Partagez|

[HARPER] Smoke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 41
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: [HARPER] Smoke Sam 1 Juil - 14:00

Beauty & Beast

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dure journée pour les insurgés, et passer une journée enfermé dans un bureau n'était absolument pas pour lui. Pourtant, il ne pouvait pas aller sur le terrain pour le moment, on lui avait suggéré de laisser ses coéquipiers en autonomie afin qu'ils apprennent à se débrouiller sans lui, sans avoir le chef dans les pattes, donc pour cette équipe de bras cassés il s'était consigné lui même dans son bureau, au poste de police. Il s'ennuyait à mourir, il ne répondait pas au téléphone ,sachant que de toute façon il enverrait bouler ceux qui oseraient entraver sa tranquillité. Sale affaire qu'il traitait en ce moment, le dealer d'un des plus gros cartel de drogue de la ville venait d'être arrêté et pour lui tirer les vers du nez ça n'avait pas été facile, en vrai tête de mule qu'il était, il n'avait pas voulu lâcher de nom, c'est pour cela que ses hommes s'étaient déployés dans toute la ville afin de recueillir des témoignages, d'interroger les toxico et par conséquent de pouvoir coffrer ces enculés. Stan posa son regard sur la photo de sa femme qui ornait son bureau, il n'avait pu se résoudre à la décrocher, il y'avait songé de nombreuses fois se disant que la garder remuerait de toute évidence le couteau dans la plaie mais il n'avait pu s'y résoudre, elle ferait toujours partie de sa vie et même si physiquement elle n'était lus là, son âme l'accompagnait à chacun des pas qu'il faisait. Putain qu'il faisait pitié, il se passa la main sur le front, il avait besoin de sa dose de nicotine. Une heure qu'il n'avait pas fumé et il sentait que ses nerfs le mettait à rude épreuve. Encore toute une après midi avant de finir, ça allait être foutrement long. Il se leva, c'était l'heure de la machine à café.

Vingt heures. La journée était terminée et il n'avait franchement pas envie de rentrer. Lorsque Martha était morte, il n'avait pu se résoudre à vendre la maison qu'ils avaient acheté ensemble, grave erreur car vivre dans ce lieu remplie de souvenir ne l'aidait pas, au contraire, il avait l'impression de replonger à chaque fois qu'il fermait les yeux et il savait que ce n'était pas ce qu'elle aurait voulu pour lui. Sa femme pleine de vie aurait voulu qu'il continu son chemin sans se retourner et qu'i les reconstruise mais il en était incapable, il était comme son père, une loque, une pauvre mauviette qui n'arrivait pas à se sortir la tête de l'eau, qui n'avait pas le courage de dire "merde" au passé. C'est probablement ce pauvre looser qui le mena au Velvet underwear, il aimait cet endroit, autant pour ces cocktails que pour ces strip teaseuse. Assit au comptoir, il commanda son premier whisky de la soirée, premier parce qu'il savait que d'autre n'allait pas tarder à suivre. Il sortit alors une clope, à l'œil du barman il comprit le message, ouais d'accord, interdiction de fumer dans les lieux publics sauf que ce soir il n'était pas en service, et ce soir il n'en avait rien à faire de ces lois à la con, il avait besoin de nicotine et il tendit un billet au barman histoire de témoigner de sa bonne volonté. Le billet empoché, il put allumer sa cigarette tranquillement tandis que ses yeux parcourait la salle. L'ambiance allait être relativement tranquille ce soir, probablement parce qu'on était en pleine semaine et que les gens ne venaient pas faire la fête un mardi soir, quoiqu'il en soit il aurait le loisir de pouvoir contempler ces femmes à moitié nues danser.

Commandant son deuxième whisky, il aperçu alors une jeune femme, que dis-je une gamine, déjà bien entamée, buvant seule à une table. Il lui lança alors:

-Hey gamine, t'es pas un peu jeune pour boire ?
 

(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 113
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Sam 1 Juil - 21:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mon second boulot allait bientôt commencer, ce soir je devais chanter sur scène, faire ce pourquoi j'étais venue au monde, faire ce métier qui me plaisait tant, que j'aimerais faire toute ma vie, j'allais enfin chanter, après une journée longue et chiante dans ce coffee shop qui restait quand même pour l'instant le boulot qui me rapportait le plus, mais je n'en pouvais plus, devoir parler aux gens, être gentille, douce et aimable, ça me gonflait, je commençais juste à en avoir ras le bol de devoir être hypocrite, car c'est exactement comme ça que je me sentais, dans le sens où tout ça ce n'était pas moi, je n'étais ni douce, ni gentille, je n'avais qu'une envie tous les envoyer chier, seulement, je n'en avais pas les moyens. Alors en attendant de devenir célèbre je continuais tout ça, histoire au moins de payer mon loyer. Mais ce soir j'avais tout de même le droit à mon moment à moi, mon échappatoire, ce moment où même si les filles dansent sur scène les projecteurs sont tournés vers moi. Je ne savais pas exactement combien de verres j'avais déjà bu, mais ma tête commençait doucement à tourner, ce qui voulait clairement dire que j'étais déjà bien atteinte et pourtant je tournais doucement la tête en direction d'une voix qui de toute évidence s'adressait à moi, je plissais légèrement les yeux et adressais un sourire sans aucune émotion à la personne qui venait de me parler. J'avais l'impression de le connaitre, de l'avoir déjà vu, seulement je ne savais pas où et en même temps je n'avais pas vraiment la tête à réfléchir. Je ne savais pas vraiment pour qui il se prenait et surtout pourquoi il s'adressait à moi, de toute évidence monsieur ne manquait pas de culot, mais en même temps j'étais légèrement habituée. C'était sans doute le revers de la médaille lorsqu'on travaillait dans ce genre d'endroit. J'inspirais doucement et tournais à nouveau la tête vers ma boisson. « Parce qu'on se connaît peut-être, vous connaissez mon âge ? Désolée, beau blond, mais je n'ai pas de leçon à recevoir d'un type qui fume dans un endroit public. » Je jetais un coup d'oeil discret vers sa cigarette et levais les yeux au ciel. J'attrapais mon verre et le vidais d'une traite avant de regarder l'heure sur mon téléphone, il me restait environs une heure avant de devoir monter sur scène pour commencer à chanter, mais bizarrement ce soir je n'étais pas plus motivé que ça, seulement je n'avais pas trop le choix, si je n'y allais pas, les filles ne pourront pas continuer à bosser, ça risque de gueuler dans la salle et je pourrais me faire virer, foutu mal de crâne. Je me tournais doucement vers le bar et commandais un autre verre, c'était l'avantage de bosser ici, je pouvais au moins boire à l'oeil. « Et sérieusement vous n'avez pas autre chose à foutre que venir m'emmerder, genre vous mêlez de vos affaires ? » Il fallait que je reste poli, que je n'envoie pas chier les clients, sinon ça serait mal vu, mais sérieusement ça avait été plus fort que moi. Je ne le connaissais pas, mais je ne l'aimais pas, sa façon de s'occuper de ce qui ne le regardait pas m'agaçait terriblement. J'attendais mon verre avec toute la patience dont je pouvais faire preuve en ce moment, j’espérais juste qu'il allait arriver vite, juste pour me vider un peu la tête.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 41
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Lun 3 Juil - 9:12

Beauty & Beast

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Overdose de travail. Si ça continuait, Stan partirait sans aucun doute en burn out ... non je blague, il avait les nerfs bien trop solide pour ça. Néanmoins, il ne se sentait lui-même qu'ici, dans ce bar, où il pouvait bire et fumer à sa guise dans avoir à se soucier de la bienséance ou des lois qui régissaient son travail. Tiens, et pour faire passer la journée emmerdante qu'il venait d'avoir, il décida d'embêter la première personne qui passait sous son nez, une jeune femme , assise seule devant son verre, le regardant si fixement qu'il cru un instant qu'elle allait se noyer dedans. Elle avait du répondant, que dis-je du mordant, et c'était la première chose qu'il remarqua lorsqu'elle lui répondit, qu'à cela ne tienne ça n'en serait que plus drôle. A vue d'œil, la jeune femme avait certainement la vingtaine, ça, c'était la seule chose dont il était réellement sûre, donc forcément majeur, en un sens, elle lui rappelait lui à son âge. Ce côté brute, un peu auto-destructeur même, il ne la connaissait pas, du mois avait l'impression de ne pas la connaître et pourtant l'expression de la destruction semblait figée sur son visage. Il aurait fallut à cette fille un bienfaiteur, comme monsieur Solano l'avait était pour lui, manque de bol pour elle, il n'était pas d'humeur, ou plutôt ne se sentait pas capable de sortir la tête de l'eau de qui que ce soit, il n'arrivait déjà pas à s'occuper de lui, alors s'occuper de quelqu'un d'autre ... Mission impossible. Tirant une nouvelle bouffée de sa cigarette qui se consumait il lui lança alors non sans une once d'humour:

-Oh mais loin de moi de te donner des leçons, c'était plutôt une question rhétorique pur moi-même en fait.

Terminant sa cigarette, il écrasa son mégot dans le cendrier et commanda un deuxième verre de whisky. Au contact de sa femme, Stan avait cessé tout rapport avec la boisson, mais depuis qu'elle était décédé, il laissait ses vieux démons ressurgir, ne se sentant plus de taille à lutter de toute façon. S'occuper de la vie des autres n'était pas le passe temps préféré du policier il fallait l'avouer, mais elle l'amusait et il n'était pas prêt d'en finir.

-Non désolé ce n'est pas dans mes plans. Néanmoins, je le concède, j'ai été quelque peu brusque. Un verre pour me faire pardonner ?

Stanislas n'attendit pas la réponse de la jolie brune et héla le barman:

-Un verre pour la demoiselle s'il vous plait !


(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 113
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Lun 3 Juil - 10:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je ne demandais rien à personne, en général je faisais les choses par moi-même, je n'aimais pas demander de l'aide, ça me rendrait faible et ça, c'était juste impossible. Je me fichais des choses que l'on pouvait dire sur moi, que j'étais une droguée alcoolique qui ouvrait les cuisses dès qu'un mec un peu mignon lui faisait un sourire. C'était plutôt vrai, alors je m'en fichais, mais qu'on puisse me voir comme une faible qui n'arrivait pas à s'en sortir toute seule, qui devrait retourner chez papa maman parce qu'elle avait foiré sa vie, ça non, jamais. Le jeune homme en face ce moi n'avait pas meilleure mine que moi, ses traits étaient tirés, il avait des cernes sous les yeux et semblait être le mec qu'on ne devait pas faire chier. Mais moi, je m'en fichais de tout ça, c'est lui qui était venu vers moi, lui qui avait lancé les "hostilités", je n'allais pas me laisser faire, qu'importe le fait qu'il soit plus grand et plus baraqué que moi. Je n'avais pas peur, je n'avais plus peur depuis bien longtemps. « D'accord, donc maintenant nous sommes assez proches pour passer au tutoiement ? » Soufflais-je pleine de dédain, de toute évidence certaines personnes ne manquaient absolument pas de culot et le jeune homme en face de moi en faisait partie. Je levais les yeux au ciel tout en secouant légèrement la tête. Je ne voulais pas de compagnie, je ne voulais pas de sa compagnie, mais ça il ne semblait pas le comprendre, malgré toute la mauvaise volonté que je pouvais mettre dans notre conversation, normalement c'était mon moment, mon moment à moi, celui pendant lequel je pouvais rester seule avant de monter sur scène, pour me concentrer, me focaliser sur autre chose que mon stress, mais de toute évidence ce soir ce n'était pas mon soir. Il avait dû se donner pour mission de me faire chier, je ne voyais pas d'autres explications. Je voulais refuser son verre, surtout que clairement je n'avais pas besoin de lui, mais finalement je n'avais vraiment pas la tête à refuser un verre. Malgré tout, rien ne m'empêchait de l'ouvrir un peu. « Parce qu'en plus vous ne me laissez pas le choix, de toute évidence votre culot ne vous étouffes pas. » Je terminais tout de même mon verre d'une traite et attendais la nouvelle tournée, de toute façon ça ne pouvait pas me faire de mal de prendre un verre de plus. Je me surpris quelques secondes à regarder l'homme qui se trouvait en face de moi, le détailler serait un terme plus précis en fait. Il était plutôt pas mal, si j'avais été honnête avec moi-même j'aurais même dit qu'il était canon, le genre de mec qui vous fait craquer juste avec un sourire, mais ça il n'était pas obligé de le savoir. Je détournais le regard au moment où un verre se posa devant moi et instinctivement je regardais ma montre, il ne me restait plus que trente-cinq minutes. Finalement le temps passait très vite. « Puisque de toute évidence nous sommes amis maintenant, rapport au tutoiement et tout, on pourrait peut-être même s'appeler par nos prénoms, non ? » Mon sarcasme se faisait bien ressentir, de toute évidence il semblait collant, alors autant connaitre au moins son prénom. Je ne l'avais pas remercié pour le verre, mais en même temps je ne lui avais rien demandé. Je lui lançais un regard à la limite du vitreux et tendais ma main dans sa direction. « Harper. »
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 41
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Lun 3 Juil - 10:51

Beauty & Beast

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Faire chiez les gens n'était pas son passe temps à plein temps habituellement, mais ce soir il ferait une exception. Peut être parce que cette fille lui tendait la perche, ou parce qu'il avait jugé bon de lui en tendre une tout seul en fait, la pauvre n'avait rien demandé à personne et il avait décidé d'aller le chercher, sans vraiment savoir pourquoi finalement, mais elle avait ce je ne sais quoi qui l'intriguait, la fâcheuse impression de l'avoir déjà vu quelque part aussi. S'il avait jugé bon de passer au tutoiement alors c'est que oui, il estimait que maintenant il était temps de se rapprocher. Il esquissa un sourire un brin moqueur et l'œil brillant d'espièglerie, parce que oui, il avait l'impression de retrouver son âme d'ado pendant quelques instants, il lui lança alors:

-Nous ne sommes assez proche que si tu le décides.

Dédaigneuse et fière, c'était vraiment une sale gamine déglinguée, aussi déglinguée que lui en fait, probablement pour ça que mine de rien elle lui plaisait. Il n'avait pas froid aux yeux il ne craignait pas de vexer ou de paraître inconvenant, il disait ce qui lui passait dans la tête sans penser aux conséquences qui pouvaient parfois être bénéfiques, ou même désastreuses. Il voyait bien qu'il l'emmerdait mais ce n'est pas grave, lui s'amusait alors son ressentiment il n'en avait foutrement rien à faire. Il commanda alors un verre pour elle, sans attendre une quelconque réponse de sa part, de toute façon il ne lui laissait pas vraiment le choix et puis si elle avait commencé à boire seule alors ils pouvait bien boire à deux non ? Et puis, elle ne disait pas non, d'une certaine manière elle abdiquait donc, et puis franchement, un seul verre ça ne pouvait pas faire de mal. Qu'elle s'estime heureuse, il n'avait pas l'habitude d'offrir des verres à beaucoup de femmes.

-Ne pas te laisser le choix est un bien grand mot, de toute façon tu allais en recommander un , donc que ce soit moi qui le commande ou toi, qu'elle importance ?

Le barman ne tarda pas à déposer deux shots de vodka devant eux, et il le fit glisser sur le comptoir, le tendant alors à la jeune femme. Elle était belle, de ce genre de beauté qu'on ne voyait que rarement, elle semblait brisée par la vie alors qu'elle était si jeune et sur son visage les traits de l'innocence avaient disparu, elle était de cette beauté écorchée, et c'était ce genre de femme qui l'attirait. M'enfin, ce n'était là qu'une gamine et bien qu'il n'avait aucune morale il ne fallait tout de même pas abuser.

-Très bonne idée, tu vois que ça valait le détour de me rencontrer.

Il serra alors la main de la jeune femme et lui lança alors:

-Stanislas.

Harper, il avait déjà entendu ce nom quelque part, mais il préféra pour le moment ne pas y penser, de toute façon il n'avait pas envie de réfléchir, il y penserait lorsqu'il n'aurait pas au moins deux grammes dans le sang. Il leva alors son verre et lui dit alors:

-A la tienne.


(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 113
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Lun 3 Juil - 13:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J'étais soufflé, ce type avait un aplomb d'enfer, il était rare de rencontrer des hommes comme lui, d'habitude les hommes que je rencontrais ici étaient certes imbibés d'alcool, mais il était surtout près à n'importe quoi pour s'envoyer en l'air dans les toilettes minables de cet établissement. Il y avait quelque chose dans sa voix, quelque chose de brisé et surtout quelque chose qui appartenait à un homme qui avait vécu, trop sans doute. « On sort la drague de bas étage maintenant ? De mieux en mieux. » Même si je semblais agacée, je devais avouer que ça m'amusait, je ne voulais juste pas lui laissez croire que je pouvais m’intéresser à lui. Déjà parce qu’il semblait plus vieux que moi, ce qui pouvait bloquer, pas que ça me dérangeait, loin de là, j'en avais strictement rien à faire, mais certaines personnes pouvaient bloquer sur un point aussi insignifiant et surtout parce que je ne cherchais aucune relation, je ne voulais pas de ça, je n'avais pas le droit à tout ça, tout ce que je touchais finissait en catastrophe ou brisé et il semblait assez mal pour que je le brise un peu plus. Ce n'était sans doute qu'une déduction, mais j'arrivais à reconnaitre les gens...comme moi. Les gens qui n'étaient plus que des loques. Je le regardais commander les verres comme si de rien. Je me penchais lentement dans sa direction avant de lui adresser un petit sourire lourd de sens. « Le truc tu vois, c'est qu'ici je bois à l'oeil, du coup tu viens de me payer un verre pour rien. Mais merci quand même. » J'attrapais le petit verre que je soulevais dans sa direction avant de revenir à ma place. Je levais le verre jusqu'à mon nez avant de sentir la douce odeur de la vodka, ce n'était clairement pas mon alcool préféré, mais j'aimais tellement son odeur, j'étais plus tequila ou bière, mais la vodka ferait l'affaire pour ce soir. De toute façon il ne m'avait pas vraiment demandé mon avis, alors autant faire avec. Il me ferait presque rire, si je n'étais pas autant à l'ouest, je pense que j'aurais pu rire, bien que ça ne m'étais pas arrivé depuis très longtemps, sourire oui, c'était facile de faire semblant, mais rire. « Tu ne m'as pas vraiment laissé le choix. » Notre "rencontre", si nous pouvions appeler ça comme ça, n'avait pas été un choix du destin ou même du hasard, juste la rencontre entre deux personnes bien trop imbibées par l'alcool et surtout qui semblait aussi paumés l'un que l'autre. C'était peut-être le destin finalement, non, je ne croyais pas à toutes ses conneries ou alors le destin avait un humour que je n'arrivais pas à comprendre et en même temps je n'avais pas vraiment envie de le comprendre. Stanislas. Je fronçais les sourcils, c'était étrange comme ce prénom pouvait m'être familier. Comme un lointain souvenir, quelque chose de bloquer au fin fond de mon cerveau sans que je ne sache pourquoi. « Et surtout, à cette rencontre...intéressante. » Je lui adressais un petit sourire et avalais le contenu de mon shot d'une traite, une légère grimace barrant mon visage. Je reposais le verre un peu plus loin et me tournais vers mon compagnon de soirée. « Alors tu fais quoi dans la vie ? En dehors d'emmerder les nanas que tu ne connais pas évidemment. » Si nous devions passer la soirée ensemble autant parler un peu, parce que si nous passions notre temps à boire, je n'allais jamais pouvoir monter sur scène.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 41
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Lun 3 Juil - 14:48

Beauty & Beast

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Stanislas ne reculait devant rien, en bonne tête de mule qu'il était, lorsqu'il avait une idée en tête il était impossible de la lui enlever. Il n'avait jamais été doué pour a drague, en tout cas, il ne s'était jamais mit en tête de se plier en quatre pour courtiser une femme et ça n'arriverait probablement jamais, il n'était pas homme à ramper devant quiconque. Question de fierté sans doute, ou plutôt de dignité. Il haussa les épaules, s'amusant de la situation:

-Je me teste, c'est la soirée des expériences on dirait bien.

Elle avait beau faire la belle, et la rebelle, pardonnez moi le jeu de mot, il ne doutait pas qu'elle devait prendre autant de plaisir que lui dans ce petit jeu, sortir de la routine, bien que cela pouvait être déboussolant, était aussi excitant et c'est l'adrénaline qui lui parcourait les veines à ce moment là. Néanmoins, bien qu'il garda la tête dure pour ne pas être décontenancé, elle lui avoua qu'elle buvait à l'œil. Garce, se fut le premier mot qui s'imposa dans son esprit, puis finalement il se résolu à penser qu'effectivement cette fille avait de la ressource, elle savait où elle allait et Harper ne lui avait rien demandé après tout, ça lui apprendrait à être galant. Il haussa alors un sourcil, lui répondant du tac o tac:

-Ca n'a pas la même saveur lorsque c'est gratuit.

Le policier prit son verre, et le but d'un coup sec. Pas fan non plus de l'eau de vie de patate mais il avait besoin de quelque chose de fort pour ce soir, un truc qui lui ferait un peu tourner la tête et dieu sait qu'il en fallait pour le rendre euphorique. Stan regarda la jeune femme, commandant une autre tournée au barman.

-Je n'ai pas pour habitude de laisser de la place pour l'avis des ordres. Je suis égoïste je l'avoue.

Intérieurement il se félicitait tout de même, après tout ils n'en seraient pas là si il n'avait pas eu pour idée de venir l'ennuyer. Aux mauvais jours les grands moyens, au moins, il ne ressentait plus la tristesse pour le moment, il se montrait juste curieux et intrigué par la tournure que prenait la soirée et il aimait ça les surprises, les bonnes surprises, pour les mauvaises il valait mieux qu'elles restent à la poubelle. Il ne l'avait pas attendu pour boire, il n'attendait jamais personne quand il s'agissait de la boisson, mais le temps qu'elle boive son verre, le serveur avait ramené deux shots sur la table.

-J'espère que tu ne fais rien après ça, parce qu'il te sera difficile de tenir debout.

Il se mit à réfléchir un petit moment, puis finalement il concéda qu'il n'allait pas le lui dire, un brin joueur, elle n'avait qu'à le deviner.

-Tu m'as l'air d'être une femme perspicace, alors à ton avis, à part emmerder les gamines qui boivent seule, qu'Est-ce que je fais à ton avis ?.


(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 113
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Lun 3 Juil - 16:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J'avais vraiment envie de rire, sincèrement il me surprenait et je crois que je commençais à me prendre au jeu, après tout ça ne pouvait pas faire de mal de jouer un peu. « Je vois, du coup tu testes la pédophilie ? » De toute évidence il me pensait mineur, je supposais donc que s'il était effectivement en train de me draguer ça faisait de lui un homme aimant les "enfants". Eurk, même moi je ne pouvais pas aller jusque-là. C'était quand même assez dégueulasse, non ? Je lui indiquais que pour le coup mes verres étaient tous gratuits, sans doute pensait-il que je me tapais le barman, mais non, pas du tout, j'étais même pratiquement sûre qu'il était gay, il faudrait que je pense à élucider cette question au plus vite, pas que j'avais un souci avec ça, mais il était bien trop charmant pour passer à côté. « Non, c'est sûr, tout à toujours meilleur goût lorsque c'est payant, du moins je le suppose. J'évite de trop payer, c'est plus drôle de se faire offrir des choses, non ? » Sa phrase me fit tiquer, j'avais presque oublié que je devais bosser ce soir, c'était bien la première fois depuis un petit moment que ça ne m'était pas arrivé, oublié que je devais travailler, que je devais faire ce que j'aimais le plus au monde. Ce pourquoi je me levais le matin. « Pour être honnête, je monte sur scène dans moins de trente minutes. » Je lui laissais le loisir de croire ce qu'il voulait, il allait surement penser que je faisais partie des danseuses du club et dans un sens ça m'amusait. Un large sourire étira mes lèvres, clairement je n'étais capable de rien, mais ce n'était pas réellement comme si j'avais le choix, je devais faire mon boulot, j'avais besoin de cet argent, alors j'y arriverais, forcement, il le fallait. Sa réponse me fit sourire, il voulait que je devine son boulot, le pauvre, il n'allait pas être déçu du voyage. Je reculais de quelques centimètres pour prendre le temps de le regarder de haut en bas, je plissais les yeux et pris le temps de réfléchir, pas longtemps, juste histoire de faire croire que j'étais réellement sérieuse dans ce que j'allais lui annoncer. Son allure n'avait rien de conventionnelle, on pouvait tout de suite éliminer les boulots de bureau, il n'avait rien d'un PDG ou comptable, en même temps qui pouvait dire qu'il avait l'allure d'un boulanger ou d'un garagiste, c'était assez stupide. Je haussais les épaules avec nonchalance. « Je ne suis pas une "gamine", mais soit. Et bien, j'aurais dit "Dealer de drogue" ou "Proxénète", mais ça risque de faire un peu cliché, alors je vais tenter...Tueur en série ? » Je le regardais le plus sérieusement du monde, tout en sachant pertinemment qu'il ne devait faire aucun de ses métiers, du moins je l’espérais parce que sinon j'étais mal barré, enfin sauf s'il était dealer, là pour le coup ça pourrait me servir. Je croisais les doigts pour que ce soit cette option. Pas que le mien n'était pas bon, mais ses prix commençaient légèrement à augmenter et je pensais qu'il se foutait royalement de ma gueule, mais qui j'étais pour aller me plaindre ?
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 41
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Mar 4 Juil - 8:09

Beauty & Beast

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La pédophilie ? Trash oui mais tout de même ! Non il était évident que la jeune femme avait au moins la majorité sinon elle n'aurait jamais pu se servir en alcool, surtout dans ce bar où la surveillance était d'autant plus accrues probablement à cause des strip teaseuses. Il lui dit alors avec des yeux ronds et d'un air moqueur:

-Non sans façon, la zoophilie passe encore, mais la pédophilie, me prendrais-tu pour un monstre ?

Si cette fille avait des actions ici il devait probablement y avoir une raison à cela et il le saurait bien assez tôt, elle commençait à être bavarde, alors il en apprendrait certainement un peu plus sur elle. Harper n'avait pas tord, elle était maline et il était tombé dans le panneau, peu importe, au moins il n'aura pas manquer une occasion de se faire passer pour un gentleman, enfin, un homme distingué c'était vite dit. Le policier porta son regard sur la scène, ainsi donc c'était une artiste, que faisait-elle, du théâtre ? De la musique ? Quoiqu'il la voyait bien dans un numéro de jonglage ! A moins qu'elle ne soit une strip teaseuse ? Non, ça il avait du mal à y croire, en fait, il la voyait mal danser. C'était certains, il resterait pour voir ce qu'elle était capable de faire sur scène.

-Alors je crois qu'il vaut mieux arrêter de boire au risque que ta prestation soit annulée.

L'argent, le fléau de notre monde, nulle doute que si elle montait sur scène dans ce bar miteux c'est probablement parce qu'elle avait besoin des deux sous qu'elle gagnait ici. Le monde partait en couille c'était certains et il la contempla, en voilà une qui était victime de la société. Finalement elle se recula, et l'observa, il était curieux de voir ce qu'elle allait bien penser de lui et il était pratiquement sûre qu'elle ne trouverait pas si facilement sa profession. Il ne fut pas déçu, elle lui cita à peu prés tout ce qui pouvait représenter le contraire de son métier, alors, il la fixa, prenant un air sérieux, et murmura alors:

-Si je te le disais, je devrais te tuer.

Il se cala alors confortablement dans sa chaise, et la regarda, croisant les mains. Finalement, il se décida à en dévoiler un peu plus:

-Je suis lieutenant de police. Et toi, tu fais quoi dans la vie ?


(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 113
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Mar 4 Juil - 10:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J'ouvrais les yeux en grand, presque choquée, néanmoins un petit sourire en coin plaqué sur mon visage. j'aimais bien ce petit jeu qui venait de s'installer entre nous, j'avais enfin trouvé quelqu'un à ma hauteur, quelqu'un qui était aussi dingue que moi et ça s'était franchement agréable. Au moins je ne passais pas une soirée trop pourrie. « Donc, tu préfères te taper une chèvre plutôt qu'une "gamine" de bon disons...seize ans ? T'es pas un peu bizarre quand même ? » De toute façon aujourd'hui les gamines de seize ans ressemblaient toutes à des nanas en chaleur de vingt-cinq, vingt-six ans et ça devenait vraiment dérangeant et compliqué de deviner l'âge des gosses. Il avait totalement raison, je devais arrêter de boire sinon je ne pourrais pas tenir debout et ça allait devenir dérangeant je ne voulais pas qu'un autre incident m'arrive alors que je suis sûr scène. « Tu es un homme plein de sagesse à ce que je vois. » J'allais pour une fois écouter les conseils de quelqu'un. Je décidais donc de laisser tomber l'alcool pour ce soir, je ne comptais plus les verres que j'avais avalés de toute façon, ça voulait dire que j'en avais bu beaucoup trop, plus que de raison en tout cas et ça ce n'était pas une très bonne chose pour moi, surtout avec ce que j'avais fumé avant d'arriver. Un frisson parcourra mon échine, me faisant trembler légèrement, au moment où il s'approcha de moi, je voulais croire que c'était l'alcool, que j'étais totalement à l'ouest, mais en même temps quelque chose chez lui était assez attirant, et à côté de ça tellement bouleversant, je ne savais pas trop quoi en penser, il me perturbait et je n'aimais pas ça, bien que j'étais pratiquement sûre que jamais nous nous recroiserons après cette soirée, ce qui n'était surement pas plus mal. Il se recula et sa réponse me laissa complétement sur le cul, c'était le cas de le dire. Lieutenant de police, sérieusement ? Je soupirais en levant les yeux au ciel, il ne manquait plus que ça. « Super, un flic. Il ne manquait plus que ça. J'aurais préféré "dealer" finalement. » J'attrapais mon verre qui était maintenant vide, sans le lâcher du regard. Pourquoi il fallait que je tombe sur un flic ? Il ne pouvait donc pas être dealer de drogue ? La vie était juste trop injuste. « De toute évidence, je suis une fille à flic. » Je soupirais et commandais un nouveau verre au barman, il me fallait au moins ça, tant pis pour ma prestation de ce soir. J'avalais le contenu de mon verre d'une traite et haussais négligemment les épaules. « La journée je travaille dans un coffee shop, je suis serveuse, pas très glorieux, mais on fait ce qu'on peut. Et pour mon boulot ici, tu le sauras dans une vingtaine de minutes. » Il devait surement penser que j'étais une des danseuse, ce qui ne me gênait pas vraiment, je me fichais pas mal de ce que les gens pouvaient penser de moi et puis au moins j'allais surement créer la surprise.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 41
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Ven 7 Juil - 8:52

Beauty & Beast

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il était évident qu'ils étaient aussi frapadingues l'un que l'autre, Stan n'hésitez donc pas à dire ce qu'il lui passait par la tête, comme à son habitude en fait, il avait fallut du temps à ses collègues de travail avant de s'y faire, mais maintenant que chacun connaissait sa façon de fonctionner, ils faisaient avec, de toute façon ce n'était pas comme si il leur laissait le choix. Il haussa les épaules, un petit sourire aux coins des lèvres:

-Juste une question d'éthique.

Des adolescentes à moitié nue et bourrée, il en avait ramassé à la pelle lorsqu'il avait commencé à travailler dans les forces de l'ordre. Ces filles n'avaient plus aucunes limites et Stan savait que si un jour il aurait le bonheur (ou plutôt le malheur) d'être père et d'avoir une fille il la surveillerait comme le lait sur le feu. Les jeunes faisaient n'importe quoi, voulant grandit bien plus vite que leur âge et c'était franchement dommage. Lui pleins de sagesse ? Quand il le voulait ça pouvait effectivement lui arriver, en revanche lui n'avait rien d'autre à faire après alors il pouvait bien reprendre un énième verre. Elle était belle, c'était indéniable, et dire qu'elle ne l'attirait pas serait mentir effrontément, or Stan ne mentait jamais, aussi rude qu'était la vérité il la préférait de loin aux illusions du mensonge. La mine déconfite de la jeune femme le fit rire, il l'avait scotché et peut être qu'elle se tairait au moins quelques minutes maintenant.

-Oh des dealers j'en connais si ça t'arranges, seul hic, ils sont sous les barreaux .

A la phrase de la jeune femme il tiqua, une fille de flic ... Etais-ce réellement une coïncidence tout ça ?L 'impression de l'avoir déjà vu, un prénom déjà entendu et une similitude de plus. Pour le moment il préféra se taire, n'étant aprés tout pas sûre du tout de ce qu'il risquait d'avancer. Tirant une énième latte il lui lança alors:

-Je crois qu'il mourrait s'il te voyait ici et dans cet état.

Elle n'avait pourtant pas la tête à travailler dans une boutique, il la voyait difficilement être aimable et souriante, drôle de boulot quand même lorsque l'on a pas la tête de l'emploi. Il commanda alors un énième verre, il lui fallait bien un petit remontant, lorsqu'elle serait sur scène il serait au premier rang.

-Je crois que c'est bientôt ton heure.


(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 113
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Ven 7 Juil - 9:43

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je levais les yeux au ciel, il ne semblait pas vraiment être quelqu'un avec une éthique, surtout vu les filles d'aujourd'hui, il était vraiment simple de se tromper, la preuve il me pensait mineur alors que ce n'était pas réellement le cas, plus personne ne faisait son âge aujourd'hui. « Tu sais quel âge j'ai ? » Il ne me l'avait pas demandé et continuait malgré tout à boire avec moi et si j'avais eu moins de vingt et un an ? Bien que je n'étais pas franchement sûre que ça puisse le gêner. Un petit sourire naquit sur mes lèvres, évidemment qu'il connaissait des dealers, il y en avait à tous les coins de rue dans cette ville, surement plus que de bars et ce n'était pas vraiment pour ne pas me déranger, bien au contraire. « Dommage, mais j'ai ce qu'il faut, j'arriverais à m'en sortir. » Je haussais les épaules, bien conscientes que je discutais avec un flic, mais je m'en fichais pas mal, il ne pouvait rien contre moi, du moins rien pour ce soir, en dehors peut-être de ma consommation d'alcool, mais ça ce n'était rien de plus qu'un détail. J'en voulais à mes parents, à mon père, pour la mort de ma soeur, bien sûr qu'ils n'y étaient pour rien, c'était moi qui était avec elle dans cette voiture lorsque nous avons eu l'accident qui l'a tué, mais je lui en voulais tellement d'avoir abandonné, de ne pas avoir cherché à savoir ce qui s'était vraiment passé. Un conducteur fou. C'est tout ce que j'avais eu pour me consoler et aujourd'hui la souffrance se manifestait en autodestruction, je n'avais rien trouvé de mieux pour leur faire payer à tous que de me laisser mourir à petit feu. « Tu n'as même pas idée. » J'aurais voulu lui demander comment il pouvait savoir ce que mon père pourrait ressentir en me voyant ici, mais en même temps, quel père, flic ou pas, supporterait de voir son enfant dans un état comme le mien ? Mon père ne savait pas réellement ce que je faisais de mes soirées, mais en même temps j'avais passé assez de soirées en cellule de dégrisement à l'entendre me faire sermon sur sermon, pour savoir qu'il n'approuve pas mon choix de vie. C'était surement pour cette raison que j'évitais d'aller les voir, de leur téléphoner, ça ne nous apportait rien de bon. J'en avais juste marre de voir la douleur et la souffrance dans leurs yeux, de voir que malgré ce qu'ils pouvaient penser, ils ne pourraient jamais m'aider, parce que je ne le voulais pas. Malgré tout, je les aimais et ça me faisait mal d'être loin d'eux, mais pour l'instant c'était la meilleure solution pour tout le monde. Je regardais l'heure qui tournais sur ma montre et me penchais sur le bar pour attraper une bouteille d'eau, comme si j'étais chez moi. Il fallait que je me rafraîchisse un peu, histoire de ne pas ressembler à un zombi directement sorti de "the walking dead". J'adressais un sourire à Stanislas et avalais une grosse gorgée d'eau avant de reposer la bouteille. « Ça va être mon grand moment. » Une fois sur mes pieds, mes cheveux remis plus ou moins en place je passais à côté du jeune homme pour aller en direction de la scène. Je posais doucement ma main sur l'avant bras de Stan. « Profite bien. Et la prochaine tournée est pour moi. » Je lâchais son bras et partais, le show allait commencer, la lumière se tamisa et une danseuse monta sur scène, seule, dans un coin se trouvait un micro, mon micro. Je me plaçais devant et attendais que la musique se lance.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 41
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Sam 15 Juil - 12:28

Beauty & Beast

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Finalement qu'Est-ce qu'étais l'éthique ? Les normes de notre société, les entraves délimitées par nos politiques, non décidément la bienséance ne lui correspondait pas. L'âge qu'elle pouvait avoir ? Probablement la vingtaine. Il plissa alors les sourcils et s'engagea alors sur une pente hasardeuse, ce n'était pas une question mais un fait qu'il pensait avéré.

-La vingtaine probablement.

Il les connaissait bien ces connards et était prêt à tout pour les coffrer et puis, obtenir des informations sur le toxico qui avait tué sa femme en prime, il les ferait tous mettre sous cellule mais ce soir il n'avait pas envie d'y penser, ni de s'énerver, il avait bien assez de colère en lui comme ça pour se mettre de nouveau en rogne. En plus d'être paumée, cette fille se droguait, au fond ça ne l'étonnait pas.

-Je me doute enfin, que je n'ai pas à te ramasser à moitié shooter dans la rue.

Il en voyait des filles à la ramasse, complètement stone, errant tel des zombies dans les ruelles, des gars tellement cokés qu'ils ne distinguaient plus la réalité de l'imaginaire, leurs hallucinations devenant leur véritable vision. En soit, il ne pouvait pas donner de conseil ou faire de façon de moral, il droguait son corps à petit feu en l'assommant de nicotine et d'alcool, mais il avait le droit d'haïr ces gens. Peu importe de qui elle était la fille, d'un flic, d'un gigolo ou orpheline d'un père, elle restait une fille, avec une famille, et il imaginait aisément la réaction que ça pouvait susciter auprès des siens. Enfin, seulement imaginait parce qu'il n'avait pas de gosse et que vu la galère que ça entraînait ce n'était absolument pas dans ses priorités et au vu comme c'était parti ça ne le serait probablement jamais. Si sa femme était encore là il aurait peut être vu les choses différemment ou du moins il n'aurait peut être pas les mêmes envies, mais elle n'était plus et même s'il ressemblait à une armoire à glace extérieurement, intérieurement il ressemblai à un volcan en ébullition prêt à exploser à tout moment. La jeune femme se leva pour prendre de l'eau avant de revenir vers lui. Un grand moment, il espérai que ce serait grandiose, elle se vendait bien.

-Alors je vais accompagner tong grand moment avec une bière.

Elle se leva, remettant ses cheveux en place et lorsqu'elle posa sa main sur son avant bras il la lui saisit délicatement, déposant un baiser dans sa paume.

-Parfait, en attendant je vais t'admirer.

Stan prit une chope de bière et se rapprocha de la scène, ne quittant pas Harper des yeux.


(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 03/06/2017
›› Love letters written : 113
›› It's crazy, I look like : Kaya Scodelario
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Sam 15 Juil - 23:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sa réponse me fit sourire, s'il pensait que j'avais cet âge, je n'étais donc pas une gamine, si ? Finalement peut-être, ça dépendait de son âge. Même si je ne lui donnais pas plus de trente-cinq ans. « Donc, je suppose que si j'ai effectivement la vingtaine, nous ne faisons rien d'illégale. » De toute façon ce n'était qu'une question de logique, il fallait bien que j'ai au moins vingt et un an pour bosser ici, même si ce n'était pas le club le plus respectable de la ville, le patron restait plus ou moins la légalité, du moins le plus possible et ça commençait par l'âge de ses employés, même s'il était assez facile d'avoir une fausse carte d'identité dans cette ville. « Je ne suis pas vraiment ce genre de camée, j'ai pas tellement envie que mon père me retrouve comme ça, il me reste tout de même un semblant de dignité. » J'étais pathétique, ça s'était une certitude, mais pas au point de faire ça dans la rue, pas comme ça. Je n'avais pas vraiment de honte à parler de tout ça, de toute façon ça faisait partie de moi. Un frisson parcourt ma colonne vertébrale au moment où ses lèvres touchèrent la peau de ma main, c'était une sensation assez étrange et surtout nouvelle. Les hommes n'avaient pas vraiment pour habitude d'être doux avec moi. Je le laissais pour monter sur scène. La musique commença et la lumière se braqua sur moi, quelques secondes, juste quelques secondes et ma voix s'éleva dans la salle, la chanson "Lost Stars" de Adam Levine captiva toutes les oreilles un peu moins attentives. J'avais la chance de pouvoir choisir les chansons que je voulais chanter, ce qui me permettait de changer à chaque passage. Histoire de ne pas toujours donner la même chose. Que les habitués ne se retrouvent pas à s'ennuyer. J'aimais tellement chanter, c'était le moment de la journée où je n'étais plus Harper la droguée, Harper la fille à l'ouest, Harper la fille de flic, la fille qui avait perdue sa soeur. Non, je n'étais plus que moi, juste moi et c'était tellement agréable. Je relevais le regard et celui-ci s'accrocha directement à celui de Stanislas. Je n'arrivais pas vraiment à savoir ce qu'il pensait, mais en même temps j'étais tellement dans mon monde, que rien d'autre ne comptais. La musique s'arrêta bien trop vite à mon goût, la danseuse s'approcha de moi pour me prendre dans ses bras et je la serrais maladroitement, je n'aimais pas vraiment ce genre de choses, mais je n'allais pas non plus la repousser. Je sortais de scène et me laissais tomber sur une chaise à côté de Stanislas. « Alors ? Tu es tombé sous mon charme ça y est ? » Je lui adressais un petit clin d'oeil avant de lorgner sur sa boisson et de l'attraper sans aucune gêne, je la terminais d'une traite, j'avais chaud, il fallait au moins ça pour que je puisse me remettre de mes émotions et demandais une nouvelle tournée au barman qui avait l'air de s'ennuyer dans son coin. Autant qu'il profite de mon super avantage. « Au fait, qu'est-ce qu'un beau garçon comme toi fait seul dans ce genre d'endroit à une telle heure ? » La conversation redevenait un peu plus sérieuse, je devais l'avouer, j'étais curieuse, il se faisait très tard et il devait surement bosser demain, mais au lieu de dormir tranquillement dans un lit que je supposais surement chaud et douillet, il était là avec moi à boire, je n'imaginais même pas la gueule de bois qu'il allait se taper demain. Et surtout j'étais assez surprise de voir qu'il était seul, pas de petite-amie ou de femme, pas de conquête, rien. Il était quand même très beau, ces yeux, son regard, était réellement perturbant et incroyablement magnifique. Alors pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
your wildest dreams
›› Los Angeles since : 27/06/2017
›› Love letters written : 41
›› It's crazy, I look like : Charlie Hunnam
family don't end with blood
MessageSujet: Re: [HARPER] Smoke Ven 21 Juil - 8:20

Beauty & Beast

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un fin sourire s'étira sur les lèvres du lieutenant de police, après tout, bien qu'implicitement ils savaient très bien ce qui était entrain de se penser, ils n'avaient pour autant rien définis du tout à cet instant précis. Il lui lança alors:

-Mais ma chère, que sommes nous entrain de faire ?

De la dignité ? Pourvu que ça dure, enfin, de la dignité jusqu'à ce que le manque se fasse ressentir. Il en avait vu des filles capables de tout pour obtenir leur dose, n'ayant pas assez pour payer et préférant se prostituer plutôt que de s'en passer. Il en avait vu des connards prêt à tuer pour obtenir la came tant désirée, alors soit, il voulait bien la croire, mais jusqu'à un certain point.

-Je l'espère pour toi.

En tout cas elle avait du mordant et n'était pas encore abrutisé par tout ce qu'elle devait sniffer. Oh et puis après tout qu'Est-ce que ça pouvait bien lui faire à lui ? Ce soudain intérêt ne lui plaisait pas et il préféra mettre ça de côté pour le moment. Lorsqu'elle posa sa main sur son bras c'est naturellement qu'il vint embrasser sa main, la douceur de sa peau l'électrisa et il la regarda monter sur scène se demandant quel "art" elle pratiquait. A sa grande surprise, elle se mit à chanter, et lui qui pensait être hypnotisé par la danseuse qui se trémoussait sur la musique langoureuse qui s'élevait dans la salle, il n'avait d'yeux que pour Harper, Harper et sa voix mélodieuse. Une bien admirable prestation pour celle qu'il pensait être une strip teaseuse. Elle releva la tête et il fut englouti dans son regard, il ne cilla pas, soutenant ses yeux jusqu'à la fin de sa chanson. Lorsque la chanson se termina, il pu alors reprendre son souffle, ne s'étant pas rendu compte qu'il avait fini par retenir sa respiration. Elle vint se poser à côté de lui et il reprit contenance, il n'allait tout de même pas lui dire réellement ce qu'il avait pu ressentir à ce moment là.

-Il en faut bien plus que ça ! Mais je dois avouer que tu ne t'es pas trop mal débrouillée.

Doux euphémisme quant à l'émoi qu'elle avait fat naître en lui. Elle prit alors sa boisson, la terminant sous son regard ahuri, puis lorsqu'elle recommanda une tournée, il décida de mettre les choses au point avec elle, enfin, à sa manière, l'esprit particulièrement embué par l'alcool.

-On est d'accord, le prochain verre c'est le MIEN et toi tu as le TIENS. Je sais que c'est meilleur dans celui des autres mais quand même !

Que pouvait-il bien lui dire ? Qu'il buvait pour oublier la mort de sa femme ? Pour oublier les atrocités qu'il voyait chaque jour au travail. Qu'il levait son verre à la pourriture de ce monde ?

-Décompresser de ma journée je suppose. Ou peut être que je suis un alcoolique refoulé, je n'en sais rien.

Il avait ce besoin de retomber dans une touche d'humour, le besoin de ne pas se prendre au sérieux parce que sinon ça ferait trop mal et il n'avait aucune envie de rouvrir les plaies déjà béantes de son cœur.

(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas

[HARPER] Smoke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: South l.a :: velvet underwear
-