Partagez|

bitter harvest (noam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 24/10/2016
›› Love letters written : 300
›› It's crazy, I look like : kj apa (from riverdale)
family don't end with blood
MessageSujet: bitter harvest (noam) Jeu 13 Juil - 20:10

Comme me l’avait conseillé Noam Baron, je me suis rendu à la municipalité de la Cité des Anges pour m’entretenir avec Monsieur le Maire. Rapidement, au cours de la conversation, l’injustice que l’homme d’affaires avait évoquée s’est confirmée : il ne relâchera pas la pression, pour des questions politiques mais également pécuniaires. Je suis révolté, ne comprenant pas comment on peut sacrifier des emplois et un artisanat comme la pêche au profit de dollars et de la soif de pouvoir. Je suis tout bonnement indigné et je ne décolère pas. C’est ma colère qui nourrit ma révolte et ma détermination. Ainsi, lorsque je reçois un courrier m’annonçant la visite d’investisseurs divers et nous priant de rendre le port ‘’ convenable ‘’ pour les citer – comme si nous étions des porcs incapables d’être civilisés -, je décide de pousser la provocation à son maximum et de leur montrer, à tous et surtout au Maire avec son torchon de courrier, jusqu’où je suis prêt à aller par dévouement pour mon port de pêche. A l’aube, dans le dos de mon père qui ronfle copieusement et alors que les premières lueurs teintent la ville de couleurs rosées, je me faufile hors de la péniche dans laquelle je vis et rejoins à l’entrée du port un ami à moi, la seule personne dans la confidence de mon plan. Il m’aide à mettre ce dernier en exécution et à huit heures et demi, lorsqu’une guirlande de voitures coûteuses arrivent à l’entrée, ils ne peuvent pas entrer et pour preuve : le portail est fermé et j’y suis enchaîné, déterminé, avec un sourire provocateur aux lèvres. « Salut ! », je m’exclame en détaillant l’armada d’hommes en costumes parmi lesquels je reconnais aisément Noam Baron.
Revenir en haut Aller en bas

bitter harvest (noam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: All around l.a
-