Partagez|

[Aleximon#2] Premier cours de cuisine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2017
›› Love letters written : 138
›› It's crazy, I look like : Scott Eastwood
MessageSujet: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Mer 9 Aoû - 12:31


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Alexandra
Le hasard fait bien les choses

C’est fou comme la vie pouvait semblait monotone et bien triste, puis du jour au lendemain tout changé. Une rencontre permettait de redonner le gout à cette existence si amer. La vie reprenait du piment, elle valait de nouveau la peine d’être vécue. Cette rencontre si extraordinaire, Simon la devait à ce groupe de paroles qu’il prenait un malin plaisir à dénigrer depuis des mois voire des années. C’est dans ce lieu qu’il détestait au plus au point que Simon avait fait la connaissance d’Alexandra, une jeune femme souffrant d’un cancer depuis aussi longtemps qu’elle devait s’en rappeler. La plupart des personnes pourraient certainement se demander comment la rencontre d’une jeune femme malade pouvait redonner goût à la vie d’un homme qui semblait avoir tout pour lui ? Un métier de rêve, des supers amis, une famille fantastique. La réponse était tellement simple et pourtant si complexe. Simon souffrait d’une maladie génétique grave très rare et devait suivre un traitement des plus lourds. Sans raison de vivre, il n’avait aucune raison de se battre. Il en avait marre d’être pris pour le jeune homme malade et incapable de faire quoi que ce soit. Simon ne voulait pas être considéré comme malade, il ne voulait pas entendre parler que d’hôpitaux. Et avec Alexandra, ce n’était pas le cas. La jeune femme était certainement la seule personne qu’il ait rencontrée au cours de ses vingt-huit années d’existence à partager la même façon de penser. Alexandra et Simon voulaient tout simplement avoir la paix. Ils voulaient vivre leurs vies comme bon leurs semblaient. Après une très longue soirée passée dans le bar se situant à côté du lieu où se déroulaient les séances du groupe de paroles, Simon et Alexandra avaient échangé leur numéro de téléphone. On ne pouvait pas laisser filer une rencontre pareille, en particulier quand ils avaient parlé pendant des heures sans les voir défiler et en étant sur la même longueur d’onde pour chacun des sujets. C’est durant cette rencontre au cours d’un verre que Simon avait eu une illumination. Cette idée de génie consistait à réaliser une liste de choses à faire avant de mourir. Ils étaient tous les deux beaucoup trop jeunes pour finir dans l’haut-delà. Et encore plus pour partir de ce monde sans avoir eu l’occasion de faire tout ce qui leurs tenaient à cœur. Alexandra n’avait pu qu’approuver l’idée de Simon. Après tout, ils étaient dans le même bateau. C’est donc d’un accord commun qu’ils avaient décidé de réaliser les items de cette liste ensemble. Beaucoup d’idées avaient fusé lors de la soirée mais la liste n’avait pas vraiment été établie sauf pour un point. Simon avait décidé d’apprendre à cuisiner à la jeune femme et ce n’était pas négociable. Le jeune homme s’était dit qu’après la leçon de cuisine, ils pourraient manger tranquillement tout en décidant quoi mettre ou ne pas mettre sur cette liste de manière bien plus sérieuse et officielle que dans un bar. Après trois jours sans donner de nouvelles et pourtant sans cesser de penser à la jeune femme avec qui il avait partagé cette soirée si délicieuse, Simon lui avait envoyé un SMS disant –Salut . J’ai pas oublié notre liste. Premier item dans la semaine chez moi ? T’en dit quoi ?- . La réponse n’avait pas tardé et Alexandra avait bien entendu accepté. Ils étaient donc donnés rendez-vous le soir même chez Simon pour le premier cours de cuisine de la jeune femme suivie d’un diner où ils dégusteraient les préparations. Le médecin avait prévu de lui apprendre à réaliser l’un de ses plats préférés qui étaient compliqués sans pour autant être impossible : des lasagnes à la bolognaise. Simon s’était fait livrer tous les ingrédients nécessaires pour faire le repas du soir sans avoir à sortir. Bien qu’il ne montre rien, le jeune homme se sentait de plus en plus fatigué et malade. Chaque geste lui demandait un effort surhumain et il se sentait s’épuiser pour un rien. Son corps luttait de plus en plus difficilement contre la maladie et les effets secondaires du traitement expérimental n’aidaient en rien. Mais comme à son habitude, il ne disait rien et ne se plaignait pas. C’était tellement plus simple de faire comme si tout allait bien. Jamais Simon ne pourrait admettre le contraire et encore moins accepter de se faire une nouvelle fois hospitaliser. Simon espérait simplement que son état ne soit pas trop visible au cours de cette fin d’après-midi et soirée qu’il allait partager avec Alexandra. Il venait de finir de disposer les ingrédients sur le plan de travail lorsque la sonnerie de l’entrée retentit. Il se dirigea vers la porte pour permettre à la nouvelle venue de faire son entrée. « Bienvenue chez moi » lui lança t-il avec un grand sourire sans oser lui déposer un baiser sur la joue. Il n’était pas encore assez en confiance pour se permettre d’être si intime. Simon n’avait pas eu de relations « amoureuses » depuis si longtemps qu’il ne savait plus comment agir. Il était habitué aux coups d’un soir et sans attache. « J’espère que tu es prête pour la leçon parce que ça ne va pas être du gâteau » lui dit-il avec un petit sourire en coin tout en l’amenant dans la cuisine. « J’ai prévu des lasagnes à la bolognaise. Mais sans ail et sans oignon » ajouta-t-il avec un clin d’œil. « J’espère que tu aimes ça. Sinon, on remet à plus tard et on se commande à manger » rit-il nerveusement en se passant une main dans les cheveux.



Revenir en haut Aller en bas
✮  friendship du mois
avatar
friendship du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/04/2017
›› Love letters written : 533
›› It's crazy, I look like : Emma Rose Roberts
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Jeu 10 Aoû - 7:57


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Lexie
Premier cours de cuisine

Il y a de cela quelques semaines j'ai rencontré un jeune homme à un groupe de paroles dans lequel je suis depuis un certain temps maintenant. Au cours de cette soirée que j'ai passé avec Simon tout s'est plutôt bien passé, on a su discuter de choses et d'autres tous les deux sans forcément parler continuellement de nos maladies à tous les deux. En bref le courant est parfaitement passé et j'en suis bien heureuse parce que je l'admets cet homme me plaît vraiment beaucoup autant par son physique que par sa manière d'être. Il est intelligent et vraiment très intéressant à écouter, il a du savoir-vivre, il est poli, déterminé, enfin tout ce que j'aime chez une personne. Puis même y a que le voir pour être juste intéressé parce que oui le mec est vraiment un beau garçon. Lorsqu'il m'eut envoyé un texto dans la journée en me proposant gentiment de venir le voir chez lui ce soir pour notre fameuse liste de choses à faire avant de mourir j'ai souris, ravie de pouvoir passer un moment en sa compagnie. « Salut ! Je suis contente d'avoir de tes nouvelles. Ce sera avec un immense plaisir de te revoir et de commencer notre liste ensemble ! Quand tu es disponible je le serais ♥ ! » Et suite à ça j'ai envoyé le SMS sans chercher plus loin. Dans la journée nous avons convenu de nous voir ce soir chez lui et après qu'il m'eut donné son adresse j'ai commencé à me préparer pour ma soirée en sa compagnie. Je crois bien que c'est la première fois que j'ai ce qu'on peut appeler un rencard et autant dire simplement que ça me stresse un peu parce que je ne sais pas comment me comporter. Il m'intimide ce type, genre vraiment, et à chaque fois que je le vois j'ai cette peur immense de passer pour une conne. Je soupire alors tandis que j'enfile ma robe de grand couturier, Yves Saint Laurent, puis je finis par me maquiller et une fois que je fus définitivement sûre de moi j'enfile mes chaussures et je quitte mon appartement et me rends jusque chez lui. Heureusement le trajet n'est pas trop long et rapidement j'arrive devant chez lui et sonne à sa porte en attendant bien patiemment qu'il vienne m'ouvrir. Il ne tarda pas justement et me souhaite la bienvenue chez lui. « Je te remercie ! Je suis contente de te voir ! » C'est vrai en plus et ça se voit à la tronche que je tire. Après quoi je pénètre dans son appartement et je scrute la pièce principale longuement, ben oui je suis curieuse, en même temps c'est la première fois que je viens ici. « Oh je suis plus que prête de découvrir ce que tu vas m'apprendre ! » Oui je suis prête il est grand temps que j'apprenne à cuisiner comme il se doit et que j'arrive à faire autre chose que des pâtes au beurre ce serait déjà une bonne chose. Quand il m'avoue ce qu'il veut préparer je le scrute longuement et souris. « Oh ! Tu te rappelles de mes allergies, ça me touche énormément ! » C'est le moins que l'on puisse dire, je suis vraiment touché qu'il ai pu se rappeler comme ça aussi facilement quels sont les aliments que je ne supporte pas. « J'adore ça ! La nourriture italienne est de loin ce que je préfère. » Et suite à ça j'affiche un grand sourire sur mes lèvres en prononçant ces quelques mots à son attention. « A part ça... Comment vas-tu ? » Parce que oui c'est quand même assez important de savoir comment il va après tout s'il a quelconque problème je m'ose à espérer qu'il m'en parlera. Faut dire qu'après cette soirée que j'ai passé avec lui je trouve qu'on est devenu proches, même très proches... Par conséquent je m'ose à croire qu'en cas de problème il me parlera sans soucis...

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2017
›› Love letters written : 138
›› It's crazy, I look like : Scott Eastwood
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Ven 1 Sep - 15:33


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Lexie
Premier cours de cuisine

ICe soir était une soirée spéciale pour Simon, une soirée qui pour la première fois depuis longtemps lui donnait envie de sourire. Le jeune homme avait mis sa timidité et il avait invité cette jeune femme de son groupe de paroles à venir manger chez lui un plat qu’ils auraient cuisiné ensemble. En soit, inviter une femme n’avait rien d’exceptionnelle. Mais c’était la première fois que Simon invitait une femme qu’il lui plaisait et avec qui il pouvait entrevoir un futur possible, une femme qui ne serait pas simplement un coup d’un soir. Il s’était donc habillé de manière assez chic mais décontracté quand même. Tout un style pour ne pas paraître trop sérieux et faire fuir Alexandra. Après avoir fait une sieste afin de se reposer et paraître le plus en forme possible, il avait été faire les courses afin de pouvoir cuisiner les lasagnes. Le jeune homme venait à peine de tout avoir fini de préparer que la sonnerie de la porte d’entrée avait retentit. Il s’était dépêché d’aller ouvrir la porte pour accueillir Alexandra. Mais lorsqu’il vit la jolie blonde devant lui, toute son assurance disparut et il déglutit avec difficulté. Pourquoi cette fille lui faisait autant d’effet ? Ne sachant pas si il devait la prendre dans ses bras ou lui faire la bise, Simon se contenta de s’écarter pour la laisser entrer. Lorsqu’elle lui dit qu’elle était heureuse de le voir, il ne put que rougir comme une tomate et s’étrangler en essayant de répondre. Pathétique ! Il ne manqua pas de se maudire cent fois pour sa stupidité, elle allait le prendre pour un idiot. C’était certain. Sans même réaliser qu’il aurait pu lui proposer de visiter puisqu’elle n’était jamais venue chez lui, Simon commença à lui expliquer ce qu’ils allaient cuisiner. Bizarrement, commencer à parler l’aida à se détendre légèrement et il put lui adresser un sourire alors qu’il lui prouvait se rappeler de ses allergies. « Comment oublier que tu avais des allergies ? Notre conversation était si intéressante que je n’ai pu que la retenir. » Murmura t-il en baisant les yeux au sol étant tout d’un coup de nouveau timide. « Je suis content que tu aimes la nourriture italienne. C’est également la mienne. Mais je n’ai pas prévu de te faciliter la chose ! On va tout faire de A à Z ! Même la pâte à lasagne » Dit-il en reprenant confiance en lui tout en abordant un sourire narquois. Ce n’était pas parce que Alexandra était une débutante qu’il allait l’épargner. Il s’était fait un devoir de lui transmettre tout son savoir en cuisine. Il jeta un coup d’œil à la jeune femme sans pouvoir s’empêcher de penser que cette robe lui allait parfaitement. Elle était encore plus belle que dans ses souvenirs. Mais elle ne pouvait pas cuisiner dans cette tenue. Il se dirigea donc vers un placard et sortit deux tabliers. Il s’en mit un autour du coup et fit la même chose avec la jeune femme. « Première règle du cuisinier, le tablier. La sauce tomate, ça tâche » dit-il avant d’exploser de rire devant sa propre bêtise. Grand mal lui en prit parce que comme cela lui faisait depuis quelques jours, il se mit à cracher ses poumons. Il se retourna attendant que la toux passe et se traita de tous les noms. Il avait simplement envie de disparaître sous terre parfois. Pourquoi cette putain de maladie ne pouvait pas lui foutre la paix pour une fois ? Une fois la crise passée, il se retourna vers la jeune femme bien décidée à commencer. « On se lance ? On va commencer par la pâte histoire de pouvoir la laisser reposer. » Expliqua t-il d’un ton que pourrait prendre un professeur voulant apprendre à son élève. Mais Alexandra ne sembla pas être du même avis puisqu’elle lui demanda comment il allait. Poussant un soupir, le jeune homme planta ses yeux bleus dans ceux océans de la jeune femme. « Tu veux la vérité ou la version que je sors à tout le monde et que je préfère croitre ? » Lâcha t-il d’une voix soudainement plus assurée mais également où l’on pouvait sentir une pointe de sarcasme. Ce n’était absolument pas contre la jeune femme. C’était juste que son état l’énervait au plus au point. « Et toi ? Comment ça va ? »

Revenir en haut Aller en bas
✮  friendship du mois
avatar
friendship du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/04/2017
›› Love letters written : 533
›› It's crazy, I look like : Emma Rose Roberts
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Sam 2 Sep - 14:16


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Lexie
Premier cours de cuisine

Le fait est de le revoir aujourd'hui me fait grandement plaisir et puis pour dire vrai je me sens bien quand je suis avec Simon, il est doux et tellement gentil avec moi, il ne me juge pas, il ne me prend pas de haut quant à ma maladie et mon style de vie peu approprié pour la maladie que j'ai. Enfin c'est un gentil homme et j'ai besoin de ça dans ma vie, d'un mec qui me comprenne, qui ne me juge pas et qui m'accepte comme je suis chose que mes proches ne font pas vraiment. Quand je vins à arriver à son appartement je sonne à la porte et il m'ouvre bien vite, je souris alors tandis qu'il me laisse rentrer puis je vois le rouge le monter aux joues. C'est quoi le problème ? Je l'intimide ou alors il a pensé a quelque chose de gênant ? Oui je me pose la question mais je n'en dis rien à la place je me contente de le fixer longuement en voyant qu'il se rappelle parfaitement mes allergies. S'il cherche à me séduire et bien c'est réussi rien qu'avec ça. « Je suis contente d'après que la discussion entre nous a été aussi agréable pour toi que pour moi. » C'est vrai et puis ça me touche qu'il se rappelle de tout même carrément de mes allergies. Mais ça ce doit être un truc de Docteur et même si je ne suis pas officiellement l'une de ses patientes ça me touche quand même pas mal qu'il se rappelle d'un détail aussi simple que peut l'être mes allergies. Il me propose ensuite de cuisiner italien, il cherche vraiment à me séduire en fait ? Oui je crois bien mais quand j'entends le programme du soir je frissonne un peu inquiète de rater mon coup. « Wow ! Ça m'a l'air bien compliqué tout ça ! Tu sais faire, tu as déjà fais ? » Que je lui demande tout en le scrutant longuement de mes yeux bleus alors qu'il me tend un tablier en faisant une petite blague qui m'amuse au plus haut point. J'enfile le tablier alors l'attachant derrière mon cou puis au niveau du bas de mon dos et je le scrute longuement. « Oui et au moins je ne flinguerais pas ma robe avec divers aliments. » C'est vrai et au prix auquel m'a coûté cette robe autant qu'elle reste en vie encore longtemps. C'est rare que je m'achète des fringues de couturiers et j'admets que Karl Lagerfeld est de loin mon préféré, justement là c'est l'une de ses créations que je porte. Mais voilà alors que je pense à tout ceci je l'entends tousser comme pas possible je viens me coller derrière lui caressant son dos tendrement pour essayer de le soulager dans sa crise puis il se calme et me demande si on peut commencer, j'acquiesce alors. « Faisons ça oui ! » Que je lui réponds tout en le suivant jusqu'à la cuisine et là je lui demande comment il va, quand j'entends ses mots je le scrute longuement et penche la tête sur mon épaule. « Si je te demande c'est pour avoir la vérité et non pas que tu me rassures. Dis moi tout. » Je réponds ça d'une voix douce bien qu'avec une pointe d'inquiétude dans ma voix. Mais voilà il me demande à mon tour comment je vais et je ris. « En ce moment ça va. Ces derniers jours ont été moins pénibles qu'avant. Donc je suppose qu'on peut dire que ça va enfin ça va pour une cancéreuse. » Que je lui réponds tout en affichant un petit sourire sur mes lèvres en prononçant ces quelques mots à son attention...

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2017
›› Love letters written : 138
›› It's crazy, I look like : Scott Eastwood
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Mer 6 Sep - 15:36


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Lexie
Premier cours de cuisine

Le repas était annoncé, des lasagnes à la bolognaise sans ail ni oignon. Il ne reste plus qu’à tout cuisiner. Si Simon était très confiant sur la préparation. Ce n’était certainement pas le cas de la nouvelle arrivante. Le jeune homme ne put s’empêcher de la regarder les yeux pleins de malice et un sourire un coin orant ses lèvres. La situation l’amusait beaucoup. Avant de répondre, il prit deux tabliers en main et en tendit un à la jeune femme avant de passer le sien autour de son cou. Par cela, il voulait lui montrer qu’il avait bien l’intention de cuisiner et que toute tentative pour y échapper serait vaine.
« Voyons Alexandra ! » S’exclama t-il. « Penses tu vraiment que je t’aurai proposé de t’apprendre à cuisiner si je ne savais pas le faire ? Bien sûr que je sais faire les lasagnes ! Je peux même te dire que c’est mon plat préféré et donc j’ai une grande expérience. C’est ma mère qui m’a appris à les faire. Je devais avoir 8 ans. Si un gamin de huit ans peut en faire, toi aussi » Dit-il en la taquinant. Continuant avec ses petites remarques amusantes, Simon se sentit obliger de lui expliquer pourquoi il fallait qu’elle mette un tablier. Mais comme à chaque fois qu’il riait de bon cœur depuis une semaine, une quinte de toux puissante le prit. Enervé, le jeune homme se retourna prenant appuie contre le mur. Il était toujours entrain de toucher à en cracher ses poumons quand il sentit une petite main se poser sur son dos. Surpris, il sursauta légèrement avant de comprendre qu’Alexandra essayait de l’aider à sa façon pendant sa crise. Simon se concentra alors sur la douce caresse que lui administrait sa nouvelle élève. Contrairement à d’habitude, la crise se calma rapidement. Concentré sur autre chose que la toux, Simon était parvenu à arrêter de tousser. Reprenant son souffle, il se tourna de nouveau vers la jeune femme. Il lui adressa un sourire attendri signifiant qu’il lui était reconnaissant pour ce qu’elle venait de faire. Il ne s’attarda bien sur pas sur ce qu’il venait de se passer. Il fut néanmoins encore plus reconnaissant envers Alexandra quand elle ne fit comme si rien ne s’était passé. Elle se contenta de reprendre la conversation là où elle s’était arrêtée quelques minutes plus tôt. Après cette courte pause, les deux jeunes gens se dirigèrent vers la cuisine où Simon expliqua à Alexandra comment réaliser une pâte à lasagne.
« Alors, je ne vais pas faire grand chose. Je vais juste te guider comme ça, tu apprendras réellement. Dans un premier temps, tu vas peser la farine et mesurer l’eau. Il faut également casser les œufs. Tu sais casser des œufs quand même ? » Demanda t-il se moquant une nouvelle fois de la jeune femme. Alors qu’ils commençaient à cuisiner, ils parlèrent se laissant comme la dernière fois à des confessions que Simon n’aurait certainement pas eu avec une autre personne. Malgré que le jeune homme soit proche de ses sœurs et de sa famille, il n’était pas capable de leur avouer ce qu’il s’apprêtait à dire à Alexandra. Pourquoi Simon arrivait à se confier comme cela avec la jeune femme qu’il connaissait à peine ? Alors qu’il n’y arrivait même pas avec sa sœur jumelle ? C’était certainement parce que Lily ne pouvait pas le comprendre alors qu’Alexandra vivait la même chose que lui.
« Disons que ce n’est pas la grande forme en ce moment. Comme tu as pu le voir, j’ai chopé une bronchite et la semaine dernière, j’ai eu la grippe. C’est tout simplement génial. Le traitement que l’on me donne à des effets secondaires plus que raisons. Je ne peux même plus monter un étage sans être au bout de ma vie et je t’en passe. » Commença t-il d’une voix lasse sans regarder la jeune femme. « Je pense qu’il faut que l’on se dépêche à faire cette liste Alexandra et surtout à réaliser ce que l’on a marqué dessus » Finit-il en regardant cette fois-ci la jeune femme dans les yeux. Il n’avait jamais été aussi sincère avec quelqu’un. Simon voulait vivre. Il ne voulait pas mourir sans avoir eu la chance de réaliser ses rêves. Mais depuis quelques temps, il se demandait réellement si il tiendrait encore longtemps. Puis, se fut au tour d’Alexandra de parler de son état. « Je suis heureux si tu as pu être tranquille ces derniers jours. » Puis, soupirant lamentablement, il déclara « On est quand même dans de beaux draps tous les deux hein ? »


Revenir en haut Aller en bas
✮  friendship du mois
avatar
friendship du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/04/2017
›› Love letters written : 533
›› It's crazy, I look like : Emma Rose Roberts
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Jeu 7 Sep - 11:48


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Lexie
Premier cours de cuisine

A mes yeux il n'y a rien de plus important que la santé je le sais parce que la santé je ne l'ai pas malheureusement et ce serait la cadeau que j'aimerais le plus recevoir pour une fête d'anniversaire ou encore une fête différente comme Thanksgiving ou Noël. Ce doit être la même chose pour Simon lui qui est à la base Docteur et désormais bien malade il ne doit avoir envie que d'une chose : pouvoir bosser et retrouver une pleine santé. Je grimace me disant que ça prendra sans doute beaucoup de temps pour que lui comme moi nous atteignons ce but puis je me tourne vers Simon cherchant à savoir s'il sait faire tout ce qu'il veut que l'on cuisine aujourd'hui et quand j'entends ses mots je ris bien consciente désormais que j'ai dis une belle connerie. « Oui c'est sûr ! Désolée ça me semblait compliqué tout ce que tu me disais qu'on allait devoir faire par conséquent j'ai préféré être sûre que ce n'était pas trop difficile. » Que je lui dis tout en affichant un petit sourire sur mes lèvres en prononçant ces quelques mots. Ouais, je suis passé sérieusement pour une conne et lui il en joue, ha... Les hommes ! Le voilà qui est prit par une grosse crise de toux, je passe ma main sur son dos histoire d'essayer de le calmer et il sursauter visiblement surprit puis il se retourne et se calme peu à peu tout en me scrutant longuement. Je décide ensuite de ne pas poser de questions à ce sujet afin de ne pas le mettre mal à l'aise et de l'obliger à répondre à des questions auxquelles il n'a certainement pas envie de me répondre. A la place il me donne des renseignements sur ce que je dois faire j'acquiesce alors et grimace quand je l'entends me demander si je sais casser des œufs et je soupire. « J'ai l'air si désespérée que ça en cuisine ? » Je demande juste pour avoir son avis tandis qu'un petit rire s'échappe de ma bouche, je réunis donc les divers ingrédients qu'il m'a dit que je risquais d'avoir besoin et une fois que j'eus des œufs, de la farine, une machine pour peser ainsi qu'un récipient je le fixe longuement. « Qu'est-ce que je dois faire maintenant ? » Une nouvelle interrogation parce que oui moi tout ça je ne connais pas, quand je veux manger des lasagnes je vais en acheter au traiteur italien non loin de mon duplex et ça me convient parfaitement. Nous prenons alors des nouvelles l'un de l'autre et quand j'entends ses mots au sujet de son état de santé je grimace déçue qu'il ne soit pas en grande forme en ce moment. « Reposes toi bien surtout, du repos et du calme c'est ce qui te fera sans doute le plus grand bien, non ? » Que je dis avec l'air de la nana qui sait ce qu'elle dit alors qu'en fait pas du tout, moi je n'ai pas fais d'études de médecine, vraiment pas... Lui si donc il doit savoir mieux que moi ce qui est bon pour lui et mauvais pour lui... Quand je l'entends me parler de cette liste j'acquiesce et le scrute longuement. « Quand souhaites tu qu'on commence à l'écrire ? Aujourd'hui ? Plus tard ? » Je demande histoire d'avoir son opinion, personnellement peu importe quand nous la ferons, ça n'a pas d'importance parce qu'en ce moment je suis en grande forme mais lui pour qu'il me dise ça c'est qu'il doit redouter un minimum qu'il ne meurt bientôt, je grimace alors triste par cette constatation parce qu'en fin de compte je ne tiens pas à ce qu'il meurt, il est gentil et mourir c'est quand même triste quand on est aussi jeunes que lui l'est et que je le suis également... Je lui donne ensuite de mes nouvelles sous sa demande et il sourit visiblement ravi pour moi tout en me faisant un commentaire comme quoi que nous sommes dans de beaux draps et je ris. « Je me dis que ça ne peut aller qu'en s'arrangeant, on est déjà dans le pire alors pourquoi est-ce que ça n'évoluerait pas vers le positif ? » Oui je préfère positiver plutôt que m'enfermer dans une bulle négative qui me tuera de l'intérieur et a tout petit feu...

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2017
›› Love letters written : 138
›› It's crazy, I look like : Scott Eastwood
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Mer 13 Sep - 18:23

Décidemment, Alexandra ne savait pas du tout cuisiner et elle ne pouvait même plus espérée prétendre avoir quelques bases après avoir eu peur de faire des lasagnes. Oui, ce n’était peut-être pas le plat le plus simple du monde à réaliser mais elle avait Simon à ses côtés. Il n’y avait absolument aucune raison d’avoir peur. Et pourtant, on pouvait très clairement sentir la réticence de la jeune femme pour se lancer aux fourneaux. Simon essayait de la rassurer du mieux qu’il pouvait mais cela n’avait pas l’air de marcher. De toute façon, guider pas à pas par le jeune homme, Alexandra ne pourrait rien louper. Simon serait là à chaque étape pour la rassurer et tout se passerait pour le mieux. Il suffisait simplement qu’elle se lance et ensuite cela irait beaucoup mieux. Alexandra gagnerait de la confiance en elle. Après tout, ce n’était pas comme si il lui demandait d’opérer un bébé venant de naitre. Elle devait simplement cuisiner des lasagnes. Mais pour ne pas l’accabler devant son manque évident de compétences en cuisine, Simon décida plutôt de prendre cela sur le ton de la rigolade et de lui faire comprendre qu’elle était nulle mais qu’il allait la faire progresser. « Oui, malheureusement. Tu as vraiment l’air désespérée. On dirait même que tu te demandes à quelle sauce je vais te manger. Mais t’inquiète pas, je vais te vacciner contre ta ignorance dans le domaine culinaire. Tout s’apprend en cuisine avec un peu de patience. Rassures moi ? L’idée de mélanger du chocolat et des artichauts ne te viendraient pas à l’esprit ?» Rigola t-il doucement afin d’essayer de détendre l’atmosphère. Il se dirigea ensuite vers le plan de travail où il avait préparé tous les ingrédients nécessaires. Simon avait même réalisé deux postes, un pour travailler la pâte à lasagne, le deuxième pour la sauce tomate et la béchamel. Le jeune homme lui expliqua donc qu’elle devait mettre les œufs et autres ingrédients dans un saladier. Studieuse, la jeune femme lui demanda par la suite ce qu’elle devait faire. « Il va falloir que tu mélanges la préparation assez énergiquement. Toujours dans le sens des aiguilles d’une montre pour ne pas faire de grumeaux. Sinon, ça ne sera pas bon. » Expliqua t-il d’une voix douce et calme. Il ne précisa pas qu’elle pouvait aussi bien remuer dans le sens anti-horaire si elle ne souhaitait tant qu’elle ne changeait pas de sens pendant qu’elle remuait la pâte. Mais Alexandra n’avait certainement pas besoin d’être assailli d’information. Suite à cela, la conversation pris un nouveau tournant lorsque Simon prit son courage à deux mains pour lui révéler son état déplorable. « Je ne fais que ça me reposer Alexandra. » soupira t-il. « J’ai juste envie de vivre. Je ne veux pas être de nouveau enfermé dans une chambre d’hôpital où seulement un nombre restreint de personnes peut venir me voir. Je n’y arrive plus. La médecine ne peut plus rien pour moi. Il me reste seulement ma volonté de vivre. Mais si l’on me force à rester couché, à ne plus bouger, je ne donne pas cher de moi. Je donnerai n’importe quoi pour exercer de nouveau ou faire quelque chose de ma vie, voyager, vivre des sensations fortes. » S’énerva t-il légèrement. Ce n’était ni contre Alexandra, ni contre lui même mais contre le monde en général. Simon en avait marre que l’on lui dise ce qu’il devait faire, quand il devait le faire. Il était assez grand pour prendre soin de lui et ça faisait longtemps qu’il ne croyait plus les beaux discours des médecins. Il était lui même assez apte pour comprendre qu’ils essayaient de le baratiner pour lui donner du courage. Le jeune homme se calma rapidement sachant que ce n’était pas bon pour lui de perdre son sang froid. Il prit le saladier de pâte à lasagne qu’Alexandra venait de finir de préparer et le recouvrit de film alimentaire avant de le placer dans le réfrigérateur. Puis, il lui indiqua de se diriger vers le deuxième poste de travail. Il prit une tomate et commença à la couper en cubes afin de montrer l’exemple à la jeune femme. De toute manière, il avait prévu de l’aider sinon cela serait beaucoup trop long de couper toutes ses tomates seule. « Je pensais que l’on aurait pu commencer la liste une fois les lasagnes au four ? Il y en a environ pour 40 minutes de cuisson. Puis, nous aurions pu continuer au cours du repas ou après ? Qu’est ce que tu en dis ? » Demanda Simon après plusieurs minutes de silence. Il avait eu besoin de ce temps pour reprendre ses esprits. Le jeune homme était maintenant soucieux, ayant peur d’avoir vexé la jeune femme en s’énervant mais également de la presser trop avec cette liste. Peut-être n’avait-elle pas envie de passer autant de temps avec lui ? Peut-être que ce qu’il ressentait pour elle n’était pas partagé ? Ils ne se connaissaient pas vraiment après tout. Puis, en entendant la jeune femme positiver comme elle le faisait, Simon ne peut s’empêcher de sourire. C’était vraiment un sacré numéro et il ne demandait qu’à la découvrir plus. Il venait de la rencontrer et déjà il ne se voyait pas la quitter. Jamais il n’avait ressenti cela. Il n’osa pas lui dire que bien pire pouvait leurs arriver puisqu’ils pouvaient mourir. Il aimait son optimisme et sa bonne humeur. « Tu as raison Alex. On ne peut qu’aller mieux et on va tous leur dire d’aller se faire foutre en guérissant juste pour leur prouver qu’ils ont tord » murmura t-il dans un sourire clément.
Revenir en haut Aller en bas
✮  friendship du mois
avatar
friendship du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/04/2017
›› Love letters written : 533
›› It's crazy, I look like : Emma Rose Roberts
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Jeu 14 Sep - 10:17


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Lexie
Premier cours de cuisine

De toute évidence je suis pas mal rouillé, bon ce n'est pas grave, je finirais bien par apprendre au fil du temps que je passe avec lui mais j'admets que je n'aurais jamais imaginé qu'il me laisserait faire tout ça toute seule. Bon ça va aller je présume, je n'ai qu'à suivre ses instructions et ça devrait aller je suppose. Je le fixe longuement alors qu'il m'apprend que j'ai l'air vraiment désespérée et je souris, rien d'étonnant, il me parle alors me disant qu'il va chasser mon ignorance envers la cuisine puis il me demande si je n'ai pas pour idée de mélanger du chocolat avec des artichauts, je grimace alors. « Oh non quelle idée ! Je t'avouerais que j'aime le salé et le sucré mais ensemble et bien... Pas vraiment en fait ! » C'est vrai en plus je trouve ça bizarre de manger les deux en même temps mais ce n'est que mon point de vue. Je ne vois pas l'intérêt de mélanger du sucré et du salé ensemble, franchement très peu pour moi après si ça plaît a certains et bien soit... Chacun ses goûts. Au bout du compte Simon me demande de casser mes œufs et de les mettre dans le récipients puis de mettre les divers ingrédients dans le récipients ce que je fais sans chercher plus loin. Puis j'entends ses explications une fois que tout est dans le récipient, j'acquiesce alors et me mets à mélanger le tout dans le sens des aiguilles d'une montre, pour le moment ça se passe bien mais j'avoue que je commence à avoir une crampe au poignet, je m'arrête quelques instants tout en bougeant mon poignet qui crise un peu puis je recommence jusqu'à obtenir un résultat qui me convient à peu près, je montre à Simon attendant d'avoir son opinion tandis qu'il me parle de sa santé et son besoin de ne pas retourner à l'hôpital. « Je te comprends mieux que quiconque à ce sujet... Comme je te l'ai dis précédemment j'ai passé énormément de temps moi aussi à l'hôpital pour ma maladie et depuis j'en ai marre et je veux vivre comme bon me semble. Ça commence par l'envie de fumer, je le fais si j'ai envie de le faire. Mais tout ça tu sais, vivre comme tu le veux, tu peux le faire. Et qui sait peut-être que toi et moi on se rétablira un jour ou l'autre. Moi c'est ce que je m'ose à croire en fait. » Oui je préfère voir les choses comme ça, je me dis que c'est le mieux que je puisse faire et puis si ça plaît tant mieux si ça ne plaît pas et bien tant pis... Je veux pouvoir vivre convenablement, ne pas me prendre la tête, vivre comme bon me semble sans qu'on me fasse chier, ce n'est pas bien difficile à comprendre je pense... Simon met de côté mon récipient et l'installe dans le frigo tandis que je me dirige du côté du deuxième plan de travail où il coupe des tomates en cubes, je le regarde faire n'étant pas sûre que j'y arriverais et quand ce fût à mon tour de le faire effectivement je galère, je décide donc simplement de les couper en tranches puis de les couper comme je le peux en carré ensuite mais franchement je galère... Je soupire alors et scrute mes morceaux de tomates puis je hausse des épaules, bon, on verra bien pour la suite. Quand je l'entends alors me parler de la fameuse liste j'acquiesce et me tourne vers lui. « Oui ça me convient parfaitement que l'on puisse commencer la liste pendant la cuisson et éventuellement continuer après le repas, c'est très bien. » Que je réponds simplement d'une voix enjouée tandis que je me retourne et continue de couper des tomates en carrés afin qu'il y en ai suffisamment pour la sauce des lasagnes. En tout cas je me sens bien avec lui, sans nul doute que je me sens un peu trop bien avec lui, il est gentil, doux, attendrissant, agréable à écouter et à vivre, c'est un homme bon. Quand je lui fais savoir que je prends la vie du bon côté et que donc je positive comme je peux je m'attendais à ce qu'il ricane, qu'il se fou de ma gueule ou quelque chose du genre mais en fait pas du tout et quand j'entends ses mots c'est moi qui ris. « C'est exactement ça. On les envoie chier bien comme il faut en leur prouvant que la médecine ne peut peut-être rien pour nous mais qu'au bout du compte nous avons quand même réussi a nous en sortir. » Voir la vie du bon côté je considère que c'est le mieux à faire, c'est mon point de vue en tout cas. Finalement alors tandis que j'acquiesce je continue de couper les tomates en carré puis une fois que j'eus terminé je me tourne vers lui. « Qu'est-ce que tu en penses ? C'est bien ? » Je demande histoire d'avoir quand même son point de cube sur mes morceaux de tomates coupés à l'arrache...

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2017
›› Love letters written : 138
›› It's crazy, I look like : Scott Eastwood
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Mer 4 Oct - 18:13


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Lexie
Premier cours de cuisine

Depuis tout petit, Simon avait été initié à la cuisine par sa mère Sarah. La maman avait toujours apprécié passer du temps avec ses enfants et ne disait jamais non lorsqu’ils lui proposaient de passer un après-midi à pâtisser un gâteau pour le goûter. Si Lissa n’avait jamais vraiment aimé ces moments là. Ce n’était pas le cas du dernier garçon de la famille qui aimait apprendre plus que tout autre chose. Simon avait même lu de nombreux livres de cuisine et mémoriser les recettes durant ses longs séjours d’hospitalisation. Ce n’est pas pour autant que Simon avait souhaité se lancer dans une carrière de cuisiner ou de pâtissier. Il avait déjà des rêves bien plus grands dans le milieu médical. C’est pour cela que le jeune homme avait été un peu étonné du manque total de savoir-faire venant d’Alexandra. Mais pour apprendre, il n’y avait rien de mieux que de se jeter dans la gueule du loup. Si elle avait besoin d’aide, il serait là pour la sauver ! De plus, la jeune femme avait l’air au courant que certains mélanges étaient néanmoins à éviter. C’était déjà une grande étape dans sa nouvelle formation de cuisinière amatrice. Simon aurait vraiment pris peur si une telle association de produits ne lui avait pas paru incongrue. « Le sucré-salé est certainement l’une des choses les plus difficiles à cuisiner. Tout est une question d’équilibre. Rassures toi, tu n’en feras pas avec moi. Je ne suis pas un grand fan non plus. Mais y a des choses sucré-salé qui sont drôlement bonnes, le caramel au beurre salé par exemple » dit-il sur le ton de la conversation. Mais c’était vrai qu’il avait toujours trouvé ces deux associations particulièrement étranges. Il avait vu dans une émission de cuisine un soir alors qu’il était victime d’insomnie un chef faire des spaghettis au chocolat. Jamais l’idée ne lui serait venue de cuisiner un plat de la sorte. Mais après tout, il était seulement médecin et non un célèbre chef étoilé français. Chacun possédait son domaine de prédilection. Le jeune homme se fit un devoir d’expliquer à son apprenti comment réaliser la recette dans les règles de l’art. Il faisait exprès de décrire à outrance et donner les moindre détails qui lui passaient par la tête afin qu’elle ne ressente aucune difficulté. Pour le plus grand plaisir du chirurgien, Alexandra ne semblait pas avoir de doute sur la façon de procéder et se laisser guider à la perfection. La jeune femme s’en sortait très bien. Ils formaient un duo de choc ! La pâte à lasagne prenait peu à peu la consistance attendue tandis qu’Alexandra remuait avec conviction. Mais cela n’était guère facile et la jeune femme s’épuisait facilement. Alors qu’elle secouait son poignet, signe de fatigue musculaire, Simon jeta un coup d’œil à la pâte. Elle devait encore être mélangée pendant quelques minutes. Lorsque la jeune femme recommença à touiller son précieux mélange, Simon l’arrêta et lui dit doucement : « C’est parfait ce que tu fais. Mais je vais prendre le relai. Je ne voudrai pas que tu m’accuses de vouloir t’abimer le poignet juste pour avoir le droit de te revoir lors d’une consultation ». La tentation de glisser un sous-entendu sur le fait qu’il aimerait la revoir avait été trop grande malgré qu’il ait camouflé cela avec de la taquinerie. Alors que la pâte commençait à être parfaite, le sujet de la conservation devint plus sérieux. Comme bien souvent, les sujets qui fâchent n’étaient jamais loin et pour Simon comme pour Alexandra c’était bien entendu la maladie. Ne voulant pas faire retomber le soufflé et ainsi gâcher l’ambiance, Simon se contenta de soupirer à la réponse d’Alex. Ils avaient déjà assez parlé de leur maladie pour une soirée. Remettant une mèche de cheveux rebelle en place en soufflant dessus car il avait les mains pleines de pâte, Simon répondit « Je ne peux qu’être d’accord avec toi sur ça. Je suis sûr qu’on s’en sortira et on leur dira tous d’aller se faire voir, en commençant par les membres du groupe de paroles ! ». Une fois la pâte prête, Simon la plaça dans le réfrigérateur afin qu’elle se repose. Il fallait un certain temps avant de pouvoir former les feuilles de pâtes à lasagnes et monter le plat pour l’enfourner. La préparation était loin d’être finie. Deuxième étape : la bolognaise. Après avoir montré à Alexandra comment elle devait s’exécuter, le jeune homme se décida néanmoins à l’aider pour que cela aille plus vite. Mais en maniaque de l’organisation, Simon ne put s’empêcher de lui demander si elle souhaitait parler de la liste au cours de la cuisson des lasagnes. « Parfait ! Dépêchons nous alors. Il reste encore toute la bolognaise et la béchamel à faire. Beaucoup de travail vous attend ma chère apprentie. Tu devrais d’estimer heureuse d’avoir un chef aussi peu exigeant que moi » Se moqua t-il alors qu’il regardait d’un œil désespéré la tête de ces cubes de tomates. « Si jamais tu avais l’idée de te faire engager dans un restaurant après ce soir, je te dis tout de suite, abandonne » continua t-il de se moquer gentiment. Mais comment pouvait-il rester sérieux devant la tête des tomates ? Les pauvres ! « Mais oui, c’est très bien ! Enfin, ça suffira pour ce soir si il fallait que ça soit parfait, nous ne mangerions jamais. » la rassura t-il néanmoins. Après avoir réfléchi durant une dizaine de seconde, Simon lui demanda « Est-ce que tu te sens capable de finir de couper les légumes pendant que je fais la béchamel ? Si je te laisse la faire, demain ça ne sera pas encore prêt et mon estomac crie famine. Tu ne voudrais pas voir un Simon grinceux. C’est la partie la plus compliquée. Mais si tu le souhaites, je te montrerai une prochaine fois » Questionna Simon alors qu’il mettait déjà le beurre à fondre dans une casserole. [/size]

Revenir en haut Aller en bas
✮  friendship du mois
avatar
friendship du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/04/2017
›› Love letters written : 533
›› It's crazy, I look like : Emma Rose Roberts
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Jeu 5 Oct - 9:05


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Lexie
Premier cours de cuisine

Tout se passe bien entre lui et moi, il y a une belle communication, on arrive à s'entendre sans trop de soucis, on plaisante sur divers sujets, on arrive à parler de sujets importants comme de sujets ridicules tel que la pluie et le beau temps et c'est ça que j'apprécie avec lui. Nous avons beau être malades tous les deux il n'en reste pas moins qu'on s'amuse dans nos vies ce qui peut en étonner plus d'un. Quand il vint à me faire un commentaire sur la cuisine sucré-salé j'acquiesce en entendant son exemple. « Je suis une amoureuse du caramel beurre salé. » Dis-je simplement tout en le scrutant longuement de mes yeux bleus alors que j'affiche un sourire sur mes lèvres. C'est sûr que quand ça ne va pas, que j'ai une baisse de moral ou quoi j'ai tendance à me manger des churros avec un pot de caramel salé, je trempe mes churros dans le pot et voilà je suis contente comme ça. Le caramel résout tous les problèmes, c'est comme le chocolat. Finalement alors je m'occupe de préparer la pâte à lasagne tandis qu'il prend le relai en me faisant une petite remarque sympathique au sujet de mon poignet. « Merci. Je commençais à avoir des crampes. » Répondis-je simplement, c'est vrai que c'est épuisant à la longue de touiller la pâte pour qu'elle l'apparence qu'il désire. Et vu que je ne fais que peu d'activités en dehors de manger des biscuits devant des émissions ridicules ou encore fumer des clopes et bien oui je fatigue rapidement. Pendant qu'il termine de touiller la pâte je le scrute et nous parlons de nos deux maladies jusqu'à ce que finalement il rentre la pâte dans le frigo et s'adresse à moi. « Vivement qu'on puisse les envoyer chier ouais, ce serait bien parce que j'en ai plus que marre de devoir me rendre là-bas plusieurs fois par semaine. » Lançais-je blasé en roulant des yeux tandis qu'il se moque ouvertement de moi et de mes morceaux de tomate, je ris alors comprenant bien vite que ce n'est pas méchant parce que oui quand je regarde les morceaux de tomate qu'il a coupé et que je vois ceux que moi j'ai coupé oui... C'est un peu pathétique. « Je te rassure bosser dans la cuisine n'est définitivement pas au programme ni sur la liste future des choses que je veux faire avant de mourir. » Blaguais-je à mon tour tout en le scrutant longuement de mes yeux bleus alors qu'il me propose de continuer à couper les légumes en morceaux pendant qu'il fait la béchamel j'acquiesce alors. « Je m'en occupe. Donc je coupe seulement des tomates en morceaux c'est ça ? Ou je dois couper d'autres choses ? » Demandais-je tandis que je coupe une nouvelle tomate en morceaux en attendant qu'il me réponde..

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2017
›› Love letters written : 138
›› It's crazy, I look like : Scott Eastwood
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Lun 9 Oct - 17:25


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Lexie
Premier cours de cuisine

La préparation du repas se passe incroyablement bien même si Alexandra est clairement débutante dans le domaine de la cuisine. La jeune femme suit les indications de Simon à la lettre et elle ne se débrouille pas trop mal. La conversation est également entretenant. Comme lors de leur première rencontre, Simon est à l’aise et se sent comme un poisson dans l’eau en compagnie de cette fille. Le jeune homme n’a pas envie que la soirée se termine ni de la voir partir. C’est peut-être la première fois depuis longtemps que cela lui arrive. Depuis sa rencontre avec Alexandra, le chirurgien ne parvient pas à se la sortir de la tête. Elle le comprends, pense de la même manière que lui, et surtout elle est incroyablement belle. La beauté n’a jamais fait parti des critères du jeune homme pour choisir une femme mais cela à quand même sa part d’importance. L’attraction physique entre deux personnes joue un rôle conséquent dans une relation. Alors qu’il était entrain de faire la béchamel pour mettre dans les lasagnes, la voix douce d’Alexandra retentit à ses oreilles. « Coupe les tomates et si tu veux, tu peux commencer à découper les carottes de la même manière que pour les tomates » répondit Simon sans cesser de mélanger sa sauce. C’était une étape cruciale et il ne devait surtout pas la louper. Une fois qu’il eut terminé, le jeune homme revint au poste de travail d’Alex. « On va le faire à deux, ça ira plus vite » La taquina t-il une nouvelle fois même si il savait que pour une première fois, elle s’en sortait plutôt bien. Simon finit de découper les tomates et les carottes en compagnie de la jeune femme. Concentrés, ils n’avaient pas vraiment parlé durant ce temps là. Simon prit ensuite les légumes et les jeta dans une grande casserole chaude avec un peu d’huile. Il remua légèrement avant de tourner la tête pour regarder Alexandra. « Je te propose pendant que je fais mijoter la sauce bolognaise que l’on parle de nos idées pour la liste. Si tu veux tu peux les écrire. Ça serait même mieux si c’était toi parce que j’ai une écriture de médecin » Dit-il en riant doucement. Il écrivait de manière illisible et cela depuis toujours. « Alors à part apprendre à cuisiner, qu’est ce que tu aimerais faire avant de mourir Alexandra » lui demanda t-il en la regardant droit dans les yeux. Billes océanes dans yeux d’azur, Simon essayait de lire dans les pensées de la jeune femme, découvrir ses secrets et ses passions. Il avait envie de tout connaître d’elle et de passer du temps avec elle encore et encore. Simon connaissait à peine ce bout de femme mais il était déjà clairement sous son charme. En sa compagnie, il se sentait beaucoup plus léger et c’était tellement agréable. Peut-être que c’était cela qu’il attendait depuis tout ce temps ? Peut-être allait-il pouvoir enfin être heureux ? Mais il ne savait pas ce que pensait Alexandra de lui. Peut-être qu’elle n’en avait rien à faire. Se sentant tout à coup mal à l’aise de s’être laissé perdre par son regard océan, Simon détourna le regard en rougissant. Pour se donner contenance, le jeune homme se concentra sur ses légumes qui cuisaient doucement. [/size]

Revenir en haut Aller en bas
✮  friendship du mois
avatar
friendship du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/04/2017
›› Love letters written : 533
›› It's crazy, I look like : Emma Rose Roberts
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Mar 10 Oct - 10:08


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Lexie
Premier cours de cuisine

Avec lui on peut dire que je me sens vraiment bien, il est tellement doux et gentil, tendre et agréable à entendre ainsi qu'à regarder. Il dégage quelque chose Simon, il a quelque chose en lui qui fait qu'à chaque fois que je suis à ses côtés je me sens bien, genre en parfaite connexion... Il y a un petit quelque chose, néanmoins, dans notre relation que je n'explique pas soit qu'il me met facilement mal à l'aise. Oui il me plaît ça n'en fait aucun doute et je l'ai su dès la seconde même où j'ai posé mes yeux sur lui mais est-ce seulement ça, le fait est qu'il me plaît, qui joue sur mon malaise quand je suis en sa compagnie ? Enfin mon malaise et mes nombreux rougissements parce qu'en fin de compte je crois que je passe plus mon temps à rougir qu'à faire autre chose quand je suis avec lui. Serait-ce ça que l'on appelle l'amour ? Je m'ose à espérer que non tomber en amoureux quand on est mourant ce n'est pas une très bonne chose et je le sais très bien et puis c'est un sentiment que je me suis toujours refusé considérant que ça ne m'apportera jamais rien de bon. Je lui demande alors si je dois couper autre chose que des tomates et il me répond de continuer avec les tomates et qu'il s'occupera des carottes après j'acquiesce alors. « Très bien. » Répondis-je en continuant de couper des bouts de tomates plutôt pathétiques tandis qu'il s'occupe de la sauce béchamel parfois je le regarde faire, c'est intéressant de regarder quelqu'un cuisiner après tout. Puis finalement une fois que j'eus coupé une tomate en pleins de petits morceaux ridicules il se poste derrière moi et on commence à couper des carottes ensemble. « Tu as raison ça va tout de suite beaucoup plus vite ! » Remarquais-je en riant tandis que l'on coupe des carottes à une allure impressionnante. Je le vois ensuite prendre les légumes coupés en morceaux et les mettre dans une grande casserole puis il se tourne vers moi et me propose de parler de cette liste et que j'écrive moi-même ce que je veux faire avant de crever parce que de son point de vue il a une écriture de médecin. « Pour un chirurgien ce serait le comble si tu n'avais pas une écriture qui va avec ton métier. » Plaisantais-je tandis que je le scrute longuement de mes yeux bleus tandis que j'attrape une feuille de papier posée sur la table avec un stylo et je réfléchis un bref instant. Il me demande alors ce que j'aimerais faire avant de mourir je relève alors la tête vers lui et souris. « Il y a une chose bien spéciale que j'ai envie de faire avant de mourir et c'est de me faire embrasser par quelqu'un... Je veux dire ça craint. J'ai vingt-cinq ans et je n'ai toujours pas embrassé qui que ce soit et je suis toujours vierge. Ça fait pitié hein ? » Avouais-je en Simon puis une fois que je me suis rendu compte de ma trop grande franchise je me mets aussitôt à rougir. Dire ça à ma meilleure amie est une chose dire ça au mec qui me plaît c'en est une autre, plus conne tu meurs....

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2017
›› Love letters written : 138
›› It's crazy, I look like : Scott Eastwood
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Mar 10 Oct - 15:04

Une fois que Simon se décida à donner un coup de main à Alexandra pour la préparation des légumes, les choses allèrent bien plus rapidement dans la préparation de la sauce bolognaise. Alors que le jeune homme se lance dans la cuisson des légumes pour obtenir la texture désirée, il demande à Lexie si elle serait intéressée pour commencer leur fameuse liste. Simon lui propose d’écrire les idées qui leur viennent en cours de route afin de ne rien oublier. Il délaisse quelques minutes son poste de cuisine pour attraper un papier et un stylo. Après les avoir tendu à la jeune femme et les avoir posé sur la table, il retourne mélanger les tomates. Quand Alexandra le charrie sur son écriture de cochon, il ne peut s’empêcher d’éclater de rire. La bonne humeur du jeune homme est palpable. « Oui, c’est sûr que ça serait le comble mais je ne suis pas sûr que les infirmières et les pharmaciens soient de ton avis. Il râle plutôt. On m’a même offert des cours de calligraphie l’an dernier pour mon anniversaire. Ça n’a pas arrangé les choses. » Pouffa t-il en regardant la blonde d’un regard malicieux. Alexandra se saisit alors des feuilles et commence à réfléchir. Après avoir mélangé une dernière fois, Simon se retourna de nouveau vers la jeune femme attendant sa réponse avec impatience. La sauce pouvait attendre quelques minutes avant d’être de nouveau mélangé et il aimerait savoir ce que Lexie souhaite faire avant de mourir. Le jeune homme souhaitait voir ses réactions et ne rien louper de ce moment. Mais il ne s’attendait certainement pas à cette réponse de la part d’Alexandra. Quand elle lui annonce qu’elle aimerait se faire embrasser par quelqu’un, Simon faillit s’étouffer avec sa salive tant la révélation était inattendue. Comment une femme aussi belle et intelligente qu’elle n’avait jamais pu être embrassé par un homme ? Bien sûr, elle avait passé un sacré moment à l’hôpital comme lui mais quand même. Mais ce n’était pas tout. Alexandra avoua alors qu’elle aimerait perdre sa virginité avant de mourir. Simon sentit ses joues devenir rouges comme les tomates qui cuisaient derrière lui. Cette révélation déclenchait chez lui des sentiments bien plus forts qu’Alexandra n’avait du le prévoir. Déjà, il ressentait un désir nouveau pour la jeune femme mais également une bouffée d’admiration et de joie face à la confiance qu’elle lui avait témoigné en lui avouant cet état de fait. Simon retira son tablier et s’approcha alors d’Alexandra qui venait de prendre conscience de ce qu’elle venait de dire et se sentait extrêmement gêné. Arrivé en face d’elle, Simon la prit par la main et la fit se lever. D’un geste de main habile, il retira le tablier et le laissa tomber sur le sol. Puis, il planta ses yeux bleus dans ceux de la jeune femme. Pendant près d’une minute, il ne dit rien se laissant hypnotisé par les billes azurées de Lexie. Puis, d’un geste très doux, il mit sa main sous le menton de la jeune femme et le releva vers lui. « Je ne veux jamais t’entendre dire que tu fais pitié. Et, Il y a au moins une des deux choses que je peux réaliser très simplement » Déclara t-il avec une voix particulièrement douce. Il caressa sa joue du pouce avant de lentement approcher sa tête de celle de la jeune femme. De cette façon, il lui laissait tout le loisir de s’éloigner si elle le souhaitait. Et enfin, ses lèvres se posèrent avec douceur sur celle d’Alexandra. Ses yeux se fermèrent et une flopée de sensations prit possession de lui. Jamais il n’avait ressenti tant de choses en embrassant simplement une femme. Son cœur battait à tout rompre alors qu’il n’avait qu’une envie approfondir ce baiser. Mais après une dizaine de secondes, il se recula et lui sourit faiblement. « Comme ça, tu ne peux plus dire que personne ne t’a jamais embrassé. Et tu pourras même ajouter qu’un homme t’a embrassé et qu’il en avait incroyablement envie. » Murmura t-il en s’éloignant pour retourner à son poste de cuisine, les joues rouges feu face à l’audace dont il venait de faire preuve.
Revenir en haut Aller en bas
✮  friendship du mois
avatar
friendship du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/04/2017
›› Love letters written : 533
›› It's crazy, I look like : Emma Rose Roberts
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Mer 11 Oct - 10:16


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Simon & Lexie
Premier cours de cuisine

De temps en temps il peut m'arriver de dire des choses vraiment débiles même incongrues et là justement la connerie que je viens de sortir en rapport à ma virginité ainsi qu'au fait que je n'ai jamais embrassé quelqu'un ou été embrassé par qui que ce soit ça craint. Comment peut on être aussi stupide ? J'aurais juste dû continuer à le charrier sur son écriture de médecin plutôt que de me mettre à lui faire des révélations comme ça d'ailleurs lui aussi ça l'a mit mal à l'aise vu comment il est rouge, comme moi, je me dis que ça n'a pas dû lui plaire que je lui lâche un truc gros comme ça et c'est bien normal. On se connait à peine et moi je lui dis un truc pareil ? Je suis vraiment stupide, il s'approche alors de moi et pose sa main sur la mienne pour m'aider à me relever ce que je fais tandis qu'il dépose sa main sous mon menton pour m'obliger à le regarder puis quand je vins à entendre ses mots je rougis de nouveau en essayant de baisser la tête mal à l'aise mais je ne peux pas vu qu'il me retient le menton. Il se place alors devant moi juste devant mes lèvres, je le dévisage longuement le suppliant du regard de faire ce qu'il a en tête parce que pour le coup j'ai l'impression qu'il veut m'embrasser mais je n'en suis pas sûre. Finalement il pose ses lèvres sur les miennes, je le laisse faire évidemment et rapidement je pose mes mains sur son torse puis ensuite sur ses épaules pour ensuite finir dans ses cheveux ou sur sa nuque. Puis il s'arrête en me disant une phrase tout à fait craquante. « Tu es doux Simon... » Que je dis en soupirant de bonheur parce que oui j'ai adoré ça, c'est doux, c'est tendre, c'est pas désagréable et ça doit se voir à la gueule que je tire. Oui je suis tout simplement surprise par ce qu'il vient de faire mais je suis également heureuse, mon premier baiser, je n'aurais pu rêver mieux. En plus avec un mec qui me plaît réellement. « Pourquoi tu dis en avais incroyablement envie ? Fin... Pourquoi t'en avais tellement envie ? » Je demande parce qu'en fin de compte j'ai du mal à comprendre. Quoi ? Je lui plais ? C'est ça qu'il essaie de me dire à sa façon ?

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is through you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 14/01/2017
›› Love letters written : 138
›› It's crazy, I look like : Scott Eastwood
MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine Mar 31 Oct - 16:38

Il venait d’embrasser Alexandra ! Simon avait eu envie de le faire depuis le premier soir où il l’avait rencontré mais il s’était retenu. Cette fille n’était pas comme les autres et il n’avait pas envie qu’elle ne soit qu’un coup d’un soir. Elle était comme lui et était certainement la seule femme sur cette planète à le comprendre. Jamais il ne s’était senti aussi bien en compagnie d’une personne. Simon avait l’impression de la connaître depuis toujours alors que cela ne faisait que quelques semaines. Lorsqu’elle avait laissé échapper qu’elle n’avait jamais embrassé quelqu’un et qu’elle aimerait le faire avant de mourir, il n’avait pas réfléchi longtemps avant de s’avancer vers elle et l’embrasser. Et quel baiser ! Il avait été incroyable. Son palpitant avait failli sortir de sa poitrine tellement l’instant avait été intense. Il était presque sûr d’avoir eu des frissons quand ses lèvres s’étaient enfin posées sur celle d’Alexandra. Il n’avait eu qu’une envie, prolonger ce baiser, approfondir ce baiser, en particulier quand elle avait passé ses doigts dans ses cheveux d’une manière si sexy. Mais prenant sur lui-même, il s’était reculé et lui avait souri. Il ne devait pas la brusquer et il n’en avait pas l’envie. Alexandra était vierge et il devait respecter cela. Peut-être qu’un jour, il serait celui qui lui prendrait sa virginité mais il ne ferait rien avant qu’elle ne lui fasse clairement comprendre qu’elle le souhaitait. Lorsqu’elle lui dit qu’il était doux, il ne put retenir un grand sourire et un petit rire heureux de quitter ses lèvres. « Je vais prendre cela pour un compliment » dit-il sans cesser de rire se retenant d’embrasser à nouveau la jeune femme. Il finit par s’éloigner pour ne pas fondre sur ses lèvres à nouveau. Si il restait si près, il ne pourrait jamais se retenir. Lorsqu’elle commença à lui demander pourquoi il en avait eu envie, Simon ne put que se réjouir de s’être éloigné et alors qu’il rougissait une nouvelle fois, gêné, il se retourna vers son plat de travail. « Oh, tu sais… » commença t-il avant de se gratter la gorge. Il ne parvenait pas à trouver ses mots et il essayait de gagner du temps. « Tu es plutôt extraordinaire comme fille » lâcha t-il à voix basse mais assez fort pour qu’elle l’entende. « Tu me comprends, tu es magnifique, intelligente » continua t-il. « Et puis, je t’ai promis que l’on réaliserait tout ce qui serait sur cette liste » finit-il en se traitant mentalement de tous les noms. Quoi ? C’était si compliqué de lui dire qu’elle lui plaisait ? Apparemment ! Pourtant, il n’avait jamais eu ce genre de problèmes auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: [Aleximon#2] Premier cours de cuisine

Revenir en haut Aller en bas

[Aleximon#2] Premier cours de cuisine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: nothing like home
-