvait pas dire le contraire. Elle hocha la tête en souriant. " Tu es occupé entre les deux, je comprends. En tout cas, lâche rien et profite bien. J'ai beaucoup aimé quand j'étais alternance... Parfois durs, mais, ça laisse de bons... souvenirs... Des fêtes aussi" La vie étudiante... elle se souvenait de quelques trucs qu'elle avait fait : danser seule sur scène... demander au serveur de chanter avec elle. " ça n'empêche pas de continuer ensuite... " Elle avait quelques complications, mais les bons moments entre de bonnes connaissances, elle ne comptait pas faire une croix dessus. Elle adorait les groupes, les ambiances qui s'en dégageaient, le sentiment d'être une mini famille temporaire... et ce sentiment de liberté et de joie. Elle se mit à rire de la pitié qu'évoquait Arthur. Elle lui fit une petite moue triste, désolée pour lui.

" Mon pauvre... tu n'es que stagiaire..." le taquina t-elle. Elle lui tapota l'épaule. " Tu dois lutter contre tous les méchants qui s’acharnent sur toi"

Elle trottina derrière lui, puis le laissa remettre ce chariot au rythme plutôt rapide qu'il avait pris. Selena le suivit à son rythme, puis le vit repartir en sens inverse. Elle lui chopa le bras comme à une rembarde, une bouée de secours.


" Comme ça, je vais à ton rythme. Sinon, tu verrais le café que je fais chez moi. Je crois que je peux tout supporter"Elle le défia du regard en cherchant à cadencer son pas sur le sien. Elle lui commanda un café viennois. Elle avait bien envie de quelque chose de crémeux et de chaud. Elle hésita un moment, puis prit rapidement une décision. Elle ne voulait pas le retenir davantage ici. A nouveau, elle le prit en autostop.

" Je te devrais combien pour la course ? "

Ce rythme qui n'était pas le sien lui faisait du bien et l'amusait beaucoup. La jeune femme avait l'impression de trainer dans ce long couloir. L'air extérieur la réveilla. Cela faisait un bien fou. Elle s'étira puis s’installa sur l'un des bancs.

" Une chute. Je me promenais avec Cameron, un très bon ami à moi. On se promenait non loin d'une route, tout est allé très vite... Je me suis réveillée plusieurs jours plus tard... Perdue dans un endroit très blanc... avec mon turban. On m'a annoncé un traumatisme crânien. Certaines parties de ma mémoire me reviennent... C'est comme si j'avais un puzzle... je ne sais plus parfois situer les personnes.... C'est comme toi, je suis persuadée que tu es allé dans ma chambre. Je sais pas ... on s'est déjà vus, j'en suis sûre... Le médecin trouvait cela encourageant quand.... ce déjà-vu revenait."
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/08/2017
›› Love letters written : 50
›› It's crazy, I look like : harvey newton haydon.
›› Credit made by : cooky.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: Un visage familier ( pv Arthur) Dim 10 Sep - 15:20



un visage familier

Selena Litovki & Arthur Sohares, les amoureux perdus

Heureusement qu'il n'était pas un infirmier attitré, car le jeune homme aurait du mal à se remettre d'une prise en soin de Selena. Il avait pour habitude de soigner des inconnus, et c'était bien plus facile de faire son métier de cette façon. Il aurait été bien difficile de justifier qu'il ne voulait pas s'occuper d'elle. En disant qu'il le connaissait d'avant ? Très bien, il aurait donc fallut tout lui raconter. Et vu l'état de sa petite Selena, comme toujours dans son monde, souriante et ressortant d'une situation problématique, il n'avait pas envie d'en rajouter une couche en disant qu'il était le petit-ami qui l'avait laissée tomber et qu'elle avait oublié. Il aurait sinon dû la prendre en charge et, tremblant ou torturé, il n'aurait pas pu faire les choses correctement. Quand il connaissait la personne dont il s'occupait, sauf si c'était en condition de vie ou de mort, Arthur était incapable de bien faire les choses : il piquait à trois reprises, devenait stressé et stressant... Tout ce qu'il ne fallait pas pour être un bon infirmier. Il était très satisfait qu'elle ne soit présente que pour une simple visite de suivi. C'était important. Elle avait l'air sérieuse et enthousiaste, de quoi le rassurer, même si la peur au ventre le tenait encore debout : qu'était-il arriver. Pourquoi l'avait elle oublié lui ? Et si elle avait choisi de la faire, comme dans ce film, The Eternal Sunshine of th Spotless Mind. Et si elle avait choisi ? Non c'était de la science fiction. Envahie par sa peur, les idées les plus tordues lui traversaient l'esprit alors qu'il gardait le sourire en parlant avec la plus merveilleuse des femmes qui puissent exister sur cette terre. Qu'elle l'oublie, finalement, c'était de bonne guerre après tout. Il était parti si longtemps, avait du lui faire tant de mal... Tant de mal. Il aurait aimé la prendre dans ses bras en s'excusant, même si les excuses étaient inutiles. Il aurait voulu lui prendre la main pour la regarder pendant des heures, puis faire la même chose avec toutes les parties de son corps, ce corps qu'il aimait tant et dont il avait rêvé tant de fois. Arthur n'était pas doué pour les excuses, mais il en aurait fait à Selena, très formellement. Car ce qu'il avait fait était grave : il l'avait privée de lui. Égoïstement.

Leur discussion actuelle lui permettait d'en savoir un peu plus sur elle. Il notait dans un coin de sa tête tout ce qu'elle lui disait : kiné, attentionnée et attentive aux autres (comme toujours), ayant eut un bandage à la tête, venant en visite de suivie... Tout s'inscrivait petit à petit pour reconstruire l'histoire. Son histoire à elle, depuis qu'il l'avait quittée. Elle s'occupait d'animaux, information supplémentaire ! « Les animaux te manquent ou tes patients et ton carnet plein de consultations ? » demanda-t-il en la taquinant gentiment. Il se doutait bien qu'elle parlait de son travail. Cependant, les animaux étaient tellement craquants qu'il pouvait aussi comprendre qu'ils lui manquent. Arthur pensait d'ailleurs à adopter, sans vraiment chercher, c'était une idée comme ça. Il avait toujours voulu avoir des animaux. Elle lui montra ensuite l'emplacement de son pansement, qu'il était censé avoir déjà fait, mais elle ne tiqua pas à sa demande et lui expliqua. Un coup à la tête pouvait entraîner des pertes de mémoires. Arthur fit le lien assez facilement, car elle ne semblait pas avoir tout perdu, elle se souvenait de son activité, de son agenda, de détails comme la manière de mettre en place les pansement. Il avait l'impression qu'il n'y avait que lui qui avait été oublié. Il hocha la tête simplement à son explication et en finit avec son rangement une bonne fois pour toutes.

L'explication qu'elle donnait était parfaite : il était occupé. Oui il l'était. Il espérait la revoir, évidement, quand même, mais pas à l'hôpital, jamais... Arthur sourit en hocha la tête : « Tu as tout compris, je suis occupé, à faire toutes ces choses. Tu as finis tes études toi, soi sage maintenant, ce n'est pas de lâge des mémés de faire la fête jusqu'à point d'heure ! » dit il en rigolant, persuadé presqu'il parlait à sa Selena, qu'il l'embêtait un peu... Il la regarda ensuite gêné en se rendant compte du décalage qu'il venait de faire. « Enfin, je rigole, je disais cela parce que tu semblait travailler avant, on ne doit pas être du même âge ! » dit il pour noyer le poisson. « Et comme tu le vois, j'ai beaucoup trop de travaille parce qu'on me torture ici ! L'hôpital c'est la belle vie pour les patientes comme toi, mais pour les infirmiers comme moi, c'est l'enfeeeeeer ! » dit il en rigolant, s'éloignant de l'atelier rangement avec elle pour faire une autre pause, encore. Il secoua la tête lorsqu'elle lui proposa de le rembourser. « Nan mademoiselle Litovki. » il lui sourit « Je t'invite. » simplement, il n'ajouta rien d'autre. Arthur porta le café à ses lèvres, une fois que le sien fut prêt, en écoutant son histoire. Il remettait très bien le lieu, la situation et la personne qui l'accompagnait. Il baissa les yeux en pensant à lui, à eux, à tous. Il sourit après sa première gorgée, tristement. « Tu ne t'es pas ratée, on dirait. » Il s'approcha d'elle en souriant, elle lui disait l'avoir vu dans sa chambre mais c'était une grosse connerie, un fait qu'il venait d'inventer. Il osa naturellement passer sa main dans ses cheveux ébène pour regarder la marque qui s'y trouvait. « Tu as de la chance, car on ne voit rien. Tu n'as pas eu d'autres blessures ? Parce que la chute avait l'air importante... Ton ami était là au bon endroit au bon moment avec toi, tu as eu de la chance je trouve, quelqu'un veillait sur toi. » Il était vraiment content d'apprendre la nouvelle ainsi, il se disait que Cameron avait assuré, comme toujours, alors que lui était à des kilomètres du lieu et à des heures de penser qu'il pouvait arriver cela. « Donc tu ne te souviens pas trop des gens, de ce que je comprends. Ça doit donner des situations embarrassantes, non ? » rit il pour la faire rire, qu'elle lui parle de sa vie, de qui elle avait oublié ou reconnu. Arthur voulait passer un bon moment avec elle : court, rigolo pour elle et de manière à ce qu'il en apprenne plus sur elle.



Revenir en haut Aller en bas

Un visage familier ( pv Arthur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a :: downtown hospital
-