Partagez|

I'll stand by you • Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 01/03/2017
›› Love letters written : 604
›› It's crazy, I look like : Willa Holland
family don't end with blood
MessageSujet: I'll stand by you • Nathan Jeu 10 Aoû - 22:21

I'll stand by you
Nathan & Aurora

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] L’eau colle aux fenêtres de petit café dans lequel elle est installée depuis un bon moment déjà. Irrémédiablement, ses prunelles olivâtres sont attirés par la pluie qui tombe avec violence plutôt que vers l’écran de l’ordinateur portable posé devant elle. Sur l’écran, on y reconnaît le fameux logiciel de retouche de photographie, une photo ouverte, un outil sélectionné, un travail abandonné en cours de route. Non qu’elle n’est pas motivé à travailler sur la panoplie de travail qu’elle a à effectué. Aurora n’a jamais été de ces élèves attentives qui savent faire abstraction des distractions qui l’entours. Elle préfère généralement travailler dans son petit appartement, dans cette pièce sans fenêtre qui lui sert de chambre où rien ne peut la distraire, si ce n’est les cris des voisins qui se disputent encore. Alors pourquoi n’y est-elle pas ? La réponse est aussi simple que triste. La situation financière un peu catastrophique de la jeune femme a entraîné son fournisseur internet à couper le service pendant un certain temps, jusqu’à ce que la facture soit réglée. C’est donc par la force des choses que la jeune fille s’est réfugié dans un café, où l’achat d’une part de gâteau et d’une tasse fumante de sa boisson favorite est plus abordable que la facture en soit. Son esprit vagabonde, observe les passants essayer de se mettre à l’abri de la pluie, les cheveux mouillés, les vêtements collés à la peau, l’air morose ou agacé. Ça amuse la photographe pendant quelques secondes, avant que son cerveau s’en las, comme il s’est lassé de son travail un peu plus tôt. Elle ne s’en formalise pas. Aurora fut de ces enfants toujours trop distraite sur les bancs d’école, continuellement perdue dans ses pensées, s’agitant toujours trop. Elle fut de ces gamines pour qui la récréation était le moment le plus heureux de sa journée de cours, comme elle était celle avec des notes modestes parce qu’elle n’arrivait pas à se concentrer sur ce que l’enseignant lui disait en classe. Il n’y a rien de nouveau dans le fait d’être incapable de se concentrer pour elle. Elle glisse ses doigts dans ses boucles brunes avant de prendre sa tasse de latte maintenant tiède pour la porter à ses lèvres. La journée risque d’être longue. C’est ce qu’elle ne cesse de se dire depuis son réveil. Elle a envie de bouger, de s’agiter un peu. Avec la pluie qui ne semble pas vouloir se calmer aujourd’hui, elle n’a pas pu faire son jogging matinal, elle a des fourmis dans les jambes, un trop plein d’énergie qui va rendre ses proches cinglés. Elle s’imagine déjà les moqueries de Kai en la voyant incapable de rester en place plus de deux secondes, ce soir. Penser à ce soir lui donne une impression étrange, une certaine appréhension. Chose ridicule puisque sa relation avec Kai n’a jamais fait naître aucune appréhension chez elle. Le jeune Baron et elle avaient été amants bien avant d’être amis, il n’y a aucune gêne entre eux, aucun malaise, juste une franche camaraderie avec des sous-entendus si nombreux qu’ils peuvent rendre mal à l’aise n’importe qui à force de mots. Avec un soupir, Aurora repose ses yeux sur son écran d’ordinateur avec un certain agacement. Pourquoi son cerveau se tourne-t-il si souvent vers son ami alors qu’elle a des choses bien plus importantes à faire ? Déjà qu’elle a du mal à payer ses factures, si en plus elle ne respecte pas les demande de ses employeurs, elle va finir à la rue, comme une pauvre clocharde.  Ou elle devra retourner vivre dans cette chambre rose bonbon qui a subit son adolescence, avec cette chère belle-soeur si adorablement détestable. Pendant quelques minutes, ses doigts s’acharnent sur son clavier, jouent avec la souris. Elle calibre les couleurs, corrige des défauts physiques de ces modèles qui n’ont pas vraiment de défauts, d’ailleurs. Elle a plus ou moins l’impression d’avancer. Elle essaie de se rappeler les instructions de son mentor, mais les paroles s’effacent dans le bruit ambiant. Quand la brunette relève finalement les yeux de sa besogne pour terminer son café maintenant glacé et amer, ses prunelles tombent sur son téléphone qui indique un message. Il lui faut quelques secondes pour donner ses coordonnées à son correspondant et que quelques minutes supplémentaires pour le voir apparaître devant elle. «Nate!» Elle saute sur ses pieds avec une énergie qui lui est propre et lui saute pratiquement dans les bras, tant bien que mal, se hissant sur la pointe des pieds pour enlacer ce frère de coeur qui lui a tant manqué, malgré le fait qu’ils se voient à toutes les semaines. Voir plusieurs fois par semaine. Attrapant sa main, elle le pousse à s’asseoir sans vraiment réfléchir au fait qu’il voudrait peut-être aller se chercher un café avant de prendre place. D’un geste un peu trop vif, elle rabat l’écran de l’ordinateur portable sur le clavier. « Je ne m’attendais pas à recevoir de tes nouvelles aujourd’hui, tu n’es pas au bureau à sauver le monde d’une quelconque menace ? Visiblement pas, puisque tu es là ! Comment vas-tu ? Tu n’as pas trop mauvaise mine, c’est bien non ? Enfin, tu es toujours aussi séduisant, même quand tu as mauvaise mine, mais tu sais bien ce que je veux dire, n’est-ce….» Elle s’arrête brusquement, réalisant la vitesse à laquelle elle débite ces paroles sans prendre le temps de respirer réellement. Ce n'est pas quelque chose d'anodin, mais elle ne s'en rend pas toujours compte. C'est d'autant plus fréquent quand elle passe sa journée assise devant un écran d'ordinateur sans bouger et à ingurgiter de la caféine en grande quantité. Elle rougit légèrement avant de plisser le nez. «Désolée. Un peu trop d’énergie… »  

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

I'll stand by you • Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Airport area :: starbucks coffee
-