Partagez|

[HARPER] COME BACK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 119
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Jeu 5 Oct - 7:38

Alice & Rabbit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A une certaine époque, Stanislas avait été un mec rangé, n'ayant dieu que pour sa femme, il avait eu une conduite irréprochable, avait accepté de se marier pour elle, même si pour lui c'était une institution débile qui le contraignait à être lié pour toujours à quelqu'un, mais par amour pour elle et parce que ça lui tenait à coeur, il avait accepté. Il n'aurait jamais pensé que la fin de leur couple se solderait de manière aussi sordide, ironique quand il se rappelait avoir fait le serment que seule la mort pourrait les séparer, il avait tenu son serment jusqu'au bout. Aujourd'hui, il n'était plus obligé de faire des promesses et il n'en faisait jamais, sauf s'il le pensait. Stanislas était peut être vile et quelque peu pervers, mais il n'était pas un menteur.

-Comme si être blond était une tare.

Le jeune homme leva légèrement les yeux au ciel, un sourire ironique sur les lèvres. A ce moment là, il était juste bien, Stanislas aimait ce jeu de séduction entre eux, à vrai dire c'était un art dans lequel il excellait habituellement, même s'il fallait avouer qu'Harper se montrait coriace. Il lui adressa alors, du tac o tac, dans un sourire:

-Qui sait, peut être que je n'aurais pas une nuit agitée au moins.

La soirée aurait pu se terminer de milles et unes façon, mais il était loin d'imaginer qu'elle se terminerait d'une telle manière. Peut être aurait-il du faire abstraction et passait outre, mais c'était plus fort que lui. Qu'elle se drogue à la limite il s'en fichait, elle faisait bien ce qu'elle voulait de sa vie, de toute façon il était bien placé pour savoir qu'il n'était pas son père, en revanche, qu'elle se mette dans cet état, qui plus est en sa présence, il ne pouvait le supporter. D'un côté il y'avait la colère qu'il ressentait, certainement liée à la mort de sa femme, et de l'autre, la déception de la voir comme ça, elle qui était une petite fille pleine de vie il y'a encore quelques années, et rentrer dans son jeu n'aurait fait que l'inciter à continuer, or, elle allait devoir apprendre que si elle voulait continuer à le voir, elle allait devoir arrêter de faire ça en sa présence.

-Trés bien, alors rentre seule.

Le lieutenant de police émit un grognement, il n'était pas un prince charmant et lorsqu'on lui disait non, il ne cherchait pas à courir aprés les femmes. Harper semblait tanguer, évidemment mélange alcool et médicament, nulle doute qu'elle ne devait plus être dans un état tout à fait normal. Elle crachait son venin ? Instinctivement, il cracha le sien.

-J'en ai rien à foutre que tu te drogues, tu fais bien ce que tu veux c'est pas mon problème. Mais terminer la soirée avec une fille camée non merci.

C'était violent, il savait qu'il avait des mots durs, et qu'aprés ça ils ne se verraient peut être plus jamais mais tant pis, c'était sortit. Harper avait de la fierté, mais Stan avait de l'égo. La jeune femme attrapa sa bouteille et son sac et vint lui murmurer à son oreille d'aller se faire foutre. Le jeuen homme lui adressa alors un sourire moqueur avant de lui répondre:

-De même Harper, ce qui est sûr c'est que nous n'irons pas nous faire "foutre"
ensemble.



(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 177
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Jeu 5 Oct - 21:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je regardais Stanislas avant de rire. « A mes yeux, oui. » En temps normal, je trouvais que les blonds étaient vraiment très fades et sans vraiment grand intérêt, bien sûr c'était plutôt péjoratif, j'en avais conscience, mais en même temps, je ne pouvais rien y faire, les blonds n'étaient clairement pas mon type, seulement je devais avouer qu'il y avait toujours une exception à la règle et pour le coup, mon exception n'était personne d'autre que Stan. Je n'arrêtais pas de me demander à quoi pouvait ressembler sa femme, est-ce qu'elle était belle, oui elle l'était sans doute, mais était-elle brune, blonde, gentille, douce, tout le contraire de ce que je pouvais être ? Ca me perturbais un peu en fait, parce que je n'arrêtais pas de me demander ce qu'il pouvait me trouver, ce qui pouvait l'attirer chez moi. Mais je n'allais pas me plaindre. Il y avait quelque chose chez lui qui me plaisait beaucoup, beaucoup plus que chez n'importe quel homme, même si nous nous connaissions depuis si peu de temps, si bien entendu on met de côté le fait qu'on pouvait se connaître depuis bien plus longtemps. Mais je n'arrivais pas à expliquer les choses, j'étais attiré par lui, pas forcement par sa beauté apparemment, mais par ce qu'il était, ce qu'il me montrait. « Va savoir comment ta nuit se terminera. » Je lui adressais un clin d'oeil charmeur, après tout c'était pour ça qu'il était venu ce soir non ? C'est tout ce qu'ils voulaient au final, draguer, baiser et repartir comme si de rien, des hommes restaient des hommes. J'avais une fichue fierté, pire qu'un homme, c'était terrible, mais je n'allais clairement pas m'excuser pour ça, j'étais comme j'étais et il fallait faire avec. Et malheureusement pour les autres, avec moi il ne fallait pas y aller tête la première, mais en même temps peut-être que si, plus c'était compliqué, plus j'aimais ça. « C'est exactement ce que je compte faire. » Soufflais-je l’haleine puant l'alcool. Même si là tout de suite je n'étais pas sûre de savoir comment rentrer chez moi, mais je préférais ça plutôt que sa nouvelle mauvaise humeur. Finalement la soirée n'avait pas tourné comme je l'aurais cru, je pensais qu'on allait passer un bon moment ensemble, qu'il me raccompagnerait et je l'aurais peut-être invité à finir la nuit chez moi, mais là tout de suite, je n'avais qu'une envie, partir. J'ouvrais les yeux, choquée par sa réplique. « T'es sérieux là ? » D'accord j'étais une pauvre camée, une nana qui ne vivait que pour sa dose d'après ce qu'il devait penser de moi, mais au final, il ne savait absolument rien de moi, il ne savait pas à quel point je pouvais souffrir. J'attrapais la petite boite orange qui traînait dans mon sac et lui collait dans la main. « Tu n'es qu'un imbécile Stan. Ces médicaments non rien à voir avec une foutue drogue. Je les prends parce que je ne peux pas passer mes journées à souffrir. » J'inspirais, plus énervée que jamais et relevais ma tunique pour qu'il puisse voir ma cicatrice, cette foutue cicatrice qui partait de ma hanche jusqu'au milieu de mon omoplate, cette fichue cicatrice que je tentais tant bien que mal de cacher aux yeux des autres. « Ça c'est la raison pour laquelle je me came. Mais merci de me rappeler que je ne suis rien de plus qu'une pauvre paumée. » L'alcool s'était évaporé et maintenant j'avais autant mal au dos qu'au coeur, je ne serais rien de plus que ce genre de fille à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 119
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Sam 7 Oct - 7:49

Alice & Rabbit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'était curieux cette image des blonds, enfin les goûts et les couleurs ne se discutent pas aprés tout, sauf quand il s'agissait de lui. Stanislas estimait qu'il était plutôt attirant alors son ego en aurait prit un coup si elle lui avait affirmé le contraire. Le souvenir de Marta était toujours présent, sa chevelure de feu, ses yeux vert et ses tâches de rousseurs, il ne savait plus vraiment comment il était tombé amoureux d'elle mais le coup de foudre avait été quasi immédiat, même si elle était douce et aimant, elle avait un caractère bien trempée et c'est ça qui l'attirait en général chez une femme, un caractère à la con ça lui plaisait toujours et c'est peut être ce qui l'attirait chez Harper aussi. Il regarda la jeune femme, la nuit aurait pu se terminé tout autrement que maintenant, mais c'était comme ça, plus fort que lui, il avait fallut qu'il l'envoie bouler, qu'il pète un boulon en la voyant avaler ses cachets de merde, peut être étais-ce réellement des cachets pour une maladie particulière, mais mélangés avec l'alcool ça ne pouvait que donner des effets indésirables pour lui. Elle le savait pourtant, mais cette idiote n'avait pas hésité à faire ça devant lui et sur le moment il du se faire violence pour ne pas s'énerver plus qu'il ne l'était déjà. D'autant plus lorsqu'elle le repoussa, estimant qu'elle n'avait pas besoin de lui. Trés bien, alors elle se passerait de lui, Stan avait un foutu ego et il revenait rarement sur ses paroles, c'est pour ça qu'il n'avait pas hésité à lui dire ce qu'il pensait d'elle à ce moment là, quitte à la faire souffrir, il n'était pas l'hypocrite qui allait la soutenir alors qu'elle venait de ce foutre dans la merde toute seule, non, l'hypocrisie ce n'était pas lui. D'un geste rageur, il lui lança:

-Parfait !

Stanislas ne se contrôlait plus à présent et laissait ses nerfs parler pour lui. Il avait eu des mots durs, peut être trop dur, mais c'était dit et il ne reviendrait pas en arrière là dessus. D'accord, il pouvait parfois être déroutant, changeant d'humeur rapidement, mais c'était ainsi, il fallait le prendre comme il était. Il remarqua alors qu'il avait réussi à choquer la jeune femme, dans une autre situation, il aurait pu en être fière, mais à ce moment là, il était juste fou de rage. Elle lui fourra sa boîte de médicament dans la main et il plissa les yeux, tentant de lire ce qu'il y'avait marqué sur la boîte, l'alcool embrumant son esprit, il avait du mal à voir net. Il pu enfin distinguer le mot "antidouleurs". Pourtant, au lieu de redescendre en pression, il ne fit que monter davantage.

-Mais tu es réellement inconsciente ! Le mélange alcool-médicament ça ne te dis rien ?

La jeune femme releva sa tunique, dans d'autres circonstances il en aurait profité pour regarder sa petite culotte, mais pas maintenant, ses yeux restaient figés sur la cicatrice que lui dévoilait Harper. Clairement, il ne comprit pas pourquoi son coeur se serrait à cette vision, mais, comme toujours, lorsqu'il ne savait pas comment réagir, il intima alors:

-Je vais dehors fumer une clope.

L'air frais lui faisait du bien, et la nicotine aussi.

(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 177
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Lun 9 Oct - 11:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J'aurais dû me douter que sa réaction serait légèrement excessive, surtout en sachant comment sa femme était morte, mais malgré tout je prenais mal son comportement parce que pour une fois je prenais mes médicaments parce que j'avais mal, vraiment mal, la douleur c'était relancée et je n'arrivais pas à passer outre, je n'avais pas voulu me camer, pas avec un pauvre médicament. J'avais juste oublié la partie alcool. « Oui, je sais je suis inconsciente, mais soyons honnête, je ne suis plus à un lavage d'estomac, près. » Je savais parfaitement que faire de l'humour maintenant n'était pas la meilleure solution, mais en même temps je ne m'attendais pas à ce qu'il réagisse aussi mal, surtout que maintenant il connaissait mon secret, la partie de moi que je cachais au monde. Il avait blêmi, je ne savais pas si c'était parce que finalement je le dégoûtais, ce que j'aurais pu comprendre ou alors parce qu'il se rendait compte que je n'en valais clairement pas la peine. Je le laissais partir, s'éloigner, je ne voulais pas le retenir, pas après ce que je venais de lui dire, j'avais bien trop honte, personne ne voyait jamais ma cicatrice, je n'osais jamais la montrer à personne, c'était mon jardin secret, ce qu'il me restait de cet accident, la raison pour laquelle je ne pouvais pas oublier ce jour-là. Je regardais la salle autour de moi, ne sachant pas réellement à quel moment tout était partie en cacahuète. Je laissais la bouteille retomber sur la table avant de me lever pour rejoindre Stan dehors, je ne savais pas si c'était une bonne idée ou pas, mais j'avais aussi besoin de prendre un peu l'air. Je tapotais le dos du vigile en passant et tournais la tête dans tous les sens avant de le voir, un peu plus loin. Je m'approchais doucement et venais coller mon dos contre les briques fraiches du mur de la boite de nuit. « Tu m'en donnes une ? » Je venais de remarquer que j'avais oublié mon sac en haut, je n'avais pas réellement peur qu'on me le prenne, pour ce qu'il y avait dedans clairement je m'en fichais, mais j'avais oublié mes cigarettes et je devais avouer que là tout de suite, je n'avais aucune motivation pour remonter les chercher. « Je suis désolée Stan, mais il faut que tu comprennes que je ne cherche pas à me pourrir la vie, seulement à trouver un moyen d'oublier, la douleur physique et psychologique. » Pour le physique j'arrivais encore à faire quelque chose, même si ça restait tout de même compliqué, mais pour le psychologique, non, c'était impossible, il faudrait sans doute que j'aille voir un psychologue, mais bizarrement, ça ne me tentais pas des masses cette histoire. Je me voyais mal passer une heure allongée sur un sofa à raconter ma vie à un parfait inconnu, quelqu'un qui ne doit pas vous juger, mais qui ne peut pas s'en empêcher, parce que malgré tout, c'était propre à l'être humain.

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 119
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Lun 9 Oct - 11:49

Alice & Rabbit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Stanislas réagissait comme un animal blessé et il en était conscient, mais c'était plus fort que lui, c'était une partie sombre de lui qu'il ne contrôlait absolument pas. Elle lui parla alors des lavages d'estomac et il ne savait pas trés bien s'il devait rire ou s'énerver ? A ce moment là, Harper le laissait perplexe, peut être étais-ce un moyen de dédramatiser la situation, ou peut être était-elle folle ? Aucune des hypothèses ne devaient être laissées de côté.

-Je n'en doute pas !

D'accord, Stan connaissait maintenant la face cachée d'Harper, la zone d'ombre qui l'entourait et il n'avait nullement envie de la mettre de côté, ni la blesser. Pour le moment il avait juste besoin de réfléchir et surtout de prendre l'air, tout ça était une folie, une pure bêtise et pourtant il semblait se jeter dedans la tête la première, peut être parce qu'ils se ressemblaient trop finalement. Il avait blêmi parce qu'il s'était rendu compte qu'il s'était trompé sur toute la ligne et que comme un gosse il avait été prit en faute, ce qu'il avait pensé être une dose de plus n'était en réalité qu'un antidouleur, mais tout de même, qu'elle bêtise de mélangeait ça à l'alcool. Au points où ils en étaient si on leur faisait une prise de sang, ils étaient bon pour passer la nuit en cellule de dégrisement, ironie quand on sait que c'est lui qui gère cette cellule habituellement. Une fois dehors, le lieutenant de police se sentit respirer de nouveau ,l'air frais lui fouettant le visage, tandis que la nicotine emplissait ses poumons. Fumé était pour lui un moyen de se calmer, une drogue douce certes, mais une drogue tout de même. A l'occasion il faudrait aussi qu'il pense à aller voir son alcoolique de père à l'occasion. La jeune femme se posa à côté de lui et lorsqu'elle lui demanda une clope, il la lui tendit, lui lançant simplement:

-Ca fera un baiser de plus.

D'accord elle cherchait à oublier la douleur, ça il pouvait l'entendre et même le comprendre puisqu'il cherchait à faire la même chose. Voilà au moins une parole censée, et il se contenta alors d'hocher la tête.

-Ca je peux l'entendre et le comprendre.

Stanislas regarda autours de lui, il en avait assez de cette ambiance et surtout de cet endroit, il la regarda alors, lui lançant:

-Viens on s'tire.

(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 177
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Jeu 12 Oct - 21:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je comprenais sa réaction, même si elle me faisait mal, je pouvais le comprendre, mais en même temps, je venais quand même de me mettre à nue devant lui, je venais de lui donner sur un plateau d'argent la plus mauvaise partie de moi, celle dont je ne parlais à personne, alors oui, je devais l'avouer, sa réaction me faisait mal, mais je voulais croire qu'il était juste perturbé. Je baissais les yeux, complétement perdue et sans savoir ce que je devais dire ou faire, j'avais l'impression que de toute façon je ne ferais qu’aggraver la situation. J'avais finalement eu besoin de soutien, peut-être qu'il me prenne dans ses bras, qu'il me dise qu'il serait là, que je n'étais pas seule,mais non au lieu de ça il avait préféré fuir, douce tristesse. Mais malgré tout, il fallait que je retourne le voir, que je comprenne pourquoi il venait de me planter alors que j'avais besoin de lui, alors que je venais clairement de m'ouvrir à lui comme avec personne d'autre, pourquoi est-ce qu'il me faisait ça. Et en même temps, une fois arrivée dehors, je le sentais perdu, abattu et en pleine réflexion, peut-être que je me trompais et qu'il arrivait bien à me tromper, mais j'avais envie de croire qu'il avait un peu de peine pour moi, un peu de compassion, même si je ne supportais pas ce genre de comportement chez les autres, étrangement chez lui, qu'il puisse ressentir ce genre de chose, ça ne me dérangeais pas, loin de là. J'en avais presque besoin au final. J'attrapais la cigarette et le regardais du coin de l'oeil, je ne savais pas s'il était sérieux ou pas, alors je me mettais sur la pointe des pieds et venais coller mes lèvres contre sa joue. Un frisson parcourra ma colonne, le froid sans doute. Il me comprenait, bien, c'était un bon point, un pas en avant. « Alors la prochaine fois, ne me juge pas trop vite Stan, parce que tu ne me connais pas et je ne suis pas comme ce junky qui a tué ta femme, je ne suis pas ce genre de personne. » C'était assez facile à dire, parce qu'au final, j'étais quel genre de personne ? Je n'en savais clairement rien. Peut-être que si, j'étais comme cet homme qui avait mit fin aux jours de son épouse, je n'étais clairement pas mieux. Je tournais mon visage vers Stan et fronçais légèrement les sourcils avant de hausser les épaules,pourquoi pas. De toute façon je n'avais plus rien à faire ici. « D'accord. » Je n'avais pas réfléchi, je me foutais des conséquences, je me foutais de ce qui pouvait arriver ensuite, je voulais juste le suivre et partir d'ici. De toute évidence les choses venaient de s'apaiser entre nous ou alors, il voulait m'emmener ailleurs pour me tuer, bon, je n'étais plus à ça près et ce n'était pas vraiment comme si j'avais peur de Stanislas. Je lui adressais un léger sourire et laissais tout en plan, je pourrais récupérer mes affaires plus tard. « On va où ? »
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 119
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Ven 13 Oct - 9:54

Alice & Rabbit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Stanislas agissait comme un vrai connard et il le savait, mais là, à ce moment là, il était juste incapable de réfléchir, il avait du mal à réaliser à vrai dire, ça faisait beaucoup d'information à assimiler et il avait juste besoin de prendre l'air, de s'aérer un peu. La cicatrice sur le corps d'Harper ne quittait pas son esprit et il comprenait bien mieux à présent pourquoi elle prenait ces foutues cachets, mais il avait du mal à encaisser, il avait eu un trop pleins d'émotions dans la soirée et il ne supportait pas lorsque les choses lui échappaient et lui glissaient entre les doigts. Stanislas avait choisi la fuite, pas volontairement, mais il avait besoin de réfléchir pour faire le point. Fumant une cigarette, il se mit à réfléchir à toute vitesse, il était réellement touché par toute cette histoire et évidemment qu'il ressentait de la peine pour elle, mais il n'avait jamais été très fort pour réconforter les gens, à vrai dire il ne savait pas faire ça, il n'avait jamais su, ce qui lui avait valu de nombreuses disputes avec son ex-femme, Marta lui avait toujours reproché son manque d'empathie, mais il n'avait jamais changé à ce niveau là parce qu'il n'y arrivait tout simplement pas. La jeune femme attrapa la cigarette qu'elle lui tendait et elle vint doucement poser ses lèvres sur sa joue, Stanislas sentit son humeur se radoucir à ce moment là. Il fronça les sourcils, la regardant alors, désignant sa joue puis ses lèvres:

-Mais non pas là, là !

Stanislas savait qu'il avait développé une haine sans nom pour les personnes dépendantes à tout type de drogue, mais elle avait raison, il ne pouvait pas impunément sans prendre à elle, du moins sans savoir le pourquoi du comment, sur ce coup là il avait eu tord. Il passa alors son bras autours des épaules de la jeune femme:

-C'est vrai, j'ai été naze. Désolé Harper.

Qu'elle note bien ses excuses dans sa mémoire, parce qu'il s'excusait rarement. Visiblement, elle était d'accord pour partir et, il lui prit la main, commençant à marcher. Dans ce genre de moment, Stanislas aimait faire un tour du côté du lac à Echopark. Il lui intima alors:

-On va faire un tour du côté du lac, ça te tentes ?.




(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 177
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Dim 15 Oct - 21:43

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je fronçais légèrement les sourcils avant de secouer la tête négativement. « Ouais, non, pour celui-là tu devras attendre, tu ne le mérite pas pour l'instant. » Je levais les yeux au ciel, toujours vexée par son comportement, par son rejet, c'était sans doute puéril, j'en avais conscience, mais je voulais qu'il morfle un peu, qu'il souffre, juste un peu. Et à côté de ça il savait qu'il n'avait pas fait les choses bien, tout comme je savais parfaitement que de mon côté, je n'avais pas non plus été très maligne. Je n'aurais pas dû prendre mes médicaments devant lui, pas après tout ce qu'il m'avait dit sur lui, sur sa femme, mais je n'avais pas pu m'en empêcher, voulant juste faire cesser la douleur, parce qu'à cet instant-là, il n'y avait rien de plus important, rien qui ne comptait plus que cette douleur. Je haussais doucement les épaules, ouais il n'avait pas vraiment assuré, mais en même temps, comment lui en vouloir, avec tout ce qu'il avait vécu, je pouvais le comprendre, c'était compliqué, mais en même temps moi aussi je n'avais pas vraiment bien réagi, mais nous devions passer outre, essayer d'oublier ce sale moment. Je n'avais pas besoin que lui aussi commence à me juger, pas maintenant que je m'étais ouverte à lui. Il s’excusait ? Vraiment. L'étonnement avait dû se lire sur mon visage, clairement, je ne m'y attendais pas, il semblait si têtu et borné, que je ne pensais pas qu'il soit capable de s'excuser. Je tournais du coup mon visage vers le sien avant de me mettre sur la pointe des pieds et de venir glisser mes lèvres sur les siennes, c'était ma douce façon à moi d'accepter ses excuses. De lui dire que je ne lui en voulais pas, même si je risquais de lui en faire baver un peu, mais je n'étais pas rancunière, pas pour ça en tout cas, pas alors qu'il semblait si sincère. Je ne pouvais pas garder de la rancune, pas si je voulais avancer dans ma vie ou dans cette relation étrange que nous étions en train d'essayer de construire. Je ne savais pas vraiment ce que nous étions, mais malgré tout, ça faisait du bien, être auprès de lui m'apaisais. Il glissa sa main dans la mienne et je baissais mon regard vers nos doigts qui étaient joins. C'était une drôle de sensation, quelque chose de nouveau. « Je te suis. » De toute façon, je n'avais pas trop le choix et de toute façon, je n'avais pas vraiment envie de le lâcher, pas tout de suite, ça me faisait du bien d'être en sa présence. « Pourquoi tu n'es pas parti ? Tu aurais pu rentrer chez toi et ne plus revenir, faire en sorte de ne plus me croiser, alors pourquoi t'es resté ? » J'avais besoin de savoir pourquoi, peut-être que je me posais trop de question, mais j'avais besoin de savoir, besoin de comprendre. Pourquoi vouloir s'attacher à une pauvre fille comme moi, surtout qu'il y avait tellement de choses qui nous séparaient l'un de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas

[HARPER] COME BACK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a :: velvet underwear
-