Partagez|

You Didn't Close The Door ft Lysandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 232
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
›› Credit made by : avengedinchains
family don't end with blood
MessageSujet: You Didn't Close The Door ft Lysandre Mer 23 Aoû - 0:20



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door
Malone n'avait jamais été aussi expéditive dans ses activités du vendredi. Elle forçait un peu tout le monde a accepter de centraliser ses rendez vous ce jour ci, avait prévenu que pour une fois elle installait un silence radio durant tout le week end et qu'il ne fallait pas s'attendre à lui parler avant le lundi. Ainsi elle aurait l'occasion de se refaire, au calme, les dernières heures qu'elle aurait vécu en boucle et aurait sans doute passé autant de temps à essayer de les contenir dans une petite boite, dissimulée avec le reste des instants passés en compagnie de Lysandre. Car c'était ça le programme . Le jeune homme lui avait demandé de lui réserver toute la fin de semaine, soit le samedi et la nuit jusqu'à dimanche. Sitôt son cœur s''était emballé. La dernière fois où ils s'étaient retrouvés seuls la situation avait dérapé si bien qu'ils avaient finis par se donner l'un à l'autre à un moment tout sauf propice. Ils avaient agis comme des adolescents qui n'avaient pas d'appartement ou pas les moyens de se payer une chambre d’hôtel et s'étaient retrouvé dans les toilettes d'un cinéma. Elle n'en avait pas honte, ce n'était pas raisonnable mais il y avait eu cette urgence, cette tempête incontrôlable qui les avait emporté si bien que plus rien n'avait eu d'importance que se toucher et d'oublier. Leurs corps s'étaient répondu si bien que redescendre sur terre et se rappeler que ça ne changeait strictement rien à leur situation avait été compliqué et surtout douloureux. Ils avaient arraché à leur passé ces quelques minutes et avaient du ensuite les laisser de nouveaux retourner à leur juste place, se quittant encore tremblant de ce qui s'était passé.

Mais avait elle raison de croire que cette invitation n'avait rien d'anodin.  Étais ce un test, un piège ? Une façon de voir si ils étaient capable de reprendre ce rythme de croisière lent, sans précipitation où les deux anciens amants apprenaient de nouveau à se connaître. Toutefois pas certain qu'une nuit ensemble ne représente pas un risque un peu trop élevée . Que Malone y fonce tête baissée n'avait rien d'étonnant, que Lysandre le fasse en revanche c'était autre chose. Lui si mesuré, si réfléchi, avait il conscience de la difficulté qu'allait représenter une nuit près l'un de l'autre.  Il avait réussi à lui cacher leur destination .La jolie rousse aimait les surprises, elle adorait cela même mais ne pas savoir où elle allait la rendait nerveuse. Tellement que son sac de voyage semblait être préparé pour des jours . Une tenue de soirée, des escarpins, un maillot de bain côtoyaient une nuisette, une paire de basket et un ensemble de sport. Au moins elle se sentait prête à tout les éventualités vestimentaires. Le gros point d'interrogation se plaçait plutôt sur tout le reste : l'endroit, ses réactions, le degré de satisfaction qu'elle éprouvait à l'idée d'être avec lui autant de temps. Ah non à ce niveau là , c'était claire comme l'eau de roche : Elle était aussi excitée qu'un enfant devant une montagne de cadeau et aussi apeurée qu'un démineur qui craindrait que l'un d'entre eux ne leur explose au visage. Elle frôlait la crise cardiaque avec autant d'émotions contraires.

Il devait venir la chercher. Le sachant ponctuel, à l'heure convenue, elle était déjà assise sur le perron de son immeuble à essayer de dompter ses cheveux dans sa queue de cheval. Dans sa longue jupe bohème et son débardeur elle hésitait encore à remonter à l'appartement pour se changer . Aurait elle du mettre un jean ? Quelque chose de plus sophistiquée? Comment allait tourner cette cohabitation ponctuelle ? Dans quel état Malone allait elle rentré ? Brisée ? Euphorique ? Pourquoi prendre encore tout ces risques ? Car c'était tout simplement de Lysandre dont il s'agissait et qu'il n'y avait pas de meilleure raison de mettre son âme sur la table , et sa tête au billot.
Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 240
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
›› Credit made by : Tag
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Mer 23 Aoû - 19:09





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

La journée lui avait semblé particulièrement longue, à vrai dire il avait traîné des pieds pour aller au travail, peut être à cause des douleurs qu'il ressentait dans le dos ces derniers temps ou bien parce qu'il était préoccupait par le week end qu'il avait proposé à Malone. Avec sa gentillesse innée, Billie lui avait offert la nuit au château Mormont pour deux personnes, avec repas inclus et il ne lui avait pas fallut longtemps pour savoir avec qui y allait. A vrai dire, avec ce qui s'était passé la dernière fois au cinéma, il n'avait plus les idées très claires et manquait cruellement de jugeote. Sans réfléchir, il avait alors envoyer un message à la jolie rousse pour le lui proposer et elle avait évidemment accepté. En consultant le programme de l'hôtel, il se renseigna alors sur les nombreuses activités qu'il y'avait à faire: de la piscine de l'hôtel en passant par la location des vélos et le parc animalier, il y'avait de quoi faire c'était certains, ils n'allaient pas s'ennuyer. Mais la situation restait étrange, Lysandre n'était pas le genre de garçon à foncer en se disant "on verra bien", non, il était du genre méthodique et scrupuleux sur ses idées, mais peut être avait-il perdu quelques neurones lors de leur dernière rencontre. Le jeune homme savait qu'après leur échange torride, passer une nuit avec elle risquait de s'avérer difficile mais pour le moment il n'avait pas envie de se poser des questions, peut être allaient-ils pouvoir recommencer quelque chose ?

Le policier avait prit soin de ne pas dire à Malone où ils allaient et il entreprit de mettre dans son sac: un costume, un maillot et un short et t-shirt, rien de plus banale que ça. Il porta un coup d'œil à sa montre, il était certains qu'elle serait à l'heure et il devait tâcher de ne pas arriver en retard. Lysandre monta dans sa voiture et roula tranquillement jusque chez la jeune femme, se sentant de plus en plus nerveux au fur et à mesure qu'il approchait. C'était étrange comme sensation et il avait l'impression de redevenir un adolescent lors de son premier rendez vous. Il se gara devant chez elle et il la vit alors, déjà assise dans l'entrée, semblant n'attendre que lui. Souriant légèrement il sortit de sa voiture, ne sachant pas s'il devait lui faire la bise ou l'embrasser, c'est probablement pour cela qu'il ne fit ni l'un ni l'autre et qu'il empoigna simplement le bagage de la jeune femme afin de le ranger dans le coffre.

-Je ne t'ai pas trop fait attendre ?  

Lysandre lui ouvrit alors la portière, afin qu'elle monte à son tour et s'installa à côté d'elle côté conducteur. Son cœur battait la chamade et il tentait tant bien que mal de chasser les battements qui tambourinaient dans sa tête. Il démarra alors, ne se trouvant qu'à quelques minutes du château Mormont. Tentant de combler le silence et sa gêne, par la même occasion, il lui demanda alors:

-Tu as passé une bonne semaine ?





COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 232
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
›› Credit made by : avengedinchains
family don't end with blood
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Jeu 24 Aoû - 4:48



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door
C'était à peine si elle n'avait pas fini par jouer avec les pans de sa jupe comme une gamine qui attends qu'on vienne la chercher à la sortie de l'école. Elle était impatiente, nerveuse, inquiète, voulait tenter le tout pour le tout...et pourtant elle restait là l'attendre lui. Elle ne pouvait se plaindre, elle avait tellement crains qu'il ne la rappelle plus jamais du tout , qu'il ait pris tellement peur du dérapage de leur dernière rencontre qu'il se dise que finalement il valait mieux resté éloigné d'elle. Comment Malone aurait réagis ? Elle aurait aimé dire qu'elle aurait compris, que ça ne l'aurait pas fait retombé dans une torpeur malsaine. Sauf que non, elle avait besoin de lui et besoin de se raccrocher à cet insensé espoir, cette pensée irrationnelle que c'était encore possible, qu'il y avait un « nous » qui subsistait entre eux. Peut être aurait elle finit par l'appeler s'il ne l'avait pas fait, le traitant de lâche qui ne voulait pas voir que lui aussi avait eu envie d'elle, qu'elle ne l'avait pas forcé et elle aurait ainsi terminé de le repousser des ses derniers retranchements et aurait tué de ses mains le lien qu'ils essayaient de retrouver.

Il arriva pile à l'heure, comme toujours, et elle épousseta avec agitation sa tenue quand il s'approcha. Elle restait là , tendue comme un piquet dans une pose tout sauf naturelle chez elle. Après tout, excepté à leur retrouvaille dans le bureau du commissariat  , elle avait poussé le vice, la spontanéité ou la tentation, elle ne savait plus trop, à aller directement embrasser sa joue. Sauf qu'aujourd'hui elle était plus sur la réserve et n'arrivait pas à faire ce pas . Et lui non plus d'ailleurs. Il devait être dans le même genre de tourment qu'elle et avait décidé habillement de le contourner en jouant au groom portant son bagage. Cela aurait pu la frustrer, cela aurait pu l'agacer mais au final cela ne la fit que pouffer doucement de rire. Parfois ils étaient tellement à coté de la plaque, tellement inadaptés à ce qui se passait ou ne se passait pas dans leurs vies que cela en devenait presque risible. Elle se laissa donc ouvrir la portière en répondant.

- Non non ne t’inquiètes pas, en parfait gentleman tu es très ponctuel. Et désolé si mon sac est lourd mais c'est de ta faute saches le bien. Comme tu veux me faire la surprise j'ai du emporté toute ma garde robe et chez moi, ce n'est pas peu dire !

Son sac en main n'était pas en reste puisque même si elle comptait bien laissé son portable enfermé, elle avait son chargeur et sa batterie de secours qui l'accompagnait et puis surtout un petit nécessaire  à dessin. Un cahier de croquis, quelques fusains, des crayons de papiers. Après tout peut être que Lysandre comptait la laissait dans un coin et allait vaquer à d'autre chose sans elle alors autant s'occuper. Peut être qu'il l'emmenait dans une convention de flic et s'était dit « Ah tiens, si j'emmenais mon ex femme pour m'occuper la nuit maintenant que je sais qu'elle me dira jamais non » . Heureusement elle était presque certaine que ce genre de petit week end ne se faisait pas dans cette profession et que de toute façon le beau brun n'y aurait certainement pas participé de son plein grès, et encore moins invité elle .

La jeune femme s'installa sur son siége et attacha sa ceinture en attendant qu'il la rejoigne. Elle ouvrit la vitre et y déposa négligemment son coude avant de se retourner de nouveau vers lui . Sa semaine ? Dés que son esprit était inoccupé il naviguait vers le souvenir de leur incartade.Ses mains, ses lèvres, son souffle. Toute les sensations qu'il avait seul su provoquer s'étaient réveillé et venaient la bombarder de doute et d'espoir alors qu'elle essayait de trouver le sommeil de nouveau malgré le manque de lui . Elle préféra se montrer évasive alors que la façon dont elle se mordait la lèvre inférieure parlait pour elle.

- Oh... Y'avait pas mal de travail, ça m'a tenu occupée autant que ça le pouvait.

Il démarra et elle nicha sa joue contre son propre bras en regardant tour à tour leur quartier s'éloignait et lui . Peut être passé t'ils même devant chez lui sans qu'elle ne le sache  . Elle en savait si peu. Elle s'était faite une place contre son torse une fois mais n'avait pas réussit à creuser plus loin dans son cœur. Elle aurait tellement aimé retrouver cette petite cage à l'interieure qu'il avait toujours laissé ouvert pour ne pas la brimer. Elle aurait aimé la rejoindre, claquer la porte et jeter la clef, le forçant à la garder , elle, sa femme, rien que pour lui.

- Et toi ? Tu as eu un peu de temps pour toi ? Pour te reposer ?

Malone ne savait même pas si ils étaient encore doués pour parler de tout et de rien alors que chacun d'entre eux savaient ce qui se passait dans la tête de l'autre. Toutefois elle choisit aussi de faire l'autruche pour le moment et préféra diriger la conversation sur leur destination . Il n'avait pas fait le plein avant de venir la chercher ce qui lui faisait dire qu'il n'irait pas loin . Elle demanda alors avec un petit sourire.

- Et tu comptes me dire quand où on va ?

Elle se rappelait le premier anniversaire qu'il avait organisé et la surprise qu'il lui avait fait de la faire mener jusqu'à une petite maison de campagne pour qu'ils y soient seuls. Il avait eu peur de la décevoir, qu'elle ai pu regretter les grandes fêtes à laquelle elle était habitué pour l'occasion depuis toute petite. Il n'en avait été rien . Le jeune couple unis qu'ils étaient à l'époque avait fêter ainsi de la plus belle façon qui soit l'anniversaire de la rouquine. Cette fois ci son anniversaire était déjà passé. Il avait d'ailleurs été étrange de les savoir toujours dans le même quartier sans pourtant le fêter ensemble. Quelque part dans sa tête ce week end serait là pour le célébrer.
Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 240
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
›› Credit made by : Tag
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Mar 29 Aoû - 15:15





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre savait la patience de sa femme mise à rude épreuve par sa faute, peut être la faisait-il trop languir ? Pourtant, il ne faisait pas cela par jeu, faire souffrir les femmes et en particulier celle qui avait été sa femme, ne lui ressemblait absolument pas et il n'était pas comme ça, c'est pour cela qu'il avait fait un pas vers elle et qu'il lui avait proposé ce week-end au château Mormont, bien qu'il n'était pas vraiment sûr que ce soit une bonne chose. Ca allait s'avérer compliqué, parce qu'ils avaient commis l'irréparable ou peut être parce que l'attraction entre eux était encore palpable et il ne savait pas s'il serait capable de se retenir, comme la dernière fois. Finalement, la nervosité n'était pas palpable que chez lui, la jolie rousse semblait tendue, aussi raide que lui et il espérait qu'ils arriveraient à se détendre. Ils n'étaient pas deux enfants qui avait commis une faute et s'évitaient par peur ou honte, non, ils étaient deux adultes consentants et puis ce n'était pas comme si c'était des inconnus, toutefois, sa raison n'entendit rien et il resta muet dans une torpeur qui lui était propre.

Il s'empressa de prendre ses bagages pour les enfourner dans son coffre ,évitant habilement le passage des salutations, ne sachant de toute façon absolument pas comme l'aborder et il lui arracha visiblement un petit sourire, ce qui le détendit quelque peu, oui il devait avoir l'air ridicule et il le savait parfaitement. Lysandre lui ouvrit alors la porte et il sourit à la réflexion de la jeune femme, oui il est vrai qu'il avait poussé le vice un peu loin en ne lui disait pas où Est-ce qu'il l'emmenait, mais il avait envie que la surprise soit totale alors il avait préférait se taire.

-Oh je ne m'en fais pas pour ça ! Même si tu l'avais su tu aurais quand même amené toute ta garde-robe !  

Lysandre avait voulu faire les choses bien , il savait qu'il avait parfois manqué de petites attentions et surprises par le passé et à présent il avait envie de lui faire plaisir, de lui montrer qu'il pouvait continuer à lui faire plaisir, mais pourquoi s'acharnait-il ainsi ? Que voulait-il prouver, et surtout pourquoi ? Il n'aurait su le dire. Lorsque Billie lui avait offert cette nuit, il avait pensé automatiquement à elle, ne songeant pas à emmener une autre femme, dans l'espoir de douce retrouvaille et surtout d'enfin y voir clair dans ce qu'il ressentait. Le policier passa côté conducteur et attacha sa ceinture avant de démarrer tranquillement, tandis que la jeune femme semblait regarder vaguement la route. Il entreprit alors d'engager la conversation, ressentant le besoin de briser le blanc qui envahissait l'habitacle de l'auto. Il hocha alors doucement la tête et lui offrit un petit sourire:

-Tu penses pouvoir prendre des vacances bientôt ?

Du temps pour lui ? Disons que ces derniers temps, les choses s'étaient quelques peu radoucies et il avait pu profiter un peu plus de son chez-lui. Néanmoins, il manquait encore cruellement de sommeil et espérait pouvoir en récupérer un peu de week-end. Il se contenta alors d'hausser légèrement les épaules avant de répondre:

-Disons que je travailles moins de nuit donc ça aide un peu.

Il esquissa un petit sourire, ils n'étaient plus très loin du lieu de rendez-vous alors il tourna la tête vers elle et lui intima alors:

-Tu ne vas pas tarder à le savoir, fermes les yeux.

Lysandre continua de rouler encore quelques minutes tandis que se dessinait de grands arbres qui encadraient la route, puis il se gara alors sur le petit chemin de terre, s'arrêtant devant le grand portait doré du château. Les parcs étaient verts et abondants et au loin, un joli lac trônait au milieu de la verdure, nulle doute que c'était un endroit bucolique. Il coupa le moteur, venant ouvrir la portière à la jeune femme, lui disant alors:

-Tu peux ouvrir les yeux, nous y sommes.



COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 232
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
›› Credit made by : avengedinchains
family don't end with blood
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Dim 3 Sep - 19:55



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door


Lysandre comptait bien tenir le secret à l'évidence et le problème qu'avait été de faire son sac de voyage n'était pas une raison suffisante pour craquer et lui dire enfin où ils allaient tout les deux... seuls tout les deux. Alors qu'elle se tenait si proche de lui, elle savait que c'était une folie. De sa part à elle c'était courant, mais c'était désormais qu'ils étaient divorcés qu'il se montrait aussi fou qu'elle ? A penser ainsi on pourrait croire que vivre avec lui ressemblait à une vie bien morne. Loin de là il n'était pas le genre à tout bouleverser dans l'appartement, leurs vacances avaient toujours été organisées bien à l'avance, il n'allait pas changer de boulot du jour au lendemain, se teindre en blond -dieu merci!- … Mais c'était des petites choses au quotidien, celle qui si un couple dure restent toute une vie durant. Les petits détails qui prouvent à une femme que son compagnon a remarqué ce qu'elle disait, ce qu'elle aimait, qu'il voulait lui faire plaisir... et même si encore maintenant c'était terrible à dire, tout ce que faisait Lysandre pouvait avoir une aura particulière au yeux d'une femme éperdue d'amour . Le soucis étant qu'à un moment... elle n'avait plus été là pour remarquer les petits détails qu'il amenait sans y penser dans leur quotidien, trop fatiguée pour voir qu'il y avait son plat préféré dans la poubelle alors qu'elle était rentré trop tard pour manger avec lui, trop occupée à se pomponner pour une soirée pour voir qu'il avait gribouillé un portrait d'elle près du téléphone portant des gants de boxe par automatisme. Et elle n'avait pas rattrapé le coup, pas encouragé son époux à la suivre dans ses escapades, à partir en week end en amoureux pour oublier le stress de cette nouvelle vie à Los Angeles. Peut être auraient ils du rester à Londres ? Non... l'existence d'une certaine blonde les auraient mené aux mêmes extrémités et peut être même de façon plus brutale et dévastatrice.

- Des vacances ? C'est quoi ce mot ? J'aimerai bien en tout cas. Juste pouvoir repartir une semaine voir mes parents. Cela fait un an que je n'ai pas passé l'atlantique. Mais si je tourne le dos une semaine, je reviendrais et je devrais repartir à zéro avec toi, alors du coup  je suis obligé de camper à echo park à défaut de le faire au commissariat.

Elle lui sourit doucement en remontant la vitre quand ils se retrouvèrent enfin sur une autoroute le vent lui sifflant déjà dans les oreilles . Elle n'était pas loin de le penser. Elle savait que rien n'était gagné avec lui et ça lui enlever le sommeil parfois... souvent. Ce n'était pas qu'il pouvait changé d'avis à tout moment, juste qu'il n'en avait pas. Pas sur elle, pas sur eux... et elle stagnait à ne vouloir que lui, n'aimer que lui, être avec lui sans vraiment l'être. Malone voulait lui laisser tout le temps nécessaire mais elle savait qu'elle explosera à un moment ou un autre, que ce n'était pas une vie d'attendre que l'homme qu'on aimait se rappelle que... que quelque part il vous aime encore ? Ou alors juste que l'on se prenne la porte dans la face alors qu'on la pensait encore entre ouverte ?

La jeune femme fût rassurée qu'il fasse moins de nocturnes. Dans sa tête c'était toujours quand il partait patrouiller à minuit qu'il risquait le plus. Comme si les gyrophares d'une voiture de police était la cible rêvée pour une bande de truands. On se demandait d'où des idées pareils pouvaient surgir ? Sans doute de tout les JT. Pas plus tard qu'il a six mois un flic avait été retrouvé mort et alors que le flash info défilait dans l'anonymat le plus totale sur la télévision du petit bar où elle se trouvait alors , Malone avait sentir son cœur se figer à la pensée que ça soit lui, elle avait alors fixé son attention sur le petit écran jusqu'à ce que le visage d'un parfait inconnu s'affiche et qu’égoïstement elle puisse de nouveau respirer.

- J’espère que tu trouveras ma compagnie reposante … mais pas trop hein ! Je ne veux pas que crois que je suis devenu assommante !

Ils s'étaient assez éloigné du centre ville et Lysandre décida de corser le jeu. Grognant de mécontentement mais obtempérant tout de même , la jolie rousse croisa les bras sur sa poitrine et ferma les yeux essayant de retracer mentalement une carte des environs . Elle avait toujours eu un sens de la géographie et de l'orientation déployable. Et encore une fois cela lui portait préjudice.  Pourtant au fond d'elle, elle était bien contente de se laisser emporter par Lysandre, de ne pas avoir besoin de prendre les devants et elle pria pour qu'il en fut encore de même le long de ce week end .

A défaut de la voir, elle entendit la voiture s'engageait après un long portail, interminable à s'ouvrir sur un chemin de gravier. Elle regrettait d'avoir fermé la fenêtre et ne pas pouvoir s'aider de l'odeur pour lui indiquer leur destination .  Quand il arrêta enfin le véhicule elle gesticulait presque comme un enfant sur son siège. Ses doigts avaient voulu s'écarter milles fois en dix secondes mais seule l'envie de ne pas gâcher sa surprise la retint parfois in extremis.

Malone put enfin ouvrir les yeux et avant le paysage ce fût Lysandre tenant la portière, le soleil jouant en contre jeu derrière lui et l'aveuglant presque qui lui fut offert. Elle se mordit la lèvre inférieure en mettant le nez dehors ayant du mal à se détacher de lui pour regarder autour. Elle posa sa main sur la sienne et l'entrelaça sur la carrosserie tandis qu'un bruit derrière elle la poussa à nourrir la curiosité que son ex amant avait fait oublié un moment. Un homme de main semblait prendre en charge nos bagages et les emmenait vers … le château Mormont.

La jeune femme découvrit ce lieu où elle n'avait jamais mis les pieds. Tout y semblait féerique, les arbres, l'architecture, l'odeur ...Un grand sourire lui vint sur les lèvres et elle sauta au coup du beau policier avant d'en embrasser la bouche rapidement. A l'évidence la gène de le toucher était passée sous l' émerveillement ressentit . Ses mains toujours de part et d'autre de sa nuque elle  ne put s’empêcher de lui demander .

- Mais comment tu as pu te payer un week end ici ? Et tu es sure que tu veux en profiter avec moi ? C'est très romantique et... je me laisse bien trop vite bercée par ce genre d'ambiance tu es le mieux placé pour le savoir et...

Elle recommençait à parler trop vite et ne se tut que pour l'embrasser de nouveau et pas vraiment pour lui laisser le temps de répondre. Son front contre le sien elle murmura .

- Merci d'avoir pensé à moi... je suis jamais venu … et je suis contente que ma première fois soit avec toi.

Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 240
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
›› Credit made by : Tag
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Lun 4 Sep - 9:30





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre était quelqu'un de minutieux, de méthodique ,il ne faisait jamais rien aux hasards, c'était un homme qui ne faisait pas forcément de surprise, mais lors de leur divorce, il avait compris que même s'il ne serait jamais tout feu tout flamme comme elle, il pouvait lui faire plus de surprise, parce que ça lui ferait plaisir, il le savait. Le policier espérait qu'en passant un week-end là bas, il y verrait plus clair, qu'ils arriveraient à passer du temps ensemble sans se disputer, qu'ils arriveraient à se comprendre et peut être arrondir les angles une dernière fois. En somme, il savait que ce week-end serait peut être décisif pour eux. Lors de leur emménagement à Los Angeles, il avait eu le mal de pays, Londres lui avait terriblement manqué, le temps maussade, sa famille, Amanda, au début tout lui avait manqué, mais s'il avait décidé de suivre Malone en Amérique ce n'était pas pour rien, il savait qu'en restant là bas leur couple n'aurait pas supporté la proximité qu'il avait eu avec sa demi-soeur, et que Malone n'aurait pas pu s'épanouir au travail comme elle le faisait ici. Il la comprenait et il ressentait la même envie, celle de retourner voir sa famille, de les serrer dans ses bras et passer un peu de temps avec eux. Mais ce n'était malheureusement pas possible pour le moment, il avait trop de travail ici, à Los Angeles. Il la regarda alors, ne sachant pas bien comment la rassurer:

-Tu as peur de quoi ? Que je parte dans les bras d'une autre femme lorsque tu ne seras pas là ? Tu sais bien que ça n'est pas prés d'arriver.  

Il ne s'était pas tourné vers une autre femme lorsqu'ils avaient divorcé et qu'il s'était retrouvé seul, alors pourquoi le ferait-il maintenant ? Peut être que s'il avait passé la nuit dans d'autre bras il aurait réussi à se détacher d'elle, peut être qu'il aurait étouffé ses sentiments pour elle, mais il n'y avait pas réussi, il n'avait pu se résoudre à vivre ce genre d'acte avec quelqu'un d'autre qu'elle, et, avec amertume, il pensa que pour elle ça avait été tout le contraire, elle en avait connu d'autres hommes après lui. Lysandre était conscient de l'attente interminable dans laquelle il la plongée, elle attendait, espérait, qu'il lui dise oui, qu'il lui fasse sa déclaration, mais c'était un homme meurtri, désillusionnait, ne croyant plus en l'amour éternel et pour le moment être ensemble sans vraiment l'être lui convenait parfaitement, il y'avait moins de contraintes, donc moins de risque.

Ce n'était pourtant pas dans ses habitudes de se contenter de ce genre de situation, habituellement il aimait se poser, n'aimait pas les non-dits et tourner autours du pot mais cette fois-ci il en avait besoin. Nulle doute qu'il n'allait pas se reposer avec elle, il avait envie de l'emmener faire de multiples activités et il ne comptait pas rester dormir dans la chambre du château. Il lui offrit alors un sourire, la regardant:

-Je suis sûr qu'on va bien s'amuser.

Lysandre décida alors de lui faire une surprise, il avait envie de lui faire plaisir et lui intima de fermer les yeux, prenant les devants avec elle. Il s'engagea alors sur le chemin du grand portail qui s'ouvrait et en inspirant longuement, il su qu'ils allaient être bien ici. Il faisait beau, chaud, et surtout l'endroit était tout à fait charmant. Le policier s'arrêta alors et sortit, ouvrant la portière de la jeune femme, lui offrant un sourire chaleureux tandis que le soleil venait chatouiller le nez de la jolie rousse en face de lui. La jeune femme vint mêler sa main à la sienne et il serra ses doigts avec les siens, oubliant un moment l'endroit où ils étaient pour ne voir qu'elle. Puis, un majordome vint prendre leur bagage et Malone sembla enfin remarquer où elle était. Elle lui sauta au cou, l'embrassant dans sa hâte et il posa à son tour ses lèvres sur les siennes avant de lui répondre:

-J'ai sauvé la gérante de l'hôtel de la noyade, du coup elle m'a offert un week-end pour deux. Je sais mais j'avais envie de partager ce moment avec toi.

Elle l'embrassa de nouveau et il resserra ses mains autours de la taille de la jeune femme.

-Je suis heureux que ça te plaise.

Lysandre lui prit alors la main et la conduisit dans l'entrée du château, se renseignant auprès de la réception pour savoir leur numéro de chambre. Du regard il balaya la pièce, visiblement Billie n'était pas là, peut être ne travaillait-elle pas aujourd'hui ? A l'occasion il faudrait qu'il la remercie pour ce week-end. On leur annonça la suite 63. Le policier prit la jolie rousse par la main et tandis que le majordome montait leur bagage, ils allèrent découvrir la chambre. Un énorme lit se dressait au centre de la pièce, une petite porte en bois donnait sur une salle de bain et sur la table de chevet trônait divers prospectus avec les nombreuses activités à faire.

-Qu'en penses-tu ?.



COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 232
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
›› Credit made by : avengedinchains
family don't end with blood
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Mar 5 Sep - 10:29



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door


- C'est exactement cela dont j'ai peur oui …

De cela et de milles et une choses. Parfois l'abstinence avait ça de bon qu'on en oubliait à quel point se perdre dans l’étreinte d'un autre être humain était parfois salutaire et terrible. Qu'on en oubliait que le sexe était parfois le seul acte où il était difficile de se mentir, mentir à son partenaire oui mais pas à soi. Pas quand son corps répondait comme celui de Malone le faisait sous les caresses et les baisers de Lysandre. La jeune femme pensait que peut être maintenant qu'il avait remis le pied à l'étrier, si on pouvait le dire comme ça, peut être que le goût lui aurait repris. Elle avait été rassurée de savoir qu'il n'avait touché personne depuis leur divorce mais cela rendait cette fidélité au delà de leurs séparations encore plus précieuse. Elle qui s'était donné ne jouait plus. Elle avait revu plusieurs de ses anciens amants sans jamais vouloir aller plus loin avec eux. Parce qu'il y avait lui... parce qu'à lui elle pouvait être bien plus fidèle qu'à ce nous hypothétique qu'elle avait cru détruit et qu'il l'était peut être bel et bien. Même quand leurs relations étaient à leurs apogée de toute façon elle n'avait jamais pu être certaine qu'il ne la quitterait pas. Sa jalousie se nourrissant de ses doutes, ne pouvant croire qu'elle ai le droit à son amour éternel, qu'une femme moins prise de tête qu'elle , plus calme ne le séduise. Alors maintenant qu'elle n'était plus là pour veiller aux grains, il y avait encore plus de raison pour elle de s'imaginer des tas de scénarios où elle le perdrait pour de bon.

Leur trajet se termina devant le château Mormont et Malone en était absolument ravie. Elle était tout contre le torse du beau brun tandis que partout où ses yeux se posaient il y avait quelque chose qui la charmait. Elle avait l'impression d'être en Australie des années auparavant pendant leurs vacances. Son explication sur le pourquoi du comment il pouvait soudain se payer un tel luxe ne la satisfaisait que moyennement. C'était un héro né son Lysandre mais pas toujours que son héro à elle.

- Tu la remercieras pour moi à l'occasion monsieur l'officier toujours là au bon moment pour sauver les demoiselles en détresse !

Toujours dans ses bras elle caressa de son pouce sa nuque en le regardant de nouveau droit dans les yeux . Combien même le monde entier découvrirait à quel point c'était un homme bien, désirable, droit et honnête, il n'en restait pas moins qu'il fut sien totalement à elle et personne d'autre. A cette idée son cœur se gonfla d'orgueil et elle se mordilla la lèvre inférieure.

- Tout me plaît Lysandre... Merci encore...

Il l'emmena à l’intérieur et la fibre artistique de la jolie rousse se réveillait de pas en pas. Entre les tableaux affichés au mur, les moulures au plafond. C'était un peu une matinée de noël pour elle et ses grands yeux bleus papillonnaient un peu partout. Une fois dans la chambre 63, elle ne fut pas déçue. Embrassant une dernière fois la paume de Lysandre avant de lui laisser également le loisir de visiter leur habitation pour la nuit , elle alla directement testé la literie. Ses petites fesses rebondissants avec gaminerie sur le matelas en prenant le brin d'iris déposé entre les oreillers. La fleur de la réconciliation. A défaut d'être prémonitoire ou ironique , si cela pouvait au moins un bon présage cela ferait l'affaire. Le majordome les laissa seuls et elle se retourna vers Lysandre avec un petit sourire qu'elle eut du mal à ravaler. La situation la satisfaisait beaucoup trop.  Elle finit par prendre les prospectus pour ne pas se laisser aller à lui sauter dessus. Il faudrait mieux revenir ici complètement exténués.

- J'en pense que nous ferions bien de sortir d'ici au plus vite, même si cette chambre est absolument ravissante !

Elle étudia les papiers pour se concentrer sur autre chose . Il y avait trop de choix, c'était bête à dire mais c'était vrai. Une seule solution semblait être la bonne. Elle finit donc par se lever et jeter de nouveau sur le lit les activités qu'ils ne lui disaient absolument pas soit par exemple des cours d'origamis ou bien le planning des conférences en cours . A la place en dissimulant leur titre elle fit du reste un éventail et le présenta à Lysandre.

-Laissons le hasard décider quoi faire entre la piscine, le sauna, la promenade à cheval, le tennis et tout le reste ! Et donc il nous faut une main innocente.

Se collant à lui Malone cacha ses yeux d'une main et ne résista pas à embrasser langoureusement son ex mari. A défaut d'avoir des réponses, elle comptait bien passer une bon weekend où ils pourraient tout deux être à l'aise.

- A défaut on va se contenter de la tienne. A toi de faire ton choix...

Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 240
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
›› Credit made by : Tag
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Ven 8 Sep - 15:24





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre ne courrait pas les femmes et même si la jolie rousse le savait elle ne pouvait s'empêcher d'avoir peur, le policier le savait, il en avait toujours était ainsi, mais lui avait-il donné une raison de s'inquiéter ? Probablement, peut être que s'il était fixé sur ce qu'il voulait ils n'en seraient pas là aujourd'hui ? Peut être seraient-ils déjà ensemble, dans leur train train quotidien, mais ce train train là il n'en voulait plus. Il avait besoin de renouveau et lui qui d'habitude préférait la sécurité du quotidien, s'en lassait un peu maintenant. C'es peut être pour cela qu'il n'était plus prêt à s'enfermer dans une relation conflictuelle comme ils avaient pu vivre ensemble, Lysandre voulait être sur que les choses entre eux ne seraient pas comme avant, qu'ils sauraient chacun mettre de l'eau dans leur vin pour que les choses roulent. Pour le moment il observait et c'est avec plaisir qu'il avait décidé d'emmener son ex-femme pour ce week-end on ne peut plus romantique. Depuis leur retrouvaille au cinéma, depuis ce moment où ils s'étaient retrouvés maris et femmes, il n'avait cessé de penser à elle et à leur corps enlacé. Cessé de penser qu'elle savait ses points les plus sensibles tout comme il connaissait les siens, ils se connaissaient encore par cœur et c'était à la fois rassurant et effrayant. Lors de leur divorce, il n'y avait pas eu d'autres femmes, il n'avait pu se résoudre à fréquenter quelqu'un d'autre, c'était trop dur à encaisser. Il aurait pu avoir des occasions, aurait pu se laisser séduire, mais n'avait jamais franchi le pas. Sans gêne, Lysandre lui expliqua alors le sauvetage de Billie, la pauvre réceptionniste étant bien trop maladroite, celle-ci avait fini à l'eau et avait bien faillit se noyer, elle avait eu de la chance qu'il passe par là sinon elle ne serait probablement plus là aujourd'hui. Il sentit néanmoins une pointe de jalousie dans la voix de Malone, mais il préféra ne pas relever, ne voulant de toute façon pas se disputer avec elle, ce n'était ni le lieu ni le moment.

-Et bien je pensais que tu pourrais la remercier de vive voix mais visiblement elle ne travaille pas aujourd'hui.  

Elle effleura sa nuque de son pouce et il frissonna légèrement, la regardant à son tour. Fut un temps où elle était à lui et lui à elle, mais qu'en était-il aujourd'hui ? Le policier sourit légèrement et lui répondit alors:

-Heureux que ça te plaise..

Ils montèrent alors les étages au fur et à me sure et il sourit en voyant l'air de la jeune femme, il était sûr que ça lui plairait, toutes ces peintures et ces couleurs ne pouvait qu'éveiller les sens de la jeune femme, le cadre était bucolique, particulièrement propice à la sérénité et il ne pu s'empêcher d'inspirer à pleins poumons. Elle lui embrassa la paume et il laissa ses yeux vagabonder dans la pièce pour regarder tout ce qui les entourait, c'était beau et il se sentait bien ici. La jeune femme partit alors essayer le lit et la voir ainsi, rebondir sur le matelas, sa poitrine gonflée, sautillant à vivre allure, il dut se faire violence et détourner les yeux pour ne pas se laisser aller de nouveau avec elle. Lorsqu'elle lui proposa de sortir il en fut soulagé, rester seul avec elle ici était une mauvaise idée et partager le même lit qu'elle n'allait pas être chose facile, pour le moment il ne voulait pas y penser. Il hocha alors la tête:

-Oui, allons y .  

Il laissa la jeune femme regarder ce qui l'intéressait le plus mais celle-ci ne semblait pas arriver à se décider ce qui était compréhensible, il y'avait tellement de choix qu'il était difficile de savoir où donner de la tête. Elle se leva alors, jetant les prospectus sur le lit et il la regarda s'avancer doucement vers lui, un éventail d'activité à la main et le lui présenta alors. Il eu un léger sourire en coin:

-Que je sois cette main innocente alors.

Elle vint alors se coller à lui et instinctivement, son corps sembla répondre de lui-même, une vive chaleur s'emparant de lui. Malone posa alors sa main sur ses yeux et lorsqu'elle vint l'embrasser il ne résista pas à lui mordiller la lèvre, enroulant sa langue avec la sienne, dans un baiser passionné. Lorsqu'elle se détacha doucement de lui il tira alors un papier au pif, ne voyant de toute façon absolument pas ce qu'il tirait. Il le lui montra alors:

-Les sources chaudes. Ca te vas ?

Il lui tapa alors légèrement les fesses de sa main droite lui intimant alors:

-Allez vas mettre ton maillot !



COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 232
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
›› Credit made by : avengedinchains
family don't end with blood
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Ven 8 Sep - 18:01



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door


L'idée qu'ils devaient ce moment de tranquillité et de romantisme à une autre femme avait quelque chose de gênant dans l'esprit de Malone. Pourtant était elle en position de se plaindre ? Lysandre avait encore une fois était le sauveur de ses dames, et même si cela lui faisait parfois grincer des dents, il ne restait que cela . Elle savait qu'il restait correcte avec la gente féminine et essayer d'en persuader la part d'elle qui craignait toujours qu'une femme plus méritante ne lui prenne, qu'il se rende compte que Malone n'était pas la femme parfaite qu'il était en droit d’espérer. Sauf que maintenant pour lui voler il faudrait encore qu'il lui appartienne. Et même si quand ils avaient fait l'amour c'était tout comme, ils ne gardaient que les apparences d'un couple dans ce château pour une chambre en location dont ils devraient rendre les clefs tout comme ils devraient se séparer comme si leurs cœurs n'avaient pas été tiraillé l'espace du week end entre passé et présent.

- Nous restons toute une nuit, peut être la croiserons nous plus tard.

La jolie rousse l'espérait vieille, laide et stupide... A cette idée elle se serait baffé. Si un jour la jalousie pouvait cesser de la torturer tout le monde s'en porterait bien mieux. Pour le moment ils étaient seuls et ne voulaient ni l'un ni l'autre jetait une ombre sur leur escapade. De toute manière les couleurs sur les tableaux, le rouge de plaisir à ses joues à elle , les arbres, les fleurs... tout donnait envie de sourire et ne pas se morfondre .

Ils découvrir avec ravissement leurs chambres mais se rendirent aussi vite à l'évidence qu'ils ne devraient pas y rester plus longtemps sous peine de craquer de nouveau. Si un cinéma avait réveillé leurs envies l'un de l'autre alors un lit et une chambre romantique avait tout du guet apens . Après sa pré sélection d'activité elle s'approcha de lui... Ok il n'y avait pas que la chambre qui sentait l’embûche : ses bras, son torse et ses lèvres esquissant un sourire étaient bien le pire des pièges dans lequel Malone ne cessait de vouloir se jeter tête la première . Collés l'un contre l'autre, leurs langues s'adonnant à un fougueux déballage qui faillit lui faire perdre la raison . Elle fit un pas en arrière avant de lui retirer tout ses vêtements et de le violer sur le rebords de la fenêtre .Lysandre tira l'activité aux hasard et elle en fut satisfaite. C'était définitivement un nid à bonnes choses ce châteaux. Malone se laissa pelote en riant avant de se diriger vers son sac avec un air innocent.

-Et si j'avais oublié finalement d'en prendre un ?

Elle retira sa veste et la jeta sur une chaise à coté du policier avant de faire tomber les deux bretelles de sa robe un peu plus bas sur ses épaules la laissant entrebâiller sur son décolleté avant de reprendre.

-Si finalement je devais me promener toute nue dans cette environnement chaud... et moite... et...

Défaisant la fermeture éclair sur ses hanches, la jeune femme aurait pu dévoiler tout son buste si elle n'avait pas retenu le tissus sur sa poitrine d'une main tandis que la seconde tirait un petit sac.

- Ah non, on est sauvé j'en ai bien pris un. Voilà qui nous sauve de tout soucis.

Ce n'était pas bien de jouer , mais à l'image de sa longue chevelure, Malone aimait particulièrement attiser les flammes. Elle passa une main dans celle ci et se dirigea vers la salle de bain .

- Je te laisse te changer ici... il faut mieux pas que j'assiste au spectacle...

Pourtant elle fit tomber entièrement son vêtement à ses cheville et attrapa le peignoir fourni par l'auberge avant de passer la porte et la fermer après elle. Sitôt seule elle s'y tapa la tête. Il fallait qu'elle range ces allures de provocatrice sinon il finirait par ne l'envisager que comme cela, mais elle ne pouvait s'en empêcher. Si jouer avec le feu , c'était jouer avec lui  alors nul ne la brûlait si aisément. Elle retira ses sous vêtements en essayant de ne pas plus penser à lui ainsi et passa son bikini. Pour la majorité des femmes de Los Angeles celui ci était sans doute bien trop sage. Mais bien que Malone possédait une quantité impressionnante de petites choses affriolantes , toutefois ce ne serait pas en public qu'on la verrait avec un string ficelle et deux confettis en guise de cache téton. Elle enfila la petite culotte bien ajustée sur ses hanches et assez moulée pour mettre en valeur ses fesses sans en dévoiler toute les parcelles de la peau puis le haut tout aussi blanc avec quelques fleurs rouges  jusqu'au cordon qui le retenait par le cou. Satisfaite de l'image qu'elle renvoyait elle se drapa dans le peignoir.

Rejoignant son ex mari elle fut rassurée de voir qu'il avait trouvé de quoi aussi dissimuler son corps le temps de descendre rejoindre les sources sinon assurément elle ne l'aurait pas laissé sortir d'ici. Elle mis les chaussons assortis à sa tenue qui n'attendaient qu'elle et reprenant le prospectus essaya de trouver par où il fallait se diriger pour rejoindre leur activité. Décidant plus arbitrairement qu'elle ne l'aurait avoué que c'était à droite elle prit sa main et l'emporta en dehors de la chambre.

- Dépêches toi un peu si tu veux être vraiment certain que j'ai mis quelque chose en dessous... à moins que te déçoive si c'était le cas ?

Ils firent quelques pas dans le château avant que Malone ne fronce des sourcils . Elle n'était plus certaine d'avoir pris le bon chemin et sentait que Lysandre était prêt à se moquer d'elle et de son sens de l'orientation pitoyable . Serrant ses phalanges un peu plus fort comme pour se venger elle finit tout de même par trouver les sources chaudes en pleine air . Encore une fois la jeune femme ne fut pas déçue. Les volutes de vapeurs s'échappaient de l'eau et s'écrasaient contre les rochers et les cascades artificielles installées pour l'occasion . Ne craignant plus de choquer la pudeur des autres visiteurs , elle retira le peignoir pour se retrouver en petite tenue avant de se glisser dans les sources.

Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY


Dernière édition par Malone Fleming le Sam 9 Sep - 1:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 240
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
›› Credit made by : Tag
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Ven 8 Sep - 19:07





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre avait eu de la chance de tomber sur Billie, sinon, il n'aurait jamais pu s'o'ffrir une nuit pour ça. Être flic payait bien mais pas assez pour pouvoir s'offrir ce genre de chose, comme tout le monde il devait économiser et mettre de l'argent de côté. Malone avait toujours était de nature jalouse, aussi ne fut il pas étonnée de sa tête lorsqu'il lui annonça que c'était une femme qui leur avait offert ce week-end car, malgré sa jalousie il ne voyait pas l'interêt de lui mentir, il n'avait rien à se reprocher alors autant être honnête. Ils s'accordaient un week-end intemporel, le temps s'arrêtait à ce moment là, et il ne repartirait qu'à la fin de la semaine. Il hocha la tête, la regardant alors:

-Oui, peut être.  

Lysandre préféra ne rien ajouter, ne voulant pas attiser davantage la jalousie de la jeune femme, pourtant il n'y avait pas de quoi l'être. Certes, il serait malhonnête de dire que Billie n'était pas jolie, c'était une jeune femme mignonne et maladroite, mais il n'avait fait que l'aider et en retour elle avait voulu lui donner un coup de pouce, alors il ne pouvait que la remercier. Malone semblait avoir changé de sujet et tant mieux, il n'avait pas envie de s'épancher là dessus. La découverte de leur chambre leur fit oublier Billie et il ne pu que sourire, ils allaient être bien ici, mais il se rendait aussi compte que ça allait être compliqué et qu'au fond c'était de sa faute, il avait voulu tenter le diable car en invitant Malone ici il aurait du se douter que ce serait difficile de résister, surtout depuis ce qu'il s'était passé au cinéma. Guidés par leurs envies, il se retrouvèrent alors bouche contre l'autre, leurs langues valsant ensemble dans un ballet connu d'eux seuls et des frissons le parcourait. Finalement les heureuses élues furent les sources chaudes, alors elle s'éloigna, vers son sac, tandis qu'il lui tapait les fesses, il avait envie de se prendre au jeu pour une fois. Il lui lança alors:

-Tu es bien trop prévoyante pour ça.

Il la connaissait parfaitement, en tout cas bien assez pour savoir qu'elle prévoyait toujours tout et qu'elle était indéniablement entrain de l'allumer. Lysandre connaissait Malone par cœur et c'était un côté d'elle qui ne lui avait jamais déplu, bien au contraire. Volontairement, elle fit glisser ses bretelles, dévoilant ainsi sa poitrine aguichante tandis que le policier déglutissait difficilement. Il ne détachait pas son regard, ses yeux glissant le long de cette fermeture éclair, s'approchant d'elle pour la faire glisser jusqu'au bas de sa robe, frôlant de ses doigts sa chute de rein tandis qu'elle sortait son maillot de son sac.

-Effectivement ça nous évite bien des ennuis, toi toute nue là bas, hors de question que d'autres te vois comme ça .  

Avant qu'elle ne se dirige vers la salle de bain il déposa un léger baiser au creux de son cou et la laissa se diriger là bas tandis qu'il sortait son short maillot noir de son sac. C'était simple mais il ne faisait jamais réellement dans la fantaisie, il n'aimait pas les couleurs trop flashy sur lui en tout cas. Lorsque la jeune femme laissa tomber sa robe, enfilant son peignoir, il a rejoignit en deux enjambées, la plaquant contre le mur tandis qu'il capturait de nouveau ses lèvres dans un baiser fougueux, passant sa main dans la longue chevelure de la demoiselle, collant son visage contre le sien. Puis, il se détacha doucement sinon ils n'arriveraient jamais là bas.

-Ne me provoque pas trop.

La jeune femme s'enferma alors dans la salle de bain et Lysandre retira son jean et son boxer pour enfiler son short de bain noir. Puis, il prit alors le peignoir, enfilant celui-ci, la douceur du vêtement le ravie, il aimait cette matière un peu spongieuse. Puis, il enfila les pantoufles et inconsciemment il ne pu s'empêcher de sourire, il avait l'impression d'être en vacance et d'aussi loin qu'ils s'en souviennent, même en Australie, ils n'avaient jamais partager une nuit dans ce genre de cadre. Finalement elle finit par sortit et lui prit la main tandis qu'il se laissait guider. Bon d'accord, ce n'était pas une bonne idée, Malone n'avait absolument pas le sens de l'orientation, mais au moins il rigolerait c'était certains. De manière délibérément désinvolte il lui lança alors:

-Et qui te dis que moi j'ai quelque chose en dessous ?

Voyant que la jeune femme s'arrêtait, cherchant le chemin, il allait lui lancer une pique lorsqu'elle lui serra violemment les doigts, bon d'accord, valait mieux qu'il se taise. Ils finirent finalement par arriver, la jeune femme retira son peignoir et tandis qu'elle entrait dans l'eau il eu tout le loisir de regardait la belle jeune femme, son maillot lui allait très bien, quoiqu'elle portait, tout allait à Malone, elle n'avait aucun défaut physique, en tout cas il n'en voyait aucun. Même son caractère volcanique ne lui déplaisait pas, elle était ce qu'elle était, mais elle l'avait toujours aimé de manière inconditionnel et c'est quelque chose qu'il ne pourrait jamais lui balancer à la figure. Lysandre s'empara des deux coupes de champagnes apposaient spécialement pour eux, nulle doute que Billie avait fait les choses bien, et il entra à son tour dans l'eau après avoir enlevé son peignoir, soupirant d'aise, lorsque l'eau lui arriva au niveau du ventre. Il s'approcha de Malone et lui tandis la coupe de champagne:

-Pour vous mademoiselle.



COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 232
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
›› Credit made by : avengedinchains
family don't end with blood
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Sam 9 Sep - 1:29



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door


Se promener nue face à lui n'aurait pas été un problème, au contraire. Même si elle savait que le suggestif marchait souvent bien mieux que tout debaler sans crescendo à un homme , elle savait aussi qu'après une vie commune comme la leur elle n'avait aucune pudeur à avoir face à lui . Ils avaient eu une véritable vie maritale, où ni l'un ni l'autre ne s’embarrassait d'une serviette en sortant de leurs salles de bains une fois secs , et où la chaleurs des étés se mêlaient souvent à celles de leurs paumes s'égarant par mégarde sur les courbes de l'autre quand le moindre tissu aurait été une insulte à la température. Mais en effet, elle avait bien prévu un maillot de bain et le savait pertinemment. Vu la taille se son sac on aurait même pu croire qu'elle avait ramené tout son dressing. Cela ne l’empêchait pas de vouloir que Lysandre commence déjà à penser à cette éventualité de l'avoir devant lui abandonnant tout vêtement.

Se défeuillant doucement, elle frissonna en sentant son regard se posait sur lui, aussi incendiaire qu'il le fût toujours. Et quand ses doigts caressèrent sa peau elle se rendit compte que sa propre main tremblaient en cherchant son maillot . Déjà une longue et lancinante brûlure s'insinuait de ses reins à tout le reste de son corps. En fait retirer sa robe allait finir par être la seule solution pour la sauver d'une combustion spontanée de sa personne. Une fois le précieux bikini trouvé elle s'éloigna un peu mais ne résista pas à une dernière bravade en faisant tomber ses affaires à terre. Et avant même qu'elle puisse s’échapper, si tant est qu'elle l'aurait voulu, elle se retrouva plaquée au mur à écraser ses soupirs de satisfaction sur les lèvres de Lysandre. Accrochée à son cou elle eut du mal à ne pas en demander encore quand le goût de sa langue fut arraché à la sienne qui s'en délecter.  « Ne me provoque pas trop. »   Car lui ne la provoquait pas en lui rappelant sans cesse à quel point il était bon d'être avec lui, regarder par lui, toucher par lui, embrasser par lui, embraser par lui ?

-Je vais essayer... mais je suis faite pour t'aguicher, comme tu es fait pour me déclencher .

Mordant ses lèvres elle finit par s'isoler pour se changer et se calmer. C'était plus fort qu'elle en sa présence, elle s'enflammait puis fondait pour un regard et un baiser. Elle finirait avec une crise cardiaque à force de souffrir de tachycardie à cause de lui . Son cœur était malmené à chaque fois que son corps ronronnait de béatitude et en voulait plus toujours. Tampis pour la sécurité et sa sérénité d'esprit, elle la vendait au diable pour Lysandre. En sortant elle jeta un œil à ses mollets et sourit , même cette partie là de son anatomie était parfaitement musclé.

Le couple... non... le duo s’échappèrent de cette chambre trop tentante pour se perdre quelques instants dans les couloirs du château Mormont. Mais avant qu'ils ne retrouvent vraiment une autre âme qui vive , Lysandre balança une idée qui fit immédiatement naître quelques images troublantes dans l'esprit de Malone. Elle se retourna alors en riant.

- Ne me tente pas non plus à te mettre les fesses à l'air pour vérifier par moi même, il me faut qu'une seule et unique excuse pour craquer.

Après quelques petites bévues et surtout la menace sous-jacente de la jeune femme envers son compagnon de ne pas de moquer, ils se retrouvèrent aux sources chaudes. Accaparée par le paysage elle fut tellement hypnotisée qu'elle se glissa immédiatement dans l'eau . Elle n'avait pas pensé à se les attacher, si bien que le bout de ses longs cheveux flottaient légèrement autour de sa taille quand elle se tourna pour voir Lysandre la rejoindre. Les brumes environnantes n'arrivaient pas à dissimuler son corps et surtout ses yeux quand il s'approcha. Il avait tout d'un héros gladiateur se relaxant après une bataille dans des thermes romains, les muscles se détaillant à travers les gouttelettes d'eau que Malone s'imaginait déjà récupérer à même ses lèvres. Quand il lui proposa la coupe de champagne, elle préféra se concentrer sur son offre et la prit entre ses mains.

- Merci Monsieur...

Elle fit couler une première lampé le long de sa gorge avant de déposer la coupe sur le bord du bassin.

-Tu crois que si je me cache dans un buisson, ou que je fais de l'apnée quand passe un employé, je peux rester ici ad vitam aeternam ? Si des gens arrivent à vivre dans un aéroport, je peux bien faire ça ici ?

Souriante elle délaissa ses bras autour d'elle pour créer d'autre vagues factices . Elle se sentait comme une sirène sauf que c'était elle qui se laissait enchanter par la scène. Passant ses mains dans ses cheveux déjà tièdes elle leva les yeux vers le ciel avant de les fermer, éblouie par le soleil.

- T'ai je déjà dit comme je te remerciais de m'avoir invité...

Malone reposa son attention sur Lysandre.

- Pour la peine, je serais ton humble obligée tout le long de ce week end... commandes et j'obéirais. Cela peux aller jusqu'à faire taire mon exécrable caractère à... un massage dans ce si romantique cadre ?


Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 240
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
›› Credit made by : Tag
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Sam 9 Sep - 8:51





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre avait vu Malone sous toutes ses coutures, mais il n'avait jamais été indifférent face à son corps dénudé, même l'habitude de la voir sans vêtement ne l'avait jamais ennuyé, il ne s'en était jamais lassé et bien sûr que la voir ainsi ici lui aurait fait perdre ses moyens, c'était évident. Leur vie conjugale lui manquait parfois et ce n'était pas toujours facile de vivre seul, il le savait mieux que personne, en particulier lorsqu'il rentrait le soir après le travail et que l'appartement sonnait incroyablement vide. Les premiers temps, il avait cherché Malone dans le grand appartement qu'ils avaient ensemble, puis il avait du se résoudre à se faire à son absence, c'est pour cela qu'il avait déménagé à Echo Park, dans un appartement plus petit, il l'avait re décoré à son goût et c'était approprié les murs, c'était chez lui et à défaut d'être seul il s'occupait autrement. Il lisait, regardait des films, et passait son temps à sauver le monde, alors finalement, il n'avait pas le temps de s'ennuyer. Ces derniers temps, pas de nouvelles victimes n'étaient apparues, mais le tueur n'étant toujours pas sous les barreaux, Adriel et lui n'avait pas arrêté leur recherche. Pour cela, Lysandre avait eu la brillante idée de demander de l'aide à un hackeur professionnel, ce Quincy de malheur, et les choses ne se passaient vraiment pas comme prévu. Il avait besoin d'évacuer ses idées noires et pour ça, rien de tel que l'effeuillage de Malone pour penser totalement à autre chose.

Sans s'en empêcher, il laissa ses doigts glissaient le long du dos de Malone, elle était belle, et il ne pouvait s'empêcher de se délecter de ce corps qu'il connaissait pourtant par cœur mais qui ne cessait de le surprendre. Néanmoins, lorsqu'elle laissa finalement tomber ses affaires, il vint la plaquer contre le mur, plaquant ses lèvres contre les siennes dans un baiser enflammé. Malone avait raison en tout point, leurs corps étaient fait pour se répondre c'étai une évidence, mais pour le moment ils devaient arrêter de penser à leurs hormones et se concentrait sur l'activité choisie. Il lui lança alors en riant:

-Allez file dans la salle de bain, sinon on n'y arrivera jamais.  

Finalement, elle partit de son côté pour enfiler son maillot et Lysandre décida d'en faire de même. Les sources chaudes, il trouvait cette activité originale, en particulier dans ce genre de cadre, le château Mormont regorgeait de surprise et il comprenait mieux pourquoi Billie aimait travailler ici. C'était certes très grand, mais le cadre était vraiment plaisant. Malone finit finalement par sortir et Lysandre se tourna vers elle, il avait fini par enfiler son peignoir à son tour et il la regarda de haut en bas, ils étaient fin prêts. Il ne pu s'empêcher de rire, d'accord, il la provoquait aussi il fallait l'avouer, il se rendit aussi compte avec stupeur qu'il n'avait pas aussi rit depuis ... Longtemps ? Très longtemps même ?

-Je sais, mais essayons de nous tenir pour une fois.

Les sources chaudes. Endroit chaud et moites, mais oh combien relaxant, nulle doute que c'était la solution à leur problème, l'un comme l'autre avaient besoin de se détendre et rien de tel que de profiter du lieu avant d'aller se préparer pour manger au restaurant de l'hôtel. Pendant que la jeune femme entrait dans l'eau, Lysandre attrapa deux coupes de champagnes et écarquilla les yeux lorsqu'il la vit, ses longs cheveux flottants autours d'elle, créant une auréole rousse autours de son corps. Elle était indéniablement belle et attirait comme un aimant, il la rejoint dans l'eau, lui tendant une coupe de champagne. La sirène s'approcha alors de lui en le remerciant.

-Vos désirs sont des ordres.  

Lysandre but une gorgée de sa coupe avant de venir la poser à côté de celle de Malone. Le policier répondit alors:

-Tu peux toujours essayé, en revanche tu risques de finir desséchée et rabougris à cause de l'eau chaude et des vapeurs d'eau .

Elle semblait être bien ici et il en était heureux, il voulait qu'elle passe un bon moment, qu'ils arrivent à partager quelque chose. Il hocha alors la tête, s'approchant doucement d'elle, la taquinant:

-Il ne me semble pas te l'avoir entendu dire.  

Il déposa un baiser dans le cou de la jeune femme, murmurant alors:

-Je veux surtout que tu sois une princesse ce week-end, alors nous allons plutôt inverser les rôles. Nous ferons ce que tu veux, je veux que ce week-end reste gravait dans ta mémoire pour longtemps.

Lysandre lui désigna du doigt un banc de pierre trônant au milieu de la source, sortant de l'eau.

-Viens t'allonger, je vais m'improviser masseur.



COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 232
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
›› Credit made by : avengedinchains
family don't end with blood
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Dim 10 Sep - 0:44



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door


Le rire de Lysandre résonnait parfaitement contre les murs du château tandis que Malone résistait à grande peine de mettre ses menaces à exécution . La jeune femme avait toujours aimé ce son, mais c'était le cas de toute les femmes amoureuses de 7 à 77 ans , non ? Sa voix grave prenait des accents  presque chantants quand elle le faisait s'esclaffer qui la rendait toujours plus euphorique. Car ils n'avaient pas que partager des draps, des crises de nerfs -plus souvent à l'initiative de la rousse- et un coin de papier pour les signatures sur l'acte de divorce : ils avaient rit, souvent aux éclats. Ils furent un moment où leur vie ensemble avait été belle, faite d'une complicité qu'elle ne voyait pas forcément dans d'autre couples autour d'eux. Et aujourd'hui elle donnerait beaucoup pour revenir à ces moments. Non, mieux, elle donnerait tout pour lui donner la même impression dans le futur qu'ils ont retrouvé tout cela et plus encore.

- Tu dis ça comme si nous avions déjà agis comme des bêtes dans des lieux publics... voyons Lysandre, je ne suis qu'une lady déambulant dans les couloirs d'un château avec les plus respectables pensées.

Elle fit voltiger ses cheveux avec un air pincé que la lueur amusée dans les yeux détrompait immédiatement avant d'enfin trouvé la bonne direction. Elle aurait pu le laisser diriger dès le début, mais Malone était parfois têtue au point de prouvé que non elle n'était pas si catastrophique dans ce domaine. Malheureusement pour elle, elle arrivait rarement à ses fins. Los Angeles était une grande ville donc  facilement rattrapable. A contrario, quand ils avaient du quitter Londres pour la compagne environnante afin de rejoindre la maison de la demeure des Fleming, alors que c'était sa maison d'enfance, systématiquement si Lysandre ne veillait pas grain : ils se perdaient. Une route sous la pluie bordée d'arbre ressemblait étrangement à toute les autres routes bordées d'arbres. Elle ne pouvait pas utilisé cette excuse cette fois ci puisque à chaque virage de nouveaux tableaux différenciés parfaitement les allées … si tant est qu'on savait où aller.

Une fois aux sources chaudes ils ne leurs fallut pas longtemps pour rejoindre l'eau et se désaltérer du champagne préparé par les employés. A défaut d'être jalouse de cette Billie, elle pourrait facilement la considérer comme une bonne marraine. Si elle la rencontrait, Malone se promis de se concentrer sur cela plutôt qu'à lui trouver toute les qualités qui pourraient plaire à Lysandre. Les anciens amants se rapprochèrent l'un de l'autre en prétextant un échange de coupe alors que c'était juste terriblement naturel d'être près . Elle haussa les épaules , toujours pas décidée à renoncer à cette idée .

- Je sortirai pour aller voler de la nourriture dans la cuisine pour me redonner face humaine, et puis toi tu viendrais me rendre visite non ? Cela me forcerait à rompre ma vie de femme des eaux ou femmes des forêts ? Je te verrais bien déguisé en Tarzan... ah non mince ça serait moi Tarzan et toi Jane, le beau dandy venant des villes... Enfin bref tant que y'a une peau de bête à la clef couchée au sol, j’adhère.

Il s'approcha d'elle et instinctivement elle passa ses bras à son cou en se collant à l'objet de sa convoitise : son torse. Elle soupira d'aise.

- Promis... je te le dirais de nouveau...

Fermant les yeux, elle glissa ses doigt dans la chevelure brune en lui tendant son cou. Ses lèvres provoquèrent un sursaut de désir qu'elle réprima tant bien que mal en se mordant la lèvre inférieure. Si seulement la douleur minime aurait pu lui changer les esprits... Seulement à la place ça lui rappelait toute les morsures qu'ils aimaient imposé sur le corps de l'autre, comme autant de caresses et de marques leur rappelant une fois séparés ce qu'ils avaient vécu . Et tandis qu'elle lui proposait de le servir, il la surprit en lui offrant de faire l'inverse.  Il ne fallait pas lui dire deux fois. Même si elle voulait sincèrement s'occuper de lui, quelle femme n'accepterait pas d'être prise pour une princesse par l'être qu'elle aimait ?

- Tu sais pourtant que je suis mille fois plus exigeante que toi et que c'est une dangereuse idée de me donner tout pouvoir. J'en userais et...

Malone s'approcha de lui et l'embrassa délicatement en caressant ses bras , se serrant contre son corps.

-Et j'en abuserais...

Prenant de nouveau sa bouche elle attrapa du bout des doigts sa coupe de champagne et s'éloigna en direction du banc que Lysandre lui désignait non sans avoir pris une des serviettes disponibles autour des sources. Elle se hissa sur la pierre et s'installa sur le ventre après avoir étendu le tissus dessus. Dégageant sa nuque de ses cheveux elle laissa mollement tombé ses bras de part et d'autre de l'installation .

-J'ai l'impression d'attendre d'être sacrifiée sur un autel à  la gloire d'une quelconque divinité . Je devrais dégrafer ça je pense.  

Défaisant le ruban autour de son cou et le second nœud qui retenait son soutien gorge, elle se tourna vers le policier , la serviette sur sa poitrine

- Alors ? Qu'est ce que tu attends ? Une invocation ? Une messe ? Je n'attends plus que toi Lysandre...

Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 15/03/2017
›› Love letters written : 240
›› It's crazy, I look like : Kit Harrington
›› Credit made by : Tag
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Lun 11 Sep - 9:17





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lysandre & Malone


« Open the door.»

Lysandre et Malone avaient eu des jours heureux, avant d'en venir aux divorces ils avaient été bien, lorsqu'ils avaient emménagé à Los Angeles, ils n'avaient entrevu que leur futur bonheur, et pas les futures difficultés qu'ils auraient à traverser. Pourtant ça leur été tombé sur le coin de la figure, sans savoir finalement réellement ce qui les avait précipité dans ce ravin sans fond. ils s'étaient séparés lorsqu'il n'était plus possible de remonter et leur divorce avait sonné comme le glas de leur malheur. Sa foi en l'amour s'était effritée, et un grand vide avait envahit son appartement et sa vie par la même occasion, mais il avait fini par s'y faire, s'y habituer, jusqu'à ce qu'elle réapparaisse à l'improviste au poste de police. Quel choc il avait eu lorsqu'il l'avait vu devant lui, en petite tenue, hurlant à qui voulait l'entendre qu'on lui avait volé Frieda. Pauvre voiture, quel destin tragique elle avait eu ! Il plissa alors les yeux, regardant la jeune femme se demandant un instant si elle était bien sérieuse:

-Une diablesse déguisée en Lady oui.  

Malone était une femme sanguine ce qui était assez drôle en soi car elle n'était pas une fille du sud, mais elle avait le sang chaud et un rien la faisait partir au quart de tour. Ainsi, lorsqu'elle avait décidé de le guider, il n'avait pas tenté de l'en dissuader du contraire, de toute façon ça n'aurait servi à rien et il s'était laissé guider par elle, s'amusant quelque peu de la situation, cette femme était une tête de mule. Cette fois-ci, elle finit finalement par trouver le lieu tant désirée, Lysandre soupira de soulagement, ouf, ils n'avaient pas eu à sortir le GPS pour trouver les sources chaudes, c'était déjà ça de gagner. Ils allaient passer un agréable moment, c'était certains, et la sensation de l'eau chaude sur leur corps ne pouvaient que les détendre davantage. Lysandre ne pu s'empêcher de rire légèrement, elle en avait de l'imagination et c'était toujours drôle de la voir déblatérer ses idées farfelues.

-Tu nous ferais pas plus tôt un remake de la Belle et la Bête ? Parce qu'à vivre uniquement ici, ce n'est pas en sirène que tu vas te transformer ! Mais soit, je viendrais te voir, je te réapprendrais la socialisation, je t'emmènerais une feuille et un pinceau et tu réapprendras à peindre.

Elle se serra alors contre lui et il passa ses bras autours de sa taille, souriant légèrement en voyant la jeune femme lui adressait un sourire malicieux.

-J'aime te l'entendre dire.  

Elle passa sa main dans ses boucles brune et il ne pu s'empêcher de déposer un baiser dans le cou qu'elle lui offrait, son corps s'électrisait à chaque fois qu'il était près d'elle. Pour une fois, Lysandre avait décidé d'inverser les rôles, la jeune femme faisait toujours l'effort de venir vers lui, c'était elle qui lui écrivait, elle qui avait provoqué la situation cocasse au cinéma, cette fois-ci il voulait lui offrir un week-end magique et s'occuper d'elle. Chose qu'il n'avait peut être pas fait assez souvent lorsqu'ils étaient encore mariés.

-Je prends le risque Malone. C'est moi qui vais prendre soin de toi et tes désirs seront des ordres.

Elle vint alors l'embrasser et il frissonna, répondant à son baiser en lui mordillant doucement les lèvres.

-Tu ne sais pas être raisonnable.  

La jeune femme fini alors par obtempérer, et, prenant une serviette au passage, fini par aller s'allonger sur le bac de pierre. Malone étendit ses bras de part et d'autre et Lysandre s'approcha d'elle. Il monta à califourchon sur elle, faisant attention à ne pas l'écraser, tandis qu'elle défaisait le haut de son maillot. Elle était tellement belle.

-Sacrifié, c'est un bien grand mot.

A la phrase de la jeune femme, le jeune homme esquissa un léger sourire en coin. Il posa ses mains sur les épaules de la jolie rousse et les malaxa doucement, faisant glisser ses doigts au fur et à mesure, le long de son dos, savourant la peau satiné de la jeune femme sous ses mains. Elle était douce et il se plaisait à malaxer ses épaules, son cou, son dos. Il descendit doucement ses mains vers les fesses de Malone, les malaxant doucement sous ses mains, savourant leur rondeur, leur texture .

-Tu es belle Malone.



COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 232
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
›› Credit made by : avengedinchains
family don't end with blood
MessageSujet: Re: You Didn't Close The Door ft Lysandre Lun 11 Sep - 19:54



     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You didn't close the door
Left a crack open
I couldn't ignore the faint possibility
Of having hope in this insanity
That we still could be
But we're stuck floating in between
You Didin't Close The Door


Tandis que l'eau glissait sur sa peau et que les vapeurs  chaudes donnaient à son visage une jolie teinte rose, Malone s'amusait à humidifier ses avant bras. Les gouttes d'eau luisaient sur elle aussi bien que sur lui, attrapant la lumière pour les laisser comme sortie d'un roman graphique futuriste... ou de Twilight, mais c'était moins classe. En matière de référence Lysandre marqua un point et la jeune femme ne put s’empêcher de sourire .

-Tu crois ? Et je deviendrais la bête ? Et toi la belle ? Sérieusement capilairement parlant parfois c'est plus toi qui a du grand loup garou mal léché … et puis je serais volontiers ton projet humanitaire. Moi l'animal sauvage et toi le beau professeur qui tente de m’apprivoiser en m'apprenant à dessiner... hum... J'ai raté ma vocation, j'aurais du être scénariste ! J'aurais de quoi faire bosser certain !

Elle accorderait bien volontiers le premier rôle d'un film imaginaire à Chris ou n'importe qui si seulement elle pouvait redevenir une des protagoniste de la vie de Lysandre. Comme pour le prouver elle se fondit contre lui, son corps contre le sien étant aussi chaud que l’atmosphère alentour. Elle se promis de lui prouver sa reconnaissance coûte que coûte si c'est ce qu'il fallait pour le voir lui sourire encore. Elle fondait pour ce sourire comme une adolescente et s'en nourrissait pour contenter le désir de la femme qu'elle était.

Il voulait prendre soin d'elle ? Une part d'elle même était tenté de lui rappeler que c'était ce qu'ils s'étaient promis devant l'autel mais elle le ravala avec tristesse pensant que mieux vaux tard que jamais. Et cela aussi bien l'un que pour l'autre. Il prit en otage sa lèvre  inférieure et elle eut encore plus envie d'être là, contre lui et pour plus longtemps encore.

- C'est de ta faute... tu me pousses à toutes les folies Lysandre !

La preuve elle en était à se hisser sur un banc à l'attendre sagement alors qu'il allait lui faire subir la pire des tortures : ses mains sur elle, les frissons, l'envie, la faim dans ses veines que seul lui pouvait  sustenter sans pourtant qu'il ne le fasse. Il s'installa avec précaution sur le haut de ses cuisses et elle eut comme une impression de sécurité en sentant son poids sur elle. Il ne l’écrasait pas, elle était juste complètement sous son ombre, sous son rempart. Le seul problème étant que nul ne pouvait lui faire plus de mal que lui. Il était le couteau, la plaie, le baume et maintenant le bouclier ?

- S'il le fallait vraiment pourtant, ça serait volontiers que je servirais de victime à tout tes petits jeux...

Malone se cambra, fit le dos rond comme si toute sa peau voulait allait au contact de la caresse de son ex mari. Elle était comme électrisé par son massage. Quand il se perdit sur ses fesses elle les remonta lascivement son lui tandis qu'elle tourna le visage vers le sien. Son compliment lui fit le même effet que ses mains : une satisfaction totale. On le lui disait souvent, mais il n'y avait que dans sa bouche que cela avait cette saveur . Elle sourit doucement .

- C'est pas plutôt mes fesses que tu trouves belles là ? Je vous trouve bien hardi monsieur … quoique vous pourriez faire pire...

Comme pour le prouver elle prit ses paumes et les passa sous le tissus de son bas de maillot afin qu'il ait mieux accès à ce qui semblait l'hypnotiser. S'échappa alors un petit gémissement qu'elle n'arriva pas à retenir. Des tas de nouveau fantasme polluèrent son esprit en un quart de seconde .

-Hum... quoique non... remonte finalement sinon ça va mal finir! Non pas que ça me plairait pas, au contraire. Mais je ne voudrais pas te donner raison concernant ma déraison.

Elle lui tira la langue avant de se remettre à le contempler sous cet éclairage dont elle avait jadis l'habitude. Malone riait un peu en lui posant une nouvelle question.

-Tu crois que ça aurait été plus simple si j'avais pris 20 kilos comme il se doit après un divorce ? Comme ça tu aurais peut être eu plus de facilités à me repousser ? Rappelles moi d'y travailler au restaurant!


Malone
&
Lysandre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

You Didn't Close The Door ft Lysandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum :: chateau marmont
-