Partagez|

You Didn't Close The Door ft Lysandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Mar 12 Sep - 8:12





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre soupira de bien être, il était bien ici, avec elle, et passait un moment agréable. Il ne pu s'empêcher de rire à la réflexion de la jeune femme, elle n'avait pas tord, combien de fois c'était il réveillé avec ses boucles dressées sur sa tête ? Il y'avait des matins où ses cheveux étaient totalement indisciplinés, c'était l'inconvénient des cheveux longs, mais les quelques fois où il avait voulu les couper Malone s'y était opposée vigoureusement, ce qui avait toujours beaucoup fait rire le jeune homme, elle était une fervente défenseuse de ses cheveux longs.

-Ca s'est sûr, tu as une imagination débordante. Et des fantasmes tout aussi fantaisistes.  

Pour une fois, la situation ne lui paraissait pas saugrenue, il était à sa place ici, auprés d'elle. Elle restait indéniablement collée à lui et il passa ses bras autours de la taille de la jeune femme. Malone était pleines de ressources et de surprises aussi, il ne savait jamais à quoi s'attendre avec elle. Le policier se décida alors à prendre soin d'elle, chose qu'il avait négligé pendant leur mariage, mais cette fois ci il voulait se rattraper, lui montrer qu'il était capable de tendresse. Des folies ? Il avait plutôt l'impression que c'est elle qui le poussait au bord du précipice. Elle obtempéra et tandis qu'elle se hissait sur le banc de pierre il la contemplait, s'approchant d'elle doucement, montant à califourchon sur elle. Il posa ses mains sur la peau de la jeune femme, parcourant de ses doigts les épaules, le cou, le dos de la jeune femme, descendant ses mains sur les fesses de la jolie rousse. Il murmura alors:

-Victime, tu es sûr ? Tu n'as pourtant pas l'air d'une victime bébé.  

Il l'avait surnommé ainsi, comme il avait l'habitude de le faire lorsqu'ils étaient mariés, sans vraiment s'en rendre compte, c'était sorti naturellement. Malone remonta légèrement ses fesses vers lui et il la trouvait adorable ainsi, et aussi incroyablement tentatrice, bien que c'était de sa faute à lui cette fois, il avait laissé ses mains divaguer sans réellement en mesurer les conséquences.

-C'est toi toute entière. Mais il est vrai que j'ai une certaine adoration pour tes fesses. 

La jeune femme passa les mains du policier sous son bas de maillot et il pu caresser à sa guise son postérieur à même sa peau. C'était une sensation agréable, mais il savait aussi que la jeune femme avait raison, s'ils continuaient ainsi ils ne maîtriseraient plus rien, or ils auraient tout le temps pour ça, pour le moment il voulait partager un moment avec elle, sans que leurs hormones ne vienne embrumer son esprit. Même si c'était compliqué à gérer. Le jeune homme retira ses mains du maillot de la jeune femme et les fit remonter doucement le long de son dos.

-Tu as raison, essayons de rester raisonnable pour une fois.  

Elle lui tira la langue et menaçant il lui fit le signe du ciseau avec ses doigts:

-Ranges moi cette langue jeune fille ou je te la coupe.  

Il ne pu s'empêcher de rire à la réflexion de la jeune femme et lui répondit:

-Je pense que vingt kilos n'y aurait rien changé, tu serais restée toi, tu n'es pas seulement un physique Malone.

Avec tristesse il songea qu'à l'époque elle aurait préféré qu'elle prenne vingt kilos dans le cas d'une grossesse, néanmoins, il préféra ne pas y penser. Il soupira alors:

-Et moi, si j'étais devenu un geek boutonneux à lunettes, ça aurait été plus simple tu crois ?



COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 253
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Mer 13 Sep - 0:01



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door
- Saches qu'ils sont tous nés au moment où je t'ai rencontré!

Lysandre l'avait toujours... inspiré ! Il n'avait pas conscience d'à quel point c'était lui qui l'avait permis de se réveiller à elle même . Pas seulement charnellement, car oui aucun autre homme avant lui n'avait vraiment compter, mais il lui avait fait prendre conscience de ses quelques qualités, de sa capacité à aimer sans retenue , sans même respirer... mais il l'avait aussi obligé à se rendre compte d'à quel point elle pouvait être possessive et obsessionnelle . Et surtout à quel point elle pouvait faire les mauvais choix : comme de laisser la possibilité à Lysandre de la quitter, comme de lui parler divorce, comme ne pas s'accrocher à lui.

Elle offrit son corps à son massage, celui ci se détendant sous chacune de ses actions aussi facilement que son cœur se serrait de ne pas pouvoir être livrer avec . La jeune femme aurait voulu que cet instant dure éternellement comme à chaque fois qu'ils étaient seuls et qu'ils arrivaient à agir comme avant et... bébé ? Cette fois ci elle cessa de respirer trois secondes entières avant de lui sourire.  La naturel entre eux revenait au galop et même si elle savait qu'il serait tout à fait capable de vouloir le repousser sitôt qu'ils se seront séparés au lendemain, il n'en restait pas moins present  et elle adorait cela.

-Tu veux dire que j’exagère en me plaçant en victime uniquement pour me faire caliner encore plus ? Pourtant je ne suis que mesure et sagesse voyons amour ! Et mon postérieur te rends ton adoration

C'était absolument faux, mais peu importe puisqu'il était le mieux placé pour le savoir ! Elle ne devint pas plus prudente en poussant ses caresses déjà on ne peux plus oser sur la peau nue de ses fesses. La jolie rousse s'en délectait avant d'en prendre presque peur. Ils ne pouvaient pas à chaque fois sombrer dans le sexe, ce n'était pas une réponse suffisante à leur question, même si ça était une face indéniable entre eux. Toutefois les deux ex amants savaient pertinemment qu'ils ne résisteraient pas à l'étreinte de l'autre ce soir, qu'ils ne pourraient rester à dormir dans le même lit sans se faire l'amour dans ce cadre idyllique... mais pas tout de suite, pas toujours sous la pression d'être découvert là où Malone avait envie de prendre son temps pour repartir à la découverte du corps de Lysandre, et que celui ci s'amuse à retrouver le sien exactement comme il l'avait laissé : entièrement dévoué. Ses caresses reprirent un tour plus classique mais pas moins agréable. Riant à la menace de lui couper la langue elle ne retint pas une dernière provocation .

-Sans elle tu aurais été bien malheureux, elle fait des merveilles tu le sais très bien !

Ils ne devraient pas parler avec autant de légèreté de cet aspect de leur vie de couple, ils devraient en être gênés comme si ils parlaient de deux personnes différentes. Sauf qu'ils n'avaient rien à se cacher l'un à l'autre. Quand elle évoqua une soudaine prise de poids, il répondit exactement ce qu'il fallait, comme par miracle : absolument ce qu'elle voulait entendre. Il parla aussi de l'éventualité d'un changement et elle fit mine de réfléchir en se tortillant pour lui faire face, posant ses mains sur les hanches du policier.

- Hum... Les lunettes ça te va très bien, déjà donc c'est pas un critère, même si je préfère voir tes yeux sans artifices ! Quand aux boutons , les dermatho ça existent... et je te laisse de toute façon souvent si peu d'espace en collant ta peau à la mienne que ça aurait pas fait grande différence. Et puis je suis presque devenue geek aussi depuis que j'ai netflix, j'apprécie de plus en plus de rien faire devant des séries. Qui l'aurais cru  hein ?

Avec un petit sourire triste, Malone se releva , tenant un bout de serviette contre ses seins et s'installa sur les genoux en face de lui avant de remonter sa main libre le long de son torse pour se pendre à son cou .

- De toute façon tu m'as agacé tellement vite dés la première seconde, j'avais le cœur tellement furieux   que tu veuilles pénaliser Frieda qu'après, celui ci n'avait plus la moindre force pour te résister peu importe ta forme, peu importe si tu aurais eu des écailles ! Quand tu m'as souris et quand j'ai vu tes yeux, je n'ai plus rien vu d'autre ! Et maintenant c'est encore pareil!

Ce moment lui rappelait tellement toutes les fois où ils avaient discuté de tout et de rien dans leurs baignoires si ce n'est que la baignoire était immense. Mais ils avaient la même liberté de ton, et d'aborder tout ce qui leur venait en tête.
Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Jeu 14 Sep - 14:39





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre souria légèrement:

-Dois-je en conclure que je suis l'objet de tous tes désirs ?  

Au point où ils en étaient aujourd'hui, comment avaient-ils pu se séparer ? Et surtout, Est-ce que ce renouveau idyllique n'allait pas de nouveau tourner au vinaigre ? L'avenir était incertain et à chaque fois que Lysandre pensait se décider à enfin ouvrir son cœur et à leur laisser une chance, il repensait à leurs échecs. Or, il n'avait pas envie de réitérer un échec, pourtant, s'il était là avec elle c'est que ses convictions semblaient ébranlées, pire encore, réduite en fumée. Le massage qu'il lui faisait prouver bien qu'il avait fait tomber ses résistances.

Le surnom avait franchit ses lèvres sans qu'ils ne s'en rendent réellement compte. C'était sortit naturellement et c'était effrayant, sur le moment il voulu se mordre la langue et s'insulter de tous les noms. Mot doux qu'elle lui rendit, puis il se détendit, il voulait profiter de l'instant présent pour le moment. Ils s'étaient enfermés dans une bulle dorée pour le week-end et ils se réveilleraient donc plus tard.

-Sagesse est ton deuxième prénom évidemment, j'ai faillit oublier. Ton postérieur m'aguiche surtout.    

La jeune femme jouais dangereusement avec le feu et même s'il avait envie de se laisser aller, même s'il était en adoration devant elle et son corps de déesse, il ne pouvait tout simplement pas se laisser aller, pas maintenant. Ca ne règlerait pas leurs problèmes, ni leur dilemme. Le jeune homme retira ses mains des fesses de la jeune femme et entreprit de terminer de masser le dos de la jeune femme afin d'oublier les caresses plus intimes qu'il lui avait prodigué avant. Lorsqu'elle fit quelques allusions sur sa langue, il la coupa d'un baiser, ne voulant pas risquer de réveiller une certaine partie de son anatomie, elle était décidément très forte pour lui faire perdre la tête, elle n'avait pas forcément besoin de geste, elle savait aussi se montrer très convaincante par la parole.

-Elle crache aussi beaucoup de venin, madame jalousie.

Ils évoquaient leur ancienne vie sans problème et ça ne le dérangeait pas, au contraire, il avait l'impression de parler de quelque chose qui était toujours d'actualité alors qu'au contraire ça remontait déjà à une certaine époque. Il répondit alors dans un sourire:

-Toi la grande représentante active d'artiste, tu as le temps de regarder des séries ? Tu m'épates dis donc ! Moi qui pensait que tu n'étais jamais chez toi.  

Elle remonta alors la serviette sur ses seins et il la regarda tandis qu'elle venait se pendre à son cou. Le jour où il l'avait rencontré elle s'en souvenait parfaitement, il avait voulu lui mettre une contravention pour la plus grande colère de Malone. Il se rappelait qu'elle était sortit de sa voiture en furie, qu'elle l'avait insulté et que, obnubilé par son charme, il l'avait invité à prendre un café, la décontenançant. Elle n'avait jamais eu cette amende finalement.

-Finalement tu as gagné un café et tu n'as jamais eu cette amende, alors au final je penses que tu n'as pas été perdante non ? Je t'ai aimé au premier regard, c'est dommage que ça se soit terminé ainsi.  

Le jeune homme détourna les yeux, la conversation prenait une tournure bien trop triste et il préféra changer de sujet.

-Massage terminé !.





COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 253
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Jeu 14 Sep - 22:52



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door


- Tu peux le conclure oui, mais je croyais pourtant te l'avoir démontré à maintes et maintes reprises ! L'objet et le protagoniste !

Pourquoi le nier alors que durant toute leur relation ils avaient su se prouver que la passion ne mourrait pas après trois ans, que le désir n'était pas qu'une question hormonale qui disparaissait au bout d'un certain moment. Et Malone prouvait malheureusement que l'amour ne disparaissait pas après une signature sur un bout de papier qui disait que plus rien ne les unissait. Et à quelques moments comme celui ci, tout refaisait surface, les sensations, les sentiments , les petits surnoms. Aussi facilement que si ils s'étaient quittés pour une nuit de garde seulement, et qu'au petit matin la jeune femme s'était levé tôt exprès pour prendre son café assise sur le lavabo pendant que lui prenait une douche avant d'aller se coucher.

-Il y a pourtant d'autre chose que tu n'oublies pas... et qui me font plaisir... si tu me permets de  le dire

Elle faisait clairement référence à son « bébé » mais aussi à tout les points stratégiques qu'il savaient caresser et dorloter .Tout comme elle savait le faire avec lui et ne se retint pas pour lui rappeler de manière absolument piquante à son ex mari. Elle le lui avait rappelé dans une salle de cinéma public il y avait peu, mais il s'agissait qu'il n'en oublie pas une miette. Il réussit aussi à merveille à lui faire remonter le goût de sa langue sur la sienne quand il la coupa net d'un baiser. Avec un sourire elle se dit qu'elle ne devrait jamais cesser de le provoquer si c'était ainsi qu'elle était punis.

- C'est parce qu'elle était marié à Monsieur Trop Beau Gosse que Madame Jalousie crachait autant... Mais je pense qu'il y avait d'autre venin plus agréable à sentir s’infiltrer doucement, tout doucement dans les veines jusqu'au se creuser tout chaudement une place dans tout les recoins de ton corps et ton esprit. Hum...ça je pense que c'est moi aussi...

Elle finit par lui faire face, ne dissimulant son corps nullement par pudeur face à lui, mais juste pour mettre une barrière entre eux, aussi maigre soit elle, suffisante pour les laisser libre de leurs pensées.

- Il faut bien se maintenir au courant pour savoir de quoi parler en société ! Tout le monde ne parle que de séries avec des mères des dragons, des bâtards ressuscitant des morts, et d'histoire de jumeaux incestueux ! Je ne pouvais me permettre de ne pas savoir quoi répondre et passer pour une inculte. Et finalement j'y ai pris goût.

Plus que les soirées ? Elle aimait toujours sortir, c'était dans son adn mais il était vrai qu'avec les années elle se lassait de certaines, ne supportait plus certaines situations rencontrés trop de fois avant.

Il parla de leur première rencontre qui restait un de ses plus doux souvenirs. Le coup de foudre. La colère et le tonnerre qui grondait tout autant d'abord... puis l'éclair, la lumière se faisant sur son charme, la profondeur de son timbre et tout ce qui allait peupler ses rêves encore des années après. Ses lèvres s'étaient retroussés doucement avant de retomber à l'évocation de leur fin. Elle garda le silence jusqu'à ce qu'il annonce le message comme terminé. Elle prit alors son haut de maillot de bain afin de le remettre tout en se mordillant la bouche avant de le regarder et de prendre sa main et la poser sur sa paume. C'était d'une voix plus tendre, plus petite qu'elle reprit.

- Lysandre, tu peux bien me dire qu'entre nous ce n'est pas comme avant, qu'on est pas un couple, que je dois pas me faire d'espoir car tu sais pas encore ce que tu veux vraiment mais... entre nous c'est pas terminé pour autant je pense. On est là, on prends du bon temps ensemble. Tu ne veux pas effacer les blessures, c'est normal. Mais tu ne peux pas non plus effacer le bon... Et je veux cultiver le bon. Je veux cultiver ta tendresse, mon envie d'être avec toi et voir où ça nous mène. Ce n'est pas le but de ce week end ou je me fais des idées et tu veux juste... Coucher de nouveau avec moi parce que tu t'es rappelé que c'était agréable et que je faisais une partenaire tout à fait acceptable ?
Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Ven 15 Sep - 8:43





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre était toujours surprit par la personnalité de Malone, c'était une jeune femme complexe mais franche, c'était quelque chose qu'il ne pouvait pas lui reprocher.

-Tu n'as jamais cessé de l'être non plus.  

Il y'avait eu de jolis moments, d'autre un peu moins beau, mais il ne pouvait pas oublier les souvenirs qu'ils avaient ensemble. Lysandre partait du principe qu'il ne fallait rien regretter, il reporta son attention sur elle, frissonnant légèrement à la phrase de la jeune femme. Comment aurait-il pu oublier leurs étreintes ? Leurs surnoms ? Les moments qu'ils avaient passé ensemble? Non, tout ça il ne l'oublierait jamais parce que c'était gravé dans sa mémoire. Lorsqu'il rentrait au petit matin de sa nuit de travail, Malone l'accueillait toujours, peu importe s'il était trois, quatre, ou cinq heures du matin, elle restait avec lui jusqu'à ce qu'il aille se coucher et c'était un geste qu'il avait toujours apprécié chez elle, de même que lorsqu'elle voguait dans ses soirées mondaines, il l'attendait devant la télé, s'endormait parfois sur le canapé, mais n'allait jamais dans leur lit tant qu'elle n'y était pas. Lysandre secoua doucement la tête:

-Je n'oublies rien Malone, malgré tout ce qui a pu se passer, en ce qui te concerne je garde tout ce qu'on a vécu.    

Lysandre coupa la jeune femme en l'embrassant sachant très bien que d'autres paroles obscènes allaient certainement franchir ses lèvres et risquait encore de les faire basculer dans les affres de la passion. La jalousie de Malone, il l'avait trouvé dôle au début, puis un peu moins par la suite lorsqu'il s'était éloigné de sa famille et d'Amanda, et de pire en pire lorsqu'ils avaient emménagé à Los Angeles et qu'il avait eu de nouveaux collègues de travail, notamment une jeune adjudante que la jolie rousse avait immédiatement prise en grippe.

-Effectivement, c'est toi aussi .... Même si je me rappelle t'avoir rassuré de milles et une façon ..

Ils avaient souvent régler leur problème avec le sexe, c'était quelque chose qui s'était installé entre eux naturellement. En entendant la jeune femme évoquait game of throne il ne pu s'empêcher de rire, oh oui, il en avait entendu parler de cette série démesurée. Pour sa part, c'était plutôt Walking Dead et Dexter, ça c'était des séries qui lui plaisait, Lysandre avait toujours eu un penchant pour les séries et films de zombie.

-C'est une série de fille ça ! Walking Dead c'est tellement mieux, même si je me rappelle vaguement que les zombies ce n'était pas vraiment ton truc.  

La jeune femme remit son haut de maillot et prit la main du jeune homme qui se laissa faire. Malone décida alors de lui dire ce qu'elle avait sur le cœur et une colère sourde s'empara de lui. En qu'elle langue fallait-il lui dire qu'il n'était pas homme à jouer avec les femmes ? Que si elle était là c'est qu'il voulait arranger les choses ? Il pensait qu'elle le connaissait mieux que ça mais visiblement, elle avait quand même des doutes.

-Je vois que tu ne me connais pas si bien que ça, certes nous avons passé un moment agréable la dernière fois mais je ne t'ai pas emmené ici pour ça. Contrairement à toi Malone, je n'ai eu personne depuis notre divorce, et je ne suis pas un homme à simplement "coucher", je pensais que tu le savais. Si je t'ai emmené là c'était pour essayé d'arranger les choses, parce que je voulais passer ce moment avec toi et surtout, y voir plus clair sur nous.  

Il était en colère, et comme à chaque fois qu'il était énervé, il coupait court à tout. Lysandre se leva, sortant de la source, attrapant une serviette sur le banc. De toute façon il allait bientôt être l'heure de manger et ils devaient se doucher et se préparer.

-C'est bientôt l'heure de manger, tu viens ?





COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 253
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Lun 18 Sep - 18:32



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door


Au moins à ce niveau avaient ils toujours été d'accord. Peut être trop au final car ils avaient eu recours à cette soif de l'un de l'autre pour éviter de nourrir d'autre conflit, d'autre doute quant à ce qu'il advenait de leur couple quand celui ci partait à la dérive. Il n'y avait pas eu que ça qui les avait unis bien évidemment, mais quand on a peur que tout le reste échoue on en revient toujours aux méthodes qu'on sait infaillibles jusqu'à ce que la somme de leurs problèmes devienne trop conséquente et qu'ils finissent par avoir peur qu'essayer d'utiliser le sexe pour les régler n'en devienne qu'un de plus. Malone avait fini par craindre qu'il ne reste que cela entre eux et au vu de leur attitude, de ce besoin vital de se toucher comme ils le faisaient auparavant le doute aurait pu revenir si seulement la jeune femme n'avait pas passer ces deux dernières années à regretter absolument tout de lui, de son sourire, sa voix, son souffle dans la nuit quand elle se réveillait, sa façon de la regarder, sa façon d'être lui et pas seulement ses coups de reins ! Elle allait lui répondre qu'elle gardait absolument tout de leur vie commune aussi, tout les moments où elle avait eu l'impression qu'elle avait le droit au bonheur, qu'elle l'avait touché . Toutefois il préféra l'embrasser pour éviter qu'ils ne se laissent aller à d'autre phrases tendancieuses et elle ne s'en plaignit pas une seconde. De même qu'elle se retint de lui dire qu'il avait seulement essayé de la rassurer. Mais l'effet était étourdissant au point qu'elle oublie un instant sa jalousie, que ses mains arrivent à convaincre son esprit qu'il n'aimait et n'aimerait jamais qu'elle... et le lendemain allait mieux. Jusqu'à ce qu'un adjudante lui demande de rester avec elle pour une garde de plus...

- Des dragons, des exécutions, des complots... et c'est une série de fille  ? Tu ne sais rien Lysandre ! Et puis sérieusement ? The Walking Dead ? Rien que le générique avec la main qui passe à travers la porte et je me fais pipi dessus ! Un épisode entier et pour dormir il faudrait m’assommer ! Ahh rien qu'à y penser … j’espère pour toi que j'aurais oublié avant cette nuit, sinon tu vas avoir le droit à un second round !

Et finalement ils n'eurent pas besoin d'attendre ce soir pour se batailler de nouveau. Elle avait sentir le corps de Lysandre se tendre jusqu'à ses phalanges avant qu'il ne se léve et s'éloigne laissant Malone désemparée. Elle ferma les yeux et respira un moment avant de pouvoir reprendre la parole.  

- Cesse de me reprocher d'avoir connu d'autre homme depuis notre divorce alors que tu sais pertinemment que je les aurais tous abandonner, non en fait  que je les abandonne tous pour être avec toi... Je ne suis pas une petite fille modèle comme d'autre le sont, à faire toujours les bons choix à vouloir faire bonne figure, mais je t'ai toujours été fidèle  ! Car même si tu t'en tape peut être totalement depuis que je t'ai revu plus personne ne me touche car je ne veux et n'ai besoin que de toi... Quant à mes mots... Oh et puis merde !

Prenant à son tour la serviette elle s'en drapa et passa le plus vite possible devant lui pour qu'il ne voit pas ses yeux s'embrumer à la fois de colère et de tristesse . Car même si elle savait à quel point il était clean, non elle ne savait pas forcément pourquoi il l'emmenait là , si vraiment il voulait lui donner une nouvelle chance ou si c'était par nostalgie pour ce qu'ils avaient été. Elle n'en savait rien avant qu'il ne lui dise. Et ce n'était pas ainsi qu'ils allaient s'aider. Pourquoi elle n'arrivait pas à être sûre d'elle avec lui ? Pourquoi à chaque fois  elle avait l'impression qu'une ombre planait encore sur eux et qu'elle devrait sa battre ou s'effondrer mais que leur route n'était toujours pas dégagée. Pieds nues elle prit le chemin de leur chambre sans l'attendre, se maudissant. Peu importe à quel point elle se montrerait amoureuse , il ne se rappellerait que de la colère qu'elle lui avait inspiré et qu'il leur suffirait d'une broutille pour tout remettre au feu. Sauf qu'elle ne lui donnerait pas cette satisfaction, elle n'irait pas le poursuivre jusqu'à ce qu'il entende ce qu'elle avait à dire, elle ne lui donnerait pas des armes pour qu'il lui tourne le dos, ou qu'il lui plante en plein cœur quand il décidera que le cdd est terminé et ne sera pas renouvelle.

Encore humide elle attirait les regards des autres convives avec ses longs cheveux roux dégoulinant le long de son dos , sa tête haute pour ne pas sombrer et ses yeux impossible à assécher totalement . Et si il lui disait de prendre ses affaires  et de rentrer chez elle ou que c'était lui qui partait ? Que c'était une mauvaise idée et qu'il abandonnait ? Encore... Elle inscrit la combinaison de chiffre pour pénétrer dans la chambre avant de prendre son sac et de se diriger sous la douche, délaissant ses vêtements un par un sur le sol et le lit. Il fallait qu'elle s'isole, réfléchisse un moment à comment l’empêcher de tout stopper. Sous l'eau chaude pourtant ce ne fût pas des idées brillantes qui lui vinrent mais seulement quelques larmes traîtresses qu'il ne faudrait pas qu'il voit, qu'il ne devrait pas lui servir à prouver qu'ils se faisaient plus de mal que de bien.
Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Mar 19 Sep - 8:06





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre avait à l'époque pensé que si la passion était toujours là et que leurs échanges intimes étaient toujours explosifs, alors le reste s'arrangerait avec le temps, or, il avait tord. Le jeune homme ne savait pas où se positionner car encore aujourd'hui cela marchait toujours, le reste semblait suivre son cours, du moins un renouveau semblait de nouveau possible mais il était indécis et son indécision blessait la jeune femme, il en était conscient. Malone était entière, quand elle donnait c'était tout ou rien, or Lysandre était plus modéré, il l'avait toujours été, et maniait très bien la demi-mesure. N'allaient-ils pas se faire encore plus souffrir ? En entendant la jeune femme il ne pu s'empêcher de rire, cette phobie des zombies était incompréhensible pour lui, ils étaient plus drôle d'horrible, et il imaginait aisément Malone avec une lampe torche, éclairait toute la chambre à la recherche d'un quelconque monstre qui viendrait la tourmenter, c'est qu'elle pouvait être une enquêtrice redoutable, tout comme elle l'avait été dans leur couple. Elle avait traqué les appels de filles ou les messages et Lysandre avait du s'armer d'amour et de patience pour la rassurer, chose qui s'était faîte progressivement avec le temps.

-Je te donnerais une lampe torche et une bombe lacrymaux, comme ça si un zombie t'attaque dans la nuit tu as de quoi te défendre.  

D'accord, visiblement il était en colère et il n'était pas le seul, la colère monta d'un cran pour elle aussi et il la connaissait par cœur, elle tentait de retenir le flot de rage qui la consumait. Est-ce qu'il arriverait à passer outre tout ça ? Rien n'en était moins sûre, Lysandre était finalement plus rancunier que ce qu'il ne l'aurait cru, bien qu'il était plutôt animé par la peur de souffrir de nouveau. Il n'eu pas le temps de rajouter quoique ce soit que la jeune femme sortit à son tour, lui passant devant rapidement, prenant soin de remettre son peignoir. Malone partit sans même l'attendre et Lysandre du se rendre à l'évidence, ils se faisaient plus de mal qu'autres choses, il n'était pas capable de se positionner et si il continuait comme ça elle souffrirait encore et encore, l'entre deux ne convenait pas à la rouquine mais Lysandre savait aussi qu'il n'était pas capable de lui donner ce qu'elle attendait maintenant. Il l'avait amené ici pour se retrouver, pour réapprendre à se connaître et pour que petit à petit la confiance pour l'un et l'autre revienne, mais c'était visiblement un échec cuisant. Il fallait regarder la vérité en face, lui reprocher ses amants ne servirait de toute façon à rien, mais le fait qu'elle ai pu le voir comme simplement l'un de ses amants qui se servait d'elle pour passer du bon temps le mettait hors de lui et il s'était laissé emporter par la colère. Il ne voulait pas être comparé à tous ces hommes, ils avaient été marié bon sang ! Lorsqu'il arriva dans la chambre, la jeune femme était dans la salle de bain, le bruit de l'eau qui coulai le berça quelques instants.

Il s'assit alors sur le lit, ne sachant de toute évidence pas ce qu'il devait faire. Ce qui étaient sûr c'est qu'ils devaient avoir une discussion sérieuse, il ne comptait pas partir sans avoir discuter avec elle, ensuite ils verraient ensemble s'ils restaient ou pas, mais pour le moment, encore fallait-il discuter. Le jeune homme attendit un long moment, puis, voyant que la jeune femme ne sortait toujours pas de la salle de bain, et que lorsqu'elle était triste, elle était capable d'y passer des heures. Il toqua alors à la porte:

-Malone, il faut qu'on parle.    

Lysandre entra sans attendre la réponse de la jeune femme et, comme ils avaient l'habitude de le faire autrefois lorsqu'ils avaient d'importantes discussions à avoir, il vint se glisser dans la baignoire avec elle, enfin, à défaut d'avoir une baignoire, dans la douche. Il regarda alors la jeune femme:

-Ecoute, j'ai l'impression de plus te faire souffrir qu'autre chose. Oui je ne sais toujours pas où me situer et oui notre divorce me laissera toujours des traces indélébiles, mais j'ai envie d'essayer d'avancer avec toi, c'est pour ça que je t'ai emmené ici. Je ne peux pas te donner ce que tu attends de moi maintenant, ni ces mots que tu attends, mais je ne t'ai pas amené ici par nostalgie. J'essaye de recoller les morceaux et je pensais qu'en passant plus de temps ensemble on apprendrait de nouveau à se connaître. Néanmoins, si c'est trop douloureux pour toi, alors dis le moi et on arrêtera.






COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 253
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Mer 20 Sep - 0:18



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door
Malone sourit doucement en opinant de la tête . Sa meilleure protection restait, elle en était certaine ses bras mais elle avait une tendance à les frapper nerveusement pendant ses cauchemars. Pourtant Game Of Thrones dont ils parlaient plus tôt n'était pas dépourvu de morts vivants, loin de là mais elle avait pris l'habitude de passer en accéléré ses moments là et à la fin de l'épisode, aller vérifier sur le net si elle n'avait pas zappé une information importante. C'était à ce prix là qu'elle arrivait à dormir sereinement sans avoir craquer et adopter un chat en guise de palliatif. Certain pourrait croire qu'il était facile pour elle de trouver d'autre bras pour la divertir et l'aider à trouver le sommeil. Sauf qu'elle n'arrivait pas à dormir autrement que seul ou avec ce diable d'ex mari qui avait imprimer dans chacun de ses rituels, de ses habitudes, sa marque indélébile .

- Tu veux me dire que tu as apporté tout cela avec toi pour notre week end ? Tu as eu peur que je t'agresse je suppose ? … Tu as bien fait !

Leur jeu de charme et de séduction prit pourtant un tour bien plus triste. Il lui reprocha encore à mi mots d'avoir essayer de mener une vie normale après leur séparation et elle ne sût toujours pas comment lui faire comprendre que cela ne devait pas compter. Lui avait résisté car il ne concevait pas le sexe sans l'affection... Malone avait fait son deuil de refaire de nouveau l'amour, le vrai, l'union de deux corps qui allait au delà du physique. Elle s'était vite rendu à l’évidence : jamais ça ne serait comme avec lui, alors pourquoi attendre quand elle ne pensait pas le revoir, pourquoi se priver de ces quelques instants où elle pouvait se leurrer ? Être ce qu'on attendait d'une flamme comme elle . Comment aurait elle pu se douter qu'elle pouvait anéantir ses dernières chances avec lui ainsi alors qu'elle croyait dur comme fer que de toute façon elle n'en avait aucune, que leurs routes ne se croiseraient plus et que tout ce qu'elle l'avait aimé ne resterait qu'un souvenir pour lui.

Elle commença à se justifier mais finit par abandonner, la gorge et le cœur serré. Elle n'avait pas envie de ça, pas envie de reproche, de larme, de cris. La jeune femme avait juste envie de passer ce temps précieux avec l'homme qu'elle aimait encore à en crever, l'homme qui ne quittait pas une seconde son cœur et qui était revenu comme une fleur peupler ses pensées tout le long des jours. Les nuits elle avait pris l'habitude de rêver de lui, c'était le moment ou son subconscient décidait très régulièrement de lui rappeler qu'elle n'était pas libre, pas vraiment. Quand il n'avait voulu lui imposer aucune barrière pour ne pas la brimer,l'étouffer, il était déjà trop tard et que tout son être était devenu sa plus belle et dangereuse prison dorée... avant qu'ils s'y enferment tout les deux et qu'elle ne finisse elle même par l'asphyxier. Elle avait tellement peur... peur de tout et de tout le monde quand il s'agissait de lui. On lui avait enlever Marvin, alors cette chienne de vie allait bien trouver un moyen de lui enlever Lysandre aussi. Elle était née deux mais le destin avait décidé qu'elle devrait continuer seule, c'est ce dont elle était intimement persuadée et il fallait juste attendre quand ça allait lui tomber dessus. Cela devait être pour ça que leur divorce s'est passé dans un tel calme : elle en avait si longtemps terrifiée , qu'elle s'y était préparé.

La jolie rousse finit par trouver refuge dans la douche, cherchant toujours dans l'eau chaude le long de son corps une forme de relaxation .Peine perdue aujourd'hui alors qu'elle tremblait qu'il se détourne...encore. Quand il frappa elle frotta ses yeux par réflexe, après tout les gouttes d'eau dissimulaient très bien ses larmes. Lysandre énonça son envie de parler et elle craignit le pire. Il allait le faire, il allait faire marche arrière et elle se retrouverait sur le carreau ou plutôt contre la vitre de cette cabine...  Torturant sa lèvre inférieure pour que cette douleur, pourtant si minime, lui fasse oublier celle dans sa poitrine, Malone l'écouta religieusement faire ce qu'il avait toujours fait.

- Cela recommence Lysandre... on .. on abandonne ? Tu ne peux pas utiliser le fait que je souffre comme excuse car ce qui me fait le plus de mal, c'est de savoir que je t'aurais toujours dans la peau, que tu ne pourras rien y faire, que tu veuilles de moi ou pas . A la première dispute, à la première accroche on doit tout cesser ? Encore ? Alors dans ce cas là en effet rien n'aura changé. Moi j'ai changé... Le fait de ne plus être avec toi m'a changé, car je sais que l'alternative c'est de vivre sans toi et que si tu veux parler souffrance, je t'assure que ça...

Que ça c'était une souffrance au quotidien qu'elle essayait d'anesthésier comme elle pouvait. Elle n'irait pas se jeter sous un train, elle avait trop de respect pour sa vie justement à cause de la mort de son jumeau. Si il décidait de tourner définitivement la page, elle essayerait de faire comme la première fois , lui dire au revoir sans drame, ne pas lui imposer une culpabilité qu'il n'aurait pas à avoir si il cherchait juste le bonheur, pas à l'épargner. Elle leva le bras vers lui pour poser sa main sur la joue mais au dernier moment elle se stoppa. Sa nudité ne la gênait pas mais elle ressentit une extrême pudeur à se dévoiler ainsi.

-Quand tu essaies ça me rends heureuse... plus que toutes les douleurs, toutes les nouvelles cicatrices que je pourrais avoir . Lysandre si un jour tu veux arrêter , ça sera toi qui devras le faire et pour de bonnes raisons. Parce que moi... jusqu'à la fin de mes jours je veux plus baisser les bras pour ce qui me tiens à cœur!
Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Ven 22 Sep - 8:51





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre savait qu'entre eux c'était une histoire sans fin. Un perpétuel recommencement. Le jeune homme ne pu s'empêcher de rire à la remarque de Malone, elle n'avait peut être pas tord, ou peut être étais-ce une déformation professionnel, en tant que flic il avait prit l'habitude d'avoir toujours le kit de secours sur lui, en cas de panne de courant ou d'agression. On était à l'abris de rien et il préférait se couvrir à ce niveau là. Il haussa doucement les épaules, arborant un sourire contrit:

-Déformation professionnel.  

Le policier savait qu'il avait dépassé les bornes qu'il n'aurait pas du être en colère pour la vie qu'elle avait mené après lui. Lysandre n'avait pas le droit de le lui reprocher et il le savait mais ça avait été plus fort que lui, il s'était senti blessé qu'elle puisse croire qu'il l'avait emmené ici uniquement pour avoir droit à ses charmes et ça l'avait mit hors de lui, alors il s'était vengé de la pire des manières et il fallait avouer que ce n'était pas dans ses habitudes. Chacun avait décidé de mener la vie qu'ils voulaient après leur divorce et il ne devait pas remettre ça sur le tapis. Lorsqu'il en prit conscience c'était de toute façon malheureusement trop tard et il ne pouvait plus revenir sur ses mots. Il n'avait pas de demandé le divorce et à vrai dire il n'aurait jamais pensé qu'ils en arriveraient là. Lorsque Malone avait évoqué celui-ci elle était si calme, si sûre d'elle, qu'il n'avait pas eu le cœur de la retenir, il n'y arrivait de toute façon plus depuis des mois. Les papiers avaient été rapidement signés et le plus dur avait été d'apprendre à vivre tout seul, c'est ce qui avait été le plus compliqué pour lui, pis au fur et à mesure il s'y était habitué, jusqu'à ce qu'elle débarque en petite tenue au poste de police pour signaler la disparition de Frieda. La revoir l'avait perturbé plus que de raison et depuis, le vide glacial de son appartement ne lui semblait plus si accueillant de ça.

Il toqua à la porte mais n'attendit pas le feu vert de la jeune femme pour entrer et la rejoindre dans la douche. La salle de bain avait toujours été un lieu d'échange et de sérénité pour eux, alors comme ils avaient l'habitude de le faire lors d'une grosse dispute, il se décida alors à lui dire ce qu'il avait sur le cœur.

-Je ne veux pas abandonner Malone, la preuve. J'ai beau être perdu si je t'ai emmené ici c'est parce que j'ai envie de passer du temps avec toi, parce que je ne me vois pas emmener quelqu'un d'autre que toi dans un lieu aussi romantique, parce qu'il n'y a que tes yeux que j'ai envie de voir briller. Je sais que tu as changé, je le vois, laisse moi du temps je viens vers toi, j'essaye de te faire plaisir, laisse moi juste le temps d'assimiler tout ça.    

Lysandre l'écouta sans piper mot, elle se dévoilait comme jamais elle n'avait pu le faire, même pendant leur mariage et il était touché, comme il l'avait toujours été par cette femme. Peut être qu'à la fin de ce week-end idyllique il repartiraient chacun de leur côté, mais avec l'espoir de se revoir bientôt.

-Alors je vais continuer 'essayer Malone, je ne compte pas tout laisser tomber, au contraire.

Le jeune homme déposa un baiser sur le front de la jeune femme:

-Je te laisse terminer ta douche, et sèches moi ces vilaines larmes !




COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 253
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Ven 22 Sep - 18:21

@Malone Fleming a écrit:


     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door
Malone leva les yeux au ciel à la fois terriblement amusée et gentiment désespérée par la paranoïa de son ex mari. Elle avait cru exagérer en faisant ses bagages, en prenant de quoi tenir une semaine alors qu'il ne lui avait accordé qu'une nuit, mais lui était au delà de ça. Il en voyait trop tout les jours sans doute pour penser naïvement, comme elle, qu'ils ne pourraient rien leur arriver ici, pas ensemble. Alors soit, il fallait lui accorder le droit de prendre de quoi se défendre , mais la jeune femme se promit que si il sortait une corde et un sniper de son sac elle utiliserait le premier objet pour l'attacher et lui faire comprendre de grès ou de force qu'il fallait apprendre à se détendre totalement.

Et c'est ce qu'il avait pourtant fait avant que tout parte en sucette, qu'elle se montre inquiète, qu'elle lève des doutes qui en effet n'auraient jamais du être et que lui se sentant acculé face à une accusation ridicule ne trouve rien de mieux que d'en jeter d'autre au visage de Malone. La différence c'est qu'elle le méritait, pour certain elle mériterait même les flammes de l'enfer pour ce qu'elle avait fait avec d'autre, ce qu'elle avait tenté. Elle avait passé cette dernière année à comparer ses limites avec Lysandre et avec d'autres hommes pour voir à quel point elle devait aller loin pour ressentir ne serait ce qu'un dixième de ce que le policier arrivait à déclencher en une seule caresse...

Après leurs brouilles elle s'était isolée ne voulant pas l’assommer de colère mais alors qu'il était revenu auprès d'elle, elle l'avait tout de même assommé de mièvrerie . Sauf que la jeune rousse en pensait chaque mot. Si ils avaient voulu s'ignorer de nouveau ils auraient pu le faire une fois l'histoire de sa voiture réglée, surtout que cette fois ci à la plage ils ne s'étaient pas quitté sans avoir le cœur serrés par le règlement de compte, par les vérités qu'ils avaient cru enterré : le manque de cet enfant qu'ils avaient sans doute du imaginer autant l'un que l'autre, la liaison de Lysandre avec Amanda, le fait qu'elle aurait voulu qu'il la retienne. Sauf que quelque chose les avait raccroché à un espoir, même minime, les avait raccroché l'un à l'autre sans pouvoir l'éviter.

Sa réponse la toucha, referma un instant les plaies qu'ils pansaient autant qu'ils rouvraient l'un chez l'autre. Mais au moins il ne voulait pas abandonner. Il ne l'avait encore jamais laissé derrière, il l'avait juste laissé la distancer alors qu'elle croyait dur comme fer qu'il restait encore juste à porté de main et que c'était longtemps ce qui lui avait permis de courir aussi vite. Ils voulaient la même chose... tenter leurs chances de nouveau. Malone imaginait tout autant le pire qui pouvait ressortir de tout ça, elle n'était pas dupe. Le vouloir ne voulait pas forcement dire le pouvoir, mais quand on le souhaite tellement fort alors peut être...

-Je te laisse du temps... tant que tu m'en accorde. Tu me connais, je suis toujours dans l'excés et tu me manque... souvent même alors quand je suis avec toi j'ai tellement peur que tu t'évanouisses que... Pardon d'avoir pu te laisser croire que je te voyais comme n'importe quel homme. Tu es Lysandre, tu es la plus belle personne que j'ai jamais connu sur cette Terre , ça ne changera pas. Et tu me fais plaisir. Pas besoin d'attendre même de m'emmener ici, même si j'adore ça, juste un sms de ta part ...

Elle le regarda avec un petit sourire d'excuse . Elle avait du lui faire croire qu'elle en voulait toujours plus pendant leur mariage peut être là où elle n'avait pas été la capricieuse que certain aurait bien voulu dépeindre. Bien au contraire, du monde entier, de leur appartement, de leurs vacances, de tout le reste elle en avait toujours exigeait bien peu.... mais de Lysandre, elle l'avait voulu tout entier âme et corp à part égale. Alors juste savoir qu'il pensait à elle parfois... C'était stupide, ils ne pouvaient pas revenir aux premisces de leurs relations, quand deux jeunes adultes passent leur temps à s'envoyer des messages. A bien y penser, en connaissant le bonhomme, Lysandre s'était vraisemblablement fait violence pour lui répondre systématiquement, car même si il avait toujours prouvé son envie de mieux la connaître , il n'avait jamais caché ne pas être un fan des moyens de communications qui ne reposaient pas sur deux regards ancrés et où personne ne pouvait se cacher.

-Je vais essayer aussi. De me montrer patiente,de pas avoir peur et de ne pas te donner envie de me fuir parce que je suis une irrécupérable casse bonbon. Et là je trouve mes mots en deçà de la réalité!

Elle ferma les yeux en sentant ses lèvres sur son front et soupira de bien être en posant sa main sur son cœur . Il n'y aurait jamais avec quelqu'un d'autre qu'elle pourrait se sentir aussi complète en un baiser, comme si elle était sous sa protection et lui rappelant qu'elle était prête à tout pour pas qu'on lui fasse du mal, en tout cas pas plus qu'elle lui avait fait. Malone secoua la tête .

-C'est pas en restant sous l'eau qu'elle risque de sécher, je te laisse profiter de la douche et me prépare dehors

Elle se permit d'embrasser son nez avant de le laisser seul dans la cabine. Lui aussi avait le droit de profiter de la relaxation que pouvait offrir le flot de l'eau chaude. S’emmitouflant dans une serviette   elle piqua le sèche cheveux et sortit de son sac la robe qu'elle avait choisit et les sous vêtements qui correspondait . Elle allait forcement mettre plus de temps à se préparer de toute façon donc autant prendre de l'avance. Rejoignant la chambre, elle passa un peu de temps sur sa chevelure  et craignit même un instant de ne pas avoir fini avant que Lysandre la rejoigne. Elle se dépêcha donc d'enfiler sa robe noir bustier aux contours roses pâles jusqu'à la fente allant jusqu'à sa cuisse. De même elle ne prit pas la peine de se faire un brushing sophistiqué, cela lui faisait perdre du temps et la jeune femme savait pertinemment que son ex mari aimait pouvoir toucher ses cheveux au naturel avec leurs ondulations sauvages.  Un simple rouge à lèvre faisait l'affaire et elle se félicita d'avoir fini avant qu'il la rejoigne. Elle s'installa sur le lit, du coté gauche de manière instinctive et remarqua son portable qu'elle avait délaissé depuis qu'elle était ici. Cinq messages et et deux appels manqués. Elle soupira et éteint totalement l'appareil. Non elle n'avait pas envie que le monde extérieur se mêle à ce week end.
Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Sam 23 Sep - 9:39





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre était peut être un peu trop prévenant, ou en tout cas trop méfiant. Il n'arrivait jamais à se détendre totalement parce qu'il savait que le danger pouvait être n'importe où. Déformation professionnelle ou paranoïa, il ne pouvait pas réellement le savoir mai c'était plus fort que lui, il avait besoin de se rassurer comme il le pouvait et rien de mieux qu'avoir quelques armes sur soi pour ça, même si techniquement ce n'était pas vraiment légal, il s'en contrefichait. Il s'étaient chamaillés comme deux enfants idiots, n'en faisant qu'à leur tête, s'accusant mutuellement de tous les mots, mais Lysandre savait qu'il avait été trop loin, qu'il ne pouvait pas lui lancer à chaque fois à la figure les aventures qu'elle avait eu après lui, et pour une fois il comprenait mieux le sentiment de la jalousie, lui qui n'avait jamais ressenti ça avant. Il l'avait reproché à la jeune femme de nombreuse fois mais il comprenait maintenant à quel point ça pouvait être difficilement contrôlable.

Malone s'était isolée sous la douche et Lysandre l'y avait rejoint parce qu'il savait que ce n'était que dans ces moments là qu'ils arrivaient à discuter posément. Il fallait se rendre à l'évidence, il n'avait plus eu envie de l'oublier depuis qu'elle était réapparu au poste de police et pourtant, après leur discussion sur la plage, il pensait ne plus jamais la revoir, ne plus réussir à faire un pas vers elle, mais finalement le contraire s'était produit, ils avaient été libéré d'un poids une fois que les non-dits avaient été annoncés. Ils étaient là aujourd'hui, dans ce décors de rêve, et il voulait simplement en profiter avec elle faire abstraction de tout le temps d'un week-end. Il fut touché par les mots de la jeune femme, les sms ce n'était pas son truc non plus d'ailleurs, il le faisait pour lui faire plaisir, mais textoter c'était loin d'être sa tasse de thé.

-Je comprends Malone, toi aussi tu me manques, c'est pour ça que je veux passer du temps avec toi. Ce n'est pas facile pour nous deux mais j'espère qu'on va réussir à surmonter ça.  

Le policier avait eu l'impression de ne pas arriver à contenter Malone pendant leur mariage, de ne pas faire les choses assez bien pour la rendre heureuse et dans un sens c'était vrai puisqu'elle avait fini par lui demander le divorce. Plusieurs mois il avait cherché d'où venait le problème et il s'était accablé de tous les reproches, avant que la colère ne vienne prendre le dessus. Il rigola légèrement en entendant la jeune femme parler, casse bonbon certes, mais une mignonne casse bonbon. Il lui dit alors:

-Mais tu es une jolie casse bonbon alors ce n'est pas grave.    

Il posa doucement ses lèvres sur le front de la jeune femme, et lui offrit un doux sourire. Il la regarda sortir de la douche et il profita quelques instant de la douche, soupirant de bien être sous l'eau chaude. Le policier se savonna rapidement avant de se rincer et de sortir, lui aussi devait se dépêcher de se préparer, il avait faim. Heureusement, il avait pensé à emmener ses habits dans la salle de bain lorsqu'il avait rejoint Malone. Il se sécha rapidement et se regarda quelques secondes dans le miroir, il faudrait peut être qu'il pense à se raser un jour ou l'autre. Lysandre enfila un pantalon de costume noir, une chemise blanche et une cravate aussi foncé que le pantalon qu'il portait. Il ne portait que rarement le costard, en réalité la dernière fois c'était au vernissage de Malone. Le jeune homme sortit de la salle de bain et tomba nez à nez avec la jeune femme, elle était belle à tomber. Il lui prit doucement la main et murmura:

-Vous êtes magnifiques mademoiselle.

Lysandre lui prit la main et l'emmena au restaurant de l'hôtel, ouvrant la porte de celui-ci:

-Après vous.




COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 253
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Dim 24 Sep - 15:48



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door
Avait il conscience de l'impact de ses mots ? Avait il conscience que le cœur de Malone battait plus for à chaque fois qu'il évoquait son envie d'essayer ? Est ce qu'une réconciliation serait possible entre eux ? Elle voulait y croire mais plus que tout elle voulait que lui aussi y croit . Si ils arrivaient à mettre de coté ce qui les avaient séparé, cela serait déjà une première étape. Bien évidement un étape d'un long chemin de croix où les deux devraient faire des efforts. Elle devrait maîtriser sa propre jalousie et c'était rien que ça une épreuve de longue haleine. Elle ne pourrait pas toujours compter sur Lysandre pour la rassurer, c'était devenu au fil des années invivable pour le jeune homme . Elle l'avait vu, essayer de se maîtriser mais à chaque fois elle agissait avant de réfléchir, et avant d'y avoir pensé, elle lui faisait un reproche uniquement motivé par l'oeilade d'une passante. Le pire était les dîner chez les Linster. Si il n'y avait que ses beaux parents , cela se passait en général bien mais avec Amanda dans les parages , Malone prenait les armes aussi vite que la blonde . C'était dés leur rencontre qu'elle avait compris. La façon dont elle le regardait, dont parfois ils s'évitaient, mal à l'aise alors que leurs parents ne cessaient de louer leur complicité, oui assurément elle avait compris qu'il y avait eu autre chose, quelque chose qu'elle ne voulait pas comprendre, pas voir, pas savoir et qui pourtant occupé la discussion de chaque trajet de voiture. La possessivité envahissait tellement fort Malone qu'elle en avait parfois eu la nausée... Une fois en rentrant elle s'était jeté dans les toilettes pour recracher tout son repas. Et alors que la colère et la peur en était la cause, Lysandre  l'avait veillé de peur qu'elle soit malade et avec l'espoir, elle l'avait pressentit qu'elle était enceinte. Comment lui dire que c'était l'idée qu'il ai touché sa sœur qui lui donnait envie de vomir ?

Et désormais comme un retour de bâton c'était à son tour d'être jaloux. Sauf qu'aucun de ses amants n'avait eu une importance sentimentale tandis que pour Lysandre, chacune de ses relations avaient étaient précieuses et uniques. Et donc d'autant plus destructrices pour les nerfs de Malone. Elle aurait pu se réjouir de provoquer ce genre de sentiment, elle ne lui avait jamais donné de raison de s'inquiéter avant leur séparation excepté les derniers mois quand elle découchait ne pouvant pas supporter la façon dont elle était attiré par lui mais ne pouvait plus parler, agir comme avant. Toutefois , non,  elle savait trop le mal que cela faisait, la douleur que c'était d'imaginer un être qu'on pensait fait pour soi avec un autre .

-Faisons en sorte... de ne plus nous manquer alors.

On en tout cas moins que ces derniers jours où elle avait juste espéré le revoir, tester leurs limites, comprendre ce qui leur arrivait et jusqu'où il pourrait aller sans se faire souffrir et sans faire le pas qu'ils ne pourraient plus oublier. Elle souriat à l'indulgence qu'il lui accordait.

- Je vais tout de même essayé d'être un casse bonbon sucré et pas aussi acidulé qu'avant. Promis

Était ce à cause de ce rituel qu'ils avaient utilisé tant de fois avant ou car ils avaient vraiment changés véritablement et étaient capable de s'améliorer ? En tout cas ils avaient désamorcé une bombe qui aurait était susceptible de leur exploser en pleine face. Elle le laissa se préparer pour faire de même de son coté. Il ne lui avait pas dit qu'il rentrait, ils allaient resté là dans ce château où tout était romantique et donnait envie de croire que c'était possible. Une fois prête, il la rejoignit et elle se mordilla la lèvre nerveusement en le voyant apparaître si beau, même sa barbe naissante lui donnait un air encore plus sexy auquel elle avait bien du mal à résister.

- Merci du compliment, mais tu as eu de la chance que je sois toujours prévoyante . Si j'avais du aller dans un restaurant si chic en jean basket, je t'aurais sans doute mordu les fesses de rage!

Elle ne réédita sa tentative de guide touristique et se laissa volontiers emporter, mains entrelacées vers le restaurant. Pas question de le perdre à chaque fois, au sens propre comme figuré. Malone s'extasia en voyant le riche décor de la salle. Ce n'était pas clinquant, ce n'était pas mauvais genre. Il y avait tout ce qu'il fallait de merveille pour plaire à un œil averti comme le sien et ceci même sans compter celle qui était à ses côtes. On les installa à une des meilleures tables et elle ouvrit de grand yeux surpris.

- Cette fois ci , je suis sincère, tu pourrais remercier la gérante de l'endroit pour moi aussi. C'est sublime!

Le serveur lui tient la chaise et elle ne quitta la main de Lysandre qu'après l'avoir embrassé doucement comme si ils n'étaient qu'un de ses autres couples dans le restaurant était plein. Comme si ils n'étaient le seul et unique couple divorcé de l'assistance mais qu'ils s’en-contrefiché pour l'espace d'un week end.
Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Lun 25 Sep - 12:07





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre devait admettre que lui aussi s'était éloigné d'elle avant leur divorce. Il n'avait cessé de penser à sa famille, au mal qu'il leur avait fait et en avait tenu rigueur à la jeune femme, sa rancœur l'avait conduit à se montrer plus froid avec elle et au fur et à mesure ils avaient fini par s'éloigner pour de bon. Oui Lysandre avait envie d'essayer, parce qu'ils avaient quand même eu de bons moments et parce que depuis qu'ils s'étaient retrouvés il se sentait mieux. Entre Malone et Amanda ça n'avait jamais été le grand amour et malgré toutes les fois où Malone l'avait questionné espérant lui soutirer l'information tant attendu, celle qui lui prouverait qu'elle avait raison d'être jalouse d'Amanda et qu'elle devait l'éloigner d'elle, mais il avait toujours nié en bloc parce qu'il savait que sinon ça aurait été le drame, il avait toujours esquiver le sujet estimant que le passé était le passé et qu'il n'avait à se justifier auprés d'elle car après tout il ne la connaissait pas encore à l'époque. Il savait aussi que ça avait rongé Malone et que pendant le temps où ils avaient été marié ses doutes ne l'avait jamais quitté. Néanmoins il connaissait aujourd'hui le revers de la médaille car imaginait Malone avait un autre lui faisait mal, néanmoins force était de constater qu'elle avait raison, Lysandre ne faisait jamais rien sans raison ou du moins sans sentiment et s'il avait couché avec Amanda c'est parce qu'il avait des sentiments pour elle, il n'avait jamais réussi à se positionner entre les deux jeunes femmes et au fond peut être étais-ce ça qui les avait mené au divorce. Il avait pourtant fait un choix et c'était Malone qu'il avait choisi, mais ça n'avait pas suffit. Il hocha doucement la tête, lui répondant alors:

-Oui on va essayer. 

Le policier rigola doucement à la remarque de la jeune femme et hocha doucement la tête, avant de lui répondre doucement:

-Et moi j'essayerais de ne plus être un éternel indécis.    

Finalement, ils avaient réussi à se ressaisir et ils allaient terminé de profiter de leur week-end. Ils étaient bien ici et il avait envie de profiter avec Malone. Nulle doute que la jeune femme avait tout prévu, effectivement ça n'aurait pas été son genre d'apparaître en tenue décontractée dans un endroit chic, elle aimait être prête en toute circonstance et force était de constater qu'une fois de plus elle avait été prévoyante.

-Et bien dis donc mademoiselle, vous avez de drôle d'envies. Dois-je m'en inquiéter ?

Lysandre la mena à leur table, le moins que l'on puisse dire c'est que Billie avait fait les choses en grand et il pouvait lui en être reconnaissant. En entendant l'air ravi de la jeune femme, il sourit, ça lui faisait plaisir qu'elle lui demande de remercier la gérante, elle se rendait compte de la chance qu'elle avait d'être ici tout autant que lui et ça montrait bien les efforts qu'elle faisait, elle tentait de ne plus se focaliser sur la femme qui leur avait offert ce séjour et il lui en était reconnaissant.

-Je ne manquerais pas de le lui dire.

Le serveur s'approcha d'eux, prêt à prendre les entrées et les plats, et le jeune homme porta son regard sur la carte avant de lui dire:

-Pour moi ce sera toast de foie gras et confit de figue en entrée et en plat des linguine aux palourdes. Et rajoutez nous une bouteille de blanc s'il vous plaît.

Le serveur nota la commande et se tourna alors vers la jolie rousse, attendant que celle-ci fasse son choix.

COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 253
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Mar 26 Sep - 2:18



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door


L'indécision de Lysandre était pourtant lé-gen-dai-re ! Elle n'avait pas eu conscience d'avoir été l'objet d'un choix au tout début et elle aurait tellement voulu rester dans cette insouciance, elle aurait tellement aimé penser qu'ils étaient seulement tombé amoureux l'un de l'autre, qu'ils avaient décidé de se marier et que dans leur couple il n'était que bel et bien que deux. Or il y avait toujours eu l'ombre d'Amanda, l'ombre de Marvin qui avait obscurcit une partie de sa vie de femme, l'interdisant de sa voir mère aisément, et tant d'autre. Si seulement ils les avaient mis en pleine lumière alors peut être aurait ils put les faire disparaître. Mais quel était l'adage ? Avec des si on mettrait Paris en bouteille ? Si ma tante en avait,on l’appellerait mon oncle ? Et si Lysandre était de nouveau confronté à d'autre choix, il choisirait Malone malgré tout ? Ce n'était pas là sa promesse, loin de là. Il promettait juste de ne pas la laisser dans l'attente, dans l'impatience plus de temps qu'il ne le fallait. Alors jusqu'à preuve du contraire, elle n'aurait pas besoin d’empêcher son cœur de battre aussi fort .

- Moi des envies bizarres ? Voyons cela ne serait pas la première fois que tu aurais des traces de morsures dans des endroits inédits !

Avec un petit clin d’œil elle reprit finalement un air plus neutre, plus femme du monde pour ne pas faire honte à Lysandre, ou même par ricochet à celle qui l'avait invité ici . Et puis bien vite son attention avait été happé par les œuvres d'arts , la fine décoration, et tout ce qui trouvait échos dans l'âme d'artiste de la rouquine. Elle essaya d'en mémoriser le plus possible afin de les crayonner plus tard de mémoire sur son carnet de croquis. Oui alors que d'autre aurait sorti leur portable pour en avoir tout les détails en hd, Malone préférait de loin les dessiner. Il y avait souvent des blancs, des erreurs mais cela reflétait en tout cas toujours l'état d'esprit de la jeune femme, ce qui l'avait vraiment ému . Et tout depuis qu'ils s'étaient revu l’émouvait de nouveau d'une façon particulière. Si elle reprenait même les pinceaux ce soir, nul doute que ses tableaux reprendrait cette couleur rouge et or qui avait couvert la toile quand elle avait compris qu'elle était amoureuse de ce flic qui avait finit par ne plus quitter sa tête et son cœur.

- Au final, elle t'a invité ici pour palier à une dette, mais ça va être moi qui vais en avoir envers elle, tant tout est beau! Et en plus ça semble bon !

Elle avait déjà le nez sur le menu alors que Lysandre énonçait sans broncher sa commande. Alors oui, pour cela, il ne se laissait que rarement débordé par le doute et cela fit rire Malone. Même s'il ne faisait pas d’excès, il aimait les bonnes choses et il le prouvait encore ce soir.  Elle, souvent gourmande, hésita , ouvrant la  bouche plusieurs fois avant de la refermer en changeant d'avis. C'était le monde à l'envers en fait ce château : Lui, plus jaloux qu'elle, et elle n'arrivant pas à choisir et se murant dans un silence. Oh celui ci n'était pas pesant , au contraire, la situation était comique et le serveur finit par lui proposer de repasser avec un petit sourire moqueur.

- Non non, j'ai choisi ! En entrée votre crabe fondant au citron,en plat... hum... vos coquilles saint Jaques roties ! Et je vous conseille de me ramener immédiatement la carte du désert, je choisirais pendant le repas sinon vous allez être obligé de faire la fermeture avec nous encore assis à cette table!

Attrapant la main de Lysandre tandis que le serveur les laissait reprendre une certaine intimité, Malone haussa les épaules devant son amant, comme pour s'excuser de sa soudaine fringale.

-Heureusement que tu as choisi le vin, sinon nous y serions encore!

Son pouce retraça le contour des doigts de son amant en se plongeant dans ses yeux. Les siens n'avaient heureusement plus rien de gonflés. Elle n'aimait pas l'idée d'avoir pleuré, elle s'était toujours retenu jusqu'au point de non retour, trouvant cette arme trop facile. Mais cela rendait sans doute chacune de ses larmes encore plus criante d'amour.  Malone avait réussit à les ravaler de nouveau pour cette fin de soirée et en était heureuse. Pour rien au monde elle n'aurait voulu qu'une brume l’empêche de le voir lui à l'autre bout de la table. Assez vite il leur ramena la fameuse bouteille leur en servit deux coupes. Sitôt de sa main libre elle attrapa le pied la sienne et le leva vers Lysandre prêt à trinquer quand un couple à leur droite attira son attention . Une demande en mariage, il ne manquait plus que cela. Il fallait dire que la cadre s'y prêtait parfaitement. Elle se mordilla la lèvre , cette vision lui rappelant bien trop de souvenirs là où elle essayait justement de s'en faire de nouveau.

– Trinquons, aux nouveaux couples et trinquons aussi à nous, qu'en dis tu ?
Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Mar 26 Sep - 8:05





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre supportait mal d'être confronté à tous genres de dilemmes. Il n'aimait pas être mit au pied du mur et c'était toujours une situation très compliqué pour lui lorsqu'on l'obligé à faire des choix. Il avait choisi d'essayer, de ne plus laisser Malone attendre aussi longtemps, et pour le moment il voulait simplement se concentrer sur eux et le moment qu'ils étaient entrain de vivre. Malone avait raison, elle l'avait mordu à des endroits bien insolites et elle avait le don à chaque fois de lui rappeler leurs ébats, chose qui le mettait toujours dans tous ces états. Le policier parvint à chasser ses images de son esprit et gardon contenance pour le reste de la soirée. Le jeune homme la tira alors vers le restaurant, répliquant quelque peu à la réflexion de la jolie rousse:

-Je me souviens que tu y allais particulièrement fort parfois.

Malone reprit son sérieux et il était curieux de voir à quel point l'art et les belles choses arrivaient à les faire taire, ça le décontenancé chaque fois. Il trouvait ça à la fois drôle et beau à voir, elle était en extase devant chaque dorure, chaque tableau, chaque peinture qui s'étalaient devant elle et pour faire taire Malone il n'y avait rien de mieux que la peinture. Assit à table, le jeune homme parcourait le menu des yeux, lui aussi à une certaine époque aimait dessiner, il n'avait pas le talent de Malone et la peinture n'était pas vraiment son truc, non, il aimait seulement crayonner quelques dessins sur des feuilles blanches, rien de plus, mais il ne l'avait plus fait depuis longtemps. Billie avait effectivement eu de la chance que Lysandre la trouve, lorsqu'il a avait vu sa chevelure rousse flotter à la surface du lac, un moment, il avait cru que c'était Malone qui se noyait, puis il s'était rappelé que son ex-femme nageait très bien et que ça ne pouvait donc être elle, lorsqu'il avait sortit Billie de l'eau il avait eu peur que ce ne soit trop tard, fort heureusement, la jeune femme avait fini par se réveiller. En guise de remerciement elle lui avait offert une nuit pour deux ici et au début il avait refusé, puis à force d'insistance de celle-ci il avait fini par céder et il avait immédiatement pensé à Malone pour l'accompagner.

-Tu ne crois pas si bien dire, apparemment la cuisine est un délice !    

Lysandre donna sa commande au serveur, il est vrai que pour la nourriture il avait toujours des choix bien précis, gourmand à souhait certes, mais il savait toujours dans quel axe se diriger. Il ne pu s'empêcher de rire en entendant Malone parlait de dessert, effectivement ça ne l'étonnait pas, le dessert et Malone c'était sacré, alors en effet il valait mieux lui emmener la carte maintenant.

-Ne commande pas toute la carte des desserts hein ?

Lysandre passa doucement on pouce sur la paume de la jeune femme, entremêlant ses doigts au sien tandis que le serveur leur ramenait le vin. Il sourit légèrement avant de lui répondre:

-En espérant qu'il te plaise.

Lysandre laissa ses yeux contempler ceux de Malone et tandis que le serveur leur verser le vin, un couple annonçait une demande en mariage. Nulle doute que l'endroit était propice au rapprochement et qu'il n'y avait pas plus romantique comme cadre. La jeune femme laissa échapper quelques larmes tandis que son fiancé se relevait une fois qu'elle avait accepté sa demande. Afin de détourner les yeux de Malone de la scène, il la sentait quelque peu mélancolique, il vint appuyer son verre contre le sien pour trinquer.

-A nous !

Lysandre bu une gorgée de blanc, sucré à souhait, et le serveur leur apporta leurs entrées, tant mieux, il avait une faim de loup et n'aurait pu attendre une seconde de plus.

-Bon appétit !

COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre

Revenir en haut Aller en bas

You Didn't Close The Door ft Lysandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum :: chateau marmont
-