Partagez|

I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/06/2017
›› Love letters written : 170
›› It's crazy, I look like : La sublime et magnifique Katherine Langford.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA Sam 22 Juil - 23:36


❝ I'm getting tired and I need someone to rely on.❞
- Zelda Mariano & Alexandra Cole-
“La première fois que j'ai vu une femme nue, j'ai cru que c'était une erreur.” W.Allen


Une pool-party? L’idée d’Archie était plutôt bonne. Après tout les parents étaient partis quelques jours dans le Minnesota et ne revenaient pas avant vendredi. Le temps de pouvoir profiter de toute la demeure. La maison des Mariano était visible depuis l’Echo Lake. Il fallait qu’elle soit la plus belle et la plus voyante. C’était les recommandations de notre mère à l’architecte qui avait dessinait la bâtisse selon les goûts de cette dernière. Il était question de faire parler de soi et surtout de faire rager les voisins. Ma mère, qui autrefois était reporter, avait sacrifié sa carrière pour le bien de notre famille. Dévorée par un long épisode de dépression, elle avait fini par se forger une carapace et devenir tout ce qu’il y a de plus méprisable dans notre société. Elle était le cliché même de la femme au foyer obsédée par l’image parfaite qu’elle pouvait donner de sa famille. Avec elle, tout était question d’apparence. La liste de ce qu’il fallait faire était longue pour satisfaire nos voisins et ses vipères de copines. Les Mariano devaient être irréprochables pour garder en laisse quelques voisines soumises et prête à lui lécher le petit orteils pour rejoindre son groupe de lecture. Elle vouait un culte sans borne à l’écrivain Scott Fitzgérard et tenait à ce qu’il en soit ainsi pour toute sa communauté. Je n’avais pas échappé à son fanatisme pour l’auteur de Gasby le magnifique, puisque j’avais hérité du prénom de l’épouse de ce dernier. Zelda comme Zelda Fitzgerald. Pire encore, chacun de ses accouchements avaient eu dans le lieux exactes où étaient né ces deux personnes. Beaucoup de gens pensaient qu’elle était folle. Archie et moi en étions sûr. Notre mère était cinglée.

Archie s’était occupé seul de l’organisation. Je n’avais pas eu le temps en revenant d’un week-end prolongé entre copines. Je n’avais d’ailleurs invités personnes, choisissant de m’incruster parmi les potes de mon grand frère. La fête avait déjà commencé lorsque j’arrivais devant la maison familial. La Gouvernante avait sournoisement était corrompu par Archie pour ne rien dire aux parents, seulement elle regrettait déjà son geste en découvrant quelques personnes bien alcoolisés jouer avec l’un des vases de valeur de maman. Je préférais m’éclipser discrétement dans ma chambre pour enfiler mon maillot.

Il était un peu plus de 19 heures lorsqu’on se retrouvait à plus d’une vingtaine dans la piscine. L’alcool coulait à flow et je décidais d’aller à mon tour m’hydrater après avoir improviser un combat sur l’épaule avec un petit groupe d’amis. «  Hey. » dis-je en croisant le regard de Lexi au bar. Ou du moins à se rapprochait le plus du bar. Nous n’avions que très peu l’occasion de discuter, mais il m’arrivait souvent de la croiser avec le frérot. « Tu sais si il reste encore des bières?  » lui demandais-je.

code by lizzou — gifs by TUMBLR

Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 17/07/2017
›› Love letters written : 25
›› It's crazy, I look like : kristen stewart
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA Lun 24 Juil - 16:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




I've been hearing symphonies before all I heard was silence. a rhapsody for you and me and every melody is timeless.

Tu avais été la première au courant de cette fameuse pool party. Par surprenant, Archie était ton meilleur ami et ce genre d'idée il t'en faisait toujours part. Ses parents étaient parti en vacances et la maison était donc libre, impossible de ne pas en profiter. Surtout pour Archie. Toi, t'étais pas fan des fêtes. Parce que tu ne pouvais pas totalement en profiter. Et une pool partie, s’était pire . La piscine en pleine fête, s’était impossible pour toi. T’en avait pas le droit de base, parce que si tu y aller en tant que sport, ton cœur battrait trop vite, mais ça t’arrivais d’y aller quand même mais d’y aller doucement, parce que tu supportais pas de rester à rien faire dans ton bureau . Pendant des années, t’avais été formé à être sportive, et ça te collait encore à la peau. Mais à cause de cette maladie au cœur, la majorité des sports t’était défendu. Tout ce qu’il te restait, s’était la musculation. Et ça non plus tu pouvais pas en faire tout le temps, au risque de ressembler à un bulldozer à force. Et l’alcool pendant une fête… Il fallait que tu y aille doucement. Même si ça aussi, ça t’étais interdit. Alors  t’avais fait entre les deux pour cette fête. T’occuper de l’alcool… En maillot de bain. Au moins, tu participais, en quelque sorte. Et ça te faisais du bien. T’avais aucune enquête à faire, ton chien avait trop chaud pour sortir longtemps dehors avec cette canicule… S’était ça ou rester plantée chez toi sur ton canapé. Ca ne pouvait que te faire du bien, et t’étais pas en mauvaise compagnie. Ton pote était là, et tu t’entendais généralement bien avec ceux qu’il invitait. Alors bon, ça s’annonçait plutôt bien.

Mais t’étais pas au courant pour cette invitée là. Tu savais qu’elle était parti quelques jours avec des copines, et tu ne la pensais pas revenir aujourd’hui, et surtout, venir ici. Alors, t’étais plutôt mal à l’aise lorsque t’avais vu Zelda plonger en maillot de bain dans la piscine.
T’étais un peu gênée de cette histoire. Parce qu’elle te plaisait, et qu’elle était la sœur cadette d’Archie. T’avais déjà cette histoire avec Eve qui lui faisait serrer les dents, alors là… Mais avec Eve, s’était différent. T’avais pour elle, juste les hormones, alors t’avais pas hésité à te séparer d’elle pour ton amitié avec Archie. Tes principes, tu les gardait durs comme fer. Mais Zelda… S’était dur, et t’avais fini par craquer et faire des pas vers elle. Parce qu’elle t’avais frappé au cœur et que t’avais pas seulement envie de la voir nue et dans ton lit. T’avais fait de ton mieux pour être distante avec elle, parce que tu la trouvais belle. Mais avec ton amitié avec Archie, t’avais pas le choix de l’approcher. Et t’as pu apprendre à la connaitre, passer du temps avec elle, et avec le temps, t’es tombé dans le panneau. Et ce coup de cœur que tu as eu pour elle, ça mettait tes principes de côté. Elle, tu ressentais pas le genre de sentiments que tu avais pour tes conquêtes. Elle… Bref tu te répétais, ça deviens débile.

Alors t’étais là, derrière le bar, totalement sèche malgré ton maillot de bain. Un maillot de bain deux pièces noir, simple, et pourtant certaines te regardait de haut en bas avec ça, le sourire aux lèvres. On pouvait voir tes tatouages, tes fins abdos, ton corps bien fait par la musculation et les fastfoods que t’évitais. Il arrivait même que des hommes te faisaient de l’œil aussi. Mais tu répondais à aucun, tu restais dans ton coin, une clope entre les lèvres pour t’empêcher de trop boire. T’étais à ton premier verre de bière encore, comparé à d’autres qui en était à leurs cinquième voire plus. Tu le savais parce que tu regardais un peu tout le monde pour t’occuper et te changer les idées. T’en servais quelques uns, parfois tu discutais avec eux. Tout pour t’éviter de la regarder. Mais tu pouvais pas t’en empêcher, parce que t’avais aussi cette jalousie quand quelqu’un l’approchait. Et ça, ça t’enrageais, au fond.
Et t’as été faible quand elle est sortie de la piscine. Tu l’avais regardé, ou plutôt admiré, assise là derrière la table des boissons. Et tu fus soudainement tiré de tes pensées quand elle arrivait face à toi, s’adressant à toi. « Hey » Tu manquas de t’étouffer avec la fumée de ta clope, la toussant comme une cancéreuse, frappant sur ta poitrine pour faire passer tout ça. « Ah.. ! Salut ! » Pauvre conne que tu es. « Tu sais si il reste encore des bières ? » Tu écrasais ta clope dans le cendrier avant de te lever, pour le coup t’avais plus trop envie de la terminer. Et tu fouillais dans les réserves, trouvant trois dernières bouteilles de bières cachées entre les grandes bouteilles de vodka et rhum. « T’as de la chance, il en reste quelques unes. J’peux te garder les autres de côté si tu veux. » Tu la décapsula pour elle, lui tendant la bouteille bien fraîche. « Ca va, ça se passe bien pour toi ? » T’avais demandé presque timidement. Surprenant venant de toi. Elle te faisais vraiment partir ailleurs.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/06/2017
›› Love letters written : 170
›› It's crazy, I look like : La sublime et magnifique Katherine Langford.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA Lun 24 Juil - 17:12


❝ I'm getting tired and I need someone to rely on.❞
- Zelda Mariano & Alexandra Cole-
“La première fois que j'ai vu une femme nue, j'ai cru que c'était une erreur.” W.Allen


Je prend place sur une caisse vide, décidé à tenir compagnie quelques instants à Lexi. C’est l’une des meilleures amies d’Archie et si d’habitude nous préférons chacun avoir notre entourage, il m’arrivait parfois de me mélanger à certains de ses amis. Après avoir participer à quelques jeux dans l’eau, je décidais d’en sortir, la gorge sèche. C’est donc naturellement que je m’étais dirigée vers la jolie brune, bien décidé à passer outre quelques principes en échangeant plus de deux mots avec elle. Il y a quelques mois, j’aurais cherché un tas d’excuses pour ne pas me retrouver en maillot de bain devant autant de tête inconnue. C’est une petite victoire intérieur malgré les milliers de complexes que je m’acharne à supporter; bien sur, j’ai pris la peine de nager en short de peur que ma cellulite ne se voit. Comme d’habitude, c’est un maillot une pièce que je porte pour cacher mon ventre. Ma mère m’appelle parfois bouboule, comme pour me rappeler mes excès de graisse parce qu’elle aurait surement aimer me voir participer dans un télé-concours de reine de beauté. Au lieu de ça, elle avait moi. Tout ce qu’elle méprisait dans le fond mais qu’elle devait malheureusement pour elle supporter. Lexie manque de s’étouffer, je suis la moins bien placé pour lui faire des reproches sur la cigarette, alors je me tait. Elle me propose gentiment de me garder quelques unes pour après. «  Seulement si on se les partage. » lui dis-je en buvant quelques gorgées de la bière qu’elle me tendait si gentiment.

Je n’ai que très rarement eu l’occasion de discuter avec elle, mais il m’est arrivé plus d’une fois la surprendre entrain de me regarder, assez pour que décèle de l’intêrét à mon égard. Son regard est fuyant, c’est la première fois que j’intimide quelqu’un. Je suis la mieux placer pour connaitre ce sentiment et je suis aussi flatter de savoir que dans le font je ne suis pas totalement effacé que ce que je crois. C’est une bataille contre moi même que je fais, en essayant d’entamer tant bien que mal la conversation. En règle général, c’est moi la timide du groupe. Je prend presque plaisir à ce jeu.

A mon tour je grille une cigarette. Je tire une longue taf que je rejettes presqu’instantanément. « C’est Archie qui a insisté pour que je viennes. Au cas où les parents débarqueraient, histoire d’être deux à payer les pots cassés » plaisantais-je, bien que j’étais à peu prêt sur que ce soit les bonnes raison. Papa continuait à nous traiter comme des gamins malgré que nous étions tout deux majeurs, il fallait toujours passer par un tas de protocole avant d’avoir l’autorisation d’organiser ce genre de fête. Alors, on préférait profiter de leur absence pour organiser nos petites soirées. La plupart du temps, ça se passait plutôt bien. Une seule fois, les voisins avaient alerté la police parce qu’un groupe d’amis s’étaient mis à faire n’importe quoi dans le quartier. Nous avions passé la soirée au commissariat pour payer leur cautions et les faire sortir de leur cellule de dégrisement. «  Si t’as envie d’aller t’amuser, je peux prendre la relève. » proposais-je à mon tour. Après tout, elle occupait gentiment un poste que mon cher frère lui avait imposé.

code by lizzou — gifs by TUMBLR

Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 17/07/2017
›› Love letters written : 25
›› It's crazy, I look like : kristen stewart
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA Lun 24 Juil - 20:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




I've been hearing symphonies before all I heard was silence. a rhapsody for you and me and every melody is timeless.

T'avais aucune idée de ses complexes. Tu ne les imaginais même pas. A tes yeux, elle était si belle, et ses formes, ça ne te choquais pas. Tu trouvais que ça faisait son charme, la rendait différente des femmes maigres et foutues comme des cotons tiges. Toi, tu voyais tout le charme chez cette fille. D'ailleurs, te doutant pas ses complexes, tu te demandais bien pourquoi elle cachait autant son corps par ce short et son maillot de bain une pièce. Des cicatrices, tatouages que son frère ignore...? T'étais vraiment à côté de la plaque. « Seulement si on se les partage. » Ca, ça te faisait esquisser un grand sourire, un sourire presque débile. Tu étais loin de t’attendre à cette réponse,  et tu pouvais pas espérer mieux. Tu la regardais assise sur sa caisse vide, te forçant finalement à regarder ailleurs en buvant une gorgée de ta boisson. Est-ce qu’elle avait remarqué ton regard sur elle ? Ton comportement inhabituel ? T’en savais rien, et tu te posais la question. Archie lui avait surement parlé de ton habitude à flirter avec les femmes, ton naturel si à l’aise avec la drague, ce qui conduisait à des réussites pour la majorité du temps. Mais là t’étais complètement différente face à cette fille. Intimidée, à perdre les pédales. Pourquoi tu ressentais ça.. ? T’en savais rien. Pour l’instant.

« C’est Archie qui a insisté pour que je viennes. Au cas où les parents débarqueraient, histoire d’être deux à payer les pots cassés » Tu souriais à cela. D’ailleurs, tu jetais un coup d’œil à ton téléphone, mais il n’annonçait rien. « Y’a pas de risques. J’ai piraté le gps de la voiture de tes parents, pour avoir une alarme dès qu’ils entrent dans la ville. Ca nous donne le temps de tout remballer et de filer si ils arrivent. Donc, tu risques rien. » Il y avait bien ses avantages à connaitre une détective privée. « Et c’est cool que tu sois là. » Avais-tu ajouté tout naturellement, un doux sourire au visage. Ah, ta timidité qui commençait à s’en aller ? Vu ton premier verre que tu venais tout juste de finir, ça ne pouvait pas être l’alcool. Mais ça, s’était bon signe. Ton naturel revenait, t’avais juste à continuer tes pas, au risque de te prendre une friendzone si t’es juste trop sympa. « Si t’as envie d’aller t’amuser, je peux prendre la relève. » Tu tiquais à ces paroles, pendant que tu t’ouvrais une bouteille de bière. C’est vrai… Elle n’était pas au courant pour ton cœur. Et pour le moment, tu n’avais pas envie de lui en parler, tu n’avais pas envie de lui faire peur avec ça. Se rapprocher d’une femme qui risque la crise cardiaque en faisant un footing… Ca donne pas envie. T’espérais juste qu’elle ne te pose pas de questions sur ton tatouage maintenant. Car sur tout ton flanc droit, tu avais une ligne en verticale, de ta poitrine jusqu’à ta hanche. Un cardiogramme, du battement d’un cœur malade. « Oh non c’est bon. Ta compagnie est beaucoup plus agréable. » Hé bien ça y est, tu reprenais du poil de la bête. Et en plus, t’esquivais bien la chose. Que demande le peuple !
Tu pris une gorgée de ta bière, enfin un peu plus à l’aise face à la jeune femme. Tu redevenais toi-même, doucement mais sûrement. Mais t’étais pas aussi directe qu’avec les autres filles, t’étais pas une sorte de jaguar. Parce que elle, tu ne pensais même pas sur le coup à la mettre dans ton lit. Elle te plaisait, simplement. Jusqu’au cœur.  T’étais plus délicate, douce. T’avais envie de l’écouter, d’en savoir plus sur elle. « J’ai entendu dire que tu reviens d’un weekend avec des amies. Ca s’est bien passé, t’as pas eu d’ennuis ? » Ah tu t’inquiétais pour elle maintenant. Comme c’est mignon. Mais débile que t'étais, tu te rendais pas compte que tu passais pour un daron à dire ça. Fallait que tu te rattrape. « On voit tellement des trucs barjo dans les films d'horreur et les jolies filles qui partent s'amuser ensemble. Mais toi visiblement, t'es la survivante badass. » Ça va, t'as fait pire. Mais tais-toi maintenant, ça vaut mieux. Tu reprenais vite une gorgée de ta bière après ça, honteuse de la connerie que tu venais de pondre. Pour le coup, tu buvais beaucoup plus vite. La nervosité? Surement. Mais dans tout les cas. T'étais surement la plus sobre dans cet endroit.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/06/2017
›› Love letters written : 170
›› It's crazy, I look like : La sublime et magnifique Katherine Langford.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA Lun 24 Juil - 23:51


❝ I'm getting tired and I need someone to rely on.❞
- Zelda Mariano & Alexandra Cole-
“La première fois que j'ai vu une femme nue, j'ai cru que c'était une erreur.” W.Allen


Mon frère et moi étions à la fois très différents et à la fois très proches. Nous étions là l’un pour l’autre à constamment se surveiller et se protéger. Nos cinq années de différences n’étaient pas un problème. Nous étions très complices malgré des caractères opposés. Archie était l’ami de tout le monde. Il n’avait pas de soucis à se faire sur sa côte de popularité. Il n’était pas bizarre. Le bon vivant, celui qu’on entend rire fort à l’autre bout de la pièce. Il pouvait se permettre d’être insolent. Et puis il y avait moi, la petite soeur. La petite Zelda, qui se cachait derrière les jupons de sa maman. Zelda la discrète, Zelda la transparente. Plus on ne me voyait pas mieux je me portais. Des amis, j’en avais que très peu mais j’avais de la chance que ce soit les meilleurs. J’étais entourée de cette petite poignée de personne sur qui je pouvais compter. J’explique en plaisantant à Lexi les intentions d’Archie. Du moins mes soupçons sur ma véritables présence ici. C’est ainsi qu’elle m’explique qu’elle a piraté le système GPS des parents. Je manque d’avaler ma bière de travers, choquée et intriguée je m’approche un peu plus d’elle pour me pencher sur son téléphone : « Tu as vraiment fait ça? » lui redemandais-je au cas où elle me ferait marcher. J’étais assez connectée, comme la plupart des jeunes de mon âge, mais jamais je n’avais pensé que l’on pouvait faire ça. « Archie nous avait caché tes talents de pirate. » dis-je impressionnée par la jolie brune. Je souris lorsqu’elle m’avoue être contente de ma présence. Je ne suis pas dupe, je comprend très bien que là maintenant quelque chose est entrain de se passer. J’ai cru comprendre que Lexie était une coureuse de jupon. Même si jusqu’à présent je ne m’étais que très peu intéressée à la gente féminine, je ne pouvais nier qu’il m’arrivait parfois de vouloir essayer. Après tout, ce n’est pas comme si je ne m’étais jamais surprise à admirer les courbes d’une autre fille, non pas par jalousie mais plutôt par intérêt. Mais jusque là, je n’ai jamais franchi le cap. Pensant naïvement qu’il me fallait d’abord résoudre l’énigme sur la gente masculine avant de m’intéresser à mes semblables.

Je lui proposes de prendre la relève, en croyant que mon abruti de frère avait lâchement abandonné son amie dans cette tâche ingrate pour aller s’amuser. Elle refuse m’avouant que ma présence lui est plus agréable. J’ai du mal à dissimuler un large sourire malgré que le rouge gagne rapidement mes joues. Je restes un instant silencieuse, assise sur ma caisse, balançant mes jambes dans le vide. Je n’ai clairement pas l’habitude de me faire draguer et encore moins par une fille. Et en réalité, je ne trouve pas ça désagréable bien au contraire. « Je suis sûre que tu dis ça pour me faire plaisir. » rétorquais-je légèrement méfiante de ses intentions. Si j’appréciais notre petit échange, je ne voulais pas qu’elle puisse penser que je n’étais que le coup d’un soir. C’était malheureusement ce que j’avais vécu avec quelques garçons avant de finir par me jurer que l’on ne m’y prendrais pas. Je ne voulais pas que Lex pense également de mauvaises choses sur moi. J’en avais beaucoup souffert, préférant oublier des épisodes quelques peu douloureux.

Elle avait fini par changer de sujet, me parlant de mon petit séjour à Miami. Décidément, Archie lui avait déjà tout raconté. « Je suis une gentille fille, je ne fais pas de bêtises. » dis-je finissant la dernière gorgée de ma bière sans réellement regarder mon interlocutrice comme si mon âme pouvait me trahir. Devais-je lui faire confiance, être sure qu’elle ne répéterai rien à Archie. Je me penche un peu plus prés de la jeune femme, comme pour lui faire une petite confidence puis chuchotant je lui dis : « Ou pas. » avant de reprendre ma position initiale un petit sourire de satisfaction au lèvre. L’alcool faisait également son effet sur moi, je me montrais de plus en plus familière, presque trop avec la jeune femme. Ce n’était pas la première bière que je prenais de la journée, un peu pour que d’un coup je me sente euphorique. « Je dois être celle qui survit à la fin par miracle. Je suis plutôt bonne pour me cacher. » répondis-je lorsqu’elle tenta de se rattraper en parlant de film d’horreur. Son tatouage m’intrigue mais j’ai la décence de ne pas poser de question à ce sujet. J’ai appris que certaines personnes ne supportaient pas révéler le pourquoi du comment de leur dessin qu’il portait la marque d’un secret qu’ils ne voulaient pas divulguer. Alors je me suis forcé à ne rien dire, à recadrer mon regard sur elle à chaque fois qu’il fuyait sur son corps. Je ne voulais pas la gêné, je ne me le permettrais pas.

code by lizzou — gifs by TUMBLR

Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 17/07/2017
›› Love letters written : 25
›› It's crazy, I look like : kristen stewart
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA Mar 25 Juil - 17:49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




I've been hearing symphonies before all I heard was silence. a rhapsody for you and me and every melody is timeless.

Tu l’a voyais surprise lorsque t’avais parlé du gps. T’espérais ne pas avoir fait une connerie à ce moment là, lui avoir fait croire que t’étais une genre de stalkeuse bizarre. « T’as vraiment fait ça ? » Tu déglutie, lorsqu’elle se penchait pour voir ton téléphone. Mais en fait, elle souriait. « Archie nous avait caché tes talents de pirate. »  Agréablement surprise, t’avais eu un rire nerveux sur le coup. « Faut bien savoir ce genre de combines dans mon boulot, même si… C’est pas très légal, mais bon, les clients ça les arrange bien. » Et tu déverrouillais ton téléphone, montrant l’application reliée à ton ordinateur. S’était plutôt compliqué à comprendre, mais toi, s’était comme lire un simple bouquin. « Mais je ne les espionne pas. C’est relié à mon ordinateur qui fait tout le boulot. Je ne peux pas savoir leur position, je n’ai pas programmé l’ordinateur pour ça. J’aurais juste une alarme quand ils entreront en ville. » Tu lui disais ça aussi pour te rassurer un peu, que tu lui avais prouvé que t’étais pas une stalkeuse. Cela dit, tu pouvais voir leur position exacte très facilement sur ton ordinateur. Mais pour ce coup-là, s’était inutile.

Le temps passait. Les discussions aussi. Tu la voyais sourire à tes paroles, parfois rougir. Tu la trouvais adorable, quand tu remarquais sa gêne à dévier le regard lorsque ses yeux s’arrêtaient sur son corps. Ca, tu l’avais bien remarqué, mais tu faisais comme si de rien n’était . Parce que toi en fait, t’étais pas mieux, mais t’étais plus discrète. D’ailleurs, ça te surprenait un peu de voir ça, venant d’elle. T’étais pas sûre de son attirance pour les femmes, et encore moins pour toi. Tu faisais au talent avec elle, t’avais pas envie de lui poser la question directement, peut-être qu’elle-même n’était pas sûre. Tu faisais tout tranquillement, au naturel. Quitte à ce que plus tard tu te prenne un rateau ou une gifle  en apprenant qu’elle est hétéro. Même si au fond, t’en doutais fort. Et puis, à chaque fois que tu faisais un pas vers elle, par une petite drague, s’était pas une fermeture que tu voyais, ou des sourcils froncés, mais un sourire. Un beau sourire. Le genre qu’elle avait esquissé lorsque tu disais préférer sa compagnie plutôt que de te fondre dans la masse de la fête. « Je suis sûre que tu dis ça pour me faire plaisir. » T’avais compris sa réponse. Sa méfiance. Ca devait être rare qu’on la complimente comme ça, et de genre de réactions, tu trouvais ça normal. Et généralement oui, pour tes proies, tu disais ce genre de choses pour leur faire plaisir, pour les charmer. Mais elle, s’était sincère, t’avais même pas pensé à flatter son égo. Tu voulais juste profiter du moment avec elle, le plus possible. « Non, je t’assure. Et ça me fait plaisir que tu sois là. » S’était simple, mais plus honnête, tu pouvais pas. Pas besoin de sortir une cartouche ou une belle phrase, il suffisait d’être honnête parfois. Et t’étais plutôt contente qu’elle se prête au jeu de ta connerie, que ton inquiétude ne la choque pas. Parce que qu’elle belle connerie t’avais sorti. T’avais le même âge que son grand-frère, t’avais pas envie de le remplacer, qu’elle te vois comme lui. « Je suis une gentille fille, je ne fais pas de bêtises. » T’haussais un sourcil à cela, et esquissait un sourire moqueur. Comme si t’allais la croire. Personne n’était sage, pas même les nones. Y’en avait toujours une pour cacher une tablette de chocolat dans sa table de nuit. Et t’avais bien raison. Mais malgré ça, t’étais surprise lorsqu’elle s’était penché près de toi. Si près, pour te chuchoter. « Ou pas. » « Ah, je me disais bien.. ! » Avais-tu répondu, accompagné d’un rire. L’alcool faisait son effet ? Ou pas ? En tout cas, cette distance qu’il y avait eu entre vos deux visages à cet instant, avait été très maigre. Tu ne la pensais pas capable ça. Et au moins, ça te rassurais qu’elle n’avait pas peur de t’approcher. Et puis tu riais à sa réponse sur ta connerie : « Je dois être celle qui survit à la fin par miracle. Je suis plutôt bonne pour me cacher. » Se cacher ? Même si elle ne l’avait pas dit intentionnellement, ça voulait tout dire. Et ça t’intriguait. Pourquoi elle manquait autant de confiance en elle, alors qu’elle avait tout pour plaire ? Belle, intelligente, modeste, gentille… S’était simple comme traits de caractère, et pourtant si rare comme combo ! T’avais envie de lui demander pourquoi elle se sentait comme ça, mais tu te retenais. Ce n’était ni l’endroit, ni le moment pour. On était à une pool party après tout. « Ben c’est un bon plan aussi de se cacher, au moins tu vois, t’es en vie et en bonne compagnie maintenant ! » Fallait bien que tu rajoute une petite couche. Et puis, ta blague paraissait moins ridicule.

Tu la regardais, tu l’admirais, tu pouvais pas t’en empêcher. Et pour te faire regarder ailleurs, tu sortais une nouvelle cigarette de ton paquet, au moins t’étais un peu plus détendu pour la fumer tranquillement. D’ailleurs, t’étais presque à la fin de ta deuxième bouteille, tu devais commencer à ralentir. Pour ton cœur, mais aussi parce que tu comptais tout de même rentrer en vie avec ta voiture. Mais à peine allumée et la première bouffée de prise, t’avais tout juste soufflé la fumée qu’un idiot bien torché avait fait sa bombe un peu trop près de vous. Vous vous étiez prise toute les éclaboussures, de bonnes grosses gouttes, éteignant au passage ta cigarette désormais totalement trempé. Tu la balançais alors plus loin tout en t’essuyant le visage. « Mais merde, on a quelque chose contre moi et le tabac aujourd’hui je crois.. ! » S’était pas une mauvaise chose cela dit, la clope aussi t’étais interdit. Mais bon, t’allais pas te retenir de tout non plus. Tu ne ralais pas spécialement et tu n’étais pas énervée, par ton passé de militaire t’avais appris à garder un sang froid. Et pour le coup, s’était toujours mieux de prendre ça à la rigolade devant Zed, plutôt que exploser de rage et jeter sa bouteille à la tête du boulet qui ne faisait que s’amuser. « Au moins, j’aurais pris l’eau ! » Et d’ailleurs, ça te suffisait.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/06/2017
›› Love letters written : 170
›› It's crazy, I look like : La sublime et magnifique Katherine Langford.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA Jeu 27 Juil - 13:11


❝ I'm getting tired and I need someone to rely on.❞
- Zelda Mariano & Alexandra Cole-
“La première fois que j'ai vu une femme nue, j'ai cru que c'était une erreur.” W.Allen


Décidément, cette fille est incroyable. C’est avec intérêt que je hoche la tête en l’écoutant m’expliquer comment marchait son application. Au fil de la discussion, je prend plaisir à en savoir un peu plus sur elle. Je ne me suis fait qu’une vague idée sur la personne à travers mon frère. Et Dieu sait combien Archie ne dit pas toujours la vérité. Je suis plutôt réceptive à chacune de ses approches, une petite voix au fond de moi me dit pourquoi pas. Après tout, je ne faisais rien de mal. Nous étions entrain de discuter. Il y avait quelques petites allusions qui prouvait qu’elle était intéressée mais je me gardais pour le moment de dire clairement ce que je pensais de la situation. Peut être parce que dans le fond, je ne suis jamais partie aussi loin avec une fille. Ma famille est assez conservatrice mais ça n’empêche que je suis très ouverte sur notre ère et qu’aujourd’hui selon moi, tout le monde devrait pouvoir vivre sa sexualité pleinement. Je ne comprenais pas comment en 2017, on pouvait encore avoir honte d’être gay. Lexi s’assumait. On devinait de loin ce qu’elle était, que ce soit par sa carrure, son look ou sa manière de parler. Elle jouait les gros durs dans un corps aussi fluet. Elle m’avoue que ses paroles sont sincères. J’accepte de la croire, après tout les copains de mon frère étaient tous aussi débiles que lui, il n’y avait que nous qui sortions un peu du lot pour élever le niveau. Cette pensée me fit rire intérieurement. J’aimais qualifier mon frère de gros débile pour l’embêter. On se chamaillait souvent, pour rire. Et de fil en aiguille la discussion prend une toute autre tournure. Je me laisse porter par une soudaine douce euphorie. Je suis soudain plus à l’aise. Rares sont les personnes avec qui le contact est aussi facile. J’ai l’impression que l’on se connait depuis plus longtemps que ça. Je ris en voyant sa tête à ma petite confession. En règle général, je préférais raser les murs. Archie avait tellement insisté pour que je viennes. Sa petite soeur chérie lui avait manqué que j’avais fini par pointer timidement le bout de mon nez. Au départ, il était question de quelques instants. Et puis l’ambiance avait fini par me plaire et j’étais restée un peu plus que prévu. A cet instant, je ne regrettais plus d’être venue. J’aimais échanger avec son amie Lexie.

J’en étais également à ma seconde bière, incapable de me rappeler à quel moment j’avais fini la première et étais passé à la seconde. La conversation était de plus en plus interessante. J’étais moi-même. La vraie Zelda que peut de gens avaient la chance de rencontrer. Elle se lève pour allumer sa cigarette, pendant un court instant je penses l’ennuyer et qu’elle cherche à partir. A quelques pas, quelques amis tentaient de faire mousser la piscine, tandis qu’un autre idiot complètement bourré essayait de plonger. L’eau éclabousse sur Lexi, tandis que je me reçois également de l’eau. Je ris voyant la jeune femme s’énerver et lui tend ma propre serviette. «  Fallait s’y attendre. » lui dis-je. Nous n’étions qu’à quelques pas de la piscine. Ce n’était pas forcément l’endroit adéquat pour fumer tranquillement. « Viens, suit moi. » lui dis-je en me levant de ma caisse. Tant pis pour le bar, le service était dorénavant en libre-service. « Tinquiéte, je ne suis pas le barjo de tes films d’horreur. » la rassurais-je, en l’emmenant un peu plus loin dans le jardin. «  C’est notre endroit secret à Archie et moi. Papa l’a fait construire pour mon septième anniversaire. » dis-je en m’approchant d’un arbre assez conséquent un peu plus loin. L’arbre en question devait avoir plus d’une centaine d’année. Il était là bien avant la maison et mes parents en étaient tombé amoureux pour l’achat de leur terrain. A proximité une petite cabane cachée. Nous la voulions sur l’arbre mais ma mère avait toujours peur que l’un de nous ne se fasse mal, c’est ainsi que la cabane sur l’arbre trônait au sol, caché par les branches de l’arbre. «  Il t’y a surement déjà emmené d’ailleurs. Cet endroit à cessé d’être secret le jour où Archie a commencé à avoir des relations sexuelles. » dis-je en me manquant gentiment de mon frère. Je n’y m’étais plus les pieds depuis que j’étais tombé sur sa boite de capote oubliée. J’en avais été traumatisé. «  Suis moi, je vais te montrer un truc. » dis-je en poussant la porte de la petite cabane. Plus jeune, j’avais l’impression qu’elle était plus grande, aujourd’hui les murs étaient plus étroit. Un matelas posé au sol, avec une dizaine d’oreillers que maman avait apporté d’Inde. Il y avait également deux pouffes au sol et une tablette transformée en table basse. Quelques objets trainaient un peu partout. Je me dirige vers une planche au sol, que je retire et en sort une petite boite colorée. Je souffle dessus pour retirer la poussiére. « Je ne sais pas si ça va te plaire. » avouais-je en m’approchant de la jeune femme et en ouvrant la petite caisse contenant de l’herbe pour faire des joints, un bang en verre et un vieux briquet.



code by lizzou — gifs by TUMBLR

Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 17/07/2017
›› Love letters written : 25
›› It's crazy, I look like : kristen stewart
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA Lun 7 Aoû - 15:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




I've been hearing symphonies before all I heard was silence. a rhapsody for you and me and every melody is timeless.

« Fallait s’y attendre. » La voir rire et éclaboussée elle aussi te fit sourire. « Viens, suit moi. » Tu fronçais les sourcils, intriguée, mais tu la suivais, confiante. Après tout, même si elle t'emmenait dans une cave tu savais bien qu'elle n'allait pas te couper les mains. « Tinquiéte, je ne suis pas le barjo de tes films d’horreur. » Hé bien. Vous aviez pensé à la même chose visiblement. Tu la suivais silencieusement, plutôt curieuse de ce que tu découvrais, et t'esquissais un petit sourire, parce que t'étais avec elle. Et vous vous approchiez d’un arbre, imposant, grand, et visiblement très vieux. « C’est notre endroit secret à Archie et moi. Papa l’a fait construire pour mon septième anniversaire. » Tu découvrais alors cette petite cabane, soigneusement cachée, et en bonne état malgré son âge. Ca te faisais pensé que toi, t’avais jamais eu de cabane dans le jardin, pourtant t’en avait eu des amis d’école qui en avait, mais toi, t’étais plutôt du genre à passer tes journées dans la forêt d’à côté et faire gueuler ta mère parce que tu rentrais avec des tas de tics sur toi. Maintenant, s’était toi qui râlait après ton chien qui en avait après une promenade en forêt, d’ailleurs. Et t’avais horreur de les retirer. Tu comprenais un peu mieux ta mère maintenant, et encore, t’étais beaucoup plus douillette que ton berger allemand. « Hé bien… Faut dire qu’elle est vraiment bien cachée. » Disais-tu tout en continuant de la suivre jusqu’à l’entrée de cette petite cabane.  «  Il t’y a surement déjà emmené d’ailleurs. Cet endroit à cessé d’être secret le jour où Archie a commencé à avoir des relations sexuelles. » T’avais alors eu un petit rire. Ca te surprenait pas venant d’Archie. Mais toi, t’étais pas du tout au courant de l’existence de cette cabane. « Disons que… Ca prouve qu’il n’est que mon pote. » Avais-tu répondu, faisant comprendre que non, t’avais jamais su pour ce petit secret.  Elle te disais de la suivre, tu le faisais, entrant après elle dans le petit nid caché, découvrant un endroit bien plus sympa que t’imaginais venant des cabanes dans les jardins. Un grand matelas, plein de coussins, des poufs, une table… Le tout, propre et soigné. Toi, t’imaginais toujours un endroit plutôt désagréable, rempli d’insectes et servant de cachette pour les magazines hot et les préservatifs. Là, s’était bien différent des idées que t’avais eu. Tu la regardais fouiller, t’asseyant sur un des poufs dont le confortable t’avais surprise. Alors, t’avais pas pu t’empêcher de lâcher un rire en voyant la fameuse caisse que Zelda avait sorti. Ah oui, ça aussi t’en étais sûre. Toute les cabanes cachaient leurs lot de drogue. Et puis, ça te surprenait pas venant de Archie. En revanche, de la jeune brune, là tu t’y attendais pas.

Mais après tout, l’herbe était devenu comme du tabac un peu plus rare de nos jours. On en voyait partout, s’était devenu presque banal malgré son côté illégal. Alors ça ne te refroidissais pas, et tu gardais tout sourire, haussant les épaules pour tenter de la rassurer. « Oh t’inquiète pas, c’est pas un peu d’herbe qui va me faire partir en courant. » T’espérais juste qu’elle ne t’en propose pas. Ca, t’en avait pas le droit du tout. Pas pour ton cœur, certes s’était déconseillé mais comme la cigarette, mais parce qu’avec tout les tests que tu faisais à l’hôpital, ça ressortirais vite fait bien fait dans les analyses. « Tu n’es pas si sage que je ne l’imaginais, en fait. » Disais-tu, le ton taquin. Mais au fur et à mesure, la jeune femme te remettait bien en tête qu’elle était la sœur de ton meilleur ami. Y’a des choses qui ne se perdent pas. Et puis tu regardais autour de toi encore une fois, toujours avec ce petit sourire aux lèvres. T’étais bien contente d’être ici, et tu te disais que t’avais bien fait d’avoir accepté de venir à cette fête, ça se passait beaucoup mieux que tu l’avais imaginé. « En tout cas, c’est sympa ici. Avec toi. »

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/06/2017
›› Love letters written : 170
›› It's crazy, I look like : La sublime et magnifique Katherine Langford.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA Mer 9 Aoû - 12:36


❝ I'm getting tired and I need someone to rely on.❞
- Zelda Mariano & Alexandra Cole-
“La première fois que j'ai vu une femme nue, j'ai cru que c'était une erreur.” W.Allen


Je m’assois à même le sol. C’est vrai que pour une cabane c’est plutôt propre. Surement parce que la femme de ménage n’oublie pas de passer par là une fois par mois. Depuis qu’Archie et moi n’habitions plus chez nos parents, l’endroit resté en bonne état plus longtemps. Ma mère ne supportait pas le désordre, elle m’était un point d’honneur à ce que la maison soit toujours propre, ses employés avaient tous des tâches précises à faire avant de retourner chez eux. Elle n’était d’ailleurs que moyennement apprécié à force de leur demander l’impossible de sa voix aiguë et méprisante. Elle n’avait pas toujours été comme ça, du moins pas avant de me mettre au monde. Il y avait un temps où elle exerçait le métier de reporter, c’était - à ce qu’on raconte - une femme comblée et généreuse. Elle s’était marié à papa et avaient eu beaucoup d’argents. C’est cet argent qui l’a rendu aussi arrogante et imbue d’elle même. Elle reflète tout ce que je ne supporte pas. Nous ne sommes pas réellement proches. Petite, je l’étais. J’avais les yeux qui pétillaient à chaque fois que je la regardais. C’est une belle femme, élancée et fine. Mais nos relations se sont détériorés à l’adolescence, je n’étais pas assez bien pour elle. Trop grasse, trop terne, un peu molle. Elle avait toujours un mot blessant à mon égard, peut être qu’elle ne se rendait pas compte de l’impact psychologique qu’elle avait sur moi.

Je jette un regard malicieux à Lexi, en enfonçant l’herbe dans la fiole. Je suis plutôt habile avec cet engin. Une pipe à eau. Je tire quelques bouffés pour vérifier qu’elle marche bien avant de faire sortir la fumée de mes poumons. J’avais commencé à fumer au lycée et très tôt mes parents l’avaient découvert. Ils avaient essayé de me punir, de me dissuader de continuer mais rien n’y fait, c’était mon seul acte de rébellion. Avec le temps, je ne pouvais plus m’en passer même si je jugeais que je n’étais pas non plus une grande consommatrice de garo. Alors que je reprend une nouvelle bouffée, je manque de m’étouffer en lâchant un rire à ce que vient de lancer la jolie brune. « Difficile d’y croire, hein. » j’avais cette étiquette de fille sage qui me collait à la peau. Toute ma vie, j’avais fait en sorte de ne déranger personne, de me faire discrète. Je ne supportais pas le fait d’être le centre d’attention. A chaque fois que trop de regards étaient porté sur moi, je devenais rouge comme une tomate avec une putain d’envie de pouvoir m’écrouler sous terre. Moins on me regardait, mieux je me portais. Ma timidité me bouffait et forcément on associait ça au fait d’être sage. « Tiens, tu veux? » lui dis-je en lui tendant le bong jugeant que j’en avais suffisamment profité et qu’il était temps de partager.

Pourtant, avec mes amis, j’adorais faire la fo-folle et rigoler. Il y avait des personnes avec qui je me sentais tellement bien que je n’avais pas besoin de me cacher. J’étais prête à me montrer sous ce jour avec Lexie, elle m’inspirait confiance. Ses allusions sont de moins en moins cachés, je ne rêve pas, elle me drague bien. Alors de nouveau, je lui offre un petit sourire. « Ça me fait plaisir aussi d’être là… avec toi. » répétais-je tandis que le rouge gagnait mes joues.

code by lizzou — gifs by TUMBLR

Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 17/07/2017
›› Love letters written : 25
›› It's crazy, I look like : kristen stewart
family don't end with blood
MessageSujet: Re: I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA Ven 11 Aoû - 18:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




I've been hearing symphonies before all I heard was silence. a rhapsody for you and me and every melody is timeless.

Tu la regardais faire, curieuse. Pourtant, t'avais eu une période où t'en était une experte. Tes années de lycée, un petit peu à l'armée aussi, avec quelques collègues. T'avais beau ne jamais avoir touché aux drogues dures, l'herbe t'y avais plutôt bien touché. En tout cas jusqu'à cette fameuse mission, où t'as été trop proche d'une grenade. Cette grenade qui t'avais fait tout perdre. Ce métier qui te passionnait. S'était tout pour toi. Et elle t'avais également arrachée la santé de ton coeur, ainsi que le quart de ton audition, rendant l'une de tes oreilles à moitié sourde. Au moins, t'as eu la chance de ne pas avoir été brûlé, d'avoir au moins un corps encore normal, beau. Certains de tes collègues n'avaient pas eu cette chance. En fait, t'as été la seule à terminer en bon état après cette explosion. Sans brûlures, voire pire. T'avais pensé à ça, durant un court instant, pendant que tu la regardais faire. Tu te disais que ça te manquais pas, que tu pouvais bien te passer de ça, alors que d'autres apprenaient à se passer de leurs jambes, ou de leur main.

Tu fus tirée de tes pensées lorsque la petite brune toussait à sa bouffée. "Difficile d’y croire, hein." Tu hochais la tête et tu riais doucement. C'est toi, ou elle commençait à rougir, de plus en plus? Plutôt adorable. "Tiens, tu veux?" Et elle te le tendais. Ce que t'avais redouté arrivait. Cela dit, s'était carrément logique, elle n'allait pas faire la radine, tu la voyais mal comme ça. "Oh... Non merci, je n'peux pas." Et bravo. Tu pouvais pas juste refuser gentiment. S'était un réflexe, la plupart de tes proches étaient au courant de ta maladie, dont Archie. Et t'en avais oublié qu'elle ne savait rien sur le coup. Tes proches avaient tellement fait en sorte de te mettre à l'aise avec ça, tout comme ta sexualité, que lorsque tu t'adressais à certains, t'en oubliait que ce n'était pas rien. Ca prouve bien que t'étais bien avec cette fille, que tu lui faisais confiance. Comparé à tes proies, où tu ne disais strictement rien, et là, tu faisais attention à ne pas te relâcher. Avec elle, ce n'était pas le cas. Et ta connerie te rendait nerveuse. Tu savais qu'elle allait te demander pourquoi, que t'allais rester dans le flou, maintenant t'espérais juste qu'après ta réponse elle n'allait pas vouloir en savoir plus. Mais tu savais que tu allais lui en parler un jour ou l'autre, s'était sûr. Et quelle serait sa réaction? C'est ça, qui te faisait peur. Est-ce qu'elle allait fuir, te voir comme une handicapée? Ou le genre de pauvre chose dont on fait des vidéos pour sensibiliser sur facebook. Le genre qui fait peur, parce que du jour au lendemain ton coeur pouvait lâcher.
"Ça me fait plaisir aussi d’être là… avec toi." Et là, elle était encore plus rouge. Mais tu souriais, faisait comme si t'avais pas remarqué, pour ne pas la rendre davantage timide. Tu ne voulais pas non plus lui faire peur. Tu sentais déjà que ces petits pas que tu faisais tout doucement, étaient géants pour elle. Mais ce n'était pas une raison pour mettre le frein à main. "Maintenant tu pourra dire que toi aussi tu ramènes des filles ici..!" Disais-tu, avec un petit rire. D'ailleurs stop, tu commences à fantasmer. Alors tu regardais ailleurs, l'air de t'intéresser à la déco autour de toi. Tu parles.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 08/06/2017
›› Love letters written : 170
›› It's crazy, I look like : La sublime et magnifique Katherine Langford.
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: Re: I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA Mar 15 Aoû - 20:13


❝ I'm getting tired and I need someone to rely on.❞
- Zelda Mariano & Alexandra Cole-
“La première fois que j'ai vu une femme nue, j'ai cru que c'était une erreur.” W.Allen

Elle refuse mon invitation. Je suis étonnée qu’elle n’accepte pas mais je n’insiste pas. Après tout, c’est bien moi qui suit en tord de consommer cette merde. Je ne devrais pas, mes parents m’emménerait surement directement en réhab’. Ils n’assumeraient pas qu’une Mariano consomme de la drogue, qu’importe qu’elle soit dure ou non. Ils parieraient sur Archie, il est plus turbulent. Non, moi je ne les déçois pas. Ça les étonnerait de découvrir ce que je cache sous cette dalle en bois. Ils accuseront directement mon frère, parce que moi ça ne me ressemblerait pas de faire ça, je suis leur enfant sage. Aujourd’hui, j’ai envie de planer un peu. Il faut bien que je me lâche un peu plus avant de passer pour une coincée finie devant Lexie. Je tire de nouveau une longue taffe de ma pipe à eau que je recrache par le nez, puis par la bouche en fermant les yeux pour mieux m’imprégner de l’herbe. « Comme tu veux. » lâchais-je en haussant les épaules. Ça sera un peu notre petit secret malgré que mon petit doigt me disait qu’on allait en avoir bien d’autres ensemble. Je m’aventure aux jeux des compliments tandis que mes joues trahissent mes pensées. Je suis toujours aussi timide malgré que j’essaye de me détendre comme je peux. A vrai dire, je n’ai pas l’habitude de me faire draguer et encore moins par une fille. Les amis d’Archie sont les siens, je suis du genre à ne pas trop me mélanger à eux. Ils gardent souvent à l’esprit que je suis sa petite soeur et qu’ils ont tendance à se tenir à carreaux avec moi. A côté de ça, je ne cherches pas vraiment à m’intégrer, peut être parce qu’en réalité je ne saurais pas vraiment comment faire.

Un petit blanc s’installe, le temps que chacune reprenne ses esprits et que je retrouve une couleur plus naturelle. Elle me dit que je pourrais maintenant dire que je ramène des filles. Je lui adresse un petit sourire, en secouant la tête. Je ne veux pas me faire trahir de nouveau par mes joues. « Je ne suis pas comme Archie. » répondis-je. Je n’avais pas les mêmes facilités que mon grand frère avec les humains en général. Je passe ma main dans les cheveux, posant l’objet que j’avais dans les mains à même le sol. «  Sinon, tu as quelqu’un? » enchainais-je l’air de rien à mon tour, malgré que j’étais à peu prêt sure de sa réponse.

code by lizzou — gifs by TUMBLR

Revenir en haut Aller en bas

I'm getting tired and I need someone to rely on - ALEXANDRA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum
-