Partagez|

caring is sharing (cameron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 21/04/2017
›› Love letters written : 322
›› It's crazy, I look like : daniel wolfie sharman
family don't end with blood
MessageSujet: caring is sharing (cameron) Ven 4 Aoû - 21:46

Il y a une passion qui ne m’a jamais quitté, hormis le tir à l’arc, ce sont les animaux. Jusqu’à ce que je quitte le domicile familial, je n’ai jamais eu le droit d’en posséder. Mon père trouve que cela salit trop et que c’est trop de responsabilité. Quand j’ai pris mon propre appartement, une fois embauché définitivement au sein de la police de Los Angeles, j’ai acheté mon premier animal, un chat. Il n’est pas resté seul longtemps et désormais, j’ai trois félins en ma possession qui portent tous le prénom d’un super-héros, une autre de mes passions. A un tel point que gamin, sans avoir des animaux encore, j’hésitais entre devenir flic et vétérinaire. J’ai finalement choisi ma vocation actuelle pour faire honneur à mon père, ancien commissaire de police. La passion des animaux m’a permis de faire la connaissance d’un vétérinaire installé depuis peu mais en qui j’ai une confiance aveugle concernant la santé de mes animaux. Ce soir, en rentrant du travail, je constate que l’un de mes chats saigne avec abondance. Je ne réfléchis pas et l’enferme dans sa cage portable pour l’amener auprès de Cameron qui accepte de me prendre en dernier rendez-vous, d’urgence. J’arrive en toute hâte à sa clinique vétérinaire, vide. Cela sentait la fermeture mais heureusement, il va s’occuper de mon animal. « Je te remercie, vraiment ! », je dis, sincèrement et reconnaissant car je ne supporterai pas qu’il arrive quoi que ce soit à mon compagnon à quatre pattes. « J’suis rentré, j’ai pu suivre tous ses mouvements à la trace à cause du sang et ça n’avait pas l’air frais à certains endroits… », je confie, soucieux.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 29/07/2017
›› Love letters written : 78
›› It's crazy, I look like : Dylan Minnette
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Sam 5 Aoû - 18:57

caring is sharing
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cal
Exténuante. Aujourd'hui avait été un grosse journée. Tu avais commencé à 8 heures en chirurgie, t'as enchainé les stérilisations, les abcès, les tatouages... Rien de complexe, seulement un nombre trop important. L'après midi a été un peu moins mouvementé. Une chance pour toi, les vaccins fusaient en cette saison. Ca te laissait un peu de répit pour récupérer.

T'avais passé une mauvaise nuit. Le sommeil t'avait lâchement quitté à partir de 2 heures. T'étais perturbé. Ton esprit s'emballait, tes yeux restaient ouverts malgré toi. Tu t'es retourné trois ou quatre fois, avant d'abandonner. T'as regardé ton téléphone deux fois de suite, sans n'avoir aucune nouvelle notification. Tu te faisais clairement chier. T'as alors allumé ton pc, pour faire une partie puis deux. T'as passé la nuit les yeux rivés sur ton écran qui te les abimait. Ce jusqu'à ce que ton réveil sonne, te ramenant à la réalité.

T'étais on ne peut plus ralenti dans la journée. Mais le soleil s'est bien assez vite couché. T'as fermé la climatisation, commençant à ranger tes affaires, jusqu'à ce tu entendes une sonnerie. Tu regardes par la petite fenêtre de ta porte de consultation pour apercevoir Calvin et son chat apparemment blessé. T'as pas hésité, tu l'as bien sûr pris en consultation avant de partir. Il te remercie, tandis que tu lui fais un signe de tête en guise de réponse.

« Qu'est ce qui lui arrive? ». Il t'explique alors son état sanglant. Tu le fais entrer dans ta pièce. Tu t'empares de la souris de ton ordinateur pour chercher la fiche de ton patient. « Comment il s'appelle? ». Calvin avait plusieurs chat. Tu n'avais pas encore regardé de qui il s'agissait, histoire d'éviter toute source de stress. Tu ouvres le fichier à son nom une fois donné et écris rapidement ce que te décrit le propriétaire. Tu poses ensuite sa cage de transport sur la table et l'ouvres pour observer l'animal. Visiblement, il n'était pas prêt de bouger. « Minou, minou, viens voir. ». Délicatement, et avec précaution, histoire d'éviter de te faire mordre ou griffer, tu le tires de sa boite par la peau du cou. Il ne s'est pas réellement débatu, il était plus amorphe qu'autre chose. Du bout des doigts, toujours pour une raison d'angoisse, tu cherches une potentielle blessure. « Il s'entend toujours bien avec les autres chats? ». Il était rougi par le sang. Tu lui trouves finalement une plaie béante sur le ventre. « Il a accès à l'extérieur? ». Tu imbibes une compresse de désinfectant pour lui nettoyer la plaie. T'avais bon espoir mais malheureusement le matou ne s'est pas laissé faire. T'as essayé plusieurs fois, mais rien n'y faisait. Tu regardes alors ses muqueuses oculaires et orales. « Bon, il m'a l'air anémié. Je vais devoir l'endormir un peu pour regarder la plaie, d'accord? ». Tu sors du frigo tes anesthésiques et injectes un mélange de deux produits en intramusculaire.

Tu t'appuies sur la table, attendant que le félin se calme. Une fois fait, tu réussis enfin à tout nettoyer et faire compression sur les veines sectionnées. « Je vais devoir passer en chir' pour suturer tout ça. Tu veux venir? ». Quitte à rester, autant avoir quelqu'un avec toi. Tu emportes le chat, dans la dite salle, guettant sa respiration. « Tu peux appuyer là? Pour faire compression. ». C'était juste le temps que tu sortes ton plateau de chirurgie, la blouse, le masque... « Tu me surveilles la respiration? Je vais regarder aussi. ». T'aimais bien laisser quelques petites taches pour Cal. Tu savais que c'était un métier qu'il appréciais alors tu lui en faisais profiter. En plus de cela, ton assistante était déjà partie. Tu commences à suturer toutes les petits vaisseaux, et quand tu ne peux pas, tu cautérises.

T'as le regard figé sur le plaie, la refermant petit à petit, couche par couche. « Une idée de ce qui a pu lui arriver? ». Tu finis par détourner les yeux vers ton ami. Tu lui souris de manière rassurante. Ce n'était pas très grave. Une fois pris en charge à temps, il y avait moins de risque de complication. « Ca va toi? »

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 21/04/2017
›› Love letters written : 322
›› It's crazy, I look like : daniel wolfie sharman
family don't end with blood
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Dim 6 Aoû - 12:01

« Je ne sais pas. Je suis rentré et je l’ai retrouvé dans cet état », j’explique. Dans ma voix résonne un brin d’inquiètude. Mes chats me tiennent réellement à cœur et j’y suis très attaché, sans doute trop. J’en suis complètement gaga. « Thor », je réponds lorsque Cameron me demande le prénom de mon chat qui comme les autres, porte un nom de héros Marvel, une autre de mes passions. A un tel point que ma chambre est décorée à l’effigie des super héros qui font rêver des millions de personnes. J’ai conservé mon âme d’enfant et je l’assume totalement. Cameron me pose diverses questions auxquelles je réponds instinctivement, du tac au tac. Il ne va pas à l’extérieur et s’entend très bien avec mes deux autres félins puisque ce sont des femelles et généralement, ce sont elles qui se battent entre elles et non avec lui. J’acquiesce lorsque Cameron me dit qu’il va l’endormir bien que je sois inquiet car comme chez les humains, l’anesthésie présente toujours un risque. Cameron annonce une chirurgie et me propose d’y participer. Avec un engouement non feint et une voix enfantine, j’accepte même si je ne suis pas rassuré à l’idée de participer à la chirurgie de l’un de mes animaux. Je l’aide, appuyant sur la compresse et regardant la respiration tout en zieutant, concentré et passionné, les gestes précis et assurés du brun. « Vraiment, merci de me le prendre en urgence alors que tu avais finis ta journée », je dis, sincèrement touché. « Quand j’ai vu son état, je n’ai même pas pris le temps de regarder si des choses étaient cassées à la maison tellement ça m’a fait peur. Il y avait vraiment beaucoup de sang, comme tu as pu le constater », j’explique tout en continuant de ne perdre aucune miette de ce que fait le médecin vétérinaire à Thor.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 29/07/2017
›› Love letters written : 78
›› It's crazy, I look like : Dylan Minnette
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Dim 6 Aoû - 16:39

caring is sharing
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cal
Cal avait apprécié l'invitation. Tu avais eu un petit moment de doute, voir son propre animal opéré était toujours stressant. Alors même s'il aimait participer, tu n'étais pas sûr qu'il serait très enjoué. Finalement sa réaction spontanée t'as détendu. Ca ne le perturbait pas beaucoup plus qu'un autre animal. Il savait faire la part des choses, pas étonnant avec son boulot.
Il te remercie de prendre l'animal en urgence. C'était ton métier après tout. Jamais tu n'aurais laissé un animal se vider de son sang. Ni même un animal malade. T'étais sans doute un peu trop bon un peu trop con. Tu t'étais fait avoir plusieurs fois. Des personnes qui ne t'ont jamais payé, qui t'amènent l'animal en piteux état et qui sont prêt à tout pour le sauver. T'as donc fait ton maximum. Ils avaient juste oublié de te dire qu'ils ne pouvaient pas te payer tout de suite. Tu ne les as jamais revu. Pris dans l'urgence, tu n'as pas réfléchi, t'as voulu le sauver. T'aurais peut être du l'envoyer chez le vétérinaire de garde. « C'est normal. Tu ferais pareil pour moi non? »

Tu souris, ce que se devine à travers ton masque par tes petits yeux plissés par tes pommettes. « La prochaine fois si j'ai un problème avec la police je t'appelle, ok? ». Il ne prenait pas trop de risque en acceptant. La seule fois que tu avais été arrêté c'était durant une soirée, t'avais décidé de faire la course en caleçon avec ton ombre. Oui t'étais bien torché. T'as gagné quand t'es arrivé dans un lieu sombre. T'avais passé une bonne soirée même si tu t'es réveillé en cellule.

Il t'explique qu'il n'a pas vérifié s'il aurait pu se faire mal sur un objet puisqu'il est parti dès qu'il a trouvé Thor. Ce qui était logique. Pas besoin d'enquêter avant, il aurait tout le temps en rentrant. « Tu m'enverras un message en rentrant si jamais tu trouves l'objet du crime. ». Tu termines tes points sur le peau du matou, refermant totalement la blessure. Tu fais claquer tes gants en les retirant, et tu enlèves ton masque. « Et voilà monsieur. ». Tu débarrasses tes instruments ainsi que le champ pour injecter l'antisedan, l'antibiotique et l'anti inflammatoire. « Tu as une collerette à la maison? Sinon il va m'arracher tous les points. ». Tu ramènes l'animal en consultation pour le ranger dans sa cage. Le temps qu'il se réveille, tu vas chercher quelques médicaments à lui administrer. « Tu pourras lui donner ça une fois par jour? Ecrasé dans la pâté s'il la mange ou directement dans la bouche, comme tu préfères. ». Tu termines de ranger le cabinet juste le temps pour Thor d'émerger. Un fois ceci fait, tu t'adresses à Calvin. « Tu peux récupérer le fauve. Tu as quoi de prévu ce soir? »

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 21/04/2017
›› Love letters written : 322
›› It's crazy, I look like : daniel wolfie sharman
family don't end with blood
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Dim 6 Aoû - 17:34

« Bien sûr », je réponds, presque offensé qu’il en doute et pose la question. Je suis un garçon loyal et je tiens mes promesses. Surtout, lorsque l’on me rend service, je fais tout pour me racheter et quand cela concerne quelqu’un que j’aime ou bien l’un de mes animaux, dans le cas présent, c’est encore plus le cas. J’imagine relativement mal Cameron avoir des soucis avec la police mais une amende ou un contrôle sans papier, cela peut toujours arriver. Je préfère ne rien imaginer de pire comme une agression ou un cambriolage et en rester à de petits délits. Je ne lui souhaite aucun malheur. Cameron est un gars bien. Il est travailleur mais également altruiste, à en voir la façon dont il traite les animaux mais également les maîtres, les propriétaires. Il a toujours su me rassurer quant aux états de santé de mes chats et c’est encore une fois le cas avec la blessure de Thor, mon félin à qui il est arrivé quelque chose que j’ignore. « Promis, je te tiens au courant si mon enquête devient concluante », je dis en plaisantant, usant du jargon professionnel de mon métier en m’en amusant. J’assure Cameron que j’ai une collerette, j’en possède même une pour chaque chat alors que c’est parfaitement inutile, je le sais. Je m’empare des médicaments, écoute les prescriptions. Puis, Cameron m’autorise à récupérer Thor qui est groggy et qui le sera sans doute pour un petit moment. Le jeune vétérinaire me demande si j’ai quelque chose de prévu. Ce n’est pas le cas. Lizzy sort avec des gens du gang, mes parents et ma famille sont en vacances ici ou là. « Non mais si toi aussi tu n’as rien de prévu, je t’invite ! ». En plus de l’honoraire de consultation, c’est une autre façon de lui signifier ma reconnaissance pour cette prise en charge en urgence et rapidement. « Ca te tente ? Le temps que je dépose le fauve, que tu te changes chez toi et on se rejoint quelque part en ville ? », je m’enquis, enjoué.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 29/07/2017
›› Love letters written : 78
›› It's crazy, I look like : Dylan Minnette
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Lun 7 Aoû - 14:36

caring is sharing
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cal
Il t'assure qu'il a tout ce qu'il faut pour Thor et qu'il te tiendra au courant. Tu hoches la tête, acquiesçant à ses propos. Il n'a rien de prévu pour ce soir alors il t'invite. Tu fais mine de réfléchir, tel l'homme occupé que tu n'es pas. " Est ce que j'accepterai un repas gratuit? " Question qui ne devrait même pas se poser pour toi. T'adorais manger. Tu n'étais pas le meilleur des cuisiniers, même si tu savais te débrouiller. Alors tu préférais toujours manger à l'extérieur. Tu t'autorisais d'ailleurs relativement souvent un petit restaurant ou un fast food. Que ce soit japonais, americain, mexicain, italien, tu appréciais toutes les cultures culinaires. Et tu n'étais pas contre un petit verre non plus. " Je te paye un verre alors. " T'avais l'habitude de ton rosé du soir. Il fallait dire que tu appréciais boire. T'avais pas un soucis d'alcool, t'étais pas souvent bourré. Mais de temps en temps, tu relâchais la pression. Ça te faisait du bien.

Tu fermes les grilles de ton cabinet tout en allumant l'alarme. T'avais pas envie de te faire cambrioler. Ça ne t'étais jamais arrivé. La caisse était souvent assez remplie pour garder de la monnaie pour le client. Et perdre cet argent ne t'arrangerait vraiment pas. Surtout en ce moment. Tu n'étais pas à plaindre mais les départs en vacances commençaient et tu allais avoir de moins en moins de monde.
" Tu connais un endroit sympa? ". Tu lui laissais le choix du lieu, pas décidé de ce que tu voulais manger. " Je te fais confiance. " Une fois élu, tu sautes dans ta voiture et tu files à la maison. T'as besoin d'une bonne douche express. Tu puais le chien, ce qui n'était pas toujours pratique. T'as pu te changer en un temps record dans une tenue beaucoup plus confortable et beaucoup moins médiale pour rejoindre Cal.

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 21/04/2017
›› Love letters written : 322
›› It's crazy, I look like : daniel wolfie sharman
family don't end with blood
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Lun 7 Aoû - 18:39

Je connais suffisamment Cameron pour savoir que nous allons passer une soirée agréable en toute simplicité ; certainement à parler d’une passion qui nous anime tous les deux et nous a fait nous lier d’un lien amical, les animaux. Nous retournons chacun chez nous en se donnant un point de rendez-vous devant le diner en vogue en ville, qui en plus d’être un lieu plutôt branché mais paradoxalement calme, est plutôt accessible niveau prix. Par sécurité, dans mon appartement, je préfère isoler Thor dans ma chambre dont je referme la porte derrière moi afin que mes deux autres félins ne viennent pas l’embêter, le chicoter et risquer que la plaie se rouvre. J’adresse rapidement un petit message à Elizabeth pour lui souhaiter une bonne soirée, lui indiquant que je passe la mienne avec un ami. Puis, je reprends ma veste et mes papiers et décide, cette fois, d’opter pour ma moto afin de me rendre au point de rendez-vous. Lorsque je cale la moto, je vois Cameron sortir de son véhicule : synchro ! « Pas trop crevé ? », je lui demande. Je sais combien ça peut être usant, une fin de journée de travail. En ce moment, les miennes me mettent dans un état de fatigue second car je ne peux pas relâcher l’attention de toute la journée, sous peine qu’on découvre que je suis un policier sous couverture qui doit briser le gang. Nous rentrons dans le diner où une serveuse nous installe dans un coin sympa avant de prendre notre commande. Pour ma part, je prends un soda puisque je ne bois que très exceptionnellement de l’alcool et que la dernière fois, mon comportement m’a revulsé puisque j’ai souhaité rendre jaloux Lizzy, ce qui était puéril de ma part. Quoi que cela nous a fait avancé, décrétant être exclusifs l’un pour l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 29/07/2017
›› Love letters written : 78
›› It's crazy, I look like : Dylan Minnette
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Mar 8 Aoû - 21:56

caring is sharing
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cal
Il était arrivé en moto. Il fallait avouer que comme ça il avait une certaine classe. Tu l'enviais un peu. C'était un peu le genre de mec que t'aurais aimé être, même s'il est discret. Il se rapprochait parfois de ce que tu voulais être. Tu descends de ta voiture en même temps qu'il gare sa moto. Là, il te demande si tu n'es pas fatigué. " Un peu. Ca ira mieux après quelques verres. Et toi? " C'était plus ta nuit mouvementé qui t'achevait que la journée en elle même. Normalement t'avais l'habitude de beaucoup travailler. Mais ces derniers temps étaient un peu plus dur.

Ca te faisait du bien de sortir. Ca t'aérais l'esprit. Il t'emmène dans un endroit que tu ne connaissais pas. T'avais pas pris la peine en réalité. Tu admires les lieux, pendant que la serveuse vous amène dans un coin tranquille. Tu regrettais de ne pas être venu ici avant. Elle vous demande ce que vous voulez boire. Cal prend un soda, toi, tu te décides pour ton rosé tant attendu. Et pour une fois, on ne te demande pas ta carte d'identité. Surement parce que tu es accompagné de Calvin. Il fait plus vieux que toi - et était plus vieux- et peut être est il connu ici comme flic, tu n'en sais trop rien. " Alors comment tu va? le boulot? " On vous apporte rapidement votre boisson. Ils sont réactifs. Tu n'attends pas bien longtemps avant que le vin ne coule dans ta gorge. " C'est pas trop mouvementé pendant les vacances? " Tu ne savais pas que Calvin était monté d'un cran dans son job. Alors tu t'attends aux banalités, les accidents, les cambriolages. Durant l'été, avec l'alcool et les départs, généralement, le taux augmentait. D'ailleurs tu percutes que tu vas devoir te limiter à un verre. Ca te déçoit un peu.

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 21/04/2017
›› Love letters written : 322
›› It's crazy, I look like : daniel wolfie sharman
family don't end with blood
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Mer 9 Aoû - 9:25

J’éclate de rire lorsque le jeune vétérinaire me dit qu’il sera moins fatigué après quelques verres. Les rares fois où j’ai bu, je me suis senti plus faible que lorsque je suis sobre, si bien que je ne parviens pas à comprendre ce raisonnement mais soit : chacun est libre d’agir comme il l’entend. « J’ai eu un bon coup de flippe avec Thor qui m’a réveillé » plaisanté-je. Nous nous installons et passons commande. Dès lors que nos consommations sont apportées, la discussion se lance. Cameron me demande si je vais bien et comment se passe le travail, si ce n’est pas trop mouvementé. En temps normal, ça le serait car l’été est la saison des cambriolages et des pickpockets mais cette année, pour la première fois depuis que je suis sorti de l’école de police, je ne suis pas en charge de tout cela. A mon plus grand bonheur ! Je me sens utile malgré le danger d’une infiltration et le problème que cela m’apporte puisque je me suis lié sentimentalement avec un membre du gang, Elizabeth. « Je suis sur une enquête en ce moment donc ça dépend des journées », je dis afin d’éluder la vérité, que je n’ai pas le droit de révéler à quiconque, pas même à ma famille qui risquerait d’être mise en danger, ce que je souhaite éviter à tout prix. « J’ai eu … disons, une p’tite promotion donc je ne fais plus trop la circulation, je suis content », je poursuis avec un large sourire, vraiment très content. J’en rêvais depuis gamin et voilà que cela se concrétise enfin, sans que j’imagine pourtant la réalité : mon père est derrière tout cela. Je bois une gorgée de mon soda avant de me focaliser sur Cameron. « La clinique tourne bien ? », je demande, conscient qu’une installation n’est pas une chose facile surtout dans une si grande ville où il y a tant de concurrences pour les professions libérales.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 29/07/2017
›› Love letters written : 78
›› It's crazy, I look like : Dylan Minnette
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Ven 11 Aoû - 15:10

caring is sharing
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cal
Il t'explique que son travaille avance, qu'il était monté en grade en quelque sorte. Il était sur une enquête, sans vraiment t'expliquer de quoi il s'agit. Et ça te rendait curieux. Tu savais que tu ne devais pas, mais tu avais envie de lui poser un tas de question. Tu étais comme ça, presque une fouine. « Et c'est dangereux ? » T'évites les questions trop précises. Il ne te répondra pas de toute manière. Et ça allait rendre la situation gênante. « Alors ça te plait ? T'aimerais faire ça le reste de ta carrière ? » La circulation et les petites infractions n'étaient pas une grande source de motivation. Ca te faisait plaisir qu'il évolue comme il l'entendait. Tu ne le voyais pas rester dans ce genre d'activité. C'était un mec talentueux, curieux et intelligent. Il avait beaucoup de qualité pour être au top de son métier. Et apparemment tu n'étais pas le seul à le penser puisqu'il décollait enfin.

Il te questionne sur ta clinique. « Oui, ça va. Ca va commencer à être plus calme. Tout le monde va partir en vacances là. » T'aurais bien pris des vacances toi aussi, mais ce n'était pas prévu. Tu préférais être ici, avec tes amis. D'ailleurs, t'avais beaucoup d'amis en couple. Alors partir en voyage avec eux... Bof. T'aimais assez peu tenir la chandelle et te rappeler constamment que tu étais célibataire depuis beaucoup trop longtemps. Et partir seul... Tu te serais ennuyé. Tu aimais être entouré. « Du coup je suppose qu'avec le travail, tu ne pars pas beaucoup non plus ? » T'as rapidement terminé ton verre. Vous étiez sans doute les seuls à rester H24 dans Los Angeles.

Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 21/04/2017
›› Love letters written : 322
›› It's crazy, I look like : daniel wolfie sharman
family don't end with blood
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Ven 11 Aoû - 15:46

« Euh … ouais » je réponds à propos de la dangerosité de ma ‘’promotion’’. Je ne peux pas lui expliquer que je suis actuellement plongé au cœur d’une organisation mafieuse, d’un gang où pour un regard de travers, on torture et on tue à petit feu. Que c’est ce que je risque si ma couverture est grillée. Que je me suis déjà retrouvé avec un canon sur la tempe, par la femme dont je suis en train de m’éprendre, par ailleurs. « Oui, ça me plaît beaucoup. Je me sens plus utile qu’à la circulation et aux amendes », j’explique. Je complexe énormément de ne faire que cela jusqu’à présent et je ne peux donc pas cacher un brin de fierté d’avoir la possibilité de toucher du bout des doigts une carrière aussi belle que celle de mon père à qui tout le monde me compare sans cesse ; d’autant plus que je travaille dans le commissariat où il a travaillé également pendant vingt ans. Je ris lorsque Cameron évoque des vacances. Cela fait plusieurs mois déjà que je n’ai pas eu de repos et je n’en aurais pas jusqu’au démantèlement du gang, la fin de ma mission. Je ne dois pas lâcher prise et garder le cap, telles en sont les raisons. « Non plus, malheureusement », je dis en haussant des épaules. Mes frères et ma sœur, eux, partent dans des destinations de rêve et il en va de même pour mes parents. Cela me déprime mais je préfère assurer une belle carrière plutôt qu’une semaine paradisiaque en congés. « Et sinon, t’as quelqu’un dans ta vie ? », je m’enquis. Avec le regard émeraude du jeune homme, je n’ai pas de doutes là-dessus même si je n’en sais rien, concrètement. Je suis certain qu’entre sa sympathie et son physique plutôt avantageux, il collectionne les femmes.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 29/07/2017
›› Love letters written : 78
›› It's crazy, I look like : Dylan Minnette
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Dim 13 Aoû - 17:32

caring is sharing
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cal
T'étais heureux pour lui. Se sentir utile était quelque chose d'important. Tu ressentais la même chose chaque fois que tu allais travailler. Sauver la vie d'animaux, ou ne serait ce que l'améliorer contrebalançait totalement avec les euthanasies. Parfois t'en avais enchainé plusieurs dans la journée, tu rentrais alors avec une certaine mauvaise humeur, un air déprimé. Tu faisais pas ton boulot pour faire disparaitre tout une portée de chaton. Ca te chamboulait tellement que lorsque tu as commencé à exercer, t'as déjà chialé en injectant le produit mortel. Tu pleurais plus que les propriétaires, c'était assez gênant.
Il te confirme qu'il ne part pas non. Tu souris, amusé par votre situation. Au moins tu n'étais pas seul. « La prochaine fois qu'on pourra, on partira ensemble ok? » Tu ne sais pas quand ce sera possible, parce que vous ne serez certainement pas synchronisés. Et il partira surement avec sa chérie quand il pourra. Mais un jour, ça pourrait être sympa.
Et puis il lance le sujet du coeur. Si t'as quelqu'un actuellement. T'as l'impression d'avoir le même discours auprès de chaque personne que tu rencontres. « Malheureusement, c'est un peu le vide en ce moment. Enfin en ce moment... Depuis un moment. » Depuis que tu étais proche de Zelda en réalité. « C'est compliqué... Comme souvent en amour non? » T'essayes d'alléger ton discours en terminant sur cette petite note avec humour. T'étais pas contre, avoir quelqu'un te ferait du bien. Le problème vient d'en face. Zed n'était pas du tout dans la même optique que toi. Tu l'avais récemment bien compris. Vous aviez toujours été dans des rapports très tactiles, mais ça n'a jamais mené à rien. « Et toi, avec ta copine? Comment ça va? » Tu te rends compte que tu ne l'as jamais vue. Tu sais que ce n'est pas une histoire qui date de très longtemps entre eux, mais tu crois ne l'avoir jamais croisée. « Elle ne s'inquiète pas trop quand tu pars au boulot? » Toi tu le serais. Ce n'est pas un métier sans risque, loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 21/04/2017
›› Love letters written : 322
›› It's crazy, I look like : daniel wolfie sharman
family don't end with blood
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Dim 13 Aoû - 17:56

« Ouais et à l’occasion d’un pont ou de jours fériés, on peut même se faire un weekend entre mecs. Mes parents ont une maison secondaire à deux heures et demie d’ici et c’est déjà assez dépaysant », je propose avec un large sourire. Je ne pars jamais en vacances ou en weekend entre amis car je n’en ai pas énormément. Puis en famille, j’ai arrêté à ma majorité pour me consacrer à l’école de police ainsi qu’à mon travail. Avec Cora, nous n’avions pas de congés simultanés si bien que nous ne sommes partis qu’une fois en cinq ans, tous les deux. Et seul, les vacances ne sont pas pareilles. « Adjugé vendu ! », je m’exclame en tapant amicalement dans la main de Cameron. J’écoute ce dernier me parler d’un désert affectueux ou plutôt, d’une situation complexe. Oh comme je le comprends ! Ma propre situation est elle-même compliquée puisqu’au terme de mon infiltration, je suis censé mettre ma copine derrière les barreaux. Cette idée me brise littéralement le cœur mais je n’ai pas le choix si je veux donner de l’élan à ma carrière. « Tu veux en parler ? », je demande. Je suis ainsi, je m’inquiète pour les gens que j’apprécie. Loyal et à l’écoute, on peut me parler sans crainte que je ne répète. Je n’ai qu’une parole. « Oui, ça se passe bien ». Elizabeth et moi sommes trop différents pour que notre relation soit parfaitement harmonieuse mais nous nous entendons bien et chacun fait des efforts pour s’harmoniser avec l’autre. J’aime nos différences, j’aime ce que nous sommes. « Non, elle ne s’inquiète pas », je réponds. Je reste évasif. En réalité, c’est plutôt moi qui suis inquiet à l’idée qu’elle se fasse tirer dessus ou agresser ou arrêter par les forces de l’ordre.
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 29/07/2017
›› Love letters written : 78
›› It's crazy, I look like : Dylan Minnette
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Lun 14 Aoû - 15:17

caring is sharing
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cal
Il te propose un week-end, un jour, dans la résidence de ses parents en campagne. C'était une excellente idée. T'avais grandi dans cet environnement. Ça allait te faire du bien, ça faisait longtemps que tu n'avais pas quitté la ville. Il te sourit, le même que sur tes lèvres actuellement. C'était une perspective qui te faisait du bien. " Quand tu veux! " Il te frappe dans la main, comme deux adolescents. Une soirée entre mec, c'était assez rare pour toi. T'avais toujours eu l'habitude de fréquenter la gente féminine. Un peu moins maintenant. Mais avant... Tu pouvais simplement espérer en faire une avec ton meilleur ami.

Le sujet de ta vie sentimentale lancée, ton morale descend d'un cran. Cal te propose d'en parler. C'était vraiment un mec bien, toujours présent en cas de besoin. " Il n'y a pas grand chose à raconter... c'est juste une fille que j'apprécie mais qui elle a des vues sur quelqu'un d'autre. L'histoire classique. " Il n'y avait pas grand chose à répondre à ça non plus. C'était la vie. Et la vie a souvent été injuste avec toi dans les histoires de coeur. T'étais le mec passif de base, alors pour toutes celles qui aiment les hommes imposants, à la limite du machisme, tu n'étais pas du tout celui qui leur fallait. Dans ce genre de couple, tu serais plus la femme toi. " Donc je suis parti pour renouvellement d'abonnement au célibat. "
Lui de son côté, tout semblait bien se passer. T'espères que s'il y avait un soucis, il t'en parlerait tout comme toi tu le fais avec lui. " Bon tant mieux. Je suis content pour toi. "
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 21/04/2017
›› Love letters written : 322
›› It's crazy, I look like : daniel wolfie sharman
family don't end with blood
MessageSujet: Re: caring is sharing (cameron) Lun 14 Aoû - 15:47

Je pose une main compatissante sur l’épaule de Cameron. Je sens qu’il n’est pas à l’aise avec le sujet, que cela le fait souffrir. D’une oreille attentive, parce que je me préoccupe sincèrement du bonheur des gens et parce que je suis d’une nature altruiste, je l’écoute attentivement. « Je la connais ? », je ne peux m’empêcher de demander alors que le brun m’explique qu’il est visiblement pris au piège dans la friendzone. Je fais la moue tout en buvant une nouvelle gorgée de soda. J’interpelle la serveuse pour qu’elle apporte un shot à Cameron ; ma façon de le soutenir, de lui exprimer mon soutien et s’il faut que je le ramène, je le ferai. « Comme disent toujours les gens : ça vient quand tu t’y attends le moins », je réponds. Effectivement, si on m’avait dit que je retrouverais quelqu’un aussi rapidement, à peine un mois et demi après ma séparation avec ma fiancée, ma copine depuis cinq ans et celle que je devais épouser cet hiver, je n’y aurais pas cru. Je pensais déprimer pendant des mois et en fait, non. Je me suis sincèrement épris d’elle, d’Elizabeth. « J’peux te présenter ma sœur, si tu veux », je propose en rigolant. Quiconque me connait suffisamment sait que je suis protecteur si ce n’est étouffant avec Clary, ma petite sœur de vingt ans. Je pense qu’en vérité, je le vivrais très mal si elle se mettait à fréquenter l’un de mes amis. « Tu as songé aux sites de rencontres ? Beaucoup disent que ce n’est pas si terrible que cela ». Je n’ai jamais testé, pour ma part, car la réputation que ce soit pour des histoires d’un soir m’effraie.
Revenir en haut Aller en bas

caring is sharing (cameron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park
-