Partagez|

Take A Breath ft Chris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 168
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Jeu 24 Aoû - 18:32



       

         
Take a breath.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre.
Malone & Chris
Malone était une femme des plus agréables. Outre le fait qu'elle soit physiquement très attrayante et qu'elle savait faire plaisir à ses amants, la jeune femme était honnête et n'avait pas froid aux yeux. Elle était joueuse, certes, mais elle ne mentait pas sur la marchandise. Quand elle était disposée pour une partie de jambe en l'air, elle le disait clairement. Quand il était nullement question de sexe, elle le faisait tout aussi clairement comprendre. Elle n'allumait pas pour se rétracter au dernier moment. Je savais à quoi m'en tenir. Ce soir, elle n'avait pas dit les mots, mais tout, de sa tenue à sa manière d'être indiquait clairement que si on pouvait jouer et se tourner autour, ça ne serait rien de plus que du flirt. Je ne m'avouais pas encore vaincu pour ce qui était de lui voler un baiser ou deux, mais hormis quelques mains baladeuses qu'elle s'empresserait de remettre dans le droit chemin, je savais que je ne pouvais espérer plus. Elle avait ses propres problèmes. Des choses qui la perturbaient et qu'elle voulait rendre moins lourd avec cette soirée, mais contrairement à moi, elle n'était pas disposée à noyer ses problèmes dans le sexe. Et pour être franc, je n'étais même pas certain, moi non plus, qu'une partie de jambe en l'air permettrait réellement de calmer mes nerfs. Peut-être que cela ne ferait qu'empirer les choses, alors qu'une certaine blondinette occupait toutes mes pensées et restait une éternelle inaccessible.

Je souris quand elle évoqua le racisme anti-roux. J'étais bien loin de ce genre de préoccupation. Et puis j'avais des gènes écossais dans mon ADN. J'aurais très bien pu être roux. D'après mes parents, l'une de mes grandes tantes éloignées était d'un poil de carotte si flamboyant qu'à côté, Fifi Brindacier était une charmante petite blondinette. J'avais d'ailleurs, moi-même, quelques pointes rouquines au niveau de la barbe, dès que l'été était là et que j'exposais trop ma pilosité faciale au soleil brûlant californien. « Toujours à se faire passer pour de pauvres victimes innocentes quand on sait que ce sont les suppôts de Satan », soufflais-je en roulant des yeux de manière exagérée. « Avoue que tu n'es en ce bas monde que pour me conduire dans le monde diabolique qui est le tien. »

Malgré l'apparente décontraction de notre conversation, nous abordions un sujet sensible. J'étais un homme obsédé par le contrôle. Je savais bien que cela dépassait l'entendement et que j'étais considéré comme un horrible collaborateur à cause de cela. Je ne supportais pas la médiocrité et je mettais toujours un point d'honneur à atteindre le meilleur niveau possible. J'aurais décroché la perfection si elle avait pu être atteignable. J'étais, derrière mes airs de prétentieux arrogant, un éternel insatisfait et j'étais capable de refaire vingt fois une scène jugée parfaite par le réalisateur juste parce que moi, je ne l'estimais pas assez bonne. Ce qu'il s'était passé avait donc tout pour me mettre complètement hors de moi et visiblement, Malone n'en avait capté le moindre mot. Posant deux questions à la fois, je laissais la rouquine terminer, avant de réfléchir à la manière de dire les choses. « C'est une... une chieuse ! », dis-je finalement, après avoir même réfléchi sur le bon mot à adopter. « Elle est talentueuse et professionnelle, mais c'est une calamité humaine. Une petite sainte nitouche qui aime se la jouer et elle me rend complètement dingue. » Une partie de moi voulait avouer que ça n'était pas uniquement ça qui me rendait dingue, mais j'étais trop frileux sur ce sujet pour penser autrement qu'en terme de sexe et de travail. « On devait tourner la scène du baiser et madame a pété un plomb parce qu'embrasser Christopher James était pour elle une expérience au-delà du supportable. J'avoue que j'suis un peu un emmerdeur, mais elle est tellement coincée sur tout. Fondamentalement, on s'est engueulés, elle m'a traité de connard arrogant, peut-être même de manipulateur. Elle a envoyé tout le monde présent sur le plateau se faire foutre et m'a embrassé devant tout le monde juste pour me prouver qu'elle avait pas la trouille de le faire. Sauf que c'est une foutue allumeuse de merde et bien sûr, les fouines n'ont rien manqué de tout cela. La vidéo du baiser, comme la dispute tourne en boucle sur internet et moi, j'étais juste tellement énervé que j'ai envoyé tout le monde au diable et j'ai quitté le plateau. Ils ont décidé pour le bien du film qu'on devait prendre nos distances le temps de souffler et de reprendre nos esprits. » Il n'y avait rien de secret là-dedans. Avant nos échanges par SMS, j'avais lu un article détaillant tout de l'événement. Ils avaient même émis quelques hypothèses plus que justes sur ce qu'il s'était passé dans la caravane, même s'il leur manquait une grosse partie de l'histoire.

J'avalais une nouvelle gorgée de mon verre avant de le reposer et d'enfin la regarder vraiment, incapable de le faire pendant que je racontais l'histoire. « Il te reste deux questions et j'en aurais une à mon tour », dis-je, comme une menace. Si je donnais l'impression d'être assez à l'aise avec ses questions, les réponses n'en demeuraient pas moins difficiles à donner, au vu des implications que je ne voulais pas regarder en face.

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Dim 27 Aoû - 4:45


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Take A Breath

Malone croisa ses jambes dans un mouvement parfaitement contrôlé et maîtrisé. On était loin d'une Glen Close vu son accoutrement. De quoi faire retourner tout les hommes sur son passage ? Elle avait ça largement dans ses placards mais malgré la chaleur qu'il régnait à Los Angeles depuis des semaines, elle n'avait pas l'envie d'utiliser le thermomètre qui battait des records pour justifier un certain jeu de séduction. Ce soir elle avait rangé la vamp dans un tiroir prêt d'un coffre où s'entassait alliance et autre souvenirs de son mariage qui n'avaient de cesse de vouloir en sortir tel un diable de sa boite et assommer les deux anciens amants. Elle aussi avait toujours eu ce réflexe de se réfugier dans les bras d'un homme pour oublier ses problèmes, de laisser son corps en pilotage automatique pour anesthésier son esprit. Sauf que ce n'était plus possible dans l'instant, même son corps ne lui répondait plus totalement n'étant devenu rien d'autre que cet aimant irrémédiablement attiré par son beau policier. Elle se pencha vers l'acteur sur le ton de la confidence avant de hausser les épaules « Pour être honnête tu n'es pas le seul sur notre tableau de chasse , on veux emmener tout les hommes sur un immense bateau, créer une société d'amazone où vous serez nos esclaves reproducteurs de petits roux ! » Pour Malone qui avait évité de tomber enceinte, même de l'homme de sa vie, cela aurait été bien ironique . Elle tiqua tout de même à ces propres mots et rit légèrement « ça fait peur... ça fait genre race supérieure maintenant. Beurk ! » Surtout que les rares fois où elle avait imaginé d’éventuels enfants, vu le père probable elle ne les avait vu que brun avec des frisettes qui auraient voltigé dans tout les sens et qu'elle aurait eu toute les peines à discipliner.

La conversation était agréable, comme toujours avec Chris. Il avait un talent dans un lit mais également d'orateur. Heureusement pour lui il avait décidé de travailler en mettant en avant le second et pas le premier. Même en plaisantant elle lui avait déjà dit qu'il aurait du se lancer dans la pornographie il aurait pu avoir aussi une carrière prometteuse . Peut être aurait il pu ainsi éviter des camarades de jeu dites - chieuse - et surtout sainte nitouche . Malone retenait difficilement des «ah hein » presque moqueurs . Déjà il la trouvait talentueuse et professionnelle. La jeune femme essaya de se rappeler quand il l'avait entendu encensé une coéquipière. D'habitude le terme le plus utilisé était - de véritables boulets-. Si elle avait plu à Chris en tant qu'acteur c'était déjà un exploit,non ? Vraiment Malone suivrait sa carrière avec une grande attention. La suite de son récit lui fit dire que peut être irait elle même jusqu'à porter un autel à sa gloire. Il avait sans doute plus l'habitude qu'on tombe en pâmoison devant lui plutôt qu'on lui tire un portrait tel. Rare était les femmes qui en auraient la foi. La jolie rouquine aurait pu en être avec son caractère volcanique mais malgré leurs relations intimes et justement grâce à une certaine compréhension naturelle des rouages de l'autre, elle n'en avait tout simplement pas le besoin. Elle n'avait aucune vocation à vouloir le changer ou même essayer de lui faire comprendre la vanité de la vie décousue hors des plateaux qu'il menait. Après tout jusqu'à peu elle menait la même et pour des raisons similaires, et n'était pas tirer d'affaire, loin de là. Trina, elle par contre semblait vouloir avoir de l'impact dans sa tête, et Malone ne pouvait s’empêcher de remarquer avec stupeur et satisfaction pour la cause féminine, qu'elle y parvenait en fait.

Elle nota mentalement l'idée d'aller voir le fameux baiser puis finalement la repoussa aussi. Elle était curieuse mais pas voyeuse. Si elle s'y égarait cela aurait seulement été pour mieux pouvoir se foutre de la gueule du grande monsieur James, homme dont la situation ne lui échappe jamais. Preuve que oui. Et y'avait rien de mieux que faire déraper un homme qui croyait pouvoir tout contrôler, elle le savait aussi très bien. « Et bien tu sais quoi ? Je crois que je vais m'inscrire à son fanclub ! C'est décidé ! Et puis quand vous aurez réglé tout vos problèmes, je veux absolument un autographe de la femme qui t'as fait perdre ton immense concentration sur un plateau ! » Malone essaya de cacher son sourire avec son verre. Ce n'était pas très charitable, elle voyait bien que ça le rendait mal mais les raisons étaient tellement romanesques...  digne de plus qu'un mauvais article dans un tabloid.

Deux questions encore avant qu'elle passe elle même aux aveux ? Elle devait donc les choisir avec soin. Malone n'avait pourtant pas envie de lui donner l'impression d'être épié dans tout les domaines de sa vie pourtant elle lança avec désinvolture «  Et tu n'as jamais essayé d'aller plus loin avec elle ? Tu sais puisqu'on en est au secret , niveau sexualité certaines femmes sont extrêmement compliqués mais parfois c'est simple. Si y'a un trop plein d'hormones on fait n'importe quoi ! C'est pour ça que je me suis longtemps appliquée à relâcher régulièrement la pression comme tu le sais » Elle conclut son aveu qui n'en était pas un avec un clin d’œil . Elle ne rajouta pas que désormais les crises hormonales étaient revenus plus puissantes encore depuis qu'elle badinait de nouveau avec Lysandre. Car oui les femmes pouvaient être aussi basiques que la majorité des hommes si elles écoutaient un peu plus leurs besoins primaires et moins leurs cerveaux et les -qu'en dirait on- , tout serait beaucoup plus simple la majorité du temps . Mais parfois, en de rares occasions, en de rares rencontres tout se confondaient bien trop : débauche et amour, avenir et passé, doute et espoir et dans ces moments ci une femme pouvait se montrer le pire des mystères pour l'homme qui provoquait cet effet là et pire encore : une énigme pour elle même.

« Ah et puis en parlant de ça, pas trop déçu de ne passer la soirée qu'avec moi alors que... » Elle désigna du menton deux jeunes femmes qui jetaient des œillades aussi brûlantes les unes que les autres dans la direction de Chris «  que tu aurais des possibilités de la finir bien autrement ? »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 168
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Mer 13 Sep - 10:00



       

         
Take a breath.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre.
Malone & Chris
Malone était, sur bien des points, tout comme moi. Elle plaisantait beaucoup, ne se prenait pas la tête, vivait ce qu'elle avait à vivre et se foutait des conséquences. Elle avait la même vision des rapports hommes/femmes que moi et sans doute les mêmes blessures qui avaient causées un tel comportement. Je n'étais pas heureux de savoir ça – je n'aurais souhaité ce mal à aucune personne, pas même mon pire ennemi,... mais cela rendait notre relation plus facile. La compréhension mutuelle, la connaissance de la douleur qui ressortait chaque fois qu'on devait parler de ça... Ainsi, elle ne m'avait jamais réellement posé de questions et je n'en avais pas posées plus. Je savais qu'il y avait des terrains où il fallait laisser l'autre aborder le sujet quand il était prêt. Pire encore : quand il en avait besoin. C'était à elle de venir et de faire le premier pas pour raconter son histoire, comme il en allait de même pour moi. Elle ne l'avait jamais fait, pas plus que moi et je respectais ce besoin de silence, appréciant chaque chose que l'on pouvait s'apporter l'un à l'autre.

Notre petit jeu de ce soir touchait un point sensible, mais pas hautement que cet autre point sensible qu'était le passé. Même si j'avais du mal à évoquer certaines choses et si je me sentais en position de faiblesse quand je lui parlais de Trina, je savais que je pouvais le faire, parce que les implications n'étaient pas les mêmes... ou je m'en persuadais plus ou moins. Pourtant, parler me faisait réaliser. Je n'étais pas aussi détaché d'elle que je voulais le prétendre. Nos disputes avaient causé ma morosité, sans doute autant que cette pause forcée et le baiser de la blonde continuait sans cesse de tourner dans ma tête, me donnant l'impression d'un désagréable vertige après un autre bien plus agréable... Et je détestais royalement chacune des sensations que Trina Taylor me faisait ressentir comme une perte de contrôle de tout un pan de ma vie.

Et pour enfoncer le clou, Malone semblait trouver un plaisir certain à cette histoire et vantait à son tour les mérites de la seule femme qui arrivait à me rendre dingue d'une manière que je ne comprenais pas. D'ordinaire, c'était si simple. La femme m'horripilait et je lui pourrissais la vie quand j'étais contraint de la croiser, juste pour le plaisir de la voir me fuir. Mais elle... Elle, elle était différente. Elle, elle était un boulet de canon dans ma vie et elle réduisait peu à peu tout en miette autour des murs que j'avais solidement construit et que je tentais de défendre comme si ma vie en dépendait.

Continuant dans le jeu des questions, Malone demanda si je n'avais rien tenté de plus avec la blondinette, arguant qu'une femme comme elle cachait souvent un désir sexuel mal contrôlé et trop refusé. Quelques jours plus tôt, j'aurais souri, arguant que j'y travaillais ardemment, mais aujourd'hui, je n'avais plus aucune envie de sourire. J'avais juste envie de calmer mes propres frustrations. D'ailleurs, elle avait dû s'en rendre compte aussi, car en montrant discrètement deux jeunes femmes qui regardaient dans notre direction avec un mélange d'admiration, de désir et de jalousie, elle me demanda si je ne regrettais pas de passer la soirée avec elle. Elle ou une groupie plus que disposée à calmer mes envies de m'envoyer en l'air ? Le choix était vite fait. Pourtant, je faisais tout l'inverse et je restais avec cette femme qui m'avait clairement fait comprendre dès le début qu'il n'y aurait pas de sexe ce soir. Qu'est-ce qu'il m'arrivait, bon sang ?

« Je te l'ai dit, c'est une putain de frustrée sexuelle », grognais-je, toute ma colère ressortant d'un coup. « Elle en a envie, ça se voit, mais elle est plus farouche qu'une nonne qui n'a jamais vu le loup et en a une peur bleue. » J'attrapais un shooter pour le vider d'une traite, posant les doigts sur un second, tapotant le verre sans le lever de la table pour le porter à mes lèvres. « C'est une véritable allumeuse. Elle a passé des semaines à se pavaner devant moi et à faire des allusions et m'a giflé pour l'avoir juste embrassé un peu trop véritablement pendant une scène. » Je soupirais, portant le deuxième shooter à mes lèvres, savourant le goût puissant sur ma langue et la brûlure bienfaitrice dans ma gorge. L'alcool... Sa puissance analgésique après la brûlure... Un autre de mes vices compensatoires. J'étais loin d'être un alcoolique. Je pouvais parfaitement me passer d'alcool. Mais je reconnaissais que parfois, cela faisait un bien fou de s'y noyer... même si je savais parfaitement combien j'avais regretté après chaque soirée trop arrosée. Ce soir, je m'en foutais. Demain, je n'aurais pas à me montrer en public. Je n'aurais pas à être présentable et à faire semblant qu'un marteau ne tambourinait pas dans ma tête. Je pouvais donc bien continuer, même si je m'en maudirait demain.

« La soirée serait plus intéressante si je finissais la tête entre tes jolies cuisses blanches, c'est vrai, mais pour elles... », ajoutais-je en les pointant du menton, avant de faire non de la tête de façon bien appuyé pour que les dames comprennent elles aussi le message « … aucune chance. Je n'ai aucune envie d'être sociable, aujourd'hui. » En vérité, l'une était trop brune, trop maigre, trop différente d'une autre femme qui occupait toutes mes pensées et l'autre était trop blonde, trop imprégnée de la même gestuelle. Trop proche pour mon propre bien. « Pour quelle raison on n'a pas le droit de s'envoyer en l'air ce soir, d'ailleurs ? » C'était enfin mon tour. Ma question et sa réponse honnête.

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Lun 18 Sep - 18:44


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Take A Breath

Il régnait dans ce petit bar une agitation constante mais loin du brouhaha que certaine boites de nuit de Los Angeles considéraient comme nécessaire. Cela rappelait à Malone la majorité des bars qu'elle avait fréquenté à Londres. Elle avait été bien plus aventureuse près de chez elle, tandis qu'ici c'était souvent les artistes qui la traînait par ci par là à la recherche d'un coin inspirant. Ici faisait bien l'affaire à ses yeux et elle aurait espéré pouvoir faire découvrir l'endroit à Lysandre,ce n'était pas trop fréquenté et on y passait une bonne musique, il ne s'y sentirait pas comme un loup en cage. Elle repoussa l'idée avec une nouvelle gorgé de cocktail et en se replongeant dans l'espace présent et l'histoire passionnante de Christopher. Au final elle pouvait comprendre l’intérêt des autres pour les histoires des stars... quoique non en fait c'était juste car elle commençait à le connaître que ça l’intéressait. Car il était comme elle, aussi effrayé par l'amour. La différence était que Malone aimait se faire peur si le bourreau était son ex mari et rendait les armes à chaque fois. Chris resterait sans doute longtemps barricadé dans un tas de débris si on détruisait ses dernières barrières , le flingue prêt à tirer sur la femme qu'il accuserait d'avoir commis l’impensable, et des couteaux dissimulés dans ses chaussettes et jusqu'à son boxer , histoire d'être certain de ne pas être pris au dépourvu !

Quand il évoqua le fait que Trina ai peur, Malone résista à lui donner un autre secret féminin : on avait toujours plus peur de se donner à un homme qui pouvait prendre plus d'importance que prévu. C'était ainsi qu'elle fonctionnait mais après tout elle n'en savait rien pour la célèbre actrice. Peut être qu'il la rebutait vraiment ? Non Chris était assez expérimenté pour ne pas se tromper et reconnaître le désir dans les yeux d'une femme, et cela sans doute même avant que celle ci sache qu'elle était déjà foutue et que ses vêtements étaient susceptibles de disparaître en un clin d’œil, un vrai clin d’œil. Une petite oeilade incendiaire et elle était persuadé que Chris en rendait naturiste plus d'une, un vrai fléau pour le milieu de la mode cet homme! Elle fit signe de soupirer « Quelle culot de te reprocher ton professionnalisme ! Tu n'y es pour rien si tu maîtrises ton métier jusqu'au bout de la langue » rajouta elle en tapotant sa main comme pour le soutenir dans cette terrible d'injustice .

Le beau brun étonna Malone en refusant l'invitation des plus évidentes des deux jeunes femmes. Bien qu'elle ne doutait pas du plaisir qu'on pouvait avoir à lui faire la conversation, elle connaissait encore mieux le besoin des hommes de s'adonner à ceux de la chair avant tout. Non définitivement elle n'était pas le moteur de cette décision, une bonne excuse tout au plus ! Il y avait vraiment anguille sous roche dans cette histoire et le but n'était pas que Chris prenne la dite roche, ou pire l'anguille, pour lui foutre en pleine tronche pour lui dire de s'occuper de ses affaires. Affaires auxquelles il finit par s’intéresser de manière franche et honnête. En effet il était rare que la rouquine dise non aux avances de Chris et il lui arrivait à part égale de se rappeler à son bon souvenirs pour quelques heures volées. Malone pensa utiliser une prétendue indisposition de mère nature, mais il la connaissait , cela n'aurait rien empêché pour certaines autres pratiques. Si elle mettait des barrières si nettes il y avait d'autre raison, et elle avait elle même poser les règles du jeu sur l’honnêteté totale entre eux.

Prenant une serviette en papier entre ses doigts elle commença à la découper en petit morceau pour se donner contenance. C'était ridicule en fait d'être de nouveau fidèle à son ancien mari alors qu'il n'avait rien demandé, rien tenté pour la faire sienne comme avant... Ils avaient recouché ensemble mais n'en avait en rien déduit que leur relation était moins un piège qu'avant. Elle haussa les épaules avant de balancer la vérité « J'ai juste revu Lysandre, mon ex mari... je l'ai croisé par hasard et comme je ne suis qu'une pauvre conne qui reste amoureuse de lui, j'arriverais même pas à coucher avec un autre ! Allez tu peux te moquer hein. C'est tellement pathétique que ça en est risible! » Elle se força à sourire et prit son shoot comme il se devait,d'un seul levé de coude. « Bref je suis fidèle à un mariage qui n'est plus depuis deux ans et que je vais bientôt me retrouver à vouloir faire mes valises et retourner en Europe car on se sera de nouveau briser le cœur et que la possibilité de le croiser avec une autre va me donner des envies de meurtre! »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 168
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Dim 8 Oct - 23:02



       

         
Take a breath.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre.
Malone & Chris
Elle se moquait et il savait qu'elle le faisait pour essayer de détendre l'atmosphère, mais Trina Taylor était un point hautement sensible. Il se détestait profondément pour cela, parce qu'il avait toujours pris les choses avec les femmes par-dessus la jambe depuis Cette-Elle. Aucune ne comptait vraiment et aucune ne jouait sur son humeur, sinon pour l'améliorer. Toute femme à problème était éliminé dans la seconde du tableau pour éviter qu'elle ne prenne une place inutile. Il avait placé tout son monde sous le sceau du plaisir et Trina Taylor ruinait peu à peu chaque partie de sa vie, mettant des nuages dans son horizon de pur délice et profit de la vie.

Leur « altercation » n'avait rien de drôle et il n'était pas capable – du moins pas encore – de relativiser dessus. La blondinette avait passé des semaines à le rendre fou, à l'aguicher comme une vraie professionnelle et au moment de passer à l'acte, elle avait osé lui dire qu'il était le salopard de l'histoire. Il lui en voulait et il s'en voulait d'avoir été aussi con. Il n'aurait jamais dû l'approcher. Il n'aurait même jamais dû accepter cette connerie de prime en premier lieu.

Après un peu d'hésitation, Malone lui avoua finalement les raisons qui la poussaient, elle, à être aussi maussade et à avoir éliminé dès le départ la potentialité dune nuit d'oublie torride. Son ex-mari était de retour dans le tableau. Elle m'invita même à me moquer d'elle avant de déblatérer sur le futur prévisible qui l'attendait. Je soupirais pour toute réponse, avant de poser un shooter devant elle et d'en boire un moi-même. Je connaissais le sentiment. Pas celui d'avoir été marié et l'idée de voir son mari dans les bras d'une autre, mais celui d'être encore amoureux. De prétendre être passé à autre chose et de se prendre un jour en pleine face qu'en fait, on a fait que fuir. Quand j'avais réalisé ça moi-même, des années plus tôt, j'avais continué de fuir et si les choses se reproduisaient encore maintenant, je n'étais pas certain que je ne fuirais pas encore, comme je le faisais toujours. En fait, même sans Cette-Elle et même si elle n'était plus dans le tableau depuis des années, je continuais de fuir, encore et encore, juste par peur que si je me posais un instant, elle finirait par me rattraper.

« J'ai été amoureux... une fois... », avouais-je finalement. Elle le savait. Elle avait toujours su que j'avais déjà été amoureux et que c'était d'en avoir été brisé qui m'avait conduit à être l'homme que j'étais. Elle avait assez souffert en amour elle-même pour l'avoir deviné. Mais nous n'en avions jamais parlé. Je n'avais jamais avoué à voix haute que j'avais été amoureux avec un grand A, ni jamais parlé de la personne qui avait eu cette chance de connaître le Christopher capable d'aimer. « Elle était... Je croyais qu'elle était la femme de ma vie. Je voulais même l'épouser, tu te rends compte ? », crachais-je, plein d'ironie. « Quand ça c'est terminé... J'ai changé. Je me suis juré de plus jamais être aussi con. Pourtant, tout le temps où j'ai été obligé de continuer de la côtoyer... Si je suis honnête avec moi-même, je dois bien avouer que je l'aimais toujours. Je me montrais plus con que jamais, je rejetais toute idée d'amour, mais elle faisait toujours battre mon cœur de manière si déraisonné que j'avais juste envie de me traîner à ses pieds pour lui demander de me pardonner, alors que c'était elle qui me l'avait foutu à l'envers. » J'avalais un autre shooter avant de grimacer. A ce train là, je serais saoul en moins de deux. « Tu vois, je serais assez con de me moquer de toi ! »

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Mer 18 Oct - 23:33


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Take A Breath

Tout deux avaient déjà parlé de Lysandre, vaguement au début de leur -liaison par intermittence-. Il avait été sa caution en quelque sorte. La façon de rassurer l'acteur sur le fait qu'elle ne deviendrait pas un de ses groupies qui le supplierai de l'aimer et faire d'elle madame James. Non, peu importe à quel point il pouvait être charmant et terriblement efficace sexuellement parlant , ils savaient aussi bien l'un que l'autre que ce n'était pas ce qu'ils voulaient. Malone savait qu'elle ne voulait laisser personne s'approchait de près ou de loin de la place que son ex mari avait laissé vide. Ce trou béant dans la poitrine qui menaçait de l'engloutir quand elle ne s’assommait pas la tête dans la luxure, elle le chérissait. Il était la seule preuve qu'elle avait aimé au point de vouloir finir sa vie avec lui, au point de ne le vouloir que pour moi seule et l'éloigner de tout ce qui pourrait le détourner de moi.... au point de tout gâcher en somme. Mais c'était le plus bel échec de sa vie, c'était le sien et soit Lysandre et elle recollaient le morceaux, soit il le resterait et personne n'aurait le droit de s'en approcher.

Mais les rares moments où elle avait partagé cela l'idée de le revoir ne lui avait même pas effleuré l'esprit. Parfois elle avait même réussi à se convaincre qu'il était reparti en Angleterre, qu'il avait retrouvé Amanda et qu'ils s'amusaient bien à lui casser du sucre sur le dos de la pauvre conne qui avait cru que son amour les séparerait. Sauf que si elle s'en était vraiment cru capable, si elle croyait l'affaire résolue, elle ne se serait pas rendu malade à l'idée qu'il la quitte pour sa demi sœur ou une autre. Quand on voyait à quel point elle se fichait comme d'une guigne de combien de maîtresse avait ses amants tant qu'ils ne lui ramenait pas quelque vilaines mst, on ne pouvait pas imaginer en serait ce que l'ombre de la jalousie qui avait pourtant était sienne durant son mariage. Encore maintenant , elle s’intéressait à cette nouvelle femme dans la vie de Chris mais plus par attachement à cette sorte d'amitié qui s'était bâti entre eux entre deux rapports charnels.

Toutefois à défaut d'un récit détaillé de sa relation avec la jeune actrice, Malone en apprit plutôt plus sur son passé. Elle avait terminé son shooter et c'était bien heureux sinon elle aurait été capable de le recracher sous le choc. Pas vraiment à cause de l'info, mais plutôt qu'il lui raconte. Elle s'était toujours douté qu'il y avait une femme derrière son comportement, derrière la rage qu'il avait de ne jamais s'attacher. Il y avait deux sortes de coureurs. Ceux, épris de liberté qui cumule les conquêtes car ils veuillent s'amuser tant qu'ils sont célibataire, jeune ou beau. Et il y avait ceux pour qui chaque relations sexuelles étaient une piqûre d'adrénaline, d'oublie de tout le reste pour ne garder que les pulsations de son corps et de celui de l'autre comme seuls repère car on savait que tout les autres pouvaient nous laisser choir à tout moment. Chris tout comme elle étaient clairement de la deuxième catégorie.

Le fait qu'il ait penser à se marier était le plus étonnant. Malone ne le voyait vraiment pas un jour franchir le pas, surtout qu'elle était bien placé pour savoir ce que le mariage signifiait pour avoir été madame Linster. Elle avait un peu moins envie de se moquer, même si c'était plus dans l'optique de ne pas se laisser aller à la morosité de leurs confessions communes, le sujet  devait être bien trop profond. Elle leva le coude aussi bien que lui et termina son cocktail à vitesse grand v même après son shoot et appela le serveur pour en recommandé un autre. « Et si tu la retrouvais maintenant ? Qu'est ce que tu ferais tu crois ? » La question était importante. Est ce qu'après avoir aimé aussi fort, on pouvait lui tourner le dos si on le croisait par hasard au détour d'une rue ? Est ce que Lysandre pourrait lui tourner le dos alors qu'ils avaient jurés de finir leurs jours ensembles ? Et ce que ça ferait la même chose si il revoyait Amanda ? Est ce qu'une plaie rendue aussi béante se refermait ? Il lui fallait un verre.. deux... autant qu'il était possible. « Etre amoureux c'est la chose la plus débile qu'un être humain peux faire ! On s'appartient plus , on en redemande et après quand on se retrouve en bas , on jure qu'on nous y reprendra plus et pourtant on replonge. Enfin moi je replonge , et dans le même incroyable lac où je me suis retrouvé piégée sous la glace ! Yah ! » Grognant elle fit presque peur au serveur qui revenait avec leur commande «  Apportez nous encore une autre série de shoot s'il vous plaît. » Elle se tourna de nouveau vers le jeune acteur « Tu as intérêt à m'aider à les finir, sinon je n'arriverais jamais à remonter chez moi ! »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 168
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Dim 22 Oct - 23:05



       

         
Take a breath.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre.
Malone & Chris
Son ex-mari n'était pas un total étranger pour moi, parce qu'elle m'en avait parlé, contrairement à moi qui, si je parlais volontiers de mes plans culs actuels, n'évoquait jamais LA femme de mon passé. Ce n'était pas pour autant que je ne pouvais pas comprendre. Je comprenais. Elle ne savait juste pas à quel point, parce que jusqu'alors, elle n'avait pas connu ma propre histoire.

Bien sûr, elle posa la question évidente. La question que je détestais entendre, que je ne voulais jamais entendre. Ma mère me la posait, parfois, avec appréhension, parce qu'elle savait que j'étais devenu comme ça à cause d'elle et que parler je ne supportais pas d'en parler, au point de péter les plombs et claquer la porte. Les premières fois, je n'étais pas revenue la voir pendant des semaines. Elle appréhendait toujours de poser la question qui me ferait de nouveau faire silence radio pendant plusieurs semaines.

« Je ne sais pas... », avouais-je en toute honnêteté. « J'ai perdu tout contact, je ne sais même pas ce qu'elle fait de sa vie... J'espère juste qu'on évolue pas dans les mêmes sphères et que je n'aurais jamais à la regarder en me demandant si je dois lui parler ou partir... » Ça faisait trop mal. L'idée même de savoir ce qu'elle était devenue faisait mal. J'avais tout fait pour que jamais personne ne sache son nom, pour que jamais personne ne me parle d'elle.

J'étais donc bien d'accord avec elle sur le fait que tomber amoureux était la chose la plus débile au monde. Je hochais la tête à ses mots. J'étais entièrement d'accord. L'amour n'apportait jamais rien de bon. Mais quand on était tombé amoureux, on pouvait lutter autant qu'on voulait, s'en défaire était un véritable chemin de croix. J'avais passé toute la fin du lycée à prétendre que j'avais tourné la page et que j'étais devenu un être sans sentiments, mais il avait été évident, pour moi, que je n'avais fait que jeter un voile transparent sur des sentiments que je n'arrivais pas vraiment à enfouir. Et plus j'avais eu le mal d'amour, plus j'avais été un connard avec les filles. J'avais juste détourné le problème, je ne l'avais jamais vraiment affronté pour le vaincre.

Elle commanda une autre série de shooter, m'intimant de l'aider à les finir, arguant qu'elle n'arriverait plus à mettre un pied devant l'autre sinon. Je souris doucement, hochant la tête. Je n'étais pas certain que se saouler était la bonne chose à faire dans sa situation, mais j'étais du genre à faire pareil, alors jouer les bonnes consciences me semblaient stupides, même si je pouvais toujours minimiser un peu les ravages. « D'accord », dis-je en souriant, en attendant que le serveur revienne avec nos verres. « Il est temps que je prenne ma virilité en main et que je sois l'homme dont tu as besoin, ce soir ! », riais-je en me levant, avant de lui tendre la main. « Accepteriez-vous de danser avec moi, ma chère ? »

Oui, je lui demandais vraiment, de moi-même, de danser, après lui avoir dit que j'acceptais les invitations, mais n'invitais jamais. Sauf que là, le moment était grave et l'action nécessaire. Elle avait besoin de penser à autre chose. Elle était comme moi. Elle avait besoin de s'amuser et de mettre ses ennuis de côté, pour une soirée. « Je n'ai plus envie de parler de choses qui fâchent et je veux profiter de la soirée », avouais-je avec un doux sourire de séducteur. « Et je pense que toi aussi, tu en as besoin. »

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Lun 13 Nov - 15:28


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Take A Breath

Était elle trop intrusive ? Après tout qu'est ce que ça pouvait lui faire si Chris était du genre à retourner avec une ex malgré les blessures que la pauvre gourde lui avait faite ? Il lui avait fallu du temps pour arriver à se créer cette barrière , celle qui donnait aux femmes des envies de la grimper aussi bien elles que lui. Un mur bien épais qui le protégeait autant qu'il l'emprisonnait. Mais elle pouvait parler, à eux deux ils formeraient un bel édifice de forteresse de solitude. Cela se trouvait être ironique quand on les voyait ni l'un ni l'autre sans une agréable compagnie en temps naturel. Toutefois quand on est comme eux au sommet de leurs pyramides mutuelles, on devait être les seuls à remarquer une autre personne, de la même espèce, perchée de la même manière à l'autre bout .

Et peut être y'avait il un but égoïste. Si Chris, plus orgueilleux encore que Lysandre était au moins troublé rien qu'à l'idée que son ex puisse réapparaître alors son ancien mari à la voir débarquer de nouveau comme un boulet de canon pourrait carrément en tomber par terre, non ? Malone se fustigea d'essayer encore de se convaincre que c'était possible et préféra se recentrer sur l'homme qui était en face d'elle. Pas qu'il soit plus accessible. A part dans un lit, Chris était le genre qui se défilerait comme une anguille. Mais ils avaient besoin l'un de l'autre ce soir.

Sur ce point ci, et bien d'autre, encore une fois ils s'alliaient à la perfection . Ils crachaient sur l'amour car ils en connaissaient la morsure, en gardait les cicatrices. Celles de Malone étaient un trophée, une preuve que Lysandre avait existé dans sa vie et même si elle les gardait aussi jalousement qu'elle ne l'avait fait avec le jeune homme, elles lui rappelaient l'intensité de ce qu'elle avait ressentit même si il était dur d'en éviter la propagation. Chris lui semblaient les avoir caché avec toute l'énergie qu'il pouvait gardé en réserve. Qu'il se livre à la jeune rouquine relevait tout bonnement du miracle et méritait son attention. Pour lui, pour qu'il ne se retrouve pas dans des abîmes qui l'avaient donc profondément changé une première fois, elle pria pour que son ex à lui ne revienne pas sans crier gare comme elle le fit elle même. Elle ne lui souhaitait pas d'être dans les mêmes tourments où elle avait jeté Lysandre. Quoique à bien y penser il l'avait invité à sortir car il avait besoin de se distraire et ce n'était pas juste à cause de son exil du tournage, en définitif il s'était peut être jeté dans d'autre plus inédits. « Si cela peut te rassurer au vu de ta célébrité , si elle voulait vraiment reprendre contact elle l'aurait fait d'une manière ou une autre. C'est donc qu'elle se morfond très loin et n'osera pas de sitôt se représenter devant toi » Elle posa sa main sur la sienne avec un petit sourire d'encouragement .

Elle était peut être plus douée et plus motivée à soutenir les autres que se soutenir seule ces derniers jours . Elle avait porté son choix de dérivatif sur l'alcool à la place du sexe ce soir. La rouquine proposa bien évidement à Chris de l'accompagner avec la même décontraction qu'ils avaient quand il s'agissait de passer du bon temps ensemble mais avant même qu'ils n'aient fini les nouveaux shoots, il se leva. Sa virilité ? Elle haussa un sourcil et les deux quand il l'invita à danser. Le grand acteur hollywoodien, celui qui préférait attendre qu'on le supplie presque, prenait les devants.

La jeune femme ne se fit pas prier pour autant. Elle aimait danser et elle avait besoin de ça. Glissant  ses doigts sur les siens elle se leva pour le rejoindre s'amusant de son air de séducteur. « Et bien, te tourner le dos alors que tu as rassemblé tout ton courage pour ça ? Je ne me reconnaîtrais plus moi même !  Et tu as raison, finis de ruminer nos idées noires , on est meilleur quand on se prend pas la tête » Ils se dirigèrent vers le centre de la piste, cette fois ci plus sous l'impulsion de Malone que celle du grand brun qui attirait tout les regards. Gardant une main dans la sienne, elle logea la seconde sur sa nuque tout en gardant une distance raisonnable « Devrais je être jalouse que tu sois le point de mire et pas moi ? Mon orgueil féminin en prends un sacré coup. »  Il lui fallut à peine quelques mili secondes pour trouver le rythme de la chanson et onduler doucement en accord avec celui ci. Avec une lueur de défi dans le regard elle apostropha Chris «  Alors ? On a perdu sa virilité et on veux plus danser finalement ?  On est bon qu'à la valse ? »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 168
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Lun 20 Nov - 18:34



       

         
Take a breath.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre.
Malone & Chris
Je ne savais pas ce qu'elle aurait pu faire. Je ne savais pas ce qu'elle voulait. Je m'en foutais. Enfin, je ne m'en étais jamais vraiment foutu, même si je l'avais toujours dit. J'avais dit pour me convaincre, moi le premier. Tant et si bien qu'avec les années, j'avais presque réussi à le croire. Mais la vérité, c'est que je ne voulais juste pas me poser la question. Je ne voulais juste plus penser à elle. Réussir ce que je n'avais jamais réussi. Parce que malgré tout, les années, le succès, les femmes, elle avait toujours hanté mon esprit, à chaque seconde. Chaque fois que j'avais envisagé de changer. Chaque fois que j'avais envisagé de briser une de mes règles. Penser à elle m'avait toujours empêché de bafouer mes lois, pour ne jamais souffrir à nouveau comme elle, elle m'avait fait souffrir. Alors, non, effectivement, je préférais ne pas y penser. Parce que l'idée qu'elle ne m'avait jamais recontacté malgré la possibilité de le faire me faisait mal... plus que mal... même après toutes ses années.

Je préférais donc changer totalement de sujet et quoi de mieux, pour ça, que de me jeter à l'eau dans cette chose chose que je détestais faire : inviter une fille à danser. Je n'aimais pas le faire, parce que cela impliquait d'être sûr de sa manière de danser, ce dont je n'étais absolument pas certain. Je savais danser, mais j'étais toujours un peu maladroit et c'est pour cela que je préférais qu'on m'invite, plutôt que l'inverse. On ne reprochait pas à un homme ses maladresses du début quand il était l'invité et non l'initiateur. Quoi qu'il en soit, là, je devais assurer.

Ce fut cependant Malone qui me tira réellement sur la piste de danse, s'accrochant à moi comme une jeune première de bal de promo, dansant quelque-chose de soft et de bien éloigné de nos danses habituelles. Après un moment à se plaindre du fait qu'on me regardait plus qu'elle, elle se moqua de ma propre attitude de jeune premier, ce qui eu le don de m'agacer un peu. Je n'étais pas un gentil garçon, même dans la tourmente... Surtout quand j'avais la tête et le cœur dans la tourmente. Ma main jusqu'alors sagement dans la sienne la lâcha, venant se poser sur sa hanche, imitant l'autre. Je la rapprochais de moi, pressant mon bassin contre le sien, ondulant toujours au rythme de la musique. « Accroche-toi, chérie, parce que nous ne sommes pas à un bal de promo de lycéens », soufflais-je contre son oreille, un sourire amusé aux lèvres. « Et si tu mets en doute encore une fois ma virilité, je te promets que je te ferais passer l'envie d'être juste amicale cette nuit. N'oublie pas que je connais tes points faibles », dit-il, chatouillant une zone de sa hanche qu'il savait sensible, avant de rapidement revenir à une danse anodine, bien que plus en corps à corps.

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Ven 1 Déc - 14:02


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Take A Breath

Il y avait des sujets qui fâchaient et certains qui mettaient sur les nerfs à de toute autres niveaux. Celui ci devait être plus troublant pour Christopher que d'autre. Si il l'avait tout simplement agacé, nul doute qu'il se serait contenté de se montrer cinglant pour couper court au reste de la conversation . Malone regarda un moment le flux des pensées de l'acteur défilait tout au long dans ses prunelles. Et autant il en avait partagé quelques unes, autant cette fois ci il comptait bien gardé le fruit de ses réflexions pour lui. Qu'à cela ne tienne, la jeune femme était malgré tout assez civilisé pour ne pas creuser, et surtout pas sur un terrain miné comme celui qui semblait se présenter face à elle. A la place elle se laissa donc balader d'un sujet à un autre en faisant semblant de ne rien voir. Oui, elle avait vraiment été bien élevée avec l'esprit British. Si après son tempérament fougueux prenait parfois le dessus , assurément la faute n'en incombait pas  ses parents.

Et puis il avait pire que se faire inviter à danser quand il s'agissait de se distraire. Ce fut en partie pour cela qu'elle profita de son élan premier et l'encouragea avant qu'il ne disparaisse. Il était l'attraction principal. Elle avait l'habitude de se mettre en retrait derrière un artiste. Sauf que normalement c'était un de ses artistes à elle et c'était pour mieux mettre en avant les peintures , les sculptures, le discours de l'artiste. Là même si Chris était de nouveau en représentation, elle avait sentit la différence, le changement s’opérer et la barrière s’ériger de nouveau , elle n'était pas là pour faire de la figuration. Alors avec humour et un peu d'humeur elle le fit remarquer . C'était toujours délicat pour une femme de voir que son partenaire semblait plus attirant. Bien évidement ce n'était ce soir rien en comparaison où Lysandre avait attiré ne serait ce qu'un regard trop appuyé d'une femelle dans la rue. Et ce n'était pas par orgueil qu'elle s'était sentit à chaque fois impuissante , effrayée qu'un jour où il se rende compte qu'elle n'était pas assez bien, trop névrosée pour lui . C'était donc plus pas bravade qu'elle l'avait fait remarquer à Christopher et pour la même raison qu'elle avait pointé un peu plus encore son manque d'esprit d'initiative en tant que danseur.

Elle ne fut pas déçue du voyage, comme le disait l'expression, quand piqué à vif il se montra plus entreprenant. Malone savait en effet à qui elle avait à faire, comme elle savait ne pas non plus être sans défense. Elle souri doucement. Oui il connaissait ses points faibles à la perfection, tout comme elle connaissait pas mal chez lui aussi. « Comment pourrais je en douter après tout ce que je sais ? Toutefois... Je pense pas que ce soir je serais à ton goût. Imagine le drame si je pense à un autre pendant que tu me touches ? Et ça serait fatalement ce qui arriverait. Là ça serait vraiment une atteinte à ta virilité ! »  Elle ria doucement quand il la chatouilla et se dandina un instant pour se dégager de cette prise en frappant son épaule. Puis il reprit une danse tout aussi proche mais moins provocante. Elle n'arrivait pas à se sortir son frisé de la tête comment faire entrer un autre homme dans son lit dans cette situation là ?

Ses bras se nouèrent derrière sa nuque tandis qu'elle embrassa sa joue en tout bien tout honneur avec un sourire taquin aux lèvres. En effet il n'avait rien du gentil garçon, du moins il n'en avait plus rien depuis des années. De toute façon normalement ce n’était pas le genre qu'elle cherché depuis son divorce. Le seul gendre idéal qu'elle avait jamais connu c'était celui qu'elle avait présenté à sa famille et épousé. Et d'une part dans l'intimité il était bien différent, bien moins sage, plus chaud, plus drôle que l'image du flic parfait qu'il cultivait et d'une seconde part justement si elle avait du abandonné l'idée de l'avoir lui, elle ne voulait personne qui puisse s'en approcher. La musique continuait de raisonner à leurs oreilles et elle ne comptait pas qu'il la délaisse encore même si le temps défilait et qu'il faudrait bien songer à rentrer . Il leur restait encore de quoi  être bien, sans stress, sans pression. « Je révise mon jugement tu danses bien pas autant que tu ne joues mais tu te débrouille. »  Elle s'accrocha un peu mieux à ses épaules de peur que l'alcool bue lui fasse perdre l'équilibre « On t'as jamais contacté pour faire Dancing With The Stars ? J'adorerais t'y voir... Imagine... L'acteur Christopher James et sa partenaire Malone Fleming sur une rumba ! » Pour illustrer ses propos elle prit sa main et le força à la faire tourner sur elle même. Mauvaise idée car les étoiles se fit plutôt dans ses yeux que sur le parquet qu'elle les vit. Elle reprit donc ses esprits en s'appuyant sur lui. « Oui bon... trouves une autre vraie danseuse à ma place chou ! » Oui elle était un peu ivre en fait.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 168
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Sam 30 Déc - 15:06



       

         
Take a breath.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre.
Malone & Chris
Malone était une femme passionnante dans ma vie. Elle me comprenait, sur bien des points. Elle avait assez de tact pour ne pas questionner les points sensibles qui demandait qu'on ne s'attarde pas trop. C'est pour cela que j'avais poursuivi l'aventure avec elle. Je retournais peu souvent dans les draps d'une femme avec qui j'avais déjà couché, mais Malone avait été différente. Pas entreprenante, pas demandeuse. Nous avions eu une nuit torride, puis nous nous étions dis au revoir. Pas de numéro échangé, pas de promesses. Puis nous nous étions revus, quelques semaines plus tard et n'ayant rien à nous mettre sous la main, nous avions remis le couvert. C'était ensuite devenu un jeu. Trouver mieux qu'elle pour moi et mieux que moi pour elle. Finalement, nous avions plus souvent fini ensemble qu'avec quelqu'un d'autre et nous avions commencé à nous défier sur les choses à faire lorsque nous étions nus. Défi dans les positions, défis dans le moment approprié pour faire des galipettes, défis dans le temps de résistance avant de quitter la soirée pour s'envoyer en l'air... Elle était faite dans le même moule. Elle réfléchissait pareil. Elle avait besoin des mêmes choses et fuyait des démons tout aussi puissant que les miens. Elle était mon moi au féminin...

Et le jeu repris vite le dessus dans ce moment de grande faiblesse pleine d'aveux. Et si je me montrais rapidement plus entreprenant et menaçant, je ne craignais pas qu'elle le prenne mal. Elle me connaissait. Elle savait que je ne disais que cela pour soigner mon ego piqué au vif et pour lui signifier que j'étais aussi de la partie. Elle savait que jamais je ne la forcerais et qu'elle avait été assez claire quand au fait qu'il n'y aurait pas de sexe ce soir. Même si je n'allais pas me faire prier pour la faire plier si elle continuait de me titiller, je ne l'aurais jamais prise de force. Je n'étais pas de ce bois-là.

Je ris, malgré tout lorsqu'elle assura qu'elle ne serait pas la meilleure des amantes en pensant à un autre pendant l'acte et si elle se détacha de moi pour reprendre une danse plus sage, j'attrapais rapidement sa taille pour la rapprocher, passant ma main libre dans ses cheveux, pressant mes lèvres contre son oreille. « Oh chérie, si je te prenais, même ce soir, tu ne penserais à personne d'autre qu'à moi et ma langue entre tes jolies lèvres roses. » Je souris, carnassier, avant de glisser un pouce le long de sa bouche. « Et je ne parle pas de celles là, Darling. »

Ce fut ensuite à mon tour de lâcher sa taille, de reprendre une distance plus sage et de danser plus galamment que séduisant avec elle, comme si de rien était. Comme si je ne l'avais jamais menacé d'avoir des relations sexuelles jusqu'à ce qu'elle en oublie le type qui la rendait maussade. Après un petit moment, Malone avoua que finalement, je dansais bien et je souris. J'étais meilleur acteur, j'en convenais, mais je mettais toujours un point d'honneur à ne pas faire quelque-chose qui me rendrait ridicule. Si je ne savais pas faire un minimum, je ne faisais pas, tout simplement.

« Ça, chérie, ça fait partie des secrets du monde du show bussiness. Peut-être qu'ils me l'ont proposé. Peut-être pas. Peut-être que nous sommes en pleine négociation... Tu ne le sauras jamais... ou seulement quand ou si je suis un jour au casting. »





CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Sam 20 Jan - 2:17


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Take A Breath

Il y avait les ceux qui jouaient pour l'adrénaline, pour le plaisir de participer et quand ils sentaient qu'ils allaient gagner fonçaient plus vite pour ravir la victoire. Et il y avait ceux pour qui celle ci n'était pas vraiment la raison de la course ; le défi était bien plus important. Chris et Malone avait facilement franchis la ligne d'arrivée l'un avec l'autre parce que cette fois ci, reconnaissant en l'autre un joueur d’exception et qu'ils se doutaient que l'aprés match, la troisième mi temps serait tout aussi savoureuse. De défi en provocation ils s'étaient soit offert l'un à l'autre plus d'une fois ou alors s'était offert des mets, des hommes ou bien des femmes plus ou moins aussi savoureuse à la force de « cap ou pas cap »

Ses paroles tendancieuses, non même presque pornographiques furent loin de la choquer. Au contraire , Malone en riait sans la moindre gène. Ce n'était pas auprès de Chris qu'elle allait jouer la vierge effarouchée ou le petit ange ! Il était bien sûr de lui mais avoir de quoi l'être . Elle doutait qu'il y ait eu quelques femmes qui ai eu besoin de simuler avec lui dans un lit ou dans tout les autres endroits où ça pouvait lui prendre -sur ce point ci ils étaient vraiment semblables- Il reprit une distance dite de gentleman et il se débrouilla pas si mal non plus ainsi. Tellement qu'elle ne fut pas avare en compliment et en idée loufoque de lui  participant à la célèbre émission. Il nia, ne nia pas bref il perdit Malone dont l'esprit était bien bien embrumé.

Elle frappa doucement son épaule «  Moi qui croyait avoir gagné ta confiance, j'ai même pas le droit à un petit avant goût de ta carrière, je suis atrocement déçue et... » La jolie rouquine s’arrêta de parler quand elle vit entrer une ancienne conquête entre tranquillement dans le bar « Merde... » Elle s’accroupit un peu afin d'etre certain d'être caché en majorité par la carrure de Chris. « Ne te retournes pas mais y'a un ancien... hum... amant, mauvais d'ailleurs, qui vient de rentrer. J'ai aucune envie qu'il me voit sinon il va soit tenter sa chance, soit devenir insupportable quand je lui dirais non » La nuit passée avec le grand blond- ce qui n'était en général absolument pas son type - c'était retrouvé catastrophique, et Malone n'était pas du genre à vouloir flatter l'égo des hommes quand ils n'assuraient pas . Elle releva les yeux sur l'acteur « Hum... pour une fois je te demande d'être mon héro et me sortir de là avant qu'il me voit ! » Mes cheveux étaient déjà bien trop visibles, reconnaissables et attirés bien trop l'attention. D'habitude ça lui plaisait car ça ils avaient longtemps plu à son mari mais cette fois ci, elle ne devrait son salut qu'à une fuite en bonne et due forme !

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 11/11/2016
›› Love letters written : 168
›› It's crazy, I look like : Colin O'Donoghue
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Mar 30 Jan - 19:38



       

         
Take a breath.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre.
Malone & Chris
Je n'avais jamais eu besoin de mentir avec Malone. Elle était faite du même bois, avait les mêmes ambitions, les mêmes appétits et ne s'en cachait pas plus que moi. Pourtant, aussi sûrement que je n'avais aucun mal à parler de sexe et de toutes les choses que je pourrais lui faire dans ce cadre-là – ou que j'aurais aimé qu'elle me fasse aussi, d'ailleurs, ni l'un ni l'autre n'avions jamais été avare en indication pour recevoir du plaisir ou en concession pour en donner – je savais que j'en cachais beaucoup derrière le langage sans filtre. De même qu'elle, en cachait. On parlait de sexe aussi facilement qu'on taisait nos sentiments. On parlait plaisir aussi souvent qu'on évitait de parler d'amour et on savourait aussi sûrement qu'on louait de n'avoir aucune implication émotionnelle. Enfin... Aucune. Ce n'était pas tout à fait juste. J'avais lié des émotions à cette femme, depuis le temps. Mais des émotions simples, douces, faciles. Elle était une partenaire, une fille agréable, une amie, peut-être aussi, à sa façon et d'une certaine manière, j'avais noué une affection particulière pour cette femme en laquelle je reconnaissais des souffrances similaires, des craintes comparables et une proximité extrême. Elle n'avait jamais été une menace, parce que jamais une potentielle source de souffrance.

Alors qu'ils jouissaient tous les deux de leur petit jeu de comiques, Malone se cacha soudainement contre moi, prenant une position drôlement cocasse que j'avais très envie de commenter. Mais la surprise me faisait juste la regarder étrangement, jusqu'à ce qu'elle n'explique. Je ris, finalement, avant de la forcer à se redresser, la rapprochant de moi pour danser. « Chérie, ce soir tu es à moi. Si je n'ai pas le droit aux faveurs de ton corps démentiel, personne n'y aura droit. Si cet idiot ne peut pas le comprendre, alors tant pis pour lui. Moi, je ne te donne à personne. » Malgré tout, je n'allais pas lui imposer une confrontation dont elle n'avait pas envie. Nous allions juste sortir normalement, avec panache, même, parce que c'était toujours ainsi que sortait Christopher James. Jamais par la petite porte et jamais en catimini. Je l'entraînais donc avec moi, vers la sortie, un bras autour de sa taille. « Et puis, est-il vraiment le genre d'homme qui m'arrive à la cheville ? », demandais-je, commençant à regarder autour de nous pour voir quel homme pourrait croire avoir une chance de la convaincre de rentrer avec lui, alors qu'elle avait déjà Christopher James à son bras.

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
❉ locked hearts and hand grenades
avatar
locked hearts and hand grenades

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 08/04/2017
›› Love letters written : 279
›› It's crazy, I look like : Sophie Turner
MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris Dim 11 Fév - 2:09


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Take A Breath

Je n'étais pas du genre à demander à qu'on vienne me sauver, qu'on soit le grand et noble chevalier qui allait à ma rescousse. Je n'avais eu qu'un seul et unique prince aux cheveux soyeux et bouclés, celui que je n'attendais pas, celui que je ne méritais pas mais qui semblait de nouveau faire partie de ma vie. Depuis je ne souhaitais pas qu'on essaie d'être un autre avec moi. Simplement honnête. Et pour cela Chris correspondait totalement à ce que je pouvais vouloir pour le temps que nous passions ensemble. C'était d'une ironie folle que ça soit un acteur qui me semble aussi vrai, sans faux semblant et sans compromis. Alors oui quand il s'amusait à jouer le charmeur c'était à la fois totalement lui, et à la fois surjoué pour mieux en rire.

Pour le moment il s'amusait surtout de mon désarrois plutôt que de ma verve. « Chérie, ce soir tu es à moi. Si je n'ai pas le droit aux faveurs de ton corps démentiel, personne n'y aura droit. Si cet idiot ne peut pas le comprendre, alors tant pis pour lui. Moi, je ne te donne à personne. » Mordant mes lèvres pour éviter d'éclater de rire à sa façon toute à lui de se dresser en homme bouclier, je frappa doucement son torse de son poing. Je nene fus absolument pas surprise de voir qu'il n'allait pas ramper comme moi. Déjà car il n'avait pas son cul à défendre lui et car c'était Christopher James. Deux mots,un prénom un nom et qui voulaient dire beaucoup. Il ne me laisserait pas ici me faire emmerder par cette erreur que je devais pour beaucoup à l'alcool. Cela me redonna un regain d’énergie et me fis relever la tête. « Et puis, est-il vraiment le genre d'homme qui m'arrive à la cheville ? » Cette fois, en passant la porte, et en le laissant derrière , je ne retenais plus un sourire. « Il y en a peu voyons !  Et surtout pas lui... il était du genre à … » Je désigna la moitié de mon visage de mon index  « A se prendre pour un saint Bernard et me léchait tout le visage ! Et quand il s'agissait de vraiment avoir besoin d'être actif avec la langue... plus rien... à croire qu'il pensait qu'elle n'était capable que de va et viens » Frissonnant comme si j'évoquais un mauvais film d'erreur, je pris une bouffée d'air frais et une bourrasque de pluie. Il faisait pourtant bon tout à l'heure ? Mais comme souvent à L.A, le beau temps finissait par éclater en une pluie fine mais sans discontinue.

Je pris mon portable et commanda un uber tandis que je me collais à Chris sous le préau du bar en attendant sans pour autant y échapper totalement. Mes vêtements ainsi que ceux du beau brun devenaient de plus en plus humides. « Voilà de quoi nous rafraîchir les idées aussi » soufflais je en glissant mon bras autour du sien et en posant ma joue sur son épaule. Je n'y voyais aucun mal,aucune équivoque et oubliait quelque part aussi les risques. Nous attendions, en fixant parfois le petit point sur mon écran qui désignait notre véhicule qui s'approchait . Celui ci arrivé, je courus presque pour y trouver un abris et referma après nous. En une demi seconde je regretta notre chauffeur de taxi tout à l'heure. Celui ci avait certes des bonbons à l’arrière mais de un, ne reconnaissait pas Chris pour être si impassible et de deux, était juste désagréable. Il semblait plus préoccupé par l'eau que nous avions fait entrer dans son habitacle. Lui n'aurait ni bisou, ni pourboire. « 1851, écho park s'il vous plait »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: Take A Breath ft Chris

Revenir en haut Aller en bas

Take A Breath ft Chris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Echo park :: nothing like home
-