Partagez|

[HARPER] COME BACK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 169
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
›› Credit made by : tumblr +
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Sam 9 Sep - 22:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mon coeur avait loupé un battement, il avait une femme qu'il aimait toujours, j'en étais intimement persuadé. C'était terriblement frustrant dans un sens parce que je savais d'avance que rien ne pourrait effacer ça. « Tu l'aimes toujours. » Ce n'était pas vraiment une question, bien sûr qu'il l'aimait toujours, ça se sentait, ça se voyait et si elle avait été assassiné, il n'avait sans doute pas fait le deuil, en même temps, ça avait dû être très compliqué et comment lui en vouloir d'être torturé par la mort de sa femme. Tout comme je l'étais avec la mort de ma soeur. Il voulait savoir ce qui s'était passé, ce qui était logique parce que tout le monde voulait toujours savoir, connaître mon histoire, même si ça faisait dix ans, j'avais encore du mal à faire la part des choses à me dire que ce n'était pas de ma faute, que c'était cette voiture qui avait tout brisé, mais quelque chose au fond de moi n'arrêtait pas de me dire que c'était de ma faute, que ma soeur était morte à cause de moi. « Il n'y a rien à expliqué, j'avais quinze ans, une envie de glace et j'ai forcé ma soeur à sortir, on a passé une journée incroyable, la plus belle journée de ma vie et au moment de partir la voiture a eu du mal, on aurait dû la laisser et rentrer à pieds, mais on a insisté et elle a démarré, sauf que... » Je faisais une pause, me mordant l'intérieur de la joue pour m'empêcher de pleurer, je ne pouvais pas pleurer, j'avais déjà versé trop de larmes. J'inspirais un bon coup avant de baisser les yeux. « ...La voiture s'est arrêté en plein milieu de la route, on n'a pas eu le temps de sortir et après ça, je ne sais pas, je me suis réveillée six mois plus tard dans un lit d’hôpital. » Six mois d’hôpital et une horrible cicatrice qui me barrait le dos. Voilà, il connaissait mon histoire, celle que je n'avais jamais racontée à personne, celle que même les psy n'ont jamais réussir à me faire vomir. Cette histoire qui faisait de moi ce que j'étais aujourd'hui, cette nana paumée, détruite et complétement à la ramasse. « Je n'ai pas vraiment besoin d'entendre ça Stan. » Je ne voulais pas qu'on me dise que ce n'était pas mon heure, que je ne devais pas gâcher cette deuxième chance, parce que moi je n'en voulais pas de cette nouvelle chance, je voulais juste que tout redevienne comme avant. Je levais les yeux au ciel malgré moi, pourquoi se sentait-il obligé d'un coup de jouer les pères moralisateurs ? La différence d'âge ne devait vraiment pas aider. « C'est ce qu'il a fait je te rassure. » Bien sûr que mon père m'avait fait la morale, quelques centaines de fois, avant que je prenne la décision de ne plus venir manger chez mes parents. Je savais que ça leur faisaient du mal, mais je n'en pouvais plus de voir la déception dans leurs regards. Bien sûr que je lui plaisais, je n'étais pas aveugle loin de là, mais en même temps je pouvais comprendre sa réaction. « Évidemment que je te plais. Tu me plais aussi beaucoup et j'ai pas envie que tout ça change les choses entre nous. » Ce n'était pas un reproche ou une mauvaise chose, bien au contraire, ça me faisait vraiment plaisir de l'entendre sortir de sa bouche. J'attrapais le verre et haussais les épaules. On avait toujours des choses à apprendre non ? « Parle-moi de ta femme. Elle était comment et surtout qu'est-ce qui s'est passé ? » Je supposais que c'était un sujet compliqué, mais j'avais envie qu'il me parle d'elle, de cette femme qui avait partagé sa vie.

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 95
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
›› Credit made by : Bazzart.
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Lun 11 Sep - 10:14

Alice & Rabbit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A la question de la jeune femme il hocha la tête, évidemment qu'il l'aimerait toujours, ils avaient été mariés, ils s'étaient aimés, et la mort la lui avait brutalement arraché.  

-Je l'aimerais toujours, elle fera toujours partie de moi.

Stanislas savait qu'il ne ferait probablement jamais le deuil de la mort de Marta, il ne digèrerait jamais la façon dont elle avait disparu. Il préféra changer de sujet, lui demandant alors plus d'explications sur la mort de sa sœur, ce n'était facile, ni pour lui, ni pour elle, mais il fallait bien passer par là pour exorciser ses démons. En entendant la jeune femme parler, il lui prit doucement la main, laissant son côté un peu rude de côté parce que ce n'était pas le moment de ramener sa fraise et qu'il n'avait aucune envie de se montrer trop brute avec elle à ce moment là. Il voulait l'aider, la rassurer, mais il n'était pas doué pour ça, il ne le serait jamais. Alors il se contenta de lui dire les mots qu'il pensait:

-Tu ne pouvais pas prévoir ce qu'il allait arriver. Ce sont les aléas de la vie et tu ne peux rien faire contre ça, ta culpabilité n'a rien à faire là dedans, tu ne pouvais rien faire contre une voiture défectueuse.

Le ton moralisateur ne lui allait pas et il préféra éviter de nouveau de parler de seconde chance. Revenir en arrière était malheureusement impossible et il en était de même pour lui, ils avaient été abattus par les coups durs de ce monde, mais il fallait continuer à avancer et faire avec, tôt ou tard nous étions destinés à perdre les êtres qui nous étaient chers, d'une façon ou d'une autre même si ça arrivait parfois de la pire des façons. Evidemment que le père d'Harper avait du lui faire la morale, mais cette fille était une tête dure alors ça avait du rentrer d'un côté et sortir de l'autre.

-Je me doute oui.

Un léger sourire taquin vint de nouveau sur son visage, il avait envie de redonner un peu de gaieté à leurs échanges, c'était bien trop triste et déprimant, il lui lança alors:

-Nous pouvons donc considérer qu'il y'a un nous maintenant?

Son regard se rembrunit alors, devait-il vraiment évoquer le décés de sa femme ? Après tout c'était du donnant donnant, elle lui avait parlé du décés de sa sœur, alors il pouvait bien lui parler de celui de sa femme, même si en parlait ne voulait pas dire l'accepter.

-Elle a été tué.

Il marqua alors une pause.

-Un soir, alors que j'avais terminé de travaillé, on m'a appelé pour une intervention urgente, sans réellement m'expliquer ce qu'il se passait. Lorsque je suis arrivé sur place ... sur le lieu du meurtre ...elle était là, gisant au sol. Un junkie en manque de came, et probablement victime d'un mauvais trip, l'avais poignardé sans ménagement.



(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 169
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
›› Credit made by : tumblr +
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Lun 11 Sep - 21:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'était beau de voir qu'on pouvait aimer quelqu'un malgré la mort, malgré tout ce qui pouvait arriver dans la vie, j'aimerais pouvoir connaître ce genre d'amour, rencontrer quelqu'un qui serait capable de n'importe quoi pour moi, c'était sans doute fou, mais je rêvais toujours de vivre un jour une histoire d'amour épique. « C'est beau. » Franchement j'étais admirative de l'amour qu'il portait à sa femme, même si dans un sens ça me faisait un peu mal. Une pointe de jalousie sans doute. Je n'avais rien fait pour que ma soeur ne s'en sorte pas ce jour là, je ne me souvenais de rien, si ça avait été le cas, j'aurais tout fais pour la sauvé, mais mes parents m'ont apprit que j'étais bloqué et que les pompiers avaient dû découper la voiture pour pouvoir me sortir de là. « Sans doute pas. » Je ne pourrais jamais oublier ce jour et même si j'osais, ma cicatrice m'y ramenait en un claquement de doigts. Mon père était un homme incroyable, gentil et tellement humain, mais la perte de ma soeur lui avait foutu un coup et depuis que je m'étais réveillé de mon coma, tout était différent, nous étions différents. « Tu devrais aller le voir, ça lui ferait plaisir. » Je disais ça, mais peut-être qu'ils se voyaient toujours, en fait je n'en savais rien, je ne posais pas ce genre de question à mon père. Euh, j'avais sûrement loupé un épisode, depuis quand il y avait un "nous", je ne devais pas paniquer, il plaisantait sûrement. « Un "nous", non il n'y a pas de nous, il y a toi et il y a moi, mais il n'y a pas de nous enfin je veux dire que, c'est pas que je veux pas, mais...Laisse tomber. » J'étais en train de m'enfoncer et ce n'était pas beau à voir. Un "nous", quelle idée folle, enfin, même si nous avions passé la nuit ensemble il n'y aurait pas de nous, alors là, je ne savais pas vraiment ce que nous étions, des amis d'enfance en quelques sortes, du moins je le supposais. Mon coeur loupa un battement, littéralement, mon souffle était coupé, l'entendre parler de sa femme, de la façon dont il l'avait perdu me brisa le coeur, s'il était possible de pouvoir encore le briser. Il semblait tellement désemparé et brisé, étrangement ça m'attira encore plus. « Je comprends mieux ton aversion pour les junkies. » Pour les gens comme moi, peut-être que finalement, je le dégoûtais, qu'il ne voyait en moi que le mauvais côté, que j'étais comme cet homme qui avait tué sa femme. Je m'enfonçais dans le fauteuil et fermais les yeux quelques secondes. Qu'est-ce que je pouvais rajouter à ça ? M'excuser ? Techniquement je n'y étais pour rien et ça ne ramènerait clairement pas sa femme, j'inspirais et me rapprochais doucement de lui, glissant ma main sur sa cuisse, c'était ma façon à moi de le réconforter. Je le lâchais quelques secondes pour pouvoir attraper mon verre et le vider d'une traite, cherchant un peu de courage au fond de mon verre d'alcool. Je me retournais à nouveau vers lui et venais poser ma main sur sa joue pour plonger mon regard dans le sien. « Quand je te dis que la vie c'est de la merde. » Je caressais doucement sa joue de mon pouce, profitant un peu de ce moment.


Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 95
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
›› Credit made by : Bazzart.
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Jeu 14 Sep - 8:06

Alice & Rabbit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Beau ? Peut être oui, c'était surtout tragique, mais Stanislas ne voulait plus en parler désormais, elle savait, ce qu'il s'était passée  et il ne voulait plus s'épancher là dessus. Ils avaient tous les deux de multiples blessures, trop de cassures aussi, mais c'est peut être ce qui les rapprochait à ce moment là. Le policier s'étendit alors dans une longue tirade sur les aléas de la vie et le destin très sadique. Cette fille était bien trop têtue, et il prit alors doucement la tête de la jeune femme entre ses mains, plantant son regard dans le sien:

-Si je te dis que tu n'y pouvais rien c'est que tu n'y pouvais rien.

Aller voir monsieur Solano ? Ca faisait plusieurs mois qu'il n'y avait pas été, peut être avait-il était trop préoccupé par le travail, ou par l'état végétatif dans lequel se trouvait son père. Stanislas devait prendre le temps d'aller le voir oui, mais maintenant qu'il était retombé sur Harper, les choses s'annonçaient plus compliquées. Il se contenta alors simplement de répondre:

-J'y penserais.

Il ne pu s'empêcher de rire en voyant l'air hagard et visiblement paniqué d'Harper, elle lui avait tendu la perche quelques instants plus tôt et il n'avait pu s'empêcher de la saisir comme à son habitude. Il se contenta alors de la rassurer simplement:

-Je plaisante.

Finalement oui, il pouvait considérer qu'ils se connaissaient depuis l'enfance, en tout cas Stanislas la connaissait depuis qu'elle avait une dizaine d'années, il s'en était écoulé du chemin depuis. Son horreur des junkie était maintenant expliquée et il préféra bloquer son esprit pour ne pas repenser à cette nuit sombre où son cœur s'était arrêté de battre.

-Je ne hais pas ces gens là, j'ai juste vu jusqu'à quel point la drogue pouvait mener, et je considère ces gens là comme faible.

Harper touchait à ce milieu là, il le savait, mais il ne la détestait pas, il comprenait un peu mieux les raisons qui l'avait poussé à ce stade là. Mais rien ne pourrait le faire changer d'avis sur les junkies et tout ce qui entourait ce milieu là, rien, parce qu'il avait vu le pire du genre humain guidait par les affres de la drogue. Elle posa sa main sur sa cuisse, et le jeune homme porta son regard vers elle, se rendait-elle compte de l'effet qu'elle lui faisait ? En particulier à ce moment là, sa main posée sur a cuisse. Il cru bon de le lui préciser:

-Je suis un homme Harper.

Elle bu une gorgée de son verre et il en fit de même, boire pour oublier, c'était le meilleur moyen qu'il connaissait. La jeune femme posa sa main sur sa joue et il vint poser son front contre le sien:

-Alors oublions la vie.



(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 169
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
›› Credit made by : tumblr +
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Jeu 14 Sep - 21:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je n'y pouvais rien, il avait raison et au fond de moi, je le savais parfaitement, mais malgré tout, je n'arrivais pas à assimiler ses paroles, j'avais juste le sentiment que le jour où enfin j'y arriverais, peut-être que ce jour-là je pourrais me pardonner, je pourrais passer à autre chose, peut-être même faire mon deuil, mais pour l'instant ce n'était franchement pas le cas. J'en étais même loin, mais j'acceptais ses paroles avec plaisir, ça me réconfortait sur le moment. Je savais parfaitement que ça ferait plaisir à mon père de revoir Stanislas, je le connaissais assez pour savoir qu'il serait heureux, mais je ne pouvais pas forcer le jeune policier à y aller, je ne faisais que proposer la chose, libre à lui de le faire ou pas, après tout il était assez grand pour se gérer. Je haussais les épaules d'un air nonchalant, le laissant me faire croire qu'il y penserait, je sentais que quelque chose le dérangeait et sans savoir vraiment pourquoi, j'avais l'impression d'être la cause de cette nouvelle gêne, alors autant passer à autre chose. Il se moquait ouvertement de moi et je ne savais pas encore si j'appréciais ça ou pas, peut-être bien que oui finalement, avec lui je commençais à apprécier des choses que je n'aurais jamais supporté avant, c'était vraiment très déstabilisant. « Oui, non, je sais bien que tu plaisantes, c'est pas que je ne pourrais pas m'imaginer avec toi, loin de là, c'est juste tout le concept de couple et tout ça... » Je ne croyais pas vraiment à ce genre de connerie, ça finissait toujours mal, il y en avait toujours un qui finissait par souffrir, je le savais, parce que je l'avais vécu, j'avais aimé et je m'étais ramassée, non fracassée en beauté, alors je n'étais pas sûre de vouloir me replonger dans ce genre de connerie. Et puis c'était quand même étrange de ce dire qu'on se connaissait depuis tellement longtemps, qu'il me connaissait depuis que j'étais gamine, parce que finalement je n'avais que de vagues souvenirs de lui, je me souvenais qu'il avait vécu chez nous, que mon père s'était vraiment attaché à lui, mais après ça ne restait que des souvenirs lointains. « Tu penses donc que je suis quelqu'un de faible ? » Je n'avais pas l'impression d'être faible, enfin si bien sûr que je l'étais parce que j'avais choisi la solution de facilité, parce que j'avais au début juste eu besoin d'oublier la douleur, les antidouleurs ne faisaient plus effet, et après j'avais juste eu besoin d'oublier les images, de pouvoir dormir, de simplement passer à autre chose. Je relevais un regard intrigué vers Stan, avant de regarder ma main et de sourire, de toute évidence je lui faisais de l'effet, ce qui soit dit en passant était franchement flatteur. Malgré notre lien, aussi étrange soit-il, malgré nos histoires, il y avait autre chose entre nous, quelque chose que je n'arrivais pas à qualifier, quelque chose qui était plus fort que nous. Son front collé contre le mien, ma main sur sa joue et l'autre toujours posé sur sa cuisse, il y avait vraiment quelque chose de fort entre nous. « Ouais oublions la vie. » Mon coeur s’emballait et je n'avais qu'une envie, une envie folle et pendant une seconde je laissais mon coeur, mon corps me dicter le chemin à prendre et sans me laisser le moment de réfléchir, je venais poser mes lèvres sur les siennes, comme si ça devenait un besoin vital, juste quelques secondes durant lesquels je ne laissais pas ma raison dicter mes choix.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 95
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
›› Credit made by : Bazzart.
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Ven 15 Sep - 9:11

Alice & Rabbit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le deuil était toujours une épreuve compliquée, et une fois surmontée, les regrets disparaissaient, mais il comprenait aussi que c'était une réelle difficulté, Stanislas n'avait toujours pas fait le sien et ne le ferait probablement jamais, certainement parce qu'elle était morte d'une façon atroce. Lorsque la maladie vous frappe vous avez le temps de digérer, d'encaisser, on se dit que c'est la vie et que c'est comme ça, mais lorsque la mort surgit soudainement , au coin d'une rue, l'injustice de l'acte ne peut être oubliée et il ne digèrerait jamais la mort de Marta. Stanislas reporta son regard sur elle, qu'elle se rassure, ce n'était absolument pas son truc non plus.

-Je te rassures Harper, les promesses et les mots doux ce n'est absolument pas pour moi. La fidélité encore moins.

La mort de Marta l'avait profondément affecté, et il n'était pas prêt à recommencer quelque chose de sérieux, il n'en avait plus envie, c'était trop d'inquiétude, trop de tristesse aussi, et il ne voulait pas revivre ça. Il avait finalement de nombreux souvenirs avec Harper, il remontait à loin mais ils avaient partagé des choses par le passé. Il se rappelait d'elle, lorsqu'elle avait dix ans, elle n'était qu'une enfant, mais pleine de vie, si énergique, elle rendait déjà fou son père à l'époque, et il se rappelle avoir rit aux éclats dans cette famille, monsieur Solano avait été ce père sobre qu'il n'avait jamais eu, d'aussi loin qu'ils se souviennent, ils ne gardaient pas de bons souvenirs de sa famille biologique. La pendaison de sa mère, l'alcoolisme de son père, aujourd'hui, il continuait à lui rendre visite à l'hôpital, à le voir, même si pourtant ils n'avaient plus rien en commun. Le jeune homme porta son regard sur elle, oui Harper était faible. Faible de par son addiction et de par la facilité qu'elle avait à sombrer, mais également renforcée par les épreuves de la vie. Stanislas regardait la jeune femme et lui répondit alors:

-Oui, mais je le suis aussi.

Ils étaient de plus en plus proches et leurs mains semblaient se chercher à tâtons, il l'avait pourtant prévenu, il n'était qu'un homme, un être faible face à la beauté féminine, elle était si belle, elle l'intriguait aussi, Harper était le genre qu'on ne rencontrait qu'une fois dans sa vie, fragilisée par les épreuves, farouche de par son expérience de la vie, mais attachante malgré tout. Stanislas en avait vu des jeunes en cellule de dégrisement, des jeunes femmes qui se torchaient pour le plaisir, pour montrer qu'elles étaient "grandes", d'autres qui buvaient par chagrin d'amour, mais aucune raison n'était valable pour lui, aucune sauf celle d'Harper. Semblant se laisser guider par ses instincts, la jolie brune vint poser ses lèvres sur les siennes et Stanislas passa sa main sur l'arrière de la tête de la jeune femme, se rapprochant plus d'elle, venant titiller de sa langue, celle de la jeune femme. Voilà bien longtemps qu'un tel contact ne l'avait pas électrisé.



(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 169
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
›› Credit made by : tumblr +
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Ven 15 Sep - 18:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il y avait des choses dans la vie qui nous menaient à un instant précis, c'est ce que pensait certaines personnes et si je croyais au destin ou en la bonne parole de ces fous, je me dirais que la mort de ma soeur et la mort de sa femme étaient prévus pour qu'on puisse en arriver là aujourd'hui, pour qu'on puisse se retrouver et être assis ensemble dans ce bar ce soir, seulement je n'étais pas assez stupide pour croire à ce genre de truc idiot, je préférais me dire que ce n'était rien d'autre que le fruit du hasard. Un hasard sans doute étrange certes, mais juste le hasard. Il n'était pas du genre homme fidèle ? Ça je ne l'avais pas vu venir, peut-être que la mort de sa femme y était pour quelque chose, en fin de compte il en était sûrement arrivé à un moment de sa vie où s'attacher n'était peut-être plus aussi important que ça, peut-être qu'il faisait la même chose que moi, il voulait juste s'amuser et comment lui en vouloir ? S'attacher c'était forcement dire souffrir et il n'était sans doute pas du tout dans cette optique-là. « Bien, au moins je n'ai pas à avoir peur que tu tombes complétement et éperdument amoureux de moi. » Je lui adressais un petit sourire et lui donnais un petit coup d'épaule taquin. J'avais peur de ça, peur de tomber amoureuse, peur de me donner à quelqu'un qui finirait par me laisser, par m'abandonner, je ne pourrais pas supporter une nouvelle perte, c'était la seule et unique raison pour laquelle m'attacher n'était même pas une option. Alors comme ça il était faible ? Un sourire étira mes lèvres, j'aimais savoir qu'il pouvait être faible au point de ne pas pouvoir me résister parce que clairement il m'attirait, c'était complétement dingue, il y avait quelque chose chez lui qui m'attirait et je n'arrivais pas à faire autrement à me dire que mince, je ne pouvais pas faire ça, mais au moment où il me rendit mon baiser, je laissais toutes mes incertitudes au placard, au moins pour les prochaines minutes. Ce n’était sans doute pas raisonnable, nous ne devions pas faire ça, mais bizarrement, là tout de suite je m'en foutais tellement, parce que je n'avais pas envie d'être raisonnable, j'avais envie de profiter, j'avais envie d'être importante, parce que c'était bon, c'était simplement agréable, comme si finalement tout était normal. Un frisson m'électrisa la colonne vertébrale, un de ceux qui était terriblement agréable. Ça faisait bien longtemps que je ne m'étais pas senti aussi bien dans les bras d'un homme et pourtant ce n'était rien de plus qu'un baiser. Peut-être que tout ça commençais à me dépasser. Je me reculais, me détachant de ses lèvres, complètement à bout de souffle. « D'accord, c'était pas mal. » Soufflais-je doucement, il fallait bien que je trouve un moyen de détendre un peu cette atmosphère très chargée et puis l'embêter un peu aussi, parce que même si je n'osais pas le dire là tout de suite, mon corps parlait pour moi et il pourrait voir assez facilement que ce baiser m'avait clairement déstabilisé comme je ne l'avais pas été depuis très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 95
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
›› Credit made by : Bazzart.
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Sam 16 Sep - 13:14

Alice & Rabbit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Stanislas ne se sentait plus d'être l'homme d'une seule femme, à vrai dire la notion même de couple et de vie à deux le rebutait, il ne voulait plus vivre de nouvelle tragédie et avec son métier ce qu'il s'était passé pouvait se reproduire à tout instant. En travaillant dans les forces de l'ordre on était forcément exposé au danger et on exposait également sa famille, or Stan ne voulait plus prendre se risque. Il n'avait personne sur qui veiller, personne à protéger et ça lui convenait bien , ça faisait des soucis en moins, de la contrariété minime. Il sortit une énième cigarette de son paquet, lançant alors d'un air amusé à la jeune femme:

-On est fait de la même trempe, c'est pas pour nous tout ça.

Elle lui donna un petit coup sur son épaule, visiblement amusée de la situation et il lui lança un sourire. Stanislas avait été heureux en mariage, Marta lui avait ouvert des portes qu'il n'aurait jamais pensé ne serais-ce qu'entrevoir et s'était montrée d'une extrême douceur avec lui, mais aujourd'hui son enveloppe bienfaitrice n'était plus là, peut être avait-elle représentait pour lui, en plus de l'amour qu'il lui portait, la mère qu'il n'avait jamais eu. Peut être que Stan n'avait jamais réellement vaincu son complexe d'Œdipe et qu'il en souffrait toujours aujourd'hui. Lorsqu'elle posa ses lèvres sur les siennes il y répondit ardemment, il n'en fallait pas plus pour l'emballer et Harper semblait savoir y faire. Elle avait les lèvres douces et un goût qui lui plaisait, instinctivement il remonta une de ses mains sur la cuisse de la jeune femme. Elle se recula à bout de souffle et à sa phrase il fronça les sourcils:

-Pas mal. Tu sais que je n'accepte pas quelque chose en dessous de merveilleux ? Laisse moi te montrer si c'est "pas mal".

Stan lui prit doucement la main, la tirant vers lui pour l'inciter à s'asseoir sur ses genoux , à vrai dire il ne lui laissait pas le choix, et posa ses lèvres sur les siennes de nouveaux, mordillant ses lèvres tandis que de sa langue il forçait le passage cherchant celle de la jeune femme dans un baiser passionné. Il passa ses doigts dans la longue chevelure brune de la jeune femme, rompant leur échange buccale.

-Attention à ce que tu vas dire.


(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 169
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
›› Credit made by : tumblr +
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Dim 17 Sep - 13:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nous étions pareille, au moins les choses étaient dites, il n'étendait pas plus l'amour que moi, mais ça pouvait se comprendre, surtout après ce qu'il avait vécu, après sa femme, comment pouvait-il vouloir autre chose. « Non, clairement pas pour nous. » Je lui adressais un petit sourire, un de ceux qui voulait seulement dire qu'il avait raison, mais que de l'entendre de quelqu'un d'autre bizarrement ça ne me faisait pas le même effet que lorsque je le disais, moi, ça faisait mal. Mal, parce que comme toutes les petites filles j'avais rêvé du prince charmant qui viendrait sur son cheval blanc me sauver de ma tour d'ivoire, en grandissant je m'étais rendu compte à quel point je pouvais être naïve et j'avais simplement souhaité rencontrer un homme qui m'aimerait, qui me respecterait, qui serait capable du pire comme du meilleur pour moi et encore une fois j'étais tombée de haut, alors aujourd'hui je ne souhaitais qu'une chose, qu'on me laisse tranquille, juste me lever le matin, faire ce que j'avais à faire et retourner me coucher, pourquoi attendre plus, je finissais de toute façon par être déçue, alors au comme ça, moins j'en attendais, moins je finissais par souffrir. La fierté masculine, c'était tellement jouissif, j'avais presque réussi à le manipuler pour qu'il prenne l'initiative de m'embrasser, c'était même presque mignon. Mon regard croisa le sien, une nanoseconde, ses yeux azur me transperçaient, juste avant qu'il ne vienne plaquer ses lèvres sur les miennes, je n'arrivais plus vraiment à réagir, même si j'entendais une petite voix, au loin, me souffler que c'était une énorme connerie, qu'on ne devrait pas faire ça, mais je n'arrivais pas à écouter cette voix, parce que clairement j'avais besoin de ça, de ce moment, de me sentir importante dans les bras de quelqu'un et c'était exactement la sensation que je ressentais lorsqu'il me touchait. Au moment même où Stan brisa cet échange, je ressenti comme un vide, un vide désagréable et froid. Je me reculais de quelques centimètres et collais un sourire sur mon visage. « C'était...agréablement intéressant. » Je voulais l'embêter et le taquiner un peu, parce que clairement ce baiser était tout sauf juste agréable, il avait été torride, bon, chaud, j'avais juste eu l'impression d'être dans une bulle que rien ne pouvait briser. « Mais ne t'inquiète pas, je suis sûre que tu apprends vite et après un peu d'entraînement, ce sera parfait. » Mes joues rosies et mes lèvres gonflées par son récent baiser, contredisait pourtant complètement ce que j'étais en train de lui dire. Mais j'avais malheureusement ce truc qu'on appelait fierté qui faisait que je ne pouvais pas lui dire qu'il venait de me faire perdre la tête. J'approchais mon visage du sien, frôlant aussi délicatement que possible ses lèvres des miennes, ce sourire toujours plaqué sur celle-ci. « On devrait peut-être finir cette bouteille. » Soufflais-je doucement et je me reculais d'un geste rapide avant de me sentir à nouveau piéger contre sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 95
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
›› Credit made by : Bazzart.
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Jeu 21 Sep - 20:42

Alice & Rabbit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ils étaient au moins d'accord sur ce point là, l'amour c'était bon à jeter. Il secoua alors doucement la tête, ne rajoutant rien , de toute façon tout avait été dit. Harper était une femme, désabusée certes, mais une femme, pleine de rêve et d'espoir, ou du moins elle en avait eu autrefois. Stan ne savait pas depuis combien de temps il se sentait mort, jusqu'à aujourd'hui, il semblait avoir retrouvé ce qu'il lui manquait, quelque chose qui le sortait de la torpeur dans laquelle il s'était plongée, ou du moins quelque chose qui lui faisait sortir la tête de l'eau et il était étrange de se dire qu'Harper était l'investigatrice de tout ça. Ce qui était sûr c'est qu'ils devaient continuer à se voir régulièrement, parce que c'est les seuls moments qu'il appréciait réellement. Harper l'avait provoqué et Stanislas avait foncé tête baissée dans le panneau, il était un homme, avec son égo, beaucoup d'égo, et pour la peine il avait décidé de lui faire une petite démonstration de ses "talents". Evidemment il en avait bien d'autre et il était prêt à les lui montrer quand elle le voudrait mais en attendait il voulait lui faire ravaler ses paroles. Ce qu'il fit en l'embrassant évidemment, n'y avait-il pas meilleur moyen de faire taire une femme qu'un baiser langoureux ? Non certainement pas, quoique .. Lorsqu'il rompit leur échange elle se recula doucement et il posa son regard bleu sur elle, esquissant un léger sourire en coin.

-Ca pourrait l'être bien plus.

Il faillit presque froncer les sourcils, mais l'idée qu'elle puisse "l'aider à s'entraîner" lui fit machinalement esquisser un sourire.

-On s'entraîne quand tu veux.

Elle vint doucement frôler ses lèvres et, bien que leurs esprits étaient déjà bien embrumés par l'alcool, ils avaient décidé de terminer leur bouteille, même si les préoccupations du policier étaient tournées vers tout autre chose que la bouteille. Il avait chaud, horriblement chaud, et en homme sans gêne qu'il était, il décida de retirer son T-shirt.

-Remplis les verres, terminons là.


(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 169
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
›› Credit made by : tumblr +
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] COME BACK Sam 23 Sep - 22:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je n'avais aucun doute sur le fait qu'il savait sans doute faire mieux, faire des choses folles avec cette bouche qui me rendait déjà folle, mais je ne voulais pas le savoir, pas là tout de suite, parce que je n'étais pas sûre de réussir à tenir très longtemps, alors autant profiter doucement, mais sûrement. « Tu sais quoi, je vais te croire sur parole. » Il était clairement capable de plus de mieux, je n'en doutais même pas une seule seconde. Seulement il ne devait pas se douter à quel point, moi aussi je pouvais faire perdre la tête à un homme, ça m'arrivais, quelques fois. Au point même d'être tombé sur un détraqué, pas ma meilleure histoire, ça a fini avec une plainte et une ordonnance de restriction, qu'il ne respecte pas vraiment soit dit en passant, je devrais sans doute en parler à Stanislas, histoire d'avoir un peu moins peur en rentrant chez moi, du moins les soirs où j'étais sobres et pas trop défoncés. Le reste du temps je ne me rendais même pas compte de ce qui pouvait se passer autour de moi. C'était totalement pathétique, en effet. Je proposais à Stan qu'on s'entraîne et bizarrement l'idée semblait lui plaire, en même temps ça ne me choquais pas vraiment, il avait eu l'air d'apprécier notre échange amical et recommencer ne serait rien de plus qu'un plaisir supplémentaire. Je tournais mon regard vers lui après avoir rempli nos verres, mes yeux bloqués sur son torse vraiment très bien sculpté. « Tu... » C'était bien la première fois que je me retrouvais sans voix, sans savoir quoi dire, il venait clairement de me prendre au dépourvu et je restais pantoise. Malgré tout, après quelques secondes sans pouvoir dire quoi que ce soit, je reprenais vie et m'enfonçais dans la banquette sur laquelle nous étions assis, mon verre dans une main et l'autre sur ma nuque. « C'est pas loyal de faire ce genre de chose. Ça là, c'est un appel au viol. » Je tournais mon regard vers les autres tables autour de nous et un groupe de filles se trouvaient à notre droite, groupe de filles qui étaient complétement en chaleur de toute évidence, du moins autant que le beau blond qui me tenait compagnie. Un petit sourire étira mes lèvres. Je croisais les jambes, tranquillement, doucement, glissant ma main de ma nuque jusqu'à ma bouche. « Je ne suis pas la seule à qui la vue fait plaisir, de toute évidence. » D'un geste habile, j'enlevais mes escarpins et venais frôler la jambe du jeune homme, juste pour que les filles de la table d'à côté comprenne qu'elles n'avaient pas vraiment de chance, du moins pas ce soir, ce soir il était à moi. De la jalousie ? Non, j'étais simplement légèrement possessive et je n'aimais pas vraiment la concurrence.
Revenir en haut Aller en bas

[HARPER] COME BACK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a :: velvet underwear
-