Partagez|

another day at work (Sonia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 14/08/2017
›› Love letters written : 106
›› It's crazy, I look like : Ryan Gosling
›› Credit made by : Schizophrenic (avatar) MayoOsh (Gif) London (Crackship) Mcfly (Signature)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: another day at work (Sonia) Mer 16 Aoû - 23:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Another day at work.
Une journée comme une autre venait de commencer dans la misérable vie de James. Allongé sur son lit contemplant le plafond, il pensait à la venue de sa future fille qui allait sûrement changer sa vie, il pensait à sa femme avec qui il n’était pas toujours tendre et il pensait surtout à son avenir professionnel. Il avait tant eu la pression toute sa vie pour arriver à ce stade et il savait que ce n’était que le début d’une carrière qu’il allait devoir mener à bout pour faire avant tout plaisirs à son paternel qui le voyait déjà se présenter à l’élection présidentielle dans quelques années, un objectif bien lointain pour James qui se concentrait sur sa place de député à l’assemblée. Regardant sa montre, il se rendit compte qu’il avait déjà bien trop traîné au lit et se leva un peu rapidement afin de se préparer à partir pour une journée semblable à celle passé chaque semaine. Le trajet jusqu’à l’assemblé ne fut pas bien long, après avoir salué quelques personnes au passage, il se rendit dans le bureau du gouverneur afin de saluer, pour finalement se rendre dans l’amphithéâtre ou avait lieu les débats concernant certains changements de lois. James faisait partit de la nouvelle branche des députés, dire merci à son père il devait pour se poste, car oui il avait été pistonné, comme la plupart d’ailleurs. Après quelques heures à lui donner mal à la tête, il sortit pour la pause du déjeuner et tomba sur Sonia, une connaissance qu’il avait depuis sa plus jeune enfance, une démocrate contrairement à lui qui était républicain. Après quelques heures à lui donner mal à la tête, il sortit pour la pause du déjeuner et tomba sur Sonia, une connaissance qu’il avait depuis sa plus jeune enfance, une démocrate contrairement à lui qui était républicain. Il la salua en levant la main avant de se rapprocher d’elle. « Mademoiselle, Levinson, ou devrais-je dire madame… » Dit-il en premier lieu tout souriant. « Comment ça se passe dans le monde des démocrates aujourd’hui ?» Il avait ce ton enjoué prêt à la charrier comme à son habitude. Une habitude entre les deux jeunes gens. « Tu ne m’as pas emmené mon café ce matin, je suis vraiment déçu, c’est pourtant ce que tu fais non ? » Il savait que ce n’était pas vraiment son poste, mais ça l’amusait de lui balancer ça, lui-même ne savait pas vraiment pourquoi. James jeta un œil à sa montre avant de reposer son regard sur la jeune femme. « Pour te faire pardonner, je propose que tu m’invites pour le déjeuner ! » Son sourire était digne d’une tête à claques, mais cela lui faisait également son charme.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ coup de coeur du mois
avatar
coup de coeur du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 24/04/2017
›› Love letters written : 162
›› It's crazy, I look like : Selinda Swan ♡
›› Credit made by : earithralia (avatar); tumblr (gifs)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: another day at work (Sonia) Jeu 17 Aoû - 13:23

Another day at work
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fake friends; those who only drill holes under your boat to get it leaking; those who discredit your ambitions and those who pretend they love you, but behind their backs they know they are in to destroy your legacies.

La journée avait commencé très tôt pour moi et le réveil avait été difficile. J’avais passé une bonne heure dans la salle de bain pour me préparer à aller travailler. Aujourd’hui, il me fallait courir à l’assemblés après quelques députés de mon partie pour le remettre en main propre des invitations de la part de Mr. Malone en personne. Normalement, je ne m’occupais pas de ça, mais Elise était partie accouchée et la plupart des collègues étaient parti en congé en ce mois d’aout. C’est pourquoi je multipliais les tâches en attendant patiemment mon tour pour les vacances bien mérité. Il était un peu plus de midi et je n’avais pas totalement fini ce que j’étais venue faire étant donné que certains députés étaient aux abonnés absents ce jour là, je décidais donc de faire un tour au resto du coin pour calmer les cris incessant de mon estomac. Je n’avais pas eu le temps plus tôt dans la journée d’avaler quoique ce soit. Il me fallait faire vite parce qu’il fallait que je retourne au bureau vérifier que le discours de Jack Malone pour le lendemain était bien fait et commencer à me pencher sur la nouvelle affiche du partie et trouver un slogan accrocheur.

Au loin j’aperçois James Harper, j’ai pensé une seconde feinter ne pas l’avoir vu, mais nos regards se sont malheureusement croisé. Je soupire intérieurement, mais décide de lui offrir un large sourire. Nous nous connaissions depuis le collège, et avions fréquenté les mêmes écoles. C’était un peu la tête à claque du coin, fils de député, prétentieux dans l’âme. Un garçon qui ne savait parlé que de lui même et qui parfois me rester en travers de la gorge. Néanmoins notre relation était tellement lointaine qu’on avait appris à se supporter. Le hasard avait fait que lui et Alaska se rencontrent et tombent amoureux. Ce qui en soit est une victoire, parce que j’étais à peu prés sur qu’il n’était capable d’aimer que sa personne. J’avais essayé de prévenir mon amie sur le personnage, mais elle n’avait rien voulu savoir, c’était lui et pas un autre.

Lorsqu’il arriva prêt de moi, il commença par les hostilités, comme à son habitude. Ce qui ne me fit pas perdre mon sourire pour autant, des gars comme lui j’en côtoyais tout les jours : «  Oh tien, le petit Harper. Ton papa n’est pas avec toi? » me permettais-je de rétorquer. Tout le monde savait comment il en était arrivé là et ce n’était certainement pas grâce à son petit QI. « Et bien écoute, plutôt bien. Et chez vous? » lui demandais-je à mon tour, bien que la réponse ne m’intéressait pas vraiment. Il chercha de nouveau à me taquiner sur mon job, je décidais de prendre un ton plus ironique : «  La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe. » puis lui fit un petit clin d’oeil. Nous étions habitués à nous embêter de la sorte, et aucun de nous n’était vexé de ce que l’autre pouvait lui dire. « Aller, un peu de charité dans ce monde de brut n’a jamais fait de mal à personne. » lorsqu’il me proposa de l’invité. On s’installa dans un petit coin calme, en attendant d’être servi. «  Sinon, comment va Alaska? » demandais-je sincérement cette fois-ci. Elle était la meilleure partie de cet abruti. Il avait fait le bon choix, mais je n’étais pas très sur qu’il s’en rende compte.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 14/08/2017
›› Love letters written : 106
›› It's crazy, I look like : Ryan Gosling
›› Credit made by : Schizophrenic (avatar) MayoOsh (Gif) London (Crackship) Mcfly (Signature)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: another day at work (Sonia) Lun 4 Sep - 23:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Another day at work.
Sonia et James vivent dans le même monde depuis leur plus jeune âge, mais cela n’a jamais suffit à faire d’eux de grands amis, bien au contraire. Bien qu’ils aient grandi tous les deux à travers la même vie, les mêmes écoles, ils ne se sont jamais bien entendu, entre eux, c’était plutôt un jeu à la tom et Jerry qui s’était installé à travers le temps. S’amusant à se taquiner l’un l’autre à ne pas en finir, se lançant des piques à bout de champs et surtout faisant semblant de s’apprécier à travers tout ça. Le comportement des deux adultes avait finalement bien changé depuis les années lycées, se supportant un peu mieux au fil du temps.

Lorsque James avait croisé Sonia à travers la foule, grand sourire sur les lèvres, il n’avait pas tardé à s’avancer vers elle afin de faire ce qu’il fait de mieux, la taquiner. Bien sûr, il se doutait qu’elle allait en faire de même, comme toujours. Cela faisait des années que ça durait et ce n’était pas sur le point de s’arrêter. Alors qu’elle avait osé lui lancer un pique par rapport à son père, James perdit son sourire en quelques secondes à peine. Très susceptible, il avait souvent du mal à accepter le fait que l’on se moque de lui, ne l’empêchant pas de faire de même dans le sens inverse pour autant. James et son père, c’était une grande histoire, depuis toujours, il avait fait ce que son père lui disait, suivant ces opinions et non les siennes. S’il avait atterri dans ce milieu, c’était unique grâce à lui, ou à cause de lui plutôt. S’il avait suivi son propre chemin, il n’aurait sûrement pas choisi le monde politique, bien qu’à présent, il aime ce qu’il fait. Faisant mine de rire à ce qu’elle venait de dire, il ne tarda pas à prendre la parole. « Je suis un grand garçon maintenant ! » Faux sourire sur les lèvres, il leva les yeux vers le ciel avant de très vite reprendre. « Tu devrais t’occuper de ton émission, comment ça s’appelle déjà ? » Il fit mine de réfléchir en posant sa main sur son menton avec un regard plutôt amusé. « On s’en fou, c’était de la merde de toute façon, ça a tenu combien de temps ? Une semaine avant de couler ?» Un petit rire accompagnant ses dires, il avait répondu à son attaque par une autre attaque et il n’y était pas allé de main morte, faisant référence à l’émission que produisait Sonia durant des années avant de travailler pour le gouverneur.

Alors qu’il lui avait demandé comme ça se passait du côté des démocrates, par simple curiosité, elle lui retourna la question. « Comme toujours, en route vers une future victoire.» Dit-il avec un grand sourire, avant d’écouter ces paroles suivantes, sans vraiment les écouter. S’installant à une table alors qu’elle avait accepté de l’inviter suite à sa demande. Elle lui demanda comment allait Alaska, James fit un sourire sincère cette fois-ci, pensant qu’il allait devenir père dans quelques mois. « Elle va très bien, elle s'est habituée à sa grossesse, j’ai vraiment hâte de voir ma petite fille ! » Dit-il avec un sourire jusqu’aux oreilles. Observant en même temps autour de lui avant d’observer la serveuse qui s’arrêta à leur table. « Je vais vous prendre une bière » Dit-il avant de tourner son regard vers Sonia pour qu’elle puisse commander ce qu’elle voulait boire pour commencer.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ coup de coeur du mois
avatar
coup de coeur du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 24/04/2017
›› Love letters written : 162
›› It's crazy, I look like : Selinda Swan ♡
›› Credit made by : earithralia (avatar); tumblr (gifs)
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: another day at work (Sonia) Jeu 7 Sep - 15:34

Another day at work
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fake friends; those who only drill holes under your boat to get it leaking; those who discredit your ambitions and those who pretend they love you, but behind their backs they know they are in to destroy your legacies.

Son sourire disparait et c’est jouissif de pouvoir le remettre à sa place parfois. Je sais bien combien le fait d’en être là grâce à son père le complexe et je ne me gêne pas de le lui rappeler. Quoi que du fils et du père, j’ai plus de facilité à accepter l’orgueil de James. Son père est indigeste, le genre de personne que j’évite à tout pris de croiser dans les couloirs et beaucoup plus puissant que Harper Junior. Je m’amuse à le titiller, on a l’habitude, on se connait depuis des années et jamais nos relations ne se sont arrangées. Parfois, j’ai de la peine pour lui, je sais combien derrière tout n’a pas été rose pour lui, devoir toujours être le meilleur pour ne pas décevoir papa. Le mien a côté de ça c’est de la crème à chou. Seulement, je n’excuse pas le comportement de James pour autant, son arrogance me reste souvent en travers de la gorge. Il y a des jours où je n’ai clairement pas envie de lui adresser la parole parce que je sais que mes nerfs ne sont pas toujours comme aujourd’hui.

Je suis d’humeur taquine, j’ai envie de l’embêter un peu. Je connais ses points faibles par coeur, on a eu le temps de bien se connaitre. Je sais provoquer ce rictus de colère quand lui feint que tout va bien. Plus hypocrite comme relation, tu meurs. Il essaye de me rendre la pareille, en parlant de mon émission. A une époque, j’aurais surement été plus vexée que ça. La dernière saison des diables de la télé avait été raté. Seulement, j’avais eu le temps d’avaler la pilule et entre temps j’étais passé à autre chose. Une partie de moi, veut lui rappeler que ce qu’il appelle merde sa chère femme y a participé mais Alaska n’avait rien à voir là dedans, je ne voulait pas la méler à notre querelle. Lui rappeler que je m’étais finalement mieux sorti qu’elle aurait fait de la peine plus à mon amie qu’à lui. Bien que le mot ami n’était peut être plus aussi approprié depuis qu’elle m’évitait comme la peste sans raison apparente. Je finis par lui dire, toujours le sourire au lèvre. «  Et bien, je vois que tu as beaucoup de respect pour le travail d’Alaska. Ça fait plaisir à voir un mari qui se sent aussi concerné au point d’oublier le nom de l’émission. » Adam lui ne m’avait jamais fait ça. Et Dieu sait comment j’aurais réagis s’il avait manqué autant de respect à mon travail. Sur ce point, je pouvais m’avérer chanceuse de l’avoir comme mari. Contrairement à Alaska je n’étais pas prête à m’effacer devant un homme dictatorial. J’étais du genre à tenir tête à qui voulait me défier. J’avais eu du mal à me retrouver là, alors ma place je la gardais bien au chaud. « Et bien, vous pouvez toujours vous toucher. La victoire sera de nouveau à nous. » rétorquais-je pour l’embêter. Los Angeles votait très souvent pour le partie démocrate, et mon petit doigt me disait que ce n’était pas encore fini avec Jack Malone qui montait en flèche dans les sondages.

Trêve de plaisanterie, l’heure était au sujet sérieux. Bizarrement, j’avais envie d’être moins cruelle à son égard lorsqu’il se mit à parler d’Alaska et de leur future fille. Il avait beau être insupportable, quand il parlait d’elles, il était sincère. Ses yeux se mettaient à briller ce qui avait le don de m’attendrir à mon tour. Je mets de côté de ma rancoeur. Il en deviendrait presque mignon. «  Tu as intérêt à prendre soin d’eux ou je te bottes les fesses. » lui dis-je en pointant mon index vers lui, avant de lâcher un petit sourire. J’avais beau pensé des horreurs sur lui, j’étais heureuse de savoir qu’il s’était enfin rangé et qu’il avait trouvé chaussure à son pied. «  James Harper papa, qui l’aurait cru? » soupirais-je, en saisissant la carte. Je n’ai même pas le temps de choisir que la serveuse est déjà là. Je décide de ne pas jouer les difficiles «  La même chose, s’il vous plait. » malgré qu’il était encore un peu tôt pour une bière, je décidais de me caler sur lui. «  Et donc, ça change beaucoup de savoir que l’on devient père, hein? » lui dis-je nostalgique de ma propre grossesse. Adam était comme un petit fou lorsqu’on attendait notre bébé, malheureusement les choses ne s’était pas passé comme nous aurions voulu que ça se passe et ça restait un sujet assez tabou en général. Le fait de ne jamais pouvoir retomber enceinte me rendait dingue, à chaque fois que je voyais le ventre rond d’une femme j’en devenais mélancolique. J’avais beau dire que c’était du passé et que j’étais passé à autre chose, c’était toujours aussi dur.  
Revenir en haut Aller en bas

another day at work (Sonia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a
-