Partagez|

(masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 1692
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Sam 12 Aoû - 21:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MASHER
on passe nos vies à compter ce qu'on a pas...

Le jeune homme ne voyait plus les jours défilés devant lui. Désormais, il se plongeait corps et âme dans son boulot comme si c'est le seul remède qu'il a trouvé pour remédier à ses problèmes. Et les jours passent et ne se ressemblent pas, pour ce garçon toujours aussi passionné par le fait de conduire. Il multiplie les courses de voitures, non pas pour l'argent mais seulement pour le risque qu'il prend. Et cette adrénaline qu'il ressent à chacune de ses illégalités. Heureusement, il peut compter sur ses deux plus proches amies, Bonnie Carstairs tout juste revenue d'Espagne, et Romy James qu'il apprend à connaître et à apprivoiser avec le temps. Le jeune homme ne compte plus le nombre d'heures dans sa voiture, dépassant toute la légalité mais qu'importe, il ne se rend pas bien compte du danger qu'il commet à lui-même. Bien trop absorbé par l'oublier ou du moins faire comme si toute cette histoire n'est que du passé. La réalité c'est qu'il n'arrive pas à se défaire de sa meilleure amie et de cette haine qu'il a pour son grand frère. Il avait reçu un message de Asher Monroe pour lui annoncer la naissance des jumeaux. Quel soulagement pour Mason de savoir son cousin enfin heureux et épanoui. Il s'était promit de passer un jour prochain avec lui, dans son emploi du temps chargé, entre les couches et les biberons. Rendez-vous donné à son cousin préféré, devenu père de famille et époux modèle. Qui l'aurait cru, après tous les dérapages, tous les journalistes grattant jusqu'à la dernière miette. Mason a toujours été présent pour lui, quoi qu'il arrive, même si ses derniers temps ils ne se sont plus vraiment donné de nouvelles. Maxyne ayant quittée Los Angeles mais Asher comme Mason savent que l'un comme l'autre, ils seront toujours la en cas de besoin. « Désolé pour ce retard... » Dit-il en voyant Asher déjà assis sur le tabouret du comptoir du bar. D'ailleurs un bar qui ne paye pas de mine de l'extérieur, mais qui se situe face à la mer. Un bar, loin des tumultes de la vie des Américains. « C'est toi le papa de deux jumeaux, et c'est moi qui suis en retard... » Dit-il d'une voix calme, rejoignant Asher pour s'installer à côté de lui, en rigolant de bon coeur. Mason avait besoin plus que jamais de cette soirée entre mec, avec toute ses dernières histoires récentes, et ses coups bas contre son frère Nathan, qu'il s'amusait pourtant à faire tourner en bourrique, avec ses journalistes que Mason n'a jamais vraiment porter dans son coeur.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
En ligne
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 12640
›› It's crazy, I look like : the absolute kitten, max irons.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Dim 13 Aoû - 9:31

Sommeil. Un concept qui m’est devenu totalement singulier et inconnu depuis quelques jours, depuis le retour à l’appartement de mes deux adorables jumeaux, que j’ai mis au monde de mes propres mains. Le sommeil, ce qui risque de cruellement me manquer, du moins encore plus si c’est possible, dans les prochains jours avec l’arrivée imminente de ma première séance de chimiothérapie. Je l’ai repoussé, allant contre l’avis des médecins, pour pouvoir être en état d’assister à la naissance de nos enfants, à Diane et moi mais aujourd’hui, la fuite n’est plus possible : je dois me soigner. Je dois me battre, pour elle, pour eux, pour Ollie, mon premier fils qui vient de fêter ses onze ans. Je goûte le café que l’on vient de me servir et manque de me brûler la langue. Je me tourne vers la porte, guettant Mason qui arrive finalement une ou deux minutes plus tard en s’excusant de son retard. Je salue mon cousin, chaleureusement. Le clan Monroe – et ses dérivés – s’amenuise de plus en plus, dernièrement. Mes sœurs ne vivent plus à Los Angeles, ma demie sœur non plus dont Mason est proche, Maxyne. Il ne reste que nous deux ainsi que Nathan, son frère. Mon père, leur mère. Alors il faut se serrer les coudes, dans la famille. Sa plaisanterie m’arrache un sourire. « Je peux t’avouer un truc ? J’ai avancé l’heure de notre rendez-vous auprès de Diane pour me défiler ! », je plaisante. Ce n’est pas vrai, bien entendu, j’ai même culpabilisé de la laisser seule à la maison mais elle m’a assuré qu’elle saurait gérer et que j’en avais besoin, ce qui est tout à fait vrai. Je tapote le tabouret à mes côtés avant de lui taper affectueusement l’épaule. « Si tu tiens à ton sommeil, Dunham, un conseil : n’oublie jamais les capotes. Un bébé, c’est démoniaque pendant la nuit », je lui dis, sur le ton de la plaisanterie bien entendu car pour rien au monde je ne regrette la naissance de mes enfants. Fier comme un coq, je tends mon téléphone à Mason pour qu’il regarde mes jumeaux bien qu’il soit venu les voir à la maternité, il y a quelques jours. « Est-ce que je suis indigne si je te dis que je confonds ma fille et mon fils ? », je demande en levant les yeux vers mon cousin, avec malice. Nous venons à peine de nous saluer mais je me sens déjà mieux, loin de ma future séance de chimiothérapie. Une bulle d’air frais. Et je constate à ses traits tirés que visiblement, je ne suis pas le seul à être soucieux.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 1692
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Dim 13 Aoû - 19:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MASHER
on passe nos vies à compter ce qu'on a pas...

La famille n'a jamais été le fort de Mason. Il n'a jamais été doué dans le relationnel et encore moins quand ca concerne ses parents. Sans savoir vraiment le réel problème, il ne s'est jamais vraiment senti à sa place, et si depuis le début il a prit sa soeur sous son aile, on ne peut pas en dire autant pour l'aîné de famille. Quand Maxyne est entré dans sa vie, il était déjà un adolescent au caractère bien trempé sous ses airs angéliques. Le vrai problème de Mason c'est qu'il n'aime pas faire comme les autres, il n'aime qu'on l'oblige à faire quelque chose qu'il n'a pas envie. Assis au côté de son cousin, il semblait malgré tout fatigué. Mais de la bonne fatigue, il semblait soulagé, adoucit. « Je peux t’avouer un truc ? J’ai avancé l’heure de notre rendez-vous auprès de Diane pour me défiler ! » Le rire de Mason se fît résonner dans le bar, peut-être parce qu'il n'y avait pas grand monde, ou parce qu'il riait de bon coeur. Il était content de le savoir avec Diane Helsner-Monroe, désormais. Mason estime beaucoup la jeune femme. « Oh le fanfaron... Commença t'il par dire, avant de faire signe au gars pour qu'il vienne prendre la commande. Il retourna sa tête vers son cousin en ajoutant, promis, ce sera répété et amplifié à ta femme ! » Ajouta t'il, presque aussi fier de lui au possible. Asher a toujours été bien vu pour Mason, malgré toute ses conneries, que Mason a souvent défendu bec et ongle devant les membres de leur famille. « Si tu tiens à ton sommeil, Dunham, un conseil : n’oublie jamais les capotes. Un bébé, c’est démoniaque pendant la nuit ... » Dit-il en tapant sur l'épaule de Mason, en lui montrant les photos de ses bouts de chou. « Ce qu'ils sont mignons... Tu crois que Diane acceptera de m'en laisser un, pour moi... » Dit-il, les yeux brillant comme si il était devenu un enfant à qui on promettait d'ouvrir ses cadeaux, la veille de Noël. Mason n'a jamais vraiment aimé les surprises et n'a jamais été un enfant pourri gâté, enfant. Il n'est pas celui qui réclame les choses, un tantinet solitaire et plutôt discret, il gratte tel une petite souri sans faire aucun bruit. Mais il est du genre rancunier et sait très bien qui sont ceux de son côté, et ceux contre lui. « Est-ce que je suis indigne si je te dis que je confonds ma fille et mon fils ? » Mason fît une tête outrée avant de voir le serveur arrivait en sa direction. Il commanda également un café, avant de rétorquer à Asher. « Bin alors c'est pourtant pas compliqué de faire la différence, les hommes ont quelque chose en plus non ? » Dit-il en sur jouant son discours comme pour se moquer gentiment de son cousin. Ce n'était que bonne guerre, qui plus est Asher lui rendra la pareille quand il le pourra, Mason lui fait une entière confiance. « Et toi, comment ça va ? » Demanda t'il d'une voix neutre en insistant bien pour qu'il comprenne que c'est de lui qu'on parle, et pas de sa petite famille. Avec tout ça, il n'a pas vraiment eu le temps de vraiment se confier depuis la naissance des petits, et bien que Asher ne soit pas du genre confident, il avait besoin de savoir exactement où il en était...

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
En ligne
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 12640
›› It's crazy, I look like : the absolute kitten, max irons.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Dim 13 Aoû - 20:24

Comme tout parent, je suis fier de mes enfants. Tellement que je serais capable de les montrer à des inconnus en leur demandant de me dire qu’effectivement, ce sont les plus beaux. Pas les plus dormeurs en tout cas, c’est certain. « Ce qu'ils sont mignons... Tu crois que Diane acceptera de m'en laisser un, pour moi... ». Je regarde Mason avec un faux dédain, pour plaisanter avant de lui taper le sommet du crâne. « Je ne laisse aucun de mes enfants et surtout pas à un dingo de taxi, attends, c’est dangereux comme métier », je m’esclaffe. Nous avons tellement voulu cette famille, à nous deux. Nous pensions seulement être trois, quatre avec Ollie mais pas cinq. Toutefois, je suis ravi et j’aime autant mon fils que ma fille, nouvellement nés. Je m’occupe comme je le peux d’eux mais je n’ai pas la fibre maternelle, l’instinct, dont Diane fait preuve. Je m’applique néanmoins aux soins, aux couches et aux petits pots. J’aide Diane, du mieux que je le peux. Je ne veux pas être un père comme une centaine d’autres qui ne sont là que pour les bons moments, les câlins et le calme. Je me lève la nuit, je change les couches qui semblent aussi mortelles qu’une bombe nucléaire. Je m’implique. Je me rattrape aussi pour l’enfance d’Ollie à laquelle je n’ai pas contribué. « Je te parle habillé, crétin », je dis tout en buvant une gorgée de mon café. Mason n’a aucune boisson. J’interpelle gentiment la serveuse pour qu’elle puisse prendre sa commande, glissant par avance ma carte bancaire pour régler et ainsi, inviter le brun. « Rien ne ressemble plus à un bébé habillé qu’un autre bébé habillé, je voudrais t’y voir ». Puis Mason me pose la question fatidique. Comment je vais ? Pas de façon générale, de façon plus précise. Je hausse des épaules. Je ne vais pas très bien, comme quelqu’un qui souffre d’un cancer et qui craint de crever, chaque matin, chaque soir. « Je m’accroche et toi ? », je réponds simplement. Si mon cousin n’est pas malade, je sais qu’il souffre à sa façon, d’une toute autre façon et cela m’inquiète depuis un moment déjà. Je le trouve plus fatigué, plus tendu que d’ordinaire, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 1692
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Lun 14 Aoû - 10:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MASHER
on passe nos vies à compter ce qu'on a pas...

« Je ne laisse aucun de mes enfants et surtout pas à un dingo de taxi, attends, c’est dangereux comme métier » Mason lui tira la langue, mine de bouder à sa phrase avant de lui rétorquer, « tu veux que je te rappelle de quelle genre de boite tu étais le PDG ? » Siffla Mason d'un air amusé. « Vous avez tellement vécu d'épreuves tous les deux, vous me donnez presque un espoir... » Dit-il, sincère. C'est vrai qu'il est assez rare de le voir comme ça, de l'entendre parler comme ça. Mais il enviait son cousin d'avoir rencontré une femme comme Diane. Personne de la famille n'aurait parié sur ce poulin, et pourtant, il a réussi à tant d'épreuve aujourd'hui. Mason espère que la maladie ne sera qu'une épreuve de plus pour le rendre plus fort. Et en tout cas il sera présent pour lui. « Je te parle habillé, crétin » Brailla son cousin en levant les yeux au ciel, tout en avalant une gorgé de son café. Mason rigola de bon coeur, content de sa connerie. Il n'en faut pas beaucoup à celui-là pour rire de tout et de rien en présence de son cousin. « Rien ne ressemble plus à un bébé habillé qu’un autre bébé habillé, je voudrais t’y voir » Mason fît la moue un court instant avant de porter à son tour le café à ses lèvres que la serveuse venait de ramener. « Tu as qu'à mettre des habits rose à ta fille, et bleu à ton fils... Vive les clichés ! » C'est à ce moment précis que Mason se rend compte combien avoir un enfant n'est pas quelque chose inné, et facile. Alors deux, c'est encore pire. Et puis l'environnement devient plus sombre, plus tragique. Mason s'était calmé en quelques secondes et il écouta attentivement son cousin, qui semblait anxieux. « Je m’accroche et toi ? » Mason se souvient encore sa tête quand il apprit pour sa maladie. Son cousin avait craqué devant lui et c'était bien la première fois qu'il craquait devant lui. Mason avait pris ça comme une accumulation de pas mal de chose mais connaissait suffisamment Asher pour savoir que toute évidence il ne le lui dira jamais. « Avec Diane, vous avez besoin que je vous soulage ? Ou je peux même venir l'aider chez vous, promis je ne leur ferais faire aucun tour de voiture... » S'enquît-il de dire en souriant légèrement, avant de reprendre pour répondre à la question de son cousin. « Je ne vais pas te mentir, c'est un peu la guerre entre nous... » Dit-il, comme si ce n'est rien d'autre qu'une fatalité. Les deux Dunham ont toujours été en guerre, au plus loin que remonte sa mémoire, Mason n'a pas de souvenir bienveillant envers son grand frère et s'est forgé rapidement une carapace en ce qui concerne son frère. C'est la jalousie qui émane en lui, et l'envie de lui prouver qu'il n'est plus ce garçon réservé, qui doit obéir à son grand frère. Pour lui, ce n'est pas de la protection, ce n'est qu'une lâcheté, et Mason refusera toute main de son frère tendue vers lui. Quand à Cassandre, de toute évidence, Mason ne souhaitait plus penser à elle, même si elle est toujours la, malgré lui.« Et mon petit cousin Ollie ? » S'empressa t'il de demander comme pour changer de sujet, et puis aussi parce que ça l'intéresse. Mason fît un maigre sourire, à vrai dire lui ne dormait pas beaucoup la nuit et ce n'est pas à cause d'enfant, mais bien pour se changer les idées, ou peut-être se faire du mal plus qu'il n'a mal... Aussi contradictoire que cela puisse paraître, ses courses l'apaise, et l'adoucit.

made by roller coaster


Dernière édition par Mason Dunham le Lun 14 Aoû - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
En ligne
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 12640
›› It's crazy, I look like : the absolute kitten, max irons.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Lun 14 Aoû - 10:44

Les paroles de mon cousin me rappellent qu’en réalité, j’ai quatre enfants mais que j’ai perdu la garde de celui-ci : Erotica. J’ai consacré près de dix ans de ma vie à cette entreprise – mais également à en détourner les fonds -. Malgré mes crimes financiers, je reste très attaché à cette entreprise spécialisée dans la pornographie où je travaille encore, grâce à la générosité de l’ex de ma femme, Bash Jacobson, qui a décidé de la racheter (sans doute, à l’origine, pour me faire rager). « On sait tous très bien que tu connais par cœur le site, p’tit con », je m’exclame avec un large sourire en allant ébouriffer ses cheveux bruns. Ses paroles me vont droit au cœur. Diane et moi avons vécus tant d’épreuves, effectivement. Apprendre l’existence de mon fils, l’alcool, la drogue, les tromperies, les mensonges, mon arrestation, mon procès, le décès de ma mère… et pourtant, alors que personne n’aurait parié sur nous, sur moi, nous sommes mariés, parents et pour ainsi dire, en ce moment, très heureux. Je fais une moue contrite. Mason est un gars bien qui mérite d’être heureux, amoureux mais il est trop entiché de Cassandre et cela depuis des mois pour ouvrir les yeux et s’essayer à une aventure toute autre. Malheureusement, le cœur de sa belle est pris, par son propre frère aîné. « Cette guerre dure depuis des années, Mason. Je n’ai pas de souvenirs où Nathan et toi vous vous êtes entendus ». J’ose prononcer le prénom de son frère, mon autre cousin bien entendu. « Des coups fourrés ? », je m’enquis alors qu’il change de sujet, je le vois très clairement. Je hausse des épaules. « Il ne me parle presque plus et refuse de rencontrer Callum et Claudia ».
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 1692
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Lun 14 Aoû - 11:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MASHER
on passe nos vies à compter ce qu'on a pas...

« On sait tous très bien que tu connais par cœur le site, p’tit con » Mason rigola de bon coeur, avant de se remettre ses cheveux correctement avant de lui avouer. « J'avoue... J'y passe toute ma journée, surtout quand je ramène une grand mère de ses courses » S'enquit-il de dire, d'une façon ironique. A vrai dire, Mason adore passer ses nuits avec une jolie femme, on lui en compte quelques unes à son actif ses derniers mois. Mais rien de très sérieux. Il n'a jamais tenu à réellement prendre la décision d'effacer sa meilleure amie de sa mémoire. Et surtout depuis leur baiser il y a quelques semaines. Mais il sait aussi que cela ne deviendra jamais plus entre eux. Et il n'acceptera jamais que son frère gagne la partie, peut-être la raison qui fait qu'il s'accroche aussi simplement à elle. Comme elle lui a si souvent fais remarquer, ce n'est en partie que son ego qui parle. Une fierté plutôt mal placé venant du brun, qui a assisté au mariage de son frère et de sa meilleure amie il y a quatre ans désormais. « Cette guerre dure depuis des années, Mason. Je n’ai pas de souvenirs où Nathan et toi vous vous êtes entendus » Peut-être parce que ses souvenirs n'existent pas. Mason haussa les épaules. Quoi dire, de toute évidence, Asher était bien placé pour connaître leur famille mieux que quiconque. Et savoir combien Mason est totalement différent en leur compagnie. Comme si leur tronche ne revient pas au brun. « Des coups fourrés ? » Sans doute Asher a t'il lu la presse à scandale, puisque cette dernière se démène pour trouver des sujets croustillants. Et les Dunham sont sans doute un sujet divertissant. « J'en suis même plutôt fier... et c'est bien ça le pire, il reprit en posant ses mains sur le comptoir, honnête envers son cousin, j'ai annoncé à Cassandre la tromperie de Nathan avec une inconnue. J'étais la aussi, en train de boire un verre, j'ai tout vu. » Enfin, en tout cas suffisamment pour tirer les plans sur la commette. « Sauf que depuis elle ne veut plus m'adresser la parole... »  Il s'attendait à quoi ? Qu'elle lui envoie des fleurs ? Qu'elle le remercie ? Peut-être que dans le fond, oui, il s'attendait à ce qu'elle plaque Nathan pour venir le retrouver. Il était sans doute un peu naïf pour elle. « Il ne me parle presque plus et refuse de rencontrer Callum et Claudia » Il porta à nouveau son café jusqu'à ses lèvres avant de reposer son regard sur Asher, « tu veux que je lui parle ? Je sais combien il adore la fête foraine et se goinfrer de barbe à papa » Ollie est un gentil garçon mais qui a du mal avec l'autorité et avec tout ce qu'à vécu son père. Mason est plutôt comme un grand frère pour lui. « Il ne peut rien me refuser à moi... » Ajouta Mason pour apaiser son cousin. Mais c'est vrai Mason l'a souvent gardé plus jeune et les deux garçons s'entendaient plutôt bien.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
En ligne
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 12640
›› It's crazy, I look like : the absolute kitten, max irons.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Lun 14 Aoû - 11:36

Mon rire résonne dans le bar. « Attends, par curiosité, quel était l’âge de la plus vieille femme avec qui t’as couché ? », je demande, amusé. Je me gratte le crâne, réfléchissant moi-même à cette question avant de grimacer : elle était plus âgée que ma propre mère. Dégoûtant ! Je grimace et préfère boire une longue lampée de mon café pour me changer les idées, parcourut d’un léger frisson de dégoût. Puis, je décide d’écouter attentivement mon cousin me parler de la guerre impitoyable qu’il livre à mon autre cousin, Nathan. Je manque d’avaler de travers mon café et toussote pour reprendre mon souffle alors qu’il affiche une nette fierté d’avoir annoncé l’infidélité de son frère à sa meilleure amie. « Wow, attends… et je n’ai pas encore reçu d’invitation à ton enterrement ? », je demande, surpris. A la place de Nathan, j’aurais défoncé le joli minois de Mason. Je cherche vainement une empreinte de la main de Cassandre ou un bleu sur son visage mais je n’aperçois rien. « Comment a réagit ton frère ? », je ne peux m’empêcher de demander, vraiment intrigué. Je ne connais pas aussi bien Nathan que Mason mais je n’ai aucun doute sur le fait qu’il a dû se mettre dans une colère noire. Mason propose son aide pour ce qui concerne Oliver, mon fils de onze ans malheureusement, je me vois dans l’obligation de la refuser. En effet, le jeune me reproche justement de ne pas prendre mes responsabilités et de ne pas assumer mes fautes alors je dois prendre les choses en main. « Je te remercie mais il faut que j’apprenne à me débrouiller avec lui, à composer », je dis. J’ai une féroce détermination à arranger les choses tant avec lui qu’avec sa mère, Nora. « Mais si tu veux le voir pour tout autre chose, je suis certain qu’il sera ravi de te voir », je poursuis, avec un large sourire sincère.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 1692
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Lun 14 Aoû - 15:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MASHER
on passe nos vies à compter ce qu'on a pas...

« Attends, par curiosité, quel était l’âge de la plus vieille femme avec qui t’as couché ? » Dans quoi Mason s'était glissé ? Dans quelle genre de conversation le brun se laissait doucement couler par la faute de son cher cousin préféré - oh pourtant bien trop curieux. « Non mais ça va oui Monroe ! Je ne joue pas dans la cours des grand mères quand même ! » Dit-il, en rigolant de bon coeur, avant de se retourner entièrement vers son cousin et de comprendre que lui a probablement des choses à se reprocher. « Me dit pas que toi Asher Monroe, la fierté puissance 10 000 tu as couché avec une vieille de la vieille ? » Son rire résonna dans le bar à cette idée, qu'il ne voulait d'ailleurs même pas imaginé. Décidemment son cousin lui aura tout fait ! Et puis Mason s'est allé à quelques confidences strictement personnelles. Confidences qu'il n'est vraiment pas le genre à raconter habituellement. Mais Asher fait parti de la famille, de sa famille la plus proche sans contexte. « Wow, attends… et je n’ai pas encore reçu d’invitation à ton enterrement ? » Le brun laissa échapper un rire assez nerveux avant de rétorquer, « t'inquiète je le laisserais pas me mettre plus à terre... » Avoua t'il sans vraiment faire attention à l'impact de cette phrase. A ses yeux, Nathan Dunham est un sujet tabou, et reconnaître un seul instant que son frère pourrait remporter la bataille lui brûlerait la gorge, l'achèverait d'un coup de poignard en plein coeur. « Comment a réagit ton frère ? » La question fatidique, pourtant étrangement Mason restait calme et lui répondit aussi simplement qu'il aurait commandé une baguette de pain chez le boulanger. « Tu imagines bien qu'on s'est pas tapé une partie de poker après ça... » L'ironie pour détendre l'atmosphère on reconnaît bien Mason. « J'sais pas, mal sans doute. A vrai dire on a pas eu le temps d'en parler. Cassandre est partie quand elle a vu qu'on en arrivait aux mains, j'ai voulu la suivre mais elle était déjà partie de la maison familiale. » Avec le temps il avait réussi à comprendre son geste. Ce n'était pas uniquement pour récupérer son amour perdu, mais aussi parce qu'il avait un besoin de reconnaissance de son frère ou de vengeance, il n'en sait rien. Mason était au courant qu'un jour, il devra faire un choix : camper sur ses positions ou pardonner. Et si ce choix ne fait pas l'unanimité dans la famille, il prend les décisions pour les autres sans leur laisser vraiment le temps de protester. . « Tu crois toi aussi que je devrai abandonner cette idée de vouloir la reconquérir ? » Même si Mason n'est revenu à Los Angeles pour la seule raison de la retrouver elle ? A quoi bon le demander à Asher, il connaissait déjà sa réponse, et un soupire bien profond, bien lointain s'échappa de ses lèvres avant même que son interlocuteur n'y réponde. « Je te remercie mais il faut que j’apprenne à me débrouiller avec lui, à composer. » Le brun acquiesça d'un signe de tête, en souriant légèrement. « Mais si tu veux le voir pour tout autre chose, je suis certain qu’il sera ravi de te voir. » L'amour paternel n'est pas toujours facile, Mason en sait quelque chose pour détester son père. Mais c'est justement l'absence que lui reproche aujourd'hui le trentenaire, et Mason refuse de voir son cousin détruire sa relation avec son fils de la même façon. « J'espère que ça s'arrangera entre vous deux. Mais oui, j'irai le voir...» Il souriait légèrement, un air apaisé, oubliant peu à peu son discours avec Cassandre et Nathan. « Ca nous fera le plus grand bien. »

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
En ligne
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 12640
›› It's crazy, I look like : the absolute kitten, max irons.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Lun 14 Aoû - 16:20

« Je ne dis pas vieille genre grand-mère mais genre quarante ans ! », je m’exclame avant que son rire ne se propage et ne me contamine également alors qu’il me demande si j’ai déjà couché avec une vieille de la vieille. Je hausse des épaules. Honnêtement, quelle pratique sexuelle n’ai-je pas essayé ? C’est tellement difficile à croire que désormais, je suis un mari fidèle et somme toute plutôt classique avec mon épouse, ma seule partenaire qui est plutôt réservée, par ailleurs. « Cinquante-quatre ou cinquante-cinq. C’était une pote de ma mère et … oh mon dieu, si elle m’entendait, elle me tuerait », je dis en essuyant des larmes d’hilarité qui perle au bord de mes yeux. La discussion s’alourdit toutefois lorsque je me permets de poser des questions sur Mason, Nathan et Cassandre. Il maintient qu’il ne se laisserait pas se faire mettre plus bas que terre, davantage. Je fronce des sourcils, intrigué. Je suis conscient que Mason ne va pas bien, ne vit pas bien du tout le mariage de son frère avec celle qu’il aime mais je ne m’attendais pas à de paroles si lourdes, brutales et je dois l’admettre, choquantes. « Je ne crois rien Mason et je pense que je suis plutôt mal placé pour donner mon avis sur les sentiments aux autres. Si Diane ne s’était pas battue pour nous, nous n’en serions pas là. Je ne pense pas qu’on puisse réellement abandonner l’idée d’avoir quelqu’un que l’on aime autant que tu l’aimes, elle ». Je ne connais pas très bien Cassandre mais je connais l’étendu des sentiments de Mason pour elle. Du moins, je le discerne par la façon dont il la regarde ou dont il en parle. « Tu sais ce qui nous ferait du bien aussi, Cousin ? », je m’exclame sur un ton plus enjoué car je souhaite lui remonter le moral. « Une partie de fléchettes ! », je dis en pointant la cible installée dans le bar-café qui est disponible, pour une fois, ce qui est plutôt rare.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 1692
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Mar 15 Aoû - 16:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MASHER
on passe nos vies à compter ce qu'on a pas...

« Je ne dis pas vieille genre grand-mère mais genre quarante ans ! » Décidément Mason n'est pas quelqu'un de normal, car non il n'a jamais été attiré par ce genre de femme, plus "mûre" que lui. Jamais attiré par ses professeurs ou autre femmes plus âgée que lui, et cela aussi longtemps que sa mémoire puisse remonter. Et pourtant des femmes de la cinquantaine habillée de leur plus belle robe, il en a vu passer par dizaines, mais visiblement n'a pas le même esprit que son cousin. « Cinquante-quatre ou cinquante-cinq. C’était une pote de ma mère et … oh mon dieu, si elle m’entendait, elle me tuerait. » Mason pouffa de rire avant de laisser un simple « Ah ouais ? » sortir de sa bouche. En passant sa main sur sa tête comme pour faire monter davantage la pression à son cousin, avant de secouer sa main de manière "ca m'étonne pas" avant de lui rétorquer, « Venant de toi, plus rien ne m'étonne toute façon. » Mason était détendu, et d'un calme apparent, comme longtemps il n'avait pas été ses derniers temps. « Je ne crois rien Mason et je pense que je suis plutôt mal placé pour donner mon avis sur les sentiments aux autres. Si Diane ne s’était pas battue pour nous, nous n’en serions pas là. Je ne pense pas qu’on puisse réellement abandonner l’idée d’avoir quelqu’un que l’on aime autant que tu l’aimes, elle » Les mots de son cousin le réconfortait malgré tout. Il acquiesça d'un signe de tête comme si dans le fond il le remerciait. Mason était tellement passé par de nombreux sentiments depuis son retour. Depuis le début, il sait que c'est un amour perdu, que le moment même où elle a dit ce fameux oui devant tous les invités du mariage, son coeur s'était fendillé. Brisé en morceaux. Que Mason Dunham, ne serait plus jamais ce même Mason Dunham d'autrefois. Et pourtant malgré sa fuite à Londres, il avait survécu avec pour seule obstination, sentir son corps contre le sien, ses lèvres contre les siennes. Il l'avait dans la peau et cela malgré ce mariage, malgré son frère. Malgré tout le reste. Et si il avait voulu répondre à son cousin, ses mots restèrent coincés au fond de sa gorge, formant une boule. Son regard s'était perdu sur le décor du bar, inconsciemment mal à l'aise d'être si faible. Si amoureux. «Tu sais ce qui nous ferait du bien aussi, Cousin ? » Il n'était pas compliqué pour Asher pour sentir le malaise installé, il sait que son cousin ne se confie presque jamais, et que même quand il le fait, il se sent après bête. Encore plus quand ça concerne Cassandre Mills. C'est pourquoi il lui proposa une toute autre activité qui plairait sans aucun doute aux deux hommes, « une partie de fléchettes ! » Il releva son regard en se levant, le sourire laissait place enfin sur son visage perdu. Les aveux sont désormais terminés, maintenant, ce qu'il voulait, c'est profiter de son cousin et de le voir perdre face à lui. « Viens prendre ta raclée mon kangourou ! » Vieux surnom, faisant référence au fait que Asher plus jeune adorait sauté de partout et toucher à tout. Mason en tant que compétiteur ne pouvait pas imaginer une seule seconde de perdre. Et connaissant son cousin, il savait qu'Asher ne le laisserait gagner sous aucun prétexte. « On va voir si le fait de devenir père ne t'a pas fais perdre la main... » Dit Mason pour l'entendre râler, en prenant une fléchette.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
En ligne
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 12640
›› It's crazy, I look like : the absolute kitten, max irons.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Mar 15 Aoû - 18:38

Voir sourire Mason n’a pas de prix quand on sait combien il souffre et surtout, depuis combien de temps. D’une tape sur l’épaule, je l’invite à se lever et nous nous dirigeons vers les cibles alors qu’il m’appelle par mon surnom d’enfant. Gamin, j’étais une véritable tornade et j’étais monté sur ressort, au grand dam de mon père. Quant à ma mère, comme toujours, elle s’extasiait devant le moindre de mes faits et gestes. « Va t’faire et lance cette fléchette, petit con », je grogne en m’emparant également une fléchette. Je laisse l’honneur à Mason de commencer. Son tir est plutôt bon bien qu’il ne soit pas excellent. Je me moque ouvertement de lui, en le vannant et en le bousculant pour prendre mon tour. Je me concentre, je vise et … je rate très clairement la cible, ma fléchette allant se planter dans le cadre, non pas dans des ronds. D’autres personnes attablées qui m’avaient vu fanfaronner rigolent également. Je lève les mains en l’air, me défendant. « Pas ma faute ! J’ai un cancer ! », je m’exclame avant de réaliser que je viens de faire un grand pas en plaisantant sur ma maladie ; un pas vers l’acceptation. Je me tourne vers Mason avec un sourire à la fois content – j’accepte enfin, un tant soit peu, mes problèmes de santé – et triste. Je hausse des épaules. « Bah faut bien que ça ait des avantages, non ? Au moins, ils ont arrêtés de rire », je dis innocemment. Je demande à la serveuse deux pintes de bières afin d’accompagner le jeu. Du bout de la fléchette, délicatement pour ne pas risquer de lui faire réellement mal, je pique le bras de mon cousin avec un grand sourire malicieux aux lèvres. « Que gagne le perdant ? », je demande, l’air de rien, en espérant qu’il n’entende pas l’erreur dans ma question.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 1692
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Mer 16 Aoû - 0:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MASHER
on passe nos vies à compter ce qu'on a pas...

« Va t’faire et lance cette fléchette, petit con » Dit Asher en râlant dans sa barbe. Comme prévu il ne marche pas, il court. Et c'est en rigolant légèrement que Mason se concentre pour lancer sa fléchette. Il vise, inspire et lance sa fléchette qui atterri dans le premier cercle, celui intérieur. Il s'était connu plus performant, et visage fermé, il croisait les doigts pour qu'Asher fasse pire. En se connaissant, ils allaient encore faire un pari stupide ! « Tu veux que je te rappelle le but du jeu : mettre la fléchette au centre... » Ajouta Mason pour enrager son cousin, et il était certain que ça fonctionnerait ! « Pas ma faute ! J’ai un cancer ! » Ajouta Asher en direction de tout le monde après avoir loupé sa cible, car certains du bar se foutaient de sa tête, Mason comprit. Mais gentiment. « T'es bête ! » Avoua son cousin en tapant dans l'épaule du jeune homme avant de récupérer la boisson emmenait par la serveuse et de tendre sa carte bleu, et de payer. « Si on vient me voir, je te connais pas ! » Lança Mason en direction de son cousin presque mort de rire de sa connerie, même si les autres clients ne rigolaient plus du tout. Mason n'avait pas l'habitude de le voir ainsi, et encore moins une personne parler librement de sa maladie. Mais n'est-ce pas la le fil de la guérison ? Le brun n'en savait rien en vérité, c'était osé de gueuler ça dans le bar et même si il n'était pas plein à craquer, il y avait déjà pas mal de monde. « Bah faut bien que ça ait des avantages, non ? Au moins, ils ont arrêtés de rire » Se convainc t'-il de dire en haussant les épaules et en jetant un coup d'oeil à Mason. « Alors ça pour arrêter de rire, c'est certain, ils n'osent même plus boire leur verre maintenant. » Glissa à voix basse le brun après avoir jeté un oeil furtif vers une table qui les regardait. Mason souriait tout bêtement de la bêtise de son cousin. Il n'allait pas le refaire. « Que gagne le perdant ? » Mason prit la fléchette, et direct dans le cercle extérieur, il soupira peut-être que savoir le pari allait le motiver. « Je ne sais pas, laisse moi réfléchir... » Et soudain, il se laissa aller à sa propre réflexion comme si il pensait à voix haute avant de trouver une idée que son cousin ne pourrait pas refuser. « Restaurant, déjà fait. Draguer la première venue, déjà fait. Se rendre à la fontaine à poil, déjà fait. Faire le tour de la ville en boxer sur un skate, c'est le dernier qu'on a fait... Récupérer 10 numéros de nanas en moins de 30 minutes ? » Mason et ses idées de pari, le pire c'est que d'autres germent dans sa tête.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ the search for something more
avatar
En ligne
the search for something more

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 06/10/2014
›› Love letters written : 12640
›› It's crazy, I look like : the absolute kitten, max irons.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Hier à 10:17

Je passe réellement un très bon moment avec mon cousin à tel point que j’arrive même à plaisanter de ma maladie. Cela peut paraître irresponsable et immature mais j’en ai besoin, pour ne pas sombrer. J’ai besoin de dire à cette fichue maladie qu’elle n’arrête pas ma vie : la preuve, je suis un jeune père comblé et je parviens à m’amuser, à être heureux bien qu’elle me ronge. C’est un pied de nez, en quelque sorte, que je lui fais. J’ai effectivement fermé le caquet du petit groupe qui se moquait qui me regarde avec pitié et c’est la seule chose qui me fait regretter ma plaisanterie ; le regard des gens quand tu leur dis que tu es malade. Ils te regardent tous comme si tu étais mourant. Certes, je crains pour ma vie et il y a des risques mais je ne suis ni contagieux ni sur le point de succomber dans les vingt secondes qui arrivent. Mais ainsi soit-il. « Si je te laisse réfléchir, on en a pour trois semaines avant d’avoir une réponse », je dis en levant les yeux au ciel, une moue moqueuse aux lèvres. Il réfléchit et élude plusieurs solutions que nous avons déjà faites, dans notre jeunesse. Il est vrai que Mason et moi sommes souvent sortis ensembles à partir de nos majorités respectives et nous avons fait beaucoup de bêtises, ensembles. Je me demande même si nous n’avons pas déjà terminé au poste mais c’est fort probable, quoi qu’il en soit. Je brandis ma main droite et secoue mon annulaire sous son nez. « Mec, t’es pas juste ! Ce truc à mon doigt, ça fait fuir toutes les nanas, j’te jure ! », je m’exclame en m’emparant d’une nouvelle fléchette qui touche la cible sans atteindre le cœur ou ce qui s’en rapproche, toutefois. « Puis sérieux, Diane a les hormones qui retombent à cause de l’accouchement, elle est fragile, si elle l’apprend, j’signe mon divorce directement ! », je m’écrie. Diane comprenait ce jeu, j’en suis certain. Elle sait que cela n’implique rien, plus rien. Je pense qu’elle sait également que dans ma vie, je n’ai que deux femmes désormais : ma fille et elle. « C’est un pari qui récompense seulement les célibataires, ça ! Si tu veux pécho, y’a d’autres solutions, moi j’peux t’expliquer la vie, tu sais, Mason ? », je dis en plaisantant.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 02/02/2016
›› Love letters written : 1692
›› It's crazy, I look like : jesse lee soffer, le plus beau
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: (masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas... Hier à 18:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MASHER
on passe nos vies à compter ce qu'on a pas...

La vie d'Asher Monroe a bien changé cette dernière année. Celui qu'on considérait un peu comme un bourreau des coeurs, comme quelqu'un d'irresponsable, passant son temps à profiter des corps des femmes croisant sa route, sans attache, sans fiabilité était devenu désormais un homme comblé et épanoui. Une personne de secrète sur ses désirs, et pourtant grâce à Diane, il était devenu différent. Mason le voyait dans son regard, dans ses gestes. Combien de fois le brun c'était engueulé avec son père - à la fin, il avait arrêter de compter - juste parce que plus jeune il passait son temps chez son cousin. Clairement, Mason et Asher gosses, ils étaient inséparables, toujours à vouloir se faire remarquer, Mason lui c'était plus pour provoquer son vieux père qu'il n'a jamais pu se blairer ! Et puis parce qu'au fond de lui, Mason s'est toujours bien entendu avec lui, c'était inné, sans forcé le truc. « Si je te laisse réfléchir, on en a pour trois semaines avant d’avoir une réponse » Ajouta Asher, sans pour autant perturber le brun qui s'en fichait éperdument et qui continuait sa liste de leur projet. Il énumérait ce qu'ils avaient réussis à faire, comme si Mason aimerait l'encadrer dans un tableau. « Mec, t’es pas juste ! Ce truc à mon doigt, ça fait fuir toutes les nanas, j’te jure ! » Se plaint Asher tandis qu'il lance la fléchette et touche aussi le cadre extérieur, mais enfin ne loupe pas la cible. « Félicitation, ta fléchette touche enfin la cible... Dit Mason, en applaudissant aussi fort que cela lui fait mal aux mains, mais qu'importe taquiner son cousin il adore ça, c'est même devenu une passion depuis son retour en 2016, et il reprit d'une voix un peu plus moqueuse, la prochaine fois vise juste le milieu... » Asher marmonna dans sa barbe avant de lui rétorquer, «puis sérieux, Diane a les hormones qui retombent à cause de l’accouchement, elle est fragile, si elle l’apprend, j’signe mon divorce directement ! » Mason réfléchit un instant, il s'en sort toujours celui-là ! « En fait, tu sais que tu n'auras jamais tes 10 numéros alors tu fais ta mauviette ! » Ricane le brun, c'est plus fort que lui, il porte la boisson jusqu'à ses lèvres et emprunte une nouvelle fléchette avant de se retourner vers Asher et de sourire. « Mais bon admettons. C'est vraiment pour Diane que je vais t'en proposer un autre. Et uniquement pour Diane ! » Diane et uniquement Diane. Répéta t'il à plusieurs reprises. Après tout, il n'est pas sans coeur, et la dernière chose qu'il voulait c'est que Diane lui en veuille ou en veuille à Asher. « C’est un pari qui récompense seulement les célibataires, ça ! Si tu veux pécho, y’a d’autres solutions, moi j’peux t’expliquer la vie, tu sais, Mason ? » Mason fît une moue boudeuse en jetant un bref regard vers son cousin, il voyait son sourire moqueur, sa plaisanterie ne faisait que rire lui même, et le brun lui répondit en lançant sa fléchette, droit dans la cible. Droit dans le coeur. « Merci mec, mais je crois pouvoir me débrouiller tout seul, en tout cas, tu n'as pas à t'inquiéter pour moi... » Sourire en coin il savait que son cousin ne manquerait pas l'occasion de vouloir connaître les détails. Et même sous les tortures, il n'en dira rien... « Un saut en parachute, tu l'auras voulu » Siffla t'il entre ses dents, sourire en coin de ses lèvres. Il manquerait plus que son cousin ai le vertige...

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas

(masher) on passe nos vies à compter ce qu'on a pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area
-