Partagez|

You took me by surprise, just like a rainbow in the night.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 221
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
MessageSujet: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Jeu 27 Juil - 22:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
BROTHER × ft. SPENCER & NOA
Noa adorait dormir, par le passé et durant son enfance, il pouvait passer des heures à dormir, râlant dès qu’on avait le malheur de le réveiller un peu plus tôt. Autant il pouvait être hyperactif le soir, le matin, il avait besoin d’un temps d’adaptation pour pouvoir sortir de son lit. Sa fainéantise du matin était connue de tous et lorsqu’il avait quitté la maison familiale pour vivre avec son copain, sa mère et son frère étaient persuadés qu’il n’arriverait jamais à se lever le matin sans aide extérieure. Noa avait quitté le foyer familial assez vite, il voulait vivre avec l’homme qu’il aimait assez rapidement. Son appartement à South La n’était pas des plus luxueux, bien au contraire. Il possédait un salon d’une taille acceptable, une cuisine ouverte, une chambre assez petite, une salle de bain pourrie et un mini balcon tout juste assez large pour son chat. Son père avait détesté son appartement dès qu’il avait mis un pied dedans, il était rentré dans le salon avant de faire demi-tour immédiatement considérant que Noa n’avait rien à faire dans ce type de lieu. Il fallait avouer que l’appartement ne payait pas de mine au début, la tapisserie était pourrie, la moquette d’une couleur douteuse et plein d’autres détails qui donnait envie de fuir.


Toutefois Noa était assez douée en décoration, plus précisément en arts et avec l’aide des deux hommes de sa vie, l’appartement prit forme ressemblant au fur et à mesure à un petit cocon douillet. Certes il y avait encore quelques trucs un peu pourris dans cet appartement, mais le brun adorait cet endroit. Encore plus suite à la mort de son compagnon, les premiers mois, l’appartement sentait encore le parfum de son amant, sa tasse était encore à sa place habituelle, le panier de linge sale débordait des affaires de l’être aimé. Cet appartement lui faisait plus mal qu’autre chose, mais malgré l’insistance de ses proches, Noa refusa de quitter ce lieu.

L’excuse officielle était qu’il avait payé des loyers en avance, que les travaux effectués rendaient l’appartement vivable, enfin toutes les raisons qui pouvaient pousser sa famille à le laisser en paix.
En vérité, Noa espérait que son amoureux allait venir sonner à la porte en criant surprise ou que toute cette histoire était juste  un cauchemar, cauchemar qui allait finir un jour. Le brun espérait se réveiller un jour pour voir son amant à côté de lui en train de lui tendre son inhalateur.
Au fur et à mesure que Noa comprenait que son amoureux n’allait plus revenir, son sommeil el quitta progressivement. Généralement il accumulait deux nuits sans sommeil avant de tomber d’un coup dans son lit. Cette situation s’était produite pas plus tard qu’ hier soir, après un long footing, le jeune homme était tombé de fatigue sur son lit.

Lorsqu’il sentit quelqu’un le secouer, il poussa un grognement peu esthétique avant de soulever une paupière. Il aperçut rapidement son frère et il referma les yeux en passant ses mains sur son visage.
Spencer, pourquoi tu me réveilles ? On ne travaille pas aujourd’hui, c’est injuste. Tais-toi et viens dormir, je ne veux pas me lever. Laisse-moi tranquille, je compte bien passer ma journée au lit, à ne rien faire. Donc tu peux partir, l’esprit serein. Noa se retourna dans son lit avant de mettre la couverture sur sa tête espérant que son frère parte pour qu’il puisse passer sa journée au lit à déprimer en regardant des dessins animés ou alors l’un de ses films favoris.  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Noa Dawson le Sam 28 Oct - 18:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
✮ membres du mois
avatar
membres du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/11/2016
›› Love letters written : 791
›› It's crazy, I look like : alden ehrenreich
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Dim 30 Juil - 17:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
spenoa

you took me by surprise, just like a rainbow in the night.

Une journée ordinaire pour le jeune Dawson, qui ne vît désormais plus que pour son boulot. Il n'a jamais été ce genre de mec à s'affoler pour ses histoires de coeur. Il n'en a que très peu vécu tout au long de sa vie, de toute évidence il n'est pas fais pour ça. Contrairement à son petit frère qui est largement plus docile avec ses sentiments, Spencer n'a jamais été plus qu'un homme à femmes. Depuis qu'ils sont enfants, les deux Dawson sont très proches l'un de l'autre, très soudés. Pour leur père, ce n'est pas quelque chose de normal, combien de fois leur a t'il dis d'arrêter d'être tout le temps collés l'un à l'autre ? Combien de fois leur père s'est énervé après Noa pour qu'il laisse son grand frère dormir seul dans sa chambre, ou gueuler après le fils aîné pour pas qu'il lance ses petits pois sur le plus jeune des Dawson ? Tellement de fois, que ça arrive très souvent à Spencer d'en rire, aujourd'hui. Il est sans doute celui des deux qui lui en veut le plus, bien que Noa le suit de près. Avec le temps, ils ont appris à se souder l'un à l'autre, ne laissant aucune place pour une troisième personne. Peut-être que Noa serait celui des deux qui pourrait plus aisément faire confiance aux autres. Il est bien plus naïf que Spencer et aurait tendance à voir le bon côté des choses, contrairement à son aîné.
Comme d'habitude ses derniers temps, il a passé sa nuit à dormir dans la chambre d'ami de l'appartement de son frère. Comme ce dernier ne vient plus chez lui, il est obligé d'aller chez lui. Noa ne se débarrassera pas aussi facilement de son grand frère, parole de Spencer ! Il entend encore dire son frère, "tu n'as pas une meuf à allé casser les pieds ?" mais cela va de soit que son petit frère a bien plus besoin de lui, qu'une inconnue. D'autant plus que Noa désespère quand il retrouve son frère dans une chambre d'une cliente, et aujourd'hui Spencer a décidé de l'écouter pour une fois.
En rentrant dans la chambre de son frère, il avait décidé de lui en faire voir de toute les couleurs, et surtout ne pas le laisser dans son coin. Inutile de préciser que Spencer a besoin de se savoir présent pour lui, dans les pires moments, comme dans les meilleurs. Et celui-ci en restera un mauvais pour le dernier des Dawson. Assis sur le lit de son frère, il le secoua que très légèrement avant de se redresser après que son frère gémisse.  .  « Spencer, pourquoi tu me réveilles ? On ne travaille pas aujourd’hui, c’est injuste. Tais-toi et viens dormir, je ne veux pas me lever. Laisse-moi tranquille, je compte bien passer ma journée au lit, à ne rien faire. Donc tu peux partir, l’esprit serein. » Noa se glissa sous sa couette, décidé plus que jamais de ne pas se lever.  « Le petit dej est prêt... dit-il en se dirigeant vers la porte, il se retourna un instant avant d'ajouter, si tu bouges pas ton petit fessier, c'est moi-même personnellement qui m'occupe de ton cas...» Il adorait son frère, mais Spencer a tellement de choses à faire de bon matin, et il n'a pas envie de voir son frère se morfondre dans son coin. Au bout de quelques minutes, toujours la chambre de son frère aussi silencieuse qu'au possible, Spencer n'aimait pas ça. « Tu as prévu quoi aujourd'hui ? Parce que j'ai un super plan pour toi ! » Demanda t'il en parlant bien fort de manière à ce que son frère ne puisse pas faire autre chose que l'entendre. Esquiver les questions c'était son rôle à lui, pas celui de Noa.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 221
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Sam 5 Aoû - 2:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
BROTHER × ft. SPENCER & NOA
Noa poussa un grognement digne d’un ours avant de retourner sous sa couette bien décidée à ne pas bouger de son lit bien chaud. Il ne voulait pas sortir, il voulait juste regarder des films pendant des heures sans s’arrêter ou alors il allait mettre une vidéo de son fiancé. En plus de dix ans, ils avaient eu le temps de filmer des heures entières de vie et Noa possédait plusieurs DVD où son copain parlait, riait, vivait tout simplement. Lorsqu’il était trop triste, il se passait ses films pendant des heures sans s’arrêter, cela n’aidait pas à aller mieux, ni à son faire son deuil, mais ce n’était pas le but de Noa. Il refusait de toute façon de faire son deuil, il refusait d’oublier son fiancé, d’oublier l’homme qu’il avait aimé. Il était encore au fond de son lit lorsqu’il entendit son frère lui parler d’un programme chargé ainsi que d’un petit déjeuner, le brun ne répondit pas essayant de fermer les yeux pour se rendormir paisiblement.

Au bout de quelques minutes, il poussa un soupir en voyant qu’il était définitivement réveillé et resta assis dans son lit en se frottant les yeux. La raison qui l’avait poussé à se lever était aussi le fait qu’il ne voulait pas décevoir son frère. Spen avait l’air d’avoir prévu quelques choses et Noa ne voulait pas le rendre triste en faisant foirer tous ses plans. Sans son frère, Noa aurait sûrement mis fin à ses jours, mais Spencer était encore présent et le petit frère ne se voyait pas abandonner son grand frère. Depuis qu’ils étaient petits, c’était Noa et Spencer contre le reste du monde et il n’avait pas imaginé une seconde abandonner son acolyte. Il savait que son frère allait sombrer s’il mettait fin à ses jours alors il s’accrochait aux lambeaux de vies qu’il lui restait donnant le change en public.


Son frère n’était sûrement pas dupe et Noa savait également que Spencer n’allait pas bien. Cette pensée lui donna la force de se lever et il sortit de son lit en traînant des pieds avant de foncer dans spencer pour lui faire un câlin de réconfort. Vu qu’il n’était absolument pas réveillé, il ne dit rien de plus, ne prononça même pas un mot pour tout avouer, mais il savait que son frère comprenait mieux que n’importe qui ce qu’il voulait lui dire. Il releva ses yeux ensommeillés dans ceux de son frère avant de lui planter un bisou sur la joue avec un maigre sourire. Il se recula ensuite avant de prendre la parole en se frottant l’œil de son poing. Je vais sur le canapé Spen, tu m’appelles lorsque le déjeune ait prêt s’il te plaît. Ou viens regarder les dessins animés avec moi en me racontant ton problème. Il lui fit un maigre sourire avant de trainer des pieds avant de se vautrer dans son canapé avec la grâce d’un éléphant. Il sourit en entendant le ressort grincer, un souvenir d’une nuit agité refaisant surface.

Noa était un vrai enfant le matin, il avait besoin de câlin, de dessin animé avant d’enfiler son costume d’adulte pour aller travailler. Il entoura ses épaules d’une couverture Mickey avant d’allumer son poste de télé. Il se doutait bien que son image d’homme adulte venait de prendre un sacré coup, mais il s’en moquait. Il savait être performant dans son travail, dans ses relations extérieures donc il considérait qu’il avait le droit de se comporter comme un gamin lorsqu’il venait de se lever. Puis son frère avait l’habitude à force. Il ne sentit pas le sommeil reprendre possession de son corps et commença à s’endormir sur le canapé, la télé et son frère en fond sonore. Ses paupières se faisaient de plus en plus lourdes, malgré sa lutte acharnée. Il poussa un soupir avant de sentir quelqu’un s’approcher n’ouvrant pas les yeux pour autant.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Noa Dawson le Dim 6 Aoû - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
✮ membres du mois
avatar
membres du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/11/2016
›› Love letters written : 791
›› It's crazy, I look like : alden ehrenreich
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Sam 5 Aoû - 21:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
spenoa

you took me by surprise, just like a rainbow in the night.

La vie n'a jamais été facile pour eux, et cela depuis toujours. Leurs amis le savent mieux que quiconque, mais finalement pour qui la vie est facile ? Spencer est quelqu'un de simple, qui ne se prends pas la tête et qui vit le jour au jour. D'ailleurs d'après ses quelques conquêtes, il ne se prend pas assez la tête, c'est en tout cas le reproche qu'on peut lui faire. C'est vrai, il est le premier à le reconnaître, que quand il n'aime pas quelqu'un, il ne fait aucun effort. Ou si, tous les efforts du monde pour faire fuir la personne, pour la dégoûter de ce qu'elle pense lui être due ! Spencer est ce type d'homme à pouvoir être d'un tempérament néfaste, et égoïste. Si la vie ne l'a pas épargné, il a décidé de n'en prendre que le positif, effaçant le reste de sa mémoire. De toute évidence, l'amour et l'amitié n'ont jamais été fais pour lui, Noa se moque suffisamment de lui sur ça. Lui, il est tout le contraire de l'aîné de famille, il est avenant, posé, fiable. Et surtout, il aime le contact avec les autres. Parfois Spencer a l'impression d'être un vrai boulet à ses côtés, d'être antipathique, instable, prétentieux, rancunier. Il a l'impression que son frère a tout à lui apprendre sur la discipline des autres, sur la solidarité. Pour autant, il ne manque jamais de remonter le morale de ses troupes, et bien qu'il soit difficile d'appartenir à son cercle fermé, une fois qu'on y est, pour en sortir c'est quasi impossible. D'ailleurs, à part Talia Sheppard, Romy James, Bonnie Carstairs, ou encore son petit frère, il est impensable à ses yeux d'être aussi important pour lui. S'armant de patience pour supporter son petit frère, bien qu'il ne lui en faut pas beaucoup, car c'est un vrai délice pour lui de le supporter. Ca a toujours été lui avec Noa, laissant tous les autres sur le carreau. Il entrevoit enfin un miracle, son frère qui débarque, quasi silencieux. Spencer lui ouvre volontiers ses bras pour lui faire un câlin, avant de sentir les lèvres de son frère se posait sur sa joue, avant de se retourner vers le comptoir. « Je vais sur le canapé Spen, tu m’appelles lorsque le déjeune ait prêt s’il te plaît. Ou viens regarder les dessins animés avec moi en me racontant ton problème. » Son  frère soupira bien volontiers, parce que peut-être que Noa n'est pas du genre à être du matin, mais de la à lui sortir son surnom qu'il a horreur, non ça en est trop. Le simple fait d'entendre ce Spen lui hérisse les poils de bon matin, et il grimace légèrement, il aurait eu envie de l'étouffer avec un coussin à cette heure précise. Après une quinzaine de minutes, il revient dans le salon accompagné de bons croissants et de deux tasses de café. Il déposa le tout sur la table basse avant de récupérer l'oreiller et d'arriver en silence au dessus de son frère. « Je vais t'apprendre à m'appeler comme ça !!!!!!! » S'exclama t'il en se jetant sur son frère en l'attaquant avec le coussin. C'était facile, c'était jouissif. « Je n'ai pas de problème moi, je t'assure... »  Dit-il à son frère, d'un air innocent même si il sait très bien de qui il veut parler, en se redressant comme pour s'en convaincre lui-même. Il savait bien que son frère ne le jugerait pas, mais il sait aussi très bien qu'il ne porte pas spécialement Bonnie dans son coeur. Il ne voulait pas envenimer les choses, il ne voulait pas l'inquiéter, mais c'est vrai que plus les années passent, et plus les rancœurs et les regrets sont présents dans son coeur. Il supporte de moins en moins d'avoir perdu tout contact avec elle, car Spencer ne le reconnaîtra jamais à voix haute, mais elle est la seule à pouvoir l'apaiser dans les moments de doute. Il ment une fois de plus à son frère, comme de toute évidence il se ment à lui-même, car reconnaître ses choses la sur elle voudrait dire que quelque part au fond de lui, elle lui manque, et ça il ne le souhaite pas ! « Je pensais plutôt à aller faire du sport, se bouger quoi, perdre ce bidou ! » dit-il en tappant sur le ventre de son frère, de façon amicale, en prenant toute la place désirée sur le canapé, poussant par la même occasion son petit frère. Spencer fixa un moment la télé, sans aucune conviction.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 221
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Dim 6 Aoû - 15:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
BROTHER × ft. SPENCER & NOA
Le réveil de Noa fut assez brusque avec son satané frère lui balançant des coups d’oreiller dans la tête. Il essaya d’échapper aux attaques en souriant repoussant son frère en lui donnant de léger coup de pied. Au secours, ne m’attaque pas Spéspé, je ne referais plus la même erreur. Même si ton surnom est super joli, n’est-ce pas mon Spéspé. Il lui balança un coussin dans la tête en se décalant ensuite pour éviter de recevoir un autre coup. Et tu me vexes mon frère, tu sais bien que je te connais par cœur, tu as un problème. Dis-moi s’il te plaît. Noa se rapprocha de son frère en lui faisant les yeux doux essayant de lui soutirer des informations avec un air de chien battu. Même s’il n’avait jamais été aussi fort que Spencer, aussi dur, il était capable de protéger ses proches, n’hésitant pas à se servir de ses points pour cela. En temps normal, Noa était quelqu’un de très calme, de très zen. Il pratiquait le yoga depuis des années et il avait appris à maitriser ses émotions avant de frapper. Il était plus naïf que son frère croyant dur comme fer que l’être humain avait toujours un bon fonds. La mort de son fiancé l’avait endurci, même s’il restait encore un côté naïf et enfantin chez Noa.
Il songea à ce détail en se pelotonnant contre le torse de son frère ayant besoin de câlin pour se réveiller et surtout pour apaiser la douleur de son frère. Il espérait que ses câlins et son amour lui mettait du baume au cœur.

Il lui donna une tape lorsqu’il parla de son bidon gardant son t-shirt sur son ventre par pudeur. Il n’était pas le genre d’homme qui montrait son corps à n’importe qui, sa pudeur était excessive, un peu chiante pour ses proches. Heureusement pour lui, il ne savait pas nager, ce qui le dispensait de piscine, il aurait sûrement fait une syncope s’il avait dû se déshabiller pour pouvoir rentrer dans le bassin. La combinaison de plongée n’étant pas autorisée dans les piscines publiques. Il s’affala sur son frère avant de plonger ses yeux dans les siens, sa tête à quelques centimètres de celle de son frère un sourire taquin aux lèvres. Sache que je n’ai que des abdos, mon corps est sculpté comme une œuvre d’art, toi par contre, tu es sûre de ne pas être enceinte ? Tes pectoraux sont devenus des seins non ? Maman pourra toujours te prêter ses soutiens-gorge, elle va être ravie de la nouvelle. Si ton ventre continue de s’arrondir, elle va croire qu’elle est grand-mère et tu me réveilles pour faire du sport ? Je pensais que tu m’emmenais dans un parc d’attractions ou bronzer dans un parc.


Noa s’assit sur son frère repoussant ses tentatives de vengeance du mieux qu’il pouvait en souriant, heureux de partager ce moment avec son frère. On pourrait faire des crêpes ce soir ? Il me reste encore des pots de pâte à tartiner ou du beurre. Au pire, on pourrait aller chercher des ingrédients après les dessins animés Spen. Noa fit un sourire innocent avant de se laisser tomber sur Spencer prenant toute la place sur le canapé. Il n’ajouta rien de plus en regardant les dessins animés souriant face aux blagues du personnage, il avait envie de rire sans y parvenir, comme si son rire était coincé au fond de sa gorge et qu’il ne voulait plus sortir. Il ne savait pas vraiment s’il allait pouvoir rire à nouveau un jour. Il savait que ses proches étaient perturbés face à cette absence, Noa ayant toujours été quelqu’un de très joyeux, très souvent pris de fous rires souvent pour des conneries. Le fait de ne plus rire devait représenter un vide, un silence étrange pour son frère ou sa mère, le brun ne leurs avaient jamais demandé ne voulant pas répondre à leurs questions.

Il tourna la tête vers son frère avant de reprendre la parole pour dire un truc qui avait surgi dans son esprit sans vraiment de lien avec leurs conversations. Tu es beau Spencer et tu es quelqu’un de bien, je t’aime. Il regarda à nouveau la télé plongée dans son dessin animé suivant les actions des personnages avec ses grands yeux poussant un soupir déçu en voyant l’épisode se finir. Il attendit que le prochain dessin animé démarre avant d’éteindre sa télé. Il ne passe que des trucs nuls, tu voulais aller courir non ? Ou on regarde un film ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Noa Dawson le Mar 8 Aoû - 1:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
✮ membres du mois
avatar
membres du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/11/2016
›› Love letters written : 791
›› It's crazy, I look like : alden ehrenreich
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Dim 6 Aoû - 19:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
spenoa

you took me by surprise, just like a rainbow in the night.
« Au secours, ne m’attaque pas Spéspé, je ne referais plus la même erreur. Même si ton surnom est super joli, n’est-ce pas mon Spéspé. » Dawson fît en sorte que son frère ne puisse s'échapper de son emprise, prêt à tout pour ne pas perdre. Spencer jeta le coussin à côté de lui, levant les mains en l'air, comme en signe de paix avant de jeter un oeil à son frère et de voir qu'il commençait à baisser sa garde. Il n'en fallait pas autant à Spencer pour reprendre le coussin en se relevant pour se laissé tomber de tout son poids sur son jeune frère en rigolant. Noa avait beau se cacher sous sa couette, Spencer était bien décidé à l'embêter. « Tu ne tiens pas à ta vie, Nono ? » Les yeux en l'air, Spencer adorait son frère mais parfois il l'agaçait. Bien que l'entendre rire, et le voir sourire lui manque. Ce bout en train, toujours prêt à faire les quatre cent coups, à faire des conneries plus grosse que lui. Spencer se calma un peu, laissant à nouveau son frère respirer. « Et tu me vexes mon frère, tu sais bien que je te connais par cœur, tu as un problème. Dis-moi s’il te plaît. » Qu'avait-il le droit de dire, ou de ne pas dire ? Spencer a toujours pensé avoir fais le bon choix en refusant de l'accompagner en Europe, parce qu'il n'a jamais souhaité quitter ses proches, ni tout son petit monde. Bien qu'il en veut à son père, bien qu'il ne veut plus lui adresser la parole, il profite aisément de tout son argent. Il lui pompe tout son fric sans y trouver aucun remord. Le confort de vie qu'a toujours eu le jeune homme, même si il n'a jamais été du genre matérialiste fera de lui un garçon parfois hautain, et égoïste. Vous dire qu'il aurait du retenir Bonnie, parce que dans le fond il savait que cette séparation sera inévitable à distance, il n'en avait aucun droit. Oui, il l'a aimé. Oui il l'aime encore, sans doute bien plus qu'il ne s'aime lui-même. Mais, jamais il n'aurait pu rompre ses rêves, jamais il n'aurait pu briser sa vie, juste par amour. Et quand son frère insiste pour savoir ce qui se trame dans sa tête de malice, le jeune Dawson ne sait pas quoi répondre. Son silence parle pour lui, et lui permets de ne pas lui mentir. Et les beaux yeux charmants de son frère ne changera rien à la donne, il a plutôt l'intention de se murer dans un silence d'or, comme il sait si bien le faire. Les confidences ne sont pas pour lui. « Sache que je n’ai que des abdos, mon corps est sculpté comme une œuvre d’art, Spencer fît mine de s'étouffer en toussant légèrement, un sourire à ses lèvres, avant de reposer son regard sur son frère qui reprit la parole, toi par contre, tu es sûre de ne pas être enceinte ? Tes pectoraux sont devenus des seins non ? Maman pourra toujours te prêter ses soutiens-gorge, elle va être ravie de la nouvelle. Si ton ventre continue de s’arrondir, elle va croire qu’elle est grand-mère et tu me réveilles pour faire du sport ? Je pensais que tu m’emmenais dans un parc d’attractions ou bronzer dans un parc, » dit Noa en s'affalant sur son grand frère. Spencer lui tira la langue bien volontiers. « T'es jaloux ! Tu voudrais les mêmes ! » Répliqua t'il, un large sourire sur ses lèvres, taquin à souhait. On dirait deux enfants qui se chamaillent le même jouer. Ils ont toujours été ainsi, et quand une tierce personne s'en mêle, les deux frères se jettent sur cette personne comme des bêtes féroces. Spencer a horreur qu'on lui dicte quoi faire, quoi dire, encore plus quand c'est un étranger à sa vie, encore plus quand on s'en prend aux gens qu'il aime ! « On pourrait faire des crêpes ce soir ? Il me reste encore des pots de pâte à tartiner ou du beurre. Au pire, on pourrait aller chercher des ingrédients après les dessins animés Spen. » « Des crêpes au nutella avec plein de chantilly... » Le regard de Spencer s'illuminait en même temps qu'il parlait. Gourmand, il adore manger des bonnes choses, et s'éclater le ventre. Puis bon, faut admettre que sportif comme il est, il pouvait se faire des petits excès, ça remonte le moral à ce qu'il paraît. « Toi par contre, t'auras pas le droit aux crêpes, je pourrais plus te porter après... » Dit-il en repoussant son frère volontiers, car il commençait à faire son poids sur lui. Alors que ce dernier se retourna vers lui, un vrai pot de colle, « tu es beau Spencer et tu es quelqu’un de bien, je t’aime. » C'était dans ses moments précis qu'habituellement Spencer prenait les jambes à son cou pour partir en fuyant. Heureusement que c'était son frère, et que par conséquent il prenait juste ce compliment comme il venait, sans vouloir fuir. Sans vouloir rompre ce sentiment amicale. Mais Spencer n'a jamais été doué en sentiment, et encore moins devant ce genre d'aveu. « Tu sais déjà que c'est ce que je pense de toi aussi. On se l'est souvent dit... » Dit-il, un peu gêné, en fuyant son regard. Spencer n'est pas très à l'aise, même si c'est son frère. Il ne refusa pourtant aucune étreinte de son frère, mais Noa connaissait suffisamment son frère pour le savoir allergique à tout ça. « Il ne passe que des trucs nuls, tu voulais aller courir non ? Ou on regarde un film ? » Noa pose une question fatidique qui ne resterait pas longtemps sans réponse. A se demander si il le connaissait si bien, car la réponse est plutôt sans grande devinette. « Si ça tient qu'à moi, on pourrait courir un peu... » Spencer n'est pas connu pour être un fan de la télé, lui ce qu'il aime c'est conduire et faire du sport. Il en bouffe tous les jours pendant des heures. « Mais je sais que tu n'es plus tout jeune... » souffla t'il de façon taquin, le mettant directement au défi, d'un regard presque carnassier. Il se bascula à moitié sur son frère, rompant la distance entre eux de lui-même, « je sais que tu es une petite douillette... » Lui dit Spencer à voix basse, comme si quelqu'un d'autre qu'eux pourrait entendre, avant de repousser de sa main gauche le visage de son frère et de rire aux éclats.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 221
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Mar 8 Aoû - 1:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
BROTHER × ft. SPENCER & NOA
Noa ne releva pas le surnom employé par son frère, il assumait parfaitement son prénom et les surnoms que l’on pouvait imaginer en fonction de ce dernier. No ou Nono ne le dérangeait absolument pas, il ne trouvait pas cela jolie, mais il l’acceptait sans aucun problème. Il ne comprenait pas le problème de Spencer avec les surnoms, cela ne changeait pas sa vie et il pouvait toujours se faire appeler Spencer par d’autres personnes. Il avait déjà posé la question à son frère sans avoir de réponse satisfaisante, selon lui. Cela ne le blessait absolument pas, il s’amusait à taquiner son ainé et il trouvait les réactions de son frère à mourir de rire, on dirait qu’il venait de l’insulter à chaque fois, affichant une mine outrée digne d’une vieille.

Son silence vexa profondément Noa qui ne put s’empêcher de répondre à son frère d’une voix froide. Je n’ai pas peur de la mort Spencer, tu ne serais pas là je ne serais plus de ce monde depuis bien longtemps, mais tu devrais arrêter de vouloir des choses venant de-moi si tu n’es pas capable de me donner la même chose. Je sais que je ne suis pas comme toi ou Isaac, mais je ne suis pas con et je sais que tu as un problème. Noa poussa un soupir refroidi par le manque de confiance de son frère, lorsqu’il était jeune, il s’était souvent caché derrière son frère ou son copain, mais la mort de ce dernier lui avait procuré un déclic.

Il ne pouvait pas rester le petit être fragile en permanence protégée par ses deux gardes du corps, il savait se défendre par lui-même et il savait s’occuper de lui-même également. Il n’appréciait pas le silence de son frère, il avait l’impression que son frère lui cachait quelques choses et il ne supportait pas cela. Le brun disait tout à Spencer, il venait même de lui avouer qu’il aurait sûrement mis fin à ses jours s’il n’avait pas été là, parce qu’il avait mal, même s’il cachait cette douleur, il avait mal à en crever, mais il savait que son frère avait besoin de lui alors il restait ne sachant pas vraiment comment l’aider ce qui rajoutait une douleur supplémentaire dans son cœur.

Il reprit la parole après avoir levé les yeux au ciel répondant ironiquement à sa question. Je rêve d’avoir ton poids, on pourra toujours me rouler, on devrait essayer avec toi tiens. Il fit un sourire malicieux avant d’être franc avec son frère comme il l’avait toujours été. Tu sais, on comprend maman et moi que tu ne veux pas dire ce qui te tracasse dans ton mini-cerveau, mais ne crois pas que nous ne souffrons pas de te voir ainsi. Je suis moins fort que toi et tout le monde sait que je vais mal, mais tu ne vas pas bien non plus Spencer et tu pourras mentir à tout le monde, sauf à maman et moi. Tu crois qu’elle veut te voir caser juste pour avoir des petits enfants ? Noa  secoua la tête avant de crier à son frère de se dépêcher de s’habiller en tenue sportive s’enfermant dans sa chambre pour changer de tenue à son tour, sachant très bien que ses paroles allaient monter dans le cerveau de son frère. Il espérait juste que le jeune homme allait se libérer de ce poids, même s’il savait que les chances qu’un tel miracle ait lieu était quasi-nul.

Il retourna dans le salon s’approchant de son frère avec la discrétion d’un sioux en mission dans le désert brûlant entouré de cowboy prêt à te sauter dessus et il arrêta vite de pensée à sa connerie lorsque son frère se retourna vers lui forçant Noa à afficher un grand sourire innocent avant de courir sur le palier de son appartement. Il n’avait rien mangé, ni même bu avant d’aller courir n’ayant absolument pas faim. Il était quelqu’un de très gourmand en général, mais depuis quelques temps il n’avait plus faim.

Ses insomnies le fatiguaient énormément et il voulait juste dormir pendant des heures sans songer à manger avant. Il attendit que son frère prenne place à côté de lui sur le palier avant de fermer sa porte à clé. Je n’ai jamais compris pourquoi je fermais cette porte à clef. Non, mais si on regarde, j’habite dans un quartier ou la moitié des habitants connait la technique pour ouvrir une porte et mon voisin ne dira rien aux flics, du coup je ferme la porte pour rien. Je te laisse méditer sur cette question, moi j’y vais. Il fit un grand sourire avant de descendre les escaliers comme un malade, l’ascenseur de son immeuble ne fonctionnant plus depuis quelques jours. Il entendit le bruit de son frère qui se rapprochait et il accéléra évitant les cochonneries qui jonchaient les escaliers.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
✮ membres du mois
avatar
membres du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/11/2016
›› Love letters written : 791
›› It's crazy, I look like : alden ehrenreich
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Dim 13 Aoû - 23:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
spenoa

you took me by surprise, just like a rainbow in the night.
Spencer a une relation très fusionnelle avec son petit frère. Habituellement, ils se disent tout, en tout cas depuis petit ils se sont toujours confier l'un à l'autre. Mais il est vrai qu'il y a un domaine qui reste encore secret pour Noa. Spencer n'a jamais été du genre à aimer se confier et bien que son frère soit l'une des personnes les plus importante dans sa vie, il n'arrive pas à s'ouvrir totalement. Et ce n'est même pas une question de confiance ou non. Alors que Spencer sentait son frère faire l'idiot derrière son dos, il tourna que très légèrement son visage angélique pour y apercevoir du coin de l'oeil Noa. « Fais pas l'innocent ! » Dit-il en levant les yeux au ciel en voyant le grand sourire de son frère, tout en tournant définitivement son visage sur lui pour lui faire face. « Je n’ai pas peur de la mort Spencer, tu ne serais pas là je ne serais plus de ce monde depuis bien longtemps, mais tu devrais arrêter de vouloir des choses venant de-moi si tu n’es pas capable de me donner la même chose. Je sais que je ne suis pas comme toi ou Isaac, mais je ne suis pas con et je sais que tu as un problème.  » Noa semblait agacé par le comportement de son grand frère, qu'importe, il n'est pas du genre à faire virevolte. « Arrête, tu veux de parler de ça ! » Dit-il en haussant le ton, réprimant son petit frère comme rarement il le fait. En vérité, il ne supportait pas cette idée, et Spencer n'est pas comme Noa. Il n'est pas pacifique, il n'est pas du genre à croire à une seconde vie - si encore son frère pense à ça, chose qu'il n'en sait rien. Il n'est pas à l'aise avec la mort, ni avec la torture. Ni avec les croyances, la religion. Ni avec tout ça. Il a beau être un bagarreur hors pair, la peur de la mort est la malgré tout dans un coin de sa tête. Car même si il n'est pas du genre à croire au grand amour, il espère mourir le plus tard possible, après avoir profité de sa vie, après avoir des enfants, d'être marié ou que sais-je ce que l'avenir pourrait lui réserver... Il ne pouvait pas un seul instant penser que son frère pourrait mourir comme ça, sans avoir vécu ! « Je déteste quand tu parles comme ça, comme si ce n'est rien... dit-il, avant de poursuivre d'un ton ferme, tu n'as rien vécu, Noa. Je sais c'est dur pour Isaac, c'est ignoble. Mais je t'interdis de penser à la mort ou à ses conneries ! »  Serrant ses poings, Spencer avait plongé ses yeux dans le vide, comme si ça le dépassait. Son frère c'était la joie de vivre, c'était les rigolades. Un vrai bout en train. Noa ne le voyait rarement comme ça, rare ont étés les moments où il a besoin de faire sortir ce qu'il ressent. Mais il en a besoin maintenant plus que jamais. « Je tiens à toi Noa, même si je te le dis jamais, et cette idée me donne la nausée... ! » Son visage se durcît au fur et à mesure de ses paroles, comme si c'était le prix à payer pour avoir une déclaration venant de sa part. Mais c'est la pure réalité, il ne voulait pas le perdre, et encore moins avoir l'idée qu'un jour Noa puisse se donner la mort. Pas pour cette histoire. Roméo et Juliette, n'est qu'un film, ce n'est qu'une fiction et en aucun cas cela devait se passer ainsi. « Je rêve d’avoir ton poids, on pourra toujours me rouler, on devrait essayer avec toi tiens. » dit-il, retrouvant le sourire tandis que son frère était tout autant tendu avant de poursuivre d'un ton nettement plus fiable et sérieux. « Tu sais, on comprend maman et moi que tu ne veux pas dire ce qui te tracasse dans ton mini-cerveau, mais ne crois pas que nous ne souffrons pas de te voir ainsi. Je suis moins fort que toi et tout le monde sait que je vais mal, mais tu ne vas pas bien non plus Spencer et tu pourras mentir à tout le monde, sauf à maman et moi. Tu crois qu’elle veut te voir caser juste pour avoir des petits enfants. » Même sa mère s'y mets, alors que Spencer aimerait juste qu'on le laisse vivre en paix, comme il l'entend, même si entend souvent sa mère dire que l'horloge biologique tourne. « Mais arrête oui, Noa. Je suis normal, okay ?! La seule chose qui me tracasse c'est l'hôtel et savoir avec quelle nana je vais coucher cette nuit, okay ? » Spencer est rarement tendu, mais son frère le poussait toujours dans ses retranchements. Il bouscula son aîné pour aller faire du sport, et ce dernier prit sa sacoche, étant déjà prêt puis leva ses fesses du fauteuil avant de rejoindre son frère sur le palier. « Je n’ai jamais compris pourquoi je fermais cette porte à clef. Non, mais si on regarde, j’habite dans un quartier ou la moitié des habitants connaît la technique pour ouvrir une porte et mon voisin ne dira rien aux flics, du coup je ferme la porte pour rien. Je te laisse méditer sur cette question, moi j’y vais. » Spencer restait un instant, immobile devant la porte à songer à la phrase de son frère qui semble être trop compliqué pour lui. Puis en voyant son frère déjà en train de descendre les escaliers, il se mit à sa poursuite en criant en son encontre en rigolant, « un peu de sport te fera le plus grand bien mon nounours » se moqua t'il gentiment de son frère avant de descendre comme une bombe pour rattraper son frère. A cheval sur la rambarde il se laissait glisser le long de celle ci tout en sautant à chaque fois qu'il devait prendre une autre rampe. Il adorait ce jeu, et avec facilité il avait rattrapé son frère. « Promis une semaine avec moi comme coach tu deviendras Teddy Riner. » Dit-il, en lui tirant la langue, tel un enfant qui le boude. Vantard ? Si peu...
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 221
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Mer 23 Aoû - 23:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
BROTHER × ft. SPENCER & NOA
Noa fronça les sourcils en arrivant en bas des escaliers, il croisa les bras comme un enfant boudeur avant de taper doucement contre le montant de la porte ouvrant la porte d’entrée à son frère avant de prendre à nouveau la parole. Je ne vais pas faire semblant d’être hyper joyeux Spen, oui j’ai envie de mourir, oui tu ne serais pas là, j’aurais sûrement mis fin à mes jours. Mais tu es là et tant que tu seras là, je vais rester en vie pour toi. Je ne te mets pas la pression, je veux juste te rassurer en te disant que je vivrais aussi longtemps que tu vivras. Enfin je suppose.

Noa haussa les épaules avant de regarder autour de lui saluant une connaissance autour de lui avant de se tourner vers son frère. Tu m’as parlé de ressembler à Teddy Riner ? Je passe mon tour, je suis peut-être un asticot, mais je ne me cache pas en prétextant que tout va bien alors que j’essaye d’oublier mes problèmes en enchaînant les filles, enfin les mecs pour ma part. Tu ne me diras rien non ? C’est blessant, mais je ne peux pas te forcer à me dire la vérité, je ne suis que ton petit frère. On démarre, j’ai fait mon échauffement dans les escaliers moi, contrairement à toi espèce de tricheur. Il ne laissa pas le temps à son frère de lui raconter des mensonges, lui laissa le temps de faire ses échauffements avant de commencer à courir.
Il ne cherchait pas à être le plus rapide ou le plus musclé des hommes, il était satisfait de son physique assez mince, mais musclé quand même. D’un point de vue sentimental, il n’aimait pas particulièrement  les hommes ressemblant à des armoires à glace, il n’en voyait pas l’intérêt. Il passait une heure par semaine dans la salle de sports et encore juste pour éviter de prendre un ventre énorme.

Il ne tenait pas à passer pour une femme enceinte. Il suivit la foulée de son frère sans vraiment de soucis et vu qu’on lui avait appris que parler lorsqu’on courait prouvait que l’on pouvait encore continuer à courir donc il n’allait pas se gêner. Je n’ai pas besoin de faire du sport d’ailleurs, je travaille assez à l’hôtel et pour mes expositions. Tu viendras à ma prochaine exposition de peinture ? C’est un peu morbide, mais j’ai peint après tu sais quoi. Noa haussa les épaules respirant du mieux qu’il pouvait, son asthme et les nombreuses cigarettes qu’il fumait laissaient des traces dans son organisme. Il avait des difficultés à respirer lorsqu’il courait et sa respiration était parfois sifflante et il préféra se taire plutôt que  déclencher une crise d’asthme. Son asthme lui donnait un air fragile qu’il détestait absolument, il voulait passer pour un homme et non pour un petit garçon. Il trouvait que son asthme lui donnait l’air d’un gamin incapable de faire du sport, sa mère n’avait pas voulu qu’il fasse du sport lorsqu’il était petit et le brun avait dû se battre pour avoir le droit d’être comme tous ses camarades.

Son asthme avait diminué grâce au sport, mais il recommençait à être aussi violent à cause du sport excessif qu’il faisait ces derniers jours. Les heures de sport qu’il pratiquait lui permettaient au moins de dormir une nuit correctement, sinon les insomnies qu’il supportait chaque nuit l’empêchaient de dormir pendant des heures et il passait sa soirée à tourner dans l’appartement comme un lion en cage. La présence de son frère l’obligeait même à quitter son appartement pour aller se promener dehors, il ne savait pas si ce dernier était au courant de ses insomnies nocturnes, il ne lui en avait jamais parlé, ne voulant pas l’inquiéter pour rien. Sentant sa respiration sifflante, il ralentit légèrement le rythme essayant de maîtriser sa respiration.

Je devrais arrêter de fumer, mais je suis trop accro, tu as vu le mail que je t’ai envoyé hier ? Tu ne m’as pas répondu et j’ai besoin de ta signature sur le document présent en pièce jointe, je te donnerais les pièces si j’arrive à survivre à ce jogging, tu veux m’achever avoue ? Noa prit son inhalateur qu’il porta à ses lèvres avant de se remettre à courir ne voulant pas arrêter sa course même s’il avait couru pas plus tard qu’hier soir. Ses démons encore trop présents pour qu’il puisse dormir tranquillement.


Arrête de me regarder comme une petite chose fragile s’il te plaît, oui je suis asthmatique donc c’est normal que je galère et non je n’ai pas pris rendez-vous pour faire le point sur mon asthme, j’ai vu assez de médecins pour le moment. Tu as une petite copine en ce moment ? Tu ne me racontes jamais rien, je suis déçu.

 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Noa Dawson le Sam 2 Sep - 0:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
✮ membres du mois
avatar
membres du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/11/2016
›› Love letters written : 791
›› It's crazy, I look like : alden ehrenreich
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Ven 25 Aoû - 9:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
spenoa

you took me by surprise, just like a rainbow in the night.
La vie et la mort n'a jamais été un sujet facile à comprendre, encore plus à apprivoiser pour Spencer. Même si, jamais il ne pourra vraiment l'admettre il a cette crainte qui ne le quittera jamais. D'ailleurs Spencer serait plutôt ce genre de mec à changer de conversation plutôt que d'affronter la vérité en face. Plutôt que d'affronter ce sujet avec son frère. A y pense, il ne sait pas quelle aurait été sa réaction si cela était arrivé. Et il ne souhaite pas y penser une seconde de plus. « Je ne vais pas faire semblant d’être hyper joyeux Spen, oui j’ai envie de mourir, oui tu ne serais pas là, j’aurais sûrement mis fin à mes jours. Mais tu es là et tant que tu seras là, je vais rester en vie pour toi. Je ne te mets pas la pression, je veux juste te rassurer en te disant que je vivrais aussi longtemps que tu vivras. Enfin je suppose. » Cette conversation avec son petit frère, le jeune Dawson n'en voulait pas ! Il ne semble ni calme, ni apaisé. Il ne cherche pas à être rassuré, car pour lui il n'était pas question de se mettre un quelconque doute. Et on peut le dire, Spencer ne comprend pas ce genre d'amour. Lui aussi est tombé amoureux, il a aimé Bonnie comme il ne pourrait jamais aimé une autre femme. Mais son caractère quelque peu indifférent et solitaire lui permets d'avoir tiré un trait sur elle, ou en tout cas de faire comme si il l'avait tiré, aux yeux des autres, ceux de Noa comprit. Bien même la tristesse, bien même cet isolement soudain n'auront pas impacté sa vie, c'est du moins ce qu'il tente en vain de faire croire. Et qui visiblement arrive à merveille. Jamais, il ne pourrait penser à vouloir mettre fin à sa vie, et espère que ce genre de sottise n'arrive désormais plus à son petit frère, au risque de vouloir le tuer une seconde fois. « Tu m’as parlé de ressembler à Teddy Riner ? Je passe mon tour, je suis peut-être un asticot, mais je ne me cache pas en prétextant que tout va bien alors que j’essaye d’oublier mes problèmes en enchaînant les filles, enfin les mecs pour ma part. Tu ne me diras rien non ? C’est blessant, mais je ne peux pas te forcer à me dire la vérité, je ne suis que ton petit frère. On démarre, j’ai fait mon échauffement dans les escaliers moi, contrairement à toi espèce de tricheur. » Spencer s'apprêtait à répondre, il voulait lui faire comprendre combien aujourd'hui, sa vie professionnelle le comble sur tous les points. Il n'est peut-être plus amoureux, mais il prend la vie comme elle vient, au jour le jour sans se prendre la tête. Sans se dire qu'il aurait du dire ça, ou autre chose. La retenir, ou pas. Désormais sa vie c'était son boulot, son frère et celle qu'il considère comme sa soeur, Romy James. Son frère ne le laissa pas rétorquer, et Spencer ne réclama pas son due ! Il le devrait peut-être, mais finalement à quoi bon ? Prétendre aller mieux face à la seule personne qui le connaît mieux que quiconque, n'est-ce pas suicidaire ? Commençant par quelques petits échauffements, Spencer les connaissait par coeur pour en faire tous les jours. « Je n’ai pas besoin de faire du sport d’ailleurs, je travaille assez à l’hôtel et pour mes expositions. Tu viendras à ma prochaine exposition de peinture ? C’est un peu morbide, mais j’ai peint après tu sais quoi. » Spencer n'était pas un adepte de la peinture, ou de l'art de manière générale. Mais quand ça concerne son frère, il est prêt à endurer beaucoup de chose, encore plus depuis la mort d'Isaac. « Avec plaisir, tu me diras l'heure et la date un peu en avance. » Répondit Spencer en mettant ses mains dans les poches de son jogging en regardant son frère. Et puis quand son frère se mît à courir, le jeune Spencer commença lui aussi de suivre son frère. « On devrait s'arrêter, je ne compte pas te faire du bouche à bouche... » Se plaint-il avec un second degré bien à lui, avec une délicatesse d'un troupeau d'éléphants envers son frère qui avait clairement du mal à respirer en courant. Spencer connaissait ses problèmes, et les cigarettes ne lui sont pas bénéfiques. Aussi têtu qu'une mule, Noa continuait quand même. « Je devrais arrêter de fumer, mais je suis trop accro, tu as vu le mail que je t’ai envoyé hier ? Tu ne m’as pas répondu et j’ai besoin de ta signature sur le document présent en pièce jointe, je te donnerais les pièces si j’arrive à survivre à ce jogging, tu veux m’achever avoue ? » Spencer ralentit sa course, il est souvent prit dans son élan, et comme il court tous les jours en suivant certaines règles, le jeune homme n'a aucun mal à semer ses camarades qui court avec lui. Il ne fume pas, évite de manger tout et n'importe quoi, il mange des féculents presque tous les jours et de la viande rouge seulement trois fois par semaine juste pour lui apporter les vitamines et la force nécessaire. Et du poisson les quatre autres jours restants. « Qu'est-ce que tu crois, je veux ta part d'héritage moi ! » Dit-il en levant les yeux au ciel, « arrête de me regarder comme une petite chose fragile s’il te plaît, oui je suis asthmatique donc c’est normal que je galère et non je n’ai pas pris rendez-vous pour faire le point sur mon asthme, j’ai vu assez de médecins pour le moment. Tu as une petite copine en ce moment ? Tu ne me racontes jamais rien, je suis déçu. » Oui Spencer s'inquiète pour son petit frère, quoi de plus normal ? « Mon dieu, mais qu'est-ce que tu es une pipelette... Et puis crois pas t'en tirer en si bon compte !! » Siffla Spencer envers son petit frère. Si il croyait que l'aîné allait zapper le coup du médecin, c'était vraiment très mal le connaître « Non je n'ai pas de petite copine, je n'en ai pas eu ses dernières années et je n'en veux pas ! » Dit-il, agacé envers son frère. Il savait qu'il devrait se calmer au risque d'attiser encore plus la curiosité de son frère, et que celui-ci en profite pour poser encore pleins de questions. « Je préfère les rejoindre juste pour une nuit, et qu'on en parle plus le lendemain matin, tu sais bien... » Répondit-il, cette fois moins dur dans ses mots, Noa était au courant puisque son frère se trouvait souvent une conquête avec qui passer la nuit à l'hôtel. Il ne se contrôlait pas, c'était ainsi. « Bon et pour ton docteur, on en parle ? » Conclut-il, pas décidé à laissé passer ca.
made by roller coaster

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 221
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Sam 2 Sep - 0:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
BROTHER × ft. SPENCER & NOA
Noa hocha la tête content que son frère vienne voir ses expositions de peinture, sa mère assistait aussi à toutes ses expositions, mais il restait plus proche de son frère et il savait que ce dernier ne venait que pour lui. Noa était le seul artiste de la famille, celui un peu fantasque avec toujours une idée complètement folle dans la tête. Il n’avait même pas de style de peinture, ne suivait aucun courant artistique et vivait son art avec ses tripes. Il pouvait réaliser des paysages, des portraits, avec de la couleur ou sans, il avait un certain style avec ses coups de pinceau assez spécifique, mais il n’était pas un peintre réaliste ou romantique. Il variait en fonction de son humeur du jour, lui laissant la possibilité de réaliser des œuvres toutes différentes.

L’art était un moyen pour lui de calmer son anxiété, d’être quelqu’un de douer et il espérait encore que son père allait un jour lui dire qu’il était fier de lui. C’était sûrement un souhait complètement débile et il se gardait bien de le révéler à Spencer, mais il aurait aimé être proche de son père. Il ne voulait pas de câlins ou autres, mais juste voir son père à l’une de ses expositions le mettrait dans une joie incommensurable. Il savait que son père n’approuvait pas son orientation sexuelle, qu’il considérait son fils comme un raté et Noa voulait lui prouver le contraire. Il songea à ce détail en écoutant son frère lui parler de bouche-à-bouche.


Je te rassure, tu n’es absolument pas mon type d’homme et je me passerais bien de tes lèvres, j’ai juste envie de courir Spen, inutile d’en faire tout un drame puis si tu ne veux pas me faire du bouche-à-bouche, laisse-moi mourir sur le sol suite à ma crise cardiaque. Je t’accorde mon pardon par avance, tu pourras dormir l’esprit tranquille. Têtu comme une mule, il n’écouta bien entendu pas son frère et continua sur la même lancée ne ralentissant pas le rythme. Il ne voulait pas que son asthme gagne encore une fois, il n’avait rien demandé et voulait juste être heureux. De toute manière, il avait la poisse depuis le début avec des problèmes d’asthme depuis sa naissance, un père absent, une attirance pour le mauvais sexe aux yeux de nombreuses personnes et enfin la mort de sa raison de vivre.


Non vraiment, parfois il se demandait ce qu’il avait fait à Dieu pour mériter de pareille épreuve et pour tout avouer il ne croyait pas vraiment en Dieu. Comment croire en Dieu lorsque celui-ci à tuer l’homme de sa vie ?


Il reprit la parole pour répondre aux propos de son frère essayant de rester en vie, malgré tout. Tu peux prendre mon héritage, j’ai assez de réserve et l’argent ne fait pas vraiment le bonheur. Les réserves que je possède me permettent de vivre encore longtemps surtout que j’habite un quartier dangereux, que je suis indépendant en eau et bientôt en électricité. Ce n’est pas avec ce que je mange que je vais être ruiné, peut-être en changeant de moto. On va devoir en parler d’ailleurs, j’ai envie de faire un tour avec toi. Dis-moi si je te colle trop, je flippe juste un peu de te perdre toi aussi alors je te surveille du coin de l’œil, mais promis si je suis chiant je serais aussi discret qu’une souris. Noa sourit en continuant sa course ralentissant sans même s’en rendre compte. Il regarda son frère lorsque ce dernier s’énerva commençant à bien connaitre son aîné. Il y a quelque chose que tu me caches, une nouvelle femme dans ta vie ? J’espère que tu vas oublier cette blondasse débile, elle était blonde ou brune ? Je ne sais même plus, je pourrais te faire rencontrer des gens et j’espère que tu fais gaffe quand tu couches avec toutes ces personnes. Ce serait con que tu chopes le sida ou une autre merde dans le même genre.


Noa haussa les épaules en s’arrêtant lorsqu’il parla du médecin s’asseyant par terre avec rage, il venait encore d’échouer et l’idée le rendait fou de rage. Décidément, comme dirait son père, il n’était qu’un gamin faible et pathétique. Le médecin te passe le bonjour. Le brun était sec, sa colère contre lui-même impactant son frère sans même qu’il s’en rende compte. Il ne voulait pas énerver son frère, mais il ne voulait pas voir un médecin qui le mettrait encore devant son impuissance. Le fait de devoir s’arrêter lui montrait assez qu’il était faible et inutile, un médecin n’était pas nécessaire et il ne voulait pas que le spécialiste lui demande pourquoi il était si maigre.


Noa n’était pas anorexique, il n’avait juste plus faim et il avait besoin de courir pour pouvoir dormir, il s’épuisait en faisant du sport et il avait remarqué qu’il dormait plus rapidement en mangeant moins, son corps manquant d’énergie.

Il se passa la main dans les cheveux restant assis comme un enfant boudeur, heureusement pour lui, il n’était pas encore trop maigre même si ses côtes commençaient à apparaître distinctement. Tu restes dormir à l’appartement ce soir ? Ou tu finis enfin par vivre ta vie dans ton propre appartement, tu dois sûrement avoir une jeune femme qui t’attend, peut-être celle qui fait battre ton cœur non ?

 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Noa Dawson le Dim 17 Sep - 0:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
✮ membres du mois
avatar
membres du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/11/2016
›› Love letters written : 791
›› It's crazy, I look like : alden ehrenreich
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Ven 15 Sep - 16:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
spenoa

you took me by surprise, just like a rainbow in the night.
Les deux frères sont très différents l'un de l'autre. Et pourtant leur caractère est semblable. Les deux sont prêt à tout l'un pour l'autre, et ne laisse pas approcher n'importe qui, comme ça sans savoir vraiment où va l'autre. Spencer a mit beaucoup de temps a accepter la relation entre Isaac et Noa, pas qu'il ne voulait pas voir son frère heureux. Mais il n'est pas du genre à faire confiance à l'amour, et a donc mit du temps a accepter qu'Isaac fasse partie intégrante des Dawson. Le problème n'était pas Isaac, mais bien le fait qu'il s'intéresse à son frère. Noa aurait eu un autre prétendant, Spencer aurait réagi de la même manière. Mais il y est parvenu sans que cela soit une tâche facile. Spencer a eu par la suite une confiance presque aveugle envers lui, au moins l'un des deux Dawson est heureux en amour, se disait-il. En plus que Noa mérite réellement d'être heureux. Le fait est que son frère soit homosexuel, ne l'a pas dérangé pour le moins du monde, Spencer a d'ailleurs toujours défendu le plus jeune envers et contre tout, la famille comprit. Et dans notre monde, dans celui de la bourgeoisie, ce n'était pas très jolie, pas accueillant du tout. « Je te rassure, tu n’es absolument pas mon type d’homme et je me passerais bien de tes lèvres, j’ai juste envie de courir Spen, inutile d’en faire tout un drame puis si tu ne veux pas me faire du bouche-à-bouche, laisse-moi mourir sur le sol suite à ma crise cardiaque. Je t’accorde mon pardon par avance, tu pourras dormir l’esprit tranquille  » Spencer rigola de bon coeur avant de s'arrêter sur le champs et de jouer l'outré « Attend une seconde toi ! Ca veut dire que si je n'avais pas été ton frère, tu m'aurais même pas trouvé un tantinet mignon ?! » Dit-il en mimant avec sa main quelque chose de petit. C'est impossible qu'on résiste ainsi à son charme, et il en est presque vexé ! « Tu peux prendre mon héritage, j’ai assez de réserve et l’argent ne fait pas vraiment le bonheur. Les réserves que je possède me permettent de vivre encore longtemps surtout que j’habite un quartier dangereux, que je suis indépendant en eau et bientôt en électricité. Ce n’est pas avec ce que je mange que je vais être ruiné, peut-être en changeant de moto. On va devoir en parler d’ailleurs, j’ai envie de faire un tour avec toi. Dis-moi si je te colle trop, je flippe juste un peu de te perdre toi aussi alors je te surveille du coin de l’œil, mais promis si je suis chiant je serais aussi discret qu’une souris.. » Hein ?! QUOI ?! Spencer manqua de s'étouffer quand son frère lui parlait de la seule chose qui le rend si fière : sa moto, son bébé.  En réalité il n'avais quasiment retenu que ça de sa phrase, faisant abstraction du reste. « Tu touches pas à ma moto ! Tu veux vraiment ta mort avant l'heure toi ! » Gueula t'il avec une conviction à en faire pâlir plus d'un. Noa sait très bien qu'il est hors de question de toucher à sa moto, ou d'y faire quoi que ce soit. Ou pire encore, de la changer. Il n'est pas matérialiste, mais sa moto c'est son bijou, son âme soeur, on y touche pas ou on est mort ! « Après ce que tu viens de lui dire, je suis pas certain qu'elle accepte tes grosses fesses sur elle... » Siffla t'il, joyeux et fier de lui de répondre à la place de la moto. Même si Noa sait parfaitement combien son frère adore partir en balade sur sa moto. « Il y a quelque chose que tu me caches, une nouvelle femme dans ta vie ? J’espère que tu vas oublier cette blondasse débile, elle était blonde ou brune ? Je ne sais même plus, je pourrais te faire rencontrer des gens et j’espère que tu fais gaffe quand tu couches avec toutes ces personnes. Ce serait con que tu chopes le sida ou une autre merde dans le même genre. » Il n'aimait pas qu'on parle ainsi de Titia, et c'est vrai que son visage changea de couleur à l'écoute de son frère. Il avait de la chance, il adore son frère, qui plus est il sait parfaitement qu'il dit ça pour lui remonter le morale. Car les Dawson sont ainsi, solidaire quoi qu'il arrive l'un à l'autre même si c'est l'un d'eux le fautif. Mais dans un autre sens, Spencer n'a jamais voulu qu'il la déteste, et au fond de lui ça lui fait mal. « Noa arrête s'il te plait... » Le supplia t'il, manquant presque de souffle. Comme si ses mots restent coincés dans sa gorge. Noa connaissait ses sentiments infaillible pour elle, même si il cherche à se prouver qu'elle n'est que du passé. C'est entièrement faux et il a toujours cette voix dans sa tête qui le lui rappelle combien il l'aime encore. Tout le temps. « Tu sais que les choses ne sont pas aussi simple... » Il avait envie de se confier et en voyant son frère ralentir, il en fit de même sans jamais vraiment le regarder dans les yeux. Il était gêné. Gêné de se montrer si faible, si amoureux. Parce qu'au fond il ne l'a pas oublié et il a toujours Titia dans la peau. « Tu restes dormir à l’appartement ce soir ? Ou tu finis enfin par vivre ta vie dans ton propre appartement, tu dois sûrement avoir une jeune femme qui t’attend, peut-être celle qui fait battre ton cœur non ? » Spencer soupira bien volontiers avant de répondre à son frère, « non je n'ai personne dans ma vie Noa, je te le répète.  De toute façon à quoi bon ? Je l'ai laissé partir il y a cinq ans... » Dit-il sans aucune gêne, en haussant les épaules. Sa voix n'était pas spécialement triste, ni heureux. Il ne regrettait pas les moments avec elle, il regrettait juste de plus l'avoir à ses côtés aujourd'hui. « Enfin, si tu veux que je te laisse seul à ton appart dis le moi... Je ne voudrais pas ruiner ta libido. » Siffla t'il, fier comme un paon. C'est vrai que Spencer n'était pas beaucoup à son appartement, squatter celui de son frère est tellement plus agréable, il devait le reconnaître. « Je peux rester encore une nuit ? » Dit-il, en mimant une bouille de supplice. C'était bien ça aussi qu'il avait dis la veille, une dernière nuit, mais que pouvait-il faire, il ne voulait pas se séparer de son petit frère qui a plus besoin de lui que quiconque actuellement...
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 221
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Dim 17 Sep - 0:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
BROTHER × ft. SPENCER & NOA
Noa grimaça en regardant son frère pas certain de vouloir répondre à sa question concernant sa beauté. Enfin plutôt le fait de savoir si oui ou non il aurait pu être attiré par lui s’il n’y avait pas eu un lien fraternel entre eux. Noa ‘arrivait pas à imaginer Spencer autrement que comme son frère adoré et il ne pouvait de toute façon pas répondre à sa question. Rien que de s’imaginer attirer par lui, lui donnait envie de vomir. Il n’avait rien contre deux hommes s’aimant, malgré que le père de l’un ait épousé la mère de l’autre, mais il devait bien avouer que les relations incestueuses le mettaient mal à l’aise.

Et répondre à la question de Spencer lui donnait l’impression d’être dans ce cas de figure, un sentiment fort déplaisant qu’il essaya d’oublier, même si les yeux de son frère visé dans les siens ne l’aidaient pas vraiment. Il décida de repartir en courant laissant son frère sur place, courir allait lui permettre de penser à autre chose et surtout Spencer allait oublier que son frère n’avait pas répondu. Il n’avait d’ailleurs pas plus répondu à ses autres interrogations, trop perdu dans ses pensées vraiment étranges pour y prêter attention sur le moment.

Il s’arrêta toutefois en repensant à sa réflexion sur sa libido serrant les poings pour ne pas exploser de colère. Une réaction tardive qui s’expliquait par ses rêveries d’avant qui l’avait empêchée de prendre vraiment consciente du sous-entendu de son ainée. Il répondit d’une voix froide ne supportant pas que l’on parle de son fiancé. Je ne tromperais jamais mon fiancé, la personne qui m’a offert la bague que je continue de porter au doigt. M’envoyer en l’air avec n’importe qui ne m’intéresse absolument pas et tu dois bien admettre qu’elle était une connasse t’ayant brisé le cœur parce qu’elle n’était pas foutue de rester avec toi.


Noa se passa la main dans les cheveux essayant de se calmer, sa réflexion sur sa sexualité ne lui avait pas plus. Il restait fidèle à son fiancé, même si celui-ci était mort. Il ne s’imaginait pas remplacer le jeune homme, jamais. Il avait son prénom tatoué sur son poignet, à l’endroit où on pouvait sentir son cœur battre, parce que c’était l’endroit où il se trouvait. Le jeune homme avait pris el cœur de Noa et sa mort n’y changerait rien, il n’avait pas fait son tatouage à l’emplacement de son cœur parce que la place était déjà prise, mais il avait trouvé le poignet adapté, après tout on sentait aussi son cœur battre à cet endroit. Il savait aussi que son frère n’allait pas aimer sa réflexion sur sa meilleure amie. Noa n’était pas stupide et il avait presque immédiatement deviné que son frère avait des sentiments pour cette dernière. Il savait qu’elle avait abandonné son frère et il la détestait pour cette raison. Il la détestait pour avoir brisé le cœur fragile de Spencer, avant elle, il n’était pas un coureur de jupons se détruisant un peu plus chaque jour. Il avait envie de gifler la jeune femme, de lui dire de ne plus jamais revenir.


Enfin ce n’était pas la seule raison, Noa avait également peur que Spencer parte avec elle si elle avait l’idée complètement idiote de revenir ici. Pare qu’il n’était pas certain que son frère reste avec lui si elle lui demandait à nouveau de partir, ne venait-il pas de dire qu’il l’avait laissée partir il y a de cela cinq ans. Le seul problème de Noa était qu’il n’était pas sur de survivre si son frère quittait le pays en compagnie de la jeune femme, actuellement il gardait la tête hors de l’eau grâce à son frère, mais il n’était pas persuadé de rester fort si ce dernier venait à partir loin de lui.

Son frère était sa bouée de sauvetage et si la bouée de sauvetage se parait à l’autre bout de l’océan et bien le petit Noa allait finir noyés bien plus rapidement que prévu. Sa mort progressive avait déjà commencé sans même qu’il ne le remarque, ses heures de sommeil étaient de plus en plus insignifiantes, les jours sans sommeil s’allongeaient de plus en plus, les kilomètres de course à pied étaient de plus en plus longs et ses côtes de plus en plus visibles sous sa peau fine. Noa commençait à être à bout de forces, son mental commençait à gagner sur son corps et si sa bouée partait, Noa allait partir avec elle. Sauf que lui n’allait pas survivre au voyage et n’étant pas suicidaire, il avait peur de mourir. Il était terrifié à l’idée de mourir, mais il ne savait pas comment dire à son frère que le Noa qu’il avait connue commençait à se perdre dans les méandres de sa tristesse.


Il n’allait même plus chez son psy, le brun n’en voyait pas l’intérêt, perdre des heures en face d’un homme qui lui parlait d’avenir, de reconstruction, de retomber amoureux alors que lui ne voulait que les bras de son amant n’avait aucun intérêt. Noa ne savait pas si Spencer était au courant, mais vu qu’il n’avait pas encore engueulé son frère sur le sujet, il ne devait pas être au courant.


Il reprit la parole avant de repartir en courant ne tenant pas à rester là sans rien faire, sa respiration sifflante presque oubliés face à ses réflexions morbides. Tu peux rester autant de nuit que tu veux, tu peux même prendre mon appartement si tu veux et je ne toucherai pas à ta moto, je parlais de remplacer la mienne. Tu fais ce que tu veux avec la tienne, enfin fait juste gaffe sur la route, mais tu connais le refrain et tu t’en moque complètement alors j’arrête et je vais économiser ma salive. Cours, sinon je vais gagner. Il fit un pâle sourire avant de reprendre son rythme se demandant pendant quelques secondes comment il fait pour tenir, il entendit un portable sonner et n’y prêta pas attention concentrée sur l’environnement autour de lui et sur les paroles de son frère.

 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
✮ membres du mois
avatar
membres du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 27/11/2016
›› Love letters written : 791
›› It's crazy, I look like : alden ehrenreich
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Dim 15 Oct - 18:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
spenoa

you took me by surprise, just like a rainbow in the night.
De quelle manière Spencer avait le droit de se prononcer sur sa liaison avec sa belle ? Il n'en savait rien lui-même. Son frère n'avait jamais été le témoin de ses nombreuses pensées pour elle, et même si le jeune homme aurait voulu tout lui balancer, tout lui dire, il n'en avait jamais eu le courage. Jamais eu la force parce qu'il sait très bien ce qu'il pense d'elle : il la déteste. Il la déteste depuis le premier jour, où Spencer en est tombé amoureux. Il la déteste depuis le premier jour où il avait vu combien cette relation avait été différente de toute les autres à ses yeux. Il la déteste depuis le premier jour où Spencer était revenu vers lui, le coeur en miette, sans pour autant jamais l'avouer. Par un simple regard, Noa avait vu son grand frère au plus mal, et l'avait consolé du mieux qu'il le pouvait : peut-être un peu maladroitement, mais avec tout son coeur. Les Dawson n'ont jamais été du genre à faire de grand discours, leur père ayant toujours apprit à garder pour eux leur ressenti, et quelque part le caractère de Spencer était un peu ainsi. « Je ne tromperais jamais mon fiancé, la personne qui m’a offert la bague que je continue de porter au doigt. M’envoyer en l’air avec n’importe qui ne m’intéresse absolument pas et tu dois bien admettre qu’elle était une connasse t’ayant brisé le cœur parce qu’elle n’était pas foutue de rester avec toi. » Spencer releva son regard noisette sur son frère, ne comprenant pas très bien un tel acharnement auprès de Titia. Non elle n'était pas une connasse ! Non elle ne lui a pas brisé son coeur, enfin en tout cas à ses yeux ça en valait la peine. « Noa tu es mon frère je t'adore, mais non ! Bordel, tu parles d'elle comme si elle était la pire des garces ! » Dit-il, en s'arrêtant instantanément de courir, le fusillant du regard. Il n'y aura pas de verres qui éclateront sur le sol, ni d'assiettes, pour la simple et bonne raison c'est qu'ils ne sont pas autour d'une table. Mais l'envie était bien la, et l'entendre parler d'elle ainsi lui donnait le tournis, lui donnait envie de vomir. « C'est mort Noa, je te le dis. Ok ça fais cinq ans que je sombre, ça fais cinq ans que je broies du noir, et... La vie doit continuer, j'ai mon tord dans l'histoire ! » Bon sang que ça lui faisait un mal de chien ! Reconnaître un seul instant qu'il avait aussi son tord dans l'histoire. Il n'a jamais voulu le dire aux autres, peut-être par fierté, et la il explosait devant son frère, littéralement. « Pour Isaac, ok, fais comme tu veux ! » Lâcha t'il, sans en dire davantage, blessé par son frère. De toute manière, il ne reviendrait pas sur cette conversation avec Titia, et ne reconnaîtra pas vraiment ses fautes. A quoi bon ? Cela ne la fera pas revenir, et quand bien même, elle a du refaire sa vie, à sa différence... « Tu peux rester autant de nuit que tu veux, tu peux même prendre mon appartement si tu veux et je ne toucherai pas à ta moto, je parlais de remplacer la mienne. Tu fais ce que tu veux avec la tienne, enfin fait juste gaffe sur la route, mais tu connais le refrain et tu t’en moque complètement alors j’arrête et je vais économiser ma salive. Cours, sinon je vais gagner. » Si en général Spencer est un bon joueur, se prêtant au jeu sans rechigner, il n'en avait plus l'envie. Plus le temps. Il ne comprenait pas son frère, pas aujourd'hui, pas à cet instant précis. Il l'adore, mais pas quand il se montre sous ce visage, « Tu réponds pas à ton téléphone ? » Demanda t'il, alors qu'il regardait son frère continuait de courir sans broncher. Il sait bien que son frère n'aime pas vraiment la nouvelle technologie des téléphones portables. Lui n'avait pas reprit la course et il laissait son petit frère prendre de l'avance. « j'ai plus envie... » Lâcha t'il dans un dernier soupire. Plus envie de quoi ? A vrai dire Spencer ne savait pas lui-même. Plus envie de courir à cet instant précis, pourtant son message ne pouvait être plus clair, plus envie de continuer ainsi. Laissant l'opportunité à son frère de le voir attendrir, de le voir sous un autre trait qu'il avait l'habitude. De le voir enfin touché... Il recula d'un pas, hésitant en voyant son frère s'approcher de lui, tel une bête apeuré et blessé...
made by roller coaster

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 23/07/2017
›› Love letters written : 221
›› It's crazy, I look like : Billy Huxley
MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night. Sam 28 Oct - 18:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
BROTHER × ft. SPENCER & NOA
Mais c’est le cas Spen, c’est le cas. Elle t’a brisé le cœur et j’ai juste envie de la frapper pour avoir fait cela. J’ai envie que tu sois heureux Spen, parce que tu le mérites plus que n’importe qui. Tu es la raison qui me pousse à rester en vie alors je veux que tu sois heureux. Si je pouvais je te rendrais le plus heureux possible frangin, mais je ne peux rien faire, sauf croiser les doigts et espérer que tu rencontres un jour une jeune femme qui saura apaiser ton cœur ou un jeune homme. Être gay ne t’a jamais traversé l’esprit ? On formera un duo de gays et je pourrais te donner des conseils, parce qu’avec une femme je ne peux pas trop t’aider. Je ne sais pas comment tu fais.


Noa fit la grimace en s’imaginant avec une femme, les femmes ne l’avaient jamais attiré d’un point de vue sexuel, il pouvait trouver une femme belle, mais pas au point d’être attiré par elle. Il ne savait pas comment son frère pouvait faire pour aimer les femmes après lui était tombé amoureux Isaac dès son adolescence, le jeune homme avait été le premier qu’il avait aimé et au final, il ne savait pas ce qu’était aimée une autre personne. Son cœur appartenait à Isaac et il n’allait rien faire pour changer ce fait.


Tu as peut-être ton tour dans l’histoire, d’ailleurs je pense que tu dis juste cela pour que j’arrête de dire qu’il s’agit d’une connasse, mais je ne cesserais pas. Quand tu aimes quelqu’un tu te sacrifies pour lui, tu restes avec lui quoiqu’il t’en coûte, elle devait rester avec toi parce que toi tu ne pouvais pas partir. Noa entendit son portable sonner, mais il n’avait aucune envie de décrocher, il savait qu’il s’agissait sûrement de son psychologue et il ne voyait pas l’intérêt de décrocher.


Il nia de la tête à la question de Spencer ne voyant pas l’intérêt de développer sa réponse, malgré son portable qui continuait de sonner. Il ne voulait pas que son frère le tue pour avoir abandonné ces séances de psy, il voulait toujours mourir alors c’est bien que ces séance débiles ne servaient à rien. Il s’apprêtait à recommencer à courir lorsqu’il aperçut son frère avec un visage si triste, comme si toute la douleur du monde était sur ses épaules. Et ça Noa ne pouvait pas l’accepter, son frère devait être heureux parce qu’il était la plus belle personne que Noa connaissait. Il s’approcha doucement de lui, veillant à ne pas brusquer le jeune homme avant de le serrer dans ses bras de toutes ses forces.


Tu es fort Spencer et je sais que tu réussiras à guérir, accepte ta douleur, arrête de te cacher et si vraiment elle te manque tant, quitte tout, part va voir celle que tu aimes. Il y a les réseaux sociaux, je suis un peu un ours alors je ne sais pas trop comment ce genre de truc marche, mais tu devrais pouvoir la retrouver. Noa ne rajouta rien de plus espérant que son frère allait prendre la décision qui allait réparer son cœur. Noa ne voulait pas qu’il parte, mais il aimait son frère autant qu’il aimait Isaac alors il était prêt à se laisser couler si cela voulait dire que Spencer était heureux. Sa santé mentale et physique n’était rien face au bonheur de Spencer, il préférait crever plutôt que de revoir cette souffrance sur le visage de son frère.


Sa vie n’était rien contre le bonheur de son frère et même si cela lui coûtait beaucoup, Noa décida d’arrêter d’être égoïste. Je peux t’aider d’une quelconque façon ? Je pourrais te faire ton plat favori ? Tu viens manger chez moi, tu manges puis tu viens avec moi sur le canapé et on regarde on film favoris puis on ira au lit et je te ferais plein de câlin et de bisou. Il fit un sourire avant de poser un baiser sur la joue de son frère le serrant dans ses bras essayant de combattre la douleur présente dans le cœur de son frère. Il souffrait même de voir la souffrance de son frère, comme s’il s’agissait de sa propre souffrance.


De toute manière, Noa avait toujours été fusionnelle avec son frère et d’un point de vue extérieur, il devait ressembler à deux gays en train de se faire des câlins. Tu commences ton chemin vers l’homosexualité mon frère, enfin c’est ce que pense la mamie qui nous regarde étrangement depuis quelques minutes, tu vas souffrir au début si tu vois ce dont je te parle. Noa sourit en voyant la tête de son frère lui déposant un énième baiser sur la joue.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: You took me by surprise, just like a rainbow in the night.

Revenir en haut Aller en bas

You took me by surprise, just like a rainbow in the night.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a :: nothing like home
-