Partagez|

so take a deep breath and let it go / nolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/06/2017
›› Love letters written : 224
›› It's crazy, I look like : alicia vikander
MessageSujet: so take a deep breath and let it go / nolan Lun 19 Juin - 13:23

L'eau gelée glissait le long de ses doigts, pour finir par s'écouler le long de la vasque. Ses prunelles sombres fixaient son reflet dans le miroir. Son maquillage était impeccable. De ses yeux légèrement charbonneux, au teint rosé de ses joues. Ses cheveux, eux aussi, étaient impeccables. On attendait d'elle qu'elle le soit. La petite robe noire qu'elle avait choisie s'enveloppait parfaitement autour de ses courbes, sans pour autant la rendre vulgaire. Elle s'essuya délicatement les mains, avant de retourner dans la pièce principale. Le cliquetis de ses talons résonnait sur le sol marbré du country club. Une centaine d'invités vagabondaient et discutaient, verres de vin à la main ou cocktails en tout genre. Lena chercha le visage familier de son client. Mark. Un habitué, qui faisait régulièrement appel à ses services. Un homme riche et fortuné, à la tête d'une entreprise florissante. Il avait besoin d'elle ce soir, pour cette soirée, où les commérages allaient de bon train. Le country club avait mis de côtés ses tables et ses transats, pour aménager l'espace autour de la piscine. L'été s'était déjà bien installé sur Los Angeles. Les soirées se faisaient de plus en plus chaudes et humides. Elle enroula légèrement son bras autour de celui de Mark. Un faux sourire traversait ses lèvres. « Messieurs, » déclara-t-elle, hochant doucement la tête. La conversation en cours n'était en rien passionnante, ni intéressante pour elle. Elle écoutait, sans vraiment entendre. Le brouhaha ambiant berçait ses oreilles, l'empêchant de réellement se perdre avec ses pensées. Parce qu'elle se détestait un peu plus à chaque soirée organisée, à chaque nuit passée dans une chambre d'hôtel ou chez un inconnu. Elle en voulait à la maladie, aux docteurs, à la vie. Mais surtout, elle s'en voulait, Lena. Elle était en colère contre elle-même, de s'être tournée vers la facilité. Un serveur passa un plateau à la main, avec quelques verres bien alignés, et Lena en profita pour attraper un verre de vin blanc. Elle ne buvait jamais trop. Juste assez. L’alcool lui donnait un certain courage. Parfois lui faisait oublier. Elle était loin d’être dépendante. Ne buvait que pendant ces soirées. Elle étudia le profil de Mark. Ses joues étaient déjà rosies par l’alcool qu’il avait bu. Ses pupilles dilatées, parlaient pour lui. Son sourire facile et ses plaisanteries attestaient de son était d’ébriété. Elle espérait – priait – pour qu’il s’endorme, pour qu’il oublie de la toucher, pour qu’il la renvoie chez elle, en fin de soirée. C’était naïf, mais elle voulait y croire. Son regard scanna la pièce, alors qu’elle porta son verre à ses lèvres. Ses yeux se posèrent sur un visage familier. Nolan. Elle détourna rapidement le regard, comme si elle ne l’avait pas vu, pour reporter son attention sur les hommes autour d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
✮ célibataire du mois
avatar
célibataire du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/06/2017
›› Love letters written : 206
›› It's crazy, I look like : ben barnes
MessageSujet: Re: so take a deep breath and let it go / nolan Jeu 22 Juin - 0:35

Le claquement des verres en cristal se mélangeait aux rires et aux bribes de conversations, qui s’élevaient à l’intérieur du country club. Un sourire traversa mes lèvres lorsque la jeune femme face à moi m’adressa un regard. Je n’avais pas la moindre idée du sujet de la conversation en cours, mon esprit était ailleurs, vagabondait hors de toute cette hypocrisie qui se déversait autour de moi. Les soirées mondaines n’avaient rien d’attirant, à mes yeux. Il ne s’agissait que d’une occasion, pour toutes ces personnes fortunées, de commérer en tenue de soirée. L’invitation venait de Mark, de ce chef d’entreprise qui avait fait appel à mes services pour débaucher un jeune homme à l’avenir prometteur. C’était pour lui l’occasion de me féliciter d’avoir su trouver les mots juste pour le convaincre d’accepter le poste. Je n’avais pas eu la prétention de refuser son invitation, mais maintenant que je me trouvais ici, je n’avais qu’une hâte, c’était de partir. Un serveur passa, avec un plateau, près de notre petit groupe, et j’attrapai un petit four disposé sur ce dernier. La plupart des personnes présentes ce soir m’étaient inconnues, je côtoyais leur milieu, car la plupart de mes employeurs dirigeaient de grandes entreprises, mais je gardais rarement contact avec eux lorsque mon travail était fini. Je scrutai la salle du regard, cherchant le visage de celui qui m’avait convié à la soirée. Mon regard croisa soudainement celui d’une jeune femme. Primrose. Un sourire se dessina sur le coin de mes lèvres en la voyant détourner le regard. Elle me fuyait, parce que mon comportement l’exaspérait. Elle me trouvait trop intrusif, mais il s’agissait simplement de curiosité. Son visage d’ange et sa douceur ne collait pas avec l’idée que je me faisais d’une escort, je voulais en apprendre plus sur elle, parce qu’elle m’intriguait. Mon regard glissa vers l’homme à qui elle tenait le bras, et je fronçai le front en reconnaissant les traits de son visage. Mark. Le voir faire appel aux services d’une escort ne me surprenait pas tant que cela, il était l’archétype de l’homme fortuné, qui s’adonnait à ce genre de plaisir. Je bu une gorgée de vin avant de reposer mon verre sur le plateau d’un serveur, en me dirigeant vers les deux seuls visages connus de cette assemblée. « Enfin, je vous trouve. » Déclarai-je, en tendant une poignée de main à l’homme. Mon regard glissa vers la jeune femme, vers Prim. Un sourire traversa mes lèvres alors que je plongeais mon regard dans le sien. « On n’a pas été présenté. Nolan. » Elle allait me détester pour mon intervention, je pouvais le sentir à des kilomètres. Mais c’était une occasion de plus pour apprendre à la connaître et je n’allais laisser passer cette chance.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/06/2017
›› Love letters written : 224
›› It's crazy, I look like : alicia vikander
MessageSujet: Re: so take a deep breath and let it go / nolan Dim 6 Aoû - 23:47

Une légère musique résonnait dans ses oreilles. Une musique calme, d’ambiance, juste un bruit de fond couvert par des centaines de voix. Certains la qualifieraient de musique d’ascenseur, sans intérêt. On ne mettait jamais de tubes dans ce genre de soirée. Parce que les conversations et les derniers commérages étaient bien plus importants. Pourtant, Lena l’entendait cette musique. Discrète, presque douce. Elle l’enviait, étouffée par le claquement des verres à vin et coupes de champagne. Lena aimait la discrétion, l’invisibilité. C’était dérisoire et paradoxale. Une escort n’était pas discrète, n’était pas invisible. Elle savait incarner le rôle qu’on lui donnait, qu’on lui demandait. La main de Mark glissa le long de sa chute de reins, pour finir dans le creux de sa taille. Un sourire étira le coin de ses lèvres à une plaisanterie qu’il lâcha. Elle tendait une oreille, soucieuse de suivre le fil de la conversation. Mais son esprit était ailleurs, loin. Au bord de l’eau, près des vagues, sur le sable fin. Elle voulait s’évader, s’échapper, retrouver le confort de son appartement, voir son père guérir, oublier. Seulement, la réalité était différente. Les rêves n’étaient que ça, des rêves. Ses prunelles balayèrent la pièce avec un intérêt déguisé. Elle ne s’attendait pas à croiser un regard familier, et encore moins son regard. Elle détourna les yeux rapidement, reportant son attention sur son cavalier pour la soirée. Elle déglutit péniblement quand la voix de Nolan remplaça les douces vibrations de la musique dans ses oreilles. Son regard se posa sur lui, sur son sourire narquois, sur ses manières et sa prétention. Il était curieux, Nolan. Trop curieux. C’était dangereux pour elle, pour ses secrets, sa double vie. Il posait trop de questions, s’intéressait trop à sa personne. Elle le détestait d’être différent des autres. De ne pas être un Mark. Il tentait péniblement de percer un coin de sa bulle pour s’y faufiler, et effacer Primrose. Seulement ce soir, elle ne pouvait pas satisfaire ses caprices. Elle détailla sa silhouette, de la tête aux pieds, un sourcil arqué. « Primrose, » souffla-t-elle, retirant sa main de l’épaule de Mark, pour la tendre au jeune homme. Elle manqua de lui faire remarquer qu’ils n’avaient pas pu être présentés puisqu’il venait d’arriver. Ce n’était pas dans son intérêt de froisser un ami de son client. Elle se racla la gorge, passant une main dans ses cheveux pour les ramener d’un seul et même côté. « Je vais me repoudrer le nez, » déclara-t-elle, un mince sourire graciant ses lèvres, avant de prendre la direction des toilettes pour femmes. Peu importait, qu’elle venait tout juste d’en revenir. Elle voulait juste lui échapper.
Revenir en haut Aller en bas
✮ célibataire du mois
avatar
célibataire du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/06/2017
›› Love letters written : 206
›› It's crazy, I look like : ben barnes
MessageSujet: Re: so take a deep breath and let it go / nolan Dim 1 Oct - 19:04

L’ambiance qui régnait dans ce genre de soirée était loin d’être aussi fascinante qu’ils le laissaient croire. Je ne me sentais pas dans mon élément. Tout était trop surfait, trop illusoire. Seules les apparences comptaient. Les conversations étaient superficielles, sans réelle profondeur. Je feignais l’intérêt pour me fondre dans la masse, mais mon regard ne cessait de se perdre sur le cadran de ma montre, sur les aiguilles qui s’avançaient lentement. Trop lentement. Partir maintenant était exclu. Les règles de bienséance l’interdisaient. Le vin glissa le long de mon gosier, alors que j’observais l’hypocrisie se dessiner sur les visages des invités. Au fond, ils se ressemblaient tous. Leur besoin d’attention masquait leur véritable personnalité. C’était presque triste. Mon regard s’était arrêté sur un visage en particulier, le seul qui sortait du lot. Derrière toutes ces personnes en attente d’attention, je l’avais remarqué elle. Se cachant derrière son sourire. Elle était différente de ceux qui nous entouraient. Elle aussi semblait perdue, au milieu de la foule. Elle le cachait bien. Pourtant, je pouvais deviner son malaise. Semblable au mien, peut-être même plus profond. Une fraction de seconde. C’était le temps qu’il lui avait fallu pour détourner le regard. Elle me fuyait. Encore. A ses yeux, je n’étais qu’un intrus cherchant à pénétrer dans son univers. Elle n’avait aucune raison de me laisser entrer, mais je n’avais pas l’intention d’abandonner. Primrose n’était pas comme les autres femmes, elle se cachait sous une carapace, s’isolait volontairement. Mes doigts se resserrent autour de sa main lorsqu’elle me la tendit. « Original. » Déclarai-je, un sourire aux lèvres. Mon attention se reporta sur Marc, et elle disparut. Encore une fois. J’observai sa silhouette s’éloigner, jusqu’à disparaitre derrière la porte des toilettes. La raison me dictait de rester ici, près de ce groupe de personnes. De prétendre m’intéresser à la conversation en cours. Mais j’avais trouvé une raison de rester, et elle se cachait, loin de moi, loin de mes questions indiscrètes. Une vague excuse, et je m’éloignais. Une femme me dévisagea en me voyant entrer dans les toilettes pour femmes. Je la laissai sortir et m’assurai qu’il n’y avait personne d’autre avant de refermer la porte. Elle était là. Les mains posées sur le lavabo, le regard perdu dans son propre reflet. « Il y a une close dans ton contrat qui stipule que tu ne peux pas t’éloigner de ton client plus de cinq minutes ou tu as le droit d’aller faire un tour avec un autre homme ? » C’était audacieux de penser qu’elle accepterait ne serait-ce que ma  présence. Son attitude prouvait clairement le contraire. Je m’adossai à la porte, les mains dans les poches, le regard plein d’espoir.
Revenir en haut Aller en bas
❉ i can't see you but I know you're there
avatar
i can't see you but I know you're there

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/06/2017
›› Love letters written : 224
›› It's crazy, I look like : alicia vikander
MessageSujet: Re: so take a deep breath and let it go / nolan Mar 3 Oct - 19:12

Son attitude entière l’irritait. Ses sourires, ses manières, son ton hautain. Tout l’exaspérait. Nolan Elle voulait s’échapper, devenir une petite sourire, se glisser dans un trou minuscule et partir. Loin. Sur la plage, peut-être, les pieds dans le sable, l’odeur iodée de la mer dans ses narines. Au bord de la piscine, pour tremper ses pieds. Elle voulait s’émanciper, être libre le temps d’une soirée. Oublier et vivre en tant que Lena. Seulement ce n’était pas un luxe qu’elle pouvait s’offrir. Pas maintenant, en tout cas. Pas tant que son père serait toujours souffrant, pas tant qu’il aurait autant besoin de ses médicaments. Elle se languissait de ce jour où elle pourrait quitter Los Angeles, et recommencer ailleurs. Engrainer son père et sa sœur. Vivre une nouvelle aventure. En Europe, en Asie. Loin, tellement loin. Mais pour l’instant, elle se réfugiait aux toilettes. La décoration était chic, luxueuse, le genre de mobilier qu’on ne trouvait que dans un country club. Son reflet dans le miroir la narguait presque. Maquillage et coiffure impeccable. Un masque, comme tout le reste. Elle ne l’avait pas vu entrer, ne l’avait pas entendu arriver. Elle sursauta légèrement, les pupilles s’écarquillant en le regardant. Cet affront, d’entrer dans les toilettes des dames ainsi. Elle se tourna légèrement dans sa direction. « Tu sais pas lire les signes sur les portes, en plus d’être casse-pieds ? » S’enquit-elle, arquant un sourcil. « Sauf erreur de ma part, tu n’as pas le bon équipement pour être ici, » souffla-t-elle, pointant du doigt son entre-jambe. Elle évitait sa question. Passer du temps avec lui était synonyme de questions. Il en avait toujours, au bout de la langue. Et Lena détestait ça, les questions. Détestait être le centre de l’attention, d’attiser la curiosité, de se dévoiler. Elle passa ses mains sous l’eau. Une excuse pour éviter de croiser son regard. « Je peux pas m’éloigner longtemps, ce serait pas correcte, » murmura-t-elle. Il n’y avait pas vraiment de règles ou de contrat. Juste quelques bases à respecter. Elle était là pour Mark, pour être sa partenaire ce soir, à cet événement si important à ses yeux. Il voulait se pavaner, montrer son pouvoir, une jolie fille à son bras. Elle pouvait se balader, prendre un verre, parler avec quelques personnes. Mais elle ne pouvait simplement pas disparaître. « Cinq minutes, d’accord ? Seulement cinq minutes. » Un compromis, une façon d’aller dans son sens pour qu’il s’éloigne progressivement. Elle l’espérait, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
✮ célibataire du mois
avatar
célibataire du mois

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
›› Los Angeles since : 10/06/2017
›› Love letters written : 206
›› It's crazy, I look like : ben barnes
MessageSujet: Re: so take a deep breath and let it go / nolan Lun 4 Déc - 0:47

Mon intrusion dans les toilettes des dames était osée. En la suivant ainsi, je m’imposais à elle. J’empiétais sur son espace, alors qu’elle m’avait clairement fait comprendre qu’elle ne souhaitait pas me voir entrer dans sa vie. A ses yeux, je n’étais qu’un client qui avait refusé ses services. Un homme trop curieux, qui cherchait à déceler ses secrets. Au fond, elle n’avait pas tort. Ma curiosité m’avait poussé à la contacter, mais les quelques heures passées en sa compagnie m’avaient donné l’envie de la connaître. Réellement. D’en apprendre plus sur la jeune femme qui se cachait derrière l’escort. Un sourire étira le coin de mes lèvres lorsqu’elle sursauta. Elle n’avait pas remarqué ma présence, près de la porte. « Il y a des signes sur les portes ? » Demandai-je, la moquerie au bout des lèvres. « Qu’est-ce que t’en sais ? T’as pas eu l’occasion de vérifier par toi-même, si mes souvenirs sont bons. » Mon comportement l’exaspérait, elle ne se cachait pas pour me le faire comprendre. Mais je n’avais pas l’intention d’abandonner, pas maintenant. Pas avant d’avoir réussi à percer une partie de la bulle dans laquelle elle s’était réfugiée. Je hochai la tête en venant croiser les bras sur mon torse. Elle était là pour Marc, j’en avais conscience. Je comprenais les obligations de sa profession, son devoir de rester près de celui qui avait fait appel à ses services. Mais je voulais m’évader, juste quelques minutes, et je voulais l’emmener avec moi. Loin de cette assemblée où régnait l’hypocrisie. Loin de l’homme qui attendait son retour, pour l’exposer au reste du monde, comme un trophée. Je m’avançai vers elle, un faible sourire aux lèvres. « Pas une minute de plus, c’est promis. » Murmurai-je, près d’elle. Je ne voulais pas que ma présence lui attire des ennuis. Je tendis la main devant elle, pour qu’elle l’attrape. « On fait juste un tour dehors. Je ne poserai pas de questions, ou du moins, je vais essayer. » Je pouvais faire un effort. Certaines de mes questions la mettait mal à l’aise, ce n’était pourtant pas mon intention.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: so take a deep breath and let it go / nolan

Revenir en haut Aller en bas

so take a deep breath and let it go / nolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN WITH LOVE :: 
 :: Triangle platinum :: country club
-