Partagez|

forgiveness is the final form of love ☾ darrow.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 2185
›› It's crazy, I look like : max riemelt (sense8)
MessageSujet: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Sam 26 Aoû - 21:57

Dernièrement, j’ai souvent eu l’impression d’être sur le point de perdre Darrow et ce que nous sommes. Têtus, engoncés dans nos idées chacun de notre côté, je crois que nous avons oublié le principal. Je suis fautif, en grande majorité, en lui imposant des choix sans lui demander son avis ni la consulter alors que nous vivons ensembles depuis de longs mois une histoire amoureuse. J’ai conscience de mes tords mais plus que tout, d’une chose : personne ne m’aimera comme elle m’aime et je n’aimerais personne comme elle. Avant elle, je ne savais pas ce que c’était, être amoureux. Darrow m’a tout pardonné par amour : l’alcool, la drogue, la prison, les mensonges, le passé scabreux et surtout, la violence. Il ne se passe pas une fois où je me regarde dans le miroir sans me détester pour ce que je lui ai fais et ce que je lui fais encore, d’une toute autre façon, en lui imposant des choses et en lui refusant un bébé depuis la perte de Joey. Je profite de son absence pendant qu’elle est en ville pour la matinée, pour des affaires diverses, afin de lui préparer une surprise. Parce que l’amour demande des efforts et des preuves. Je passe rapidement chez le traiteur au bas de la rue, où nous avons nos habitudes et prends différents mets mais ses préférés. Je remonte les poser au frais avant de filer de nouveau en ville avec l’idée qui me trotte en tête depuis plusieurs jours, depuis que j’ai pris conscience que sans effort, je la perdrais prochainement. Ma surprise en main – ou plutôt à bout de bras -, je retourne à la maison où je tente de garder mon calme. Non, non, non, pas de pipi ici ! Oh merde. Trop tard. Un chien. Soit Darrow va éclater de joie comme une enfant à Noël, soit je l’entends déjà me dire que je suis complètement fou. Je ne sais pas comment elle va réagir mais j’attends nerveusement sur le canapé, en empêchant la bestiole de manger l’une des bougies que j’ai allumé pour créer une ambiance cocooning.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 5051
›› It's crazy, I look like : Maia Mitchell
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Dim 27 Aoû - 23:00

Je quittais la maison sans trop de bruit, sans explosion d'amour ou de joie, de toute façon ce n'était pas vraiment comme si j'avais besoin de faire semblant. Rien n'allait dans mon couple en ce moment, mais en même temps, tous les couples connaissaient des hauts et des bas, même si en ce moment, nous connaissions plus de bas que de haut, mais j'osais croire que les choses allaient changer, je voulais vraiment l’espérer. Je commençais à arpenter les rues de Los Angeles, j'aimais tellement sortir à cette heure de la matinée, nous pouvions voir les gens en retard se dépêcher pour aller au boulot ou passer prendre un café, j'aimais voir les gens se stresser pour des broutilles, ça restait parfois drôle. Je me dirigeais vers le cabinet de mon père, nous étions censés passer la matinée ensemble, mais sans vraiment savoir pourquoi, je savais déjà qu'il aurait sûrement trop de travail et qu'il allait me planter. Et comme je l'avais imaginé, au moment où je lui téléphonais pour qu'il me rejoigne, monsieur ne pouvait pas, le crime remontait en flèche et de toute évidence, beaucoup de monde avait besoin d'un avocat en ce moment, peut-être que je devrais penser à braquer une banque pour pouvoir passer du temps avec mon père. Je soupirais et laissais tomber, de toute façon ça ne servait à rien de pleurer ou faire un caprice, à mon âge de toute évidence ça ne fonctionnais plus. Je faisais demi tour et prenais la direction de la plage pour profiter un peu de ce beau temps, je prenais tout de même la décision de me commander un café et c'était muni de mon gobelet que je marchais pieds nus dans le sable encore frais. Après quelques minutes, heures (?) je prenais la décision de rentrer, je n'allais pas rester là toute la journée et il fallait que j'aille manger. Au moment où je passais le pas de la porte quelque chose me fit m'arrêter en plein milieu du salon. « Qu'est-ce que...Oh mon dieu, mais tu es fou. » Je regardais tour à tour Travis puis la boule de poil, n'arrivant plus vraiment à bouger, je n'arrivais pas à croire qu'il ait pu acheter un chien, il m'avait toujours dit qu'il détestait les animaux et encore plus les chiens, j'étais littéralement sous le choc, complétement choquée, jamais j'aurais pu m'attendre à une telle attention de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 2185
›› It's crazy, I look like : max riemelt (sense8)
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Mer 30 Aoû - 19:05

Un fou, c’était ce qu’elle m’avait dit en ouvrant la porte d’entrée et en voyant débouler une boule de poils roux qui se ruait vers elle, sans avoir peur de l’inconnue qu’elle pouvait être à ses yeux. Certainement que l’animal avait senti son odeur dans l’appartement ou je ne sais quoi, je détestais les animaux et m’y connaissais relativement mal en la matière. Inquiet, j’observais Darrow ; elle observait l’animal et moi, tour à tour. Je n’arrivais pas à savoir si elle me traitait de fou, de joie, de colère ou parce qu’elle me trouvait totalement irresponsable. Je me levais du canapé et allais la voir, à pas feutrés, craintif toutefois de sa réaction concrète. Je me penchais pour caresser brièvement le chien avant de me redresser de la regarder, un léger sourire aux lèvres. « Tu parles d’un chien depuis qu’on est ensembles mais tes parents ne voulaient pas et ta tante en a peur alors … j’me suis dis qu’on pouvait peut-être avoir le nôtre, non ? », je débitais, rapidement, certainement à cause de la nervosité. « Je sais bien, on ne roule pas sur l’or ni rien mais bon … il parait que ça apporte tellement d’amour que ça vaut bien une petite dépense, non ? », continuais-je en offrant un grand sourire à Darrow dans l’espoir de l’amadouer si jamais elle n’était pas ravie de cet achat impulsif que je faisais pour elle. J’attrapais le chien par le collier pour qu’il ne s’enfuit pas et refermais la porte derrière moi. J’hésitais à l’embrasser mais finalement, je le fis, déposant un bref baiser sur ses lèvres. « Ca va ? », m’enquis-je.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 5051
›› It's crazy, I look like : Maia Mitchell
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Lun 4 Sep - 10:36

Je n'arrivais clairement pas à me remettre de mes émotions, c'était de la folie, de la bonne folie, mais de la folie quand même un chien, c'était tellement dingue, nous n'avions ni le temps, ni les moyens d'élever un chien, bien que je disais ça alors que nous allions sûrement nous retrouver bientôt avec deux enfants, alors un chien en plus, ce n'était pas bien grave, nous n'étions plus à ça prêt et il ne semblait pas vraiment prendre beaucoup de place. « Il est superbe, mais tu n'aurais pas dû. » Ce n'était pas raisonnable, vraiment pas, mais en même temps comment ne pas tomber amoureuse de cette petite boule de poil. J'attrapais le petit chien et venais le serrer dans mes bras, il était tout doux et tellement adorable, comment ne pas aimer ce petit chou. « Oui, évidemment que ça va, il est magnifique, mais tu crois que c'est raisonnable ? » J'avais l'impression d'être une gamine le matin de noël, les yeux brillants d'émotion, j'ai toujours voulu un chien, rêvé d'avoir un animal rien qu'à moi, à câliner et promener, toujours réclamé un chien, mais jamais nous n'avons pu en avoir, alors je devais avouer que ce cadeau me faisait plus que plaisir, mais j'avais quand même peur parce que Travis lui n'aimait pas les animaux et un chien c'était du boulot, de l'entretient, il allait demander de l'attention, sûrement faire des bêtises et j'avais un peu peur de savoir comment ça allait se passer, mais pour l'instant j'étais contente, heureuse de l'effort qu'il venait de faire pour moi, c'était un très grand pas de sa part. « Il a un prénom ? » Je supposais que non, mais peut-être qu'il l'avait eu dans un refuge et dans ce cas là, ce petit père avait déjà un prénom qu'il ne faudrait sûrement pas changer.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 2185
›› It's crazy, I look like : max riemelt (sense8)
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Lun 4 Sep - 17:59

Darrow semblait contente. Elle qualifia le chien de superbe et je fus ravi d’avoir bien choisi. Je ne voulais pas un gros chien ni un trop petit qui, je trouvais, manque de virilité (pour moi, si je devais le promener). J’observais Darrow prendre le chien dans ses bras et le caresser, totalement conquise par la boule de poils. Attendri, je m’adossais au meuble le plus proche et observais la scène avec un sourire en coin alors qu’elle me demandait si cela était bien raisonnable d’adopter un chien. « Non mais bon… », répondis-je d’un ton amusé. Il fallait bien vivre avec un peu de piment et de folie, non ? Je vins m’asseoir aux côtés de la brune pour caresser le chien avec elle, qui ne savait plus où donner de la tête. Il était tout fou, à remuer sa queue et à japper de bonheur, enfin je crois. « Je me disais qu’en plus, ça nous pousserait à sortir davantage, pour le promener, non ? ». Afin que Darrow puisse profiter pleinement du chien, j’attrapais son sac à dos et le fit glisser de son épaule pour aller le pendre dans l’entrée, tout en prenant son téléphone que je posais sur le comptoir de la cuisine où je me mis à préparer du café. Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu sourire ainsi et je ne me souvenais pas de quand datait le dernier éclat de bonheur aussi sincère sur son visage. « T’es belle », soufflais-je tout en versant du liquide brûlant dans des tasses. Ces mots m’avaient échappés mais je les pensais sincèrement si bien que je les répétais, de nouveau, d’une voix plus distincte pour me faire entendre davantage. « Cela me fait plaisir de te voir sourire ainsi », confiais-je.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 5051
›› It's crazy, I look like : Maia Mitchell
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Lun 11 Sep - 20:21

Je n'arrivais vraiment pas à croire que Travis m'avait acheté un chien, enfin avait fait l'effort de nous prendre une petite boule de poil, lui qui n'était franchement pas un ami des animaux. C'était un gros pas en avant. « Il faut sans doute qu'on aille lui acheter à manger ou tu as déjà tout prévus ? » Je ne savais pas vraiment ce qu'il fallait pour un chien, c'était la première fois que j'en avais un en vingt ans, alors c'était vraiment tout nouveau, mais il lui fallait sûrement des croquettes, un collier, une laisse, toutes les choses basiques que devrait avoir un chien. Sortir plus, oui c'était plutôt une bonne idée, en tout cas, ça ne nous ferait pas de mal, j'avais l'impression qu'on passait notre temps dans cet appartement ou dehors, mais jamais vraiment ensemble, alors au moins là nous avions une raison de passer du temps ensemble loin de chez nous et il fallait qu'on s'habitue à faire des sorties parce qu'une fois que les enfants seraient là, ils n'auront sûrement pas la patience de rester tout le temps enfermé, il allait falloir qu'on organise leur rentré à l'école, des sorties, de quoi les occuper. Un chien était un bon début, les enfants aimaient les chiens en général. « Oui, c'est une bonne idée. On en profitera pour découvrir un peu les alentours. » Ça faisait déjà quelque temps qu'on habitait cet appartement et j'avais l'impression de ne même pas connaître le quartier dans lequel nous avions emménagé. Le compliment de Travis me toucha, ça faisait longtemps qu'il n'y avait pas de mot agréable entre nous. Je n'y était plus tellement habitué et pourtant ça faisait tellement plaisir. Je ne savais même plus quoi répondre, un simple "merci" serait sans doute ridicule, alors je me contentais de le regarder et de lui adresser un sourire. « Tu m'as fait un superbe cadeau, je ne peux que sourire. » Je lâchais le chien pour qu'il puisse explorer l'appartement et j'attrapais la tasse de café. « Alors ça t'es venu comme ça, un coup de folie ? »
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 2185
›› It's crazy, I look like : max riemelt (sense8)
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Sam 16 Sep - 15:37

Darrow souleva une question intéressante. Non, je n’avais pas prévu la nourriture. J’avais pensé aux jouets mais à cela, je n’y avais pas pensé. « On pourra aussi en profiter pour lui prendre un collier », suggérais-je l’air de rien, en essayant de faire croire à Darrow que je n’en avais pas acheté pour que nous puissions faire une sortie, ensemble. Laisser le chien – encore non baptisé - seul à la maison ne me rassurait pas mais aller dans une animalerie avec me semblait quelque chose de courant, de praticable. « Eh ! », appelais-je la bête en tendant ma main. Toutefois, mon visage se déforma par le dégoût lorsqu’il se mit à lécher mes doigts. « Il faut lui trouver un prénom », dis-je en levant les yeux vers Darrow. Ses remerciements m’allèrent droit au cœur. Je lui avais fais plaisir et c’était l’objectif. Je voulais qu’elle me pardonne pour mes travers depuis le début de notre histoire mais aussi qu’elle voit que j’écoutais ses envies, ses désirs. Avoir un chien était un rêve de gamine, par exemple. « Je veux que tu sois heureuse avec moi », ajoutais-je d’une voix plus basse. Il fallait être lucide, elle ne l’avait pas toujours été, étant davantage malheureuse qu’autre chose dans notre relation et de façon générale. « Un peu de folie, ça ne fait pas de mal, non ? », demandais-je avec un sourire malicieux. J’étais toutefois convaincu que j’allais le regretter à l’instant même où je marcherai dans l’urine du chiot ou sentirait l’odeur nauséabonde d’une bêtise faite à la maison, hors promenade. « Un couple, c’est aussi une histoire de concession et je suis certain que je m’y attacherai aussi, à force », dis-je en m’approchant d’elle pour l’enlacer tendrement. Mes mains se posèrent machinalement sur ses hanches alors que mes lèvres se collaient, quant à elle, sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 5051
›› It's crazy, I look like : Maia Mitchell
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Jeu 21 Sep - 8:10

Il arrivait encore à me surprendre, je devais l'avouer, jamais je n'aurais cru le retrouver avec un chien, dans notre appartement en rentrant. Je ne savais pas trop si Travis réussirait à s'y habituer, mais s'il me disait que si, alors je voulais le croire, j’espérais vraiment qu'il y arriverait parce que je ne voulais pas en arriver à devoir me séparer de ce petit chien au bout de deux mois, parce qu'il n'arriverait pas à s'y faire. J'inspirais légèrement sur la défensive et en même temps tellement heureuse. Un prénom, oui c'était une bonne idée. « C'est quelle lettre cette année pour trouver les prénoms des chiens ? » Si je ne disais pas de bêtise il y avait un calendrier à suivre, bien sûr nous n'étions pas obligé de le faire, mais je trouvais l'idée plutôt sympa et au moins ça réduisait le champ de recherche. Que je sois heureuse, est-ce que je l'étais ? Non, clairement pas, mais tout n'était pas de sa faute, je ne pouvais pas dire que tous mes problèmes venaient de lui, il y avait sûrement pas mal de choses pour lesquelles je ne faisais pas vraiment d'effort non plus, mais en même temps, pouvait-il m'en vouloir ? Je tentais vraiment de sortir la tête de l'eau, même si pour l'instant ça restait vraiment compliqué. Il faisait des efforts et je prenais vraiment ça en compte, parce que Travis n'était franchement pas du genre à en faire, ce n'était pas vraiment dans son caractère ou dans ses habitudes, mais au moins il essayait et ça c'était très important pour moi. « Oui, tu as raison, un peu de folie ne pourra pas nous faire de mal. » Je lui adressais un sourire et caressais distraitement le chien. « Il lui faut un nom masculin, un truc que tu n'auras pas honte de crier dans la rue. » J'avais envie de rire, mais je me retenais, parce que je ne voulais pas qu'il croit que j'étais en train de me moquer de lui, même si c'était clairement le cas.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 2185
›› It's crazy, I look like : max riemelt (sense8)
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Jeu 21 Sep - 9:35

J’espérais réellement m’habituer à ce chien car j’avais déjà l’impression que Darrow l’avait adopté et inversement. L’en séparer serait une chose cruelle mais également qui la blesserait, j’en avais pleinement conscience. En allant cherchant l’animal, j’avais appris quelque chose que la brune savait manifestement déjà : les prénoms des chiens suivaient l’alphabet, une lettre par années. Vous imaginez si c’était pareil pour nous ? Je ne préfère pas, on courait droit à la catastrophe. « N », répondis-je alors. « Du coup, j’ai pensé à Nigaud, Nabot ou Nabuchodonosor, aussi », ajoutais-je avec un sourire narquois et un léger rire. « C’est sympa, Nabuchodonosor », dis-je en appelant le chien ainsi sans qu’il n’exprime la moindre réaction. Echec cuisant pour le prénom Nabuchodonosor, visiblement. J’enfilais ma veste en cuir et allais chercher celle de la jeune femme qu’elle avait suspendue quelques minutes plus tôt seulement. Je l’aidais à l’enfiler avant de lui tendre la laisse que les vendeurs m’avait donnée. Je n’avais aucune idée de comment on tenait un chien en laisse. Cela pouvait paraître stupide mais j’avais peur de trop tirer, de marcher trop vite pour lui et de l’essouffler. Si je le faisais mourir d’essoufflement à la première balade, je serai un propriétaire bien pitoyable puis la première promenade, Darrow s’en souviendrait longtemps alors autant que ce soit elle qui le tienne. « Il faudrait qu’on achète aussi un sacré stock de serpillère s’il s’oublie comme tous les chiots, on risque d’en avoir bien besoin », dis-je en plaisantant mais cette fois, mon rire était jaune. Je détestais faire le ménage mais si je devais m’y mettre encore plus souvent, je risquais de vite dépérir. Or, vivre dans un appartement sale, je n’aimais pas cela et c’était également important que notre intérieur soit impeccable pour les enfants. « En route ? », demandais-je à Darrow.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 5051
›› It's crazy, I look like : Maia Mitchell
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Lun 25 Sep - 22:35

Je passais nerveusement ma main dans mes cheveux avant de lever les yeux au ciel, l'humour de Travis commençait à prendre de l’ampleur de toute évidence. Je ne savais pas réellement si je devais rire ou pleurer. La lettre "N", je cherchais quelques secondes un prénom qui pourrait lui convenir, sinon je serais obligé de piocher dans la liste horrible de Travis. « "N"...Nemo ? » Certains partiraient sur le capitaine Nemo, vingt mille lieues sous les mers et tout ce bazar, alors que moi, personnellement je pensais plutôt au Disney. Chacun ses références. « Nyx, Newton... » Je n'avais pas réellement d'idée, j’espérais qu'il m'aiderait un peu et surtout qu'il y mettrait un peu du sien parce que pour l'instant on ne pouvait clairement pas dire que c'était le cas. Travis n'aimait pas ce chien, je le savais, je le sentais, alors pourquoi l'avoir pris ? Je ne comprenais pas, surtout qu'il savait à quel point ça pouvait me tenir à coeur, à quel point je voulais un chien, alors je ne supporterais vraiment pas qu'il me le reprenne, parce que finalement il ne se sentait pas capable de pouvoir vivre avec une boule de poils. « Du journal Travis. Il faut mettre du journal par terre et lui apprendre jusqu'à ce qu'il soit propre. C'est comme ça que ça fonctionne. » D'accord, il fallait que je sois un peu plus tolérante, il n'y connaissait rien et ce n'était pas son truc, alors pour une fois j'allais me calmer un peu et prendre sur moi, juste pour lui apprendre et surtout pour qu'il puisse peut-être apprécier ce chien ou du moins le tolérer, ça serait déjà un très bon début. Je regardais le petit chien avant de reporter mon attention sur Travis. Nous ne pouvions pas le prendre, le sortir, nous n'avions rien pour le promener, il allait devoir rester là. « Tu n'as pas peur de le laisser seul ici ? Il risque de faire des bêtises. » Bon tant pis, nous n'allions pas le laisser là tout seul. « Aller, on y va. » J'attrapais le chien que je calais dans mes bras, il fallait bien qu'il choisisse son collier quand même.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 2185
›› It's crazy, I look like : max riemelt (sense8)
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Jeu 28 Sep - 12:02

Le sourire de Darrow n’avait pas de prix alors qu’elle réfléchissait à un prénom pour le chien qui venait de rejoindre notre cocon familial et d’être adopté par notre drôle de couple. Darrow fit une première suggestion puis une seconde, qui ne remporta pas mon adhésion. Les sourcils froncés, mon visage se détendit en entendant une troisième et je le répétais avec exclamation. « Newton ! ». J’aimais ce prénom et je trouvais qu’il collerait plutôt bien à cette bouille de chien. J’écoutais attentivement la brune me parler d’une méthode avec un journal. Je hochais de la tête, la croyant car tout compte fait, je ne m’y connaissais absolument pas en la matière. Si elle n’avait jamais eu de chien non plus, j’étais certain qu’elle avait déjà fait mille recherches, adolescente, pour convaincre ses parents qu’elle s’y connaissait, était responsable et maîtrisait le sujet ; je la connaissais par cœur – ou presque -. « Ah ouais ? Et comme ça, il deviendra propre ? », demandais-je, hébété. Ainsi exposé, c’était plutôt simple et convaincant. « J’ai peur qu’il détruise tout », répondis-je en plaisantant avant que Darrow ne trouve la solution et prenne le chiot sous son bras. Je la regardais, déconcerté par cette solution radicale alors que je songeais plutôt à l’enfermer dans la salle de bain, là où il y avait moins à détruire. Je refermais la porte derrière la brune tout en posant ma main au creux de ses reins, d’un geste tendre et affectueux. J’avais progressé depuis le début de notre relation, en matière de démonstration puisqu’avant, j’en étais plutôt incapable. « Tu ne fais rien demain matin ? Qu’on prenne rendez-vous chez le vétérinaire pour les vaccins et tout ça », suggérais-je. Puis, j’ajoutais : « C’est un mythe, tu crois, les chiots qui pleurent les premières nuits ? »
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 5051
›› It's crazy, I look like : Maia Mitchell
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Jeu 5 Oct - 21:44

Newton, je plissais les yeux et regardais le chien avant de hausser les épaules, alors ça serait Newton, ce prénom me convenait parfaitement et je savais qu'il ferait assez masculin pour que Travis n'ait pas trop honte de le sortir, du moins s'il pensait à le sortir ou si jamais il prenait le temps de le faire, ce qui clairement me surprendrait, mais après tout, il pouvait toujours me surprendre non ? J'étais sûre que le coup du journal fonctionnerait, je l'avais lu sur internet et surtout j'en avais déjà entendu parler, un été j'avais fait un stage chez un vétérinaire et je ne m'étais jamais senti aussi bien entouré de toutes ces petites bêtes, même si bien entendu les pauvres étaient malades et pour la plus part ils avaient des malades franchement grave, mais grâce à ça j'avais pu apprendre quelques petites choses sur les chiens qui de toute évidence vont nous servir, comme le coup du journal pour simple exemple. « Exactement de cette façon-là, du moins c'est ce que j'ai appris, on verra bien de toute façon. » Soufflais-je tout en haussant les épaules, de toute façon nous n'avions plus le choix maintenant, il était là, alors autant faire avec et puis si jamais il lui arrivait de s'oublier, ça ne serait sûrement qu'un petit accident. Je soufflais, légèrement agacée par les questions de Travis, s'il avait autant peur, pourquoi prendre un chien ? « Pour être totalement honnête avec toi, je ne sais pas comment ça va se passer, il risque de manger des chaussures, de faire la poubelle, mais un chien ça s'éduque Travis, alors détend toi. » Je voulais que pour une fois les choses se passe bien, nous avions le droit et maintenant que j'avais un chien, je n'allais clairement pas jouer les filles compliquées, il venait quand même de rendre réalité le rêve de ma courte vie. Demain matin ? Aussi tôt ? Quel âge avait-il ce pauvre petit chien. « Non, je n'ai rien de prévu, du coup, on devrait peut-être appeler maintenant par précaution non ? » Je me tournais vers Travis, le chiot dans les bras et venait déposer mes lèvres sur sa joue. « Je pense qu'on va le découvrir cette nuit. » Je laissais un léger rire s'échapper d'entre mes lèvres. Au cas où nous pourrions toujours laisser la porte de notre chambre ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 2185
›› It's crazy, I look like : max riemelt (sense8)
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Ven 6 Oct - 12:02

Darrow semblait documentée et je décidais de lui faire confiance, de la croire. De toute façon, si Newton faisait des bêtises, nous pourrions toujours nous renseigner sur l’Internet ou de façon plus précise et sûre, auprès d’un professionnel de la santé animale, d’un vétérinaire. Darrow me fit part de ses doutes, des possibles bêtises que pourraient faire l’animal. Je haussais des épaules en souriant. Pour ce qui était des chaussures, j’étais plutôt confiant. Je n’en possédais que deux ou trois paires et les rangeais toujours. Cependant, ce n’était pas du tout le cas de Darrow qui avait une petite collection rien qu’à elle et qu’elle ne rangeait pas toujours. « Combien de talons va-t-il éliminer ? », m’exclamais-je tout en terminant avec un jingle digne de Fear factor, annonçant une élimination d’un candidat de façon définitive. Darrow proposa d’appeler et alors que nous déboulions dans la rue, je m’emparais de mon téléphone pour lancer une recherche Google afin de connaître le vétérinaire le plus proche. On indiquait un bon, à quelques pâtés de maisons de l’appartement et je me décidais de l’appeler alors que nous avancions sous les regards attendris des passants qui s’extasiaient devant Newton. Darrow déposa un baiser sur ma joue, un geste impulsif mais très sincère qui me touchait énormément et si ses mains n’étaient pas prises par le chien, je lui aurais pris. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas senti aussi léger, dans notre couple. « Je pense qu’on ne va pas réussir à dormir et qu’il faudra qu’on s’occupe », je lance en arquant un sourcil d’un air lubrique, un air mutin sur les lèvres. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu d’ébats érotiques. Cela me manquait car après tout, j’étais un homme et j’avais des besoins mais plus que cela, du désir pour la femme sublime qui partageait ma vie depuis maintenant de nombreux mois. « Je suis heureux que tu sois si contente, Darrow », avouais-je finalement, à mi-voix.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 5051
›› It's crazy, I look like : Maia Mitchell
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Ven 15 Déc - 21:06

Je regardais Travis tout en fronçant les sourcils, c'était bien la première fois depuis très longtemps que je le voyais aussi détendu, c'était même étrange de le voir aussi "bien", malgré moi je me mis à exploser de rire avant de le pousser légèrement. « Arrête, s'il bouffe mes chaussures ce sera de ta faute. » L'accusais-je en pointant mon index vers son torse. Après tout c'est lui qui avait acheté ce chien, alors qu'il ne commence pas. Je n'allais clairement pas me laisser faire sur ce coup-là. Il me rachèterait des chaussures pour se faire pardonner. Dans un sens je commençais à apprécier ce qui se passait entre nous, cette relation tranquille qui s'installait doucement, même si clairement nous n'étions pas doués pour ça, nous n'avions encore jamais vécu comme ça, nous n'avions connu que le chaos et les galères, alors là, c'était assez reposant. Je tournais mon regard vers l'homme qui j'aimais, un petit sourire au coin des lèvres. Je le regardais s'activer sur sa recherche. Je ne pouvais pas m'empêcher de caresser la petite boule de poil que j'avais dans les mains, ça me faisait tellement de bien et surtout tellement plaisir, Travis avait réellement fait un geste énorme pour moi et ça, je savais que jamais je ne pourrais l'oublier. Je haussais les sourcils avant de secouer la tête d'un air blasé. « T'es un vrai pervers, tu crois qu'on va faire ça devant le chien ? » Soufflais-je un air outré sur le visage. Parce qu'il ne le savait sans doute pas encore, mais cette nuit, ce petit bébé d'amour allait dormir avec nous, que Travis le veuille ou non. Je lui adressais un sourire énigmatique et continuais d'avancer jusque chez le vétérinaire, qui allait clairement nous coûter une blinde, mais tant pis, maintenant il fallait assumer. « En même temps ce n'est pas comme si tu n'avais pas tapé dans le mile. » Je lui donnais un léger coup d'épaule avant de lui faire un clin d'oeil. Il me connaissait trop bien, c'était presque effrayant. « Tu me connais trop bien. »
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 24/07/2015
›› Love letters written : 2185
›› It's crazy, I look like : max riemelt (sense8)
MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow. Mer 27 Déc - 12:15

Darrow m’accusait déjà à l’avance si ses chaussures étaient mangées, ce qui déclencha mon hilarité. Cela faisait bien longtemps maintenant qu’il n’y avait pas eu tant de légêreté entre nous, dans nos conversations. Nous semblions, à l’instant, insouciants, comme deux gamins, loin des soucis que la vie s’amusait à mettre sur notre route depuis notre rencontre. Je regardais la jeune femme, attendri. Je l’aimais, indéniablement et d’un amour indivisible, invincible. Darrow m’avait pardonné tous mes tords et mes travers ; elle avait accepté inacceptable, le scandaleux et ce que d’autre n’auraient jamais laissé passer. Au-delà de sa capacité à pardonner, je l’aimais pour ce qu’elle était. Une femme enfant, une lolita, une future criminologue de talent. Je me risquais à une boutade charnelle, un jeu dans lequel Darrow rentra mais avec un sérieux qui fit disparaître mon sourire. « Attends, quoi ?! », demandais-je d’un ton scandalisé alors qu’elle m’annonçait que nous ne ferions aucune activité coquine devant notre nouveau compagnon à quatre pattes. « T’es pas sérieuse ? », demandais-je mais son visage me donnait déjà la réponse à ma question. « C’est un chien, pas un enfant ! » me défendis-je, cherchant un argument pour pouvoir contrer son refus absolu. Elle était heureuse et me le confirmais. C’était l’essentiel, le but. Nous arrivâmes devant chez le vétérinaire et son assistante, à l’accueil, s’extasia sur la bouille – il fallait l’avouer, craquante – de notre chiot. Elle nous expliqua avec passion des règles de base de l’éducation et du soin d’un chien, me faisant prendre conscience du degré de responsabilité que cela impliquait. Je murmurais discrètement : « Dans quelle merde je nous ai foutu ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: forgiveness is the final form of love ☾ darrow.

Revenir en haut Aller en bas

forgiveness is the final form of love ☾ darrow.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a :: nothing like home
-