Partagez|

I need you to live - Noa / Isaac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 05/08/2017
›› Love letters written : 27
›› It's crazy, I look like : Ben Dahlhaus
family don't end with blood
MessageSujet: I need you to live - Noa / Isaac Sam 5 Aoû - 20:56


Tu déglutis et sens la panique t’envahir : ce n’est pas le moment, pas maintenant alors qu’il est si proche. Tu prends une grande inspiration, soulevant ta poitrine dans un effort qui te coûte, avant de t’avancer légèrement.
Voilà des jours que tu cherches ce courage qui te fait tant défaut : à croire que ton infiltration n’a pas seulement ruiné ton sommeil, elle a également eu raison de ton sang-froid. Plusieurs fois tu as voulu venir, tu as commencé le début du chemin…. Et plusieurs fois, tu as fait demi-tour, imaginant déjà ses réactions, te préparant au pire, t’affolant à l’idée que ce soit encore pire que ce à quoi tu t’attendais. Et s’il ne voulait pas te voir ? S’il s’énervait ? S’il t’en voulait ? Et si…. Et si tout était fini entre vous ? C’était la pire des questions et elle amenait avec elle les pires scénarios : tu angoissais bien trop depuis ton retour et ta seule préoccupation restait Noa et ce qu’il allait décider.
Tu savais que ce ne serait pas facile : bon sang, tu avais disparu de la circulation pendant plusieurs mois et pire que ça, tu avais fait croire à ta mort ! Aurais-tu réussi à pardonner à Noa s’il t’avait fait un coup aussi pendable ? En fait, tu n’en savais rien… Tu n’étais sûr que d’une chose : tu l’aimais. A en crever. Et il t’avait manqué au-delà des mots durant ces longs mois infernaux.

Tu avais hésité tellement longtemps… Mais tu avais fini par te décider, conscient que plus tu retardais ce face à face inévitable, plus il t’en voudrait. Cela n’empêchait ni le nœud au ventre, ni la boule d’angoisse dans la gorge, mais tu te retrouvais devant son hôtel, essayant de garder les idées claires. Tu avais préparé mille fois dans ta tête le discours que tu voulais lui sortir, mais à peine tes yeux se posent sur sa silhouette que tu aperçois assis à la terrasse, et déjà tu as tout oublié. Les mots disparaissent et seules restent ces palpitations, prouvant que tu es vivant, que tu l’aimes et que tu redoutes la suite. Pourtant, tu vas devoir l’affronter, il le faut.
Tes supérieurs ont décidé de te faire passer pour mort mais désormais, c’est à toi d’agir en homme et de réparer cette injustice. A toi d’aller t’excuser. Même s’il ne veut plus jamais te voir après cela. C’est ta seule chance et bien trop conscient qu’il a ton sort entre ses mains, tu t’approches encore. Tu fermes les yeux un court instant, te reprenant : tu dois être fort, pour lui. Pour vous. Tu te redresses, carrant tes épaules droites pour reprendre confiance et quand tu es suffisamment près, ton ombre venant légèrement recouvrir son corps, tu te racles la gorge, essayant d’attirer son attention.
Tu prends une grande inspiration et te lances… Le cœur pétri d’angoisse :
- Bonjour Noa….

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 85
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Sam 5 Aoû - 22:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Love × ft. ISAAC & NOA
Noa travaillait énormément pour s’occuper l’esprit, oublier l’espace de quelques heures le manque ressenti suite à la mort de l’être aimé. Il n’avait pas fait son deuil, il ne voulait pas faire son deuil il ne voulait pas oublier Isaac. Lui et Isaac avait enregistré des heures de vidéo au fil des années et Noa pouvait passer des soirées à regarder des images de son fiancé, écoutant son rire, les mots qui sortaient de ses lèvres, l’entendre dire je t’aime ou râler après Noa est sa foutue caméra. Souffrant d’insomnie, il avait débuté sa journée de travail dans les deux heures du matin passant son temps à courir partout. Il avait rangé les dossiers au moins dix fois, repasser les draps, laver le sol, tout un tas d’activité qui lui permettait de s’occuper, de rester debout malgré tout. Il avait décidé de s’accorder une petite pause bien méritée s’installant dehors pour profiter du temps et surtout de l’air libre pour s’allumer une cigarette. Avant la mort de son fiancé il ne fumait pas une seule cigarette après sa mort, il avait ressenti le besoin de trouver un exutoire, entre l’alcool et la cigarette, il avait choisi la cigarette moins gênante en public. Il était perdu dans ses pensées tournant et retournant son thé dans sa tasse en songeant à tout et rien.


Une ombre le couvrit tout d’un coup avant qu’il n’entende une voix qu’il aurait reconnue entre mille. Il releva ses yeux verts stupéfiait avant de regarder l’homme devant lui, il approcha sa main du visage du jeune homme avant de la ramener contre son torse sans le toucher n’osant pas y croire. J’entendais ton rire, en permanence, maintenant je vois ton fantôme, je n’ai rien fait pour mériter cela. Tu es mort, tu ne peux pas te retrouver devant moi, tu es mort, tu ne peux pas venir ici. J’ai dû avaler un truc ou boire un truc comportant de la drogue. Noa continuait de prononcer toujours la même phrase sentant sa respiration devenir de plus en plus sifflante, le manque d’air commençait à se faire sentir, il essayait de prendre des grandes respirations sans y arriver.

Trop choqué, il ne pensait même pas à prendre son inhalateur posé sur table près de sa tasse, il répétait en permanence que ce n’était pas possible. Il essayait de se souvenir que le jeune homme était mort refusant d’admettre qu’Isaac était devant lui. Il refusait de devenir fou, il entendait déjà le rire du jeune homme partout, il ne pouvait pas voir son fantôme en plus. Il posait sa main contre sa poitrine en fermant les yeux sentant qu’on le touchait, qu’on lui parlait. Il utilisa l'inhalateur qu'on lui donnait par réflexe posant sa main contre celle d’Isaac lui tenant l'inhalateur, ressentant un choc électrique, le regardant sans vraiment le voir n’osant pas le toucher pour vérifier sa présence. Sa respiration était encore sifflante, mais heureusement son fantôme avait l’air de savoir gérer ses crises. Ce qui commençait à le faire douter.


code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Noa Dawson le Dim 6 Aoû - 0:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 05/08/2017
›› Love letters written : 27
›› It's crazy, I look like : Ben Dahlhaus
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Dim 6 Aoû - 0:09


Il pâlit à ta vue et tu sens ton cœur faire une embardée : Noa semble… avoir pris dix ans d’un coup. Il est amaigri, visiblement éreinté et à bout de forces : dès qu’il se met à parler, tu comprends que tu es à l’origine de son mal-être. Lui qui débordait de vie et de joie, le voilà réduit à l’état de pantin, ébahi de te voir, stupéfait, voire même… horrifié. Il a peur et ne comprends pas, et toi tu te sens impuissant, incapable de savoir comment réagir correctement.
Tu te sens misérable alors que tu perçois toute la détresse qui l’habite et qu’en quelques mots – ses mots – tu comprends tout ce qu’il a dû souffrir. Peut-être n’aurais-tu pas dû revenir, pas si c’était pour le faire souffrir davantage et….

Tu n’as pas le temps de penser à autre chose que son sifflement rauque te fait aussitôt réagir : il fait une crise !! Tu as appris à en reconnaître les signes et détecter ce qui les déclenchait : à l’époque, tu avais même un inhalateur en permanence sur toi, au cas où. Tu ne voulais pas l’approcher tout de suite pour lui laisser le temps de réaliser que tu étais bel et bien là, en chair et en os, mais en l’entendant chercher son souffle, tu réagis au quart de tour, instinctivement. Tu remarques aussitôt l’inhalateur sur la table, en un pas tu y es, tu l’attrapes et tu poses ta main sur l’épaule de Noa pour venir plaquer l’appareil sur ses lèvres, lui intimant muettement l’ordre de respirer. Tu te concentres là-dessus, tu ne vois plus que ça : ton amour étouffe sous le coup de l’émotion et toi, tu es revenu désormais, tu peux l’aider, alors tu t’exécutes. Tu aurais aimé ne pas être à l’origine de son trouble mais tu n’as plus le temps d’avoir des regrets.
Tu appuis sur l’appareil pour le laisser respirer et sa main se pose sur la tienne : ton cœur rate un battement et ton regard se pose sur le sien, bouleversé.
- Je t’en supplie, respire Noa…. Tout va bien aller, je suis revenu… Noa, mon amour…. Oh pardonne-moi…
Ta voix tremble, tu es ému au-delà des mots : il se tient devant toi et même si cette épreuve l’a visiblement affaibli, il est vivant, il t’attendait. Il t’espérait, peut-être, à en croire ses paroles bouleversée. Tu déglutis, restant proche et l’obligeant à garder l’inhalateur, ta volonté de lui venir en aide supplantant ton émotion tremblante.
- C’est moi. Pas un fantôme. Noa, c’est moi. Regarde-moi.
Tes yeux tentent de lui faire comprendre qu’il voit la vérité, qu’il ne se trompe pas. Et ta main sur son épaule le serre davantage.
- Je suis revenu.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 85
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Dim 6 Aoû - 0:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Love × ft. ISAAC & NOA
Noa commençait à refaire surface, sentant les effets du médicament dans son organisme, la main qu’il avait posée contre celle du jeune homme vient doucement toucher les traits du visage de son interlocuteur. Noa connaissait le cœur de son amant mieux que n’importe qui, il en connaissait la texture, les défauts, les moindres marques. Il écouta avec attention les paroles de l’homme en face de lui, sa voix lui avait tellement manqué, il adorait parler à son copain, il pouvait lui parler de tout et de rien avant qu’Isaac ne le fasse taire en l’occupant autrement.

D’une voix éteinte, il reprit la parole plongeant ses yeux dans ceux du jeune homme. Isaac, tu ne peux pas être revenu les morts ne reviennent pas, j’ai tellement prié pour que toute cette histoire ne soit qu’une farce, une blague cruel que tu étais en train de me faire. Mais c’est toi, c’est vraiment toi, je reconnaîtrais ta voix, ta peau entre mille. Noa ferma les yeux pour laisser les informations monté à son cerveau avant de mettre une forte claque à son fiancé, claque qui résonna dans l’air. Il avait l’intention d’être fort, de lui hurler dessus, mais il fondit en larmes, cachant son visage dans ses mains, l’inhalateur depuis longtemps posé sur la table. Il regarda son amant à travers ses larmes, le retenant alors qu’il s’éloignait. Il posa sa main sur le cœur  d’Isaac sentant les battements régulier contre sa paume, ce son l’avait toujours apaisé, il s’endormait généralement la tête sur le torse de son fiancé écoutant encore et encore son cœur battre comme un enfant rassuré par l’odeur de sa mère.

Il reprit la parole après avoir allumé une nouvelle cigarette s’éloignant légèrement, faisant les cents pas en te passant la main dans les cheveux ne comprenant plus rien. Il regarda à nouveau son fiancé avant de le pousser avec force lui hurlant ensuite dessus. POURQUOI, POURQUOI TU M’AS FAIT CELA ? TU M’AS QUITTÉ POUR QUELQU’UN D'AUTRE ET TU N’AS MÊME PAS EU LE CRAN DE VENIR ME LE DIRE EN FACE. TU PRÉFÈRES TE FAIRE PASSER POUR MORT PLUTÔT QUE ROMPRE NOS FIANÇAILLES. JE MÉRITAIS UNE TELLE SOUFFRANCE ? J’AURAIS COMPRIS QUE TON AMOUR POUR MOI ÉTAIT ÉTEINT APRES PLUS DE DIX ANS ENSEMBLE. TU SAIS CE QUE J’AI VÉCU ?

Noa reprit sa respiration en fumant sa cigarette avec rage, se retenant de frapper encore et encore le jeune homme, les passants s’étaient arrêtés pour regarder la scène avant de s’enfuir en croisant le regard noir de Noa qui ne supportait pas d’avoir un public. Il ne comprenait rien, pourquoi le jeune homme lui avait menti, il avait refait sa vie avec un autre ou une autre et n’avait pas eu le cran de le dire à Noa, il ne voyait pas d’autres explications. Ce n’était pas un problème financier vu la richesse de la famille de Noa, pas un problème de santé vu qu’il se trouvait en parfaite condition physique devant lui, le brun se retourna en le voyant approcher s’apprêtant à lui remettre une deuxième gifle.


code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Noa Dawson le Dim 6 Aoû - 2:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 05/08/2017
›› Love letters written : 27
›› It's crazy, I look like : Ben Dahlhaus
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Dim 6 Aoû - 1:33


Il reprend son souffle, il semble aller mieux et toi, tu te rends compte que tu retenais ta respiration jusque là, angoissé à l’idée qu’il refasse une crise. Mais il l’a évité et tu soupires, soulagé… quand la claque part, te faisant écarquiller les yeux et reculer d’un pas. Tu restes sous le choc : jamais tu n’aurais cru que ton doux Noa en viendrait un jour à lever la main sur toi. Sur toi ou sur quiconque d’ailleurs ! Il… il a changé, tu le vois dans le regard qu’il lève sur toi, juste avant de fondre en larmes.
Tout va trop vite. Il te frappe, fond en larmes dans tes bras, s’écarte brusquement pour s’allumer une cigarette et se met à hurler, le tout en quelques secondes étourdissantes où tu n’as le temps de rien faire ni rien dire. Tu te doutais que ton retour le chamboulerait mais tu ne pensais pas à ce point et tu accuses le coup quand il t’engueule, rentrant la tête dans les épaules comme un gosse pris en faute. Tu as merdé, oui, tu le sais. Mais…. Comment peut-il croire un seul instant que tu es parti parce que tu ne l’aimais plus ? Comment cette idée loufoque a-t-elle pu germer dans son esprit ?
- Non, Noa, non, tu….
Tu t’approches, la joue en feu, prêt à le prendre dans tes bras pour tenter d’amorcer une réconciliation, mais quand tu le vois se raidir, prêt à te frapper de nouveau, tu restes sagement à ta place. C’est trop tôt, il n’est pas prêt de t’accepter de nouveau et tu le comprends…. Tu ne comprends que trop.
Déglutissant, tu oses relever le regard pour le plonger dans le sien, l’affrontant avec dignité, du moins autant que faire se peut. Tu n’as pas de quoi te vanter à vrai dire, malgré le succès de ta mission : chaque jour qui passe, tu sens le poids de cette erreur sur tes épaules et ton cœur.
Tu recules prudemment d’un pas et passes une main gênée sur ta nuque, comme toujours quand tu cherches tes mots.
- Je ne voulais pas te faire vivre ça Noa, si tu savais comme je regrette…. Mais je n’ai pas eu le choix, c’était… pour le boulot. Ils ont préféré me faire passer pour mort pour réussir une infiltration. Je…. J’aurai dû refuser, je sais, je… je n’ai pas réfléchi suffisamment aux conséquences. Excuse-moi.
Tu aurais voulu rajouter « mon amour » mais ce n’est pas quelque chose qu’il semble prêt à entendre pour l’instant. Tes épaules se voûtent et tu soupires, abattu. Tu savais que les retrouvailles seraient compliquées mais pas à ce point-là.
- Noa, s’il te plaît, laisse-moi t’expliquer. Donne-moi cette chance, juste ça.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 85
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Dim 6 Aoû - 2:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Love × ft. ISAAC & NOA
Noa poussa un soupir en entendant l’homme qu’il aimait reprendre la parole, parce que oui Noa aimait encore Isaac, malgré son mensonge, malgré toutes les épreuves qu’ils avaient traversées, qu’ils allaient traversées. Il ne savait pas si un jour ses sentiments allaient  diminuer, disparaître, il l’aimait tellement depuis plus de dix ans maintenant. Il avait cet homme dans la peau et malgré sa colère actuelle, il ne pouvait nier qu’il l’aimait encore comme un dingue et qu’il voulait lui sauter dessus pour le tuer, mais aussi pour l’embrasser, sentir ses bras autour de lui, la colère l’emportait pour le moment, mais il savait bien qu’il allait lui pardonner un jour, il restait son Isaac, son âme sœur. Il ne savait pas vraiment pourquoi il se rassit sur sa chaise passant ses mains sur son visage fatigué éteignant son mégot de cigarette dans un cendrier trainant par là.

Il poussa un soupir essayant de prendre de profonde inspiration pour calmer sa respiration et surtout sa rage. Il avait brisé le cœur de Noa juste pour son putain de boulot ? Il avait envie de le tuer, mais il voulait aussi savoir la raison de son choix.

Il savait que son amant prenait des décisions réfléchies, il avait d’ailleurs souvent été le plus raisonné de leurs duos. Noa était l’artiste qui s’amusait à tagguer les murs du voisin avant de rentrer dans leurs appartements discrètement sous les reproches d’Isaac. Il sourit à cette pensée avant de faire signe à son interlocuteur de s’asseoir en face de lui posant ensuite ses mains sur la table. D’accord, tu as une chance de t’expliquer, je veux comprendre pourquoi tu as fait cela. Pourquoi tu dis que tu n’as pas réfléchi aux conséquences ? Tu savais que j’étais dingue de toi, enfin nous étions fiancés, tu devais bien te douter que je n’aillais pas sauter de joie en apprenant ta mort. Noa se passa la main dans les cheveux encore et encore signe de stress chez lui, il savait que son fiancé cherchait ses mots juste en regardant les gestes qu’il faisait. Il connaissait l’homme par cœur et il allait savoir si le jeune homme lui mentait, enfin il espérait.

Tu n’es pas partie parce que tu aimais une autre personne alors ? Pourquoi tu ne m’as pas prévenu de ta soi-disant mort, je pensais que tu me faisais confiance. Noa se mordit la lèvre refusant de fondre en larmes à nouveau, il avait une fierté, même s’il était loin de l’image du con imbu de lui-même. Il joua avec sa bague de fiançailles ne sachant pas vraiment si son fiancé voulait rester lié à lui de cette manière. Il fit tourner la bague autour de son doigt en écoutant les propos  du jeune homme.



code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Noa Dawson le Dim 6 Aoû - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 05/08/2017
›› Love letters written : 27
›› It's crazy, I look like : Ben Dahlhaus
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Dim 6 Aoû - 10:22


Tu savais que cela serait difficile mais tu n’aurais jamais cru retrouver un Noa aussi changé… Il s’était assombri, ses yeux ne brillaient plus de cette joie simple d’autrefois et il avait visiblement maigri. Dormait-il assez ? Avait-il fait d’autres crises d’asthme ? Comment supportait-il le chagrin ? Tu espérais que son frère l’avait aidé, mais connaissant Spencer, tu n’en doutais pas un seul instant. Simplement, tu constatais avec effarement à quel point ta décision avait influencé la vie de Noa et cela t’effraye un peu. Il est dépendant de toi et toi…. Tu es totalement et inconditionnellement dépendant de lui. Vous vous êtes terriblement blessés dans cette épreuve et tout cela à cause de toi, alors tu n’oses plus l’approcher, tu comprends sa gifle et tu pardonnes tout. Tu n’arrives juste pas à te pardonner à toi-même d’avoir tout gâché de la sorte.

Quand il s’assoit et t’invite à en faire de même, tu te précipites sur la chaise de peur qu’il ne change d’avis et t’envoie bouler. La boule dans ta gorge n’a pas diminué, c’est même pire et pourtant, tu prends une grande inspiration, tentant de trouver les bons mots. Tes yeux tombent sur ses doigts en train de triturer sa bague de fiançailles et tu réalises seulement qu’il l’a gardé… Noa avait gardé sa bague ! Tout n’était peut-être pas perdu alors.
- Il n’y a jamais eu quelqu’un d’autre Noa, je te le jure. On m’a proposé une mission, infiltrer un groupe mafieux à Washington et j’étais l’un des rares à avoir les compétences pour le faire. Je ne pensais pas qu’ils iraient jusqu’à me faire passer pour mort sinon j’aurai refusé, je te le jure mais… Ce groupe tuait des collègues, je ne pouvais pas rester les bras croisés alors j’ai accepté.
Tu te tords les mains sur la table, conscient que tu n’en dis pas assez sans doute, mais incapable d’en dire plus et d’avouer toutes les horreurs que tu as vu… et que tu as dû faire là-bas pour rester en vie. Ça, c’est au-dessus de tes forces : il vaut mieux que Noa n’en sache jamais rien de toute façon, sinon tu n’es pas sûr qu’il puisse te pardonner un jour. Toi-même en es incapable.
- Ils ont dit que c’était la seule solution, me faire passer pour mort. J’ai voulu refuser mais… j’aurai pris trop de risques. Je pouvais les aider alors j’ai foncé, sans réfléchir. Sans penser à tout le mal que j’allais te faire. Je suis tellement désolé Noa, si tu savais…
Emu, tu avances ta main, venant délicatement effleurer ses doigts du bout des tiens dans une demande muette de pardon. S’il te retire sa main, alors tu comprendras : Noa ne pourra pas pardonner. Et tu n’insisteras pas… Après tout, tu le mérites.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 85
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Dim 6 Aoû - 14:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Love × ft. ISAAC & NOA
Le cœur de Noa rata un battement lorsque les doigts d’Isaac touchèrent les siens et il entrelaça leurs doigts avant que le jeune homme ne puisse reculer ses mains admirant la façon dont elles s’assemblaient comme deux morceaux d’un même puzzle. Il reprit la parole d’une voix faible heureux de savoir que son amant n’avait connu personne en derrière de lui, enfin il avait peut-être connu des amants d’un soir, mais il n’avait pas remplacé Noa pour le plus grand bonheur de ce dernier. Il n’y a pas eu d’autres hommes que toi dans ma vie, je ne suis pas arrivé à passer autre chose, je ne pouvais pas supporter qu’un autre homme m’embrasse ou me touche de façon intime, tu étais le seul qui avait le droit de me voir nu. Puis tu sais comment je suis avec la nudité. Noa rougit rien qu’en s’imaginant la situation, il avait toujours été pudique, se recouvrant d’un drap après l’amour, cachant ses parties intimes. Il ne se promenait jamais torse nu cachant toujours son corps avec un large t-shirt ou un sweat. Il se mordit la lèvre avant de relever la tête n’ayant pas osé faire sa confession en regardant son ex-amant dans les yeux.


Tu as toujours défendu la veuve et l’orphelin, tu ne pouvais pas t’empêcher de vouloir coincer les tueurs de tes coéquipiers, pourquoi tu ne me l’as pas dit ? Je peux comprendre que ta propre mère ne soit pas au courant, mais moi, tu savais que je ne dirais rien. Ton secret aurait été bien gardé avec moi, surtout que tu es parti loin. J’espère que ta mission a été un succès et que tu as obtenu une belle promotion, histoire que le fait de m’avoir brisé le cœur ait servi à obtenir quelques choses de positif. Ton collègue m’a ramené tes anciennes affaires, ta plaque et tout le bordel que tu avais dans ton casier. D’ailleurs tu étais obligé de mettre cette photo de moi dans ton casier ? Il sortit l’image de son portefeuille l’a gardant en permanence sur lui avant de l’a rapproché d’Isaac. Je suis à moitié nu sur ta photo et j’éclate de rire après une blague que tu m’avais faite. Tes collègues ont dû me prendre pour un obsédé sexuel.

Noa rougit avant de regarder la bague de fiançailles sur son doigt ne sachant pas s’il devait ou non l’a gardé. Tu veux peut-être récupérer la bague que tu m’as offerte, mon rêve le plus fou était que tu reviennes d’entre les morts pour que l’on puisse enfin se marier. Tu n’avais pas de collègue avec toi lors de ton infiltration ? Personne ne savait que tu étais en vie en dehors de tes responsables ? Ton métier est passé avant moi en gros. Noa haussa les épaules avant de reculer ses doigts sans rien ajouter.




code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Noa Dawson le Dim 6 Aoû - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 05/08/2017
›› Love letters written : 27
›› It's crazy, I look like : Ben Dahlhaus
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Dim 6 Aoû - 14:50


Si tu as souri au début quand il t’a rappelé à quel point il était pudique, quand il met en avant l’énormité de ce que tu as osé faire, c’est-à-dire lui avoir brisé le cœur, tu baisses la tête et déglutis, sentant tes épaules se voûter.
Il a raison. Sur toute la ligne. Tu as déconné et salement : même en argumentant que tu n’avais pas eu le choix, tu n’avais aucune excuse dans le fond. A tout moment, tu aurais pu faire demi-tour, refusé, te barrer de là et tout abandonner. Mais tu n’avais vu que ton devoir et ton sens de l’honneur vis-à-vis des collègues tombés face à ces ordures : tu avais foncé, pour eux. Pour toi aussi, un peu, dans ton sens de la justice. Et pour tous ceux que tu connaissais, afin de leur offrir un monde plus sûr, plus juste. Mais tu n’avais fait que te perdre et perdre le seul homme qui ait jamais compté… Tu l’avais brisé et maintenant, en face de lui, tu comprenais à quel point tu avais été fou.
Tu ignorais qu’un collègue avait rapporté tes affaires…. Qu’est-ce que Noa a dû ressentir ? Comment avait-il réagi ? Il devait être dévasté… Mon dieu, tu avais vraiment merdé sur toute la ligne !
Un maigre espoir jaillit dans ton cœur quand il te dit qu’il espérait ton retour pour vous marier, mais il te douche vite en constatant que ton boulot est passé avant lui. Et le pire dans tout ça, c’est qu’il a raison. Tu as préféré ton boulot à Noa. Comment pourrait-il jamais te le pardonner…. ?
Tu soupires, blessé quand il retire ses doigts même si tu ne dis rien et tu hoches la tête en déglutissant :
- Je ne voulais pas te causer autant de souffrance, je… Ils ont dit qu’il valait mieux que personne ne soit au courant et je n’ai pas eu le choix, mais tu as raison, j’ai fait passer mon boulot avant toi, et…. Ce n’est pas excusable.
Tu passes une main lasse sur ton visage, comprenant que tu es en train de le perdre… Et tu t’en voudras toute ta vie si tu le laisses filer entre tes doigts sans te battre un minimum, alors tu reprends en relevant ton regard dans le sien :
- J’ai été un sale con, je le sais Noa. Mais j’ai fait ce que je jugeais être juste. Et cela n’a rien changé : tu as toujours été et tu seras toujours l’homme de ma vie. Je t’aime et j’ai pensé à toi chaque jour de cette maudite infiltration, priant pour pouvoir sortir de ce merdier et te retrouver. Pour venir te dire à quel point je t’aimais et que vivre sans toi, ça a été la pire expérience de ma vie. J’ai peut-être fait passer le boulot avant toi, mais je ne recommencerai plus cette erreur Noa… Du moins, pas si tu me donnes une autre chance. Je te le promets.
Lentement tu poses ta main sur la table, paume levée et tu la laisses là, comme une offrande de réconciliation :
- Je t’en supplie, ne me rejette pas Noa….
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 85
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Dim 6 Aoû - 17:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Love × ft. ISAAC & NOA
Noa ne savait pas quelle décision prendre, une part de lui voulait donner une nouvelle chance à l’homme qu’il continuait d’aimer, tandis qu’une autre part de lui ne voulait plus donner une chance à Isaac. Il n’était pas persuadé que le jeune homme allait respecter sa promesse sachant très bien que son fiancé était capable de donner sa vie pour défendre un innocent. Si  ses supérieurs lui demandaient d’infiltrer une organisation criminelle forçant les enfants à se prostituer ou maltraitant des femmes, il n’était pas persuadé que son copain allait dire non. Il fronça les sourcils pesant le pour et le contre de sa décision laissant un lourd silence planer dans l’air. Il se doutait que le jeune homme devait attendre sa réaction avec angoisse et il prit finalement une décision espérant qu’il n’allait pas la regretter un jour. Les mots d’Isaac l’avaient touché au plus profond de son cœur, le jeune homme l’aimait et il lui avait fait la promesse de ne plus l’abandonner, il n’y croyait absolument pas, mais ses supplices l’avaient touchés. Son cœur avait battu la chamade en l’entendant dire qu’il était l’homme de sa vie, il ne pouvait pas dire ce qui l’avait fait céder, mais il posa sa main tatouée sur celle du jeune homme lui montrant par ce geste qu’il lui donnait une chance, une dernière chance de sauver leur couple.


D’accord, je te laisse une dernière chance, tu n’en auras plus si tu te plantes. J’ai énormément souffert de ton choix, je peux te dire que l’expression avoir le cœur brisé n’est pas qu’une expression. Je ne suis pas persuadé que j’arriverais à croire en tes promesses, mais je vais faire des efforts. Montre-moi que tu es honnête et surtout prêt à te battre pour moi, pour nous, pour notre amour. Je ne suis pas prêt de te pardonner, mais je t’aime, je suis dingue de toi, ne l’oublie surtout pas Isa.

Il serra la main de son fiancé plongeant ses yeux dans les siens observant les moindres réactions, il voulait graver l’image du jeune homme dans sa tête, voir ce qui avait changé en lui, il approcha sa main de son visage traçant ses traits du bout des doigts surpris de voir qu’il n’avait pas changé. Les mêmes traits, les mêmes expressions, il se demandait si son odeur avait changé, mais il ne s’imaginait pas s’approcher pour sniffer le jeune homme, il le prendrait pour une fous. Ton infiltration était dure ? Ils t’ont fait du mal ? Je ne sais pas si tu peux m’en parler, si tu veux m’en parler, même si tu me disais absolument tout avant. J’ai un nouveau chat, tu connais déjà notre chien et notre hamster Spencer. Rien n’a vraiment changé, parle- moi de toi s’il te plaît.

Il prit la main du jeune homme dans la sienne souriant face à la différence de taille. Les mains de Noa étaient remplies de tatouage comme le reste de son corps d’ailleurs, il avait même inscrit le nom d’Isaac sur son poignet, un tatouage que son amoureux ne connaissait pas encore, sinon il avait déjà vu l’ensemble de ses tatouages, même les plus discrets, ceux tatoué dans les endroits les plus intimes. Tu m’as manqué amour.




code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Noa Dawson le Dim 6 Aoû - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 05/08/2017
›› Love letters written : 27
›› It's crazy, I look like : Ben Dahlhaus
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Dim 6 Aoû - 18:39


Tu retiens ton souffle, n’osant pas y croire. S’il t’accepte de nouveau, s’il veut bien te donner cette seconde chance, tu sais que cette fois-ci, tu ne rateras rien, que tu te donneras à fond pour le rendre heureux. Plus d’infiltration, plus de mission merdique : tu préfères encore stagner et ne plus être promu ou décoré, que de devoir abandonner une nouvelle fois Noa. Cette fois-ci t’a servi de leçon : sans lui, tu t’es écroulé. Il était ton rayon de soleil et ta vie était plongée dans le noir depuis plusieurs mois, un noir étouffant et lugubre où tu as failli te noyer. Tu ne veux plus revivre ça, alors ton cœur manque un battement quand il te dit qu’il t’aime et qu’il va faire des efforts, quand tu comprends qu’il accepte de te donner cette seconde chance. Tu lui souris comme un idiot, infiniment heureux et surtout soulagé et tu lui abandonnes volontiers ta main qu’il serre avec tendresse, lui aussi ému et bouleversé par vos retrouvailles.
Il t’avait cru mort et te revoilà, plus vivant que jamais, mais changé. Lui aussi a changé de toute évidence, cela se voit, et tu pries pour que ce ne soit pas définitif, que tu puisses l’aider à remonter la pente avec ton amour et ton soutien.

Tu débordes tellement de joie que tu attrapes sa main pour la porter à tes lèvres et y déposer un baiser, tremblant presque d’émotion.
- Merci Noa. Je vais tout faire pour te mériter, je te le promets….
Mais le voilà qui aborde la question de ton infiltration. Il demande des détails et tu te raidis imperceptiblement : les blessures sont encore trop fraîche et l’horreur de ce séjour, tu le revis chaque nuit dans tes cauchemars… Tu déglutis, ton regard se trouble et tu le relâches comme si tu avais peur de lui faire du mal. Comme si tu allais le contaminer avec tes angoisses. Ton corps tout entier se raidit et tu déglutis, ouvrant la bouche pour chercher des mots qui ne viennent pas…
- Je…. J’ai….
Mais les mots ne viennent pas, ils te brûlent la gorge et quand il t’appelle de nouveau « amour », quand tu entends ce surnom chéri dans sa bouche, tu te relèves brusquement, subissant un trop-plein d’émotions brutes qui te ravagent. Ta main droite vient frotter ton bras gauche comme pour te réchauffer et tu te détournes pour lui cacher ce moment de faiblesse.
Tu as fait des choses tellement ignobles, tu as vécu un tel enfer…. Comment le lui dire sans qu’il soit dégoûté et qu’il te haïsse ?
- Pardon, je vais me reprendre. Excuse-moi, c’est… ça va aller.
Tu le répètes comme pour te donner du courage et chasser les images sordides qui te sont venues à l’esprit.
- Alors tu as.... un nouveau chat ?
Tu fais la conversation, tente de lui faire oublier ton malaise, prenant de grandes inspirations.

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 85
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Dim 6 Aoû - 22:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Love × ft. ISAAC & NOA
Noa échappa de justesse à la crise cardiaque en sentant son amoureux embrasser sa main , il n’osait pas imaginer ce qui allait se produire lorsque qu’il allait à nouveau l’embrasser, les lèvres d’Isaac lui manquait aussi énormément, tout son corps lui manquait. Il ne parlait pas uniquement d’un point de vue sexuel, même si ce côté-là lui manquait aussi mais plus du côté affectif. Son frère lui faisait des câlins, mais ce n’était pas pareil, il avait besoin de sentir l’amour d’Isaac. Il était perdu dans ses pensées lorsqu’il sursauta en en entendant son amant se relever brusquement faisant une espèce de crise de panique ou d’angoisse.

Noa réagit immédiatement serrant le jeune homme dans ses bras de toutes ses forces lui chuchotant des paroles rassurantes mettant ses mains dans les cheveux d’Isaac en espérant l’apaiser. Chut calmes-toi amour, respire doucement, je suis désolé de t’avoir posé cette question. Mon Dieu, ils ont dû te faire subir une horreur, respire et ne t’excuse pas, tu parles à un mec incapable de gérer ses crises finissant à l’hôpital la plupart du temps. Respire s’il te plaît, tu n’as jamais fait ce genre de crise, tu as des crises depuis longtemps ?

Noa plongea ses yeux dans ceux du jeune homme son visage à quelques centimètres de celui d’Isaac, sa colère mise de côté pour aider son amoureux. Il avait aussi des crises d’angoisse depuis des années réussissant à les contrôler en temps normal, sa dernière crise grave avait eu lieu lors de l’annonce du décès de son compagnon finissant deux jours à l’hôpital branché à une machine l’aidant à respirer. Il essaya de calmer Isaac le serrant fort contre lui, lui parlant d’une voix douce.

Oui, il n’a pas encore de nom. Tu me connais, quand je trouve un chat abandonné sur la route, je m’arrête et j’adopte le chat. Je voulais adopter un poney, le propriétaire de notre appartement m’a dit non, alors j’ai fait quelque chose d’illégal que je ne dirais pas en public. Noa fit un sourire penaud, ne regrettant absolument pas son geste, il avait sauvé cette bête et se moquait bien de finir en prison tant que l’animal était sain et sauf. En tant que policier, Isaac n’allait pas penser pareil, ce qui ne donnait pas envie à Noa de lui avouer sa bêtise sachant qu’il risquait de se faire gronder.

Il reprit la parole en sentant la respiration d’Isaac reprendre un rythme normal ne s’éloignant pas pour autant concentré sur l’état de santé du jeune homme. Tu te sens mieux, continues de respirer calmement, voilà inspire, expire doucement. Il n’y a rien, tu es en sécurité, ta respiration redevient  normale, tu veux que je te prenne rendez-vous avec mon médecin ? Que je t’apporte un verre ou un truc à manger ? Ou tu veux t’allonger. Nous avons une chambre de libre, tu pourrais te reposer si tu veux. Il rougit en remarquant la proximité entre eux sentant le souffle d’Isaac sur ses lèvres.




code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Noa Dawson le Lun 7 Aoû - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 05/08/2017
›› Love letters written : 27
›› It's crazy, I look like : Ben Dahlhaus
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Lun 7 Aoû - 0:23


Ce n’est pas une crise à proprement parlé, tu n’es pas asthmatique comme Noa mais… Ces pincements au cœur qui t’étouffent, cette impression que tout t’échappe et que le monde se renverse, ça t’arrive de plus en plus souvent. C’est vrai qu’en revenant de ton infiltration, tu étais tellement mal nerveusement et psychologiquement qu’on t’a placé en centre de repos durant quinze jours : cela t’avait fait du bien mais tu dois reconnaître que l’angoisse revient de plus en plus fréquemment.
Pourtant, en cet instant, elle est différente : c’est autant d’angoisse à l’idée que Noa apprenne un jour ce que tu avais fait que de soulagement de savoir qu’il te donnait une autre chance. Alors quand il s’approche et te sert dans ses bras, quand tu sens de nouveau sa chaleur à lui venir réchauffer ton corps à toi, tu cèdes. Bêtement. Lâchement. Tu cèdes et les larmes coulent, silencieuses, alors qu’enfin, tu retrouves ton amour de toujours : tes mains viennent s’accrocher un peu plus à lui et tu tentes maladroitement de cacher ta détresse contre lui, au creux de son épaule.
Un rire tremblant t’échappe quand il parle de poney. C’est typiquement Noa ça, vouloir adopter un poney dans un appartement et aussi stupide soit cette idée, elle t’arrache un sourire merveilleux, parce que c’est ton Noa. C’est lui avec tous ses défauts et ses bêtises : c’est lui que tu aimes à en crever et dont le souvenir te berçait durant ces terribles mois et te permettait de tenir le coup.
Tu profites lâchement de son étreinte, de ses grandes mains dans tes cheveux, si réconfortantes, et de sa voix qui te permet de reprendre pied et de calmer les élancements effrénés de ton cœur. Il est là, il t’accepte. Tu as droit à une seconde chance et c’est merveilleux… A toi de ne surtout pas la gâcher, tu n’auras que celle-là !
Tu n’as rien dit depuis qu’il t’a pris dans ses bras mais quand il commence à parler d’appeler un médecin, tu secoues doucement la tête :
- Ça va aller, ce n’est rien. C’est… Ça va Noa, je te jure, ne t’inquiète pas.
Maintenant qu’il était là, tout irait vraiment bien désormais, tu en étais persuadé.
C’est alors que tu remarques sa proximité : son visage est si proche, ses yeux braqués dans les tiens comme autrefois…. Ces incroyables yeux qui t’ont toujours fait frémir. Son souffle effleure tes lèvres, le temps semble s’être figé et là…. Tu aperçois la rougeur délicate sur ses joues. C’est timide mais tu la vois bel et bien et tu comprends. Cela te séduit tout en te déchirant le cœur : il est adorable à rougir ainsi, mais c’est à cause de toi qu’il est désormais gêné d’être aussi proche, à cause de ta fuite et de ta supposée mort que Noa est encore plus pudique et plus réservé. Vous étiez si complices autrefois, il n’aurait pas rougi à être ainsi serré contre toi, au contraire, il…. Il t’aurait embrassé.
Et désormais, il n’ose plus.

Alors, fou que tu es, c’est toi qui oses. Toi qui prends les devants, souffle coupé, pour venir poser tes lèvres sur les siennes en un baiser très léger, délicat. Un simple effleurement que tu couperas si jamais il le refuse. Mais tu brûlais d'envie de sentir de nouveau ses lèvres sur les tiennes, et enfin, il est à ta portée… Il est là, à toi. De nouveau avec toi.
Déglutissant, tu oses le regarder quand tu mets fin au baiser, espérant qu’il ne te repoussera pas trop violemment….
- Tu m’as tellement manqué…. J’en crevais de ne pas te voir Noa.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 85
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Lun 7 Aoû - 1:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Love × ft. ISAAC & NOA
Noa fut ému de sentir Isaac pleurer, il savait que quelques choses n’allaient pas, qu’il y avait un problème avec le brun. Il ne savait pas ce qu’il avait vécu lors de cette infiltration, mais il avait dû voir quelques choses d’horrible pour être si brisé. Il espérait que le brun allait se confier à lui pour évacuer ses démons, il savait que ses propos n’allaient pas changer l’image qu’il avait d’Isaac. La seule chose qu’il ne pourrait pas lui pardonner était une infidélité, il ne supportait pas les hommes infidèles trouvant cet acte d’une lâcheté sans pareil. Un vrai homme ne trompait pas sa compagne ou son compagnon, il assumait ses erreurs, assumait leurs pensées.

Seuls les cons allaient voir ailleurs et Noa espérait qu’Isaac n’avait pas fait cette connerie. Egoïstement il préférait qu’Isaac ait tué quelqu’un plutôt que d’apprendre qu’il l’avait trompé. Il sortit de ses pensées en sentant les lèvres du jeune homme effleurer les siennes et il répondit au baiser avec force lui donnant un baiser passionné comblant le manque ressenti durant son absence. Il sentit les mains de son amant sur lui ce qui le fit revenir à la réalité repoussant le jeune homme avant de mettre une certaine distance entre eux avant de se passer les mains sur le visage en se rendant compte de ce qu’il venait de faire. Je ne peux pas Isaac, c’est trop simple, je ne peux pas faire comme s’il ne s’était rien passé, tes lèvres m’ont manqué, ton corps me manque, te sentir en moi me manque, mais je te prierais de ne plus m’embrasser pour le moment. Je ne dis pas que je ne veux plus que tu m’embrasses, mais disons que je veux des preuves de ton sérieux. Je ne veux pas être un vide-couille entre deux missions d’infiltration.

Noa se mordit la lèvre sentant encore le goût d’Isaac, son cœur voulait juste retenter l’expérience encore et encore alors que son esprit l’incitait à la prudence. Il y avait encore beaucoup de part d’ombres dans le récit du jeune homme et Noa voulait connaitre toute l’histoire avant de se remettre avec l’homme de sa vie. Il reprit la parole en s’asseyant sur une chaise, maintenant une distance raisonnable entre eux. Je m’inquiète pour toi, tu n’as jamais réagi comme cela. Tu as vécu un truc lors de ta mission et je n’étais pas là.

Tu as été obligé de faire des choses horribles ? Ou tu as vu des choses horribles ? Tu ne veux pas me le dire parce qu’il s’agit d’une infidélité ou un truc dans le genre ? Noa regardait ses doigts jouant avec sa bague avant de se lever brusquement. Je reviens. Il partit en direction de l’hôtel disparaissant derrière la porte pour souffler un bon coup. Il avait besoin de temps seul pour se remettre de ce qu’il venait de vivre. En l’espace de quelques heures, il venait d’apprendre que son fiancé était vivant, lui avait accordé une deuxième chance puis ils s’étaient embrassés passionnément. Il avait besoin de souffler, de se rendre compte de la situation, accepté que son fiancé fût bien là et il s’appuya contre un poteau fermant les yeux en respirant le plus lentement possible essayant de maîtriser sa respiration remettant les pièces du puzzle dans l’ordre. Il s’arma de courage, prépara la boisson favorite d’Isaac avant de retourner dehors posant la tasse sur la table sans un mot perdu dans ses pensées essayant de comprendre le pourquoi du comment. Tellement de souvenir était remontés à la surface suite à ce baiser qu’il avait besoin de temps pour s’en remettre.




code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Noa Dawson le Lun 7 Aoû - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 05/08/2017
›› Love letters written : 27
›› It's crazy, I look like : Ben Dahlhaus
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I need you to live - Noa / Isaac Lun 7 Aoû - 13:31


L’instant n’a duré qu’une toute petite minute mais il t’a redonné espoir : même quand Noa s’écarte, tu gardes la chaleur de son baiser sur tes lèvres et tu sais que vous allez pouvoir vous en sortir. Que s’il te repousse maintenant, c’est pour se protéger mais que cela ne durera pas longtemps.
Il a besoin de temps, c’est normal, et toi aussi : tu as encore tes propres démons à combattre, des cauchemars à apaiser et tu n’es pas sûr de redevenir le compagnon d’autrefois que Noa a connu. Tu n’es sûr de rien sinon d’une seule chose : tu l’aimes. Et tu ne veux pas que votre histoire s’arrête aussi vite, même si elle doit prendre un autre tournant. Tu es prêt à beaucoup de choses pour lui et tu iras jusqu’au bout pour le récupérer.
Tu baisses la tête, te sentant comme un gamin pris en faute et tu hoches la tête timidement, penaud comme jamais :
- Je comprends, oui. Pardonne-moi.
Il s’écarte, repart s’asseoir et tu te braques aussitôt quand il t’interroge de nouveau sur ta mission. Tes poings se serrent et tu détournes le regard, vraiment pas prêt à le lui raconter. Ce secret-là, c’est le tien et tu ne comptes pas le partager, pas si c’est pour voir la déception et l’horreur dans ses yeux après. C’est étrange, tu te pensais fort et indestructible, tu pensais pouvoir tout surmonter, mais quelques mois dans cet enfer t’ont fait t’écrouler comme un château de cartes : jamais tu ne t’es senti aussi misérable et tu détestes cette sensation. Tu la détestes d’autant plus que tu as l’impression que tu ne pourras plus protéger Noa aussi bien qu’avant : tu ne voulais pas de faiblesse, tu voulais rester indestructible pour lui et te voilà prêt à fondre en larmes à peine ton infiltration évoquée. Tu te détestes d’être aussi faible et de ne pas arriver à remonter la pente…
Peut-être devrais-tu voir un psy pour t’aider…. Et pour enfin redevenir un homme en qui Noa pourra avoir confiance. C’est tout ce que tu désires.

Tu entends ses derniers mots et tu n’as pas le temps de lui répondre qu’il s’absente déjà : perplexe, tu le regardes s’éloigner avant d’aller t’asseoir, retournant à ta première place en l’attendant. Quand il revient avec un latte macchiato, tu lui décoches un sourire heureux :
- Merci, c’est adorable.
Tu ramènes la tasse vers toi, humant son délicat parfum : Noa sait les faire comme personne et tu as toujours été accroc à ses lattes à lui. Il semblait être le seul à savoir comment les faire à ton goût… Ce genre de petite attention te touchait, hier comme aujourd’hui, et tu l’observes un court instant avant de te décider à le rassurer :
- Je n’ai connu personne d’autre pendant mon infiltration Noa. S’il y a bien une chose que je peux te jurer, c’est ça : tu as toujours été le seul et jamais je ne t’ai trompé. En fait…. Je n’en avais même pas envie…
Tu lâches un maigre sourire amusé, presque blasé.
- Je n’arrive même pas à avoir du désir pour un autre, ça aurait été…. Non, vraiment. C’était impossible. Il n’y a que toi qui compte Noa. Uniquement toi.
Tu attrapes la tasse et la portes à tes lèvres, souriant de plus belle, le cœur réchauffé par la boisson chaude.
- Hum… Tu sais toujours aussi bien les faire !
Revenir en haut Aller en bas

I need you to live - Noa / Isaac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Downtown l.a
-