Partagez|

CAN YOU SAVE ME AGAIN ? ※ SARA & KANE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ my way home is  through  you
avatar
my way home is through you

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 05/04/2016
›› Love letters written : 490
›› It's crazy, I look like : matthew orgasmichusband daddario
family don't end with blood

♡ A DROP IN THE OCEAN
›› Relationships :
MessageSujet: CAN YOU SAVE ME AGAIN ? ※ SARA & KANE Lun 10 Juil - 2:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

how could i be with you? when i died inside...
SARA ASHMORE AND KANE ATKINS ※
Does this darkness have a name? This cruelty this hatred. How did it find us, did it steal into our lives or did we seek it out and embrace it? What happened to us that we now send our children into the world like we send young men to war, hoping for their safe return but knowing some will be lost along the way. When did we lose our way ? Consumed by the shadows swallowed whole by the darkness. Does this darkness have a name...is it your name ?


Malgré la chaleur de l’été, il sent doucement cette petite brise fraiche se poser sur son dos et qui semble lui faire du bien et cela malgré qu’il ne cesse de tourner dans ce lit auquel il a dû mal à trouver le sommeil. Sa tête ne cesse de se heurter d’un côté ou d’un autre où doucement il a l’impression d’être plongé une nouvelle fois au cœur de la même histoire qui n’a aucune issu. Il sent parfaitement l’odeur de la chaire brûlé et ses hurlements qui retentissent encore et encore dans son oreille. Il peut entendre également plusieurs voix étrangères susurrer des mots d’aller plus fort, plus loin et ses hurlements qui continues à être plus intense ou même ses quelques larmes qui tombes le long de son visage lui font un mal de chien. Très vite il se rend compte que les voix de cette personne ne lui sont pas étrangère. En réalité se sont les siennes. Attaché torse nu ou sa propre sueur ne cesse de le brûler davantage voyant le sang mélange. Ils ont beaux parlé plus fort, lui hurler de dire quelque chose, il ferme les yeux tentant de faire ce qu’on lui a toujours dit s’il venait à se retrouver capturé comme il l’avait été. Celui de faire abstraction de la douleur en laissant son esprit partir le plus loin possible dans un endroit où il se sentait en sécurité et rapidement le visage de sa sœur, de Lissa, Killian lui apparaisse avant de tomber sur celui qui l’a maintenu en vie. Celui de Sara, cette voix angélique qu’il entend et résonne dans sa tête lui disant de pas lâcher prise. Pendant quelques secondes, il a l’impression de ne plus ressentir la douleur qu’on l’inflige à tel point qu’il peut particulièrement éprouver la rage de ces hommes qui tente par tous les moyens de le sortir de cette catatonie où il s’est même lui renfermé. Pendant ses quelques secondes, la douleur s’est estompé, il arrive même à respirer où l’impression du visage de Sara est réelle avant que ses yeux finissent par s’ouvrir quand il sent parfaitement les coups de fouet contre son dos où il ne peut faire autrement que de hurler encore et encore à tel point qu’il ne se rend pas compte que ses cris surgissent dans cette réalité à laquelle il ne peut plus contrôler. Cela lui impossible. Ses mains se crispent au drap où il n’arrive pas malgré tous les efforts qu’il fait à sortir de ce cauchemar qu’il a vécu sans les compter. Très vite, il sent une main se poser sur son bras assez pour finalement l’effrayer et le réveiller brutalement avant de laisser la jeune femme dont il n’arrive pas à voir reculer en voyant que son geste l’effraie au plus au point assez pour qu’il finisse par glisser sur le sol dans un recoin de la chambre sombré dans le noir où ce silence le tue davantage. Kane ferme une seconde les yeux pour les ré-ouvrir à nouveau, secouant la tête. Ses mains se posent une à une sur sa tête qu’il bascule avant d’entendre à nouveau cette voix qu’il connaît par cœur, mais la peur le bloque à vouloir l’entendre avant qu’une heure plus tard ses souvenirs disparaissent, que les voix de ses hommes font place à cette voix plus féminine plus douce et sécurisante assez pour que Kane finisse par relever la tête vers cette silhouette assise à quelques mètres de lui tentant de lui sourire soulager qu’il revienne certainement parmi eux dans un monde qui le déstabilise au plus au point. Naïa tente de le rassurer, il le voit parfaitement comme il peut voir la présence un peu plus loin de Lissa qui a plus de mal à contenir ses émotions avant que lui-même ne manque de cogner sa tête contre le mur tellement il n’en peut plus autant que de leur faire subir ça. Il s’excuse à plusieurs reprises avant que doucement Lissa finisse par le serrer contre lui autant que Naïa qui lui assure qu’il ira mieux, qu’avec le temps tout finira par s’arranger et si Kane acquiesce de la tête. En réalité, il n’en était pas autant certain qu’il aurait voulu le dire. En vérité, il n’était pas certain qu’il puisse un jour aller mieux, mais ne pouvait pas leur ôter cet espoir pas après tout ce qu’elle avait vécu elles aussi. Kane fixe un instant sa sœur sentant sa main dans la sienne qu’il resserre doucement pour laisser sa tête s’enfouir dans les bras de Lissa qui ne l’avait pas non plus quitter. Combien de temps ils étaient tous les trois restés ici ? A dire vrai toute une journée entière où Kane avait pu entendre presque Lissa et Naïa tenter de le calmer pour que finalement quelques heures tout au plus la fatigue l’emporte et qu’il s’endorme autant que les jeunes femmes qui ne l’avaient pas quittés des yeux. Il avait pu très vite sentir les rayons du soleil se poser sur son visage assez pour doucement le réveiller. Ses yeux avaient mit quelques secondes à s’ouvrir avant de voir quelques draps sur lui et de voir le son transformer en un véritable lit de sauvetage comme souvent il en faisant avec sa sœur ou encore Lissa lorsqu’ils décidaient de discuter toute la nuit à se faire peur en promettant des nuits blanches et qu’au final ils s’endormaient sans même s’en rendre compte. Durant ses quelques secondes à se rappeler ce souvenir, il avait presque la sensation que tout ce qui s’était passé aurait pu être un simple cauchemar. Que tout ce qu’il avait vécu était le fruit de son imagination et parfois il aurait aimé que ce soit le cas avant de se rendre à l’évidence. Son corps ne pouvait mentir, son âme entier ne pouvait nier la vérité. Ce n’était pas un simple cauchemar, mais bel et bien la vérité, il le savait plus encore quand il se releva et qu’il se fixa dans le miroir face à lui. Il n’avait pas vu son reflet durant quatre longues années. Lorsqu’il avait été retrouvé, à l’hôpital encore on avait évité tout reflet possible, car Kane ne pouvait pas le supporter au point de se blesser lui-même. Il avait mit plusieurs mois avant d’être capable d’accepter de voir son reflet et même si ça ne durait qu’un laps de temps, les médecins persistait à croire que c’était déjà une bonne chose, lui n’en savait rien à vrai dire, il ne savait plus grand chose si ce n’est que ses souvenirs de tout ce qui lui était arrivé était présent et qu’on avait beau lui dire que le temps était le seul remède comme ses séances chez le psy il avait plus la sensation d’être en dehors du temps. Tout lui semblait différent, la vie, ses proches qui avaient continué à vivre alors que lui s’était repoussé dans ses tranchés pour finalement ne pas se souvenir d’une partie de sa vie qui lui manquait. Les médecins lui certifiait que c’était temporaire que encore une fois au fur et à mesure du temps cela reviendrait. Que parfois un déclic lui ramenait ses souvenirs qu’il n’arrivait pas à retrouver pour se protéger, mais se protéger de quoi ? Il aurait aimé le savoir même si ses proches lui disait  que tout irait bien avec le temps il n’arrivait plus à savoir si c’était réellement la vérité ou un mensonge pour le protéger. Kane fini doucement par souffler un bon coup laissant ses idées noirs durant quelques minutes loin de lui avant de tenter de s’habiller et de voir la porte de la chambre s’ouvrir pour découvrir Lissa arrivé et se retourner sur elle-même. Rapidement Kane relève ses bras pour enfiler son t-shirt. Il aurait préféré qu’elle ne le voit pas ainsi, qu’elle ne remarque pas toutes ses cicatrices sachant très bien qu’elle culpabiliserait pour une chose dont elle n’était pas responsable. « Je suis désolé, je pensais que enfin je suis désolé Kane » Kane se relève doucement pour finalement se retrouver à quelques mètres d’elle et la tourner vers lui. Bien qu’il avait beaucoup de mal, il tente de lui sourire sachant parfaitement que c’est ce dont elle avait besoin. « Ne le soit pas Lissa, c’est plutôt moi qui le suit pour hier soir, je suis désolé de t’avoir fait peur » il tente de vouloir en dire plus, mais Lissa l’en empêche ne voulant pas qu’il s’excuse pour la voir l’enlacer, un geste qui le surprend toujours, mais qu’il laisse faire, car Kane sait qu’elle en a besoin qu’au fond lui aussi. « Tu veux que je t’emmène à ton rendez-vous chez le psy peut-être ? » Kane secoue doucement la tête oubliant presque qu’il devait y aller dans l’après-midi. « Non rassure toi une voiture doit venir me chercher, elle me ramènera aussi à la maison » ses mots lui avaient parut presque étrange. Employé le mot maison alors que cela faisait bien longtemps qu’il n’en avait pas eu une. « J’ai besoin je crois de me reposer » Lissa ne tarde pas à le laisser l’embrassant tendrement sur la joue avant de refermer la porte derrière lui et que Kane se laisse doucement glisser contre le mur avant de sortir la photo de la poche de son jean pour laisser entrevoir ce visage qui lui manque tant. Caressant doucement la photo qui semble l’apaiser il ne bouge pas d’une seule seconde. Sara Ashmore ce doux prénom qui fait battre son cœur si rapidement comme à chaque fois qu’il pense à elle et si une chose n’a pas changé c’est bien cela. Il aimerait la voir, lui dire qu’il est là, qu’il ne la quittera plus, mais en réalité il a vite compris qu’il ne pouvait pas lui imposé ça pas quand il était tombé sur elle et qui l’avait vu cette image gravé d’elle. Il préférait cela que lui infligé plus de douleur qu’elle en avait déjà eu par sa faute. Quand la voiture où il s’était trouvé s’était arrêté au feu rouge et que son regard avait croisé sa silhouette. Il n’avait pas mit longtemps à la reconnaître. Les années avaient beau s’être écoulés, elle était plus belle que jamais comme si le temps n’avait rien changé sur elle. Lorsque Kane l’avait vu, il avait cru encore une fois à une vision, mais très vite quand ses yeux s’étaient ré-ouvert il avait pu parfaitement voir que c’était bien réel. Qu’elle était là si proche et pourtant si loin de lui sourire aux lèvres. Elle respirait la joie de vivre, cette image lui faisait chaud au cœur, mais à la fois il ne pouvait s’empêcher de souffrir plus encore quand il l’avait vu avec ce bébé dans les bras. Il s’était souvent imaginé Sara maman se disant que peut-être elle avait refait sa vie. Et si c’était le cas ? Pouvait-il détruire son nouveau bonheur ? Il ne pouvait pas le concevoir plus encore quand il avait su qu’elle le croyait mort. Qu’on avait enterré un cercueil vide. Kane avait refusé qu’on lui dise qu’il est envie, car quand bien même il respirait, au fond cela ne voulait pas dire qu’il était capable d’être l’homme qu’elle avait connu. Il savait qu’il ne le pouvait pas et que pour elle, il était certainement mieux que sa vie continue sans lui. Très vite Kane revient une nouvelle fois à lui quand il remarque qu’il est l’heure pour lui de partir, en arrivant devant la porte. Il sait qu’il va faire une chose qu’il ne devrait pas, mais il ne peut pas, pas cette fois-ci aller chez le psy alors qu’il a besoin d’être durant quelques temps seul avec lui-même. « Désolé de vous prévenir que maintenant, mais rassurez-vous on m’accompagne déjà chez le psy » il montre du doigt la jeune femme qui présentement est Lissa au téléphone et sourit sans savoir ce qui peut bien se passer avant de reprendre sa conversation. Le chauffeur sourit avant de partir. Kane se retourne voyant Sara assise sur le canapé dos à lui où très vite il prend sa veste et sort de la maison sans geste brusque pour quitter la maison du quartier de triangle platinum pour se diriger dans l’endroit qu’il a besoin d’y aller. Par chance pour Kane, certaines choses ne semblent pas changer comme les raccourcit qu’il prenait. La tête baissé il évite de peur de regarder les gens et plus encore quand sans le vouloir certains le frôle. Il ne peut pas supporter qu’on le touche et à mit bien longtemps avant que ses proches, mais surtout Naïa, Lissa et Killian l’approcher. Son regard se fixe vers l’horizon avant d’arriver dans ce lieu qu’il aurait parfois préféré être. Marchant les mains dans ses poches, il ne sait pas trop ce qu’il recherche où en vérité il le sait sans savoir si c’est une bonne chose ce qui s’apprête à faire ou non tout ce qu’il sait, c’est qu’il a besoin d’être ici. Dans ce cimetière où très vite ses pas s’accélère avant de reconnaître la pierre tombale de ses parents où il s’accroupi très vite posant sa main sur sa bouche fixant les noms dessus. Il peut vite remarquer que cela fait longtemps que personne n’est venu. En réalité, Naïa et lui ont toujours eu du mal à entrer dans ce lieu qu’ils ont souvent maudit les ramenant à une certitude qu’ils auraient préféré n’existe pas. La mort de leur parent, cette mort et surtout cette douleur qui ne l’a jamais quitté. Il aurait eu envie de dire quelque chose, mais aucun mot ne sort plus encore quand plus loin, il remarque un autre pierre tombale qui attire son attention et remarque vite son prénom et son nom qui a le don de lui donner des sueurs froide, mais plus encore lui donner une claque en plein visage  et ce qu’il reste au final de lui. Cette pierre tombale avec son nom inscrit à beau le surprendre au fond il se dit qu’il aurait peut-être préféré se retrouver dans ce cercueil, car il a beau être vivant physiquement. Au fond de lui, Kane le sait parfaitement qu’il est mort et que rien ne peut l’aider. Il sait aussi qu’il devrait être patient, mais plus le temps passe et plus il a l’impression de ne pas réussir à trouver la force ni le moyen de remonter à la surface. Plus encore quand il voit cette tombe il a l’impression de suffoquer au point d’oublier le reste se rappelant intensément tout ce qu’il a vécu  durant ses quatre années et surtout tout ce qu’il reste de lui. Une pierre tombale avec son nom. Kane inspire profondément pour baisser son regard et remarquer les nombreux fleurs sur sa tombe assez pour le surprendre plus encore quand il sent derrière lui quelque chose d’à la fois étrange, mais si familier. Pendant quelques brefs instants. Kane ne bouge pas restant dos tourné, il sent parfaitement que quelque chose s’approche de lui avant de sentir cette fois-ci ce souffle qu’il connaît si bien, mais à la fois à laquelle il ne veut pas se souvenir, mais ce parfum il pourrait le reconnaître à des kilomètres et malgré cela il espérait de tout son être se tromper, il ne pouvait pas et encore moins maintenant. « Je suis désolé je ne pensais pas trouver quelqu’un ici aussi tard et encore moins ici » sa voix, ses mots il avait eu a fermé quelques instant ses pour se rappeler tout d’elle. De ce sourire qu’il aimait tant, de sa peau si douce et parfaite tout il était fou et pourtant à cet instant, il est complètement pétrifié sur place sans dire quoique ce soit « est-ce que vous allez bien, ça n'a pas l'air ? » elle avait beau lui parler, il ne peut pas lui dire un mot. Il aurait aimé qu’elle s’en aille, mais il se doute qu’elle ne le fera pas. « Je ne crois pas vous avoir déjà vu ici alors soit vous dites quelques chose ou sinon je demanderai de partir de cette tombe » sa voix s’était montré ferme gardant une certaine distance malgré tout, il pouvait sentir qu’elle n’avait pas confiance et encore moins qu’elle l’avait reconnu. Comment le pouvait-elle quand elle le croyait mort. Il avait su que son idée de venir ici seul était une mauvaise chose à faire et pourtant il n’avait pas pu faire autrement, mais à présent il se retrouvait piégé, car il savait que dès lors il se retournerait, toute sa vie changerait encore plus sans compter celle de Sara qui devenait de plus en plus sur la défense. Kane accroupi s’était doucement relevé. Fermant les yeux un court instant, il inspira profondément secouant la tête préférant ne pas à faire ça pas ici et pas quand il la sentait bien trop fragile, mais elle ne lui laissé pas le choix. Doucement il se retourne vers elle avant de relever la tête vers son regard où il sent très vite qu’elle est pétrifié à son tour, abasourdit où simplement à se demander si elle hallucine en vérité il n’a pas la moindre idée de ce qu’elle ressent, mais quand Kane croise son regard il n’arrive pas à la regarder ou dire quoique ce soit il aimerait, mais il est complètement paralysé sur place et se rend vite compte que c’est plus dur, plus ce qu’il ne l’avait imaginé.
Revenir en haut Aller en bas

CAN YOU SAVE ME AGAIN ? ※ SARA & KANE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: lieux divers
-